actualité écologie

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

météo

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Annoncez la couleur !

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : LE GOUVERNEMENT NE RÉPOND TOUJOURS PAS À L’URGENCE CLIMATIQUE

Mise en ligne du 03/02/2020 au 21/02/2020

Le Gouvernement met en consultation sa feuille de route nationale pour le climat et la transition énergétique – la Stratégie nationale bas carbone et la Programmation pluriannuelle de l’énergie. Il n’a pas intégré les mesures complémentaires nécessaires à l’atteinte des objectifs qui ont été définis dans la loi sur l’énergie et le climat. L’écart entre les discours et les actes est dorénavant flagrant et même explicite dans les documents présentés.

Bilan de la cyberaction :

2868 participants

Consultations terminées

Présentation de la cyberaction :

Si le Gouvernement prend au sérieux cette consultation du public, il doit s’appuyer sur les propositions qui seront faites pour revoir sa copie, qu’il devra par ailleurs remettre à l’Union européenne prochainement, avec des mesures complémentaires ayant un réel impact à court terme sur les émissions de gaz à effet de serre, les économies d’énergies et le développement des énergies renouvelables.

Pour Anne Bringault, Responsable Transition énergétique au Réseau Action Climat :
« Le Gouvernement éloigne notre pays de l’Accord de Paris en proposant une feuille de route pour le climat qui augmente les émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 2023 par rapport aux objectifs précédemment fixés. Pire, il ne prévoit pas les actions suffisantes pour atteindre cet objectif pourtant largement insuffisant. »

Pour Pierre Cannet, Co-directeur des programmes par interim au WWF France :
« Le projet de décarbonation présenté par le gouvernement renvoie à plus tard des décisions et des actions qui auraient dû être prises au cours de ce quinquennat. En pleine crise environnementale, la France prend acte de son retard climatique, sans adopter des mesures qui devraient être au cœur d’une transition écologique juste, comme par exemple la baisse des consommations d’énergie. Le gouvernement devra aussi préciser les moyens apportés aux acteurs de la transition pour s’assurer que les nouveaux objectifs fixés pour un développement important des énergies renouvelables soient tenus et mis en œuvre de manière durable. »

Pour Cécile Marchand, chargée de campagne climat et acteurs publics aux Amis de la Terre :
« La feuille de route proposée par le Gouvernement est non seulement totalement insuffisante pour atteindre les objectifs fixés, mais met également une partie du problème sous le tapis : les émissions importées. Le Gouvernement laisse notre empreinte carbone grimper et refuse d’enclencher le changement drastique des modes de production et de consommation en garantissant la justice sociale et climatique. »

Pour Jean-Baptiste Lebrun, directeur du CLER Réseau pour la Transition énergétique :
« Après plus de 2 ans de débats minés par le lobbying intensif des énergies du passé, la PPE soumise à consultation aujourd’hui est encore une fois très insuffisante et va même à contresens de la transition énergétique. Faute d’aucune ambition politique dans les mesures prises, le gouvernement propose que l’objectif d’économie d’énergie qu’il a lui-même confirmé dans la Loi énergie – climat il y a à peine 6 mois ne soit pas atteint. Il condamne ainsi des millions de Français à subir les effets de la précarité énergétique sur la santé, le confort et les factures. Face à l’urgence climatique et sociale chaque jour plus criante, ce serait une faute. »

Pour Alix Mazounie, chargée de campagne énergie à Greenpeace France :
« La PPE est fidèle au principe de ce Gouvernement : « make nucléaire great again ». Bien loin d’organiser concrètement la fermeture des vieux réacteurs, elle acte surtout la prolongation de leur durée de fonctionnement sans se soucier des risques, des coûts et des déchets. En prime, elle ouvre la voie à la construction de 6 nouveaux EPR en France, à contre courant de toute logique économique. En parallèle, le Gouvernement prévoit une réforme pour faire payer aux consommateurs les surcoûts du nucléaire. Encore une fois, les intérêts du nucléaire passent bien avant ceux des Français.es et de la transition énergétique. Si seulement le Gouvernement militait avec autant de ferveur pour le déploiement des énergies renouvelables, les économies d’énergie et la rénovation des logements des millions de locataires qui n’arrivent pas à se chauffer l’hiver. »

Pour Michel Dubromel, Président de France Nature Environnement :
« La feuille de route du Gouvernement est séduisante mais ne constitue pas une stratégie opérante de lutte contre le réchauffement climatique. Nos dirigeants ont-ils vraiment compris de quoi notre futur sera fait si eux ne font rien aujourd’hui ? Il est temps de réduire nos consommations d’énergie dans tous les secteurs, et notamment dans le secteur des transports, dépendant des énergies fossiles, en ne misant pas tout sur la mobilité électrique et en orientant vers les carburants les moins émissifs et produits localement, tels que le GNV/BioGNV. En ce qui concerne le volet Forêt, la stratégie nationale bas carbone (SNBC), en diminuant le puits de carbone forestier d’ici 2050, ne respecte pas l’Accord de Paris et ne répond donc pas à l’urgence climatique. »

Pour Samuel Leré, Responsable plaidoyer à la Fondation Nicolas Hulot :
« Le Gouvernement prend acte du retard pris mais refuse toujours d’utiliser l’indispensable levier des investissements publics. Au moins 7 à 9 milliards d’euros annuels manquent à l’appel pour atteindre les objectifs de la SNBC. Cet attentisme ne s’explique pas sur le plan économique et social. Investir plus fortement dans la transition écologique, sans attendre le retour de la taxe carbone ou la fin des subventions des énergies fossiles est le meilleur moyen d’entraîner l’ensemble de la société, ménages et entreprises, vers la sobriété. Dans un contexte européen de Green Deal rien ne pourrait justifier de rater une telle occasion de réconcilier les objectifs climatiques, économiques et sociaux. »
https://reseauactionclimat.org/le-gouvernement-ne-repond-toujours-pas-a-lurgence-climatique/  

Nous vous proposons pour les plus courageux de déposer un commentaire sur les sites des consultations

SNBC : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-de-decret-relatif-a-la-strategie-bas-a2128.html  

PPE : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/consultation-du-public-sur-le-projet-revise-de-a2127.html  

La lettre qui a été envoyée :


Le Gouvernement prend acte du retard pris mais refuse toujours d’utiliser l’indispensable levier des investissements publics. Au moins 7 à 9 milliards d’euros annuels manquent à l’appel pour atteindre les objectifs de la SNBC. Cet attentisme ne s’explique pas sur le plan économique et social. Investir plus fortement dans la transition écologique, sans attendre le retour de la taxe carbone ou la fin des subventions des énergies fossiles est le meilleur moyen d’entraîner l’ensemble de la société, ménages et entreprises, vers la sobriété. Dans un contexte européen de Green Deal rien ne pourrait justifier de rater une telle occasion de réconcilier les objectifs climatiques, économiques et sociaux.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

32 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


C'est vraiment correcte!

Jel Matthes
Le 21/02/2020 à 19:08:41

Profits et pauvreté sont les 2 mamelles de l'UE ultra-libérale et autoritaire.
La France pays donateur, allons devoir payer entre 27 à 30 milliards par an
Pour le budget de l'UE 2021/2027.

Edmond Dobryk
Le 19/02/2020 à 09:33:39

Ce n'est pas avec les Bus Macron qu'on va avancer
Il est temps de confier la révolution écologique à des Ingénieurs pour l'efficacité des solutions et à des sociologues pour éviter les solutions punitives
Les comptables de l'ENA sont d'un autre monde

Le Vérinois
Le 16/02/2020 à 16:11:41

Développer le rail, pour limiter les camions entre la France et l'Italie. Ligne actuellement sous exploitée. Voilà une mesure incitative qui viendrait prouver la réelle volonté de "se mettre au vert".

Anne-Marie CHAIZE-BRIAND
Le 13/02/2020 à 14:20:33

pourquoi construire la ligne existe

meyer
Le 13/02/2020 à 13:42:58

Macron dans les Alpes : "Stop aux beaux discours, place aux actes" disent les opposants au "Lyon-Turin"
https://www.francebleu.fr/infos/environnement/venue-de-macron-dans-les-alpes-ne-voit-pas-d-acte-pour-la-reduction-des-poids-lourds-1581492119  

Alain UGUEN
Le 13/02/2020 à 07:24:05

"Culpabilité collective" (Kollekrivschuld), titre d'un éditorial de Wolfram Siebeck dans le magazine "Die Zeit". L'auteur imagine le" tribunal de Nuremberg" devant lequel les générations futures feront paraître les responsables de la catastrophe environnementale... Je ne peux pas citer la date exacte, mais c'était en 1973 ou 1974. L'effet de serre est connu et depuis le XIXème siècle, et le risque de réchauffement annoncé de depuis près de 150 ans, non pas par des "prophètes de malheur" illuminés et fanatiques, mais par des savants. On a volontiers fait confiance dans leur savoir, quand il s'agissait de développer des techniques aidant à tirer toujours plus de ressources de la terre. On ne les écoute plus quand ils mesurent son épuisement et annoncent des conséquences désagréables. Il faudrait changer très vite et radicalement nos habitudes. Qui y est vraiment prêt? Quel responsable politique aura le courage de le dire et de prendre les mesures qui nous pousseront
à le faire?

Marc Thuret
Le 10/02/2020 à 22:36:52

Les activités militaires sont tueuses du climat. Il n'y a guère d'activité sur terre aussi catastrophique pour l'environnement que la guerre. Pourquoi les médias n'en parlent-ils pas ? pourquoi Cyberacteurs n'en parle pas ?
Demandons que des études universitaires soient entreprises sur cette question et qu'un rapport du GIEC (Groupe d'Experts intergouvernemental sur l'Evolution du Climat) soit établi.

Annie
Le 10/02/2020 à 11:42:22

Que les collapsologues parlent d'effondrement aux humains égocentrés, aux économistes, politiques... anthropocentrés, pour étre entendu, pour espérer être compris, la dimension spirituelle s'invite à la table du réchauffement climatique qui menace la Vie sur Terre, avec une inertie qui rend la catastrophe aussi inéluctable que le naufrage du Titanic. Il n'y aura personne pour entendre nos regrets, sauf notre Conscience, si nous en avons une. Le climat c'est aussi des famines, des pandémies, des exodes, des tremblements de Terre, la menace d'un retour à l' archéen.

Daniel LAMBEAUX
Le 08/02/2020 à 18:03:34

Il faut continuer sans se fatiguer...." pour triompher le mal n'a besoin que de l'inaction des hommes de bien" J Stuart Mill

midu
Le 07/02/2020 à 16:17:27

ces pantins qui nous gouvernent sont évidement les v.r.p du système capitaliste.

geronimo
Le 06/02/2020 à 12:45:58

Le climat et la transition énergétique : une priorité absolue pour toute la planète.

anne
Le 05/02/2020 à 16:32:24

Pour toute loi nouvelles ou modifiée doit recevoir doit être étudiée sont impact sur le climat et la biodiversité.
Effet collatérale cela permettrait de prendre le temps de réfléchir sur la pertinence de cette loi et éviterai j'espère les lois émotionnelles.

Deslandres Veilhan
Le 05/02/2020 à 14:49:20

Le gouvernement ne se donne aucun pouvoir sur le sujet comme sur d'autres... La main est encore et toujours entre celle du capital, des financiers, des traders, des obscurantistes de la finance.
Le club des ultramégahyper riches l'a exprimé, c'est la Chine qui pollue le plus, alors c'est à elle de mettre la main à la poche...
2020 vous avez si année solidaire ???

gilles bas
Le 05/02/2020 à 14:27:55

Il n'y a rien a attendre d'aucun gouvernement , et d'aucune marionnette mediatique (greta)
on ne le répetera jamais assez : le co2 ce sont les transports: résultat de la mondialisation et de la surconsommation incessante et de la création de faux besoins.
inutile de nous bassinner avec des fausses solutions type renouvelables asservies à la continuité du nucléaire.
quand aux pays du nord qui tournent au charbon et qui nous achète de lélectricite nucléaire pour maintenir leur train de vie en se cachant derriere des eoliennes hideusses, non merci ni l'un ni l'autre!
mais oui à l'autonomie et à l'émancipation , mais ça c'est pas dans la PPE!!!
alors on débranche !

Kris
Le 05/02/2020 à 13:00:42

Le gouvernement fait lui-même le travail : il fait tout pour qu'on ne le croit pas. Cause toujours.

Armand Darmet
Le 05/02/2020 à 10:45:40

ce n'est pas nouveau le gouvernement, malgré ses beaux discours ne fait absolument rien pour le climat

pierrot
Le 05/02/2020 à 09:11:25

au regard de tous les avertissements clairs des climatologues depuis plus de 30 ans, les écocides ne peuvent plus être considérés comme n'ayant plus de responsables, de coupables, et des morts par pollution deviennent légion : quand oserons-nous dénoncer ceci en terme d'"homicides volontaires" car quand on sait la dangerosité d'une chose et qu'on la perpétue, on ne peut plus dire "on se savait pas =on n'est pas coupable". Quand on sait et que l'on fait, on est responsable.

annette benmussa
Le 05/02/2020 à 08:49:09

mais qui achète les SUV, deuxième source d'augmentation des émissions de CO2 dans le monde entre 2010 et 2018 après le secteur de l'énergie (source de l'agence international de l'énergie)

malu
Le 04/02/2020 à 20:29:18

On trouvera l'énergie la plus écologique dans les économies d'énergies ! Eclairage des locaux de bureaux qui restent allumés sans personne ; pareils pour des milliers de PC que leur propriétaire laisse allumé le soir en partant ; sur-éclairage nocturne des villes... Quel retard par rapport aux pays du Nord qui ont investi dans l'éolien depuis déjà un demi-siècle ; pourtant, le vent, c'est gratuit et ça ne fait pas de résidu.
On a un ramassis d'incapables au gouvernement : oui, qu'il dégage !

Daniel FORMENTIN
Le 04/02/2020 à 18:41:58

Beaucoup de de bonnes paroles de la part de notre gouvernement (et des précédents) mais aucune action sérieuse . Ceci dans tous les domaines.

MICHEL LEHEC
Le 04/02/2020 à 14:50:31

Ce gouvernement est vraiment nul, pourquoi on a voté pour ces guignols déjà ? C'est aberrant vraiment. Julien

Julien Pinder
Le 04/02/2020 à 14:40:10

Il n'y a qu'un commentaire à faire sur les consultations publiques de ce gouvernement : Qu'il dégage !!!!

olivier lozat
Le 04/02/2020 à 12:59:06

Investir dans l'écologie mais sans les biocarburants et les éoliens qui sont loin d'être écologiques !

Shéryl
Le 04/02/2020 à 10:22:40

En se polarisant sur le compteur Linky et d'autres réformes non urgentes le gouvernement ne veut pas changer de méthodes sur l'essentiel pour la planète et pour nos enfants. Il faut investir dans la transition écologique, pour les centrales supprimer le charbon et le fuel et réduire progressivement le nucléaire. Dans tous les domaines: trouver des alternatives au fuel lourd (et soufré) pour le transport maritime etc

Le Vérinois
Le 03/02/2020 à 23:21:38

Il y a une consultation publique en cours (jusqu'au 19 février) pour le plan de programmation pluriannuelle de l'énergie...

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/consultation-du-public-sur-le-projet-revise-de-a2127.html  

La plupart des avis donnés et que j'ai lus réclament plus de nucléaire !!!!

Il faut que les écologistes sincères se mobilisent massivement pour refuser que ces avis pèsent et pousser le gouvernement à un plan plus ambitieux !

Flip
Le 03/02/2020 à 20:17:08

Pour développer les Énergies renouvelables avec un niveau d'investissement suffisant comme le fond depuis déjà un certain temps nos voisins Européens , je ne vois pas d'autre solutions que d'arrêter de financer le nucléaire qui produit d'enormes déchets que l'on ne sait pas traiter et donc en particulier ne pas prolonger la durée de vie de centrales qui ont plus de 40 ans qui seront plus de 14 en 2025 mais plutôt de 29 reacteurs Il faut ARRETER l'EPR qui est un Fiasco technique et financier et biensur ne pas en construire de nouveaux!!..
La France n'est pas indépendante avec l'uranium (non renouvelable!)qui est extrait au Niger et elle doit depuis plus de 5 ANS protéger les mines des Djihadistes Ce qui non seulement entraine des pertes humaines mais elle doit consacrer des investissements énormes pour l'armée Montants qui ne sont pas pris en compte pour le bilan energetique, de même pour celui du stockage des déchets, et du demantelement
Ce qui conduit à un bilan énergétique de l'électricité nucléaire qui est veritablement CATASTROPHIQUE et qui est donc une véritable ABERRATION IRRESPONSABLE

Alain Begon
Le 03/02/2020 à 19:53:51

Rien à attendre de Mr Macron et de sa bande!!! Ni des dirigeants actuels; le défi à relever est énorme et l'immédiat
est leur principal souci....
Seul un cataclysme majeur, une épidémie ralentiront la machine économique actuelle en engendrant des dégâts colatéraux colossaux (sociaux notamment)!!!!!!!!

cactus
Le 03/02/2020 à 18:15:23

Quelle déception, une fois de plus.
Nos dirigeant ne semble concernés ni par démocratie, ni par le climat, ni par l'avenir de notre planète.
Seul compte lECONOMIE, c'est à dire la préservation des intérêts des majors, EDF, ENGIE, TOTAL et la quirielle d'actionnaires attentifs à leur dividendes. Devons nous supporter les retraites de personnels d'EDF ? (les 6 derniers mois de fonction avec une montée en grade juste avant...)
Triste, très triste.
Le néucléaire ? 1 m3 de déchets HALV est capable de polluer 10 km3 d'est sur plusieurs DIZAINES de milliers d'années...!!!!
On s'en fout! Ce sera à nos enfants et a la suite de géréer cette impossibilité technique.
Triste triste...
Michel vanquaethem
battons nous jusqu’au bout, en espérant que toutes ces erreurs politiques n’amènent pas les extrémismes au pouvoir.

vanquaethem michel
Le 03/02/2020 à 14:09:23

Il va sans dire, mais vu le passé/passif du Premier Ministre, ça va peut-être mieux en le disant : le nucléaire, avec ses risques, ses délais et ses surcoûts ne peut faire partie de la solution.

Bibi
Le 03/02/2020 à 12:35:21

Le gouvernement ne répond à rien, jamais, qui n'émane pas de son nombril.
Etat contre Citoyens.

Stef
Le 03/02/2020 à 12:13:12

Matthieu Orphelin plaide pour une "irrecevabilité climatique" des lois
https://www.linfodurable.fr/politique/matthieu-orphelin-plaide-pour-une-irrecevabilite-climatique-des-lois-15902  

Alain UGUEN
Le 03/02/2020 à 11:52:25

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !