actualité écologie

STOP EPR Manifestation à Saint Lô Samedi 30 septembre 2017 - 14h 30 Place de la Mairie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Soutien permanent aux paysans de NDDL

OPÉRATION

Semaine des Semences Paysannes

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Stop aux variétés de tournesol issues de mutagénèse et tolérantes aux herbicides

Mise en ligne du 18/07/2012 au 09/09/2014

Rassemblés à Auberives le 14 juillet 2012, de nombreux citoyens, paysans et consommateurs, constatent le développement massif des variétés de tournesol issues de mutagénèse et tolérantes aux herbicides. Ces plantes pesticides sont reconnues comme des OGM par la directive européenne 2001-18 (art 2). Or, pour le plus grand profit des sociétés agrochimiques, ces nouveaux OGM ont été exclus du champ d'application de la réglementation européenne (Art 3) et échappent ainsi à la réglementation sur les OGM et aux obligations d'évaluation, traçabilité, étiquetage, et d'information des citoyens.

Bilan de la pétition :

4929 participants

Présentation de la pétition :

Ces cultures sont présentées aux paysans comme une solution au problème de l’ambroisie. C’est le nouveau cheval de Troie des semenciers pour commercialiser ces variétés de tournesol, et bientôt de colza, plante dont le pollen et les graines présentent encore plus de risques de dissémination.

En Rhône-Alpes, les opérateurs de la filière semences (secteur privé et coopératif) développent outrageusement ces variétés de tournesol, C'est la politique du fait accompli, et c'est la stratégie du rouleau compresseur.

A maintes reprises l'hiver dernier, la Confédération Paysanne Régionale a demandé à rencontrer les responsables du groupe « la Dauphinoise », principal opérateur régional, et aucune suite n'a été donnée.

Les récoltes de ces parcelles vont se retrouver mélangées à celles de variétés conventionnelles, et ensuite dans l'huile de tournesol, puis dans l'assiette des consommateurs. Nous appelons ici les diverses organisations de consommateurs, de défense des paysans, ou de l'environnement à la mise en place d'un boycott de l'huile de
tournesol.

Par ailleurs, de nombreux paysans ont mis en place des cahiers des charges pour une alimentation sans OGM de leurs animaux. Quelles garanties vont-ils avoir pour un approvisionnement en tournesol indemme de pesticides ?

Nous appelons les producteurs de tournesol à refuser de semer ces variétés manipulées et issues d'une technologie brevetée, ainsi que les herbicides qui vont avec et qui risquent très rapidement de rendre l'ambroisie résistante.

Aujourd'hui, nous manifestons massivement notre opposition à ces nécrotechnologies.
Notre détermination s'exprime par un fauchage symbolique, pleinement assumé et responsable

Citoyens, paysans et consommateurs présents à ce rassemblement, nous
demandons à l’Etat Français et à nos représentants politiques, d’intervenir pour l’abrogation de l’article 3 de la directive européenne 2001-18 et son annexe I B qui exclut la mutagénèse et la fusion cellulaire du champ d'application de cette directive

Contacts : Confédération Paysanne : 06 86 12 05 43
Faucheurs Volontaires : 06 38 85 43 38

Texte de la pétition :


Citoyens, paysans et consommateurs présents à ce rassemblement ou le soutenant, nous demandons à l’Etat Français et à nos représentants politiques, d’intervenir pour l’abrogation de l’article 3 de la directive européenne 2001-18 et son annexe I B qui exclut la mutagénèse et la fusion cellulaire du champ d\'application de cette directive

 

12 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Concernant les actions entreprises depuis la mise en place de la pétition, il y a eu en Rhône-Alpes
1) le fauchage simultané de 9 parcelles (le 2/9/12) pour lequel certains faucheurs ont été auditionnés; procès à venir
2) une investigation dans les entrepôts du principal distributeur de semences mutées le 9/4/13
3) une interpellation de la Draf et du préfet
pour les informer de l'étude Inra-CNRS et de la situation en Rhône-Alpes
4)une interpellation de l'Agence Régionale de Santé pour leur demander de s'assurer que le protocole de lutte contre l'ambroisie utilise toutes les méthodes alternatives à la mutagenèse
5)au vu du peu de résultats suite à toutes ces actions, nous envisageons un boycott de l'huile de tournesol; à cette occasion nous remettrons la pétition aux distributeurs alimentaires principaux

Jean Vulliet secrétaire CPRA
Le 08/10/2013 à 09:42:41

Effectivement, les individus développent de plus en plus d'allergies parce qu'ils sont surexposés à des polluants multiples (pesticides, additifs, hormones, antibiotiques, etc.)présents dans l'air, l'eau, la nourriture, les habits, les cosmétiques, la lessive, et j'en passe.
Plus l'exposition à ces molécules de synthèse commence tôt et plus elle est prononcée, plus l'individu aura la malchance de développer une ou des allergies graves et tenaces.
Notre corps n'a pas la capacité de métaboliser les molécules chimiques de synthèse créées par l'homme ; il n'a jamais été programmé pour cela. Ces molécules qui s'accumulent en grand nombre dans l'organisme au fil du temps perturbent alors gravement les systèmes nerveux,immunitaire et hormonal de notre corps et ont du mal à être éliminées. Une fois installées dans l'organisme, elles font leur travail de sape.
LES OGM ET LES PESTICIDES SONT DES MOLECULES DE SYNTHESE, DONC LA PROLIFERATION DES OGM ET DES PESTICIDES NE FAIT QU'AGGRAVER UN PLUS ENCORE LE TERRAIN ALLERGIQUE DES INDIVIDUS.
Le terrain allergique se soigne efficacement en drainant l'organisme, en évitant au maximum les sources polluantes (changer sa nourriture, ses cosmétiques,etc.), par une meilleure gestion du stress (normalisation du système immunitaire) et par l'utilisation des huiles essentielles, de l'acupuncture et autres méthodes naturelles.
Ayant moi-même un terrain allergique, je parle d'expérience.
Pitié, Marielle, revoyez votre discours, qui est plus nuisible qu'autre chose, malgré le fait que vous pensez bien faire. L'enfer est pavée de bonnes intentions, paraît-il.

isa
Le 31/07/2013 à 16:36:26

le probleme de l'ambroisie ne peut a lui seul justifier l'utilisation de tournesol muté d'autant qu'il pose de nombreuses autre questions.Concernant les allergies il faudrait se poser les bonnes questions.
Je suis fils de paysan,paysan moi même j'ai tourjours vu de l'ambroisie alors que j'ai aujourdhui 70 ans.
En 1968 il y avait seulement 4% de la population qui était victime d'allergie.
Aujourdhui c'est30%,pourquoi,c'est bien la la question qu'il faut se poser.Le polen de l'ambroisie arrive sur un terrain immunitaire complètement déficient se colle notament aux particules fines des diesel et devient très agresif.
Il est sans doute beaucoup plus dangereux d'épandre des pesticides pour détruire l'ambroisie comme cela se pratique a grande échelle dans ma région ou de promener son gamin en ville au milieu de la circulation alors qu'il a le nez a hauteur des pots d'échapement.
Il est grand temp de rechercher les raisons du dévellopement expodentiel du nombre de personne victime d'allergie quand on sait que les spécialistes prévoit dans un avenir très rapproché que l'ensenble de la population sera victime d'allergie et que l'on ne pourra pas couper tous les végétaux et ils sont très nombreux qui peuvent causer des allergies.


Guy
Le 26/09/2012 à 18:15:24

Merci à Marielle pour les informations qu'elle apporte. Mais la question de GangrN est pertinente : en quoi la culture de tournesol OGM va-t-elle faciliter la lutte contre l'ambroisie ? Si je regarde bien l'image donnée par le site indiqué par Marielle, c'est en saturant le sol d'herbicide qui tuera l'ambroisie mais pas le tournesol GM qui absorbera ces taux élevés de pesticide sans trépasser ... Et donc nous les absorberons tranquillement dans nos assiettes ! Et la boucle est bouclée, incapables que nous sommes de "penser" autrement que par plus de de chimie pour sauver les agro-alimentaires !!
C'est vraiment marcher sur la tête ! Tous au boycott de l'huile de tournesol, ce que je fais déjà !

Jonquille
Le 11/08/2012 à 20:17:27

Bonjour à tous, je ne veux surtout pas m’immiscer dans votre combat anti-OGM pour lequel je ne suis pas compétente. Désolée GangrN, je ne peux pas répondre à ta question sur le tournesol, je n’y connais rien en génétique. Je sais seulement que 60% de la contamination de l’ambroisie vient des zones de culture et donc que les agriculteurs sont en première ligne dans la lutte contre l’ambroisie. Ma crainte et la raison de mon billet est que les actions spectaculaires de fauchage (un peu violente il faut en convenir) font peur aux politiques. Or , de notre côté nous avons toujours privilégié le dialogue avec les politiques, en les rencontrant un par un pour les sensibiliser (du lobbying en quelque sorte). Nous avons obtenu des avancées. Nous ne voudrions pas qu’ils se referment comme des huitres sur le sujet sous prétexte qu’il ne voudraient pas se mouiller sur les OGM. Il faut aussi savoir que l’autre grand vecteur de propagation de l’ambroisie sont les talus et bords de routes dont la responsabilité de l’entretien incombe aux collectivités locales (régions et départements) donc aux politiques. Aujourd’hui autant par souci d’économie que sous l’influence des écologistes qui siègent dans ces collectivités, on relâche la lutte. C’est malheureusement un point où deux causes importantes se contredisent l’urgence sanitaire d’une part et la protection de notre environnement de l’autre. Mon souhait serait juste que vous n’évoquiez pas l’ambroisie quand vous réclamez l’abrogation d’un texte de loi. Je suis sûre que vous avez plein d’autres arguments pour dénoncer les pratiques des semenciers.
Merci en tout cas pour votre intérêt et pour m’avoir laissé vous exposer mon point de vue.
Marielle
PS : j’ai relevé cette info hier sur un site d’info écologique de ma région. Les 2 organismes cités doivent pouvoir répondre à la question de GangrN. http://www.enviscope.com/News/Thematiques/Agriculture/Sante-vegetale/L-ambroisie-coute-10-millions-d-euros-par-an-a-l-agriculture-de-Rhone-Alpes,i16825.html  

Marielle
Le 30/07/2012 à 10:53:37

Je comprends le point de vue de Marielle, et je partage certaines de ses préoccupations. Pourtant, j'aimerais que quelqu'un explique en quoi l'introduction d'espèces de tournesol et/ou de colza GM permettront de lutter efficacement contre l'ambroisie. Que je sache, l'ambroisie ne se développe pas seulement dans les champs de tournesol (je soupçonne d'ailleurs que le tournesol peut être fauché avant que l'ambroisie arrive à maturité). Dans ce cas, il n'y aurait aucun lien entre la culture de ces espèces GM et la lutte contre l'ambroisie. La lutte contre l'ambroisie me paraît (dans ce contexte) être un vil prétexte (pourquoi pas la lutte contre les discriminations raciales tant qu'on y est). L'appellation de cheval de Troie serait alors plus que justifié, et je suis surpris que vous ne soyez pas outrée que les multinationales agro-alimentaires détournent votre combat. Il me semble que votre position mérite d'être éclaircie pour être parfaitement compréhensible.
Cordialement.

GangrN
Le 26/07/2012 à 22:06:41

L'ambroisie a été amenée par l'armée americaine pendant la 1ere guerre mondiale. Les graines d'ambroisie étaient contenues dans le fourrage amené par les americains pour nourrir les chevaux.
Longtemps cantonnée dans le sud du sillon rhodaniens, l'ambroisie est peu à peu remontée dans toute la vallée du Rhone (l’ain et l’isère sont deux régions particulièrement infectées). La prolifération s’est accélérée ces dernières années colonisant les pays de loire. On en trouve désormais dans le sud ouest, le bassin parisien et même en Picardie. En France , l’ambroisie est devenu un enjeux de santé publique depuis 20 ans. Les pouvoirs publiques ont donc connaissance du fléaux depuis longtemps mais n’ont pas fait grand-chose ! c’est l’accélération de la prolifération ces dernières années qui a mobilisé les associations. Le sujet devenant d’envergure nationale, les politiques commencent à se bouger (pas encore assez ).
Une petite carte pour situer les dégâts : http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/imagecache/image_embed/images/ambroisie-carte_de_france_620.jpg  
Marielle

Marielle
Le 25/07/2012 à 17:06:55

Je voudrais juste poser deux questions à Marielle, si l'ambroisie n'est présente que depuis 20 ans, comment est-elle arrivée?
N'est-ce pas ce que ces grosses multinationales mettent en place depuis de nombreuses années qui ont amené le problème? Je n'ai pas de réponse, mais au vue de tout ce que l'on découvre de ces trusts, je ne serait pas surprise qu'il s'agisse là d'une conséquence.
Bon courage à vous pour une résolution la plus écologique possible.
Marinette

farimette
Le 25/07/2012 à 13:51:58

Il faudra m'expliquer comment des tournesols ou quelqu'autre plante resistant aux herbicides pourrait regler le probleme de l'ambroisie, a part a vouloir eradiquer instantanement tout ce qui ne serait pas resistant aux herbicides en s'assurant que toutes les ressources vivrières sont bien resistantes - et brevetees bien sur (certainement une vision du paradis pour certaines firmes).
<cynisme>Je dis qu'il faut favoriser la mortalite infantile car cela reduira in fine le nombre de cancers.</cynisme>
C'est difficile de ne pas se laisser manipuler, il faut ouvrir les yeux 2 fois, a chaque battement de cils.

JerePet
Le 23/07/2012 à 16:10:03

@marielle
Bonjour Marielle, l'ambroisie ni aucun problème ne se résolvera avec des pesticides, bien au contraire : les 300 000 personnes dont vous parlez seront contentes d'apprendre que 1000 nouveaux cas de cancers sont diagnostiqués chaque jour en France et que les pesticides font partie des causes de cette pandémie. Alors certes, chaque problème appelle une solution, mais pas avec du napalm :)
J'ajouterai enfin que sur tous les blogs et forums anti-ogm, les lobbyistes pro-ogm des multinationales de l'agrochimie sont très actifs et usent d'arguments malhonnêtes pour tenter de diaboliser les anti-ogm et refourguer les camelote. J'ose espérer que tu n'en fait pas partie :)

dimitri
Le 23/07/2012 à 15:50:25

Merci à Marielle de nous avoir alertés sur un versant de la pétition qui en effet pose problème : comment concilier les 2 ? Non aux plantes OGM qui vont supporter des doses de plus en plus fortes de pesticides qu'au final nous ingérons, et non à l'ambroisie sensible à ces mêmes pesticides ?? Une autre solution pour l'ambroisie existe-t-elle ? Certes j'ai supprimé l'huile de tournesol de mon placard, mais elle est tellement présente dans toutes les préparations culinaires, comment faire plus ? J'avoue ne plus trop savoir de quel côté me tourner ...

Jonquille
Le 23/07/2012 à 13:38:08

Ambroisie : Chacun son combat de santé publique :
Je m’adresse à tous les faucheurs. Je ne veux pas porter de jugement sur votre combat. Il est certainement respectable. Avant de signer la pétition, je voudrais vous interpeler car dans votre lutte certains amalgames un peu rapides viennent saper le combat tout aussi légitime que nous menons : celui de la lutte contre les ravages de l’ambroisie. S’il vous plait arrêtez d’insinuer que l’ambroisie est l’instrument des lobbys agro-industriels. En disant cela, vous contribuer à banalisez ce fléau et surtout vous dissuadez les politiques de se pencher sur le sujet de peur de vous affronter. Cela fait 10 ans que les associations cherchent à mobiliser les pouvoirs public pour lutter contre l’ambroisie. Nous avons abouti en 2011 à la mise en place d’une commission parlementaire avec création d’un observatoire. C’est encore insuffisant mais c’est un bon début qui récompense des années de militantisme pacifique de notre part. Aujourd’hui les méthodes dites naturelles de lutte contre l’ambroisie ne sont pas suffisamment efficaces face à la prolifération galopante de cette plante extrèmement allergisante. Autant il est possible d’arracher manuellement dans un jardin, autant cela revient à vider la mer avec une cuillère dans les zones de culture qui représentent 60% de la prolifération. L’ambroisie provoque des allergies graves cutanées et respiratoires et touche 15% de la population. Tous les moyens sont bons pour éradiquer cette plante qui ne faisait même pas partie de l’écosystème de nos régions il y a seulement 20 ans. Je vous garantit que si vos enfants souffraient de graves allergies vous ne seriez pas contre le recours à des techniques qui sont aujourd’hui les seules efficaces pour lutter contre une urgence de santé publique. Vous agitez le risque que l’ambroisie devienne résistante aux herbicides. Aujourd’hui ce n’est pas le cas ! en revanche il y a bien aujourd’hui (surtout dans ma région) 300 000 personnes en Rhône Alpes pour qui la vie sera un enfer à la fin de l’été. Sans parler des frais médicaux engendrés
Merci de votre compréhension : pour plus d’infos http://www.stopambroisie.com/  

Marielle
Le 19/07/2012 à 15:03:34

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !