actualité écologie

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

Ne laissez pas vos appareils en veille

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Les 10 jours verts Transacteurs

OPÉRATION

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

La Terre vue depuis l’espace

Rando Plogoff dimanche 25 aout

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : CONTRE UN PROJET DE FERME USINE A COMMANA (29)

Mise en ligne du 03/06/2019 au 03/07/2019

Le GAEC Tourmel à Commana a en projet d'augmenter son cheptel qui passerait de 140 à 400 bovins (320 vaches laitières et 80 vaches de réforme) et donc, de devenir une "FERME USINE" au coeur du site naturel des Monts d'Arrée, château d'eau du Finistère.

Bilan de la cyberaction :

3393 participants

Les opposants au projet de ferme-usine de Commana l'ont appris ce lundi 1er juillet au soir : le préfet du Finistère demande l'ouverture d'une procédure d'autorisation environnementale. Cette procédure va automatiquement déclencher une étude d'impact ainsi qu'une enquête publique. Pour Jean-Jacques Barreau, directeur du parc naturel régional d'Armorique - où cette extension de ferme laitière sera située -, "c'est la preuve que le préfet nous a entendus. C'est satisfaisant mais il est évident que nous devons rester vigilants" ajoute-t-il.

Présentation de la cyberaction :

Cet agrandissement a pour but d'alimenter un méthaniseur (géré par la SARL Ecobiommana) et ainsi de créer des déchets supplémentaires pour produire du gaz, puis de l'électricité. Les vaches, enfermées nuit et jour, deviennent des "sous-produits" destinées à produire plus de déchets et de l'énergie.

Cette ferme usine engendrera diverses nuisances
* environnementales (trafic de camions, odeurs, gaz polluants, bruits...),
* économiques (impact sur l'activité touristique, perte d'attrait de la commune pour de nouveaux habitants, dévaluation immobilière pour les habitations proches du site, dépenses d'argent public...),
* écologiques (épandage du digestat, pollution de l'eau, perte de la vocation agricole des terres, augmentation de la consommation d'eau et de carburant...).

Ce projet industriel de non-sens, déguisé en projet "vert" est en totale contradiction avec les attentes locales d'une agriculture tournée vers la qualité plutôt que la quantité, une réduction des polluants et une meilleure prise en compte du bien-être animal. Pour l'avenir de Commana, de ses habitants et des Monts d'Arrée, cette ferme usine ne doit pas exister.

En signant, je m'oppose au projet de ferme usine du GAEC Tourmel à Commana.

Chacun peut déposer son avis sur ce projet à la mairie de Commana ou auprès du préfet, en ligne pref-dcppat@finistere.gouv.fr.   ou par écrit. La consultation se termine le 14 juin inclus. Le dossier est consultable à la mairie de Commana, ou en ligne sur le site internet de la préfecture du Finistère
 www.finistere.gouv.fr.   - publications - publications légales Consultation du public Elevages.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Préfet
Ce projet industriel de non-sens, déguisé en projet "vert" est en totale contradiction avec les attentes locales d'une agriculture tournée vers la qualité plutôt que la quantité, une réduction des polluants et une meilleure prise en compte du bien-être animal. Pour l'avenir de Commana, de ses habitants et des Monts d'Arrée, cette ferme usine ne doit pas exister.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

58 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

non aux fermes usine respectez les animaux,

martins
Le 08/08/2019 à 21:43:10

Luttons pour changer de modèle agricole.

champigny
Le 08/08/2019 à 14:33:17

Arrêtons d'élever des vaches et des cochons en batterie car nous n'aurons bientôt plus d'aliment à leurs donner ! Laissons les dans nos prés...

Jean-Marc Berthier
Le 08/08/2019 à 12:43:03

insense!

Rederstorff
Le 08/08/2019 à 05:34:15

Non et non

Guyome41
Le 07/08/2019 à 22:53:10

dans les année 70 il y avait 3 millions d"agriculteurs, leur métier était dure car peu mécanisé, mais ils en vivaient bien .
Aujourd"hui ils ont des groses fermes , n'arrivent plus a tout faire seul(ex ils prennent du personnel qui leur coute cher pour s'occuper des animaux ,ils achetent la nourriture les engrais les pesticides pour revendre moins cher que le coup de production . En gros ils travail gratuitement pour enrichir de gros bonnet. Mais aujourd"hui ils ne sont plus que 400 000 chercher l'erreur car il y a des écoles d'agriculteures ! mais elles forment surtout des tertiaires !!!

cath
Le 30/07/2019 à 10:55:34

Prendre des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique, prétendre vouloir protéger l'environnement et accepter un tel élevage industriel ... Hypocrisie, idiotie, incohérence !

Claudine Houzé
Le 30/07/2019 à 08:32:36

Ces fermes usines sont une horreur pour les bêtes, une imbécillité environnementale et une nuisance même pour les "paysans" qui prétendent en vivre.

pierre
Le 29/07/2019 à 17:55:27

Je conseille de lire le lien qu' a posté Alain sur "les aspects négatifs de la méthanisation " ,
sujet controversé où le profane comme moi a du mal à se faire une opinion . j' ai eu le sentiment de m' instruire utilement .
A défaut , je signe sans trembler … en me référant au vieux et robuste principe : "small is beautiful " . 140 vaches … ça fait déjà pas mal de monde , non ? Passer à 400 ne sera qu' une étape , faudra vite aller plus loin pour mieux "rentabiliser " l' installation .Autre bon vieux principe ou lapalissade : " Quand on passe la borne , y a plus de limite " !

jacques Bonnet
Le 29/07/2019 à 16:40:51

Une commission d’enquête parlementaire met l’accent sur les aspects négatifs de la méthanisation
https://www.actualitejuridiquedudeveloppementdurable.fr/page-3  

Alain Uguen
Le 26/07/2019 à 09:20:24


simplement un témoignage....chacun en pensera ce qu'il veut....un documentaire de Patrick Lavaud sur Jean Pierre Dutreuilh de Birac en Gironde
-» Au mièi de las vacas « , film de Patric La Vau (en occitan, sous-titré en français, 65m, 2019)-
« J’aime les vaches », aime répéter Jean-Pierre Dutreuilh. Et cela se voit. Il leur parle avec douceur, les caresse, leur porte toujours une attention bienveillante. Comme son père et son grand-père, Jean-Pierre a toujours vécu au milieu et au rythme de ses vaches. Éleveur et maquignon depuis 50 ans à Birac, en Gironde, il est le témoin attristé et révolté d’une époque révolue où les vaches peuplaient la campagne et où les paysans vivaient du travail de la terre. Dans un gascon magnifique qu’il n’a jamais cessé de parler, il nous fait partager la passion de son métier et nous entraîne dans les prés, à la découverte de ses vaches et de ses taureaux, mais aussi au marché aux bestiaux d’Agen ou encore à la fête des b½ufs gras à Bazas.
bonne lecture!!

mondo
Le 04/07/2019 à 17:03:57

Une horreur de plus pour les animaux et la nature.....Minable !

annev
Le 04/07/2019 à 15:58:56

Commana. 600 opposants au projet de « ferme-usine » [Vidéo]
https://www.letelegramme.fr/bretagne/commana-600-opposants-au-projet-de-ferme-usine-30-06-2019-12326472.php  

Commana. La préfecture durcit la procédure d’autorisation de ferme usine
https://www.letelegramme.fr/bretagne/commana-la-prefecture-durcit-la-procedure-d-autorisation-de-ferme-usine-01-07-2019-12327679.php  

Commana : le projet de ferme-usine soumis à une étude d'impact
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/commana-projet-ferme-usine-soumis-etude-impact-1693878.html  

Alain Uguen
Le 03/07/2019 à 07:42:53

Moi j'ai une idée vous mettre tous ds le méthaniseur...comme ça terminé les écolos anti paysans :)

math
Le 02/07/2019 à 23:00:20

J’éclaire un peu le bien sombre tableau dressé par Gwen le 11 juin !

C'est vrai que l'alimentation bio n'est pas accessible à tout le monde, mais son créneau sectoriel rend service à la communauté, et sa production est encore loin de satisfaire la demande.

Si l’agriculture conventionnelle française est « l’une des plus propres du monde », son modèle n’est pas soutenable à terme. Il ne s’agit pas de la détruire mais d’en faire évoluer la mentalité du toujours plus vers le toujours mieux. La compétition avec l'agriculture industrielle mondiale sera toujours perdue sauf à s'aligner sur des standards sociaux et environnementaux désastreux. Qui le souhaite ?

Il est bien plus rentable pour les exploitants de privilégier la qualité à la quantité, et de compléter leur activité avec des produits diversifiés à haute valeur ajoutée. J’en ai l’exemple au plateau de Saclay où j’habite :
- une ferme avicole bio s’en sort très bien et n’appelle pas à grandir mais à être suivi par d’autres,
- un céréalier bio s’est adjoint une boulangerie qui fait sa marge quand le cours du blé chute,
- une ferme nourrit ses 400 vaches (eh oui !) avec la luzerne d’assolement du céréalier bio. Les lisiers sont partagés et injectés dans les champs environnants. Pas besoin de méthaniseur pour rentabiliser : une cueillette à la ferme (légumes, fruits) et une halle du réseau « Chapeau de paille » pour y vendre aussi le lait labélisé, les yaourts et autres produits maison.

Mais cette agriculture paysanne respectueuse de l’environnement est freinée. Pas par le marché des consommateurs, mais par l’insuffisance des aides à la conversion.
Et que dire de la rétention des terres par l’agriculture dite conventionnelle ? Il y a trop de jeunes candidats maraîchers, arboriculteurs, aviculteurs qui ne trouvent pas un petit bail pour s’installer.

Oui, l’écologie doit être pensée globale, oui produire du biogaz c’est bien, mais le projet du GAEC Tourmel est une fausse solution, comme l’a été la ferme de Drucat. Prétendre concurrencer les fermes usines d’Allemagne ou du Danemark est un leurre, la véritable motivation est de baser son équilibre économique sur une génération supplémentaire de méthane. Alors que des installations raisonnables sont possibles ailleurs pour utiliser toutes sources de matières organique (agglomérations importantes, restauration collective …).

Je suis contre ce projet, non pas tant à cause du nombre de vaches (quoique limite pour l’impact local) mais surtout à cause de ce mirage de l’industrialisation qui, lui, fait disparaître des petites exploitations et fermer des élevages français.

Ces petites exploitations paysannes précieuses pour l’entretien de l’environnement et qui sont à même d’assurer une transition génératrice d’emplois vers un modèle d’agriculture sain et viable.

Et je n’ai pas lu çà dans « Martine à la Ferme » !

dominno
Le 01/07/2019 à 14:31:36

Comment les instances publiques peuvent-elles instruire un dossier aussi insensé ? Où est la prise de conscience de cette profession agricole qui clame à grands renforts d'opérations de communication qu'ils font des efforts pour lutter contre les pollutions diffuses ? On se moque du monde.
Si ce projet aboutit, un lac de 8,5 millions de mètres cube sera totalement pourri et nous serons définitivement fixé sur notre (in)capacité à régler des problèmes simples. Pas besoin d'être un grand chimiste pour comprendre que la méthanisation (financièrement intéressante pour les producteurs d'excréments) ne règle en rien les excédents d'azote et de phosphore contenus dans les digestats de méthanisation, sauf à en interdire leur épandage et les exporter intégralement. Coûts et rentabilité de ces exportations ?
L'azote et le phosphore sont les deux mamelles de l'eutrophisation (pourrissement) des lacs. Qu'en pensent les responsables et scientifiques de la pisciculture de l'Inra-IFREMER en aval immédiat du lac du Drennec ???? On aimerait bien les entendre et les voir monter au créneau ! "Science sans conscience, n'est que ruine de l'âme" ! Réveillez-vous les SEEMIInaristes !
Et pourquoi pas un centre d'enfouissement de déchets nucléaires sur le site du GAEC Tourmel....Soyons fous puisque c'est notre cardinale vertu.
Dans ce projet du GAEC Tourmel, la réalité dépasse l'affliction.
Un tout petit peu de courage, messieurs et mesdames les élus et fonctionnaires chargés de l'intérêt général : celui de dire NON !

Plateau des mille vaches
Le 01/07/2019 à 12:29:05

Ras le bol de cette agriculture industrielle nuisible dont plus personne ne veut plus, qui n'est même pas viable sans les indemnités qu'elle détourne à son profit et au détriment de la Bio. Nous sommes en présence d'une sorte de mafia agricole en Bretagne, autorisations d'extensions délivrées à tour de bras par les préfets, plages interdites à la baignade sur le littoral, cours d'eaux pollués, en toute impunité...Cette agriculture sous perfusion nous empoisonne, maltraite les animaux, détruit l'environnement. Elle est criminelle. Malgré l'omerta et l'autoritarisme français dans ce domaine (les ministres de l'agriculture sont nommés avec l'aval de la FNSEA)la population commence à savoir que le lait de vache n'est pas un bon aliment pour l'humain, mais plutôt un poison. Pourquoi s'enferrer au lieu de changer de modèle? Pourquoi ce combat d'arrière garde est soutenu par l'état? Tout simplement car il s'agit des intérêts financiers de Bayer & Co, de l'industrie pharmaceutique et autre géants de l'agrobusiness. Les éleveurs ne savent-ils vraiment pas à qui profite le crime? Que veulent-ils nous faire croire? Qu'ils sont plus vertueux que les autres? L'élevage industriel doit finir une bonne foi pour toutes, et ce n'est pas pour importer des animaux maltraités et empoisonnés d'ailleurs!

armorica
Le 26/06/2019 à 16:53:22

Les villes de Brest, Landivisiau, Landerneau et les autres... protégeront-elles leur Réserve d'Eau Potable ???

Marie Ange
Le 26/06/2019 à 13:38:50

Je trouve bizarre ce paradoxe: d'un coté on fait la promotion télévisuelle, étatique du produisons local, avec des vaches dans les prés, la fleur à la gueule,on montre les élevages alternatifs et de l'autre... On crée des lois et des commissions pour le bien être animal... Bah, en fait, le politique pense surement: ne faisons pas ce que nous vous montrons!
C'est comme dire ne mangeons pas de viande, pauvres animaux, mais achetons des matières végétales produits dans des pays exploitants de jeunes enfants... C'est vrai, j'oubliais , ce n'est pas chez nous!

A force aberration, nous finirons par nous auto mutiler pour finir par disparaitre.

Christian
Le 25/06/2019 à 20:18:57

Non bien sûr à cette hérésie !!!! peut-être une solution...
Ne plus manger de viande ... Trop dur sans doute, le ventre passe avant tout...Alors une autre solution :
Manger moins de viande, seulement de qualité, qui veut dire vaches élevées, nourries et tuées dans des conditions respectueuses du bien être animal et donc respectueuses du consommateur qui n'est pas pris pour seulement un porte monnaie... Mais ça ce n'est pas encore dans l'air du temps, il faudra sans doute malheureusement quelques années avant que tout le monde en prenne conscience, mais cela évitera peut être de faire venir cette viande infecte de l'étranger. Alors commençons par être un peu responsable, rien ne sert de critiquer si nous n'agissons pas...

Rosy
Le 21/06/2019 à 16:43:30

Mais quand ces faiseurs d'argent comptent-ils commencer à arrêter leurs conneries ?

Serge CABON
Le 19/06/2019 à 10:27:05

Projet complètement incohérent non seulement écologiquement mais également économiquement.
Il est impératif d'abandonner, dès aujourd'hui, cette croyance stupide qu'est le productivisme et le culte de la croissance à tout prix.
Ce genre de projet nous envoie droit dans le mur !

Lionel
Le 18/06/2019 à 21:56:31

Lisez les fiches pédagogiques des scientifiques:
Le CSNM
https://twitter.com/CSNM9   ou https://www.facebook.com/groups/CSNMraison/  

Daniel Chateigner
Le 18/06/2019 à 14:34:38

STOP à la spéculation à outrance.

LETERTRE Frédéric
Le 15/06/2019 à 17:11:30

Bonjour,
Vous parlez de pollutions, mais pensez-vous que vous même vous polluez l'air avec votre vehicule. Il y aura toujours de la pollution. Et à plusieurs reprises vous êtes en train de dire que si il y a des pollutions au lac du Drennec c'est à cause de cette ferme, renseignez voys avant de colporter de fausses informations, cela à été dit a plus reprises que la ferme n'a RIEN A VOIR AVEC CELA.
Au niveau des problèmes économiques que cela pourraient engendré je ne vois pas où il y a un soucis. Car Commana est devenu un village et non une commune. Il n'y plus de commerce donc beaucoup moins de gens à s'arrêter.
Mais si vous préférez que notre France soit remplis d'assister plus que des gens qui voient pour plus tard, continuer à faire des scandales pour des entreprises ou des agriculteurs qui veulent s'en sortir.

Azerty
Le 14/06/2019 à 21:10:33

Préservons notre eau et notre environnement, est-il nécessaire de risquer des pollutions, des dégradations d'un site si proche de la source et du lac du Drennec, sans parler de la pollution visuelle pour les touristes comme pour les habitants et sans parler du bien-être des vaches d'un élevage industriel...

Castel Gérard
Le 14/06/2019 à 20:29:25

La méthanisation est peut-être à concevoir pour gérer un cheptel existant mais "faire de la vache" pour gagner de l'argent en produisant du méthane c'est un peu dévoyer le système tout de même non ?
sachant que les bêtes ne seront jamais au pré et qu'elles seront nourries avec du mais dont la culture est plus que problématique en terme d'environnement et de santé des riverains... on marche sur la tête. Comment un tel projet peut-il naître aujourd'hui ? il y en a qui sont coupés de l'actualité et du bon sens ! non ?!

Katelin
Le 14/06/2019 à 17:59:24

Marre de toute cette pollution !!!

Yvan Yvan
Le 13/06/2019 à 21:43:39

quand arrêterons-nous de demander plus à la terre qu'elle ne peut donner !! quand comprendrons- nous que le capitalisme pour continuer d'exploiter les hommes et la terre se pare des atours les plus verts qui soient !! Il est urgent que nos élus apprennent à dire non. non aux grands projets inutiles et couteux non aux pollueurs de tous acabits. Il y a urgence!!

le lay
Le 13/06/2019 à 15:25:35

notre asso se bat contre toutes les atteintes à la biodiversité et soutient les projets collectifs et respectueux des contraintes environnementales proposés par les habitants de la ZAD après la victoire contre l'aéroport. leur vision d'une agriculture locale débarrassée des intrants polluants, respectueuse des haies ,des mares et de la forêt se heurte aux pratiques productivistes de certains agriculteurs!!! votre combat rejoint le notre pour qu'enfin l'écologie ne soit pas utilisée à des fins d'enrichissement tant par les lobbys agroalimentaires que par les agri productivistes .Il ne suffit pas de mettre le mot VERT à toutes les sauces pour sauver la planète !! soyons plus forts tous ensemble!

nddl poursuivre ensemble
Le 13/06/2019 à 15:06:35

Fini... les camps de concentration...

Sylvie Brulé
Le 13/06/2019 à 13:18:09

Sujet : Non à l'usine à vaches de Commana
Message : Monsieur le Préfet
Ce projet industriel de non-sens, déguisé en projet "vert" est en totale contradiction avec les attentes locales d'une agriculture tournée vers la qualité plutôt que la quantité, une réduction des polluants et une meilleure prise en compte du bien-être animal. Pour l'avenir de Commana, de ses habitants et des Monts d'Arrée, cette ferme usine ne doit pas exister.

Also
Le 12/06/2019 à 23:45:49

Une vision de la production agricole archaïque qui veut toujours dompter et asservir la nature.
Des menaces préoccupantes aussi pour la ressource en eau et la santé du lac du Drennec.
cet élevage est loin d'être un modèle de gestion durable et respectueuse de l'environnement avec sa production actuelle et çà n'est pas en plantant trois noisetiers et un chêne qu'on se refait une vertu.

Kastellin
Le 12/06/2019 à 21:09:35

Bravo les Bretons, un peu plus de lisier ca se verra pas :-(

Quoi.. c'est un parc naturel? une Znieff ou natura 2000 c'est quoi ça ??

Priorité aux cultos et pis c'est tout....

Fab
Le 12/06/2019 à 16:59:09

Dossier mal appréhendé par la DDPP qui n'a pas saisi les dangers :
- risque pour la réserve d'eau potable du Finistère le lac du Drennec ;
- risque écologiques majeures pour la faune et la flore des Monts d'Arrée (parc naturel régional);
- débits et qualité des eaux du ruisseau déjà altérés par le demandeur qui est coutumier des épandages en zone interdite, gros destructeur de talus, glyphosate même en périmètre de captage (protégé) ;
- situation actuelle du lac déplorable avec interdiction de baignade et de consommer les poissons, envasement, cyanobactéries, algues filamenteuse...
- risque de pollutions accidentelle supplémentaires (des dizaines de kilomètres de cours d'eau bretons détruits tous les ans,
- besoin d'instaurer un périmètre de protection aux sources du Mougau et de lui imposer le respect des règles et du cheptel autorisé aujourd'hui.

ELORN
Le 12/06/2019 à 12:09:20

Les projets de méthanisation relèvent de l'enfumage, un thème bien connu des gens de la partie : les quantités d'azote entrantes sont équivalentes à celles sortantes. Et pour alimenter, partiellement, ce type de joujou, du maïs ensilage, notamment...
Quid de passer à 400 têtes ? Pour certains, l'avenir ; pour d'autres, une hérésie. A force de causer avec (certains) laitiers, on se rend bien compte que ce qui permet de dégager un revenu décent et de la trésorerie, ce n'est pas la production de millions de litres mais la réflexion sur les charges de l'exploitation.
Les exemples probants existent déjà.

Et en conclusion, n'est-ce tout simplement pas merveilleux de se trouver en plein parc naturel, et de, au détour des crêtes, poser un regard émerveillé sur Commana, ses parcelles s'élargissant à vitesse grand V, et ses cultures de maïs ensilage sous bâche plastique ?
Bien évidemment, que si !

Serge vieux-têtard
Le 12/06/2019 à 10:01:29

No wayyy!!!

Laura
Le 12/06/2019 à 09:47:40

Commana. Un débat public sera organisé sur le projet d’agrandissement du Gaec Tourmel
https://www.ouest-france.fr/bretagne/commana-29450/commana-un-debat-public-sera-organise-sur-le-projet-d-agrandissement-du-gaec-tourmel-6389365  

Alain Uguen
Le 12/06/2019 à 09:09:50

Ce ramassis de commentaires très éclairés parle d'hypocrisie. Mais de quel côté est l'hypocrisie?
Lorsque l'on aura détruit cette odieuse agriculture conventionnelle que mangerons-nous?? Du bio bien sûr!!!
Hélas la réalité montre le contraire : l’immense majorité des consommateurs ne peut pas ou ne veut pas suivre cette orientation. Il ne s'agit que d'une supercherie politique et écologiste. Et la supercherie est en train d'être découverte beaucoup plus tôt que prévu : la filière de poule pondeuse bio plein air sature et les coopératives laitières bio revoient le prix du lait sérieusement à la baisse en demandant à leurs producteurs de réduire les volumes produits. Mais chut, les français ne veulent que du bio...Vous avez dit hypocrisie??
Reste alors la question de départ : que mangerons nous? La réponse est simple : des produits importés. Là encore les faits le prouvent de manière incontestable : les récents traités passés avec le Canada et ceux en cours de négociation avec le MERCOSUR attestent que le processus est déjà largement engagé. Mais là encore, silence, le sujet est tabou....A chaque élevage conventionnel français qui ferme on favorise un élevage nord américain de plusieurs milliers de vaches qui a le droit d'utiliser environ 80 pesticides supplémentaires et des hormones de croissances interdites depuis bien longtemps en France. A chaque élevage français qui ferme, on favorise un élevage brésilien qui a le droit d'utiliser 112 nouveaux pesticides depuis l'élection de Jair Bolsonaro. Et à tout cela, il faut rajouter les tonnes de fuel et de Kerozen brulées pour ramener tout ça en France.
Bravo les gars, continuez comme cela. La planète et les salariés esclaves des exploitations sud américaines vous remercient chaleureusement.
Se donner bonne conscience et l'air intelligent en crachant sur son voisin agriculteur n'est pas suffisant pour mener à bien une action écologique. L'écologie se raisonne au niveau global. Que cela vous plaise ou non l'agriculture française conventionnelle est l'une des plus propres au monde. La détruire sans réfléchir n'est donc surement pas une solution, bien au contraire.Le sujet est bien plus complexe que cela.

Quant aux commentaires sur le bien-être animal, faut il encore avoir vu des vaches ailleurs que dans le dernier "Martine à la Ferme" pour s'aventurer sur ce sujet, là aussi, très complexe.

Enfin les propos sur la trop grande présence d'agriculteurs dans la zone concernée sont des propos discriminatoires qui n'ont rien à faire dans une démocratie. Navrant quand on réclame de " l'humain"....

Gwen
Le 11/06/2019 à 23:15:34

pollution extrème de l'environnement , des eaux .

le mer marguerite
Le 11/06/2019 à 20:54:54

Ca ne finira donc jamais! Fermes usines, mille vaches, cornues en batterie... Les industriels traient les vaches par les trayons et par le gros intestin maintenant. Assez de les essorer, on les MUUUUUE en zombies sous des néons blafards, avec du rata ignoble sous les naseaux et sans ciel pour y voir des oiseaux. V'là qu'on va plluer les Monts d'Arrée-tez ca d'urgence!
Aïchat Nussy

nusbaum
Le 11/06/2019 à 17:21:05

Conseil municipal. Le projet d’extension Gaec Tourmel attire les foules
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/commana/conseil-municipal-le-projet-d-extension-gaec-tourmel-attire-les-foules-08-06-2019-12305780.php  

Alain Uguen
Le 11/06/2019 à 16:25:39

Cette région que j'adore pour sa qualité de vie ses paysage et mon terrain de jeu favori, ses rivières et ses lacs, serait elle en train de marcher sur la tête? il y a déjà bien trop d'agriculture sur ce basin versent. Pour preuve ces attaques récurrentes de cyano sur un lac qui devrait en être épargné. Déjà le fait que cette demande d'extension soit faite est anormal mais qu'elle soit acceptée est juste impensable. A terme ce serait la mort écologique et donc économique de cette magnifique région.

JP Jardin
Le 11/06/2019 à 15:55:48

Il est essentiel de redonner de la vie à la terre pour la bonne santé de nous tous. Les vaches : aux pâturages !

Véro
Le 11/06/2019 à 13:15:02

Comment peut on encore aujourd'hui penser à augmenter son cheptel de cette quantité?
Quand nous passions le long de cette route pour aller à Pleyber Christ nous voyions des bêtes dans un tas de boue autour du râtelier et c'était honteux de traiter ses animaux de la sorte.
Si les humains étaient traités comme cela?
Non à cette ferme usine dans les Monts d'Arrée NON ET NON

albertine
Le 11/06/2019 à 04:09:32

Nos vaches ne sont pas des machines. Maisdes êtres vivants !!!!

Nannie
Le 10/06/2019 à 10:07:04

Non à cette ferme usine en raison des conséquences désastreuses que cela va avoir sur l'environnement et aussi pour le respect des animaux.

Ghislaine Bricourt
Le 09/06/2019 à 22:00:31

Ce projet montre bien la perversité des politiques nationales dites écologiques, ici la méthanisation, et les impacts désastreux de ces procédés.

Martine
Le 09/06/2019 à 11:26:53

Quelle bande d'hypocrites, seul le fric les intéresse.Il faudra bien un jour que cela s'arrête !

Liliane PHILIPPE
Le 07/06/2019 à 18:21:42

si on redevenait tout simplement Humain! c'est a dire quelqu'un qui respecte et protege faune et flore, une personne empathique, respectueuse de la vie, qui ne se laisse pas influencer et acheter par les lobbyistes et la corruption et surtout qui a garde des valeurs morales
c'est pourtant tellement plus gratifiant de proteger et respecter la vie que de detruire et se remplir les poches d'un fric qui finira par vous bruler et vous detruire aussi

Empathie
Le 07/06/2019 à 17:24:20

La Bretagne deviendrait l'antichambre de l'enfer?
Réveillez-vous, les vrais Bretons, votre beau pays est à l'agonie!

elena
Le 07/06/2019 à 16:07:27

Pauvres bêtes !!! :o(
On devrait faire faire un "stage" aux inventeurs de ce genre d'usines à bétail dans les même conditions qu'ils veulent imposer à ces pauvres animaux. Je ne suis plus végétarienne, je ne risque pas d'être végane, mais je suis toujours révoltée contre les gens qui torturent des bêtes qui ne leur ont rien fait.

Anne
Le 07/06/2019 à 15:10:18

Une aberration écologique, un déni éthique.
Il est grand temps d'inverser les choses, signez et partagez cette pétition nationale, soutenue par le CNVM et le collectif scientifique CSNM

Daniel Chateigner
Le 07/06/2019 à 14:51:38

Aberrant désespérant nous sommes à un point de...non retour.
A quand le changement de la valeur argent par le respect de la vie de l'autre sous toute ses formes?

Paule
Le 07/06/2019 à 13:57:34

Que ce soit dans un site naturel ou pas, ne change rien à l'affaire ! Ces usines à bidoche sont une belle saloperie !

Christine
Le 07/06/2019 à 13:04:08

Bonjour, la Bretagne croule sous le délire productiviste des agriculteurs : pesticides, lisiers, atteintes à la biodiversité.... sans compter le méthane que les ruminants rejettent pendant leur digestion !
La méthanisation des bouses compensera-t-elle les volumes de méthane envoyés dans l'atmosphère par le dégazage des bestiaux ???
Encore un non-sens ! ÇA SUFFIT !

Oryx
Le 07/06/2019 à 11:38:55

Il est intéressant de constater que le projet se situe juste au seuil des 400 têtes de bétail choisi par Greenpeace dans ses statistiques des fermes-usines (où la Bretagne occupe une place de choix. Autrement dit il s'agit de ne pas se faire remarquer.
Mais le projet en lui-même tel qu'il est décrit est absurde, qu'il y ait 399 vaches ou 401.
On marche sur la tête. L'élevage est destiné à l'alimentation humaine et pas à la production d'énergie. L'énergie n'est qu'un sous-produit, un manière de rentabiliser l'exploitation. Encore faut-il que les animaux aient des conditions de vie acceptables. Les bêtes doivent vivre le plus possible dans un environnement naturel de prairies, le passage à l'étable ne servant qu'à les protéger contre le froid et les intempéries. Il y a assez, en Bretagne, de porcheries industrielles ou de poulaillers géants. Cela suffit.

buriti
Le 07/06/2019 à 11:36:53

Déguiser en "vert" des augmentations de nuisances, c'est un non-sens et un mépris de l'environnement et de la population.

Jakes PAGE
Le 07/06/2019 à 11:24:02

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !