Projet d’habitat participatif dans l’écoquartier Biancamaria (Vandœuvre-les-Nancy)

L’association AHPEB (Association pour un habitat participatif de l’écoquartier Biancamaria), créée en 2011, propose de bâtir en autopromotion une douzaine d’appartements et/ou de locaux professionnels dans un cadre de vie convivial, solidaire, avec des services mutualisés (buanderie, atelier, chambre d’hôtes, salle de fête, jardins, espaces bien-être…) dans l’écoquartier Biancamaria, à Vandoeuvre-les-Nancy.
Ce projet d’habitat groupé sur une parcelle de 1200 m² veut contribuer au développement de ce quartier en recherchant la mixité sociale et l’intergénération en construisant un habitat respectueux de l’environnement, sain et durable.
L’immeuble respectera les normes de l’habitat passif (Passivhaus : environ 3000 E le m2) afin de réduire sensiblement les coûts de l’énergie (chauffage, éclairage, électroménager…).

Bâtie sur d’anciens sites militaires, la ZAC Biancamaria permettra à terme d’accueillir 2 000 habitants, ainsi que des bureaux, des services et des commerces de proximité, au cœur d’un nouveau quartier qui recherche l’exemplarité globale dans les domaines du chauffage urbain, de la gestion des eaux pluviales, des mobilités douces, de la mixité sociale ou encore de la maîtrise des coûts.
Pour vous joindre à ce projet ou adhérer à l’Association pour un Habitat Participatif de l’Ecoquartier Biancamaria à Vandœuvre-les-Nancy (AHPEB), vous pouvez contacter la SARL Manon Kern Architectes par téléphone (03 83 40 67 81) ou par email : kern.architectes@orange.fr

Partagez cet article !

Une réflexion au sujet de « Projet d’habitat participatif dans l’écoquartier Biancamaria (Vandœuvre-les-Nancy) »

  1. Salut à vous

    Cette société m’emmerde de plus en plus
    qui m’invite à soutenir des projets de merde
    sous couvert de l’énoncé d’objectifs qui peuvent sembler louables.

    “L’intergénération” et le ” cadre de vie convivial, solidaire” et “la mixité sociale”
    à 3.000 euros le m² relèvent d’une escroquerie morale/mentale mais les réseaux sociaux qui se proclament “alternatifs” servent de cage de résonance à ce genre de merde bien emballée.
    J’en ai marre du détournement des mots, de la fabrication de concepts tordus d’origine parce que non-définis.
    J’en ai vraiment marre de ces attrapes-gogos bien emmaillotés dans la perception bricolée de la réalité.
    J’en ai marre des cons qui vont considérer leur déchéance comme un engagement.
    J’en ai marre de ceux qui applaudissent au vide !

    Bises à toutes et toutes
    Amitié et salutations solidaires
    Jean-Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *