Merci Nelson Mandela pour ce que vous avez été et pour ce que vous resterez à jamais.


Le 6 juin 1990, lors de sa première venue à Paris, trois mois après sa libération, j’eus l’immense honneur de rencontrer Nelson Mandela, par hasard. Les Verts au Parlement européen organisaient leur réunion mensuelle à Paris, je ne me rappelle plus le lieu exact, sans doute au Centre des congrès. Dans la matinée du 6 juin, le centre de rencontre vibrait d’un écho incroyable, Nelson Mandela allait y tenir sa conférence de presse dans l’après midi, juste à quelques pas de notre salle de réunion. Après confirmation de cette incroyable info, avec mon amie Renée Conan, toutes deux co-députées, nous fîmes le forcing auprès de notre Groupe, (eh oui), pour qu’une délégation des Verts du PE rencontre Nelson Mandela. Volontaires, nous avons rédigé dans l’urgence une lettre adressée à cet homme exceptionnel pour la leçon de courage et d’humanité qu’il donnait à la classe politique, aux militants des droits de l’homme et au monde entier. Je fus mandatée avec Renée Conan pour lui remettre cette précieuse lettre au nom du groupe des Verts. Nous pensions avoir des difficultés à approcher cet homme que le tout Paris s’arrachait. A notre grande surprise, il accepta de nous rencontrer avant sa conférence de presse dans une salle électrisée par l’événement. Le cœur battant la chamade, les larmes au bord des yeux, nous échangeâmes avec simplicité quelques phrases avec la personne la plus charismatique qu’il m’ait été donné de rencontrer durant ma modeste carrière.
Nous échangions avec un Roi, un prophète, son visage rayonnait de sérénité, ses yeux malicieux invitaient à la paix, tout son être irradiait. Instant magique, instant de grâce gravé au plus profond de mon être.
Merci Monsieur Mandela pour ce que vous avez été pour l’humanité et pour ce que vous resterez à jamais.

Marie Anne Isler Béguin, Vice Présidente Honoraire du Parlement Européen
Présidente de l’Association Cyber @cteurs

Partagez cet article !

3 réflexions au sujet de « Merci Nelson Mandela pour ce que vous avez été et pour ce que vous resterez à jamais. »

  1. Parmi les npmbreux artistes qui, par leur talent et leur engagement, ont contribué à lutter contre régime infame de l’arparteid, je souhaite citer deux immenses musiciens:

    le Camerounais Francis BEBEY ( disque LP HEAVY GUETHO par en 1985

    Le Sud Africain Abdullah IBRAHIM ( piano solo disponible en CD dont deux titres,
    MANDELA et TULU TUBULA )

    Je souhaite également exprimer ma très profonde émotion lors de la disparition

    de Nelson MANDELA

  2. Mandela est mort. Ouf ?
    Mandela, ses années de lutte. Au sein d’une résistance anti-apartheid en lien avec l’URSS, dans une ambiance qui n’avait rien à voir avec les commentaires dégoulinants que l’on entend et voit maintenant. Le capitalisme, après s’être gavé du sang de nos frères sud-africains, se refait une virginité, en sanctifiant une figure qui a comme nous tous des côtés aussi bien sombres. Passer du soutien à l’apartheid au culte de la personnalité… Habile transition pour endormir la conscience et la mémoire.
    En hommage à tous les frères qui ont lutté et qui luttent contre l’oppression capitaliste,
    Robin.

  3. Je suis atterrée.J’ai vu et écouté en vidéo sur le net le discours de Dieudonné concernant N Mandela. C’est terrible… Dieudonné que je trouve manipulateur et insupportable s’en est servi pour parler là, avec vérité … Il fait référence au fait que Mandela a fait 27ans de prison sans qu’aucun gouvernement ne prenne de risques pendant toute cette très longue période pour faire libérer cet homme d’exception qu’était Mandela, et que l’on pleure en grands déplacement ensuite très officiellement au moment de sa mort. C’est vrai !
    MAIS ….Là est un infernal paradoxe …. la vérité se révèle AUSSI dans les propos racoleurs de Dieudonné …. C’est ainsi que ce dernier rameute les foules dans la haute voltige de discours parallèlles d’une grande intelligence perverse.
    Serais-je comprise ? Me tromp’je ????
    V Louc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *