actualité écologie

Les 10 jours verts Transacteurs

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

La Terre vue depuis l’espace

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

victoire pour Gabriel Dufils

Ne laissez pas vos appareils en veille

OPÉRATION

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : LIBÉREZ LES PRISONNIERS POLITIQUES DE BIRMANIE!

Le parti d'Aung San Suu Kyi, la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND), a lancé une campagne pour la libération des prisonniers politiques de Birmanie. Le parti invite le peuple à signer une pétition appelant le président Thein Sein à prendre des mesures urgentes pour la réconciliation nationale et la paix en Birmanie.

Bilan de la pétition :

4436 participants

Présentation de la pétition :

Ici en France, nous pouvons aussi participer à cette campagne en signant cette pétition:

Entre septembre 2010 et mai 2011, grâce à votre soutien, nous avons réussi à collecter au total 2652 citoyens français ont signé cette pétition pour demander à la France qu’elle en fasse de même.
Ces signatures ont été remises vendredi 26 mai 2011 au Ministère des Affaires étrangères.

Voici ci-dessous un texte récapitulatif sur cette campagne, pour que les signataires connaissent les retombées de leur action:

2652 citoyens français demandent à la France de soutenir l’aide transfrontalière en Birmanie


Au mois de septembre 2010, Info Birmanie a lancé une campagne intitulée « Crimes et impunité en Birmanie : des populations passées sous silence. »
Cette campagne a pour but d'alerter le public et les autorités françaises sur les crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis à l'encontre des minorités nationales, en particulier dans l'est du pays. Travail forcé, déplacements de population, meurtres, tortures, viols, enrôlement de force d'enfants dans l„armée…

C'est dans les régions où vivent les minorités nationales que la violence du régime militaire birman au pouvoir atteint son apogée. Paulo Sergio Pinheiro, rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des droits de l'homme jusqu'en 2008, évoquait les 3300 villages déjà détruits par l„armée en quinze ans. En mars 2010, son successeur Tomás Ojea Quintana a rappelé la nature massive et systématique des violations commises en Birmanie et a recommandé à l'ONU la création d'une commission d'enquête sur les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité.
Grâce aux efforts continus des organisations birmanes et internationales, 16 pays se sont déclarés en faveur de l'établissement d'une commission d'enquête sous l'égide de l'ONU dont les Etats-Unis, l'Australie, le Canada, la République Tchèque, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l'Irlande.

En France, nos efforts ont été couronnés de succès puisque le gouvernement français a déclaré en septembre 2010 son soutien officiel la mise en place de cette commission. Par ailleurs, à l'initiative d'Info-Birmanie, 60 parlementaires avaient signé un appel demandant à notre gouvernement de se prononcer publiquement en faveur d'une commission d'enquête en Birmanie. C'est aujourd'hui chose faite.
En attendant que ce processus aboutisse, un demi-million de personnes sont toujours dans une situation d'urgence humanitaire et sanitaire. Fuyant les attaques de l'armée, elles se réfugient dans la jungle où elles sont privées d'accès aux soins étatiques les plus basiques. Le Royaume-Uni a récemment compris qu'il était vital de leur apporter un soutien financier. Entre septembre 2010 et mai 2011, 2652 citoyens français ont signé cette pétition pour demander à la France qu’elle en fasse de même.
Ces signatures ont été remises vendredi 26 mai 2011 au Ministère des Affaires étrangères.
Merci à toutes celles et ceux qui ont soutenu cette initiative, nous vous tiendrons informés des suites de cette campagne.

Texte de la pétition :


A l’attention de : U Thein Sein, président de la Birmanie

Nous souhaitons la réconciliation nationale et la paix en Birmanie. Nous demandons instamment à votre nouvelle administration de prouver son engagement en faveur de pratiques démocratiques en libérant immédiatement et de façon inconditionnelle tous les prisonniers politiques.

Une véritable réconciliation nationale et l’engagement d’un dialogue pacifique avec les groupes armés ethniques constituent l’unique moyen par lequel les intérêts de la population pourront être respectés.

En guise de première étape vers à la réconciliation nationale, nous demandons au gouvernement de libérer immédiatement et inconditionnellement tous les prisonniers politiques; de déclarer immédiatement un cessez le feu entre l'armée birmane et les groupes armés ethniques et de mettre en place une résolution du conflit politique à travers le dialogue.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

3 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Les lémuriens sont endémiques de Madagascar, les tuer est non seulement cruel mais vraiment stupides.
Les lémuriens et la faune et la flore de Madagascar sont endémiques à 80 %, ce qui est exceptionnel, et pourrait constituer une attraction majeure pour les touristes et rapporter des devises. Au lieu de cela, ce pays est corrompu et devient un repaire pour les vieux vicelards européens qui viennent se taper des petites jeunes pour le prix d'un verre de coca.
Sauvons les lémuriens, les malgaches et supprimons les corrompus et le tourisme sexuel.

bea
Le 11/01/2012 à 19:49:20

L'Iran est un grand pays.
Les persécutions actuelles cesseront , car l'enseignement de Baha'u'llah (1817-1892), répond aux besoins de notre époque, pour plus d'Unité et de fraternité. Comme d'autres communautés religieuses, nos coreligionnaires Baha'is sont également vivement persécutés en Iran.
Moïse, Krishna, Zoroastre, Bouddha, Jésus-Christ, Mahomet, Le Bab, Baha'u'llah nous ont tous transmis le message divin répondant aux besoins de leur époque. La RELIGION est UNE et les messages successifs en sont les différents chapitres.
Tous les croyants engagés contribuent à l'avènement d'un monde en PAIX.

PierreMARTIN19
Le 16/12/2011 à 07:52:31

Pourquoi fleurir les entrées de ville, si c'est pour les défigurer avec ces pancartes aux messages consuméristes, laids et angoissants ?

Marc Liaudon
Le 08/11/2011 à 23:05:34

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !