actualité écologie

Soutien permanent aux paysans de NDDL

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

STOP EPR Manifestation à Saint Lô Samedi 30 septembre 2017 - 14h 30 Place de la Mairie

Semaine des Semences Paysannes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Soutien à Christophe LEPRÊTRE, Responsable du réseau Animavie

Mise en ligne du 27/01/2013 au 03/04/2013

Encore une tentative d'intimidation sur un militant anti-corrida !

Bilan de la pétition :

3365 participants

Justice : entre diffamation et liberté d’expression
Avoir lié la responsabilité de Geneviève Darrieussecq à une affaire d’agression sexuelle sur mineur déplorée dans les arènes était-il diffamatoire ? Le tribunal y répondra le 23 avril.
Il ne le dit pas, mais c’est peut-être la meilleure des choses qui pouvait lui arriver… En étant convoqué hier à la barre du tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan pour répondre de diffamation envers Geneviève Darrieussecq, maire et présidente de l’Union des villes taurines françaises, le militant passionné Christophe Leprêtre, 48 ans, a obtenu pour les anti-taurins une tribune inespérée. En jeu : une lutte juridique plus complexe qu’il n’y paraît autour de la liberté d’expression. Assez complexe en tout cas pour que le jugement soit mis en délibéré au 23 avril.
La suite
http://www.sudouest.fr/2013/03/20/entre-diffamation-et-liberte-d-expression-999764-721.php  

Présentation de la pétition :

Communiqué CVN du 12/01/2013: Corrida et diffamation.

La CONVENTION VIE ET NATURE apporte son soutien au militant d’une association de protection des animaux des LANDES assigné devant le tribunal correctionnel de MONT DE MARSAN, le 5 février prochain, pour diffamation, par le maire de cette commune.

Les faits sont les suivants :

Le 16 juillet 2012, une enfant de six ans aurait été sexuellement agressée alors qu’elle assistait à une corrida, par un spectateur, fait non contesté.

Depuis plusieurs années, les associations de lutte contre la torture tauromachique demandent aux pouvoirs publics d’interdire l’accès des enfants aux spectacles de sang et de mort, spectacle traumatisant.

Lors d’une manifestation de défense des taureaux suppliciés, le 16 octobre dernier, à MONT DE MARSAN, les organisations pro-corrida mandatèrent un huissier pour constater les slogans figurant sur les banderoles et scandés aux mégaphones.

Il n’est pas banal d’envoyer un huissier de justice enregistrer les propos de ses adversaires idéologique !

Rien d’intéressant, pour les commanditaires de l’huissier ne fut découvert sur les banderoles.

En revanche, les amateurs de corrida excipent d’une déclaration de l’organisateur de la manifestation qui rappela : « qu’il était fautif, de la part du maire de n’avoir pas répondu aux nombreux courriers demandant l’interdiction des arènes aux enfants » et notre militant de dire « qu’en partie le maire était responsable ».

Responsable de quoi ?

Bien évidemment, le maire n’a été ni complice, ni co-auteur de l’acte pédophilique et ne doutons pas qu’il déplore cette agression, ne serait-ce que parce qu’elle nuit à l’image du spectacle de mort.

Mais, il est tout aussi évident que si l’enfant de six ans n’avait pas été autorisée à assister à la corrida, elle n’aurait pas été agressée en ce lieu et à cette heure.

Pour les besoins de la cause, à savoir attaquer en justice un opposant, les pro-corrida feignent de ne pas comprendre le sens évident des propos tenus par l’animateur de la manifestation.

Le maire n’est nullement responsable de l’agression, mais il est politiquement responsable de ses décisions, en autorisant la présence de jeunes enfants au milieu du public des arènes.

En vertu du code des communes, le maire jouit d’un pouvoir de police lui permettant, par voie d’arrêté municipal, d’assurer la sécurité publique, notamment en règlementant l’organisation des spectacles.

Le choix du maire de ne pas interdire l’accès des enfants aux corridas ne saurait échapper au droit fondamental de critique et cette dénonciation n’a rien de diffamatoire et participe de la liberté d’expression .

Les articles 10 de deux textes solennels et fondamentaux, de la Convention Européenne de sauvegarde des droits de l’homme, d’une part, de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen adoptée le 26 août 1789, intégrée à la constitution, d’autre part, garantissent la liberté d’expression d’une manière absolue.

La diffamation s’entend de l’imputation d’un fait faux de nature à porter atteinte à l’honneur d’une personne.

Notre ami de combat n’a pas imputé au maire de MONT DE MARSAN une quelconque part dans l’acte d’agression sexuelle d’une enfant de six ans, ce qui serait absurde, mais a rappelé sa responsabilité dans le fait que ne répondant pas à ses demandes réitérées, il autorisait la présence d’enfants aux corridas.

La liberté comme la sensibilité des êtres, ça se défend.

Que ceux qui veulent faire taire les défenseurs du vivant et de la liberté d’expression se le tiennent pour dit.

Nous combattrons la torture tauromachique à l’instar de tous les actes dégradants de cruauté et de mépris du vivant.

Nous saurons défendre la liberté de pensée et d’expression de tous les militants de la vie.

Nous n’accepterons jamais la loi : « silence on tue ».

Texte de la pétition :


Les signataires proclament leur soutien à Monsieur Christophe LEPRÊTRE, Responsable du réseau "Animavie", abusivement poursuivi en diffamation par Madame le maire de la commune de MONT DE MARSAN, présidente des villes taurines.

Ils affirment, avec Christophe LEPRÊTRE, que les enfants n’ont pas leur place dans les gradins des arènes sanglantes et que les maires sont responsables, en vertu du code des communes, de la sécurité publique et donc de celle desdits enfants.

Ils considèrent fautif le fait que Madame le maire de MONT DE MARSAN n’ait pas daigné répondre aux divers courriers des opposants aux corridas lui demandant de protéger les enfants du spectacle cruel, dégradant, honteux de la torture tauromachique.

Ils constatent que si les enfants n’avaient pas été autorisés à accéder aux arènes, une fillette de six ans n’aurait pas été sexuellement agressée par un spectateur lors d’une corrida le 20 JUILLET 2012, à MONT DE MARSAN, sans que le maire ait été impliquée dans cet acte dont nul ne doute qu’elle le condamne.

Ils dénoncent comme une tentative d’intimidation le procès en diffamation, procès purement idéologique intenté à un militant contre la torture des arènes.

 

52 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

En dehors de l'acte de pédophilie, forcément condamnable quel que soit le lieu où il se perpétue, il faut interdire ce spectacle barbare qu'est la corrida, non seulement aux enfants (c'est une évidence), mais aussi l'interdire totalement, tout simplement. C'est déjà suffisamment insupportable de voir comment on traite les animaux dans les abattoirs, alors donner en spectacle des séances de pure torture...ce n'est pas une très belle image de l'être humain.

Pierre LIZON
Le 13/04/2016 à 14:44:25

Je suis contre la tauromachie par principe, et surprise que des lois soient en cours de préparations pour punir les parents qui oseraient mettre une simple fessée, je ne parle pas bien-sur d'une "trempe" mais la simple tape sur les fesses classique, qui parfois nous est arrivé faute de parvenir un soir épuisée, de donner à un enfant qui avait sans doute pousser le bouchon un peu loin ! Tout cela au nom de la sacro sainte violence qui laisse des traces pour le futur ! Il nous faut veiller à ce que regarde nos enfants, pas d'images violentes à la télé au travers de fictions, l'état sous l'autorité du CSA diffuse des publicités pour rappeler constamment aux parents les âges etc ! Mais la violence qui règne dans une arène ne choque pas, il faut dire qu'elle est reconnue au patrimoine de l'Unesco, les enfants peuvent donc assister à la mise à mort d'un animal, une souffrance pour certain défendu comme un ultime honneur et pour d'autre comme un acte barbare, injustifié ! Il semble donc qu'une fiction soit plus dangereuse qu'une mort en réelle, où l'enfant emmènera avec lui dans le secret de sa chambre, le regard d'un animal souffrant, gémissant, et qui agonisant, finira par se coucher définitivement, mais cette fois l'adulte ne pourra pas conclure : c'est un film, c'est pour du faux ! Et cet enfant pourra revivre en s'endormant, ou dans un de ces nombreux instants de solitude l'émotion qui l'a traversé à cet instant, sans comprendre pourquoi les autres, eux criaient de joie, félicitaient, applaudissaient ! Comment du haut de son âge pourrait il comprendre que l'on puisse se réjouir de la mort de l'autre, de sa souffrance?
Alors il est avant tout de la responsabilité de l'adulte de réfléchir à ce qu'un enfant peut ou ne peut pas voir ! Et concernant cette petite fille, nous ne connaissons pas les circonstances de cet acte odieux par ce pervers, mais il semble qu'à un moment elle est due se trouver seule ! sans doute que la préoccupation d'un adulte prie dans l'effervescence de cette liesse. Lui a t'elle fait perdre de vue la petite personne dont il avait la responsabilité ! Est'elle allée seule aux toilettes? Acheter une crêpe? On se croit en sécurité entre aficionados, oubliant qu'aujourd'hui le danger est partout pour un enfant, nous nous devons d'être plus aux aguets qu'autrefois !

claire
Le 03/02/2015 à 10:24:37

De l’affaire Martial MOUQUERON à l’Affaire Christophe LEPRËTRE.

Depuis plusieurs années des associations, le COMITE RADICALEMENT ANTI-CORRIDA et la FLAC, notamment, demandent, outre l’abolition de la torture tauromachique, l’interdiction des arènes sanglantes aux mineurs de seize ans.

Le 20 juillet 2012, à MONT DE MARSAN, dans ce département des LANDES qu’une minorité de sinistres individus, mangeurs d’ortolans et tortionnaires de taureaux déshonore, une enfant de six ans a été sexuellement agressée, durant une corrida, dans les arènes, fait non contesté et néanmoins étranger à la tauromachie.

Le 16 octobre 2012, Christophe LEPRETRE, militant anti-corrida, organisa à MONT DE MARSAN, une manifestation publique, évidemment totalement pacifique.

Fait révélateur, les associations pro-tauromachiques mandatèrent un huissier de justice pour constater les propos tenus lors de cette manifestation, ainsi que les banderoles brandies.

Il n’est pas banal de voir des groupements idéologiques envoyer un huissier de justice pour surveiller une manifestation publique et fixer les discours de leurs antagonistes.

L’intention était d’emblée évidente.

Or, rien ne fut relevé de nature, à priori, à satisfaire ladite intention évidente des taurins, à savoir, déceler une infraction quelconque, à imputer à leurs contestataires.

Ils ne trouvèrent que les propos dont je rapporte ici la substance :

« Une enfant de six ans a été agressée sexuellement aux arènes le 20 juillet dernier.

Ce fait ne serait pas survenu, si ce spectacle était interdit aux mineurs.

Nous demandons au maire d’interdire l’accès des enfants aux spectacles violents que sont les corridas ».

Et voilà, pour les amateurs de torture tauromachique, Madame le maire est diffamée !

Le militant anti-corrida est condamné pénalement sur le fondement juridique de la loi sur la presse du 29 juillet 1881.

La cour de cassation doit être saisie pour un rétablissement du droit et le triomphe du principe premier, absolu, sacré de la liberté d’expression.

Il n’y aurait diffamation que si notre ami opposé à la torture des taureaux avait imputé au maire l’agression sexuelle de l’enfant de six ans.

Une telle accusation eut été effectivement diffamatoire et surtout complètement stupide, tellement idiote que nul ne peut se tromper sur le sens des propos tenus.

Pour faire condamner le « réfractaire », il fallait feindre qu’il attribuait à l’élue une part d’intervention directe ou indirecte dans le fait déshonorant.

De toute évidence, Madame le maire de la commune de Mont de Marsan n’a rien à voir avec cette agression.

Elle ne l’a ni commise, ni incitée, ni facilitée, car elle ne pouvait pas la prévoir.

Le militant n’a ni affirmé le contraire, ni insinué quoi que ce soit de cet ordre.

En revanche, il est tout aussi évident que l’agression dont nulle autorité publique n’est responsable, n’aurait pas eu lieu, le 20 juillet 2012, dans les arènes de MONT DE MARSAN, si les pouvoirs publics avaient interdit l’accès de ce spectacle de torture aux enfants, interdiction justement objet des demandes associatives.

Mais, pour les besoins de la cause, à savoir intimider le militant, le faire taire, le lobby taurin doit soutenir, contre toute logique, qu’il attribue au maire un rôle dans la commission d’une infraction à laquelle madame le maire est étrangère.

Il faut bien que la présence d’un huissier de justice, un après-midi entier, sur une place publique, ait servi à quelque chose !

Alors, ils soutinrent que l’adversaire idéologique avait diffamé l’élu en lui imputant un fait de nature à porter atteinte à son honneur, définition juridique du délit de diffamation.

La dénaturation du fait et du droit est énorme en cette affaire et la cour de cassation devra rappeler les principes fondamentaux en la matière.

Quels sont-ils ?

Deux textes régissent, en droit, la question.

----1°. L’article 10 de la CONVENTION EUROPEENNE DE SAUVEGARDE DES DROITS DE L’HOMME ET DES LIBERTES FONDAMENTALES protège la liberté d’expression.

Toute atteinte à cette liberté doit être proportionnée, prévue par la loi et imposée par la prise en compte d’intérêts fondamentaux contraires.

Ainsi, il est permis de dire que :

la corrida est un spectacle cruel, dégradant, dangereux pour la sensibilité des enfants, que ce spectacle de mort doit disparaître et qu’il y a urgence à épargner les enfants de la vision d’un herbivore maltraité, perforé, tourmenté jusqu’à la mort.

Cela déplaît aux amateurs de torture ?

Il faut qu’ils acceptent de l’entendre, au nom de la liberté de pensée, d’expression et du pluralisme idéologique.

Nous l’affirmons, le revendiquons et notre opinion participe de l’imprescriptible liberté d’expression.

Oui, le militant pouvait, en droit, expliquer que si les pouvoirs publics avaient interdit l’accès des arènes aux enfants de moins de 16 ans, l’agression de la fillette ne se serait pas produite en ce temps et en ce lieu.

Si l’enfant avait été victime d’un effondrement de gradin ou d’un autre accident quelconque, le raisonnement eut été le même.

----2°. La diffamation, des articles 29 et 31 de la loi du 29 juillet 1881, est l’imputation à une personne d’un fait mensonger de nature à porter atteinte à son honneur et à sa réputation.

Quelle imputation mensongère peut-on reprocher au militant Christophe LEPRËTRE ?

Il n’a pas dit, ce qui eut été parfaitement illogique, que le maire de la commune fut auteur, co-auteur ou complice d’une agression sexuelle.

Il a dit, autre évidence, que son association demandait l’interdiction de l’accès des arènes aux enfants et que si l’enfant n’avait pas été là, au moment de cette corrida, les faits délictueux n’auraient pas eu lieu.

Qu’y a-t-il de mensonger en cette affaire ?

Où est la diffamation ?

Laissons à la cour de cassation, et à défaut, à la cour européenne des droits de l’homme, le soin de dire le droit.

Je voudrais ici rappeler une autre affaire similaire qui m’incita,, dans un éditorial, à intervenir en faveur d’un opposant à la chasse, victime du lobby des tueurs agréés :

Il y a quelques années, le militant anti-chasse, Martial MOUQUERON, participa, dans la région d’AMIENS, à une manifestation contre le loisir de mort.

Il brandissait une banderole énonçant :

« au pays des assassins, le chasseur fait führer ».

Il fut, dans un premier temps condamné, par une cour d’appel, pour diffamation, à l’initiative d’une fédération départementale des chasseurs.

La cour de cassation fut saisie et rappelant le droit, censura cette condamnation.

En droit, de manière qui me semblait assez évidente, une association de chasseurs n’était pas habilitée à poursuivre des propos qui ne la visaient pas personnellement et que, par ailleurs, lesdits propos ne comportaient pas l’énonciation de faits de nature à porter atteinte à l’honneur « du chasseur inconnu ».

La cour de cassation suivit ce raisonnement.

Victime de veneurs, un autre groupe de militants est poursuivi, à VERSAILLES, pour de prétendues violences d’opposants à une chasse à courre.

Il n’est pas exceptionnel de voir les militants de la cause animale devoir aller jusqu’en cassation pour faire triompher le droit et la liberté.

Pourquoi ?

Avant de répondre, constatons qu’en ce pays, les actes de cruauté envers les animaux sont, à quelques exceptions près, punis de peines dérisoires et que ceux qui tuent des ours ou des loups n’ont guère à craindre les tribunaux correctionnels.

C’est que les juristes Français ignorent la biologie, l’éthologie, l’écologie et demeurent imprégnés, dans leur majorité, d’une approche anthropocentrique du problème.

Pour des « hommes d’ordre », ceux qui remettent en question le rapport à l’animal sont suspects d’extrémismes.

Trop de tribunaux traitent défavorablement les réfractaires à la cruauté et prêtent ainsi la main aux lobbies, tout en témoignant de pusillanimité envers les délinquants qui exercent des sévices ou détruisent des espèces protégées.

Il existe dans la magistrature, la haute administration, la classe politique un syndrome d’ignorance de ce qu’est le peuple.

Pour ces « élites », le peuple s’amuse à tuer les oiseaux, les ours et les lynx et a besoin de traditions sanguinaires.

Or, c’est confondre le peuple et l’arriération, ce qui revient à le mépriser, par méconnaissance : un récent sondage IFOP révèle que ce sont les ouvriers, les employés, les gens humbles qui sont les plus favorables à la cause animale.

En revanche, les plus hautes juridictions, tenues de dire le droit, remettent souvent les faits à leur place.

Notre CONVENTION VIE ET NATURE sera toujours aux côtés de tout militant qui œœuvre pour la vie et la liberté.

Le droit pénal ne saurait devenir un instrument d’intimidation aux mains des lobbies qui, pauvres d’arguments, riches d’argent, intentent des procédures invraisemblables pour dissuader les femmes et hommes de mieux qui les combattent.

Nous ne les laisserons pas faire.

La vie, à l’instar de la liberté, ça se défend !

Gérard CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE
MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE
POUR LE RESPECT DES êTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

Gérard CHAROLLOIS
Le 24/03/2014 à 11:46:17

J'avais environ 7 ans quand toute ma famille en vacances en Espagne a décidé avec leurs amis d'aller assister à une corrida, notamment avec moi et mon jeune frere agé de 5 ans. Du haut de mes 7 ans, je me suis mise à pleurer et j'ai refuser catégoriquement d'aller voir torturer et tuer des taureaux. Mes parents ont cédé et j'ai pu rester à la maison. Mais combien d'enfants n'ont pas le choix et en ressortent completement traumatisés ? Les corridas devraient être interdites aux mineurs. Quant aux écoles taurines, ou des gamins de 12 ans tuent de pauvres veaux pour s'entrainer, c'est un véritable scandale.

flo-12
Le 01/08/2013 à 11:27:23

quelle honte de justice! Condamner une personne qui défend les animaux et qui fait le boulot du maire de Mont de marsan car les enfants n'ont pas leur place aux corridas.Il n'y a pas diffamation,mais conclusion logique.Les parents de la fille agressée devraient porter plainte contre la Darrieussecq!Mais ils n'avaient pas à amener leur fille voir un spectacle aussi dégradant.
Christophe a tout mon soutien et ma signature.
J'habite Dax alors je connais les combines sordides de la tauromachie...

jonathan
Le 30/05/2013 à 23:38:04

Bien que je sois totalement contre la tauromachie et les spectacles qui en découlent et que je sois aussi contre tout spectacle de lutte entre animaux et entre humains (boxe, lutte, etc.), je ne signerai pas cette pétition, bien qu'émanant d'une réaction extrêmement humaine, car il y a amalgame (involontaire peut-être pour être indulgent). Il arrive malheureusement que des enfants soient agressés sexuellement dans n'importe quel lieu où le public peut se rendre en famille tout naturellement. Quand on lance des pétitions sur des sujets nobles et des actions positives il faut fixer un périmètre d'où l'on exclut tout ce qui n'est pas directement lié au principal; ce n'est pas toujours facile de la part d'une personne qui est touchée profondément par le sujet traité, mais une organisation telle que Cyberacteurs ne devrait pas laisser passer un élément de faiblesse comme une possibilité d'amalgame. La logique de cœur n'est pas toujours la logique juridique et c'est pourquoi il est si important, sur un plan général, que la Justice soit toujours indépendante du pouvoir politique et administratif.

Allemand Pierre
Le 29/05/2013 à 13:37:56

Pensez-vous qu'il soit judicieux qu'un cortège anti corridas de 5000 personnes annoncées défile à côté des arènes , ne serait-ce pas irresponsable ? Les autorités sont tout à fait dans leur rôle en voulant éviter ce genre de face à face, et c'est un opposant aux corridas qui n'hésite pas à le dire et l'écrire. A moins que ce soit la recherche d'incidents qui crédibilise cette marche de protestation.

Thimoléon
Le 13/05/2013 à 12:43:32

Mobilisation des anti-corridas lors de la féria d'Alès

Plusieurs milliers de militants pour l'interdiction de la corrida se sont réunis ce week-end à Alès.

http://www.franceinfo.fr/societe/mobilisation-des-anti-corridas-lors-de-la-feria-d-ales-985051-2013-05-12  

Alain Uguen
Le 12/05/2013 à 16:12:43

Madame, Monsieur, Maître,
Je suis indignée, en tant que mère, qu’une femme puisse s’abriter derrière sont statu de Maire, pour assigner un homme comme Monsieur Christophe Leprêtre. Cet homme est bon, et juste, et il représente, une grande partie de la population qui souhaite protéger nos enfants. Il représente aussi, ce que les citoyens de notre Pays la France, pensons sur la corrida, ce n’est pas notre culture mais une atteinte, et une incitation en groupe organisé à la violence. La corrida n'est que l'exploitation commerciale du sadisme humain, à des fins d'argent facile, en vendant de la violence, de la souffrance, et de la mort.

C'est tout simplement l'apologie de la barbarie. Cet homme est Bouddhiste tout comme moi, et prône le respect que le Dalaï-lama, nous enseigne à savoir nous voyons la grandeur d’un Pays et de son peuple, à la façon qu’il a de traiter le respect de la vie.
La question est donc posé, trouvez vous logique que des enfants assistent à ça ? Trouvez vous logique qu’un homme qui a voulu dire non, se voit injustement accusé d’avoir osé faire comprendre ce que nous pensons tous, à savoir : Qu’il considère fautif le fait que Madame le maire n’ait pas daigné répondre aux divers courriers des opposants aux corridas lui demandant de protéger les enfants du spectacle cruel, dégradant, honteux de la torture tauromachique. Ils constatent que si les enfants n’avaient pas été autorisés à accéder aux arènes, une fillette de six ans n’aurait pas été sexuellement agressée par un spectateur lors d’une corrida le 20 JUILLET 2012, sans que le maire ait été impliqué dans cet acte dont nul ne doute, qu’elle le condamne.
Le débat est donc lancé, nous demandons l’interdiction aux enfants, d’être dans ces lieus d’incitation à la cruauté, donnant la mort. Nous demandons aussi, que des enfants ne soient pas dés leur plus jeune âge amené à apprendre comment tuer. Je soutien Monsieur Christophe Leprêtre, et suis prête Maître à vous faire une attestation, faite pour valoir ce que de droit.
Un ancienne élue politique

Ange du 64
Le 26/04/2013 à 11:22:30

Sous prétexte que l'homme est le plus intelligent de la planète tous doit lui être permis. Je suis d accord et je propose une nouvelle forme de corrida mettons dans un arène un homme nu et un torro a poil.A armes égales cela me semble plus équitable et plus intelligent.

un anonyme
Le 02/04/2013 à 16:14:00

Pour votre information, et dans le cas où vous désireriez comprendre ce qui motive les anti-corridas, voici les textes exprimant ma position personnelle, que j'envoie aux personnes adeptes de cette pratique :

************

Aux aficionados, bonjour,

Ayant eu connaissance de votre attrait pour la corrida espagnole avec mise à mort, je me permets de vous présenter ci-dessous un point de vue différent du vôtre.

Peut-être n'avez-vous pas encore perçu que toute vie sur cette terre est soumise à un phénomène appelé "évolution".

Cette évolution ayant pour but d'améliorer le côté spirituel de l'âme humaine, c'est-à-dire la connaissance de ce qui est bien et de ce qui est mal.

Vous aimez vos traditions locales, et en cela, vous êtes conditionné par l'éducation que vous avez reçue de votre milieu de naissance, de vos parents, des élus locaux, des personnes à qui cette activité profite financièrement.

Or la tradition amène systématiquement un arrêt, un blocage dans l'évolution positive des individus d'une communauté, d'une région ou d'un pays.

Ces individus se contentent de reproduire le comportement de leurs aînés, et n'évoluent que dans le monde physique, matériel et cruel.

Le monde spirituel est complètement ignoré.

Ce conditionnement empêche leur jugement personnel de constater que ces « divertissements tauromachiques ou autres » sont basés sur la cruauté, la souffrance, la mort violente.

Leur capacité intellectuelle s'en trouve ainsi altérée et les empêche de dépasser les coutumes de ces traditions, d'étudier si celles-ci sont bonnes ou mauvaises, en accord ou désaccord avec le but réel de la vie sur cette terre, c'est-à-dire avec les règles de vie prônées par les grandes religions ( et non pas celles prônées par certains religieux ).

La tradition et son corollaire la conviction, éteignent ainsi le fonctionnement de la réflexion, annihilent la conscience et amènent insensiblement à la suffisance, la prétention, la fatuité.

La barbarie devient donc un sujet de peu d'importance, tout cela en croyant bien faire, pire, en croyant faire le bien.

C'est ainsi que naissent l'intégrisme, le fanatisme ou alors l'imbécillité.

**********************************

Ne nous méprenons pas : mon but n'est pas de vous juger mais simplement de vous aider.

Considérez moi plutôt comme quelqu'un se voulant un éveilleur de conscience, ne cherchant pas à convaincre mais seulement à faire réfléchir.

Une majorité d'individus évolue uniquement dans le monde des instincts ( monde matériel et cruel ) et ignore ou se désintéresse de la morale ( monde spirituel ), c'est-à-dire du but réel de la vie sur cette terre, du genre de mission que leur âme personnelle doit accomplir sur cette terre à travers les tribulations de la vie, et de la manière dont celle-ci doit résoudre les épreuves qu'elle doit affronter.

Ce sont des âmes mortes.

Ces personnes, par manque de conscience, ne comprennent pas qu'à chaque instant de leur vie, leurs décisions et actes conditionnent leur avenir, en bon ou en mauvais.

Les scientifiques appellent cette réaction " la loi de cause à effet ".

L'unique objectif de cette lettre est de vous aider à accomplir votre deuxième naissance : celle de l'âme s'ouvrant à la morale, celle-ci amenant la connaissance du bien et du mal.

Cette nouvelle étape, la spiritualité, suit logiquement celle de la matérialité instinctive.



*********************************************************

Permettez-moi maintenant de vous suggérer d'étudier les causes et les conséquences de la cruauté ( corrida et autres,) inédites pour votre intellect, telles qu'exprimées dans le site Internet "de-la-vie.com" .

Ne prendre en compte que les chapitres suivants :

03-L'être humain

http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-03-etrehumain.htm  

04-Mission de l'âme

http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-04-missioname.htm  

05-La barbarie

http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-05-barbarie.htm  

06-L'éducation

http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-06-education.htm  

10-Pouvoir et violence

http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-10-pouvoirviolence.htm  

11-La tradition

http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-11-tradition.htm  

12-La corrida

http://www.de-la-vie.com/5-textes-barbarie-spiritualite/texte-12-corrida.htm  



En complément, vous pouvez également étudier le site :

http://www.protection-animale-catholique.org  



*********************************************************

C'est avec l'espoir que vous saurez vaincre vos convictions, et que vous serez en mesure de vous inspirer de la citation suivante, que je vous souhaite une sereine étude :

Francis Bacon :

« Lis, non pour contredire ou réfuter, ni pour croire ou admettre, mais pour peser le pour et le contre et réfléchir.»

Sincères salutations

*******************************************

*******************************************

*******************************************

PS :

Mais qu'est-ce que la corrida espagnole ?

La corrida n'est que l'exploitation commerciale du sadisme humain, à des fins d'argent facile, en vendant de la violence, de la souffrance et de la mort.

C'est tout simplement l'apologie de la barbarie.

Sadisme : « C'est une perversion consistant à faire souffrir un être vivant, qui peut aller jusqu'à sa mort, en éprouvant de la volupté et de la jouissance à cette souffrance et à cette mort. »

Barbarie : « Manque de civilisation. Cruauté, férocité, inhumanité.»

Alain Finkielkraut : « La barbarie n`est pas la préhistoire de l`humanité mais l`ombre fidèle qui accompagne chacun de ses pas.»

La barbarie sadique est le fait d'individus intelligents mais sans aucune conscience de la conséquence désastreuse de leurs actes.

Le philosophe Confucius a très bien expliqué ce qu'est la Conscience en nous transmettant ceci :

« La Conscience est la lumière qui permet à l'Intelligence de distinguer le bien du mal .»

Afin d'éviter une incompréhension, due à une interprétation différente des mots employés, voici deux définitions provenant d'un dictionnaire :

Intelligence : « Faculté de connaître, de comprendre. Faculté de synthèse et d'ordre, qui ramène à l'unité et à l'identité du moi les états psychologiques diffus et éphémères.»

« Elle connaît le monde et elle-même, localise dans le temps les états passés, s'élève du particulier au général, compare les idées par le jugement, enchaîne les idées par le raisonnement, conçoit des rapports constants et nécessaires qu'on appelle lois, et constitue la science. »

Conscience : « La Conscience telle qu'on l'entend en psychologie présente trois caractères principaux :

« - elle est le type de la connaissance immédiate ou intuitive, dans laquelle le sujet pensant et l'objet pensé ne font qu'un.

« - elle est la forme commune de tous les phénomènes psychologiques.

« - elle est essentiellement impénétrable et personnelle.

« La Conscience morale est la faculté d'appréciation, départie à tout être humain, du bien et du mal.

« Certains philosophes y voient le résultat de l'expérience, individuelle ou accumulée.

« Elle est, dans tous les cas, le fondement de la morale pratique et le guide immédiat de la vie journalière. »

Qu'est-ce que le Bien et le Mal :

Le Bien : « Avoir conscience et connaissance des lois divines régissant l'Univers et oeuvrer pour leur respect et mise en pratique dans la vie de tous les jours. Le respect et la protection de toute vie quelle qu'elle soit ainsi que le respect de l'environnement, de la Nature.»

Le Mal : « Ce qui cause à des êtres vivants, volontairement ou non, de la peine, des dommages, de la souffrance ou la mort. Ce qui est néfaste à l'environnement, à la Nature.»

K Lorenz : « En dépit des atrocités qu`ils commettent, des hommes peuvent alors éprouver le sentiment d`être absolument dans leur droit. La pensée conceptuelle et la responsabilité morale atteignent leur niveau le plus bas.»

************

Le premier novembre 1567, le Pape Saint Pie V publia la Bulle "DE SALUTE GREGIS DOMINICI" interdisant formellement et pour toujours les corridas de toros, et décrétant la peine d'excommunication immédiate contre tout catholique qui les autorise et y participe.

Ordonnant également le refus d'une sépulture religieuse aux catholiques qui pourraient mourir des suites d'une participation à quelque spectacle taurin quel qu'il soit.

************

Http://www.de-la-vie.com/14-citations/corrida/corrida.htm



Benefactor
Le 09/03/2013 à 09:49:44

Un peu touffus ma foi, mais sur le fond c'est toujours la répugnante barbarie taurine, véritable honte pour la France au vingt et unième siècle et soutenue par des gens bien en place. Je signe donc.

MARTIN
Le 07/03/2013 à 14:45:06

La mésaventure de Christophe sert une grande cause : la remise en cause des corridas, de la violence en générale et de leurs conséquences morales. On en parle !!
Courage et détermination
Elise du Jura

lisou39
Le 12/02/2013 à 15:22:25

ASSEZ DE BLA-BLA !
INTERDICTION PURE ET SIMPLE DE LA CORRIDA, DES COMBATS DE CHIENS, DE COQS, DE TOUS AUTRES ANIMAUX, ET MEME DES HOMMES ENTRE EUX !
AU PLACARD, LA VIOLENCE !

vieuxschnock
Le 07/02/2013 à 15:30:26

Ánimo Christophe, espero que la justicia te de la razón, no se puede juzgar a quien lucha por los derechos de los demás, sean animales o sean humanos.
Tienes todo mi apoyo ¡¡¡mucha suerte!!!

Un abrazo

An yuska
Le 03/02/2013 à 15:34:32

Siempre apoyando a un compañero animalista!!! Desde Euskal Herria.
Sabemos que contamos contigo y que aepas que cuentas con nosotros.
Animo, amigo!!!

Oskar Melgar
Le 03/02/2013 à 00:46:03

Christophe Leprêtre s’est simplement saisi de la circonstance d’un attouchement délictueux sur une fillette pour questionner la présence des enfants aux corridas. Ce faisant, il visait à attirer l’attention sur un sujet important, à avoir les effets possibles de ce spectacle sur de jeunes esprits.
La corrida, comportant selon le code pénal des « sévices graves ou actes de cruauté », comme l’a implicitement confirmé le Conseil constitutionnel, risque ainsi de générer une réaction traumatique et/ou une accoutumance à la violence.
Malgré cela, le milieu taurin tient non seulement à conserver l’accès des mineurs aux corridas, mais à le favoriser, afin d’enrayer la croissante désaffection du public envers cette pratique.

Mme le Maire de Mont-de-Marsan fait un bien mauvais procès à M Leprêtre.
Certes, en tant que présidente de l’"Union des Villes Taurines Françaises", elle ne fait sans doute qu’appliquer la stratégie de harcèlement administratif et judiciaire explicitement élaborée contre ses détracteurs par cette association, et l’association intitulée "Observatoire National des Cultures Taurines".
Cependant, il est dommage que le premier magistrat d’une commune française utilise ainsi la justice, qui ne manque déjà pas d’affaires à traiter.

--
Dr Jean-Paul Richier, initiateur du collectif des psys demandant que les moins de 16 ans n’aient plus accès aux arènes.
(http://pas-de-corridas-pour-les-enfants.over-blog.fr/)  

Jean-Paul Richier
Le 31/01/2013 à 21:41:07

Les corridas n'étant pas interdites nationalement, il appartient aux Maires des communes de prendre la décision de les interdires totalement sur leur commune, mais ça c'est une autre paire de manches.. sinon pour les responsabilités, celles des Maires ne peuvent remplacer celles des parents totalement inconscients, et responsables de l'éducation de leurs enfants. Si des imbéciles veulent enmener leurs gosses regarder des scènes violentes..libre à eux d'en assumer les conséquences. Quand au Maire qui porte plainte pour diffamation... le pauvre n'a pas compris le sens même de ce qu'est une diffamition. Mais bon.. les juges libèrent bien de dangereux repris de justice multi-récidivistes, pourquoi ne condamnerait-il pas l'organisateur de la manifestation. ?!

zebra712
Le 31/01/2013 à 14:16:46

Je signe. Le choix est entre civillisation et barbarie, noblesse d'idéal et immaturité. J'ai lu tous les commentaires et n'ai pas de doute. L'attitude de cette élue en l'occurence est irresponsable et basée sur l'agressivité.Cela n'a rien d'exemplaire.

Lucas
Le 30/01/2013 à 19:57:47

CORRIDA BASTA

On remarque que Valls est au gouvernement!!

Les taurins ne se sentent plus!!!!

Yann
Le 30/01/2013 à 19:40:56

il n'y a pas de diffamation,juste la réalité de la responsabilité du maire.Il savait et il ne fait rien pour préserver les gosses qui n'ont rien à faire dans ces sordides arènes.

maria
Le 30/01/2013 à 19:31:56

'déclaration de l’organisateur de la manifestation qui rappela : « qu’il était fautif, de la part du maire de n’avoir pas répondu aux nombreux courriers demandant l’interdiction des arènes aux enfants » et notre militant de dire « qu’en partie le maire était responsable »'.
Question : ce propos est-i diffamatoire ? ,Un citoyen ayant tenu celui-ci doit-il être assigné en justice ?
Le reste est circonstanciel !
Je suis curieux d'entendre le jugement s'il a lieu, je n'ai pour ma part pas de certitude, aussi dans le doute, et dans un premier temps, je préfère m'abstenir.

Daniel JAGLINE
Le 30/01/2013 à 16:13:08

il n'y a pas de diffamation,le militant a raison. La corrida n'est pas pour les enfants. Les laisser assister à ça, comporte des risques car souvent les gens sont alcoolisés pendant les ferias. Le maire a de la responsabilité car il avait été prévenu mais n'a rien fait. Sa plainte est une entrave à la liberté de manifester.

Daniel (Pau).

d. Lapébie
Le 30/01/2013 à 14:50:10

"Le maire est complètement responsable de cette agression sur la petite fille en refusant l'interdiction des corridas aux enfants."
Cette phrase est un non-sens total !
Si un enfant se fait agresser dans son école, le maire est là aussi responsable de l'avoir laisser entré, et le législateur d'avoir rendu l'école obligatoire ?

C'est évident que la corrida est un "spectacle" qui ne convient pas aux jeunes enfants.
Mais attaquer la pratique de la corrida (et/ou la présence d'enfants) parce qu'une agression sexuelle à eu lieu n'a vraiment pas le moindre sens.

Quand à l'objectif "premier" de cette cyber@ction, comme d'autres commentateurs, sans avoir d'informations objectives sur la plainte et les propos tenus par Mr Leprêtre, je ne peux pas donner mon avis.

Laissons le tribunal faire son travail, j'ai du mal à saisir l'intérêt de cette cyber@ction.

Alf
Le 30/01/2013 à 13:15:16

Incroyable que des gens qui protègent les animaux et les enfants soient attaqués en justice! Le maire est complètement responsable de cette agression sur la petite fille en refusant l'interdiction des corridas aux enfants. Mais quand on sait qu'il est lui-même amateur de cette barbarie, on comprend la mafia qui règne à mont de marsan...
Je signe !

Ramuntxo
Le 30/01/2013 à 01:01:01

Je suis surpris par le cumul d'objectifs pour cette pétition qui aurait tout de même pu être portée bien au-delà d'un désaccord semble-t-il profond avec le maire d'une commune. Autant je m'élève contre les violences graves à mineure et mentionnées, autant je m'étonne à nouveau de la confusion que ce fait peut apporter dans un combat contre la mise en spectacle agressif et violent d'animaux, ici des taureaux. Je ne suis pas sur que l'enjeu soit d'interdire l'accès des arènes à des mineurs, l'enjeu serait plutôt d'interdire toute manifestation contre des animaux. Une seule chose à la fois semble être la meilleure façon pour avancer et mobiliser, nous n'y sommes pas présentement. Donc, je ne signerai pas cette pétition. J'espère qu'elle nous sera proposée à nouveau dans un but plus général, en s'associant avec d'autres organisations, par exemple, l'Alliance contre la corrida.

ahçaira
Le 29/01/2013 à 14:39:20

Je n'arrive à pas savoir pour quelle raison précise Christophe Leprêtre est poursuivi en diffamation, il est donc difficile de prendre position.
Je suis d'accord qu'on reproche de laisser l'accès des arènes aux enfants mais pas qu'on assimile cela à une corresponsabilité de viol d'une fillette de 6 ans. Cela n'a vraiment aucun sens contrairement à ce que je peux lire dans certains commentaires.
Je ne signe donc pas cette pétition qui fait des amalgames plus que douteux.

imix1
Le 29/01/2013 à 13:47:25

Le lien pour plus d'infos renvoi au seul logo!
Il n'y a rien sur les poursuites engagées contre cet homme donc rien sur la nature des faits dont il serait victime pour le soutenir. Dans l'attente de votre correctif...
Didier V.

un anonyme
Le 29/01/2013 à 12:02:23

Je signe, mais il serait judicieux de publier les textes des plaintes, afin que nous puissions en apprécier la teneur ( les mots employés et le sens des propos.

claudine
Le 29/01/2013 à 11:44:04

Signé bien sur, pour que la liberté d'expression est un sens !

Atome SAG
Le 29/01/2013 à 10:30:31

Je soutiens Christophe a 100% . En effet lorsqu'un maire , qui plus est une femme , permet que des enfants assistent a des spectacles aussi barbares que sont les corridas, il ne faut pas après que ce maire , refuse de prendre ses responsabilités. Un rassemblement de pervers ne peut conduire qu'a des actes pervers. Que cette maire ( et non pas mère )ASSUME ,Comment peut on accepter qu'un enfant puisse assister a ces actes de barbaries . Elle sait que c'est traumatisant pour un enfant de voir autant de sang couler. Cette maire devrait être démise de ses fonctions. Dominique Berger

Dominique Berger
Le 29/01/2013 à 08:18:18

Je signe bien sûr,
tout mon respect pour Christophe qui a eu le courage de dénoncer et de dire tout haut la vérité des choses,
je ne vois pas ce qu'il y a de compliqué à comprendre dans le texte de cette pétition !

Le Maire d'une ville est censé être responsable de tout ce qui peut se passer sur sa commune ? y compris et surtout le pire !
et présentement, je pense que sa responsabilité est totalement engagée puisqu'une fillette a été violée lors d'un spectacle barbare que non seulement elle a mis en place (et dont sa commune retire des bénéfices), mais aussi et surtout parce qu'elle l'entérine et l'applaudit !
Et permettez moi de vous dire que les propos tenus par nad51 et Patricia ne sont ni outranciers, ni ridicules, loin de là !
Les idées véhiculées dans cette pétition sont très claires !

domi ASL
Le 29/01/2013 à 04:16:47

Tu as tout mon soutient bien entendu.

Véronique.

Alf Véronique Alf
Le 29/01/2013 à 00:38:53

J'invite cette élue, qui n'est que "locale" à écouter calmement la chanson d'un de ses voisins, élu local aussi, il s'appelle M. Cabrel et le titre de son chef-d'oeuvre est "Corrida"...
Et je ne dis pas du tout cela pour tenter la promo d'un ancien disque, qui n'en a surtout pas besoin !
La responsabilité de cette élue qui favorise des tueries organisées et folklorisées est énorme, puisse-t-elle s'en rendre compte... avant que les tribunaux la sanctionnent. Enfin faut y croire à la "Justice"... tant qu'elle n'est pas trichée (voir achetée) et les exemples sont nombreux hélas.
Pourquoi je me permets de dire cela ? Hé bien, simplement parce que pendant 15 ans j'ai élévé des vaches (laitières) et donc des taureaux, de race de Jersais... Hé oui, alors que l'on sait que dans cette île, si un taureau s'échappe, la Police à ordre de l'abattre. Pourquoi ? Simplement parce qu'ils sont les plus dangereux des taureaux. Et là il n'y a pas de festivités organisées ni de pailletes en ballerines pour tuer, après l'avoir bien cassé, un animal qui peut représenter un réel danger... à des gens qui n'ont surtout pas payé pour se réjouir d'un spectacle qui fait honte à l'humanité et aurespect du Vivant.
Une petite explication pour vous aider à vous coucher moins sot ce soir ? Les taureaux jersiais ne pèsent qu'environ 500 Kg et sont lestes et agiles comme des chèvres... et sans avertir. Il convient donc, pour le moins, de mesurer les risques de leur élévage, pourtant bien nécessaire à la perrénité et notoriété de l'élevage des laitières. On n'est pas,là,dans une arène.
Tiens, pour info : sur l'île de Jersey, il y a parmi les éleveurs de cette race de vaches, un mort par famille par "accident de taureau" !
Le problème est que l'on sacrifie et organise à certains endroits, des tueries de taureaux, bien sottement folklorisées, juste pour faire du fric et un commerce détourné et captif d'un tourisme aux aboies. Grave d'en arriver là, non ? Et cette fragile "civilisation" en prend un sécré coup, sous prétexte de récupérer des sous sur le dos d'un tourisme qui n'a rien demandé.
Si cette Maire de Mont de Marsant cherche des touristes gogod, pourquoi n'organiserait-elle pas des luttes d'esclaves, comme au temps de quelques barbares ? Pauvre Mont de Marsant (dont je ne suis pas si loin)...
Bref, mes différents taureaux n'ont qu'un seul rôle, celui de reproducteur...

Jeff
Le 28/01/2013 à 21:49:21

Christophe.

En tant que mère de famille je te soutiens car je te sais incapable de violence, diffamation, où propos orduriers. Je connais ta courtoisie et ton attachement à tes principes boudhistes et à ceux du Dalaï Lama signataire du taureau blanc.

Ce n'est pas parce la loi française autorise que des mineurs assistent à des scènes de violence sous la responsabilité de leur parents que c'est une chose acceptable en soi.

Oui ,nous sommes tous responsables des enfants qui sont autour de nous.

Les lois changent quand la société évolue,et cette "autorisation" changera un jour, le plus tôt ,le mieux.
La protection pour l'enfance s'emploie à éveiller les consciences.

Mettre un enfant face à la violence de la corrida est non seulement un manque d'empathie envers l'animal, mais un manque de protection envers nos petits.

Michèle BECKER













Michèle
Le 28/01/2013 à 20:34:49

Mon cher Christophe, tu as tout mon soutien, et je te souhaite beaucoup de courage dans cette terrible injustice!

wendy
Le 28/01/2013 à 19:22:48

Affirmer que si l'entrée des corridas était interdite aux enfants, cette fillette n'aurait pas était violée, et donc que Mme le Maire de Mont de Marsan a sa part de responsabilité n'est en aucun cas de la diffamation puisque c'est la vérité, juste de la logique.

Peu importe que l'on soit contre, pour ou sans opinion au sujet de la corrida. Ce militant est injustement poursuivi en justice !

Je signe donc cette pétition en soutien à un militant qui n'a strictement rien à se reprocher

Julie
Le 28/01/2013 à 19:12:00

tu as tout mon soutien Christophe,à bientôt

pascale
Le 28/01/2013 à 19:09:57

Aujourd'hui en France il est de plus en plus difficile de militer pour la cause animale.
Cela dérange, cela est politiquement incorrect.
Pourtant Christophe Lepretre a raison : il est honteux de voir que des enfants puisse accéder à des spectacles d'une telle violence, des spectacles qui ne servent à rien.
Les jeunes ne sont ils pas de plus en plus violent et agressif ? ce genre de spectacle y participe pleinement. J'espère que la plainte pathétique de cette Dame restera sans suite.

aronga
Le 28/01/2013 à 19:00:46

On s'en fout que vous ne signiez pas les taurins, cette pétition ne vous est pas adressée. Chacun reste libre de ces opinions, mêmes si certaines sont bien tristes!

bibi32
Le 28/01/2013 à 18:55:36

De tout coeur je soutiens Christophe Lepretre et je signe cette pétition.D'une part,il faut être fou pour emmener son gosse à la corrida.D'autre part,la maire de Mont de Marsan est fautive pour ne pas avoir entendu les opposants à cette pratique violente.Ce n'est pas diffamant de dire ça,c'est juste la réalité puisque la maire aime la corrida!Qu'elle assume alors son goût pervers et qu'elle laisse les gens s'exprimer contre la barbarie!

nicole
Le 28/01/2013 à 18:55:03

Je fais confiance à Cyberacteurs et à Alain (Uguen), mais je dois dire que la teneur du texte de pétition en soutien à C.LEPRÊTRE me gêne car il y a dans les arguments avancés une affirmation lien de cause à effet,que je ne suis pas en mesure de pouvoir estimer et vérifier.En conséquence, si je me sens solidaire du combat de C.LEPRÊTRE,je ne peux signer ce texte en l'état.
Cordialement
Patrick

Patrick
Le 28/01/2013 à 18:51:52

la corrida est un spectacle de tortures, les enfants n'ont pas leur place dans les arènes de la mort. C'est un spectacle malsain pour un public malsain, la preuve : une fillette a subi des attouchements ; à qui la faute ???
qui est responsable ???

gracia
Le 28/01/2013 à 18:24:12

Les politiciens essaient souvent de contingenter nos vies, même privées
(par ex. ce que je lis pense, consomme ou refuse de me faire injecter ne regarde que moi).
Ne leur demandons pas encore de légiférer davantage à notre place,
les parents ont encore un rôle à assumer plutôt que de plier devant des "experts".
C'est aux parents de décider pour leurs enfants comme pour eux-mêmes.
Ne démissionnons et pensons par nous mêmes,
sinon d'autres s'en chargeront.
Je ne signe pas plus que je ne mêle de l'éducation des enfants des autres !

analogfaz
Le 28/01/2013 à 18:12:37

Si Christophe Leprêtre a tenu des propos aussi outranciers et ridicules que ceux de Nad51 et Patricia, il mérite amplement la plainte qui a été déposée contre lui. Ces gens qui prétendent savoir ce qu'est la "vraie civilisation" me font froid dans le dos.

Marie
Le 28/01/2013 à 17:05:58

je ne signe pas cette pétition car je n'en comprend pas les motifs

maystre
Le 28/01/2013 à 15:43:03

Je signe bien sûr cette pétition car les enfants n'ont évidemment pas leur place dans les corridas. Si le maire de Mont de Marsan avait écouté les requêtes des associations, la fillette n'aurait pas été violentée. Christophe Lepretre a donc bien fait de désigner le maire comme responsable indirect dans cette agression. La corrida s'effondre, alors le "milieu tauromachique" en est réduit à porter plainte contre des bénévoles d'associations pour des motifs sans fondements.

Patricia
Le 28/01/2013 à 15:37:57

Cette pétition doit être signée par toutes les personnes conscientes que la vraie civilisation est celle qui s'oppose à la tauromachie, donc aux écoles taurines où l'on apprend la violence glorieuse à des enfants qui deviendront plus tard des tueurs en série, à leur présence dans les gradins devant des spectacles morbides. La Maire de Mont de Marsan est aussi Présidente de l'Union des Villes Taurines, ce qui va à l'encontre de son devoir de protection des citoyens et particulièrement des enfants. M. LEPRETRE a pointé sa part de responsabilité dans l'agression sexuelle de cette malheureuse fillette, qui n'aurait jamais dû être autorisée à pénétrer dans ces arènes, où les pulsions les plus malsaines sont exacerbées. Un bon Maire doit prendre toutes les mesures préventives nécessaires à la sécurité de tous dans sa ville. Ce drame devrait lui servir de leçon, mais au lieu de cela, elle s'en prend à celui qu'elle aurait dû écouter. Où est l'honneur dans sa plainte ? Ce pays ne peut-il supporter la liberté d'expression des anti-corrida ? Préfère-t-il s'enliser dans la décadence où nous entraîne la mafia taurine ?

Nad51
Le 28/01/2013 à 14:50:57

Je viens de lire le propos de TROUILLET du 28/01/2013 qui résume parfaitement la situation, propos que j'approuve sans restriction.
En conséquence, je ne signerais pas cette pétition qui n'a pas lieu

Guillaume Biro d'être.
Le 28/01/2013 à 13:48:02

Je ne signe pas non plus pour les mêmes raisons. Je ne comprends pas très bien les motivations de cette pétition ...

vivi
Le 28/01/2013 à 12:19:04

En mélangeant tout, je trouve cette pétition bien maladroite. Je ne la signerai pas.

Kangs
Le 28/01/2013 à 12:16:36

je ne signe pas cette pétition. Il me semble qu'il faut arrêter de mélanger tout et n'importe quoi. De quoi parle-t-on? de la cruauté des corridas, de la présence des enfants dans les corridas (quid alors des parents?), de la responsabilité des maires, d'une agression sexuelle, des propos de Christophe Leprêtre dont je ne connais même pas la teneur? Je dois en oublier...

Trouillet
Le 28/01/2013 à 11:40:19

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !