actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

OPÉRATION

AG Cyberacteurs

Soutien permanent aux paysans de NDDL

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Soutien à la Radio La Locale

Mise en ligne du 13/03/2014 au 01/09/2016

La radio La Locale s'est retrouvée en 2013 privée des subventions que la municipalité de Saint­Girons et le Conseil Général lui versaient.

Bilan de la cyberaction :

1349 participants

Présentation de la cyberaction :

La Locale est une radio libre dans toute l'acception de ce terme. Dans cet esprit, elle a préféré renoncer aux revenus de la publicité pour rester indépendante des lobbies économiques ; de même qu'elle garde son autonomie en ne privilégiant aucune formation politique sur son antenne.

Sur la même commune, une seconde radio qui a fait des choix différents et qui bénéficie des confortables revenus de la publicité, se trouve tout de même hébergée gratuitement par la mairie et a vu sa subvention augmenter d'une somme égale au montant de la subvention dont La Locale a été privée.

Certes, La Locale a adopté un ton libertaire, tant pour relayer l'information que dans l'animation de certaines émissions qu'elle propose. Par ailleurs elle ouvre ses micros aux 'sans voix' pour qu'ilselles puissent s'exprimer à condition que cela soit fait dans le respect des personnes et sans grossièreté, bien entendu.
Mais le droit de la Liberté de la Presse n'a -t-­il pas été acquis le 29 juillet 1881 ? Faut-­il le remettre en question ? Car de toute évidence, c'est à la liberté de ses propos que La Locale doit la discrimination dont elle est l'objet tant au niveau départemental que municipal.

Pourtant, le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel), seule autorité de tutelle habilitée à définir le caractère réglementaire des radios associatives, lui a accordé son autorisation sans réserve. Ceci permet à notre radio de percevoir l'aide financière du Fonds de Soutien à l'Expression Radiophonique : le FSER, apport indispensable au maintien des trois emplois de la radio. A celui­-ci s'ajoutent les revenus financiers tirés des émissions que La Locale produit, seule ou en partenariat, et des formations aux techniques radiophoniques dispensées par son technicien et son journaliste auprès des collégiens, lycéens, personnes âgées ou en situation de handicap ainsi qu'auprès de tout public intéressé.

Avec cet argent de l’état et ses propres produits la radio est parvenue à créer et maintenir trois CDI sur un bassin d'emploi très défavorisé.
Toutefois ces subventions municipales et départementales, même minimes, n'étaient pas négligeables dans les comptes serrés de la radio.
Mais cette injustice économique que nous subissons, prend une autre dimension car elle soulève un problème d'ordre déontologique qui est la question de savoir si l'argent public destiné aux radios associatives doit dépendre du choix des sujets abordés par ces radios et du ton parfois libre sur lequel elles s'expriment ?

C'est pourquoi, nous vous demandons de soutenir notre action en relayant l'information et en signant la Cyber@ction que nous avons mise en ligne pour interpeller les élus.

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,

Par la présente, Je tiens à apporter mon soutien à la radio La Locale qui s'est retrouvée en 2013 privée des subventions que la municipalité de Saint­-Girons et le Conseil Général lui accordaient alors qu'un montant similaire était reversé dans le même temps à une radio déjà financée par la publicité.

Cette injustice économique prend une autre dimension car elle soulève un problème d'ordre déontologique qui est la question de savoir si l'attribution de l'argent public destiné aux radios associatives doit dépendre -ou non- du choix des sujets abordés par ces radios et du ton parfois libre sur lequel elles s'expriment.

Comptant sur votre soutien, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes salutations citoyennes.

 

7 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

curieux!je n'ai pas souvenir d'avoir signé cette pétition. Je suis d'autant plus surpris que je suis particulièrement intéressé. Il y a quelques années déjà j'ai participé à une radio locale de la Drôme. je suis particulièrement intéressé aux problèmes financiers des radios locales F. Neumann.

françois Neumann
Le 18/08/2015 à 18:37:01

je soutiens sans conditions toutes actions de solidarité sociales.

VIVE LES ASSOS QUI FONT LE LIEN ENTRE LA RUE ET LA PLOUTOCRATIE.

mes salutations

DUB RUNNINGS
Le 29/04/2014 à 13:11:45

Que votre commune ne vous soutienne plus est une chose (elle peut ne plus en avoir les moyens ...), mais qu'elle finance une radio commerciale est contraire à tout principe démocratique.
Nous faisons fonctionner une radio libre associative depuis 30 ans à Embrun dans les Hautes-Alpes, avec 5 salariés, si vous voulez des conseils ou échanger des idées ou des émissions...

 www.ram05.fr.  

Amitiés

François HELLER
Emission MUSISTOIRES
(musique traditionnelles,
contes et histoires)

François HELLER
Le 02/04/2014 à 12:56:08

le mot "citoyen/citoyenne "est insupportable que vient-il faire dans votre pétition????

lemeur
Le 23/03/2014 à 11:53:31

Voici la réponse de notre député, Frédérique Massat:

"Madame,

Par courriel type diffusé par le réseau cyberacteurs, vous m’avez interpellée sur la situation de la radio la locale, basée à Saint girons. Les collectivités territoriales communes, conseil général, conseil régional ou autre... établissent par délibération leurs critères d'intervention. Et c’est au vu de ces critères que les demandes de subvention sont examinées et décidées. Concernant la radio LA LOCALE elle, comme les autres radios associatives ne peuvent accéder à ces subventions que si elles remplissent les critères déterminés en amont par les assemblées délibérantes.

Salutations républicaines
Frédérique MASSAT
Députée de l’Ariège"

Quels sont les critères?

Mag
Le 21/03/2014 à 13:04:27

Ca se passe loin de chez moi ... mais une liberté qu'on assassine au loin, c'est moi qui ne pourrait plus m'exprimer sous peu.
Comme disait John Donne :
"Nul homme n’est une île, un tout en soi; chaque homme est partie du continent, partie du large; si une parcelle de terre est emportée par les flots, pour l’Europe c’est une perte égale à celle d’un promontoire, autant qu’à celle d’un manoir de tes amis ou du tien. La mort de tout homme me diminue parce que je suis membre du genre humain. Aussi n'envoie jamais demander pour qui sonne le glas: il sonne pour toi."

Lionel OUTRIGGER
Le 15/03/2014 à 23:17:47

super ! merciiiii

Andrée
Le 13/03/2014 à 22:52:40

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !