actualité écologie

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

AG Cyberacteurs

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Journal des Bonnes Nouvelles

météo

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les amis des 150

22 V'là les acteurs des transitions

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Toutes et Tous sélectionneurs de l'équipe de France 2022

Mise en ligne du 02/07/2021 au 27/05/2022

Ceci n'est pas une pétition mais un nouvel appel à débat sur la nécessité d'une primaire que nous portons collectivement depuis le 21 avril 2002 pour permettre aux citoyennes et aux citoyens de choisir à la fois leurs représentants et les priorités programmatiques d'un mandat.

Bilan de la pétition :

679 participants

Présentation de la pétition :

Toutes et Tous sélectionneurs de l'équipe de France 2022 : choisissons la composition de l'équipe avant de désigner le capitaine.

Parce que l'abstention a sur-favorisé la prime au sortant, la machine politico-médiatique commence à nous vendre la présidentielle comme élection phare où les candidats à peine élus pourraient jouer à saute-mouton d'une élection à l'autre.

Pour résoudre le problème du désamour des 2 français sur 3 chers à Giscard, la primaire nous paraît une solution en permettant aux citoyennes et aux citoyens de choisir leurs représentants et les priorités des mandats en jeu mais à condition de la prendre par le bon bout.

Jospin et Raffarin en période de cohabitation ont inversé le calendrier en faisant passer la présidentielle avant les législatives. C'est ce qui a permis à Macron d'entrevoir qu'il lui suffisait de gagner la présidentielle pour être assuré d'avoir suffisamment de candidates et candidats prêts à se sacrifier pour être élus députés.

Une autre initiative de primaires existe:
https://primairepopulaire.fr/  

Mais elle va dans le sens de la désignation d'un monarque républicain à qui les citoyennes et les citoyens délèguent tous les pouvoirs puisque c'est à lui que tous les députés de la majorité présidentielle doivent leur élection sans que les aspects programmatiques aient été véritablement discutés.

La première primaire en 2012 a donné Hollande qui a généré ses frondeurs et n'a pu se représenter et la seconde en 2017 a donné Hamon qui a fait un « score d'écolo » (6,8% ) après que Valls (41% au second tour ) et De Rugy aient rejoint Macron.

La démarche proposée consiste à inverser la démarche en commençant par un vote de listes sur les législatives avec répartition des circonscriptions en fonction du score du premier tour, charge à une assemblée représentative de ce vote de se mettre d'accord sur une répartition et sur les grandes orientations du quinquennat, cet accord sur les orientations et sur les postes étant validé par un second vote précédé ou suivi par la désignation de la personne chargée de représenter la coalition ainsi constituée au premier tour de la présidentielle.

Nous vous proposons de contribuer à ce débat en signant cet appel et en utilisant les commentaires pour le faire progresser.

Texte de la pétition :


Les primaires tant à gauche qu'à droite ont en fait servi à fusiller les candidats gagnants soit en les transformant en cibles soit en transformant leurs compétiteurs en adversaires.

Pour éviter ces deux inconvénients majeurs, nous proposons de procéder à une primaire législatives-présidentielle en 2 ou 3 temps.

Le premier tour servirait à établir le rapport de forces entre les forces politiques et citoyennes désireuses de participer à une coalition majoritaire et à désigner à la proportionnelle des représentants chargés de se mettre d'accord sur un contrat législatif et une répartition des circonscriptions respectueuse de l'équilibre politique des différentes sensibilités parties prenantes.

Le second tour servirait à valider à la fois ce contrat législatif et la répartition des circonsciptions et à choisir celui ou celle qui sera apte à représenter la coalition ainsi constituée à l'élection présidentielle.

Pour le cas où il n'y aurait pas de majorité à l'issue du deuxième tour, un troisième serait organisé entre les deux premiers du second tour.

Ce système permettrait de remettre les citoyennes et citoyens au cœur de la démarche et de remettre les choses dans le bon ordre : la personne choisie devra son mandat à la coalition ayant déjà un candidat par circonscription qui aura comme touts les candidats à la primaire intérêt à jouer le jeu collectif et à assurer la réussite de la primaire pour assurer ensuite son mandat lors de la présidentielle et des législatives.

La politique c'est de la dynamique pas de l'arithmétique : à nous citoyens écologistes, alternatifs, régionalistes, de gauche de créer cette dynamique au travers d'une primaire ouverte qui disqualifiera ceux qui ne voudront pas y participer.

Un processus qui cible le présidentiable transforme le gagnant en cible et ses concurrents décus en adversaires.
Un processus qui cible les législatives crée 577 candidates et candidats rassemblés autour d'un programme commun et qui ont intérêt à voir leur héraut gagner la présidentielle pour espérer être élus à leur tour.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

48 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Encore des qui au nom des autres décident pour eux
Rien de démocratique dans tout ça !!!!

Lionel Bécus
Le 08/03/2022 à 12:06:07

Primaire Populaire : Hold UP sur la citoyenneté

Les 392 738 votants à la primaire populaire avaient placé Yannick Jadot en seconde position avec 65% de votes Très Bien à Assez Bien contre 52% à Jean Luc Mélenchon.


La mention médiane de chaque candidat et candidate, c’est-à-dire la mention qui partage l’électorat en deux parties égales, est calculée et constitue la “mention majoritaire” : le candidat qui obtient la meilleure “mention majoritaire” remporte l’élection.
https://primairepopulaire.fr/comment-voter/  

Logiquement selon cette règle Yannick Jadot arrivé devant Jean Luc Mélenchon aurait du être le nouveau candidat soutenu par la Primaire Populaire suite au retrait de Christiane Taubira.

Après un vote du conseil d’administration (30 personnes) qui rassemble des bénévoles, groupes locaux, des membres de l’équipe permanente et du bureau, la Primaire Populaire choisit aujourd'hui de soutenir et de faire campagne pour l'Union Populaire, meilleur véhicule politique pour faire gagner nos idées à la présidentielle.

Le vote, réalisé au jugement majoritaire, a placé la motion de soutien à l’Union Populaire en tête avec plus de 50% de mention Très Bien.

Le vote au jugement majoritaire présente également l’avantage de ne pas changer le résultat de l’élection en fonction du nombre de candidatures, par exemple dans le cas de la multiplication des « petites candidatures ». Ajouter ou retirer un ou une candidate ne change pas le ou la gagnante de l’élection, et le vote au jugement majoritaire garantit ainsi que le ou la candidate ou solution gagnante soit véritablement soutenue par une majorité de l’électorat,

C'est comme si le Conseil Constitutionnel décidait que finalement c'est le 3è à l'élection présidentielle qui a le droit de participer au second tour.

C'est ce qui s'appelle remettre l’intérêt général au cœur de la politique en construisant un mouvement massif de citoyens et de citoyennes : sans doute de la politique autrement o;(
https://primairepopulaire.fr/la-primaire/  

Nul doute que les citoyennes et les citoyens qui ont participé à la Primaire Populaire sauront soutenir le candidat choisi majoritairement par 256 247 votes plutôt que celui adopté par 206 384 votes puis 30 personnes.

Alain Uguen
Les Amis des 150

Alain UGUEN
Le 07/03/2022 à 11:55:01

Présidentielle 2022 : la Primaire populaire soutiendra finalement... Jean-Luc Mélenchon
Après l'abandon de Christiane Taubira, le mouvement populaire a annoncé soutenir le candidat insoumis, pourtant opposé à la Primaire populaire en janvier dernier.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2022-la-primaire-populaire-soutiendra-finalement-jean-luc-melenchon-7900131032  

Alain UGUEN
Le 07/03/2022 à 11:54:13

Bonjour l'Equipe,

Censée unifier les écologistes et la gauche, votre primaire citoyenne a surtout créé ex nihilo une candidate supplémentaire incapable d'obtenir ses 500 signatures et qui a fait perdre un mois à une dynamique qui reste à créer.

La politique c'est de la dynamique et il est important de préparer en amont les deux prochaines étapes celle du premier et du second tour qui influera sur celui des législatives : celle de l'abandon de Christiane Taubira fait de facto de Yannick Jadot le candidat de la primaire populaire arrivé en second avec Assez Bien Plus pour 66% des votants.

Il est essentiel que vous vous manifestiez pour inviter les électeurs de la primaire à soutenir le candidat qui a obtenu la seconde position dans leur vote et se retrouve donc en situation de les représenter.

Je suis prêt à contribuer à cette mobilisation si vous la décidez pour éviter que les initiateurs de la primaire populaire apparaissent comme les liquidateurs.

Bien cordialement

Alain Uguen

Alain UGUEN
Le 04/03/2022 à 12:28:02

Présidentielle : comment fonctionne la primaire populaire ?
https://www.europe1.fr/politique/presidentielle-comment-fonctionne-la-primaire-populaire-4088011  

Alain UGUEN
Le 16/01/2022 à 09:13:15

RÉGIME PARLEMENTAIRE OU RÉGIME PRÉSIDENTIEL ? FAIRE LE CHOIX DES CITOYENNES ET DES CITOYENS
https://www.jean-jaures.org/publication/regime-parlementaire-ou-regime-presidentiel-faire-le-choix-des-citoyennes-et-des-citoyens/  

Abstention électorale, rejet des représentants politiques, affaiblissement des corps intermédiaires : la Ve République semble à bout de souffle. Est-il temps d’inventer un régime politique sur des bases nouvelles ? Faut-il dépasser définitivement le choix binaire qu’offre le droit constitutionnel, entre régime parlementaire et régime présidentiel ? Emmanuel Grégoire et Axelle Lemaire livrent chacun leur analyse des défauts du système actuel et prônent un régime présidentiel modernisé, pour l’un, et une République parlementaire, pour l’autre, tout en se retrouvant sur certains chantiers à mener.

Alain UGUEN
Le 16/01/2022 à 09:04:52

Bonjour Alain,

Merci pour votre retour.
?
Vos propositions sont très intéressantes, mais nous sommes deux à trois personnes à gérer des dizaines voire centaines (sans exagération) de courriels sur cette adresse, et en tentant de répondre à chacun dans les 24h. Nous ne sommes pas en posture d'entretenir des débats épistolaires.

Toujours est-il que nous avons bien enregistré vos contributions, sur lesquelles nous aurons a priori plus le temps de nous pencher à partir de février.

...alors que dans la vôtre (vision des choses) les députés doivent leur élection à celle du ou de la présidente. : Comme vous le savez, nous ne sommes qu'un processus de désignation citoyenne indépendant lancé en février 2021 par la société civile et n'avons pas d'affiliation ni de préférence pour aucune des personnalités plébiscitées cet été par nos signataires. Notre but est d'encourager les personnalités candidates à la présidentielles parmi celles que les signataires de l'appel ont jugées dignes de représenter le socle commun, à se rassembler pour avoir un espoir de gagner en 2022, sur la base d'un projet écologique, social et de renouveau démocratique. En outre, nous ne sommes en aucun cas responsables du calendrier électoral, ni des révisions de la constitution de la Ve République qui font qu'au moins encore en 2022, l'élection présidentielle aura lieu 2 mois avant les élections législatives.

Vous pouvez cependant prendre part dans ce processus certes perfectible mais dont nous veillons à ce qu'il reste le plus démocratique possible et résiste aux récupérations partisanes, en vous inscrivant et en invitant vos proches à participer à l'investiture gratuite fin janvier : primaire-populaire.neovote.com

Vous remerciant pour votre compréhension,

L'équipe de la Primaire Populaire

Alain UGUEN
Le 10/01/2022 à 13:39:54

Primaire populaire : Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot opposent une fin de non-recevoir à Christiane Taubira
https://actu.orange.fr/politique/primaire-populaire-jean-luc-melenchon-et-yannick-jadot-opposent-une-fin-de-non-recevoir-a-christiane-taubira-magic-CNT000001Ipm5k.html  

Alain UGUEN
Le 10/01/2022 à 08:41:46

Bonjour l'équipe,;o)

Grand merci d'accepter ce débat entre nous.

Votre socle commun stipule POUR UNE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE

Dès l’été 2022 : convoquer une convention citoyenne pour le renouveau démocratique – sur le modèle de la Convention Citoyenne Climat – destinée à déterminer comment : rééquilibrer les pouvoirs du ou de la présidente et du Parlement https://primairepopulaire.fr/le-socle-commun/  

Ne remettons pas à l'été 2022, ce qu'on peut faire avant la présidentielle.

Comment faire croire que l'on veut changer les choses alors qu'au moment où on peut mettre en place un processus qui permet de rééquilibrer les pouvoirs du Parlement et de la présidence, on choisit de privilégier la présidence ?

Dans notre vision des choses, le ou la présidente doit son élection à la dynamique collective créée par la primaire législative alors que dans la vôtre les députés doivent leur élection à celle du ou de la présidente.

Votre processus risque de facto créer une division supplémentaire alors qu'un processus de choix législatif permettrait de passer au-dessus des problèmes d'égos et de créer de la multiplication par une dynamique d'égaux.

Nous vous proposons de soumettre au vote majoritaire notre proposition : remettons le système à l'endroit commençons par une primaire législative.

Nous sommes prêts à apporter notre quote-part au financement du processus pour cela. Sinon nous invitons les citoyennes et les citoyens qui partagent notre point de vue sur votre processus qui renforce l'hyperprésidence à signer notre appel


Toutes et Tous sélectionneurs de l'équipe de France 2022
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/toutesettoussynlectionneursdelynqui-4884.html  

Ce n'est qu'un début continuons le débat ;o)

Alain Uguen

Cyberacteurs
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/toutesettoussynlectionneursdelynqui-4884.html  

Alain UGUEN
Le 08/01/2022 à 10:08:45

Bonjour Alain,

Merci pour votre réponse.

Nous avons bien parcouru les commentaires sous votre appel à débat.

Je n'ai par contre pas trouvé d'espace permettant ce débat sur votre plate-forme si ce n'est l'espace des commentaires sur Youtube où j'ai posté notre contribution. : C'est exact, nous sommes une petite équipe focalisée sur l'organisation et la réussite de l'investiture dans 3 semaines et avant cette date, il nous est difficile d'organiser des espaces de débat citoyen en ligne au delà de nos groupes de bénévoles. Sachez que nous enregistrons cependant toutes les contributions comme la vôtre qui nous sont partagées par courriel, parmi les dizaines voire centaines reçus chaque jour.

Voici aussi un extrait de la Foire Aux Questions de notre site portant sur le socle commun : bien entendu, il n'est pas exhaustif, mais compose une base commune à tous les candidats et toutes les candidates, tous les acteurs et toutes les actrices que nous souhaitons rassembler. Pour être déclarée gagnante, la personnalité qui remportera le vote de la Primaire Populaire devra obligatoirement s'engager à respecter notre socle commun. Pour les autres sujets pas ou peu abordés (l'Union européenne, la vaccination, la culture, etc.), le ou la candidate construira son propre programme, qui devra dans tous les cas rester compatible avec le socle commun. C'est notamment sur tous ces points que vous pourrez les départager lors du vote. N'hésitez pas dans tous les cas à interpeler directement les partis et mouvements des candidates et candidats que vous jugez légitimes parmi les 10 personnalités sélectionnées à l'issue des parrainages pour connaître leurs positions, et à vous investir dans la rédaction de leurs programmes respectifs.

Comme nous vous l'écrivions avant-hier, nous projetons actuellement d'organiser plusieurs débats avant et après le 15 janvier, où seront conviés toutes les candidatures éligibles, à savoir toutes les personnalités les plus parrainées entre juillet et octobre officiellement candidates au 15 janvier. En attendant, nous vous invitons donc à vérifier les positions de chaque candidat sur le thème de l'inversion (ou ré-inversion) du calendrier électoral afin de former votre opinion et orienter votre vote fin janvier.

En complément, vous pouvez :

inviter vos proches à participer à l'investiture gratuite du 27 au 30 janvier : primaire-populaire.neovote.com
parcourir et partager nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UC3WVw9tLEATlUgz0EJxbRow/videos  

Vous souhaitant une bonne année et vous remerciant pour votre compréhension,

L'équipe de la Primaire Populaire

Alain UGUEN
Le 08/01/2022 à 09:21:16

Mettre les législatives avant les présidentielles permettrait sans doute d'éviter que le parti au pouvoir ne soit surreprésenté au Parlement. Ce qui se passe actuellement avec les députés godillots de Larem est symptomatique. Nous tombons chaque jour davantage dans un état grave de cachexie démocratique ! L'Assemblée ne joue plus son rôle régulateur de contre-pouvoir. Le contenu des projets de lois est annoncé comme acquis par l'Exécutif et les médias avant même que l'examen et le vote n'ait eu lieu (ex : le passe vaccinal).
La parole présidentielle devient en quelque sorte "édit royal", un effet pervers encore aggravé par une franche dérive vers l'hyperprésidence.
Je ne connais pas assez le droit constitutionnel pour énoncer ici une proposition concrète, bien ficelée et viable. Tout ce que je sais, c'est que je ne veux plus de l'hyperprésidence, que j'en ai marre du dirigisme et de l'absolutisme. Je viens d'achever la lecture de "La Révolution des Plantes" par Stefano MANCUSO. Ce dernier évoque les stratégies de la nature, en particulier des végétaux, pour survivre et rappelle que "prendre des décisions partagées est la meilleure garantie d'obtenir une solution correcte à des problèmes complexes". Dans la nature, même des êtres aussi petits que les abeilles ont recours à la décision de groupe lorsqu'il s'agit de choisir une nouvelle implantation pour une partie de la colonie. Nous les humains, sommes pratiquement la seule espèce autant attachée à la notion de "chefferie" et de délégation des pouvoirs décisionnel et exécutif. La matriarche des éléphants et les alphas chez les loups s'apparentent plus à des "guides" qu'à des chefs purs et durs.
Mais l'évolution suit son cours et il me semble que nous sommes de plus en plus nombreux à renâcler face à l'autoritarisme bête et méchant, souvent motivé par des intérêts égoïstes ou claniques... Une pensée en passant pour ces pauvres et courageux manifestants Kazakhs qui vont se faire massacrer par les "Pacificateurs" !...
Peut-être est-il temps que nos sociétés humaines apprennent à mieux exploiter la puissance de décision, de résolution et d’innovation du collectif ? Peut-être est-il temps pour nous de grandir et de nous émanciper de « ce père ou de cette mère de substitution », souvent mal élu(e), qui, au lieu de nous représenter, s’attribue la plus grande partie du pouvoir décisionnel et prétend décider à notre place des choix importants régissant notre existence ?
Bien à vous, Francine

Frawald
Le 08/01/2022 à 09:11:06

Chers amis,

Merci de cette réponse que j'ai mise comme le texte de mon envoi dans les commentaires de la contribution au débat ci-dessous.

Si vous avez pris le temps de lire cette contribution au débat, vous aurez pu constater que nous avons signalé et mis un lien vers votre initiative puisque notre souhait c'est de contribuer au débat sur la nécessité d'une primaire que nous portons collectivement depuis le 21 avril 2002 pour permettre aux citoyennes et aux citoyens de choisir à la fois leurs représentants et les priorités programmatiques d'un mandat. Nous pensons qu'il vaut mieux confier les clés de la République à un groupe de députés qui doivent leur élection aux citoyens plutôt qu'à un individu à qui les députés doivent leur élection et qui peut à tout moment décider de changer de ligne comme Mitterrant en 1983 ou Hollande quand s'est créé le groupe des frondeurs qui a empêché sa candidature pour un second mandat.

Je n'ai par contre pas trouvé d'espace permettant ce débat sur votre plate-forme si ce n'est l'espace des commentaires sur Youtube où j'ai posté notre contribution.

En 2012 nous avions fait campagne pour une candidature collective à la primaire initiée par le PS et refusée par les organisateurs non pas parce qu’elle était collective mais à défaut d’accords avec le PS.

Candidature Collective Citoyenne GEM2012
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=427  

Des Ego-systèmes aux Eco-systèmes : une candidature collective citoyenne GEM2017
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1132  

Nous vous proposons de faire campagne pour votre initiative si vous permettez une possibilité de vote supplémentaire : je préfère une primaire législative qui désigne une majorité composite qui se met d'accord sur un programme pour 5 ans à une primaire présidentielle qui désigne une individualité disposant de tous les pouvoirs avec une majorité de députés soumis ;o)

Ce n'est qu'un début continuons le débat ????

Bien cordialement

Alain Uguen

Alain UGUEN
Le 06/01/2022 à 11:45:38


Bonjour Alain,

Merci de nous faire part de votre stratégie dont nous prenons note, et pour votre engagement de longue date sur ces questions démocratiques.

Nous évoquons le sujet des législatives dans nos échanges avec les candidates et candidats. Il nous apparaît que sans rassemblement pour les présidentielles, l'alliance et la coopération pour les législatives pourraient s'avérer compliquées. Dans tous les cas, notre vocation n'est pas de présenter des candidats sous une étiquette "Primaire Populaire" propre (potentiellement un label) : nous tenons trop à notre position de neutralité vis-à-vis des acteurs politiques du bloc des Justices qui nous permet aujourd'hui de leur tendre la main à tous et garantit notre indépendance.

En revanche, dans les circonscriptions où une désunion des gauches et du pôle écologiste les exclurait du 2nd tour des législatives en laissant le champ libre aux blocs néolibéral et/ou identitaire (comme dans le cas de la présidentielle qui se présente), nous pourrons effectivement investir une candidature parmi celles déjà déclarées du bloc des Justices et s'engageant a minima à appliquer le socle commun, indépendamment de son étiquette, afin de conjurer cette fatalité de défaite. Tout ceci est en cours de réflexion de notre côté, notre focus étant pour l'heure principalement tourné vers l'organisation de l'investiture à la fin du mois, au jugement majoritaire !

Pour rappel, la première étape de notre processus a été de réunir toutes les organisations politiques de la gauche électorale et du pôle écologiste qui le souhaitaient, afin qu'ils se mettent d'accord sur 10 mesures de rupture écologique, sociale et démocratique que n'importe lequel de leurs candidats pourrait mettre en œuvre en cas de victoire à la présidentielle, en parallèle de son propre programme.

Treize de ces partis (dont le PCF, la FI, le PS, EELV, etc.) ont donc co-élaboré et validé en avril-mai 2021 (sur 6 semaines, 6h par semaine), une base programmatique qui les rassemble, en s'appuyant entre autres sur les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat, du Vrai Débat des gilets jaunes, du plan de sortie de crise Plus Jamais Ça, du Pacte du pouvoir de vivre, etc. : c'est leur socle commun (les 8 plaidoyers de la société civile qui leur ont servi de support figurent au bas de la page en lien).

Du 11 juillet au 11 octobre, près de 100 000 citoyennes et citoyens ont ensuite parrainé les personnalités de leur choix qu'ils jugeaient dignes d'incarner ce socle commun ; à l'issue des trois mois et conformément à notre règlement paritaire, nous avons retenu les 5 femmes et 5 hommes les plus plébiscités en leur donnant rendez-vous le 30 novembre pour nous confirmer ou non leur participation à cette Primaire.

Faute de réponse des trois candidats potentiels à la primaire déjà déclarés à la présidentielle (MM. Jadot, Mélenchon et Mme Hidalgo) à la date limite du 30 novembre, nous ne pouvions plus tenir une primaire sans risquer d'ajouter une candidature supplémentaire sur la ligne de départ en avril 2022, ce qui est contraire à notre raison d'être.

Après consultation des signataires de l'appel et suite à leur approbation massive, nous avons donc juridiquement transformé le vote de la Primaire prévu du 13 au 16 janvier en une investiture gratuite du 27 au 30 janvier avec ou sans l'accord des personnalités présentées au vote, et sans obligation pour elles de se retirer en cas de défaite (elles peuvent toutefois décider de le faire si elles le souhaitent). La seule nuance étant que ces personnalités doivent désormais être officiellement candidates à la présidentielle AVANT le vote. Ainsi, nous laissons jusqu'au 15 janvier aux personnalités auparavant candidates dans le cadre de la Primaire pour déclarer officiellement ou retirer définitivement leur candidature à la Présidentielle.
?
Notre vote gratuit fin janvier aura lieu quoi qu'il en soit, et sera surtout utile à nous, électeurs, pour désigner la candidature pour laquelle nous ferons collectivement campagne. Nous projetons actuellement d'organiser plusieurs débats avant et après le 15 janvier, où seront conviées toutes les candidatures éligibles (celles de notre Top 10 de la phase de parrainages officiellement déclarées au 15 janvier, MM. Mélenchon et Jadot inclus donc, puisque vous les nommez). Nous souhaitons faire campagne pour la candidature arrivée en tête du vote fin janvier, quelle soit aujourd'hui favorable ou non à notre initiative. Ainsi nous provoquerons par la base la dynamique de rassemblement que nous espérions voir se réaliser spontanément.

N.B. Pour recevoir l'investiture de la Primaire Populaire, la personnalité gagnante devra dans tous les cas s'engager à intégrer le socle commun à son propre programme, et mettre tous les moyens en œuvre pour rassembler autour et avec elle les autres candidates et candidats.?

En complément, vous pouvez :

inviter vos proches à participer à l'investiture gratuite du 27 au 30 janvier : primaire-populaire.neovote.com
nous rejoindre pour une action en ligne ou près de chez vous :  www.agir.primairepopulaire.fr.  
parcourir et partager nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UC3WVw9tLEATlUgz0EJxbRow/videos  


Vous souhaitant une bonne année et vous remerciant pour votre attention,

L'équipe de la Primaire Populaire

Alain UGUEN
Le 06/01/2022 à 11:42:48


Bonjour Alain,

Merci de nous faire part de votre stratégie dont nous prenons note, et pour votre engagement de longue date sur ces questions démocratiques.

Nous évoquons le sujet des législatives dans nos échanges avec les candidates et candidats. Il nous apparaît que sans rassemblement pour les présidentielles, l'alliance et la coopération pour les législatives pourraient s'avérer compliquées. Dans tous les cas, notre vocation n'est pas de présenter des candidats sous une étiquette "Primaire Populaire" propre (potentiellement un label) : nous tenons trop à notre position de neutralité vis-à-vis des acteurs politiques du bloc des Justices qui nous permet aujourd'hui de leur tendre la main à tous et garantit notre indépendance.

En revanche, dans les circonscriptions où une désunion des gauches et du pôle écologiste les exclurait du 2nd tour des législatives en laissant le champ libre aux blocs néolibéral et/ou identitaire (comme dans le cas de la présidentielle qui se présente), nous pourrons effectivement investir une candidature parmi celles déjà déclarées du bloc des Justices et s'engageant a minima à appliquer le socle commun, indépendamment de son étiquette, afin de conjurer cette fatalité de défaite. Tout ceci est en cours de réflexion de notre côté, notre focus étant pour l'heure principalement tourné vers l'organisation de l'investiture à la fin du mois, au jugement majoritaire !

Pour rappel, la première étape de notre processus a été de réunir toutes les organisations politiques de la gauche électorale et du pôle écologiste qui le souhaitaient, afin qu'ils se mettent d'accord sur 10 mesures de rupture écologique, sociale et démocratique que n'importe lequel de leurs candidats pourrait mettre en œuvre en cas de victoire à la présidentielle, en parallèle de son propre programme.

Treize de ces partis (dont le PCF, la FI, le PS, EELV, etc.) ont donc co-élaboré et validé en avril-mai 2021 (sur 6 semaines, 6h par semaine), une base programmatique qui les rassemble, en s'appuyant entre autres sur les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat, du Vrai Débat des gilets jaunes, du plan de sortie de crise Plus Jamais Ça, du Pacte du pouvoir de vivre, etc. : c'est leur socle commun (les 8 plaidoyers de la société civile qui leur ont servi de support figurent au bas de la page en lien).

Du 11 juillet au 11 octobre, près de 100 000 citoyennes et citoyens ont ensuite parrainé les personnalités de leur choix qu'ils jugeaient dignes d'incarner ce socle commun ; à l'issue des trois mois et conformément à notre règlement paritaire, nous avons retenu les 5 femmes et 5 hommes les plus plébiscités en leur donnant rendez-vous le 30 novembre pour nous confirmer ou non leur participation à cette Primaire.

Faute de réponse des trois candidats potentiels à la primaire déjà déclarés à la présidentielle (MM. Jadot, Mélenchon et Mme Hidalgo) à la date limite du 30 novembre, nous ne pouvions plus tenir une primaire sans risquer d'ajouter une candidature supplémentaire sur la ligne de départ en avril 2022, ce qui est contraire à notre raison d'être.

Après consultation des signataires de l'appel et suite à leur approbation massive, nous avons donc juridiquement transformé le vote de la Primaire prévu du 13 au 16 janvier en une investiture gratuite du 27 au 30 janvier avec ou sans l'accord des personnalités présentées au vote, et sans obligation pour elles de se retirer en cas de défaite (elles peuvent toutefois décider de le faire si elles le souhaitent). La seule nuance étant que ces personnalités doivent désormais être officiellement candidates à la présidentielle AVANT le vote. Ainsi, nous laissons jusqu'au 15 janvier aux personnalités auparavant candidates dans le cadre de la Primaire pour déclarer officiellement ou retirer définitivement leur candidature à la Présidentielle.
?
Notre vote gratuit fin janvier aura lieu quoi qu'il en soit, et sera surtout utile à nous, électeurs, pour désigner la candidature pour laquelle nous ferons collectivement campagne. Nous projetons actuellement d'organiser plusieurs débats avant et après le 15 janvier, où seront conviées toutes les candidatures éligibles (celles de notre Top 10 de la phase de parrainages officiellement déclarées au 15 janvier, MM. Mélenchon et Jadot inclus donc, puisque vous les nommez). Nous souhaitons faire campagne pour la candidature arrivée en tête du vote fin janvier, quelle soit aujourd'hui favorable ou non à notre initiative. Ainsi nous provoquerons par la base la dynamique de rassemblement que nous espérions voir se réaliser spontanément.

N.B. Pour recevoir l'investiture de la Primaire Populaire, la personnalité gagnante devra dans tous les cas s'engager à intégrer le socle commun à son propre programme, et mettre tous les moyens en œuvre pour rassembler autour et avec elle les autres candidates et candidats.?

En complément, vous pouvez :

inviter vos proches à participer à l'investiture gratuite du 27 au 30 janvier : primaire-populaire.neovote.com
nous rejoindre pour une action en ligne ou près de chez vous :  www.agir.primairepopulaire.fr.  
parcourir et partager nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UC3WVw9tLEATlUgz0EJxbRow/videos  


Vous souhaitant une bonne année et vous remerciant pour votre attention,

L'équipe de la Primaire Populaire

Alain UGUEN
Le 06/01/2022 à 11:41:31

Courrier adressé à la Primaire Populaire

S'inspirer de l'exemple allemand.

Ne pensez-vous pas qu'il vaudrait mieux s'adresser aux x fois 577 candidates et candidats députés plutôt qu'à la dizaine d'égos prêts à faire don de leur corps à la Nation reconnaissante ?

A votre disposition pour en discuter si vous souhaitez une issue favorable à l'idée de primaire populaire. Comme les mâles dominants (Mélenchon, Jadot) ne semblent pas prêts à sacrifier leur égo, faisons
appel à celui de leurs supporteurs et supportrices respectifs en organisant des primaires législatives pour répartir les circonscriptions au niveau régional. Cela permettra de sélectionner celles et ceux qui
auront la responsabilité de trouver le compromis nécessaire pour gouverner ensemble dans la durée et accessoirement de trouver celui ou celle qui sera la personne la plus à même de représenter cette coalition
à la présidentielle.

Quoi qu'en disent ceux qui se voient déjà calife, nous avons le temps de mener à terme ce processus car la politique c'est de la dynamique pas de l'arithmétique.

Cordialement

Alain Uguen


Primaire populaire Inverser le calendrier : les législatives avant la présidentielle
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=7955  

Toutes et Tous sélectionneurs de l'équipe de France 2022
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/toutesettoussynlectionneursdelynqui-4884.html  

Alain UGUEN
Le 06/01/2022 à 09:48:45

Il y a tellement eu de dérives des fondamentaux républicains, qu’il semble utile d’envisager une nouvelle constitution.
Le point fondamental à réfléchir et à travailler est : Comment les représentants du peuples pourront le représenter sans le trahir. Pour ma part, je suis très ouvert à étudier la politique du contrat. Des projets (promesses) et des échéances de réalisations. À chaque échéance examen des éventuelles difficultés et vote pour savoir si nous acceptons ou pas la présentation de ces difficultés. En cas de non acceptation, déclenchement d’une élection pour remplacer l’élu défaillant.

La durée du mandat du Président de la République, le remettre à 7 ans pour qu’il ait le temps d’influer pour tenir ses engagement.

La durée du temps de travail pour obtenir le plein emploi sans trop peser sur les heures supplémentaires. Si vous analysez les chiffres du chômage et de ceux qui sont sous régimes spéciaux ou radiés, ainsi que les arrêts de travail dus au stress, à une fatigue due à une tâche pénible, vous verrez que nous devons réduire ce temps de travail à 5h par jour. Ainsi, non seulement nous nous remettrons sur la trajectoire du plein emploi, en faisant une équipe du matin et une équipe de l’après-midi, mais surtout nous aurons tous les services ouvert à disposition la demie journée où nous ne sommes pas de service. Les locaux étant rentabilisés sur 10h, permettront de maintenir les salaires actuels.

Pour que nos concitoyens s’intéressent et se sentent concernés par la vie collective, il serait intéressant d’introduire une procédure de référendum d’initiative citoyenne qui laisse la place aux échanges, aux réflexions de chacun et que la raison collective l’emporte à la fin.
Une procédure en quatre temps me paraît intéressante.
Première phase chacun peut déposer ses sujets de préoccupation et surtout les argumenter.
Pour terminer cette phase, 60 personnes issues d’ONG à raison d’une personne par ONG et rémunérées par le gouvernement seront charger de trier et classifier par portés géographique et rassembler et de synthétiser les idées émises avec leurs arguments.
NB 1 :Le fait de choisir 60 personnes d’ONG différentes permet de rendre difficile de les circonvenir tant par le nombre que par leur origine. Le fait qu’elles s’impliquent pour la citoyenneté, justifie que le gouvernement les rémunères au travers de leur ONG.
NB 2 : les portées géographiques pourraient être : local (petite commune, quartier de ville) ; ville ; département ; région ; pays ; Europe.

Phase 2 : remise en débat des sujets de la phase 1. Les sujets seront présentés par portée géographique. Cette fois-ci, le but est d’affiner ce qui émane de la première demande en développant les arguments favorables et défavorables.
À la fin du temps de consultation de cette phase, 60 personnes issues d’ONG seront chargées de résumer et de synthétiser ces échanges afin de présenter une question avec ses arguments pour et ceux opposés. La présentation des arguments favorables et défavorables devront avoir le même nombre de pages, soit de une à quatre chaque afin de ne pas crée de distorsion qui pourrait influer le citoyen au moment du choix.

Phase 3 : Les dossiers ainsi sortis de la commission des ONG sont soumis aux citoyens pour que par portée géographique, ils décident les priorité des sujets à traiter.

Il faudra définir combien de sujets nous souhaitons mettre aux vote de nos concitoyens. Avec 6 découpages géographiques et 3 questions, cela ferait que l’on devrait voter sur 18 points.
La phase 4 : est la soumission à référendum des points sélectionnés.

Il y a tant à modifier que je vais m’arrêter à ces points qui me paraissent les plus fondamentaux pour que nous obtenions une meilleure démocratie.

Michel Decollogne
Le 06/01/2022 à 02:30:23

Je vais vous donner du grain à moudre !
mais comme vous êtes tous en télétravail ou au plumard , ou encore confinés , vous avez le temps.

Christian Laurut : https://www.demain-la-decroissance.com/2021/12/18/la-honte-democratique-des-500-signatures/  
Voilà ! à mon avis faut toujours prendre les choses par leur commencement .

anne nadroj
Le 05/01/2022 à 15:08:43

pourquoi pas ça permettrait peut-être un parlement moins aux ordres

vincent BERNARD
Le 05/01/2022 à 14:49:09

Quelque soit la marionnette que les manipulations de la mafiocrature mondiale* nous aura fait élire pour président, ce dernier serait obligé de composer avec la majorité législative qui remplirait mieux son rôle de contrepouvoirs par rapport aux pressions des lobbys mondialistes.
*si vous avez une meilleure expression pour traduire cette sinistre réalité anti démocratique, je suis preneur

Le Cadosch
Le 05/01/2022 à 14:43:03

Appel à Débat national

Bernard lembeye
Le 05/01/2022 à 13:10:07

rassemblons la gauche dans la primaire populaire pour les présidentielles, ce qui n'aurait pas eu besoin si l' agenda présidentielles / législatives avait été inversé...

jean louis joannin
Le 05/01/2022 à 10:58:59

Tout à fait d'accord avec Alain Uguen:
"L'exemple allemand devrait nous inspirer : des législatives à la proportionnelle permettent de désigner le patron de la coalition et aux partis d'accord pour gouverner de se mettre d'accord sur le programme."

Jean-Baptiste PASQUET
Le 05/01/2022 à 10:07:16

Primaire populaire Inverser le calendrier : les législatives avant la présidentielle
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=7955  

Alain UGUEN
Le 05/01/2022 à 09:37:35

l faut que Z ne se présente pas, ainsi Le Pen fera plus que Pécresse, et sera battue par Micron.
Les dominants n'ont pas besoin de l'extrême droite, c'est leurs philosophie et technocratie qui mènent la barque.
Par contre le retour des gaullistes, ce serait l'horreur !
Notre défaite annoncée n'est pas seulement due à notre médiocrité, notre manque de rage.
Il y a de plus en plus de discours dans la société , donc de plus en plus de discours confortant les dominants, c'est logique.
Vive le localisme !
Ph Vicherat

philippe vicherat
Le 11/12/2021 à 17:44:49

La coalition allemande : un nouveau départ pour le pays mais aussi pour l’Europe
https://www.revue-internationale.com/2021/12/la-coalition-allemande-un-nouveau-depart-pour-le-pays-mais-aussi-pour-leurope/  

L'exemple allemand devrait nous inspirer : des législatives à la proportionnelle permettent de désigner le patron de la coalition et aux partis d'accord pour gouverner de se mettre d'accord sur le programme.

Alain UGUEN
Le 10/12/2021 à 09:39:38

Primaire à gauche: fin de non-recevoir à la proposition de Hidalgo
https://information.tv5monde.com/info/primaire-gauche-fin-de-non-recevoir-la-proposition-de-hidalgo-435897  

C'est une primaire législative qu'il faut faire pour jouer le tous égaux plutôt que le tout à l'égo

Alain UGUEN
Le 10/12/2021 à 09:34:42

Déjà que le 13/07 est modestement une date clef dans mon existence, mais je remercie Alain Uguen pour son commentaire sur cette primaire qui ne m'inspire pas plus qu'un immeuble de 19 étages avec une ascenseur qui ne fonctionne que du 10e au 16e étage.

Alain Luyten
Le 15/11/2021 à 01:01:27

«Pacte du pouvoir de vivre»: 64 associations veulent «peser sur la présidentielle»
https://www.liberation.fr/economie/social/pacte-du-pouvoir-de-vivre-64-associations-veulent-peser-sur-la-presidentielle-20211105_CTCYXPF42ZBARMF6C7N3U4WK4U/  

Alain UGUEN
Le 12/11/2021 à 09:44:22

L'éco-guide de l'automobile
https://inspire74.com/guide  

Alain UGUEN
Le 04/10/2021 à 09:15:10

La sobriété : une aspiration croissante, pas encore un projet de société

Les Français ont conscience qu’il est nécessaire de modifier leurs modes de vie et de consommation pour faire face à l’urgence climatique et à la raréfaction des ressources (1). Ils aspirent globalement à un projet de société où la consommation prendrait moins de place. Dans le même temps, des démarches de sobriété se multiplient dans les territoires.
https://infos.ademe.fr/article-strategie/la-sobriete%e2%80%89-une-aspiration-croissante-pas-encore-un-projet-de-societe/  

Alain UGUEN
Le 26/08/2021 à 11:37:43

Oui nous devons réfléchir à inverser la tendance pour que le Président de la République ne devienne pas un dictateur et nos parlementaires des moutons ! Mais les Écologistes actuels doivent aussi y réfléchir et se positionner comme des gens du peuple et ne pas aller à l'encontre de ses intérêts ! Je pense particulièrement à leur proposition de gestion de la crise sanitaire actuelle ! Non la vaccination doit pas être obligatoire ! Ce n'est pas la bonne réponse ! Laissons les médecins prescrire et faire leur travail en soignant les gens selon le serment qu'ils ont prêté ! Et avant qu'ils ne se retrouvent en réanimation pour engorger les hôpitaux. Le sujet de la Santé fait partie de l'environnement et en tant qu'ecologistes pronons la prévention à tous niveaux, l'éducation à l'hygiène et la santé, la priorité des méthodes naturelles de santé qui respectent l'être humain et la planète ! La vérité est là ! Cessons d'enrichir les laboratoires pharmaceutiques qui nous empoisonnent! Je ne peux soutenir les candidats d'EELV qui ne respectent pas la Nature dans tous les domaines. Qu'ils nous démontrent qu'ils sont crédibles ! Pour le moment ce n'est pas le cas ! Soyons intransigeants sur ces sujets ! Il en va de notre avenir et de la protection de la population.

MARIE-PAULE PERRICHON
Le 25/08/2021 à 23:00:10

Présidentielle 2022 : Matthieu Orphelin promeut une "équipe de France de l'écologie et de la solidarité"
https://www.francetvinfo.fr/politique/eelv/primaire-eelv/video-presidentielle-2022-matthieu-orphelin-promeut-une-equipe-de-france-de-l-ecologie-et-de-la-solidarite_4741045.html  

Alain UGUEN
Le 20/08/2021 à 10:45:36

Primaire populaire : un projet citoyen utopique pour réunir la gauche et les écologistes
https://www.france24.com/fr/france/20210730-primaire-populaire-un-projet-citoyen-utopique-pour-réunir-la-gauche-et-les-écologistes  

Alain UGUEN
Le 01/08/2021 à 08:22:51

Governatori le retour : la justice ordonne de l'intégrer à la primaire écolo
https://www.liberation.fr/politique/governatori-le-retour-la-justice-ordonne-de-lintegrer-a-la-primaire-ecolo-20210729_XC2WVI7AJ5DFJJ7AWJREVER7LM/  

Alain UGUEN
Le 01/08/2021 à 08:20:49

Cher Armand
J'ai la naiveté de croire en la démocratie qui, pour moi, s'exprime quand le peuple vote. A chacun d'utiliser les outils dont il ou elle dispose pour changer les choses : sa souris, son porte-monnaie et son bulletin de vote.
Les manifestations peuvent servir de thermomètres de l'état de l'opinion en aucun cas de médicament.
PS : un ami m'a dit un jour « parler de ses adversaires ou de ses concurrents c'est leur faire de la publicité »

Alain UGUEN
Le 19/07/2021 à 08:44:37

Et d'où attends-tu que cet "inversement" arrive s'il te plaît? Du ciel?! Ou bien tu compte sur la "bienveillance" Macronesque ?!!
Tant que la monarchie de la 5ème République reste en place et tant que des millions de citoyens ne se mobilisent pas dans la rue, tu peux continuer à rêver, cher Alain!

Armand Nejade
Le 13/07/2021 à 20:40:55

Citoyenne ou populaire ?
Le rock versaillais plutôt que le tango latino

Nous préférons une primaire législatives-présidentielle à 4 temps plutôt qu'une primaire présidentielle à deux temps

Le principal grief par rapport à la primaire populaire c'est qu'elle focalise sur le tout à l'ego (la présidentielle) au détriment du collectif (les législatives)

L'idée que nous défendons c'est d'inverser le processus mis en place par l'alliance Jospin-Raffarin qui place la présidentielle avant les législatives et permet à celui ou celle qui gagne la présidentielle d'être assuré de disposer d'une majorité car il ou elle devient la seule référence pour se faire élire député.

Mais les exemples de primaires présidentielles ont conduit soit le président à se retrouver confronté à des frondeurs (Hollande) soit le candidat choisi à se trouver confronté à des trahisons (Hamon).

En commençant par désigner des candidates et des candidats aux élections législatives qui ont pour première mission de se mettre d'accord sur un programme commun de mandature, cela ne supprime pas les risques en cours de mandat mais cela permet de transformer les candidates et candidats et leurs électeurs et électrices de la primaire en propagandiste de celui ou celle qui sera désigné pour représenter la coalition ainsi constituée.

Le mérite de faire le processus dans cet ordre c'est que le ou la candidate de la présidentielle devra son élection à la majorité qui l'aura désigné alors que dans la primaire présidentielle c'est le ou la députée qui est redevable au gagnant ou à la gagnante de son siège.

Ce processus législatives-présidentielle a l'avantage de mettre en œuvre la proportionnelle au niveau du collectif qui espère devenir majoritaire sans avoir à l'instaurer et à faire élire des bataillons d'identitaires.

La primaire populaire est tout sauf un processus ouvert

1 le citoyen ne peut discuter de rien puisque les 10 propositions avec lesquelles il faut être d'accord pour participer ne peuvent être discutées alors qu'elles ont été élaborées par le petit groupe à l'origine de la démarche qui se pose donc en parti politique sauf que dans un parti tu as des instances qui permettent de discuter des positions. Ce catalogue de vœux pieux pas chiffrés fera le lit de l'anti-parlementarisme dès que la majorité voudra passer aux travaux pratiques et sera confrontée à la nécessité de faire des choix en suscitant des défections.

2 les candidatures le sont à l'insu de leur plein gré sans que les intéressées et les intéressés aient autre chose que leur photo et leur notoriété à proposer.

Alain UGUEN
Le 13/07/2021 à 10:45:54

Plein accord avec Nicole et Yvonne.
Il faut en effet aller voir le site https://primairepopulaire.fr/le-socle-commun/#rep-demo   pour comprendre que la constituante fait partie d'ores et déjà d'un projet politique.
Il manque à tout cela le premier maillon: la sortie des structures enfermantes qui condamnent nos politiques futur(e)s au sur-place tant nos capacités d'autonomie ont été complètement phagocytées par elles. Je parle évidemment du Frexit et de ses corrolaires financiers (sortie de l' euro) et militaires (OTAN), sans aborder pour l'instant plus avant l'OMS qui est devenue une organisation privée (Bill Gates est son financeur numéro un) qui ne finance pas la recherche utile mais soutient la recherche de profits juteux par les grandes multinationales de l'industrie pharmaceutique. En voilà de beaux sujets de discussion, non?

Philippe LEBOURG
Le 12/07/2021 à 12:16:05

C'est incroyable de voir ces commentateurs applaudir la constituante au Chili mais ignorent le faite que, depuis 2015-2016 jusqu'à aujourd'hui, la France Insoumise prône une assemblée constituante pour une nouvelle constitution et une 6ème République.
Et quelles sont les réactions, quand le programme "Avenir en Commun", qui contient cette proposition, est évoqué ? Soit du silence, soit du lynchage de la personne de JL Mélenchon à l'instar du média oligarchique. On critique ce média mais on adopte ses propagandes, tout de même !!

Armand Nejade
Le 12/07/2021 à 12:08:25

Et si, comme ailleurs, c'était le parti du vote blanc ou de l'abstention qui gagnait? Que deviendrait cette ambitieuse initiative?
Il me semble que tant que la question des institutions ne sera pas une priorité absolue (pour avoir les coudées libres en matière de décisions locales ou nationales, pour redonner du sens au mot démo-cratie ((peuple - pouvoir: le pouvoir au peuple!), les programmes de "contrat législatif" seront voués à être superbement ignorés par une très grande majorité de citoyens. Très légitimement.

Philippe LEBOURG
Le 12/07/2021 à 10:57:31

hello; j'ai eu un peu de mal à comprendre l'idée, elle est intéressante en effet (par le coté coopération et non adversaire) ; cependant , il y manque la volonté d'une constituante, ce qui me semble indispensable et me plaît dans le projet https://primairepopulaire.fr/le-socle-commun/   et, si l'idée en est au point quasi zéro, quels sont les moyens pour la réaliser d'ici la fin de l'année, 5 mois?
très bonne observation de Françoise au sujet des fonctionnaires, il faut aussi penser aux médias.
;-)

yvonne daroussin
Le 06/07/2021 à 22:54:14

L'idée est plus que séduisante et montrerait à nos enfants comment fonctionne une démocratie intelligente.
Ce qui m'inquiète, c'est le sort qui sera réservé à l'heureux·se élu·e par tous les hauts fonctionnaires qui gardent jalousement la "boutique" sans lesquels, l'État n'a pas appris à fonctionner simplement.
Pourquoi ne pas dépoussiérer avant ? Cette caste est-elle, encore, utile à la nation ?

Françoise Soubiran
Le 05/07/2021 à 17:23:00

Nicole,
Merci de ta contribution au débat et d'attirer notre attention sur ce qui se passe dans le pays de Pinochet (dont le refus d'extradition fut l'objet d'une de nos premières cyberactions;o)
L’assemblée constituante, le nouveau visage de la diversité au Chili
https://www.liberation.fr/international/amerique/lassemblee-constituante-le-nouveau-visage-de-la-diversite-au-chili-20210517_73HWXSAQHRGDJJVJY5AWL6EZ7A/  

C'est marrant comment l'herbe est toujours plus verte ailleurs.

Car ce que tu trouves interessant au Chili ressemble étrangement à la proposition de primaire qui vise à une diversité «jamais vue» auparavant et davantage en phase avec les demandes et aspirations des citoyens.

Tu as le droit de trouver une démarche géniale au Chili et irréaliste ici. A contrario explique-nous comment tu vois l'émergence d'une telle assemblée constituante ici.

Ce n'est qu'un début continuons....le débat ;o))

Alain UGUEN
Le 05/07/2021 à 16:38:50

Je ne signe pas cette pétition car elle me semble irréaliste.
Par contre je trouve très intéressant ce qui se passe au Chili en ce moment.
Ils ont voté pour une CONSTITUANTE.
C'est exactement ce qu'il nous faudrait !

Nicole ROGER
Le 05/07/2021 à 15:22:34

L'Avenir en Commun et la candidature de Jean Luc Mélenchon visent la 6ème république

Myriam Maurice
Le 04/07/2021 à 19:32:18

Amitié avec tous les terriens ("T'es rien sans la terre"

SYLVIAN
Le 04/07/2021 à 17:15:45

Daniel
Merci de ta contribution au débat.
suppression de l'élection présidentielle au suffrage universel, les législatives avec un seul tour à la proportionnelle intégrale cela s'appelle la 4è République ;o)

Alain UGUEN
Le 03/07/2021 à 10:31:19

Même si la proposition est louable pour redonner du sens à la démocratie et sortir du poids majeur de l'élection présidentielle qui écrase toutes les autres, je ne signerai pas cette pétition.
Une seule solution : suppression de l'élection présidentielle au suffrage universel, les législatives avec un seul tour à la proportionnelle intégrale.
Avantage : 4 tours d'élections sont remplacés par 1 seul, le ou la président-e de la République est elu-e par le parlement et éventuellement d'autres instances telles le CESE, le conseil constitutionnel, etc...
C'est le seul moyen de redonner tout son sens au pouvoir législatif et d'avoir un véritable chef de gouvernement comme dans la plupart des démocraties parlementaires d'Europe.
Quand à l'abstention, plutôt que pondre des usines à gaz, posons-nous la question des élections le dimanche, pourquoi pas en semaine sur le temps de travail, sur 2-3 jours, dans un bureau de vote qui peut être différent et proche de là où on se trouve. Pourquoi toujours penser internet et/ou applis numériques ?
En 2022 j'aimerai voter pour celle ou celui qui s'engage sur un référendum sur la suppression de l'élection présidentielle et annonce que quelque soit le résultat elle/il quittera sa fonction le 31/12/2022

DANIEL ROLLAND
Le 03/07/2021 à 10:12:59

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !