actualité écologie

OPÉRATION

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les 10 jours verts Transacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

La Terre vue depuis l’espace

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Verdun, Forêt d'exception, mais pas trop ?

Mise en ligne du 27/05/2013 au 28/03/2014

Tout le monde a en tête ces images du champ de bataille dévasté au lendemain du premier conflit mondial, où l'on ne voit plus que les trous d'obus et la boue. Tout au plus ne subsistent par-ci par là que quelques troncs calcinés et déchiquetés.Tout le monde également, a entendu parler du Bois des Caures, ce lieu emblématique où débuta, le 21 février 1916, par un véritable "orage d'acier", la bataille de Verdun.

Bilan de la cyberaction :

2538 participants

Présentation de la cyberaction :

Ce que l'on sait moins en revanche, c'est que dans ce secteur, déjà boisé bien avant la guerre, une petite zone a partiellement échappé au pilonnage intensif. Bien sûr, il y a eu quelques dégâts, qui ont sérieusement endommagé les peuplements forestiers et détruit pas mal d'arbres. Mais un nombre non négligeable d'entre eux, malgré leurs blessures et leurs mutilations, ont survécu, ont cicatrisé, ont reconstitué tant bien que mal leur couronne.
Ces "gueules cassées" de la forêt sont pour la plupart encore présentes aujourd'hui (notre photo). Ils sont les derniers témoins du conflit. Ce sont des hêtres, surtout, aux dimensions impressionnantes (plus d'un mètre de diamètre !), avec un tronc couvert de cicatrices et une silhouette aux allures tourmentées.

Mais ce secteur de forêt a aussi joué un rôle important pour la faune sauvage au moment du conflit. Les bombardement étant là beaucoup moins importants qu'ailleurs, un certain nombre d'animaux ont pu s'y réfugier et y survivre. Cette petite zone, au milieu de ce déluge d'obus, c'est en quelque sorte l'arche de Noé du champ de bataille.
Les naturalistes ont, depuis quelques années déjà, identifié ce secteur comme l'un des plus remarquables au sein d'un massif forestier de près de 10 000 hectares très artificialisé, issu en grande partie de plantations sur des terrains bouleversés.

Des études complémentaires sont programmées pour les années à venir, pour déterminer quelles espèces de chauves souris, d'oiseaux, d'insectes sont présentes dans ce secteur. En particulier les espèces qui utilisent, pour s'y nourrir et surtout s'y reproduire, les cavités, les fentes, les parties de bois mort que l'on trouve surtout dans les vieux et gros bois mutilés par les bombardements. D'ores et déjà, des espèces que l'on ne trouve que très rarement ailleurs en Lorraine ont été mises en évidence.

Ces inventaires doivent permettre ensuite de délimiter des zones à enjeux forts où il faudra mener une gestion particulière pour préserver toute cette richesse. Pour que ces inventaires puissent être réalisés dans de bonnes conditions, il faut éviter tout dérangement ou modification du paysage intraforestier tant que les études ne sont pas terminées. C'est l'affaire de deux ou trois ans. Ensuite, moyennant quelques précautions, les exploitations pourront reprendre "normalement".

Les experts naturalistes, appuyés par des élus et associations, demandent donc un moratoire de 2 ou 3 ans sur les exploitations de ce secteur. Cette demande forte ne remet pas en cause la gestion de cette partie de la forêt de Verdun. Pourtant, l'Office national des Forêts s'y oppose, ne voulant pas remettre en question les coupes programmées au document d’aménagement, (même si l'on doit lui reconnaître de réels efforts en matière de conservation des arbres remarquables). Alors que la forêt de Verdun bénéficie de nombreuses protections en raison de la richesse de sa faune et de sa flore (protections qui pour la plupart ont été demandées par l'ONF lui-même !) Le classement en Natura 2000 de l'ensemble de la forêt de Verdun avait en effet été demandé par l'ONF en 2005...
La forêt de Verdun est même candidate au label "Forêt d'exception", créé par l'ONF pour l'ONF. Par ce label, l'ONF s'engage pourtant à "préserver par une gestion exemplaire le patrimoine naturel de la forêt de Verdun (...) au moyen de projets partagés par les acteurs locaux dans une démarche concertée".

Il est donc difficile de comprendre, malgré une volonté affichée de large concertation, d'excellence et d'exemplarité, que l'ONF refuse d'accéder à cette simple demande de moratoire. Et le 28 mai prochain, les coupes seront mises en vente. Lors de l'exploitation, on commencera par ouvrir, tous les 24 mètres, des chemins de 4 mètres de largeur...

Forêt d'exception, mais pas trop ?
Meuse Nature Environnement et le Collectif SOS Forêts appellent l’ONF à surseoir à la vente et appellent les acheteurs à la compréhension de leur démarche en faveur de la protection de ce secteur remarquable.
Pour Meuse Nature Environnement, François Simonet, Président
Bernard Stoufflet, Membre du Comité de Pilotage Labellisation forêt de Verdun
Pour le Collectif SOS Forêts, L'association coordinatrice, Mirabel-Lorraine Nature Environnement,
Pascale Combettes, Présidente

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,

Avec Meuse Nature Environnement et le Collectif SOS Forêts j'appelle l’ONF à surseoir à la vente de coupes dans la forêt de verdun et les acheteurs à la compréhension de leur démarche en faveur de la protection de ce secteur remarquable.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

10 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

la date de la vente est passée, les coupes ont été vendues malgré tout, mais tout est encore possible. On peut encore faire annuler la vente. Vous pouvez donc continuer à participer à cette cyberaction pour maintenir la pression.
Et merci à celles et ceux qui l'ont déjà fait !

Norbair
Le 21/06/2013 à 16:39:51

Nous devons tous signer chaque pétition qui tente de protéger la nature, notre poumon vert indispensable à notre survie et à une vie sereine. Des territoires de l'Amazonie à Notre Dame des Landes en passant par des lieux moins médiatisés, plus restreints, mais précieux et indispensables.

isa
Le 07/06/2013 à 08:51:06

Aujourd'hui,l'ONF n'a quasiment plus aucun pouvoir de décision,sinon se mettre à disposition de "lobbies" d'exploitants de la "forêt",à moins qu'elle ne soit sur le territoire d'un Parc national ou régional ou dépendant du Conservatoire du littoral...Après la 2è guerre, la vente de bois français à l'exportation é tait la 1ère rentrée de devises pour le pays.
Depuis qu'un certain Chirac fut ministre de l'agriculture et 1er ministre et président,la forêt métropolitaine a été vendue en parcelles de 2ha,livrée aux "exploitants" privés chargés de la rentabiliser au mieux...D'où
la plantation-notamment-de parcelles en Douglas dans les montagnes du "Massif central",éliminant d'office les petits feuillus,les bouleaux et modifiant ainsi la biodiversité en matière de population de gibiers,qui se "rabattent" sur les champs de maïs,de pdt...

stoppeur
Le 05/06/2013 à 11:02:39


La France n'a que 7 pour cent de forêt domaniale , les 93 pour cent sont privées . Rien que pour cela nous devons défendre nos forêts malgré tout malmenées par les coupes qu'elles subissent . Les profits iront jusqu'au désert où peut-être essaieront-ils de vendre le sable au dernier restant .

Jeanine
Le 05/06/2013 à 08:26:07

L'idée d'un rachat par souscription est intéressante. Mais, s'agissant d'une forêt domaniale puisque l'Etat la "gère" via l'ONF, c'est tout sauf simple. Un comité de défense pugnace pourrait obtenir un moratoire dans l'espoir d'un abandon futur du projet. En ce moment, l'association "le peuple des dunes" à Lannion en lutte depuis des années est assez symbolique des combats pour sauvegarder l'environnement. Médiatiser à outrance pour un faire un combat national serait aussi un bon outil de sensibilisation du public tant français qu'allemand.

épervier
Le 29/05/2013 à 12:31:56

Cette pétition me touche d'autant plus que mon arrière grand père s'y est battu et y a été blessé.
Bonne idée la souscription !

olivierbrunet
Le 29/05/2013 à 11:57:04

Oui pourquoi ne pas lancer une souscription et racheter ce bois ?

clarisse
Le 29/05/2013 à 11:11:38

Pourquoi ne pas faire une souscription afin d'acquérir les parcelles ?

Loule
Le 28/05/2013 à 19:01:32

il est (presque facile ) de detecter les éclats de métal dans les grumes de plusprobablement les grumes de fort diamètre sont également "rentables " et vendues peu chére car ils faut êtres équipé et les acheteurs ne se bouscullerons pas au portillon autant de raison que les bouffe merde ne recullerons devant aucune profanation surtout que je vois déjà qui a ce genre d'équipement et en général ou et transformé le bois des foret FRANCAISE

dautreville
Le 28/05/2013 à 18:45:33

Que vont-ils faire de ce bois rempli d'éclats métalliques ??

F.Rénem
Le 28/05/2013 à 17:32:06

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !