Le gouvernement s’obstine à vouloir rétablir le piégeage traditionnel des oiseaux

Six projets d’arrêtés ministériels regroupés par deux (un arrêté cadre et d’un arrêté fixant les quotas), prévoient d’autoriser la capture létale de 107730 oiseaux sauvages, déjà jugée illégale à plusieurs reprises par le Conseil d’Etat et la Commission Européenne. La LPO invite ses sympathisants à s’y opposer fermement lors des consultations publiques en cours et envisage des recours juridiques afin de faire suspendre puis annuler ces arrêtés s’ils venaient à être publiés.

Jusqu’au 10 août, le ministère de la Transition écologique soumet à la consultation du public 2 duos de projets d’arrêtés autorisant la chasse aux pantes (filets horizontaux) et aux matoles (cages tombantes) de 106500 alouettes des champs dans 4 départements (Landes, Gironde, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques) pour la saison 2022/2023. Un troisième duo de projets d’arrêtés, également en consultation, autorise la tenderie (chasse à l’aide de filets) de 1 200 vanneaux huppés et de 30 pluviers dorés dans le département des Ardennes.

Participez à la consultation publique sur la chasse aux pantes des alouettes

Participez à la consultation publique sur la chasse aux matoles des alouettes

Participez à la consultation publique sur la tenderie des vanneaux et des pluviers

Ces arrêtés visent une nouvelle fois des espèces dont les statuts de conservation sont défavorables aux niveaux européen et français : l’Alouette des champs est en fort déclin et a perdu plus de la moitié de ses effectifs européens depuis 1980 et près du quart de sa population française au cours des 20 dernières années, tandis que le Vanneau huppé est menacé de disparition en Europe d’après l’Union internationale de conservation de la nature (UICN).

Saisi par la LPO et One Voice, le Conseil d’Etat avait pourtant annulé le 6 août 2021 les arrêtés ministériels ayant autorisé les mêmes pratiques pour les saisons 2018/2019, 2019/2020 et 2020/2021, car elles contrevenaient à la Directive Oiseaux de l’Union Européenne. Le 15 octobre 2021, plusieurs arrêtés ministériels les autorisant à nouveau pour 2021/2022 avaient malgré tout été publiés au Journal Officiel sur ordre d’Emmanuel Macron, soucieux de ménager les fédérations de chasseurs à l’approche des élections. La LPO et One Voice avaient immédiatement déposé des recours en référé auprès du Conseil d’État pour demander leur suspension en urgence, obtenue le 25 octobre 2021.

Bien que le Conseil d’Etat ne se soit pas encore prononcé sur une éventuelle annulation définitive ; bien que la France fasse l’objet d’une procédure d’infraction de la part de la Commission Européenne et s’expose ainsi à des sanctions financières ; bien que le précédent gouvernement ait mis fin à la chasse à la glu en août 2020 dans des conditions semblables, le Ministère fait le choix de la récidive en reprenant des arrêtés qu’il sait illégaux. Pour se justifier, il affirme que les projets d’arrêtés cadre sur les chasses traditionnelles, également soumis à la consultation publique et qui visent à abroger ceux du 17 août 1989, ont fait l’objet d’une refonte intégrale afin de respecter cette fois les exigences de la Directive Oiseaux. En décembre 2021, la LPO a attaqué ces arrêtés cadres devant le Conseil d’État auquel le Ministère refuse de répondre depuis plus de 7 mois en travaillant plutôt à leur réécriture en compagnie des lobbies cynégétiques. Pourquoi respecter la loi quand il suffit de la modifier ?

 La refonte est mensongère 

Selon le Ministère : « cette refonte se caractérise par la démonstration de l’absence d’autre solution satisfaisante, par le renforcement de l’encadrement de la chasse, par la création ou le renforcement de mesures de contrôle et de surveillance permettant d’assurer la sélectivité et la prise de faibles quantités, ainsi que l’exploitation judicieuse de cette chasse traditionnelle. »

La motivation sur l’absence de solution alternative a ainsi été vaguement développée et un contrôle en théorie plus strict devrait être mis en place, sans toutefois garantir les moyens de le faire respecter car l’Office français de la biodiversité (OFB) ne dispose pas d’agents en nombre suffisant pour surveiller tous les sites. Et les pièges utilisés ne sont pas plus sélectifs qu’auparavant : la LPO a démontré par le passé que certains passereaux protégés comme des pinsons des arbres, des chardonnerets ou des bruants ortolan étaient mutilés voire tués.

Le second quinquennat écologique promis par Emmanuel Macron n’aura pas duré longtemps. Toutes les études démontrent que les populations d’oiseaux s’effondrent en milieu agricole, principalement en raison de la dégradation continue de leur habitat et l’usage de pesticides. Les épisodes caniculaires et les incendies ont récemment fait d’énormes dégâts chez la faune sauvage, en particulier dans le Sud-Ouest de la France. Autoriser la destruction de plus de 100000 oiseaux supplémentaires dans ce contexte est une aberration. Si les arrêtés sont signés, la LPO les attaquera immédiatement devant le Conseil d’Etat.

Allain Bougrain Dubourg

Président de la LPO

Be Sociable, Share!

40 réflexions au sujet de « Le gouvernement s’obstine à vouloir rétablir le piégeage traditionnel des oiseaux »

  1. Alors que l on assiste a un effondrement de la faune sauvage,nos très chères mal élus,continuent leur dénie de la réalité ,pour satisfaire une minorité de destructeurs a des fins électorales .

  2. Mais ils sont malades ! Le lobby des chasseurs sévit et s’obstine dans la barbarie. Avoir pour loisir de tuer les oiseaux dont la population est déjà en fort recul relève de la psychiatrie. Et notre gouvernement approuve ! Il faut arrêter cela d’urgence !

  3. Bientôt nous n’avons plus d’oiseaux, et ces imbéciles décérébrés continuent leurs délires, ils n’ont aucun sens de la vie, ni de respect, stoppons les, car ils ne savent que du mal dans tout les domaines.

  4. Je m’oppose fermement aux projets d’arrêtés relatifs à la capture et aux quotas de prélèvement d’alouettes des champs autorisés pour la saison 2022-2023 à l’aide de pantes, moyens de chasse traditionnelle, dans quatre départements : Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques.
    Il est scandaleux de constater que cette espèce en déclin continue à être massacrée.
    Le Conseil d’Etat et la Cour de Justice Européenne ont pourtant à plusieurs reprises déclaré cette pratique illégale. Il s’agit là d’une nouvelle provocation..
    Ces modes de chasse ne sont pas sélectifs, de nombreux oiseaux dont la chasse n’est pas autorisée seront les victimes collatérales de ces traditions arriérées.
    Ce ministère sera-t-il capable un jour de résister au lobby de la chasse ?

  5. il n’y a aucune raison raisonnable de la part du Gouvernement de continuer à faire des courbettes aux chasseurs… sauf des raisons électoralistes. … interdire, donc, le renouvellemrnt des mandats électoraux permettrait d’avoir des politiciens honnêtes …. mais bon sang !! c’est eux aussi qui font les lois qui les régissent !!! …. les oiseaux sont foutus !!

  6. La “tradition” a bon dos ! Si on maintenait toutes les “traditions” du monde, ceux qui y prétendent risqueraient bien de se retrouver au pilori ou accrochés par le cou à une branche sous prétexte qu’ils auraient déplu à un gros propriétaire, car rappelons que ces “traditions” ne sont rien que le prolongement du BRACONNAGE !!! CQFD
    Cet acharnement à vouloir brosser les “chasseurs” dans le sens du poil, contre toute logique et à l’encontre des lois françaises et européennes, me semble étrange, puisqu’à chaque tentative, les arrêtés sont retoqués par les instances supérieures…
    Quel est le but réel de ces manoeuvres ?
    Les élections terminées (pour l’instant), on pourrait mettre la gent cynégétique sous le boisseau ?
    Le but serait-il de détourner l’attention des écolos d’autres objets tout aussi sensibles (outre le nucléaire, diverses mesures pour ralentir le changement climatique, et autres) ? Ce serait douter de la pugnacité desdits “écolos”… quoiqu’on puisse toujours douter du bon sens des soi-disant élites qui prennent ces décisions.
    Ne serait-ce pas plutôt une manipulation pour faire monter la grogne chasseresse contre nous, de façon à ouvrir un contrefeu en cas de nécessité (dissolution de l’Assemblée Nationale, et donc nouvel épisode électoral inopiné, par exemple) ?
    J’offre cette remarque à la réflexion, au cas où… 😉
    D’autres idées ? 😀

    • A mon avis et ayant vu le personnage à l’oeuvre depuis plus de cinq loonnggues années, il y a certainement un calcul politique. Mais il ne faut pas négliger la part d’une réalité plus basique : l’intellectuel fluet fasciné par les gros bras bas du front au point d’en oublier son intelligence et son discernement. L’attirance bien connue pour le contraire, pour ce qui manque.
      “Every man wants to be a macho, macho man” chantaient les Village people. Je ne crois pas que ce soit le souhait de toute la gent masculine. En revanche, Macron donne bien cette impression. Ah si seulement il rêvait d’être un oiseau : le monde irait peut-être un peu moins mal !

  7. Alors que le déclin de la faune sauvage, et en particulier des oiseaux migrateurs, se confirme, et que les autres pays d’Europe condamnent et interdisent ces pratiques de piégeage barbares, pourquoi la France veut-elle se faire remarquer par une réglementation dissonante? Le poids du lobby des chasseurs est-il politiquement si lourd?
    La tradition a heureusement disparu dans beaucoup de secteurs, et elle doit continuer à disparaître quand elle est dépassée, barbare et délétère!

  8. Je m’oppose complètement aux piégeages des oiseaux sauvages.
    Stop au massacre de la biodiversité et des biotopes. Alors que toute la faune sauvage est en voie de disparition il est impensable de redonner cette possibilité. . Stop à la barbarie, les chasseurs ne sont pas propriétaires du vivant.

  9. Consterné à la vue de cet échange “oiseaux contre bulletins de votes”. Existe-t-il en France une seule personne qui accorde le moindre crédits à la parole de Macron ?? !!

  10. Voici le message que j’ai tenté d’envoyer : {{Je m’oppose catégoriquement à ce projet qui ne tient nul compte de l’impact du dérèglement climatique et de la pollution sur les populations d’animaux sauvages dont la survie est menacée. }} Il a été refusé. Je ne prendrai plus aucune part à ce genre de “consultations” qui ne sont que de la poudre aux yeux et une manière, pour le gouvernement, de faire croire qu’il respecte l’opinion des citoyens. En réalité, il n’en a rien à foutre !

  11. La biodiversité s’écroule: comment les politiques n’entendent-ils toujours pas cet effrayant constat? Tout devrait être entrepris pour la préserver …depuis des années d’ailleurs.
    PS: je me moque complètement de mon pouvoir d’achat, je préfèrerais qu’on prépare autre chose que ce qui se profile de plus en plus clairement pour l’avenir de mes enfants!

  12. Au vu de la diminution , voire la disparition d’un grand nombre d’espèces animales , il faut absolument sauvegarder les espèces avec lesquelles nous avons ( encore !) la chance de cohabiter .
    Je suis donc contre le piégeage traditionnel des oiseaux !!

  13. Outre l’évènement climatique inédit que supporte actuellement le monde vivant dont les oiseaux et nous même faisons partie, nous sommes pris en otage par un gouvernement au service d’un puissant lobby cynégétique qui dans le cadre d’un renvoi d’ascenseur post électoral et prêt à défier les lois européennes à contre courant du plus élémentaire bon sens.
    Cette situation est simplement insupportable.
    En aucun cas nous ne pouvons laisser accepter cette série de projets d’arrêtés barbares, destructeurs et incohérents

  14. Les yeux azurés et le sourire carnassier de Coste, de même que les rodomontades de Schraen, ont encore fait des ravages. Allain Bougrain-Dubourg, lui, n’a jamais été reçu à l’Elysée sous les mandatures Macron.
    Foin de langue de bois : Quand on préfère écouter les gros bras et les types hâbleurs plutôt que les gens équilibrés et responsables, cela donne l’impression que le “niveau de la chose” se situe au-dessous de la ceinture. Un peu bas comme perspective pour la fonction de chef de l’Etat qui requiert une vision d’ensemble, non ?

  15. Auparavant, l’alouette était chantée dans une rengaine : “AAAAAlouette, je te plumerai… et le bec et la tête…”Maintenant on la prélève (on la TUE, quoi ! on n’est pas des chochottes.) avec de vieux engins, des trucs à Mc Gyver (vieil énergumène doué de ses doigts) qui permettent de voir les oiseaux se débattre dans des filets ou se prendre un coup de masse sur le beignet.
    Arrêtez le massacre. Entre les pyromanes qui éliminent tous les sauvageons forestiers et les chasseurs qui vident les sous bois et champs avec leurs joujoux surannés, il ne va pas rester beaucoup d’êtres et de hêtres dans le sud ouest.
    Mesdames les épouses (si vous ne chassez pas,évidemment) apprenez à vos maris comment danser sur les dance floor ou à tricoter des chaussons pour les petits enfants.

    Projets relatifs à la capture des alouettes des champs avec matoles. Lot et Garonne, Landes,
    AVIS DéFAVORABLE
    Eternels regrets de voir que le nombre d’alouettes des champs (et d’autres) diminue au même rythme que les hectares de forêts landaises et garonnaises. Tout se précipite. Il n’y a plus d’oiseaux en raison des fongicides et insecticides et les hommes adorateurs des matoles et pantes accélèrent l’extinction. “Ca va moins rigoler”(ancien patois) quand il n’y aura plus de gibier à se mettre sous la dent et à fêter dans la cabane de chasse en rondins.
    Pourquoi vouloir que tout crève autour de vous? Vous ennuyez vous? Soignez les arbres, chassez les engins forestiers des allées, protégez les soit disant nuisibles, ce n’est pas le TRAVAIl qui manque.

    Projets relatifs à la capture des pluviers et des vanneaux avec filets en Ardennes,
    Chasseurs comme rétiaires lancent les filets sur les oiseaux. C’est antique et mutilant. Ca sent aussi la naphtaline.
    Laissez vivre les pluviers dorés et les vanneaux huppés. Toute créature va crever d’ici peu, alors qu’on en profite de la vie sans se faire de mal.
    Ce qu’il faut tuer, ce sont les préjugés, les contes de vieilles radoteuses et les admirations pour les antiques pièges.
    Vive les arpenteurs à plumes dans les zones humides et les voltigeurs en ciel pur.

  16. Chasser les oiseaux alors que leur nombre d’effondre. C’est à pleurer cette bêtise !
    Flaubert disait que c’était elle le plus grand ennemi.

  17. arrêtons de tuer arrêtons de nous soumettre à quelques milliers de chasseurs
    la démocratie c’est bien la décision par la majorité, or la majorité c’est nous les non-chasseurs

  18. Non au braconnage légal pour satisfaire quelques acharnés sur le déclin, alors que tout doit être fait pour sauvegarder les oiseaux et la biodiversité en général.

  19. Aucune raison pour toute cette chasse aux oiseaux ! La biodiversité s’effondre chaque jour..et le gouvernement continue encore et encore à soutenir les chasseurs. Je m’oppose fermement à toute démarche du gouvernement
    qui soutient les chasseurs.

  20. On en est toujours au même point:
    traditions de tortures envers les animaux, pouvoirs aux “chasseurs”, élevages intensifs…et discours éthiques..

  21. ”Ma présidence sera écologiste ou ne sera pas“ Dit le locataire de l’elidée. Cela fait un moment qu’on avait compris, mais de là à s’enfoncer à ce point dans la faute… il y a un grand pas, qu’ils n’hésitent pas à franchir.
    Des alertes quasi quotidiennes sur l’effondrement de la biodiversité animale, végétale ? On continue des pratiques délétères, destructrices de la chasse sur des gibiers qui ne sont plus chassés dans les pays alentours, et là on veut réautoriser une pratique monstrueuse… quant à l’habitat de tous ces animaux en train de disparaître, ce que l’on ne s’applique pas à détruire par intérêt, âr plaisir, par bêtise, par mépris, par ignorance, ce qui survivrait à tout ça est en train de partir en fumée dans différentes régions de France.
    Comme le rappelait ce dimanche Alain Baraton, ce n’est pas la pluie qui entretient les arbres, ce sont les arbres qui font venir la pluie. Du fait, entre autre de l’évaporation. Comment ? Qui a parlé d’écologie punitive ? La punition, ce n’est pas plutôt de continuer à écouter les sirènes de ceux qui continuent à dire que on est pas trop sûr que cela vient des activités humaines, et puis changer quelque chose maintenant ne servirait à rien, et puis mettons notre confiance dans la technicité et la science, ils finiront par trouver la solution. Mais comme disait Einstein, ne comptons pas sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre. La chasse il s’agit d’un lobby de fanatique, qui se disent persécutés par les écolos (tout en disant que les seuls vrais écolos c’est eux) à tel point que lors d’un salon de la chasse on a pu voir des imprimés sur tee shirt et autres, avec le slogan “le dernier arbre sur lequel on va pendre le dernier écolo” ce qui n’a provoqué ni vagues ni procès. Dans l’autre sens, hum… Bon, il ne fallait pas leur faire de pub, mais c’est bien une incitation à la violence ? NON ?
    https://www.google.com/search?q=pendons+les+%C3%A9colos+tant+qu%27il+reste+des+arbres&client=safari&rls=en&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=jF-okPXln5dPvM%252CdZHIohGGkLY9AM%252C_%253BA0oPSdoMj19YUM%252Cufmoil_KB5tIIM%252C_%253BlD9wgtI_3TvquM%252C8Rpj359X-8n3WM%252C_%253B0aUGRH3ujv8l8M%252CAVQpMfZt1IULjM%252C_%253BOknXk0cvcavaXM%252CAVQpMfZt1IULjM%252C_%253B8ga6DrdNhNB6lM%252CDe6WMbtDs5OSDM%252C_%253BL-wbLHRjdY40LM%252Chqh4KGTah90chM%252C_%253B4V7_aULb4dG8PM%252CWrJDN5vhkKQTwM%252C_%253B-HELEUEtuqIJ7M%252CXkrUGzWwKKGWQM%252C_%253BUpnfb4X8j2aGbM%252CAyPvLPbmizmQ0M%252C_&vet=1&usg=AI4_-kTrxo5VSHBFUV_B5agq594Mv1S0Ng&sa=X&ved=2ahUKEwivvu-C-ZX0AhXFx4UKHZbRD9EQ9QF6BAgPEAE#imgrc=4V7_aULb4dG8PM

    Merci pour votre attention, bonne journée
    J. LOMBARD

    On peut aussi adhérer au RAC, Aspas, LPO… il faut faire masse, et pour le moment, ce sont les chasseurs qui font masse… au gouvernement, et ceci depuis toujours, les antichasse n’y pèsent rien.
    En attendant, on peut en rire avec Guillaume Meurice : https://www.youtube.com/watch?v=AjzIhTSWv3A: https://www.youtube.com/watch?v=AjzIhTSWv3A

  22. Votre plaisir est-il donc dans la souffrance animale de ces petits oiseaux?
    Vous les mangez? Nous sommes dans une société d’abondance, vous n’avez pas faim que je sache? Est-ce pour quelques grammes de protéine ou pour le plaisir de tuer?

  23. Où est l’ évolution de notre nation? Où est la dignité?
    Face aux cruautés structurelles de certaines chasses il faut évidemment agir et dans le bon sens: interdiction du piégeage par glu.
    J’ ai eu l’ occasion libérer à Ales en zone pavillonnaire un petit passereau pris dans une tige engluée: c’ est l’ innocence incarnée dans quelques grammes de beauté du monde!Il était condamné à souffrir longuement et mourir sans intervention.
    C’ est cette indécence que vous défendez???
    La grandeur d ‘une nation se mesure à la façon dont elle traite les animaux (Gandhi). Soyons une grande nation, enfin.

  24. Evidemment, je suis opposée : on aurait cru, dans cette période difficile pour beaucoup, que le gouvernement avait d’autres projets plus urgents que de tuer en masse les oiseaux!
    C’est édifiant quant à ses priorités… et aux promesses qui ont été faites!
    Ses membres n’ont vraiment pas peur pour leur image.

  25. J’adore la suite dans les idées de ce président +vert que vert… ce serait risible, si ce n’était si dramatique. Et dire que +/- 1/4 de l’électorat lui a voté la confiance… Que faut-il pour que nos concitoyens arrêtent de croire aux déclarations électorales???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *