actualité écologie

Rando Plogoff dimanche 25 aout

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les 10 jours verts Transacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

OPÉRATION

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Journal des Bonnes Nouvelles

La Terre vue depuis l’espace

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : silence sur les étudiants marocains en grève de la faim. Ezedine Eroussi en danger de mort

Des étudiants de Taza et de Fès sont arbitrairement incarcérés. Ils protestent en refusant de s'alimenter. L'un d'eux, Ezedine, en grève de la faim depuis plus de 50 jours, très affaibli, périodiquement dans le coma est en grand danger de mort. Un comité de soutien s'est constitué

Bilan de la pétition :

2611 participants

Présentation de la pétition :

Ezedine en danger de mort
Arrêté arbitrairement pour son appartenance à l'UNEM.
Aveux arrachés sous la torture, incarcéré dans des conditions inhumaines, inacceptables avec des repris de justice handicapés mentaux encouragés à l'agresser sexuellement ...
Il lui reste deux mois à supporte ce cauchemar...
En longue grève de la faim depuis le 19 décembre, il est extrêmement affaibli, tombe régulièrement dans le coma...
Seule une rapide libération pourra le sauver de la mort.
Les étudiants de Fès en grève depuis moins longtemps commencent à avoir des malaises...

Texte de la pétition :


Silence sur les étudiants marocains en grève de la faim
Par le comité de soutien aux étudiants de Taza et de Fès, 10/2/2012

Étudiants incarcérés à Taza et à Fès en grève de la faim.Ezedine Eroussi en danger de mort

Ezedine EROUSSI, détenu politique marocain est en grève de la faim depuis le 19 décembre 2011. Très affaibli, il a même arrêté de boire de l’eau pendant quelques jours...
Le 5 février il est tombé dans le coma et a été transféré à l’hôpital de Taza. Deux jours de réanimation, quelques soins puis retour dans sa redoutable cellule n°4 de la prison de Taza. Cette cellule est occupée par une centaine de prisonniers de droit commun dont la majorité relève de la psychiatrie. Selon l’AMDH de Taza l’administration pénitentiaire "offre" à ces co-détenus dangereux des comprimés excitants pour qu’ils l’agressent sexuellement et le violent. Ezedine doit encore supporter ce cauchemar, s’il survit, pendant trois mois...
Dernières nouvelles(10/2/2012)il a fait de nouveau un aller retour à l'hôpital sous surveillance. A moitié paralysé, il perd souvent connaissance. Il a eu droit à la visite du procureur du roi, pas pour constater son état et ses conditions et faire valoir un droit à sa libération, ni ordonner des vrais soins au lieu d'injections de sérum, mais, selon les témoins en place, pour le menacer afin qu'il arrête la grève de la faim. L’administration est sourde à sa demande répétée de prisonnier politique.
Nous souhaitons tous qu’il ne vienne pas allonger la liste déjà longue des victimes de la politique du makhzen depuis bien avant le 20 février : morts par tabassage, immolation, manques de soins etc… Mais qu’il retrouve au plus vite la liberté et la pleine santé pour continuer ses luttes au sein de son syndicat.Du cœur de la prison de TAZA, il lutte pour améliorer ses conditions de vie dans la prison, pour sa liberté et celle de tous les prisonniers politiques du Maroc
Arrêté le 1/12/2011 pour son appartenance à la mouvance des Basistes de l’UNEM, (Union Nationale des Étudiants Marocains) centrale syndicale arbitrairement interdite, Ezedine a été condamné appel à 5 mois de prison. Comme tout prisonnier politique, il est victime de tortures physiques, coups et blessures, menaces de mort et autres tortures morales. Des aveux lui ont été arrachés sous la torture.

A 120km de Taza, quatre étudiants de l’université de Fès sont détenus à la prison d’Aïn Kadouss. Ils sont en grève de la faim depuis le 23 janvier pour obtenir une amélioration de leurs conditions de vie dans la prison, avoir accès aux journaux, aux livres, et aux programmes scolaires, pour le droit de visite sans conditions, et contre le harcèlement des gardiens. Ils se solidarisent avec Ezedine, comme lui, ils réclament le statut de prisonnier politique.
L’un d’eux, Mohamed Ghaloud a été gravement violé par la police au cours de son interrogatoire musclé : méthode de la bouteille dans l’anus. (Spécialité de la police marocaine qui parfois aussi utilise la matraque ou la barre de fer…)Il saignait le jour de son audience devant le juge et sous le regard de sa famille présente. Il est très malade et vomit du sang… Ibrahim Essaïdi, un autre grévistes de la faim est affaibli et à son tours perd connaissance


Les parents d'Ezedine à qui les visites à leur fils sont interdites, subissent des harcèlements et menaces par téléphone et par lettres anonymes. S’ils s’adressent à l’administration pour avoir des nouvelles, ils n’obtiennent que des menaces. Ils sont terrorisés… Ils ont adressé un appel de détresse à toutes les forces progressistes, aux défenseurs des droits de l’homme, pour sauver leur fils qui meurt à petit feu,pour le protéger contre la torture et la violence qu’il subit.

Des journaux, des partis politiques et des parlementaires, des ONG de droits de l’Homme ont été mis au courant de l’état extrêmement faible d’Ezedine, de ce drame imminent qu’il faut à tout prix éviter en dénonçant cette situation inacceptable et en faisant pression sur le pouvoir marocain afin que cessent enfin toutes ces arrestations arbitraires basées sur des aveux extorqués sous la torture.
--------------------------
Un Comité de soutien aux étudiants de Taza et de Fès a été créé
Pour contacter les prisonniers et apporter soutien et solidarité :
- n° d’écrou d’Ezedine : 7000096, prison locale de Taza, cité Attouba, TAZA MAROC
- L’adresse mail pour les prisonniers de Taza et de Fez : ezedinetaza@yahoo.fr

- Lundi 13 février à 11 heures rassemblement devant le consulat du Maroc à Toulouse

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

4 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Depuis la mort de Hassan II,rien n'a vraiment
changé au Maroc...Non,les "traditions" ne se
perdent pas dans les pays ex-pays colonisés
par la France...!!Et quand on regarde dans d'
autres pays "arabes" de Méditerranée,le cons
tat est plus qu'affligeant en matière de démo
cratie...qui apparaît comme un outrage aux po
uvoirs en place!!La Tunisie avait vécu une vé
ritable accession à la démocratie et aux libe
rtés sous Bourguiba...vite trahie par Benali,
son bras droit lors de la décolonisation...En
Algérie,c'est le FLN qui a trahi la "Révolut
ion algérienne",secouée par une guerre civile
entre fanatiques islamiques et les généraux,
prenant en ôtage la population algérienne...
Vraiment,que peut l'Islam pour soulager ces
peuples de Méditerranée...?C'est à désespèrer
de voir ces peuples se libérer de leurs dicta
teurs,qu'ils soient rois,raïs ou religieux...
Je crois que la Révolution française n'a pas
fini son travail,tant pour abolir le diktat
des rois,des "raïs" ou des religieux avides
de pouvoir.Quand on regarde à quoi ont mené
les révolutions russe et chinoise,finalement,
c'est à souhaiter que la France remette à jou
r ses "principes révolutionnaires"!!Il faut
bien le constater:lorsque la France est frile
use pour dénoncer ces outrages à l'Humanité,
c'est laisser ces sanguinaires dictateurs per
pétrer leurs agissements tortionnaires...Com
ment comprendre que l'Afrique du Sud soit au
jourd'hui libérée de l'Apartheid;et que des
pays de l'Islam soient sujets à des dictature
s aussi rétrogrades?Bien que l'Europe se soit
affranchie de Franco,Salazar,Hitler ou Mussol
ini,des généraux grecs,peu de choses changent
en Méditerranée,au Maghreb...Quels lendemains
"attendent" Tunisie(démocratique sous Bourgui
ba,mode française),Lybie,Egypte,Syrie,Bahrein
et Yemen...?Quant à la Somalie,au Soudan,à l'
Iran ou à la Russie...Mais que peut donc l'Eu
rope pour "renverser la tendance"?Certes,beau
coup;encore faut-il oser...

stoppeur
Le 16/03/2012 à 12:25:47

Que chacun culpabilise un peu tout vacancier à destination du Maroc , et çà devrait changer un peu . C'est ce que je ferais .

halais
Le 16/02/2012 à 21:10:03

Redonner la vie et sa dignité à Ezedine ne peut que servir votre gouvernement et pas l'inverse...La justice et la vie finissent toujours par rattrapper les tortionnaires...
L'abus de pouvoir et la torture ne font pas honneur au gouvernement marocain... et laissera encore bien des plaies dans l'histoire de l'humanité! En serez-vous toujours fiers?

marie-do
Le 13/02/2012 à 21:56:17

Il ne faut pas perdre de temps. Ezedine va mourir s'il n'est pas libéré. La résistance du corps humain a des limites...

Marie-Jo
Le 10/02/2012 à 18:29:36

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !