actualité écologie

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

météo

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Ne laissez pas vos appareils en veille

Les amis des 150

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

AG Cyberacteurs

22 V'là les acteurs des transitions

Journal des Bonnes Nouvelles

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : De l'air pour nos enfants

Mise en ligne du 22/01/2021 au 22/07/2022

Plus de trois enfants sur quatre respirent un air toxique en France selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Cette exposition à la pollution de l’air a des effets délétères et durables sur la santé des enfants car leur organisme n’est pas encore mature. Ni pesticides, ni particules fines.

Bilan de la cyberaction :

2547 participants

Présentation de la cyberaction :

Action francilienne
Nous demandons à l’ensemble des pouvoirs publics, et en particulier aux maires d'Île de France, au président de la métropole du Grand Paris et à la présidente de la région Ile de France de réagir rapidement et efficacement face à ce problème sanitaire qui a déjà trop duré. Face à cette situation l’inaction n’est plus une option !

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

À Paris [1], pour la période de 2012 à 2017, 91% des établissements scolaires ont une concentration en particules fines PM2.5 supérieure aux seuils recommandés par l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS), et 26% atteignent des niveaux alarmants de NO2 (excédant les normes européennes).

L'État français, déjà condamné en octobre 2019 par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) pour non-respect des normes de pollution de l’air [2] a été de nouveau condamné par le Conseil d’Etat en juillet 2020 pour l'insuffisance de son action en matière de lutte contre la pollution de l’air [3]. Pourtant, il est possible d’agir, les solutions existent et sont connues : aménagements et réduction de la circulation à proximité des abords des écoles, incitation à l’utilisation d’alternatives de transports moins polluants, etc.

Nous demandons à l’ensemble des pouvoirs publics, et en particulier aux maires, aux président.e.s de la métropole du Grand Paris et de la région Ile de France de réagir rapidement et efficacement face à ce problème sanitaire qui a déjà trop duré. Face à cette situation l’inaction n’est plus une option !

Nos élu.e.s doivent se saisir de cette urgence sanitaire et travailler ensemble pour réduire la pollution de l’air aux abords et sur le chemin de l’école. 
La voiture est une source importante d’émission de particules fines et d'oxydes d'azote, et nous revendiquons donc de réduire sa place en ville. Cela passe par : 
- Prendre des mesures à proximité immédiate des établissements scolaires (piétonisation, apaisement du trafic, élargissement des trottoirs, végétalisation, etc.), 
- Réduire la place dédiée à la voiture. 
- Planifier la sortie des véhicules thermiques des agglomérations avant 2030, en mettant en place des transports écologiquement responsables, et en garantissant l'accompagnement nécessaire pour les ménages et les professionnels qui en ont besoin. 
- Renforcer les Zones à Faible Émission dans les agglomérations en tant qu’outil de transition [4]. 
- Développer des alternatives locales à la voiture : marche (aménagements), transports en commun dont le train (meilleur maillage territorial, offre meilleure en qualité et en fréquence, possibilité d'embarquer facilement son vélo dans les trains, etc.), vélos (pistes cyclables protégées notamment aux abords des écoles, parking vélo près des écoles), 
- Développer des voies de covoiturage, 
- Aider les populations les plus fragiles pour l’accès aux transports en commun ou l’acquisition et l’entretien d’un vélo. 
- Mettre en place une surveillance régulière de la qualité de l’air dans les établissements scolaires comme la loi l’exige !
L’Etat doit par ailleurs prendre lui aussi ses responsabilités et agir concrètement contre la pollution de l’air en accélérant le développement des alternatives à la voiture individuelle et en incitant à l’utilisation de transports moins polluants.

Protégeons nos enfants : stoppons la pollution de l’air. 
#DeLAirPourNosEnfants 

pétition francilienne lancée par « La rue est à nous », Respire, Greepeace Paris, Alternatiba Paris et soutenue par Les Amis de la terre Paris, Paris sans voiture et InCOPruptibles,
https://agir.greenvoice.fr/petitions/de-l-air-pour-nos-enfants/?utm_medium=email&utm_source=sendinblue&utm_campaign=Ptition_LREAN_pollution_de_lair  

Sources : 
[1] Respire - Cartes de la pollution dans les établissements scolaires d'Île de France : 
https://carte-des-ecoles.de-l-air-pour-nos-enfants.fr/  
[2] Le Monde - Pollution de l’air : la France renvoyée à nouveau devant la justice européenne 
https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/10/30/pollution-de-l-air-la-france-renvoyee-a-nouveau-devant-la-justice-europeenne_6057955_3244.html  

[3] Compte rendu du Conseil d'Etat - 10 juillet 2020
https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/le-conseil-d-etat-ordonne-au-gouvernement-de-prendre-des-mesures-pour-reduire-la-pollution-de-l-air-sous-astreinte-de-10-m-par-semestre-de-retard  

[4] Greenpeace - Qu’est-ce qu’une zone à faibles émissions ? (Vidéo) https://twitter.com/greenpeacefr/status/1208330016171397120  
====== 
Plus d'informations
Respire - tout savoir sur la qualité de l’air
https://www.respire-asso.org/tout-savoir-sur-la-pollution-de-lair/  

UNICEF - Les effets de la pollution de l’air sur les enfants https://www.unicef.fr/sites/default/files/atoms/files/unicef_pollutionair_web.pdf  

XR - L’automobile face au défi du dérèglement climatique https://extinctionrebellion.fr/blog/2020/09/15/nationale-7.html   

inCOPruptibles - Paris, la voiture et l'urgence climatique (Livre blanc) https://drive.google.com/file/d/18aqlCENwK9tdo8i4x6xd5mikddF07zJk/view  

Nous vous proposons de transformer en cyberaction destinée à votre maire cette pétition
et de l'élargir à la question des épandages de pesticides : des primes à la place des arrêtés.

Puisque le conseil d'Etat a décrété le 31 décembre dernier que les maires ne sont bel et bien pas habilités à interdire l’usage de pesticides sur leur commune, proposons-leur de donner une prime aux agriculteurs pour qu'ils respectent les distances des écoles et des habitations.

Contamination de l’air par les pesticides
https://www.anses.fr/fr/content/contamination-de-l’air-par-les-pesticides  


Environnement : une mairie offre une prime à un agriculteur pour qu’il n’utilise plus de pesticides
https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/environnement-une-mairie-offre-une-prime-a-un-agriculteur-pour-quil-nutilise-plus-de-pesticides_4266795.html  

Pesticides : le Conseil d’Etat déboute les maires et leurs arrêtés
https://www.linfodurable.fr/politique/pesticides-le-conseil-detat-deboute-les-maires-et-leurs-arretes-22250  

Pour aller plus loin rejoignez l'appel des amis des 150 pour mettre leurs 149 propositions au cœur de la campagne des régionales
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/lesamisdes-4309.html  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur
L'État français, déjà condamné en octobre 2019 par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a été de nouveau condamné par le Conseil d’Etat en juillet 2020 pour l'insuffisance de son action en matière de lutte contre la pollution de l’air. Pourtant, il est possible d’agir, les solutions existent et sont connues : aménagements et réduction de la circulation et aides aux agriculteurs pour qu'ils renoncent aux pesticides à proximité des abords des écoles, incitation à l’utilisation d’alternatives de transports moins polluants, etc.

Je vous demande de réagir rapidement et efficacement face à ce problème sanitaire qui a déjà trop duré. Face à cette situation l’inaction n’est plus une option !

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

13 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Pr réduire drastiquement la pollution des véhicules à moteur
thermique...il faut + il suffit d'élaborer 1 loi qui interdise aux utilisateurs de véhicules(VL ou PL)à les stationner sur la voie publique...comme c'est le cas à Kyoto...ville dont les édifices millénaires en bois étaient menacés par la pollu tion...depuis les 60...D'autres mégapoles ont suivi...ce qui permet aussi de réduire globalement,efficacement la pollutionatmosphérique... + de diminuer les pathologies respiratoires graves chez les enfants,les personnes fragiles...Génial...non...?D'1 pierre,2 coups...

Michel RANDOLET
Le 04/01/2022 à 11:36:43

Vive le retour à la bougie...A bas les vacances...
A bas l'agriculture de rendement...Chacun chez soi;
Dieu pour tous...Il faut savoir se contenter de peu
...

stoppeur
Le 09/07/2021 à 13:33:35

Pollutions de l’Air Intérieur : Comment respirer un air sain à l’intérieur ?

Aérons, aérons ! La consigne est claire : entre diverses molécules néfastes pour la santé, particules, moisissures et virus, l’air à l’intérieur est en général de plus piètre qualité que l’air extérieur.
Face à ce problème, on peut aussi mieux comprendre les sources de pollution à l’intérieur, pour mieux les éviter. On fait le point avec Souad Bouallala-Selmi, référente qualité de l’air intérieur à l’ADEME (Agence de la Transition Écologique).
https://theconversation.com/comment-respirer-un-air-sain-a-linterieur-160402  

Alain UGUEN
Le 27/05/2021 à 17:39:43

Pollution de l’air : toutes les particules fines n’ont pas la même toxicité

Les conséquences de la pollution de l’air sur la santé sont de mieux en mieux documentées. Si le dioxyde d’azote issu du trafic routier, les composés organiques volatils et semi-volatils ou encore l’ozone sont impliqués dans de nombreuses pathologies cardio-respiratoires, ce ne sont pas les substances les plus dangereuses pour notre santé. Parmi tous les polluants présents dans l’air, la palme de la toxicité revient aux particules fines : elles sont responsables de la majorité des décès en lien avec la pollution de l’air, qu’il soit extérieur ou intérieur.
https://theconversation.com/pollution-de-lair-toutes-les-particules-fines-nont-pas-la-meme-toxicite-161261  

Alain UGUEN
Le 27/05/2021 à 17:39:39

Les microplastiques se répandent dans le monde entier dans l’air que nous respirons.

Le problème de la pollution plastique est devenu si grave que les microplastiques sont désormais intégrés aux cycles réguliers de l’atmosphère, circulant autour de la planète comme l’oxygène ou l’eau, selon une nouvelle étude.

Les particules de plastique envoyées dans l’air par les embruns océaniques et les surfaces routières traversent les continents et atteignent les endroits les plus reculés de la Terre, selon une nouvelle étude combinant échantillonnage et modélisation, publiée dans la revue PNAS.
https://up-magazine.info/planete/pollutions/86553-les-microplastiques-se-repandent-dans-le-monde-entier-dans-lair-que-nous-respirons/  

Le lobby du plastique empoisonne le monde

Le plastique empoisonne la terre, les océans, et l’ensemble du vivant. Ses microparticules sont omniprésentes, au point que nous en ingérons quotidiennement. Et pourtant, montre l’enquête de Dorothée Moisan, les patrons de cette industrie se battront jusqu’au bout pour leurs profits.
https://reporterre.net/Le-lobby-du-plastique-empoisonne-le-monde  

Alain UGUEN
Le 23/04/2021 à 09:37:03

"Trop vrai ! Il y a sans doute plus de mortalité indirectement due à la pollution de notre environnement qu'il y en a réellement due au Covid" !
Vous avez raison,Christian Rozé, mais les deux s'ajoutent et ne se contredisent pas. Et ce n'est pas parce qu'on signe une pétition que ça empêche de travailler par ailleurs à changer plus radicalement les choses, mais en attendant qu'elles changent (ah ! le "grand soir"... 60 ans que j'en entends parler !!) il serait bon d'agir... sans se faire d'illusions tout de même ! ça c'est pour Philippe Lebourg...

Hélène Grunert
Le 27/01/2021 à 17:19:40

Pourquoi pas signer la pétition de "Secrets Toxiques"

https://www.secretstoxiques.fr/  

Pourquoi pas rejoindre le mouvement...

gilles bas
Le 27/01/2021 à 11:53:33

On peut toujours signer, tout en sachant que le gouvernement actuel n'en tiendra aucun compte et continuera sa course vers le pognon à tout prix, en se foutant complètement des difficultés à tous niveaux que rencontre la population… On se sent complètement oubliés, sous la coupe répressive et maniaque de Macron… mais je crois que le réveil sera un jour difficile devant la rage populaire.

béatrice jung luijken
Le 27/01/2021 à 11:40:59

Y a-t-il une alternative aux pesticides ?

Alors que les controverses autour de substances se multiplient, et que l’option de la substitution a montré toutes ses limites au cours de dix années de tentative de réduction de l’usage des pesticides, les pouvoirs publics ne peuvent sans doute plus faire l’économie d’une réflexion sur la manière dont la recherche agronomique doit être mobilisée.
https://laviedesidees.fr/Y-a-t-il-une-alternative-aux-pesticides.html  

Alain UGUEN
Le 27/01/2021 à 10:43:53

Désolé, je ne signerai plus aucune pétition ou cyberaction visant le gouvernement actuel de la France à aucun niveau: celui-ci a fait son choix, un choix brutal pour la population et particulièrement pour les enfants, un choix de maltraitance intentionnelle caractérisée. Je ne veux donc plus être en "dialogue" avec ce tortionnaire. J'espère un sursaut citoyen de la population pour sortir de sa paralysie hypnotique et renvoyer ses persécuteurs devant un tribunal. Je travaillerai par tous les moyens utiles à susciter ce sursaut salutaire. Ces pétitions et cyberactions n'en font pas partie. Il est temps de sortir du rêve/cauchemar organisé et de reprendre possession de l'imaginaire, au collectif comme en individuel, et pour cela de réfléchir et discuter la société que nous voulons.
Amicalement.

Philippe LEBOURG
Le 24/01/2021 à 17:33:11

Opinion largement partagée........

Eugène-François Ravenet
Le 24/01/2021 à 13:33:21

Le covid 19 occupe tout le terrain médiatique et les préoccupations de nos "chers dirigeants" qui paraissent plein de sollicitude à notre égard, simples citoyens "procureurs" par ailleurs, suivant les propos de Mr Macron.

Mais on oublie aussi les grands maux qui existent: air pollué, eau dégradée, sols détruits, tous ces faits étant le résultat de nos modes de vie, de consommation démesurée, de pratiques intensives en agriculture!!!

Beaucoup de cancers, de maladies cardiovasculaires, ou aussi neurologiques en sont le triste résultat, avec des vies détruites et des décès en nombre... Mais, ça fait partie de la "vie ordinaire" dont on se soucie pas comme il le faudrait.

Que cet aspect de la santé publique soit aussi prise en charge à sa juste mesure, ce serait un minimum et rétablirait un certain équilibre.

cactus
Le 23/01/2021 à 17:58:16

Trop vrai ! Il y a sans doute plus de mortalité indirectement due à la pollution de notre environnement qu'il y en a réellement due au Covid !

Christian Rozé
Le 22/01/2021 à 15:31:40

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !