Gilets jaunes : donnons un coup de pompe dans les vieilles règles du dialogue

Je suis un petit gilet jaune d’une petite ville rurale (34 gilets jaunes le 17 novembre) … C’est un tout petit ruisseau mais il alimente le grand fleuve du ras le bol fiscal.

J’apprends que 8 personnes doivent nous représenter.

Qui les a désignés ?

Que savent-ils de tous les groupes qui ont participé à l’opération « gilets jaunes »

Accepter ce choix arbitraire c’est faire le jeu du gouvernement,

Négocier avec des représentants : c’est leur méthode favorite .

Nous avons vu ce que cela donne avec les syndicats pour la loi travail, pour la réforme de la SNCF, Bla bla bla et encore Bla bla bla et le gouvernement vote son choix.

C’est la définition de la démocratie de Coluche : « Cause toujours »

Je ne suis pas « gilet jaune » pour être floué encore une fois.

Bousculons les règles du dialogue :

Avant d’envoyer des gilets jaunes porter des revendications, je souhaite  que nous dressions  la liste des problèmes et des solutions que nous voulons apporter.

C’est la qualité des contenus de ces appelons-les « programmes » pour faire simple qui déterminera le choix de nos émissaires.

Mettez-vous en groupe, faites seul dans votre coin mais proposez ce que vous pensez juste pour desserrer l’étau de nos dirigeants « hors sol »

Mon idée, je la soumets mais surtout, surtout toutes les idées sont les bienvenues :

Que toutes les bonnes volontés mettent en ligne, sous forme de pétition identique à ce texte, leur programme de propositions et solutions en précisant leur département

Nous sommes capables de faire mieux et plus juste que nos gouvernants…

Alors, allons-y, faisons-le.

  • Une pétition = Un programme

Par exemple, les 200  programmes  qui récoltent le plus grand nombre d’adhésions se réunissent par région,  rassemblent leurs idées et désignent leur émissaire non pas comme porte-paroles mais comme défendeurs, défenderesses de leur programme.

13 régions + les régions outre-mer soit 13 défendeurs pour la métropole.

Cette idée me tient à cœur car je n’ai pas besoin de connaître la tête de mon représentant(e), peu importe qu’il soit jeune ou ancien, qu’il soit actif, chômeur ou retraité, qu’il soit beau ou laid, il doit juste être pugnace et défendre le programme, rien que le programme et toujours le programme.

Informer et ne rien signer sans un accord massif de tous.

Si vous considérez ma vision juste merci de voter pour qu’elle fasse son chemin.

Pierre Gruel

Partagez cet article !

8 réflexions au sujet de « Gilets jaunes : donnons un coup de pompe dans les vieilles règles du dialogue »

  1. Oui pour des revendications concertées et portées à la connaissance du plus grand nombre afin d’être tous sur la même longueur d’onde car les premiers “sons” ne me rassuraient pas (prix du carburant uniquement).
    Mais ces revendications doivent être pensées et profondes avec pour préoccupations principales les conditions futures de vie communes. Donc prendre en considération l’environnement en premier lieu et ensuite les conditions générales de vie de chacun. Ce qui suppose l’intérêt général pour les transports et moins de transports particuliers mais aussi une justice sociale (fiscale, sur le travail partagé et les revenus minimums obligatoires ainsi qu’une échelle des revenus limitée et la fin de la financiarisation du monde) plus que revendiquée : exigée!!!! et même en face de l’exécutif lui dire qu’il ne convient pas et lui rappeler qu’il est notre employé (et oui on est les propriétaires de l’entreprise France) et qu’il doit donc obéir à nos désirs.
    C’est peut-être un peu caricatural mais vu les dérives du mode représentatif il faut bien reprendre le pouvoir en direct.

  2. une classe dirigeante est composée de vulgaires malades de l’enrichissement et ne cède pas au niveau national. on ne doit pas dialoguer avec elle mais la ridiculiser ; et surtout faire pression sur les décideurs LOCAUX pour aller vers une égalisation républicaine des revenus, dans l’écologie. avec des plate-formes internet locales, et signalement des réussites sur un site national.

  3. pour récolter l’expression de la colère du peuple macron n’a qu’a envoyer nos 660 députés passer quelques heures sur les 1000 à 2000 lieux de manifestation (la représentation populaire c’est bien leur première fonction, non ?) par groupes représentant toutes les sensibilités politiques et faire un rapport de synthèse. çà évitera de se faire récupérer par des corps intermédiaires.

  4. Intéressant comme proposition. La démocratie par le bas, c’est ce que veulent les gens. Par contre, il sera difficile de trouver des solutions communes. Le gouvernement cherche à semer la zizanie en nous divisant… nous n’avons pas tous les mêmes revendications…

  5. l’excuse de l’écologie pour taxer le carburant est une foutaise, il n’y a pas que les voitures qui consomment il y a aussi les avions et les bateaux énormes, qui en parle ; macron et son gouvernement aidés par les médias à leur solde car bien subventionnés essaient de semer la “pagaille” dans les esprits ; il faut faire la synthèse de toutes les augmentations que ce gouvernement, et le précédent, ont faites afin que TOUS les Français se sentent concernés ; il faut parler de l’immigration massive qui nous ruine, des ONG anti français qui se remplissent les poches avec nos impôts, des fonctionnaires de l’élysée qui démarre à 6900 € mensuels, des dépenses somptuaires des ministres et des sénateurs qui, en prime, ont une cagnotte monumentale pour leurs petites dépenses privées, j’arrête car ce serait trop long à énumérer.
    C’est contre tout cela qu’il faut lutter et il est indispensable de rafraîchir la mémoire de certains français qui ont tendance à “oublier” ; nous sommes TOUS dans la même galère il faut bien s’en souvenir. Marie-Claude

  6. ALERTE CITOYENS ENNES ! En pleine contestation des pertes du pouvoir d’achat 60 sénateurs proposent une taxe sur les forfaits mobile et fixe.pour financer le plan très haut débit et de réduire la fracture numérique en France https://www.phonandroid.com/taxe-forfaits-mobile-et-fixe-75-centimes-par-mois-et-par-abonnement.html
    Une taxe de plus ! Alors qu’il y aurait seulement à passer une loi obligeant les opérateurs à couvrir tout le territoire. à leur frais. ils font assez de fric, ils peuvent le payer. Ah c’est vrai les opérateurs doivent payer leurs actionnaires
    Aujourd’hui l’accès internet et le mobile sont vitaux d’autant plus le fixe va disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *