NDDL : La liberté d’expression sous un gouvernement socialiste !

C’est le recit de notre aventure de vendredi quand , en méchants terroristes, nous avons voulu tracter au sujet de NDDL (aéroport Notre Dame des Landes) profitant de la venue de JM Ayrault,C. Duflot,MS Touraine et ME Carlotti à Cergy devant un parterre d’associatifs et d’huiles locales…
Si vous pouvez,prenez le temps de lire mon compte-rendu et l’article du Parisien

Ca serait bien qu’on en parle dans le landernau, à défaut d’avoir pu tracter !! (déjà le député PS de Cergy, Mr Lefevre est furieux de voir que l’article sur nous est plus long que celui sur la venue d ‘Ayrault !) et si vous avez des copains au PS, demander leur ce qu’ils pensent de cette repression démesurée (et pendant ce temps là, les chiffres de la délinquance augmentent….,les trafics de drogue, les atteintes aux personnes ,les cambriolages etc…et dire que si nous avions eu des bonnets rouges et cassé des portics et radars à plusieurs millions payés par nos impots, nous n’aurions été en rien inquiétés !)
Elle est belle la liberté d’expression sous Vals ….
Merci si vous avez eu le courage d’aller jusqu’au bout .
Amicalement
Marie-Noelle, adhérente de Cyber @cteurs

Nous étions une trentaine à l’entrée de la salle où se tenait la réunion avec JM Ayrault, C. Duflot, MS Touraine et ME Carlotti.

Manif NDDL Cergy

Evidemment impossible de déployer la banderole et de tracter à cet endroit truffé de policiers, gendarmes et RG.
Après discussion avec la police (fallait-il parler avec eux ou pas ? , nous n’étions pas tous d’accord….), nous avons eu l’autorisation de le faire plus loin, près de la gare.

Après discussion entre nous et avant d’accepter de quitter la place, nous avons voulu faire une photo avec notre banderole (qui par erreur n’était pas la bonne !), Au goût des gendarmes et policiers déployés en grand nombre autour de nous, nous avons pris trop de temps ! la banderole nous a été “arrachée ” des mains, nous avons été conduits “manu militari” vers la place de la gare.

Finalement les ordres arrivant au fur et à mesure et en plus “crescendo”, arrivés là-bas, nous n’étions plus autorisés à tracter, ce qui n’a pas empêché des copains-copines de le faire; nous avons pris d’autres photos d’autant qu’un journaliste du Parisien était avec nous.

Quand nous avons voulu quitter la place pour rentrer chez nous, nous avons été encerclés par un cordon de gendarmes et de policiers avec interdiction de partir.

Au début, c’était une histoire de 30 mn, puis encore 30 mn, et encore….
Bref, nous sommes restés pratiquement 2h coincés dans le froid et sous la pluie (les ordres étaient d’attendre la fin de la conférence.).. à discuter vivement avec les policiers en tentant différentes choses:
– contact d’ une avocate qui a demandé à connaître le motif de notre encerclement, réponse:” Risque de troubles à l’ordre public “. A sa demande, nous avons pris des photos, recueilli des témoignages, pris les numéros de matricule, etc…

Nous avons tenté tous les moyens pour pouvoir quitter, le journaliste du Parisien n’avait pas plus le droit de partir (nous espérons qu’il s’en fera largement l’écho dans son article !)

Sylvette, adjointe à la mairie de Courdimanche, qui était sur la liste des invités a été renvoyée du fait qu’elle avait accroché un pin’s “: Oui au bocage, Non au projet” ( propos très subversifs, comme vous pouvez le constater !)
Marc, ancien responsable départemental des Verts a été renvoyé aussi car il avait eu le malheur de saluer Sylvette, la dangereuse terroriste (!) idem pour Sylvain de Smets, conseiller régional EELV.

Bref, nous avons été victimes d’un excès de zèle du préfet (sous les ordres de M.Valls) avec un déploiement tout à fait disprortionné des forces de l’ordre (pendant ce temps là, combien de cambriolages ?, d’attaques aux personnes ?, etc…). Quel en est le coût : 70 gendarmes pour encercler un groupe pacifiste de retraités , de grands-mères et de qq jeunes

La liberté d’expression fait- elle à ce point peur à nos gouvernants socialistes, ? !

Devant ces abus, plusieurs réactions:

– Syvain de Smets, conseiller régional, va en faire état lors de la prochaine assemblée
– Lucky ,ancienne journaliste et membre du PS,compte aussi le faire savoir de son côté;
– Je vais aussi contacter un journaliste au canard enchainé lundi s’il accepte d’écrire un article
– Je parle avec l’avocate demain pour voir si on peut porter plainte

Nous comptons sur vous, vos réseaux, vos partis pour relayer largement l’info (je l’envoie au comité NDDL Paris et à l’ACIPA)
Vos idées sont les bienvenues pour en élargir l’écho….

Pour le coup il nous reste toujours 450 tracts, il faudrait prévoir une action avant la manif du 22 fev
à suivre…

Marie Noelle,

extrait art parisien cergy

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *