actualité écologie

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

météo

AG Cyberacteurs

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les amis des 150

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

22 V'là les acteurs des transitions

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : HVE : Halte au Virage de l'Eco-régime

Mise en ligne du 02/06/2021 au 10/09/2022

Non à l'écorégime sec de l'agriculture biologique : Le label HVE est un vrai gros souci pour les agriculteurs en agriculture biologique (AB), car c'est un moyen d'orienter vers l'agriculture conventionnelle des moyens financiers qui, de ce fait, échappent à ceux qui ont eu le courage et la détermination de passer en AB.

Bilan de la cyberaction :

2202 participants

Présentation de la cyberaction :

Des organisations favorables à un "virage agroécologique" de l'agriculture dénoncent la répartition des aides de la future politique agricole commune (Pac) européenne envisagée par la France.

Ces organisations, rassemblées dans le collectif Pour une autre Pac (Fédération nationale d'agriculture biologique, Confédération paysanne, WWF France, Greenpeace...), ont quitté vendredi une réunion avec le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie, dénonçant un "statu quo irresponsable"

L'agriculture biologique se considère abandonnée

"La nouvelle Pac va nous laisser à poil", martèle la Fédération nationale d'agriculture biologique (Fnab). Sur Twitter, elle partage des photos d'agriculteurs posant nus dans leur exploitation, le sexe dissimulé par des pancartes.

Dans la future Pac, le ministère entérine la disparition d'aides spécifiques à l'agriculture bio pour les agriculteurs déjà convertis à ce mode de production. Le ministère juge que le marché est déjà suffisamment rémunérateur. Seules les conversions vers le bio seront subventionnées, pour 340 millions d'euros par an.

"La communication sur une enveloppe augmentée pour les paysans conventionnels qui veulent se convertir à la bio n'est que poudre aux yeux, ce budget est fictif et ne sera jamais dépensé, personne n'ira se convertir sans soutien durable", affirme dans un communiqué Loïc Madeline, secrétaire national de la Fnab chargé de la Pac.
L'organisation appelle à une mobilisation le 2 juin à Paris.

Un verdissement pas assez ambitieux

L'une des principales nouveautés de la prochaine Pac (période 2023-2027) est un "écorégime" qui subordonne le versement de plus ou moins un quart des aides directes (soit 1,6 milliard d'euros par an) à des pratiques vertueuses pour l'environnement.

Le ministre défend un système "inclusif" qui laisse peu d'agriculteurs sur le bord de la route: cela subventionnera ceux qui maintiennent des prairies permanentes, plantent des haies, préservent des zones humides...

Dans le nouveau système, les agriculteurs biologiques bénéficieront d'aides plus élevées, mais au même titre que ceux certifiés Haute valeur environnementale (HVE), une norme française associée par ses détracteurs à un label de "greenwashing", ou verdissement de façade.

Créée par le ministère de l'Agriculture, la HVE encourage et reconnaît les efforts des exploitations agricoles pour augmenter la biodiversité ou gérer l'eau, sans interdire l'utilisation de pesticides et engrais de synthèse.

Dans une note publiée en mars, l'Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri) estime "qu'en l'état actuel de son cahier des charges, cette certification ne peut prétendre accompagner une réelle démarche de transition agroécologique".

"Un dispositif HVE défaillant affaiblit l'ensemble du dispositif d'écorégime, en ouvrant une brèche dans les exigences environnementales pour accéder aux aides publiques", ajoutent les chercheurs. Ils jugent "important de soutenir spécifiquement les certifications ayant une réelle valeur ajoutée environnementale démontrée, et notamment l'agriculture biologique et l'élevage extensif".

Les petits exploitants oubliés?

Les syndicats agricoles Confédération paysanne et Modef, respectivement troisième et quatrième organisations de la profession, plaidaient pour plafonner les aides aux grandes exploitations, instaurer une aide aux petits agriculteurs et revaloriser le paiement sur les premiers hectares pour soutenir les petites et moyennes exploitations. Ils n'ont pas été entendus.
Le choix d'une certaine stabilité dans la répartition de l'enveloppe de la Pac "fige des équilibres actuels injustifiables, sonne comme un mépris et un affront pour de nombreux paysans et paysannes", dénonce mercredi la Confédération paysanne dans une lettre ouverte au président Emmanuel Macron.

"Ce n'est ni plus ni moins que l'arrêt de mort de l'agriculture paysanne et un chèque en blanc pour le développement de l'agriculture industrielle sur tous les territoires", ajoute le syndicat.
Il prévoit de se mobiliser jeudi à Paris, à une adresse qui n'a pas été dévoilée.

La FNAB appelle les paysans et paysannes Bio à se mobiliser le 2 juin à Paris pour demander la réouverture des arbitrages sur la Bio qui vont nous mettre à poil !

Nous vous proposons de soutenir leur démarche en interpellant le Ministre de l'agriculture et vos parlementaires

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Ministre,
En soutien aux paysannes et paysans bio je dénonce un dispositif HVE défaillant qui affaiblit l'ensemble du dispositif d'écorégime, en ouvrant une brèche dans les exigences environnementales pour accéder aux aides publiques et je demande la réouverture des arbitrages sur la bio.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

37 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Il serait temps M Macron d'aider la culture Bio

CYRIL DURDUX
Le 29/09/2022 à 11:15:32

Oui au droit de cultiver et de se nourrir sainement sur cette terre que nous empruntons à nos enfants! l'état doit cesser cette hypocrisie et se défaire des lobbies agro alimentaires prêts à tout pour faire de l'argent et s'auto-proclamer responsables !
Il faut soutenir les pratiques vertueuses et subventionner les petits exploitants réellement bio !
Hasta la victoria de la vida !

Dominique Morin
Le 02/08/2022 à 09:31:44

la fnsea,est la pire chose qu il soit arrivé aux consommateurs lambda !

louis faure
Le 01/08/2022 à 10:34:01

soutien de la Cour des comptes à l'agriculture biologique !

Ce jeudi 30 juin, Générations Futures a pris connaissance de l'excellent rapport de la Cour des comptes qui apporte son soutien à la filière bio, alerte sur le controversé label HVE et dénonce l'inaction de l'Etat dans la transition agro environnementale.
https://www.generations-futures.fr/actualites/bio-cour-des-comptes/  

Alain UGUEN
Le 26/07/2022 à 09:38:55

Cette mentalité qui consiste à faire prendre des vessies pour des lanternes contribuent à la lassitude des citoyens qui n'ont plus aucune confiance dans les institutions. D'abord l'écoeurement, ensuite -je l'espère- la rébellion !

Marie CLAUX
Le 24/06/2022 à 14:56:12

Encore une arnaque pilotée par le lobby de l'agro-business. Continuons à tuer nos sols pour les gaver de substances chimiques : C'est beaucoup plus financièrement rentable pour les multinationales comme Bayer...

soazig GUENNOC
Le 18/06/2022 à 15:18:14

Il faut adapter les besoins des habitants d'1 "bassin de vie" à cette population...tels que le pratiquent les néerlandais... Eux y arrivent...Pourquoi pas nous...?

stoppeur
Le 17/06/2022 à 18:38:27

UN SCANDALE ET UNE TROMPERIE POUR LES CONSOMMATEURS

joelle dulong
Le 17/06/2022 à 17:13:04

Assez de supercherie pour se détourner de la santé des agriculteurs et des consommateurs

elvire debutte
Le 17/06/2022 à 17:00:31

Oui au droit de se nourrir sainement sans abimer la planète.

Hélène FLAMENT
Le 17/06/2022 à 14:14:47

L'arnaque du siècle, le "label" autoproclamé HVE !

Anne GRIMAULT
Le 17/06/2022 à 11:59:57

HVE une grosse dope de la fnsea

Dominique RANNOU
Le 17/06/2022 à 11:39:23

Les agriculteurs bio vent debout contre le label HVE
https://reporterre.net/Les-agriculteurs-bio-vent-debout-contre-le-label-HVE  

Le label Haute valeur environnementale (HVE) tente de cannibaliser le label bio
https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/06/10/agriculture-la-certification-haute-valeur-environnementale-tente-de-cannibaliser-le-label-bio_6129669_3234.html  

Alain UGUEN
Le 15/06/2022 à 11:32:48

Les analyses des produits agricoles sous HVE montrent qu'ils renferment des résidus de pesticides en quantité. Ce qui signifie que la HVE ne protège ni l'environnement, ni le consommateur. C'est une arnaque de plus des lobbies de l'agro-chimie via leur machine de guerre en France qu'est la FNSEA. Après le flop de l'agriculture raisonnée, voici la HVE. Et le gouvernement soumis au lobbies entérine, quoi qu'il en coûte pour les producteurs en AB qui seront soumis à une concurrence déloyale et les consommateurs qui seront trompés.

Anne-Françoise Roger
Le 02/04/2022 à 12:52:42

Moi je ne dis même plus agriculture conventionnelle et agriculture biologique.
Je dis agriculture chimique et agriculture naturelle. Un point c'est tout.

Bruno Venzac
Le 01/04/2022 à 14:38:44

Comme pour le nucléaire "les gros bras" ici (la FNSEA et les JA) de l'agriculture conventionnelle intensive parlent les plus forts et obtiennent se qu'ils veulent auprès du ministère, de conflit d'intérêt en conflis d'intérêts...

gilles bas
Le 09/02/2022 à 09:32:06

Soustraire les indemnités européennes, c'est faire crever l'épeautre, c'est favoriser l'élevage intensif et très euthanasié que seuls les gars de la FNSEA pratiquent, ce sont les tonnes d'algues sur les plages, ce sont les nitrates dans les nappes, c'est du poison Bayer dans les terres et plus aucun ver de terre et aucun cloporte laboureur.
H.E.V. oui, c'est bien vrai, M. Denormandie et la PAC veulent achever les bio paysans!

colette Nusbaum Vallet
Le 08/02/2022 à 16:54:48

Hypocrisie ou mensonge ? Chaque fois qu'une avancée favorise l'environnement, un mauvais coup arrive derrière !

françoise lombard farille
Le 08/02/2022 à 16:22:35

HVE, ce qu’en dit le ministère de l’Agriculture.
https://alerteauxtoxiques.com/2022/02/04/hve-ce-quen-dit-le-ministere-de-lagriculture/  

Alain UGUEN
Le 07/02/2022 à 16:45:13

De labels en labels , de nouvelles normes en nouvelles normes, que de gens empêchés et toujours les mêmes à profités, à nous pollués. A notre bonne santé!

Odile Collin
Le 22/12/2021 à 10:31:38

Il faut reconnaître le label AB et cesser de donner le feu vert à l'agriculture polluante

Didier Ozouf
Le 21/12/2021 à 12:47:42

Pourquoi les bios devraient ils payer pour PROUVER qu'ils ne sont pas pollueurs -euses?
Demandons le remboursement de la certification BIO.

Isabelle Dumas
Le 21/12/2021 à 10:58:35

L'état affirme faire pour l'environnement alors qu'il soutien l'agrobusiness et la grande distribution contre les producteurs bio.
quelle honte
Daniel

Daniel LEROY
Le 17/12/2021 à 19:00:40

Eh oui... les sinistres gouvernants veulent rabougrir le label bio en faveur du HVE qui n'est pas moins qu'un mensonge, une arnaque de plus pour le consommateur en faveur de l'agro-industrie!!!
Longue vie aux pratiques de cultures biologiques et agroécologiques.
Longue vie à la Fnab, Nature et Progrès et Déméter...

gilles bas
Le 17/12/2021 à 13:46:00

Réforme de la PAC, le « désarroi » des agriculteurs bio
https://www.cyberacteurs.org/quotidien/equotidien.php?id=7220  

Alain UGUEN
Le 17/12/2021 à 08:12:21

LA FÉDÉRATION NATIONALE D'AGRICULTURE BIOLOGIQUE (FNAB) SE FÉLICITE DU SOUTIEN DES DÉPUTÉS ET DE L'ÉTAT POUR AUGMENTER ET PROLONGER LE CRÉDIT D'IMPOT BIOLOGIQUE

La semaine dernière, l’Assemblée Nationale a adopté deux amendements déposés sur le projet de loi de finance 2022 prévoyant de prolonger le crédit d’impôt bio jusqu’à 2025 et de l’augmenter à 4.500 € par bénéficiaire et par an. Ces amendements ont reçu le soutien de plusieurs groupes parlementaires et un soutien de « sagesse » du gouvernement. Si pour être adopté définitivement ce dispositif doit encore passer par la navette parlementaire, cette décision est enfin un signal positif envoyé par le gouvernement aux agriculteurs et agricultrices biologiques après des arbitrages sur la PAC (Politique Agricole Commune) plutôt défavorables pour les fermes bio.

https://www.fnab.org/espace-presse/retrouvez-ici-tous-nos-communiques/1135-projet-de-loi-de-finance-2022-la-fnab-se-felicite-du-soutien-des-depute-e-s-et-de-l-etat-pour-augmenter-et-prolonger-le-credit-d-impot-biologique?fbclid=IwAR2X-OjsacXFB0R8INy6FszIRe83UqSBBmz_aYY-AMiHC8_sMxdJqHsMllQ  

Alain UGUEN
Le 16/11/2021 à 08:18:40

Le HVE est une farce et attrape, un mensonge du gouvernement comme l'agriculture raisonnée. Seul la mention Nature et Progrès, la certification Déméter, le label AB avec des restrictions dû à l'UE doivent faire foi...

gilles bas
Le 12/07/2021 à 15:38:27

Le nouveau label Haute valeur environnementale (HVE) : Bio ou HVE : Comment les différencier ?
https://yonnelautre.fr/spip.php?article16012  

Alain UGUEN
Le 06/07/2021 à 10:22:35

Oui, c'est bien le constat : HVE = Green washing
On se paye la tête du peuple, rien à ajouter.

Anne
Le 14/06/2021 à 19:11:33

Oui, c'est bien le constat : HVE = Green washing
On se paye la tête du peuple, rien à ajouter.

Anne
Le 14/06/2021 à 19:11:09

La tromperie est à l'ordre du jour actuellement. On camoufle les mauvais procédés derrière des mots hypocrites ! Les HVE n'ont rien d'écologique et dissimulent derrière les belles paroles : glyphosates, engrais, herbicides...

Marie CLAUX
Le 12/06/2021 à 14:35:39

Je propose que l'on réfléchisse à favoriser le bio en abaissant la TVA de 2 à 5% pour les produits répondants aux critères.
Cela serait plus vertueux et ne pénaliserait pas les pionniers du bio.
Cela encouragera à utiliser des produits non transformés ou très peu transformés.

Michel Decollogne
Le 04/06/2021 à 03:12:34

La Confédération Paysanne de Gironde appelle à manifester samedi samedi 5 juin contre les arbitrages du Ministre de l'agriculture qui déshabille l'agriculture Bio au profit du Green Washing dit de " Haute Valeur Environnementale'. La Bio c'est , entre autres, l'interdiction des engrais azotés générateurs de Protoxyde d'azote (N2O) , 300 fois plus "réchauffant" que le CO2. Battons nous ensemble pour une agriculture "puits de carbone" qui soit un rempart contre le changement climatique et pour une relocalisation des productions vivrières.

Samedi 5 juin 14h à la place de la Victoire à Bordeaux pour soutenir l'agriculture paysanne, élément essentiel de l'action contre le réchauffement climatique.

Merci de tout faire pour venir à cette manifestation et d'en parler autour de soi.

Alain UGUEN
Le 03/06/2021 à 14:07:48

Mais qui peut penser encore que le libre échange et ses adeptes peuvent, ou se soucient de faire de l'écologie?
Tant que nous ne les virerons pas, et ça ne se fera que manu militari, les véritables mesures écologiques à prendre, ne se prendront pas, et pour que ça se fasse il faut une majorité écrasante de gens avec une réelle volonté, et, manifestement, on en est loin.
Mais la lutte continue...

Christian Perez-Gil
Le 03/06/2021 à 11:26:39

Près de 300 manifestants pour une agriculture bio soutenue sur le long terme
https://laminute.info/2021/06/02/pres-de-300-manifestants-pour-une-agriculture-bio-soutenue-sur-le-long-terme/  

L’agriculteur se met nu pour dénoncer « la bio à poil »
https://www.estrepublicain.fr/economie/2021/06/02/mis-a-poil-par-la-reforme-de-la-pac-les-agriculteurs-bio-de-la-meuse-posent-nus  

Bretagne : pourquoi la PAC pourrait mettre les agriculteurs bio "à poil" ?
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/bretagne-pourquoi-la-pac-pourrait-mettre-les-agriculteurs-bio-a-poil-2117029.html  

Alain UGUEN
Le 03/06/2021 à 08:19:42

Si je comprends bien cette Politique Agricole Consternante, ceux qui ont arraché toutes les haies vont être subventionnés pour en planter d'autres alors que les paysans bio, dont les pratiques ont été vertueuses depuis le début, toucheront moins d'aides spécifiques.


Frawald
Le 02/06/2021 à 23:06:20

Les "décideurs" ne comprennent RIEN DU TOUT à l' agro-écologie . Pourquoi??

Doan
Le 02/06/2021 à 16:20:58

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !