Budget participatif gersois, votez pour notre ʺidéeʺ-projet n° 404 – Développons la culture du « Prendre soin » (en anglais ʺto careʺ)

Je vous adresse ce message en tant que citoyen-ne et/ou en tant que personne responsable dans le secteur associatif, ou de la santé ou de l’économie pour vous demander un service large et important, c’est de bien vouloir nous offrir une vitrine ou un porte-voix et accepter de contribuer à nous faire connaître dans vos réseaux divers, par les moyens qui vous conviendront, par exemple en relayant ce message à vos ami(e)s, collègues de travail et contacts internet. Je fais aussi appel à vous en tant que citoyen(ne) du GERS pour un service à court terme, dès ce mois d’octobre : faire connaître et voter pour notre projet n° 404 soumis à vos avis sur le site internet du Budget participatif du Gers ou dans les mairies.

Nous aider à communiquer à court et moyen terme

>> Je m’adresse en priorité aux personnes qui communiquent car nous avons besoin d’informer un millier de personnes pour espérer avoir la chance d’en trouver une qui nous dira “Votre engagement m’intéresse et je crois remplir les conditions pour vous rejoindre !”

J’essaie de promouvoir une association un peu particulière, citée dans ma signature ci-dessous, et présentée d’une manière synthétique en une page dans le fichier joint « GuideDesAssociations1.doc » et dans le flyer (fichier « FlyerASP32DSa.doc ». L’ASP 32 se situe au niveau départemental. Les besoins que nous cherchons à satisfaire excèdent largement nos possibilités actuelles. Nous intervenons sans faire de bruit et en toute confidentialité. Nous devons donc nous faire connaître pour susciter de nouvelles candidatures de bénévoles et dans ce but faisons appel à votre partenariat.

Nous avons les mêmes initiales que l’amicale des sapeurs pompiers, mais nous n’avons ni casque argenté, ni gros camion rouge, ni grande échelle, ni gyrophare, ni sirène. Nous sommes invisibles. Nous avons besoin d’un vrai coup de main bénévole en communication.

Budget participatif Gersois

Si vous ne l’avez pas vu dans la presse, rendez-vous sur le site internet créé pour l’occasion par le département du Gers : https://budgetparticipatif.gers.fr/
Suivez ensuite ce lien : https://budgetparticipatif.gers.fr/dialog/budget-participatif/proposal/assurer-un-acces-effectif-au-droit-a-des-soins-palliatifs-1 et vous verrez l’idée que j’ai déposée au nom de l’association d’Accompagnement et pour le développement des Soins Palliatifs du Gers (ASP-32). Lisez aussi, tout en bas de la page, le commentaire du contributeur « Rayon de soleil ».

Cette idée après un coup de fil d’une fonctionnaire du département qui m’a proposé de rajouter un support visuel est devenue le projet n° 404. Pour le visualiser, suivez les menus : Les projets soumis au vote         La liste             Trier par thème           Solidarité et développement local       404.
vous pouvez aussi suivre ce lien : https://budgetparticipatif.gers.fr/dialog/budget-participatif-les-projets/proposal/404-achat-de-materiel-informatique-et-de-supports-visuels-pour-lasp.
Si vous n’avez pas accès à internet, vous pouvez consulter la liste papier des projets dans votre mairie.
Vous observerez que tel quel le projet manque de visibilité, de lisibilité, de motivation et de panache. Sur les cartes et sur la liste papier, il est classé à Auch et il n’est évident pour personne qu’il concerne tout le département. Au surplus, j’observe que le site est démuni de moteur de recherche, que lorsque vous avez visionné un projet et revenez à la liste vous vous retrouvez au point de départ, ce qui rend l’examen de la liste particulièrement laborieux. Il nous faut donc, si nous souhaitons que nos concitoyens votent pour ce projet, le rendre plus visible et faire apparaître à la fois ses motivations et l’ASP 32 qui le porte. Il faut nous faire connaître du millier de personnes et d’organismes qui ont déposé des idées et de toutes celles qui peuvent prendre part au vote. Mais ici, je me sens très démuni face à cette mission impossible !

Pour éviter de revenir au point de départ de la liste, au lieu de cliquer sur le bouton
« <Retour aux propositions », utilisez la flèche vers la gauche au début de la barre d’outils comme indiqué sur le schéma annexé :  BPGSchéma.doc

Si vous voulez examiner les projets à partir de la carte, celui de l’ASP32 n’apparait qu’à AUCH, alors qu’il concerne tous les cantons et toutes les communes du GERS. En effet, si nous voulons qu’un bénévole puisse se rendre au chevet d’un malade à domicile à la demande du réseau Arpège, il faut qu’un(e) bénévole ait été préalablement sélectionné, formé et qu’il-elle habite pas trop loin de la maison du malade.

Notre projet date de 1991, lors de la création de l’ASP 32. Ce projet reste actuel : il dépasse largement l’ordinateur et le support visuel que nous cherchons à financer. Ce projet innovant depuis 1991, c’est de développer la culture du « Prendre soin » par comparaison avec la culture du soin médical technique qui garde tout son intérêt et sa valeur. Développer la culture du « Prendre soin » et la mettre nous-mêmes en pratique à travers nos accompagnements et tout l’environnement qui les conditionne et les permet : communication, formation, suivi des conventions avec les établissements et partenaires, gestion de l’association, etc. Par cette campagne de communication, il s’agit de nous faire connaître, nous et notre projet global, plus encore que de faire voter pour notre « projet ».

Je vous serai reconnaissant de choisir notre projet (n° 404) parmi vos six projets possibles et d’inviter vos amis et contacts à faire de même.

Un appui bénévole en matière de communication.

>> Nous avons choisi pour notre engagement le cadre associatif de la loi de 1901. Ce faisant, plus ou moins consciemment peut-être, nous avons opté pour
∞ le bénévolat, c’est-à-dire pour du temps donné librement, volontairement et gratuitement au service des autres.
∞ la solidarité et le partage avec ceux qui ont plus de besoins ou sont d’une autre génération.
∞ la fraternité et la convivialité qui invitent à la réciprocité
∞ l’humanité qui met la personne humaine au centre de nos objectifs et la poursuite de sa croissance et de son épanouissement au fondement de nos réflexions et de nos actions.

Ces valeurs nous animent et sous-tendent nos engagements à l’écoute, à l’accompagnement et à tout ce qui les conditionne et les facilite.

Cet éloge du bénévolat est aussi en creux un hommage à l’engagement professionnel salarié, commerçant, libéral ou de production agricole qui nous permet à tous de gagner notre vie en recherchant la satisfaction des besoins de nos clients ou usagers.

>> Notre engagement moral de bénévole se limite à y consacrer une demi-journée par semaine, plus une soirée de 2 heures par mois de formation continue (ou un samedi par trimestre) et un groupe de paroles, toutes les six semaines, de 2 heures aussi animé (régulé) par un(e) psychologue. Nos bénévoles sont sélectionnés et suivent une formation initiale de 50 heures.

Nous intervenons, dans des établissements de soins publics ou privés et dans des établissements d’hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD), avec lesquels l’ASP a signé une convention, auprès des personnes qui nous sont recommandées par un cadre de santé. À domicile, nous intervenons à la demande du réseau Arpège.

Vous pouvez nous aider à nous faire connaître en diffusant des informations objectives et exactes sur notre existence et le contexte de nos interventions. Notamment que les soins palliatifs ne sont pas uniquement liés à l’extrême fin de vie, mais doivent être prodigués pour soulager le malade, en complément des traitements qui visent à éradiquer la maladie. Ainsi la lutte contre la douleur, qui est un symptôme et non pas une cause, fait partie des soins palliatifs, de même que les soins de confort (qui prennent en charge les autres symptômes de la maladie et les effets indésirables des traitements lourds) et l’accompagnement (présence et écoute) dont les proches ont aussi besoin.

Si vous comprenez notre objectif qui vise l’information d’un maximum de personnes, un peu comme Larousse qui sème à tout vent, sans forcément de réponse obligatoire immédiate, je vous saurai gré de relayer à ceux de vos adhérents, ou ami(e)s ou connaissances dont vous avez l’adresse courriel les informations de ce message et de ses annexes qui sont des documents explicatifs plus élaborés sur nos objectifs et nos actions. Il ne s’agit pas bien sûr de chercher à « débaucher » ces personnes, mais de leur donner une information qui les laisse pleinement libres. Merci d’avance pour ce relai.

Si votre établissement reçoit du public, je vous saurai gré de bien vouloir imprimer un exemplaire du fichier joint « AffichePérenneAsp3.pdf » ou « AfficheASP32SDe.pdf » (je suis tenté de vous demander laquelle vous préférez) et l’afficher sur le panneau prévu à cet effet le plus près possible de l’entrée.

Si votre association, votre entreprise (ou vous-même) a un site internet ou un blog, je souhaite aussi que vous envisagiez d’y inclure un ou des liens vers le nôtre (http://asp-32.website.com/gers) et vers notre page Facebook : https://www.facebook.com/asp.gers.39.

Pour en savoir plus, je vous indique aussi des sites internet de fédérations de bénévoles ou spécialisés dans les soins palliatifs :

JALMALV http://www.jalmalv.fr/do.php?n=Jalmalv-dans-votre-region.Accueil
UNASP http://www.soins-palliatifs.org/association-soins-palliatifs-en-region/annuaire-des-asp/
SFAP http://www.sfap.org/rubrique/pres-de-chez-vous
Le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie http://www.parlons-fin-de-vie.fr/fin-vie-et-si-parlait
http://www.spfv.fr/
ASP-Toulouse31 http://asp-toulouse.fr/
ASP-Fondatrice https://www.aspfondatrice.org/

Le fichier « CommuniquéAppelCandidatures2.doc » est destiné à une publication dans la presse écrite ou audiovisuelle, ainsi que sur tout support d’information diffusé dans le Gers (bulletin municipal ou d’entreprise, gazette, etc.) sous bien sûr la responsabilité de leurs équipes de rédaction.

Sachez aussi que participer à promouvoir notre bénévolat et notre association contribue à la lutte contre une discrimination, une inégalité, une injustice flagrante puisque les statistiques disent qu’aujourd’hui, sur trois personnes qui devraient bénéficier de soins palliatifs, seulement une en reçoit effectivement. (cf. le fichier « PourUnAccèsEffectifAuDroitÀDesSoinsPalliatifs.pdf »)

Si vous ou vos contacts avez une ou des questions, osez me les poser : j’essaie de pratiquer la communication non-violente !

Cordialement
Jean-Claude UGUEN
28 rue de la République, 32120 MAUVEZIN
Courriel : jcuguen@orange.fr
tél. :  05 62 62 30 88

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *