le passager clandestin a besoin de vous

Bonjour,
Comme beaucoup d’éditeurs de sciences humaines, le passager clandestin traverse une période extrêmement difficile. Aujourd’hui, notre activité est menacée.

Après 7 ans d’existence, le passager clandestin a publié plus de 100 ouvrages qui ont su trouver leur public. Notre travail commence à être reconnu ; il est salué par les lecteurs qui nous suivent. Les réactions très chaleureuses que suscitent nos livres, nous donnent l’impression que notre activité éditoriale n’est pas vaine.
Le projet des éditions le passager clandestin, fondé en février 2007, était, à la base, de mettre en cohérence nos interrogations sur divers aspects de la critique sociale, notamment à la lumière des crises économiques et sociétales qui agitent le monde. Nous ne croyions pas au « Grand soir » mais nous avions envie d’avoir et d’apporter des éléments de réponse afin qu’émerge une critique constructive. De là naquit le passager clandestin , dont le rôle est d’interroger la société sous différents angles : essais, petits manifestes, fictions, rééditions, livres de photos…
Nos livres dénoncent toutes les formes d’aliénations et exploitations, analysent les idéologies et les systèmes, et s’intéressent aux transformations sociales possibles (propositions pratiques et théories). Nous prêtons attention aux pratiques collectives, et à toutes les luttes en cours.
Nous nous adressons à toutes les personnes engagées dans des pratiques collectives alternatives et qui cherchent à nourrir et à consolider leur réflexion et leur engagement ; tous les intellectuels critiques attentifs à ces pratiques et à ce qu’elles expriment ; tout lecteur individuel honnête et curieux, inquiet de trouver un écho à ses propres interrogations…
Notre point de vue est critique, libertaire (dans le sens où on ne se fait enfermer dans aucun système) et écologique ; nous sommes attachés à faire se rencontrer réflexion théorique et pensée en actes.
Le passager clandestin aborde souvent des sujets réputés graves, mais nous n’avons aucun goût pour le dogmatisme et les « passions tristes ». nos livres se veulent honnêtes, rigoureux ; ils exigent parfois un effort pour déplacer le regard. Mais notre activité se nourrit aussi de l’imagination, de la joie et de l’humour, sans lesquels ce monde ne serait décidément pas habitable…

Le modèle économique du passager clandestin, quoique fragile, nous semble toujours pertinent. Nous nous sommes toujours débrouillés pour avoir des charges extrêmement réduites et notamment de très petits salaires.
Nous rencontrons principalement deux problèmes :
– d’une part le passager est sous-capitalisé ; notre volonté de faire les choses progressivement et en grandes parties par nos propres moyens se heurte aujourd’hui à des échéances fortes (imprimeur, obligations fiscales…)
– et conjoncturellement, les mises en place récentes, liées en grande partie aux difficultés que rencontrent les librairies indépendantes actuellement, provoquent une baisse très sensible de nos rentrées sur le 1er semestre.

Nous pensons que cette situation est provisoire, nous prenons toutes les décisions qui s’imposent en termes de production éditoriale et de stratégie commerciale pour passer ce cap difficile… Mais nous avons besoin que beaucoup de gens nous commandent des livres ce mois-ci si nous voulons continuer d’exister, car nous avons de lourdes échéances fin mai…

Certains d’entre vous nous connaissent certainement déjà.
Si vous jugez que notre rôle est important et doit continuer, aidez-nous :

Faites circuler largement cette information auprès de vos amis, sur Facebook, votre blog ,votre site Internet…

Nous vous remercions d’avance de votre aide,
L’équipe du passager clandestin

lepassagerclandestin.fr

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *