imposer 11 vaccinations serait une faute grave

Chers amis,

Vous êtes nombreux à nous avoir alerté sur le projet de rendre 11 vaccins obligatoires.

Comme nous le faisons sur les sujets où nous avons des partenaires plus compétents que nous à traiter du sujet, nous nous sommes tournés vers l’association E3M qui regroupe des personnes atteintes de myofasciite à macrophages maladie causée par la présence d’aluminium dans les vaccins, association avec qui nous avions déjà collaboré.

———–

Pour des vaccins sans aluminium a écrit :

Madame la ministre,

imposer 11 vaccinations

serait une faute grave

La nouvelle ministre de la Santé Agnès Buzyn vient d’annoncer son intention d’étendre l’obligation vaccinale à onze pathologies. Cette décision a l’apparence d’une action de bon sens : la vaccination est un acte de prévention.

Pourtant, nous sommes fermement opposés à une telle mesure. En effet, si la ministre de la Santé élargit l’obligation vaccinale à onze pathologies, chaque enfant recevra 3,635mg d’aluminium entre 0 et 7 ans. Or les petites particules d’aluminium vaccinal sont une proie facile pour le système immunitaire. Celui-ci les récupère mais sans pouvoir les éliminer. Il les transporte puis les stocke dans différents organes, dont le cerveau, où elles peuvent provoquer des ravages.

Oui, l’aluminium est un produit neurotoxique. Les alertes scientifiques internationales sur le sujet ne peuvent plus être ignorées.

Oui, il existe des solutions pour remplacer l’aluminium dans les vaccins : le DTPolio sans adjuvant, le phosphate de calcium (composant naturel de l’organisme) ou encore la possibilité de faire les rappels sans aucun adjuvant, comme nous venons de le découvrir.

41% des Français sont devenus des “hésitants vaccinaux”. L’extension de l’obligation vaccinale pourrait transformer ces hésitants en opposants vaccinaux. Il faut convaincre, non contraindre.

Nous appelons Agnès Buzyn à ne pas choisir le passage en force. Le principe de précaution, inscrit dans la Constitution française, doit être appliqué et de nouvelles recherches doivent être menées pour garantir la sécurité vaccinale.

Dans les prochains jours, nous allons mettre notre film documentaire L’aluminium, les vaccins et les 2 lapins… en ligne gratuitement, pendant une semaine. Tout le monde doit connaître les conséquences de la toxicité de l’aluminium vaccinal. Restez attentifs, nous vous enverrons les informations très bientôt !
Site internet : www.vaccinssansaluminium.org
Contact : contact@vaccinssansaluminium.org
Qui sommes-nous ?
La campagne Pour des vaccins sans aluminium est portée par l’association E3M qui regroupe des personnes atteintes de myofasciite à macrophages. Cette maladie est causée par la présence d’aluminium dans les vaccins.
Les objectifs d’E3M : entraide et solidarité entre les malades, soutien à la recherche et action militante pour que l’aluminium soit retiré des vaccins. E3M reste favorable à une vaccination responsable.

– – – – – – – – – – – –

A ma proposition de cyberaction à partir de ce communiqué, Didier Lambert a répondu :

Nous sommes partis en fait sur une action d’un autre type…

Si tu en es d’accord, gardons la cyber@ction en réserve au cas où

Bien à toi,

Didier Lambert
President E3M
06 72 41 20 21
www.asso-e3m.fr
www.vaccinssansaluminium.org

– – – – – – – – – – – –

Didier, Yves

Il me semble que l’un n’empêche pas l’autre car ce n’est pas au même niveau d’engagement. Il me semble qu’une action grand public susceptible d’attirer des signatures citoyennes serait nécessaire car votre action risque de n’attirer qu’une partie très militante des seuls professionnels de santé.

Bien à vous 2

Alain
– – – – – – – – – – – –

 

Je vous propose donc de décider si Cyber@cteurs doit interpeller la ministre et les députés sur ce sujet avec la proposition de message ci-dessous.

Madame la ministre, imposer 11 vaccinations serait une faute grave

41% des Français sont devenus des “hésitants vaccinaux”. L’extension de l’obligation vaccinale pourrait transformer ces hésitants en opposants vaccinaux. Il faut convaincre, non contraindre.

Je vous appelle à ne pas choisir le passage en force. Le principe de précaution, inscrit dans la Constitution française, doit être appliqué et de nouvelles recherches doivent être menées pour garantir la sécurité vaccinale sans adjuvant aluminium.

– – – – – – – – – – – –

Partagez cet article !

113 réflexions au sujet de « imposer 11 vaccinations serait une faute grave »

  1. Aussi loin que remontent mes souvenirs -j’ai eu 75 ans- il y a eu des pro et anti-vaccinaux. Tout comme ce qui concerne les sérums, préventifs et soit disant moins nocifs. Et ce sont toujours les mêmes arguments que développent les uns et les autres. Dans ma famille, nous sommes tous contre. Mon père est devenu hémiplégique en 1946 à la suite de l’injection du sérum anti-diphtérique alors que sévissait une épidémie. En 1948, j’ai été vaccinée d’office à l’école car aucun certificat de contre-indication n’avait été déposé et je me suis retrouvée à l’hôpital des enfants aux portes de la mort. Très bien soignée par un professeur éminent qui déplorait cette vaccination “sauvage” je n’en pas gardé de séquelles. Ce qui n’est pas la chance de tous. Car, depuis, j’ai connu bien d’autres cas, tous graves dont certains mortels, de personnes qui soient ont été vaccinées, soit avaient reçu un sérum anti-quelque chose. Et le savoir me conforte dans mon refus de vaccins obligatoires sans que des examens sérieux et crédibles aient été, au préalable, effectués sur les futurs vaccinés afin de déceler, dans la mesure du possible, un incompatibilité soit à l’agent pathogène soit à l’un des autres composants des dits vaccins. Les risques sont réels, je les ai vécus et, en 1951 ou 52, lors de la dernière grande épidémie de variole, aucun médecin n’a pris le risque de vacciner un membre de ma famille alors qu’une vaccination à grande échelle de la population avait été organisée. Je ne suis pas un cas isolé. Avant de décider d’une telle mesure, le Gouvernement devrait réfléchir plus longuement et n’avancer qu’à pas comptés.

  2. Il serait inhumain de vacciner autant les nourrissons. La médecine n’est pas une science exacte et la vaccination encore moins.

    Laissons nos nourrissons tranquilles, avec DTPolio, ils sont protégés. Les labos feraient mieux de faire de la recherche au lieu de vouloir s’enrichir encore plus en faisant des handicapés.

    • Les 8 vaccins supplémentaires sont déjà recommandés et donc administrés dans la majorité des cas. La plupart des enfants et nourrissons reçoivent donc déjà ces vaccins et se portent très bien. La rubéole, la varicelle, les oreillons, la méningite, la pneumonie et la coqueluche peuvent tuer et “faire des handicapés”, et en font régulièrement.

      • “La rubéole, la varicelle, les oreillons, la méningite, la pneumonie et la coqueluche peuvent tuer et “faire des handicapés”, et en font régulièrement”.

        Les vaccins aussi. J’ai 7 petits-enfants tous vaccinés sauf un : zéro vaccin. Il y a eu une épidémie de coqueluche dans son école. Tous les enfants, y compris ses frères vaccinés l’ont eu. Lui aussi …..mais lui c’était normal.

        • Madame, Aurélie

          Je ne vois l’intérêt d’inoculer autant de virus à des nourrissons!! qui fait pas plus de 4 kilos pour les plus dodus! Faites le vous le cocktail des vaccins et on verra après!! Commencez déjà parce le cocktails qui se fait à 2 mois, puis 4 mois puis 9 mois!!

      • lorsqu’un de vos enfants a failli mourrir à cause d’un vaccin vous n’avez plus du tout envie que d’autres bébés subissent le même sort ; il vaut mieux avoir la rougeole ou la coqueluche que de se retrouver au cimetière !

      • …” et se portent très bien” !!!! Pour l’instant ! qu’en sera-t’il d’ici quelques mois, quelques années, dans leur vie adulte ????
        Combien de malades ( manque de chance ? ) de différentes pathologies , les ont contractées par suite de vaccins. Certains sont reconnus et d’autres pas car pour bien des malades, il est impossible de prouver que l’origine pourrait être un vaccin !

          • Quoi qu’il en soit du résultat de ce combat, on aura toujours la possibilité de se faire faire un certificat de contre-indication, mon fils ayant été vacciné contre le seul TÉTANOS à l’âge de 7 ans, et par choix, hormis le choix de l’adjuvant, le calcium n’existant plus non plus en Suisse.

  3. J’ai signé la pétition qui est tout-à-fait raisonnable ….;alors que j’ai refusé de signer une pétition nettement politisée sur le même sujet (origine SNI-Néo nutrition qui accusait Macron de “filouterie” au prétexte fallacieux d’une collusion avec les labo ….alors que la vraie responsable de ce projet est Marisol Touraine qui n’a pas eu le temps de le faire voter par le P.S alors au pouvoir ,et qui sans être une élue du PR ENMARCHE a rejoint Macron et est encore nuisible.
    La ministre de la santé Agnès Buzin ne pouvait pas s’opposer à priori ….mais sera je la crois sensible à l’avis des citoyens . Ies 8 vaccins ajoutés disent être disponibles pour les personnes qui se rendent dans certains pays ….comme cela est déjà conseillé (par exemple la rougeole bénigne enEurope est mortelle aux USA etc…) ou qui sont particulièrement exposées mais nous devons rester libres de décider….en recevant une bonne information. Il est absurde d’imposer le vaccin des oreillons aux femmes comme Il est absurde d’imposer le vaccin de la rubéole aux hommes (qui ne seront jamais enceints) puisque c’est une maladie bénigne pour celui qui en est atteint mais grave pour le foetus( malformations)
    (informations à retenir pour une éventuelle nouvelle pétition …si nécessaire).le cas échéant
    Annick

    • Bonjour Annick,
      Si, il est logique de vacciner les femmes des oreillons et les hommes de la rubéole, afin de limiter la propagation des maladies (on peut être porteur sain), ce qui permet de protéger les individus non-vaccinés (trop jeunes, contre-indication, etc) et de limiter les mutations des virus et bactéries. C’est le principe de l’immunité grégaire https://fr.wikipedia.org/wiki/Immunit%C3%A9_gr%C3%A9gaire.

      D’autre part la rougeole peut être mortelle en Europe aussi (on vaccine contre celle-ci en Europe depuis les années 80). On a plus entendu parler de ses complication fatales aux États-Unis car leur couverture vaccinale est plus faible, ce qui se traduit en épidémies.

    • Ayant attrappé les oreillons dans la salle d’attente d’un médecin parisien, où j’allais chercher un certificat de non-contagiosité pour séjourner en Allemagne en 1968 (ça ne s’invente pas), j’ai fait un peu de bibliographie sur le sujet :
      Les complications d’ovarite suite aux oreillons sont 5 fois plus fréquentes que les complications d’orchite (atteinte testiculaire), soit 5% de mémoire, donc il n’est pas absurde de vouloir les vacciner contre les oreillons.

    • Pour ce qui est de la rubéole, la vaccination des hommes ne sert effectivement pas à les protéger mais à éviter qu’ils l’attrappent et contaminent des femmes en début de grossesse.
      Ce n’est pas la présence de cet antigène viral supplémentaire qui pose un problème sanitaire, c’est l’Aluminium.

  4. Bonjour,
    Je suis favorable au fait que Cyberacteurs interpelle la ministre de la santé et les députés. Cela dit, j’argumenterais en utilisant la liberté individuelle, le libre droit à disposer de son corps, en plus du principe de précaution. Ce droit est inscrit dans la constitution me semble-t-il et faire de la vaccination une obligation y contreviendrait fortement.

    Un consentement libre et éclairé est de loin préférable. Au ministère de la santé à faire sa propagande d’informations pour donner envie de se faire vacciner…

    Merci à vous.

    Cordialement,

    Virginie

  5. Les vaccins en eux-mêmes sont tout aussi dangereux que les adjuvants qui les composent actuellement . Jamais ne sont recensés les problèmes post vaccinaux et surtout, c’est un crime de soupçonner la vaccination en cas de problème … On ne remet jamais en cause la Toute Puissante Médecine Moderne dans notre cher pays.
    De plus, aujourd’hui, personne n’est dupe ( à moins de ne rien vouloir savoir, c’est plus facile à vivre ) et l’on sait très bien que nos politiques nationaux et Bruxellois sont tous manipulés …en l’ occurrence pour ce qui concerne médicaments et vaccins, Big Pharma et ses mafieux.
    Avons nous déjà oublié l’épidémie annoncée à grand fracas par tous les médias de la grippe H1N1 en 2009 ? Je me souviens avoir vécu cela comme une agression très violente et une campagne de com hyper agressive et culpabilisante pour les soignants qui refusaient la vaccination. J’étais infirmière et avons été 3 sur une trentaine à la refuser. Nous avons été perçues comme des terroristes !Et cette Pandémie, nous l’attendons toujours. Quel moyen dégueulasse que de faire peur à la population en cachant le seul but de ces gens là :.
    Profit Profit et encore Profit sans se soucier de l’impact sur la santé des gens. Ce sont des assassins. Protégeons nos tout-petits de ces rapaces §
    Réfléchissons, allons chercher les informations non biaisées et restons maîtres de nos choix surtout. Pourquoi est-ce que la France est le seul pays d’Europe avec autant d’obligations vaccinales ? merci aux instituts Mérieux et Pasteur et merci la gloriole égotique française !!!
    Myriam, infirmière en colère et indignée

    • Virologiste ayant travaillé pendant des années à la surveillance des suites vaccinales (coût, bénéfices, accidents) sur des millions d’animaux vaccinés, j’étais un expert du service public indépendant et neutre sur le sujet.
      De rares accidents graves sont survenus, tellement surprenants parfois qu’ils auraient été niés chez l’Homme, faute de disposer des outils statistiques de l’élevage industriel. Ce n’est donc pas impossible chez l’humain puisque tous les vaccins sont fabriqués selon les mêmes principes et processus par les mêmes équipes et fabricants.
      Chaque vaccin est un bricolage spécifique et on ne peut pas tous les mettre dans le même sac, que ce soit pour leur efficacité ou leur sécurité.
      J’en viens donc à la grippe : ce qui se passait au Mexique en 2009 indiquait un virus saisonnier banal et je me suis demandé quelle mouche avait piqué la Ministre à vouloir appliquer un protocole OMS surdimensionné car destiné à un variant qu’on attend depuis un siècle pour se faire peur, d’où le protocle antipandémique au cas où. Je n’étais pas le seul virologiste compétent à m’en étonner mais nous étions inaudibles et priés de rentrer dans le rang … Seul point positif, on a parlé de prévention hygiènique, ça peut servir un jour car on n’a pas des vaccins contre tout et le vaccin grippal ne fait que réduire l’intensité des symptômes chez les personnes immunocompétentes, malheur aux autres, notamment en EHPAD.
      Ce n’est pas parce les médias au service du lobby vaccinal font des coups et inventent une pandémie avec une Ministre que tout est mauvais parmi les vaccins actuellement disponibles, hormis l’utilisation d’adjuvant aluminique dans les formes injectables.
      Pour des raisons de coût de main-d’oeuvre, on évite autant que possible les formes injectables en élevage de rente et on a d’excellents résultats avec des sprays, gouttes oculaires ou ampoules buvables, selon les microbes visés. L’utilisation de la porte d’entrée naturelle d’un virus donne une immunité plus protectrice et plus durable (moins ou pas de rappels). Ce souci d’économie ne semble pas prévaloir en médecine humaine, y aurait-il un effet pervers de l’assurance maladie ?

        • Merci pour votre retour !
          Je n’ai pas voulu parler des conflits d’intérêt potentiels au niveau du personnel politique et de ceux qui gravitent autour (cabinets, pantouflage) car la Loi de moralisation politique en préparation devra effectivement prendre en compte le troublant épisode Bachelot cité par Mathis, qui a fait l’objet en 2010 d’un rapport sévère de la commission d’enquête parlementaire sénatoriale chargée de plancher sur le «rôle des firmes pharmaceutiques dans la gestion par le gouvernement de la grippe H1N1″

  6. Bonjour,
    Un peu gentil l’interpellation de la Ministre non ?
    Je propose de mettre en évidence la démarche scandaleuse qui aboutit à l’obligation de ces 11 vaccins.​
    Posons ces questions à la ministre.
    – Y-a-t-il eu une étude, pour chacune des 11 maladies, qui montre une recrudescence particulière en France susceptible de nécessiter une vaccination infantile généralisée et obligatoire ? Si oui, laquelle ? Faite quand ? Où ? Par qui ?
    – Y-at-il eu une expérimentation permettant d’affirmer qu’aucun des composants ne présente un risque sanitaire (à court, moyen ou long terme) pour le système immunitaire et donc la santé des enfants ? Si oui faite quand ? Où ? Par qui ?
    – Y-a-t-il eu une expérimentation permettant d’affirmer que la combinaison de 11 vaccins donc de multiples composants n’engendre pas la création d’autres composants une fois introduits dans l’organisme ? Si oui faite quand ? Où ? Par qui ?
    – Y-a-t-il eu une étude scientifique qui explique pourquoi le fait de vivre en France présente un danger particulier nécessitant bien plus de vaccins que dans tous les autres pays de l’union européenne (sauf 1) ?
    – Un fond d’indemnisation est-il prévu pour les conséquences à venir ? Qui sera civilement responsable ? Qui sera pénalement coupable ?
    – La décision unilatérale des laboratoires de ne plus fabriquer que ces 11 vaccins associés est-elle aux yeux de madame la Ministre : une démarche scientifique ? Une démarche commerciale ? Une démarche démocratique ?
    – Le fait d’accepter cette mise devant le fait accompli par les laboratoires n’est-il pas une lâcheté, un renoncement du pouvoir politique, une fuite devant les responsabilités qui ouvre à nouveau la voie à toutes les suspicions de compromission ?

    Je signerai déjà comme c’est présenté, mais c’est fade au regard des conséquences catastrophiques à long terme (métaux lourds + perturbateurs endocriniens = Parkinson, Alzheimer, scléroses en plaques….)

    Bien cordialement,
    Jean-Paul

    • Je suis d’accord avec Jean-Paul, même si l’on peut trouver la réponse à la plupart de ses questions puisque ces vaccins sont déjà amplement administrés depuis des années car il font partie du calendrier vaccinal appliqué par la plupart des médecins en France et d’en d’autres pays et ont été soumis à de nombreuses études (et il y a d’autres pays imposant la vaccination en UE).

      Je suis d’accord car le gouvernement est vraiment pathétique et condescendant sur ce sujet : les questions que vous posez sont logiques et saines et c’est à l’autorité qui met en place une règlementation de communiquer correctement sur le sujet, surtout sur un sujet si important. Malgré cela il semble que personne n’aie eu l’idée d’identifier ces questions à l’avance, de rassembler et trier les informations nécessaires pour y répondre, de faire plus de recherche si les données ne sont pas concluantes, et enfin d’informer au lieu de prendre les gens pour des jambons.
      Pire, personne n’a pris en compte les avertissements données lorsque la concertation citoyenne sur les vaccin a donné son avis l’an dernier : si on impose les gens vont rejeter. C’est vraiment pas compliqué à comprendre ni à prévoir, surtout lorsque cela touche à un domaine industriel qui a déjà fait ses preuves dans le domaine de la manipulation et de l’opacité.

    • Il y a des questions pertinentes ci-dessus mais il à trop vouloir allonger la liste, on la pollue avec des questions qui montrent un abime d’inculture biochimique. Par exemple, depuis que l’on fait des soupes d’antigènes, on n’a jamais vu ces derniers se recombiner à température ambiante ou à celle du corps (Si toutes les protéines étaient à ce point réactives, on serait tous morts de la recombinaison de nos propres constituants corporels. C’est pour ça que l’on a des enzymes régulés dans le corps).
      Il vaut mieux se concentrer sur la faille que représentent des adjuvants comme l’Aluminium (et le mercure parfois !).

    • Bravo, Jean-Paul, pour toutes ces questions judicieuses.
      On peut supposer qu’elles n’auront pas de réponse de sitôt.
      J’aurais simplement ajouté une question préalable:
      – la vaccination est pratiquée depuis plus de 200 ans. Il semble,
      sauf erreur, que personne n’a encore apporté la preuve scientifique
      de l’efficacité d’un vaccin. Si oui, qui (où et quand)?

      Cordialement

      • Non bien sûr pas de preuve de l’efficacité des vaccins, on a juste éradiqué la variole de la surface de planète hein 😀

        Sinon quand vous avez été vacciné il y a longtemps et que vous ne vous souvenez plus de quand et que vous ne voulez pas vous refaire vacciner si pas nécessaire, vous pouvez effectuer un test pour savoir si vous êtes encore immunisé. Ça se fait beaucoup pour l’hépatite A (vaccin conseillé pour les séjours dans certains pays), vu que chez certains l’immunisation est efficace à vie. Ça peut vous donner une idée de l’efficacité du vaccin en question non?

        Vous devriez effectuer des recherches simples sur des sites neutres type Wikipédia, vous y trouverez d’amples informations sur les maladies, l’histoire de leurs vaccins et les études qui vont avec.

        • Il faut lire le rapport final de l’éradication de la variole sur le site de l’OMS. Ce rapport dit que la vaccination de masse a été un échec dans la plupart des pays et que c’est la politique de surveilllance/endiguement qui a permis l’éradication (page 32).
          Faire un test d’immunité individuel n’est pas une étude.
          Wikipédia n’est pas une source fiable.

      • J’ai fait ma carrière comme vaccinologue indépendant (service public, Dr vétérinaire diplômé de l’Institut Pasteur, Licencié et Masterisé de la Fac de Sciences, etc.) alors je fais des bonds en lisant Etcheverry : comment peut-on écrire tant de contre-vérités dans une inconscience totale de son ignorance infinie. Les preuves scientifiques de l’efficacité des vaccins sont prouvées par des milliers d’expérimentation solides sur les animaux et si l’éthique interdit ce type de protocole chez l’humain, je vois mal pourquoi ce serait le seul animal pour qui ça ne marcherait pas !
        Ceci dit, mes enfants n’ont reçu que les 3 vaccins obligatoires de nos jours car j’ai eu tout à loisir de connaître chez l’animal les limites de certains vaccins (je ne vais pas faire ici un cours sur les causes de leur inefficacité ou efficacité variable) et les accidents lors de lots défectueux ou d’erreurs de conception.
        Même dans les cas où les vaccins sont efficaces, il convient les réserver à des personnes exposées par leur profession où leur mode de vie, ce qui suppose une information fiable et indépendante, et on en est loin sur internet, à l’heure où le mensonge commercial des fabricants se heurte au délire des théoriciens du complot !
        Aller vers des vaccins plus sûrs et plus efficaces va parfois contre l’intérêt des fabricants et c’est l’autorité publique qui devrait exiger que leurs produits reflètent mieux les progrès de la recherche fondamentale. Je ne peux pas donner d’exemple concret car j’ai un devoir de réserve.

        • Pourquoi cette virulence envers Etcheverry pour lui donner raison et disant que l’éthique interdit les études d’efficacité des vaccins sur les humains. Le modèle animal n’est pas fiable sinon pourquoi tous les scandales sanitaires sur des médicaments pourtant testés sur les animaux. Plus de 80% des candidats médicaments ayant passé les tests sur animaux sont rejetés lors des essais cliniques sur humains.

          • Heureusement, la fiabilité du modèle animal est suffisante pour savoir que certains vaccins sont efficaces ! Je faisais une dizaine de Travaux pratiques d’une demi-journée à mes étudiants de physio-pharmacologie pour qu’ils le constatent dans le réel !
            Et puis si vous etiez né comme moi après la seconde guerre mondiale, vous auriez vu les ravages de la poliomyélite sur des personnes non vaccinées.

          • Vu qu’on passe en screening sur l’animal tous les nouveaux produits chimiques (colle, teinture, etc.) donc n’importe quoi, c’est même 99,99 % qui est rejeté chez l’Homme !
            Les scandales sanitaires de type Médiator ne sont pas dûs aux tests sur les animaux, vous n’avez rien compris, allez voir le film d’Irène Frachon “La fille de Brest”, il est superpédagogique sur le sujet !

  7. Coucou
    Désolée de ne pas être pê au goût des “récalcitrants”
    Je ne suis pas une fanatique des vaccins et des médicaments. Loin de là. Faut regarder le rapport bénéfices risques, toujours, y compris le risque qui n’a pas encore pu être évalué (je ne sais pas ce que je ne sais pas).
    En tant que gynécologue de 68 ans, je regarde les vaccins de mes patientes, notamment avant une grossesse.
    Je rappelle qu’avant la vaccination contre la rubéole, il existait plein d’enfants malformés, notamment malformations cardiaques. Au point qu’enfant, la famille nous demandait de ne pas approcher de femme enceinte. Si patiente non immunisée, c’est pas de contact publique, pas de travail jusque 4 mois de grossesse. La vaccination des hommes permet de ne pas contaminer une femme enceinte non immunisée. C’est comme pour la grippe, et la coqueluche, la protection aussi par l’entourage.
    Le rappel coqueluche est conseillé (avant grossesse et pendant ds certains pays) car on a des coqueluches en recrudescence, et c’est vraiment pas cool pour les bébés.
    Mes enfants sont vaccinés contre l’hépatite B et je le conseille , car risque de cirrhose, et de cancer du foie. Pas de traitement. En 1969 bp de personnel de santé attrapaient l’hépatite B, et en mouraient.
    Je fais vacciner les patientes non immunisée contre la varicelle. Un nouveau né avec la varicelle, ça vous contamine grave toute la maternité.
    Perso, je ne me vaccine pas contre la grippe mais je le conseille aux femmes enceintes
    J’ai un enfant qui a pourtant fait une réaction importante au vaccin coqueluche (donc contre indiqué chez lui)
    Par contre, je n’ai pas d’opinion concernant le vaccin contre le cancer du col… Ho là là certains de mes collègues vont hurler.
    De là à les rendre obligatoires…. De toutes façons, ils st déjà faits quasi systématiquement…. On doit qd même avoir les boules qd il y a une complication… Et je pense qu’il faut laisser les gens sentir ce qui est bon pour eux
    Si on veut protéger la population, demandons déjà les visites de médecine du travail annuelle obligatoires pour les fonctionnaires. Ca évitera à qq uns de cracher leur bacille de la tuberculose (en recrudescence) sur le public et nos enfants
    Amitiés

    • Bien d’accord avec votre conclusion. Enseignante moi-même, je confirme que nous n’avons qu’une visite médicale dans toute notre carrière, à l’entrée. Une collègue a été contaminée par la tuberculose et a fait classe des années avant qu’on découvre ce qu’elle avait, un peu par hasard. Mettons l’argent là où c’est nécessaire.

  8. Les français ont la mémoire courte, ils ont oubliés que la Rougeole était la première cause de mortalité infantile dans le monde dans les années 80 et 90. Depuis la vaccination avec le PREVENAR vaccin contre le pneumocoque a fait disparaitre les encéphalites due à ce germe en France et dans tous les pays ou l’on fait de vaccin. Rappelons qu’il a récemment eu des morts chez des enfants en France et en Italie du fait de la non vaccination ou d’une vaccination incomplète. Rendre obligatoire les vaccins c’est sauvé des vies et éviter des séquelles; les vaccins sont l’avenir de la médecine et lutter contre les vaccination c’est assassiner des enfants.

  9. Pasteur lui-même a dit : “Le terrain est tout” or les vaccins faussent le terrain. Cela est très connu par ceux qui font confiance à l’homéopathie. Sur la fin de ses jours, Pasteur était “revenu” des vaccins mais cela personne ne le dit et surtout pas les lobbies pharmaceutiques.

    • Effectivement, à l’Institut Pasteur de Paris, j’ai appris que le terrain est tout pour la plupart des maladies qui circulent dans une population depuis longtemps (le temps de la génétique des populations des microbes et de leurs hôtes), on l’appelle l’immunité et elle est plus ou moins vaillante en fonction de notre âge et de notre environnement (alimentation, pollution, liens sociaux, etc. voir “écopathologie”), ça a été très bien étudié en labo sur toutes sortes d’animaux et tout le monde est d’accord là-dessus.
      Mais Pasteur n’est pas revenu du vaccin antivariolique ou du vaccin antirabique ! On n’a pas vraiment le choix du laisser-faire contre les microbes classés en niveau 3 ou 4 de dangerosité. Par contre il s’est rendu compte que la misère était une grande pourvoyeuse d’immunodéficience et d’infections qui se terminent en maladies (tuberculose, lèpre, peste … ).
      Pour le reste, j’ai lu avec bienveillance beaucoup d’ouvrages d’homéopathie (et j’en possède tout un rayon) sans jamais y trouver hélas de corpus intelligible pour un scientifique de haut niveau (double cursus biologie médicale et chercheur en biologie tout court). Néanmoins, j’ai consommé des doses homéopathiques de toutes sortes sans jamais constater d’effet statistique (sur mes enfants, je tirais au sort pour savoir si je leur donnais ou pas le traitement prescrit par les homéopathes, histoire de pouvoir faire des stats …). Si on y croit, on a obligatoirement un effet placebo donc c’est bien mieux que nombre de traitements symptomatiques allopathiques à effets secondaires notoires.
      Mais je n’y vois rien de consistant pour convaincre une Ministre Prof de Médecine.

  10. Bonjour,

    La vaccination doit être réservée à des cas très spéciaux et en aucun cas à une médecine de masse, surtout dans le biotope actuel.
    Voici pourquoi : Le vaccin est un oxydant, et les maladies bactériennes se développent en milieu basique-réducteur. Les jeunes enfants, comme tout ce qui est jeune (plantes par exemple) ont un milieu interne plutôt acide – réducteur, donc non propice aux maladies bactériennes… Sauf si le milieu se basifie (même légèrement).
    Comme le vaccin modifie le milieu et le fait passer en acide-oxydé, il crée effectivement une protection contre les maladies bactériennes… Mais cet effet est surtout lié aux adjuvants ! Les métaux lourds et autres produits organiques toxiques sont bien plus efficaces que le carbonate de calcium ou le chlorure de calcium autrefois utilisés. Ils engendrent une réaction immunitaire qui va oxyder le terrain.
    L’alternative efficace à la vaccination est… l’eau du robinet ! Beaucoup trop oxydée à cause des oxydants qu’on y ajoute pour la rendre potable.
    Vive le terrain oxydé, me direz vous : pas de maladie bactériennes ! Oui mais le terrain basique-oxydé est favorable aux virus… C’est pourquoi il n’y a presque plus de maladies bactériennes, mais par contre une recrudescence de maladies virales.
    Pour ces raisons, je suis pour la liberté de vaccination : que tous les vaccins soient facultatifs même si recommandés. Par contre ce qui doit être aussi recommandé, ce sont les apports en minéraux essentiels comme le magnésium (qui guérit la polio, le tétanos…)
    Le milieu intérieur est un équilibre délicatement régulé… Dans mes cours, j’en détaille les tenants et les aboutissants, références à l’appui. Vous pouvez aussi trouver celles-ci sur internet en cherchant très bien.
    Mon métier est la formation des thérapeutes. J’explique les liens entre physique quantique et biologie. L’équilibre acido-basico-red-ox de l’organisme ne se comprend réellement que dans ce cadre.
    Dans ce contexte de liberté, une étude devrait être menée sur les incidences des vaccinations sur l’état sanitaire générale de la population pour faire la part des choses entre croyances et réalités.
    A titre d’exemple l’épidémie de Grippe dans l’EHPAD de Lyon de décembre 2016 (rapport IGAS2017-011R).
    Sur les 102 personnes âgées de l’établissement, 41 étaient vaccinés contre la grippe.
    72 personnes ont contacté la grippe : 30 des malades étaient vaccinés, 30 étaient non vaccinées et on ne sait pas si les 11 derniers étaient vaccinés ou non.
    13 personnes sont décédées : 6 avaient été vaccinées et 7 ne l’avaient pas été. Cela représente un taux de mortalité, lié, à la grippe, de 14,63 % pour les pensionnaires vaccinés contre 11,48 % pour ceux qui ne l’étaient pas (avantage aux non vaccinés).
    Concernant l’encadrement : 72 personnes.
    Vaccinés : 27 (38 %), non vaccinés 45 (63 %)
    Malades : 6 (8,33 %)
    Encadrants malades : 3 vaccinés (11,11 % des vaccinés), 3 non vaccinés (6,66 % des non vaccinés). Encore une fois, avantage aux non vaccinés.
    Conclusion du ministre (en contradiction flagrante avec les chiffres) : on ne vaccine pas assez…
    Ma conclusion, le vaccin contre le grippe est dangereux ! Se faire vacciner augmente les risques de contacter la maladie ainsi que la mortalité.
    Devant ce choix Cornélien, la liberté de décision, basée sur une information réaliste et impartiale me semble la vraie solution.
    En ce qui me concerne, toutes les personnes en bonne santé que je connais, qui se sont fait vacciner contre la grippe ont attrapé cette année là une maladie de type grippal . Effets : 8 jours au lit avec une fièvre de 39- 40 °C, et un épuisement qui dure des mois. Cela ne suffit pas à faire une statistique, mais montre que le sujet mériterait certainement une étude approfondie…
    Ceux que je connais, qui ont tenté la prévention (homéopathie, phytothérapie, gemmothérapie et chlorure du magnésium…), accompagnée de règles d’hygiène élémentaire (ne pas embrasser une personne grippée), l’ont trouvée très efficace.
    Bien sûr ce ne sont que des observations… Mais qu’attendent les pouvoirs publics pour faire les études sur ces remèdes économiques de bonne renommée, qui représenteraient des solutions bon marché pour améliorer l’état de santé général ?
    Ce ne sont pas les sociétés commerciales qui les financeront. Elles vont à l’encontre de leurs intérêts. L’argent public serait placé au mieux et l’Assurance Maladie assurée de faire des économies ! Enfin des cotisations qui baisseraient.
    Et pour les autres maladies, comme la rougeole, les oreillons, l’hépatite B ? Le vaccin est-il la solution ? Je n’ai trouvé aucune donnée statistique sur ce sujet. Les personnes malades sont rares en occident, Les états vaccinaux rarement publiés, et la couverture vaccinale du contexte (la population locale) n’est jamais donné. D’où impossibilité de conclure, dans un sens ou l’autre.
    La biologie quantique montre que le changement de terrain apporté par les vaccins est la source de beaucoup de maladies inflammatoires, qui sont devenues les maladies de notre société.
    À ma connaissance, aucune étude n’a été faite par des chercheurs n’ayant aucun lien financier avec un laboratoire commercial, sur les liens entre couverture vaccinale et autisme, allergie, maladies auto-immunes . Le Ministère de la Santé Publique se devrait de financer ces enquêtes épidémiologiques qui permettraient de voir enfin clair !
    Sylvie Hr http://www.aton-atl.com/

    • Le vaccin anti-grippal est l’un des moins utiles, y compris chez l’animal, d’ailleurs le Haut Conseil à la Vaccination ne le recommande que du bout des lèvres et surtout chez les retraités âgés, et pour cause : avec 17% de grippettes post-vaccinales (jusqu’à une semaine d’arrêt de travail !), ce n’est bénéfice que pour le fabricant, lequel démarche activement les médecins du travail pour vacciner les actifs … on marche sur la tête ! (surtout que des suivis sur des jeunes militaires ont montré que 90% de leurs affections “grippales” étaient dues à d’autres espèces de virus).
      Des expérimentations d’efficacité vaccinale sont menées chez les animaux depuis les années 80, ce qui a permis de retirer du marché toutes sortes de vaccins dont l’efficacité ne remboursait pas les frais induits. L’éthique n’autorise évidemment pas ce type d’expérimentation avec épreuve massive par le microbe sauvage (y compris sur un lot témoin non vacciné) donc on est très dépourvu pour évaluer de façon aussi robuste l’intéret réel de chaque vaccination chez l’humain, sauf à y engloutir des fortunes.
      L’autre problème est que les autorités travaillent sur dossier, c’est à dire sur les données fournies par les fabricants !

    • Vivent la gemmothérapie et la biologie quantique. Vous les donnez où vos cours ? Ils sont gratuits ? Ha, suis-je bête, vous laissez l’adresse du site en fin d’exposé scientifique.

  11. hello, alain
    j’ai voté contre cette cyber sur les vaccins, car la question est TRES mal posée. Il ne s’agit pas de convaincre de la valeur des vaccins, passage en force ou non : il est prouvé que les vaccins sont dangereux pour la santé et très rentables pour les labos. Il me semble qu’il faudrait donc lancer une cy ber CONTRE cette obligation vaccinale en précisant qu’on est contre parce que c’est dangereux et qu’on n’en veut pas.
    bises
    bernard

  12. Bonjour

    dommage que l’on ne puisse pas faire de commentaire sur ce vote. J’ai voté oui sur le fond. Sur la forme, parler d’hésitants vaccinaux et d’opposants vaccinaux est une stigmatisation qui me dérange. Il faut parler des atteintes à la santé publique et au fait que les hésitants sont simplement des gens qui appliquent le principe de précaution. Pour ma part, victime d’une erreur médicale avec un vaccin, j’applique un principe de protection. Il ne s’agit pas de convaincre, de faire de la pédagogie, il s’agit véritablement d’arrêter d’empoisonner les gens. Les hésitants et les opposants sont juste des gens conscients, faut arrêter de les faire passer pour des peureux ou des gens manipulés, complotistes ou autre discours ridiculisant tendant à prendre les gens pour des enfants idiots ou je ne sais quoi. Non, il ne faut pas convaincre, on est assez grands pour savoir ce qu’on a à faire. regardez les sites internet publics, pro vaccins, ce n’est plus convaincre ça, c’est faire de la propagande.

    Non, je n’aime pas du tout le ton de cette lettre !!!

    Bon week end

    Marielle

    • Ben si on peut faire des commentaires qui permettent le débat entre nos abonnés : ce que ne permettent pas les pétitions.
      Notre association n’a pas vocation à avoir un avis tranché sur tout mais à mettre à disposition un outil citoyen de participation au débat. Pour ce que tu proposes, il y a multitudes de pétition en ligne.

      Notre autre apport par rapport aux usines à pétition c’est que dans la cyberaction chacun peut modifier à loisir le texte qu’il envoie et donc affiner ses propres arguments.

      Enfin la force de notre outil par rapport aux pétitions dont nul ne sait si elles vont toucher une cible quelconque ou servir uniquement à vendre des adresses électroniques, la cyberaction permet de toucher directement l’ensemble des députés par des messages émis par leurs électeurs.

      Plutôt que d’imposer un point de vue, nous préférons offrir à nos abonnés la possibilité de donner à la ministre et à leur député leur propre point de vue pour participer au débat.

      Bien à toi

      Alain

  13. Bonsoir Alain,
    Je voterai “pour” que Cyber@cteurs fasse une pétition contre les 11 vaccins. Mais pas avec ce texte qui demande juste de convaincre plutôt que d’imposer, juste de changer de méthode. Le gouvernement a les moyens de faire de la propagande mensongère “experts” bien rétribués à l’appui. La ministre a déclaré qu’il était intolérable que l’on meure encore de la rougeole. Combien meurent de la rougeole et combien des suites d’un vaccin ? Combien restent malades ou handicapés à vie des suites d’un vaccin ?
    Elle a évoqué Pasteur. Or Pasteur a dit à la fin de sa vie “le microbe n’est rien, le terrain est tout”. Si les maladies infectieuses réapparaissent peut-être faut-il incriminer la détérioration des conditions de vie de la population française : plus de pauvreté, moins d’hygiène physique et de l’habitat, moins d’équilibre alimentaire. En Afrique les maladies flambent lorsqu’il y a état de famine.
    A mon avis, il vaut mieux ne rien faire que de faire signer le texte proposé.
    Cordialement
    Mireille

  14. Désolé, mon ordi ne peut ouvrir votre consultation au sujet des vaccins (une « incompatibilité entre client et serveur » – mes logiciels sont archaïques). Je me permets donc de répondre par retour.
    J’ai déjà signé une pétition à ce sujet il y a deux semaines, lancée par des associations dont c’est une préoccupation constante, soutenue par Michèle Rivasi :
    https://www.ginkgomedia.fr/petition-agnes-buzyn-vaccins
    Il en existe également une autre, assez racoleuse à mon avis et, d’ailleurs, bleu-blanc-rouge.
    Pourquoi ne pas relayer la première, plutôt que d’en créer une troisième (ou énième) ?
    Cordialement,
    D

    • J’ai mis ton texte dans les commentaires qui permettent le débat entre nos abonnés : ce que ne permettent pas les pétitions.;o))

      Notre association n’a pas vocation à avoir un avis tranché sur tout mais à mettre à disposition un outil citoyen de participation au débat.

      Notre autre apport par rapport aux usines à pétition c’est que dans la cyberaction chacun peut modifier à loisir le texte qu’il envoie et donc affiner ses propres arguments et choisir le ton qu’il ou elle souhaite..

      Enfin la force de notre outil par rapport aux pétitions dont nul ne sait si elles vont toucher une cible quelconque ou servir uniquement à vendre des adresses électroniques, la cyberaction permet de toucher directement l’ensemble des députés par des messages émis par les électeurs de leur circonscription.

      Plutôt que d’imposer un point de vue, nous préférons offrir à nos abonnés la possibilité de donner à la ministre et à leur député leur propre point de vue pour participer au débat.

      Bien à toi

      Alain

  15. Bonjour – Merci pour cette initiative

    J’ai moi-même été victime de réaction secondaire presque mortel lors de l’injection d’un vaccin lorsque je n’étais qu’un très petit enfant.
    Depuis ce temps, je regarde la vaccination d’un œil très critique.
    Je comprends que la vaccination peut être utile.
    Maintenant, il devrait y avoir une clause de conscience au niveau des parents, un choix possible.
    Pourquoi passer de 3 vaccins obligatoires à 11 tout d’un coup ?
    Nos voisins européens n’ont pas une telle politique de vaccination.
    Une certaine médecine est devenue “marchande” et ce fait existe.
    Le passage en force d’une telle mesure n’est pas ce que les français attendent de leur gouvernement, à mon avis.
    Et c’est important que les avis puissent s’exprimer.
    Les enfants sont l’avenir de demain alors sachons le garder prometteur au maximum…

  16. L’ obligation vaccinale est un projet catastrophique pour nos, vos, leurs enfants si petits.Elle est, de plus, contre productive quant à la réflexion de ce qui est parfois nécessaire.Je suis alarmée par la méthode qui joue la course contre la montre pour imposer une loi qui mérite ,pour le moins ,débats.Nous voyons bien que les autres pays d’Europe n’ont pas cette politique d’obligation.
    Comment notre cyberacteur peut il faire connaître à Mme la ministre les avis collectés?

  17. Inoculer 11 vaccins à un tout petit est lui poser un revolver sur la tempe, faire tourner le barillet puis tirer! Veut-on un nouveau scandale sanitaire et des milliers de futurs malades souffrants jusqu’à leur mort du choix fait pour eux. Les trois vaccins DTpolio suffisent tout en garantissant qu’ils sont sans aluminium. Quant aux autres vaccins, il faut les réserver plus tard aux cas qui pourraient en avoir besoin. Il y a une certaine malhonnêteté dans le fait de dire que ceux qui s’insurgent contre ce choix de 11 vaccins sont contre les vaccins en général. Ce ne sont pas les vaccins qui sont en cause mais les adjuvants utilisés. Cependant leur nombre excessif n’est justifié par aucune enquête épidémiologique publique et indépendante prouvant leur utilité. Par contre, les labos se frottent les mains!

  18. Je suis d’avis qu’une cyber@cteurs interpelle la ministre…
    J’utiliserai sûrement la fonction “personnaliser” le texte , car en dehors des avis opposés sur les vaccins, je trouve inadmissible que la population française soit considérée comme un troupeau d’êtres sous-développés incapables de réfléchir, qu’il faut diriger comme des bêtes ( encore que les bêtes devraient être autrement respectées que ce qui est !!! )….
    Je ne suis pas anti-vaccin, j’ai fait ces dernières années, tétanos et zona, mais jamais la grippe. C’est MON choix dans ce pays soi-disant LIBRE , on devrait avoir le choix pour soi et les parents pour leurs enfants….L’autoritarisme dans tous les domaines, çà suffit !

  19. Bonjour,

    Je pense que Cyberacteurs ne devrait pas céder aux sirènes de la propagande anti-vaccination. Non à l’égoïsme du chacun pour soi (qui revient à dire tant pis pour les immuno-déprimés et les populations marginalisées qui ne sont pas vaccinées).
    Le Monde a fait un bon travail sur le sujet : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/07/11/antivaccins-des-mensonges-dans-un-debat-legitime_5159187_4355770.html
    C’est dommage d’en venir à une obligation vaccinale… remercions en les activistes anti-vaccination « grâce » auxquels resurgissent des maladies que l’on croyait oubliées (sans parler de ceux qui en rendent responsables les immigrés et les migrants).
    Dans notre petit confort d’occidentaux bien nourris, bien soignés, nous oublions ce que peuvent faire des épidémies.
    Et ceux qui voient dans cette nouvelle obligation un complot du grand méchant lobby Big Pharma devraient comprendre que des personnes malades à vie, avec plein de séquelles invalidantes, ça rapporte beaucoup plus qu’une personne vaccinée.
    J’ajoute un lien vers ce remarquable texte d’une personne autiste (et vegan) https://aspieveggie.wordpress.com/2017/01/09/les-vaccins-causent-lautisme-le-point-de-vue-dun-autiste/
    Amis de Cyberacteurs que je suis depuis usenet, ne vous faites pas piéger par les conspirationnistes anti-vaccination.

    • En tant qu’expert indépendant en vaccination animale, je suis d’accord avec Pascale dans les grandes lignes mais je mets en garde contre l’existence possible de vaccins peu efficaces ou peu utiles chez la majorité de la population humaine (l’efficacité n’était pas, de mon temps en tout cas, une donnée vérifiée de façon indépendante pour donner un AMM, les fabricants se plaignant d’être ennuyés uniquement par les vétérinaires …).
      Et j’ajoute que le risque zéro n’existe pas dans ce domaine techniquement hypercomplexe : j’ai constaté la possibilité de survenue d’accidents très graves, même si c’est très rare (2 en 10 années sur 2 espèces animales différentes).
      J’ai eu la chance de travailler dans le domaine animal où :
      – l’ANSES exige des preuves d’efficacité avant de donner les autorisations de mise sur le marché (une demande des professionnels de l’élevage qui fait un peu grimacer le sfabricants de vaccins)
      – la pharmacovigilance est facile et fonctionne très bien, suivie d’indemnisation rapide (et oui, car on a des arguments en béton statistique !), la filière de l’élevage intensif “rationnel” étant très bien organisée sur ce plan.
      Or la pharmacovigilance en humaine est pitoyable, lire “L’intox” du Dr Bruno Donatini, un pharmacovigilant lanceur d’alerte, et pour une information bien pesée sur notre sujet, son livre “les vaccinations”, qui vous permet de choisir les quelques vaccins qui peuvent vous éviter des ennuis, tout en oubliant le reste et ses adjuvants inutiles et/ou dangereux.

      • Je ne vous comprends pas. Vous dites être d’accord avec une adepte de la religion vaccinaliste et ensuite vous dites qu’il y a des vaccins peu efficaces et peu utiles pour les humains. Vous dites aussi que la pharmacovigilance humaine est pitoyable.

        • Je fais des constats factuels, il y a du ménage à faire dans le système actuel, qu’il s’agisse de vaccins ou d’autres sujets de santé publique.
          Mais je ne vais pas jeter le bébé avec l’eau du bain : pour ce qui est de l’utilité, j’étais bien content d’être vacciné contre la rage dans les années 70 quand je manipulais des chats enragés dans un pays africain que je ne citerai pas; et pourtant j’étais un peu un cobaye en recevant un vaccin confidentiel réservé aux personnes en danger.
          J’en suis désolé, il est difficile, voire impossible, de se faire comprendre d’un public qui n’a pas les prérequis en Immunologie fondamentale et pour lequel on doit simplifier à outrance (car on est sur un forum ouvert à tous) alors qu’on a dans mon cas une formation initiale BAC +10 années en biologie médicale doublée d’un cursus complet en Fac de Sciences incluant 3 masteres et qu’on a travaillé 20 ans sur le sujet et sur le terrain, avec l’appui des experts indépendants (chercheur du secteur public).
          Il faut beaucoup d’abnégation pour sortir du petit monde des spécialistes et tenter d’éclairer par petites touches ce genre de débat sur un forum ! Comment sortir en quelques lignes du manichéisme, pensée métaphysique dans laquelle tout ce qui n’est pas blanc est noir, dans un domaine où l’argumentaire technique est inabordable au profane donc outrageusement simplifié ?
          J’ai retrouvé avec plaisir sur ce forum de cyberacteurs quelques personnes, notamment des médecins, qui comprenaient bien la complexité du sujet et ridicule du discours conspirationniste répandu sur le Web, ce qui n’en fait pas pour autant des adeptes d’une religion vaccinaliste.
          Des associations de médecins comme Formindep luttent contre le formatage par l’industrie pharmaceutique des cerveaux sur les bancs des facs de médecine puis sous couvert de formation permanente. Les médecins sont aussi sous la pression de l’Ordre des médecins, du Ministère de la Santé, etc. et ne sont pas naïfs en voyant leur marge de manoeuvre thérapeutique et prophylactique rétrécir. Mais ils savent aussi qu’il existe quelques vaccinations utiles dans certains cas et souhaitent surtout que les vaccins commerciaux correspondants soient ausi “safe” que promis par le fabricant, ce qui n’est pas de leur responsabilité de praticiens n’ayant pas accès aux dossiers d’AMM..
          A l’opposé d’autres forumeurs, sans doute bien intentionnés eux aussi, n’ont hélas pas la moindre idée des âneries énormes qu’ils écrivent (voire recopient) et de l’ignorance que celà sous-tend ! Non les scientifiques ne sont pas tous corrompus, ni dupes de l’idéologie du discours officiel, ni sous-doués intellectuellement ! Ils sont en permanence à douter du modèle théorique en vigueur et à chercher la faille qui permet de progresser dans ce domaine de la biologie médicale, où l’on balbutie encore bien souvent, tant c’est très-très-très compliqué.

          • Félicitations pour votre réponse. Donc ne parlons plus de “La Vaccination” mais des vaccins, un par un, pour juger de l’efficacité, de l’innocuité, de l’utilité en fonction de l’âge et des risques auxquels on est exposé. Mais dans certains forums je peux vous assurer qu’il y a des adeptes de la religion vaccinaliste. Ceux-là ont les opposants qu’ils méritent ceux que vous appelez les conspirationnistes.

    • Lisez le livre de Simone Delarue publié par la Ligue pour la Liberté des Vaccinations : par exemple : Vaccination / Protection : mythe ou réalité et on en reparlera…Il est rempli d’exemples précis et de preuves de l’inefficacité des vaccinations de masse. La protection collective est un mythe : voir l’exemple de la variole, de la diphtérie, du tétanos etc

      • Le mythe de la protection collective en matière de tétanos, il vient d’où ? Aucun médecin ou pharmacien n’a jamais défendu une telle absurdité.
        Un tel mythe n’est qu’une invention d’une secte anti-vaccin car on est bien évidemment sur une protection individuelle, réfléchissez une seule seconde au tétanos des blessés de la guerre 14-18, qui pouvait se déclancher des mois après la blessure apparemment refermée !
        Je vais faire plus simple : j’ai ici une pensée pour un grand ami éleveur, non vacciné et mort du tétanos suite à une blessure de travail (et pour son épouse et sa famille nombreuse). Et pourtant, il avait perdu assez de veaux (à cause du tétanos ombilical) pour savoir qu’il faut traiter les plaies anaérobies et que le sérum antitétanique donne des résultats aléatoires, sans compter les risques de choc allergique. Dr Vétérinaire, j’ai quand même sauvé des veaux comme ça mais ce n’est pas raisonnable pour protéger une vie humaine.
        J’ai fait un rappel tous les 20 ans (ce fut mon seul vaccin à l’âge adulte) car je sais qu’il est efficace et utile pour l’adulte exposé aux plaies profondes souillées de terre. Je milite donc pour qu’il soit adjuvé sans aluminium et les rappels non obligatoire chez l’adulte.

    • Renseignez-vous:
      http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article332
      http://www.neosante.eu/vaccin-de-la-rougeole-chronique-dune-catastrophe-annoncee/

      Et les mensonges de la ministre qui prétend que 10 enfants sont morts de la rougeole depuis 2008 alors que l’organisme officiel chargé du recensement des décès au sein de l’INSERM n’en dénombre qu’un seul.
      Les mensonges ne sont pas du coté que vous dites.
      Si vous voulez vous vacciner libre à vous mais laissez la liberté à ceux qui ne veulent pas.

  20. JJe suis pour une Cyberaction mais avec un texte un peu plus “musclé” mettant en avant non seulment la dangerosité de ces vaccins, mais surtout la violatlon de la liberté individuelle du choix de faire vacciner ou non nos enfants ! Merci !

  21. Bonjour,

    Pourriez-vous me dire pourquoi Mr Emmanuel Macron décide de l’obligation vaccinale à haute dose au moment même où son épouse se porte responsable de la lutte contre… l’autisme? Etrange (et le mot est gentil, bien sûr…) synchro-macro-nicité…

      • Le livre Autisme et vaccination de Sylvie Simon. – Ed. Trédaniel, 2007 est assez accablant sur le lien entre vaccinations et autisme.
        Extraits de mes notes de lecture :

        D’après Tom Verstraeten, un épidémiologiste des CDC il est apparu de manière irréfutable que le mercure contenu dans les vaccins est responsable de l’effrayante augmentation d’autisme et de désordres neurologiques chez les enfants. « Il aurait mieux valu que cette recherche n’ait pas eu lieu » « Les résultats doivent être remaniés » dit le Dr J. Clemens, conseiller de l’OMS pour les vaccins lors de La réunion de Simpsonwood (juin 2000).
        Et : « N’importe quel observateur qui compare sur un graphique la montée de l’autisme et celle des obligations vaccinales se rend bien compte que les deux lignes se superposent parfaitement » B. Moffit

      • « Des millions d’hommes ne croient plus à une civilisation qui se recommande de la science alors qu’elle n’est plus que la dictature d’une technique en délire » Georges Bernanos citation trouvée dans : Autisme et vaccination / Sylvie Simon. – Ed. Trédaniel, 2007

  22. Je suis d’accord pour qu’une cyber action interpelle la Ministre… et les députés (tous).
    Je suis persuadée que dans ce cas de 11 vaccins !!! un GRAND principe de précaution s’impose. Je me demande qui, d’ailleurs, a eu cette idée ? Et pourquoi ?
    Il faudrait, à mon avis, une pétition qui puisse recueillir BEAUCOUP de signatures, car ce gouvernement a l’air très coriace !!!
    Ceci dit, je ne suis pas systématiquement anti-vaccin, mais comme la personne précédente, je ne me fais pas vacciner contre la grippe. Je pense qu’en toute chose il faut raison garder, et encore davantage dans celles qui peuvent présenter un danger, ce qui est le cas dans cette affaire d’hyper vaccination.

  23. De plus en plus en France, les citoyens perdent leur liberté et sont encore plus méprisés que les animaux (les vaccins vétérinaires n’ont pas de métaux dans leur fabrication).
    Le corps humain est un domaine sacré qu’aucune autorité n’a le droit de violer. Il serait temps dans ce pays que l’on ait une autre idée de la santé, de la réalité complexe de l’être humain, de chaque être humain et qu’enfin, cette médecine de masse disparaisse. Oui, la médecine est entre les mains de l’industrie pharmaceutique et médicale, tout comme la formation des médecins… Et gare ceux qui prenne un autre chemin, le Conseil de l’Ordre est là toujours prêt à sanctionner car cette Institution cumule tous les pouvoirs judiciaires et peut décider de la mort professionnelle de ces médecins soucieux du vrai bien de leur patients et de leur liberté de choix.
    Le système de la vaccination s’est bâti sur un tissu de mensonges, même si l’on voit des centaines de “pontes” de la médecine monter au créneau pour soutenir la Ministre de la Santé dont on connaît ses liens avec l’industrie Pharmaceutique..
    Alors que la Sécurité Sociale affiche toujours un déficit en milliards, (normal avec ceux donnés à cette industrie), la gouvernement ne porte guère une attention à son endroit et ces vaccins obligatoires de masse, sans compter les effets secondaires qui suivront, vont encore alourdir la note. Mais c’est peut-être le but de mettre la Sécu en faillite pour privatiser l’assurance maladie.
    Une autre idée de la santé , une vraie médecine, au contraire, serait beaucoup moins onéreuse .Moi qui me prends en charge au niveau santé avec des produits naturels et une hygiène de vie, une vie active, je vois bien mes facture Sécu et mutuelle de faible niveau : il y a longtemps que je ne prends plus de médicaments, et encore moins de vaccins, et j’ai plus de 80 ans.

  24. Madame la Ministre,
    J’ai travaillé dans l’industrie pharmaceutique et j’ai vu, de l’intérieur, ce qui s’y passait
    Ces entreprises n’ont qu’un seul et unique but : le profit.
    Quitte à falsifier des résultats, à manipuler les médias, les médecins, les politiques, à acheter les prescripteurs. Rien ne les arrête, ils ont des lobbyistes à Bruxelles qui influencent les lois, ils sont puissants financièrement ce qui leur permet d’acheter les décideurs. Les médecins qui s’opposent à eux sont ostracisés par l’oligarchie en place, voir condamnés par l’Ordre des Médecins.
    Je vous rappelle qu’aucune étude n’est faite en double aveugle pour les vaccins alors que cela est obligatoire pour n’importe quelle molécule. Voilà quelque chose qui devrait vous interpeler.
    En matière de santé, vous n’ignorez pas qu’il faut le consentement du patient ou de son représentant pour entreprendre n’importe quel geste médical.
    Avez vous, au moins, avant de prendre une décision aussi autoritaire digne d’une dictature, pris connaissance des nombreuses études qui montrent le nombre d’adjuvants toxiques que contiennent les vaccins ? Il semble que non. J’ose espérer que vous avez eu la curiosité de lire les notices où sont signalés les effets secondaires graves.
    Si vous persistez à imposer une vaccination obligatoire forte de votre pouvoir abusif, vous serez coupable et responsable personnellement d’une ingérence dans la vie d’autrui entraînant des maladies graves et parfois mortelles. Nous saurons nous en souvenir.
    Pour finir, sachez, Madame la Ministre, que la grande majorité des français ne supporte plus votre dictature et celle de votre gouvernement à la solde de ‘UE.
    J’espère que vous avez encore une conscience.
    Une française en colère.

  25. Non à la vaccination obligatoire des bébés. Ils sont auto-immunisés dans de nombreux cas. Les labos doivent fournir aux citoyens les 3 vaccins obligatoires et sans aluminium.

  26. Moi je suis pour la pétition a grande échelle et une cyber action d’ampleur, car là c’est clairement une histoire de gros sous, les labos font le forcing avec le nouveau président et là ça ne vas plus …..et ils ne pensent pas aux conséquences désastreuses que cela va engendrer, le sang contaminé ne leur a pas suffis…

  27. Il me semble criminel d’inoculer onze vaccins à un bébé et de plus, de rendre cette vaccination obligatoire. Il est clair que le but de cette obligation vaccinale est de faire rentrer de l’argent dans les caisses des laboratoires. Les français sont-ils un bétail à tondre ?

  28. Bonjour.

    Voilà des décennies que le ministère de la santé (et tous les organismes accessoires qui lui font suite) est au service de la santé, certes, mais de la santé financière des laboratoires pharmaceutiques, ce qui n’est jamais précisé dans les annonces publicitaires.
    Pas de doute qu’avec ce programme de 11 vaccins obligatoire, le mot “liberté” est à retirer de la devise française.

  29. Le problème dans ce genre d’affaire c’est que l’on a du mal a connaitre ou se trouve la vérité.
    Difficile pour le citoyen lambda qui ne connait rien a la médecine de prendre position.
    Mais de toute façon dans une démocratie il faut laisser le libre choix a chacun.

  30. Bonjour et merci pour cette consultation 🙂
    Totalement d’accord pour interpeller les pouvoirs publics, et notamment la ministre de la santé bien sûr, sur ce problème qui inquiète beaucoup de parents (et de grand-parents aussi, j’en suis !) en ce moment et à juste titre. Trois choses m’interrogent, d’une part l’obligation d’injecter 11 vaccins à des nourrissons qui ont déjà bien à faire avec les 3 obligatoires jusqu’à ce jour (j’ai donné il y a quelques années avec ma fille aînée…). Les discours actuels nous prennent vraiment pour des demeurés et tiennent plus de l’autoritarisme que de la démocratie à mon sens. D’autre part, les adjuvants, avec l’aluminium en point de mire depuis longtemps, on sait qu’il y a des soucis avec ça, c’est acté, il y a des gens qui ont payé très cher et paient encore les effets secondaires de ces produits, mais bizarrement, ça on n’en parle pas, c’est secret défense ! Dernier point de souci, il y a une grande division dans la profession médicale sur le sujet (après tout, ils sont tous médecins, ont fait les mêmes études, qui croire ???), ils ne sont pas contre, mais pas franchement pour non plus… la lecture de ce document http://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/er910.pdf, émanant quand même d’un organisme officiel, datant de mars 2015, laisse beaucoup d’interrogations… Si la vaccination qu’on applique en France actuellement n’avait que des bénéfices, pourquoi une telle proportion de médecins seraient ils aussi défiants ? Personnellement, je connais dans mon entourage de très bons médecins qui vaccinent leurs familles contre les trois maladies DTP, mais refusent de leur administrer les autres, pourquoi ? Alors oui, je pense qu’il est bon d’interpeller les pouvoirs publics, en particulier la ministre de la santé, afin qu’on arrête de nous raconter des salades et qu’un vrai débat soit instauré, que la vaccination redevienne un acte citoyen en toute connaissance des causes et des effets, et non une punition destinée aux pauvres ignares que nous sommes qui n’ont rien compris. Est on en démocratie oui ou non ?

  31. Je suis d’accord pour interpeller la ministre mais peut-être pas dans ces termes, et pas en se référant à cette association qui ne me semble pas assez représentative. En effet son combat est utile mais s’appuyer sur son argumentaire me semble un peu limité. Je suis choquée par la phrase “Il faut convaincre, non contraindre”. Apparemment vous n’êtes pas très au courant des problèmes liés aux vaccinations qui vont bien au delà de l’aluminium présent dans les vaccins. Je vous suggère de vous rapprocher plutôt de la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations qui est une association très sérieuse qui mène ce combat depuis très longtemps : http://www.infovaccin.fr. Ou bien d’en rester à un appel neutre pour la non obligation, sans prendre parti pour ou contre l’intérêt des vaccins, donc sans la petite phrase complaisante en question.
    Mais cette affaire qui s’ajoute à une prise de position désastreuse de Nicolas Hulot au sujet de la centrale biomasse de Gardanne, commence à faire penser à un certain nombre de personnes que ce gouvernement n’est en place que pour soutenir les intérêts des lobbies. Est-il normal que les responsables soient aussi mal informés et mal conseillés ? Mais n’empêche qu’il faut bien réagir et les pétitions sont le premier moyen démocratique à notre portée.
    Merci pour cette consultation.
    Marie

  32. Je suis d’accord avec tous les avis du 17 juillet ( sauf un ), et reste scandalisée par l’autoritarisme à outrance de ce gouvernement, et donc en particulier de cette obligation vaccinale totalement délictuelle : chaque citoyen ( ou son représentant ) doit être libre d’accepter ou pas toute intervention sur son corps.
    S’il avait été envisagé de simplement conseiller de faire des vaccins supplémentaires au DTpolio, les parents concernés auraient pu librement se renseigner, réfléchir, et décider d’eux-mêmes de les faire ou pas.
    Et il n’y aurait pas ces mouvements de protestation et de refus parfaitement légitimes.
    Il me semble que la population française a largement survécu pendant presque un siècle avec peu de vaccins !
    Quoiqu’il en soit, traiter les français comme des sous-développés ignorants incapables de réfléchir par eux-mêmes , est absolument inadmissible en plus d’être ILLEGAL.
    Pour cette question de vaccins comme pour tout le reste, il serait bon que ce gouvernement de fous réalise que les citoyens ne sont pas prêts d’accepter une dictature !!!

  33. Avec les nouveaux échanges et migrations il y a plus de risques d’épidémie et donc la vaccination est un bon moyen de se protéger ( pas à 100% )
    c’est pourquoi le ministère doit expliquer et faire une vraie prévention, donc s’abstenir d’imposer. De plus on doit avoir le choix du calendrier de vaccination et de la méthode ( rappel , adjuvants et autres ) : ainsi les parents sont responsabilisés quant à la santé de leur enfant et quant à la question clé de santé publique en France , en Europe et dans le monde

    • Le choix , c’est une lourde responsabilité pour des parents qui sont presque tous des ignorants dans un domaine aussi complexe !
      Même avec ma formation médicale, ma formation Pastorienne, ma carrière d’immunologiste très tournée vers l’évaluation des vaccins, je suis bien en peine pour donner des conseils à mes propres enfants ! L’information est fournie par les fabricants aux autorités et est couverte par le secret commercial …
      Il faut que la Faculté de médecine devienne indépendante des fabricants et puisse délivrer une information correcte aux médecins. Il faut ensuite que l’industrie ne puisse plus les abreuver de messages commerciaux ni suivre leurs prescriptions par divers moyens détournés.
      Alors nous pourrons faire confiance aux médecins.

  34. Bonjour Monsieur,

    Je ne suis pas pour une vaccination systématique, obligatoire, à échelle industrielle et contenant des adjuvants controversés.
    Mais là n’est pas la question.

    Plusieurs lois défendent aujourd’hui les citoyens que nous somment contre les abus des lobbies en tout genre:

    – l’expertise sanitaire est reconnue par la loi du 29 décembre 2011, dite «loi Bertrand» qui mentionne, parmi les principes de l’expertise, celui du «contradictoire»

    – La loi de 2013 sur la protection des lanceurs d’alerte témoigne du souci grandissant d’accorder autant, sinon plus, d’importance à l’expression des opinions minoritaires qu’au respect des procédures. Refuser un avis minoritaire au nom de son manque de scientificité comporte le risque d’écarter des hypothèses scientifiques émergentes encore insuffisamment documentées.

    – la sur le principe de précaution dite loi Barnier de 1995 qui précise que « l’absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l’adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l’environnement à un coût économiquement acceptable ». Les autorités publiques sont les seules à pouvoir appliquer le principe de précaution qui est devenu un principe d’action et non d’inaction : face à l’incertitude, il faut développer des programmes de recherche pour lever le doute. La science reste donc une réponse et ne peut être entravée au nom du statu quo.
    Au sens juridique du terme, le principe de précaution provient du droit de l’environnement et du droit de la santé, ayant été développé à la suite d’affaires telles que celle du sang contaminé ou de la « vache folle »
    … Et bientôt de l’affaire de l’aluminium dans les vaccins !

    C’est dans le cadre de ces lois que nous devons agir, avec force de pétitions, auprès du gouvernement, des députés et du ministère de la santé pour demander immédiatement une expertise par un comité d’experts indépendants (comme l’ANSES)
    afin d’émettre un rapport détaillé sur l’effet cocktail des vaccins, une étude réelle des adjuvants à base d’aluminium à long terme et leur degrés d’élimination par l’organisme, la pertinence de rendre obligatoire la vaccination, etc…
    Tout doit être mis sur la table une fois pour toute et en toute transparence .

    Merci de faire partager aux autres associations qui luttent pour la santé de nos enfants,

    Bien cordialement,

    Dominique

  35. Bonjour,

    Concernant la question des vaccinations : la plupart des gens ne sont pas correctement informés et prennent partie sans trop savoir.

    Il faut les inciter à se rapprocher de VRAIES assos compétentes : AlIS, LNPLV. Beaucoup d’autres ont des orientations, des opinions, mais pas de connaissances juridiques ou médicales. On a vu la cata engendrée par la pétition du Prf Joyeux. Il a réussi un tour de force : que les gens réclament des vaccins ! Il leur a parlé de l’aluminium, pas du mercure, des OGM, des bactéries, et autres joyeusetés incluses des les doses…

    Il existe des parades, des juristes spécialisés, etc…Méfions-nous des “infiltrés” qui jouent un jeu trouble. Et surtout invitez les lecteurs à se documenter correctement. Aucun vaccin n’est anodin, et il y a pire que l’alu dedans !

    Merci pour vos actions. Meilleures salutations.
    Raymonde

    • Il n’y a pas de mercure dans les vaccins commercialisés en France (sauf pour 2 maladies rares pour lesquelles on ne vaccine qu’en cas de séjour prolongé dans une zone à risque) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Thiomersal#Dans_le_monde.

      À quels OGM faîtes-vous référence?

      Quant aux bactéries, vous voulez-dire celles qui permettent que le vaccin soit un vaccin?

      “Aucun vaccin n’est anodin” oui, c’est le principe de produit contenant un principe actif, il peut y avoir des effets indésirables. Le melon a des effets indésirables pour moi. L’eau a des effets indésirables.
      Vous devriez voyager dans des pays qui n’ont pas connus les campagnes de vaccinations que nous avons eues et parler avec les gens de ces maladies contre lesquelles on vaccine chez nous. Je vous assure que ça met les choses en perspectives.

      • Aurélie nous ferait-elle un gros mensonge par omission à propos du Mercure ? Les conséquences peuvent être dramatiques, j’en ai observé un cas de très près dans le labo que je dirigeais : il y a du mercurothiolate dans divers vaccins antitétaniques comme le TETAPUR de Mérial (ex Institut Mérieux), je l’ai appris le jour où le médecin du travail a eu la malencontreuse idée de faire un rappel antitétanique à l’une de mes collaboratrices qui souffrait depuis quelques années d’une neuropathie due à une exposition professionnelle au mercure (utilisé pour la parasitologie des selles), avec des réactions de type allergique ayant nécessité une réaffectation loin du poste de travail antérieur, ce que n’ignorait pas ce médecin qui avait suivi le reclassement professionnel après une longue maladie..
        Vu la gravité de la réaction postvaccinale, ayant entrainé un nouvel arrêt de travail prolongé, il a appris à mieux lire les notices de composition des vaccins !
        Mais elle a raison de s’élever contre les “joyeusetés” d’Alain car il y a bien longtemps qu’on ne fabrique plus les vaccins avec des bactéries entières. Et puis on n’a jamais mis non plus des microbes OGM parce qu’on n’a pas besoin de vacciner contre des OGM inexistants dans la nature pour le moment. On peut utiliser un virus délété génétiquement (un estropié auquel on a cassé des gênes de virulence), rien à voir avec à un OGM, qui est un organisme auquel on a rajouté un ou plusieurs gênes d’une autre espèce.

        • Bonjour Forest,
          Le tetapur de Merial est un vaccin vétérinaire. Il n’est pas destiné aux humains. http://frrcp.merial.com/SitePages/view_RCP_notice.aspx?NomProduit=tetapur,
          http://www.pharmaxie.com/p307s4prod59996/Fiche-medicament/Tetapur-s-inj-vaccin-1ser-6789514.html.

          Quoiqu’il en soit les soignants doivent évaluer correctement les risques éventuels pour chaque vaccin et personne pour ne pas donner un produit contre-indiqué à une personne et limiter les rares effets indésirables graves. C’est le cas de mon médecin qui prend le temps de poser les bonnes questions et de se renseigner. Ce n’est malheureusement pas le cas de tous, et je ne sais pas ce qu’une obligation vaccinale étendue peut avoir comme effet : les médecins auront-ils la marge de manœuvre nécessaire pour par exemple choisir le vaccin le + adapté ou déclarer une contre-indication pour un patient ?

          • J’ai donné un exemple car je n’ai plus le nom du vaccin humain reçu par ma collègue il y a une vingtaine d’années. Je suis ravi d’apprendre que cet adjuvant a disparu de tous les vaccins antitétaniques humains !

          • Entre les ruptures de stock et les avis du haut conseil à la vaccination, on est en droit de se poser la question de la marge de manoeuvre des médecins, tout à fait d’accord !

      • Mais personne ne vous oblige à manger du melon. Pourquoi voulez-vous obliger les gens à subir les effets indésirables des vaccins que vous admettez?

  36. injecter 11 vaccins alors que le système immunitaire d’un nourrisson n’est pas fini est un crime
    utiliser cet argent pour la recherche serait plus intelligent……..

  37. Aucun recul à moyen et long terme sur les conséquences de ces vaccinations .
    Combien d’enfants en fauteuil roulant d’ ici à 15 ans ?
    Mr Macron devra donner aux collectivités les moyens pour adapter les collèges et agrandir les classes !
    Nous ressortira t’il le fameux ” responsable mais pas coupable ” ?

    N’oublions pas que Mr Macron doit remercier le président de Sanofi Pasteur pour son aide financière lors de sa campagne électorale et que Mme Buzyn a fait partie du comité directeur de ce labo.

    D’autre part , quel utilité de vacciner les petits garçons contre le cancer de l’ utérus ?
    ( Gardasil sera inclus dans ces vaccins )

    Et pour l’ hépatite B , uniquement transmissible par le sang et les contacts sexuels ?

  38. Bonjour,

    Je viens de découvrir quelque chose d’ahurissant, des dizaines de nanoparticules toxiques sont sciemment ajoutées par les laboratoires dans les vaccins !

    Peut-être avez-vous entendu parler des sels d’aluminium utilisés comme adjuvants dans les vaccins; ces adjuvants ont pour rôle de “fouetter” le système immunitaire et de le forcer à réagir. Or l’aluminium est un métal toxique pour l’être humain, il prend la place du calcium dans l’os, est pro-oxydant et neurotoxique : Plusieurs études épidémiologiques dans 6 pays différents ont conclu à une augmentation notable de l’incidence de la maladie d’alzheimer en relation avec une concentration trop importante de l’aluminium dans l’eau de boisson. Chez le nourrisson l’aluminium passe dans le cerveau, et peut y rester longtemps.

    Beaucoup de personnes sont d’accord avec le principe des vaccins, mais souhaiteraient l’utilisation d’un autre adjuvant moins toxique. Il est à regretter que les autorités qui veulent nous imposer 11 vaccins ne font aucune pression sur les laboratoires pour revenir aux adjuvants moins toxiques qui étaient utilisés auparavant, et éludent le débat.

    Il y a bien pire, deux médecins italiens ont réalisé une étude pour le compte du Conseil National de Recherche d’Italie, les résultats ont été publiés le 23 janvier 2017. 44 types de vaccins venant de France et d’Italie ont été analysés par microscopie à rayon X. L’étude révèle la présence de métaux nanométriques ou combinés nano de : tungstène, titane, zirconium, hafnium, strontium, aluminium, nickel, fer, antimoine, chrome, or, zinc, platine, argent, bismuth, cérium, cuivre, plomb, étain, baryum, vanadium, magnésium, souffre, silicium, calcium, sodium, manganèse… Bref c’est un vrai cocktail toxique !

    Voici l’étude en anglais : http://medcraveonline.com/IJVV/IJVV-04-00072.pdf ;

    Un compte rendu en français : http://www.morpheus.fr/composants-metalliques-nanometriques-toxiques-vaccins/

    La conclusion de l’article des médecins italiens est : « Les analyses réalisées montrent que tous les vaccins vérifiés contiennent des corps étrangers non biocompatibles et bio-persistants qui n’ont pas été déclarés par les fabricants, et auxquels le corps réagit dans tous les cas. Cette nouvelle façon d’analyser représente un contrôle qualité qui peut être adopté pour évaluer la sûreté d’un vaccin. Notre hypothèse est que cette contamination est non-intentionnelle, et est probablement due à des composants pollués ou à aux processus industriels (par exemple des filtrations) utilisés pour produire les vaccins, non recherchés et non détectés par les fabricants… »

    Ce qui est tout de même étrange, c’est que le seul vaccin parmi les 44 qui ne contenait pas ces nanoparticules est un vaccin vétérinaire destiné aux chats. Plus troublant, tous les vaccins sont contaminés, qu’ils aient été fabriqués par GlaxoSmithKline, Sanofi Pasteur, ou Pfizer France.

    Aucune réaction de nos autorités de santé, pas plus que pour les adjuvants à l’Aluminium. Comme disait notre précédente ministre de la santé Marisol Touraine « la vaccination ce n’est pas négociable »… Je me suis demandé pourquoi il y avait tous ces composés toxiques dans les vaccins, à ce jour après plusieurs heures de recherche dans google je n’ai trouvé qu’une explication : https://www.youtube.com/watch?v=ARAr9v5lywU écoutez à partir de 6:00 « … ce qu’ils veulent c’est vendre. Donc plus vous serez malade plus ils vendent de médicaments plus ils sont contents. … » « …les gens des vaccins ont l’argent pour pouvoir payer tout le monde pour qu’ils se taisent… »

    Voilà. J’ai réalisé qu’il n’y a finalement aucune différence de nature entre un fabricant de tabac et un laboratoire pharmaceutique. Les profits priment sur la santé des consommateurs. Philip Morris n’a jamais hésité à ajouter des additifs toxiques dans les cigarettes si cela augmentait la dépendance des fumeurs, et à financer des études réalisées par des médecins complaisants pour réussir à cacher pendant 10 ans le lien entre fumer et le cancer du poumon. Ils ont été jugés pour cela, parce que 3 millions de morts auraient pu être évitées si cela avait été connu plus tôt. Ils ont été condamnés à une forte amende, mais aucun dirigeant n’est allé en prison et bien sûr l’amende est bien plus petite que les bénéfices qu’ils ont réalisés.

    Comme vous le savez Agnès Buzyn vient du monde des labos, et Sanofi a financé la campagne d’Emmanuel Macron. Ces deux-là ont été achetés.

    Sur le lien entre vaccin ROR et l’autisme, vous pouvez voir entre autres cette page, instructive sur la façon dont les autorités sont amenées à cacher les effets secondaires des vaccins : https://interetpourtous.com/2017/01/13/cnn-lautisme-est-bien-cause-par-les-vaccins/ ça se passe aux Etats-Unis mais c’est pareil en Europe : https://fr.sott.net/article/29601-Effets-secondaires-du-vaccin-anti-HPV-des-medecins-portent-plainte-contre-l-Agence-europeenne-des-medicaments La dernière campagne avortée de vaccination contre l’hépatite B en France : http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/vaccin-de-l-hepatite-b-une-bombe-a-45023 mais ils veulent remettre ça puissance 11

    Pour conclure on peut être pour ou contre les vaccins, mais on est forcément contre de tels adjuvants hyper toxiques qui sont destinés à ruiner notre immunité et à nous faire devenir de futurs gros consommateurs de médicaments. Puisque nos autorités refusent de séparer les deux et nient les problèmes il n’y a pas d’autre choix que refuser l’obligation vaccinale… Cherchez et signez les pétitions, interpellez votre député, votre médecin…
    Philippe

    • Juste une petite correction : avec ses 3 électrons périphériques, l’aluminium n’a aucune chance de remplacer le calcium dans l’os, vous confondez sans doute avec le strontium (radioactif ou non), qui a 2 électrons périphériques !

  39. Je suis médecin généraliste,donc comme tous mes confrères j’ai reçu une formation indigente sur les vaccins. Et j’ai été formatée à y croire. J’ai vacciné mes enfants y compris contre l’hépatite B (elles n’ont plus d’anticorps aujourd’hui…)
    Maintenant que je me suis informée, depuis des années, je suis plus réservée sur beaucoup de vaccins et surtout je m’insurge contre cette médecine vétérinaire qui imposerait les vaccins à tous les nourrissons.!!
    C’est injustifié et dangereux.
    Cette escroquerie est très inquiétante sur la collision du pouvoir avec les lobbies; et son impunité est déjà organisée en regroupant les vaccins entre eux, ce qui rend toute preuve impossible après les inévitables accidents qui surviendront…
    Ce scandale , je l’espère, aura des réponses citoyennes vigoureuses.
    Dr Genevieve Barbier

  40. Je suis d’accord pour une telle pétition, très modérée voire gentille dans son ton et ses arguments… mais on peut y ajouter ce qu’on veut!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *