image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Pour le projet européen d'interdiction de la pêche en eau profonde

Mise en ligne du 15/07/2014 au 25/03/2015

Un article du Monde s'interroge : « La France a-t-elle ignoré délibérément ses propres données scientifiques pour s'opposer au projet européen d'interdiction de la pêche en eau profonde ? Huit organisations non gouvernementales posent la question dans un communiqué rendu public mardi 8 juillet, en s'appuyant sur deux rapports inédits de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer).

Selon les ONG les données de l'Ifremer sur la pêche profonde montrent que les dégâts environnementaux du chalutage profond sont aussi considérables que le nombre d'emplois dépendant de cette activité est faible. »

Bilan de la cyberaction :

4380 participants

Biodiversité : l'interdiction de la pêche au chalutage en eau profonde rejetée par les députés dont deux d’Outre-mer

Ségolène Royal, après avoir rappelé sa "mobilisation" contre cette pratique de pêche qui fait "beaucoup de dégâts", et insisté sur sa "pression très forte sur les instances européennes", s'est opposée à l'interdiction. La ministre de l'Ecologie a donc appelé à voter contre cet amendement. Ségolène Royal s’est justifiée en déclarant à l’Assemblée nationale : "S'il y a une interdiction unilatérale, cela ne s'appliquera qu'aux bateaux français, ce qui n'est pas acceptable pour la survie de la filière pêche."
http://www.la1ere.fr/2015/03/20/biodiversite-l-interdiction-de-la-peche-au-chalutage-en-eau-profonde-rejetee-par-les-deputes-dont-deux-d-outre-mer-240095.html  

Présentation de la cyberaction :

Les tonnages débarqués par la pêche en eau profonde représentent à peine 1 % de la pêche française. « En 2012, seuls 12 chalutiers français fréquentaient des profondeurs de plus de 600 m plus de 10 % de leur temps. Et seulement 10 navires ont opéré à plus de 800 m plus de 10 % de leur temps », avancent les ONG. « Le nombre de navires ayant une activité au chalutage de fond en eau profonde est faible », conclut ainsi le rapport de l'Ifremer, cité par les ONG.
le PDF de la lettre ouverte à Ségolène Royal est visible http://www.cyberacteurs.org/pdf/Lettre-ouverte-a-Segolene-Royal.pdf  

Les associations y demandent que la France revoie sa position sur la pêche profonde pour le prochain Conseil européen, prévu le 16 juillet. D'autant que, depuis le début de l'année, l'enjeu économique représenté par la pêche profonde a encore perdu en importance.
Philippe Germa, directeur général du WWF, explique :
« Après la décision de Carrefour de retirer les produits de la pêche profonde de ses étals, Intermarché a annoncé que sa flotte ne pêcherait plus au-delà de 800 m, ce qui n'aura pas d'impact en termes d'emplois. Il ne reste aujourd'hui guère qu'un bateau directement concerné par une interdiction de pêcher au-delà de cette limite et son port d'attache est Boulogne-sur-Mer, ville dont Frédéric Cuvillier est élu. On est là dans une situation qui s'apparente à un conflit d'intérêts. »

Nous vous proposons de soutenir cette demande.

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Ministre,


Tous nos espoirs sont tournés vers vous.

La France ne peut plus continuer de s’opposer, au niveau européen, à l’interdiction du chalutage profond au motif qu’elle « aurait de lourdes conséquences socio-économiques ». Cette position, encore défendue par la France récemment, est indéfendable. La France ne peut décemment pas porter à Bruxelles une position qui se situe en-deçà des pratiques industrielles françaises. La France ne peut être l’artisan de l’échec d’une mesure internationale à la portée historique.

Interdire le chalutage profond est une évidence historique à embrasser pour emmener l’Europe sur la voie d’une exploitation durable et respectueuse des ressources marines. Vous avez le pouvoir d’intervenir cette semaine pour prendre la défense de l’intérêt général, porter la demande de nos concitoyens et préserver les écosystèmes marins les plus vulnérables d’une destruction inutile, aberrante et anachronique. Les Français et les générations futures vous en seront reconnaissants.


Dans cet espoir, nous vous prions de croire, Madame la Ministre, à l’assurance de notre haute
considération.

 


Notice: Undefined index: commentaire in /var/www/alternc/c/cyber/public_html/include/insertActionComBilan.inc.php on line 4

7 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

l'interdiction de la pêche en eau profonde devrait largement dépasser le niveau européen.... et la chasse aux bateaux à pavillon de complaisance se faire systématique

Bernardini
Le 16/07/2014 à 10:04:43

d'accord avec Alain et Michel, d'autant que je n'ai pas de compte twitter ou facebook, ce qui ne m'a pas permis de participer à la dernière action proposée par Bloom.

Pascale
Le 15/07/2014 à 23:27:11

Même chose pour moi,d'accord avec Michel
Viviane

un anonyme
Le 15/07/2014 à 15:57:51

Sans les Cyber@acteurs, cette action en effet déjà largement développée par Bloom ne me serait pas arrivée à temps.
L'échéance du débat parlementaire, c'est demain !
Donc, c'est un plus à l'action de Bloom et non une concurrence néfaste !

Michel
Le 15/07/2014 à 11:25:11

Pourquoi une action indépendante?
Parce que d'expériences 2 actions valent mieux qu'une
parce que nous croyons qu'une cyber @ction qui permet d'atteindre directement la cible vaut mieux qu'une pétition dont rien ne prouve qu'elle parvient au destinataire supposé visé
parce que nous croyons à la biodiversité (y compris des acteurs associatifs

Alain Uguen
Le 15/07/2014 à 10:27:21

La séquestration des données scientifiques par des intérêts privés est un mal qui met en danger la Planète au delà de la seule humanité. Ce combat n'en est qu'un tout petit exemple.

Hube
Le 15/07/2014 à 10:19:03

l'association francaise BLOOM ( www.bloomassociation.org).   a deja collecte >860,000 signatures. Pourquoi une action independante? Mieux vaut apporter votre soutien a une excellente structure dediee a la peche en eaux profonde et avec deja des succes. Il est actuellement mobiliser pour la vote de cette semaine. Hier, il y avait une action par les 'street artists'.

jean Perry
Le 15/07/2014 à 10:08:24

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !