actualité écologie

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

OPÉRATION

La Terre vue depuis l’espace

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

victoire pour Gabriel Dufils

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Les 10 jours verts Transacteurs

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Assez de mots Emmanuel Macron : stoppez la ratification du CETA !

A New-York, Emmanuel Macron a affirmé qu’il n’était plus possible d’avoir « un agenda commercial contraire à notre agenda climatique ». C’est à peu de choses près l’engagement qu’il avait déjà pris devant l’Assemblée générale de l’ONU en septembre 2018.

[ 3 377 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 26 septembre 2019

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de la République | à votre député | à vos sénateurs
En soutien à collectif Stop Tafta - Ceta et accords de libre-échange


Elle prendra fin le : 26 décembre 2019

Plus d'infos

climat ou ceta Entre temps, il a fait voter le CETA par l'Assemblée nationale au coeur de l'été, alors que la commission d'experts qu'il avait lui-même établie a jugé cet accord de commerce et d'investissement comme incompatible avec la lutte contre les dérèglements climatiques.

Le projet de loi portant ratification du CETA a été transmis au Sénat
https://www.senat.fr/dossier-legislatif/pjl18-694.html  
Il suffirait donc qu'Emmanuel Macron demande à son gouvernement de le retirer afin que ce qu'il énonce à New-York se traduise en actes à Paris. Ainsi pourrait s'ouvrir à l'échelle européenne une possibilité de renégociation du mandat commercial européen. Si, par contre, le Parlement français venait à ratifier le CETA, il refermerait cette opportunité et entérinerait, y compris pour les accords suivants, un mandat commercial européen qui aggrave le réchauffement climatique et la déforestation importée.

Le vote à l'Assemblée nationale l'a montré : avec 25% des députés En Marche qui n'ont pas voté en faveur du CETA, sa majorité n'a jamais été si fragilisée sur un projet de loi que celui sur le CETA (voir notre décryptage sur qui a voté quoi).
https://www.collectifstoptafta.org/ceta/article/ceta-qui-a-vote-quoi-verifiez-et-interpelez-votre-depute-sur-son-vote  

Comme nous l'avions fait en juillet, nous appelons à amplifier la mobilisation contre le CETA et faire en sorte qu'enfin l'impératif climatique et social l'emporte sur le business as usual.

La bataille n'est pas finie

Si le Sénat n'a toujours pas fixé de date sur le vote du projet de loi – il pourrait même être repoussé sine die le temps des élections au Canada – un vote négatif du Sénat, qui paraît envisageable compte tenu de la mobilisation dans le monde agricole, renverrait le projet de loi de ratification devant l'Assemblée nationale. La majorité "En Marche et Modem" de l'Assemblée nationale devra alors trancher : rejeter le CETA pour être en conformité avec ce que Macron énonce à New-York devant l'ONU ou le ratifier et ainsi faire la démonstration que ce qu'énonce Emmanuel Macron à New-York ne sont que des paroles en l'air.

Pour aller plus loin sur le dilemme commerce-climat :

Le rapport de la société civile : L'impact macro-économique du CETA et ses conséquences sur le climat, la santé, l'agriculture et l'emploi
https://www.collectifstoptafta.org/IMG/pdf/impacts_du_ceta.pdf  

Le rapport de la commission Schubert qui montre que « le grand absent du CETA est le climat »
https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2017/09/rapport_de_la_commission_devaluation_du_ceta_-_08.09.2017.pdf  

VIDEO. "Nous sommes en train de perdre la bataille" : Emmanuel Macron plaide pour la lutte contre le changement climatique à la tribune de l'ONU
https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/video-nous-sommes-en-train-de-perdre-la-bataille-emmanuel-macron-plaide-pour-la-lutte-contre-le-changement-climatique-a-la-tribune-de-l-onu_3630485.html  

Cyberaction : Pas d'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosul
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/pasd-amp-accorddelibre-echangeentre-3024html  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à petitions@elysee.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : discours new-yorkais et actes français
  • Message : Monsieur le Président,

    Il n'est plus possible d'avoir « un agenda commercial contraire à notre agenda climatique ». Il suffit que vous demandiez à votre gouvernement de retirer le projet de loi sur le CETA pour que ce que ce que vous énoncez à New-York se traduise en actes à Paris.
    Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.
  • Votre sénateur.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

18 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Consommateurs conscients et respectueux de nos agriculteurs et maraîchers qui travaillent durs. Respect de la planète et des circuits courts. Le droit en France et non au CETA.

MARIE H PETIT
08/10/2019 - 13:36:14

Non au CETA

Jean Marie
07/10/2019 - 19:10:10

Je considère le CETA fort dangereux pour notre liberté commerciale

jean-louis BANNERY
04/10/2019 - 12:19:38

Monsieur Macron n'est pas à une contradiction prés, depuis deux ans il nous a habitué à promettre beaucoup et faire son contraire
Il faudrait qu'il commence par suivre une serieuse formation Scientifique pour avoir une réelle connaissance en matière environnementale et en particulier en matière energétique, mais aussi chimique,(biochimie,agrochimie, agronomie etc..)
pour pouvoir prendre les bonnes décisions dans tout ces domaines et ainsi avoir une stratégie à long terme et non à cours terme guidée uniquement des critères économiques et sans aucune considération sociale
A BEGON

Alain Begon
02/10/2019 - 13:09:25

L urgence de
Survie

ewande Monique
02/10/2019 - 08:33:48

Emmanuel Macron ne changera jamais, quoiqu'il en dise.
Nous avons devant nous trente deux mois de "en même temps", de paroles creuses et man½uvres manipulatoires.
Trente deux mois de faux débats vraiment orientés, de reculs sociaux et de dénis écologiques.
Trente deux mois de mépris pour les séniors, les chômeurs et les sans-grades.
Trente deux mois de panégyrique médiatique décomplexé (à l'exception d'Arte et des quatre derniers journaux français indépendants).
Bon sang que c'est long.
NON au CETA et NON à celui qui l'a souhaité !

Frawald
02/10/2019 - 07:14:59

Que "l'Europe" prenne vraiment sens, enfin! Donne l'exemple en refusant le CETA.Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis! Faisons local et saison, c'est simple. S'il n'y a plus de tomates "infames" en hiver sur les étals des superPASupermarket, qui va s'en plaindre? Pas les consommateurs lucides et gourmets! Que chacun se réveille, voilà mon souhait. On n'a plus le temps de blablater!

chouette
30/09/2019 - 20:42:02

quand le vent soufflera-t'il assez fort pour nous débarrasser de tous les politiciens menteurs et dangereux!!!

michel armagnat
30/09/2019 - 17:46:33

Nous sommes fatigués des paroles creuses. Nous voulons des actes.

Roland COMTE
30/09/2019 - 16:18:58

Tous ces "grands traités commerciaux" qui se signent à travers le monde sont des facteurs notables de la dégradation de la biosphère. Ils n'arrangent que le monde des affaires, mais soumettent les populations à des contraintes qui leur nuisent, en matière de pollution, de qualité de l'alimentation et de santé par voie de conséquence.....
Interdire le glyphosate et les pesticides en Europe ne rime à rien si ailleurs on peut continuer à inonder les cultures avec ces mêmes produits et que par les traités on importe ces denrées!!!

L'harmonisation ne serait-ce qu'en Europe est plus que souhaitable, mais nous en sommes loin!!!

Pas plus de CETA que de TAFTA ou de Mercosour, il y en a d'autres avec l'Afrique par ex. qui ne sont pas plus recevables, car ils mettent ces pays dans un rapport d'infériorité avec l'Europe!!!!.

cactus
30/09/2019 - 14:10:19

il ferait mieux de se taire , pour lui "l'agenda climatique" c'est donner plus de marché à ces copains du capitalisme vert,ça on l'a bien compris.

Chris
30/09/2019 - 13:00:20

Macron n'est plus à une contradiction près.
Il promet tout et son contraire,histoire d'essayer de glaner quelques voix aux prochaines élections.

Mais il se fiche de l'avenir de la planète, seul faire des affaires l'intéresse.

Marc

Marcus
30/09/2019 - 12:30:51

peut on parler de libre echange quand les dés sont pipés à l'avance!
nous devons metre la charue avant les boeufs d'abord regler la question de mettre le social à niveau, le probleme climatique avec des droits et des devoir les même ppour tous , apres quand les régles seront les mêmes pour tous les humains concernes effectivement on pourrat parler de libre echange , mais ce qui est proposé c'est le contraire la concurence entre les travailleurs entre les contraintes environnementales en résumé:l'humain au service de quelques capitalistes!

patrice BERNARD
30/09/2019 - 12:24:24

Le courage et la cohérence sont demandés aux élus. MERCI de faire en sorte que les actes soient en concordance avec les actes.

Marie Gallien
30/09/2019 - 12:23:44

Le président Macron doit penser à l'activité militaire qui a une grande part dans le réchauffement climatique.
Des propositions:reconversion d'industries militaires, abolition des armes nucléaires et signature du Traité (le TIAN), arrêter de vendre des armes, penser à la paix et recourir à la négociation dans les relations internationales

Annie et Joel Frison
30/09/2019 - 12:11:19

Nous avons besoins de traités de » libre-échange » qui par définition sont un ensemble de droits et devoirs.

Sinon ce sont la Chine, les USA, l( la Russie, l’ Inde ?) qui envahiront nos magasins et nos maisons.

Pourquoi ? parce que les citoyens ne sont absolument pas décidés, dans les faits, à vivre la « sobriété heureuse » .

Voir la déchaînement de Grand N’Importe Quoi pour une légitime taxe carbone et un légitime 80 km/ h …

Donc arrêtons de rêver un monde sans échanges et sans traités. La partie à jouer est de supprimer le pire et renforcer le meilleur de ce traité qui a commencé à être travaillé il ya longtemps et dans un autre contexte

sophie
30/09/2019 - 10:59:59

Comment signer ce type de traité tout en luttant contre le changement climatique? Comportement aberrant. Aujourd'hui, le bon discours doit se baser sur la consommation locale et sans traitement.Tous ces traités qui entrainent des transports importants (donc des pollutions)et qui tirent la qualité vers le bas n'ont pas leur raison d'être.

jean-claude Lorin
30/09/2019 - 10:47:29

Nous n'en pouvons plus de ces discours qui ne sont que du vent !
Ils sont suivis au mieux (...) d'inaction, au pire d'actes en contradiction avec les paroles (par exemple les autorisations d'ouverture et/ou d'extension d'élevages industriels).
Quel mépris pour les populations, quel cynisme !

emmas
30/09/2019 - 10:35:41

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !