actualité écologie

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

météo

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : AFRIQUE DU SUD LES ASSASSINS DU MILITANT ÉCOLOGISTE SIKHOSIPHI RHADEBE RESTENT IMPUNIS

Le 22 mars 2016, Sikhosiphi “Bazooka” Rhadebe était abattu par deux hommes affirmant être des policiers, face à son domicile de Lurholweni, dans la province du Cap-Est. Il avait appris quelques heures plus tôt l’existence d’une liste noire de “personnes à abattre” dans lequel figurait, en tête de liste, son nom.

[ 2 352 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 05 juin 2020

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président d'Afrique du Sud par le biais de son ambassadeur à Paris
En soutien à Amnesty International Belgique francophone

Plus d'infos

LE COMITÉ DE CRISE D’AMADIBA EN LUTTE POUR LA PROTECTION DES DROITS DES COMMUNAUTÉS

Sikhosiphi Rhadebe présidait alors l’ACC ou Comité de crise d’Amadiba, une organisation à caractère associatif qui s’opposait à un projet d’extraction à ciel ouvert de titane et d’autres métaux lourds sur des terres communales d’Amadiba, dans la province sud-africaine du Cap-Est, par une entreprise minière australienne nommée Mineral Commodities Limited (MRC).

L’entreprise envisage d’exploiter près de 2 900 hectares de littoral à Xolobeni par l’intermédiaire de sa filiale sud-africaine, Transworld Energy and Minerals Resources (TEM), et un partenaire chargé de l’autonomisation économique de la population, Xolobeni Empowerment Company (Xolco).

L’ACC représente la partie de la population opposée à l’extraction minière et tente d’empêcher la délivrance des autorisations nécessaires à ce type d’activité. En effet, environ 600 personnes habitent la zone destinée à être exploitée et seront forcées de quitter cette région si l’entreprise obtient une autorisation. Elles risquent de perdre leur logement et leurs terres, qui revêtent une importance économique mais aussi culturelle. À cela, les risques sanitaires que présente l’extraction minière à ciel ouvert a provoqué l’opposition de nombreux habitant·e·s. De plus, de telles activités auraient des effets environnementaux dévastateurs sur les terres ancestrales, à cause notamment de la pollution de l’eau.

TENTATIVES D’INTIMIDATION, VIOLENCE ET ASSASSINAT POUR DISSUADER LES OPPOSANT·E·S À MRC
Les habitant·e·s qui s’opposent à l’exploitation de leurs terres sont confronté·e·s à des manoeuvres d’intimidation et de violences. Le 28 mai 2015, des membres de la communauté d’uMgungundlovu ont saisi la haute cour de Grahamstown à la suite d’une série de menaces et d’agressions les visant. La police a ensuite ouvert une enquête, mais celle-ci reste au point mort.

L’assassinat de Sikhosiphi Rhadebe était une tentative de plus de la part des autorités de dissuader les opposants au projet d’extraction minière. Les responsables de ce crime demeurent impunis, et les autorités n’ont toujours pas donné d’informations à propos de leurs investigations.

Signez pour réclamer justice !

https://www.amnesty.be/veux-agir/agir-ligne/petitions/article/assassins-militant-ecologiste-sikhosiphi-rhadebe-impunis  

À l’attention de Colonel L Ndzimande, chef de la DCPI dans la province du Cap-Est et Godfrey Lebeya, responsable national de la DCPI
Messieurs,
Je vous adresse ce courrier pour vous faire part de mon indignation concernant le meurtre, à ce jour resté impuni, de Sikhosiphi Rhadebe. Le 22 mars 2016, Sikhosiphi “Bazooka” Rhadebe était sauvagement assassiné par deux hommes prétendant être des policiers, face à son domicile de Lurholweni, dans la province du Cap-Est. Alors président du Comité de crise d’Amadiba, organisation à caractère associatif qui luttait contre l’exploitation minière, et défenseur des droits fonciers de sa communauté, Sikhosiphi Rhadebe agissait depuis plusieurs années pour la protection de l’environnement et des terres ancestrales.
Pourtant, trois années plus tard, l’enquête pour retrouver et condamner ses assassins reste au point mort, et les autorités n’ont, à ce jour, pas communiqué d’informations supplémentaires concernant l’investigation. Le meurtre de Sikhosiphi Rhadebe demeure impuni, tandis que les membres du Comité de crise d’Amadiba subissent encore des tentatives d’intimidation et de violence.
Face à cette situation intolérable, nous exhortons fermement la Direction des enquêtes criminelles prioritaires de la police à :
mener une enquête approfondie sur sur l’homicide de Sikhosiphi Rhadebe et à informer régulièrement sa famille de la progression de l’enquête
rappeler aux autorités sud-africaines que, aux termes de la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits de l’homme, tous les États sont tenus de prévenir les atteintes aux droits humains, y compris les violences, les menaces et tout autre acte arbitraire, visant des défenseurs des droits humains qui ne font que mener leurs activités légitimes, et d’enquêter sur ces agissements
appeler la police sud-africaine à prendre toutes les mesures nécessaires afin que les membres de l’ACC puissent mener leurs activités légitimes en faveur des droits humains en toute sécurité, sans craindre d’être harcelés ni attaqués, et à enquêter sur les menaces de mort proférées à l’encontre de dirigeants de l’ACC.
Veuillez agréer, Messieurs, l’expression de ma haute considération,

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à Info.paris@dirco.gov.za
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Justice pour Sikhosiphi “Bazooka” Rhadebe
  • Message : Monsieur
    Le 22 mars 2016, Sikhosiphi “Bazooka” Rhadebe était sauvagement assassiné par deux hommes prétendant être des policiers.
    Je vous demande de mener une enquête approfondie sur l’homicide de Sikhosiphi Rhadebe et de prendre toutes les mesures nécessaires afin que les membres de l’ACC puissent mener leurs activités légitimes en faveur des droits humains en toute sécurité.
    Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de ma haute considération,

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

5 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

J'apporte mon soutien aux hommes et femmes courageux qui défendent l'environnement .

ELISABETH FURTADO
02/07/2020 - 20:25:36

JUSTICE! pour Sikhosiphi “Bazooka” Rhadebe, pour les siens, pour les défenseurs des droits humains. Que son meurtre ne reste pas impuni. Que ses criminels soient poursuivis toute leur vie!

nicolas wyss
10/06/2020 - 12:26:10

RESPECT pour ce homme engagé jusqu'au sacrifice et solidarite avec sa cause , son peuple , sa famille

aline echerbault cance
08/06/2020 - 18:08:17

C'est pourtant dans l'intérêt de tous que se battent les écologistes...Certains voient à court terme parce qu'ils sont pauvres, et certains voient à court terme parce qu'ils en veulent toujours plus...
Je compatis sincèrement pour la famille de cette personne de grande valeur...

Vaillant
05/06/2020 - 17:27:29

Mettre fin...

Michel TURIEZ
05/06/2020 - 10:47:41

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !