image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : À GAUJAC NE LAISSEZ PAS GAGNER LAFARGE

Mise en ligne du 07/01/2019 au 15/03/2019

L'ENQUÊTE PUBLIQUE C'EST MAINTENANT!
LAFARGE PARIE SUR LA BÊTISE DES CAMPAGNES, sur l’achat des consciences et les "copains",
pour saloper la terre et augmenter l’effet de serre
montrons-lui qu’il a tort
Être inculpé de crime contre l’humanité ne lui suffit pas. Il se prétend encore un droit aux pollutions et aux destructions des terres « nécessaires» …à la seule avidité de la multinationale .

2018 aura été la fin du déni: Chaque geste compte pour la biosphère...
Extension de la carrière Lafarge: Dites NON au Commissaire Enquêteur,

LIRE ET ECRIRE UNE LIGNE PERSONNALISEE

Bilan de la cyberaction :

3340 participants

Présentation de la cyberaction :

Les politiques ferment les yeux pour du gravier pas cher, alors que l’impact des carrières à l’écart des fleuves, et en roche massive, est 14 à 80 fois moins fort. (Bien sûr encore moins sur terres pauvres, pour un béton meilleur, et EN PRESERVANT LE RECYCLAGE DU Co² DES TERRES. Cibler d’abord la taxe carbone sur les multinationales et les gros industriels : S’il gagne, LAFARGE va faire tourner près de 20.000 camions annuels, soit 12.000.000 CV mis en œuvre. Si les besoins sont si énormes, UN SEUL grand vraquier venu de régions désertiques et très vendeuses, avec un tonnage équivalent et en UNE SEULE rotation, impacterait le bilan carbone 434 FOIS MOINS (27610CV)! Le camionnage, ensuite, serait très court (après fluvial ou rail) au plus près des besoins, ET SANS RAVAGER LES AGRICULTURES ET LES PAYSAGES de la première région agricole d’Europe.

PLUS Que 11 jours pour ÉCRIRE sur ddt-enquetepublique@lot-et-garonne.gouv.fr.   en préfecture, ou sur mairie.montpouillon@wanadoo.fr.   En mairie, là où déjà il pollue la nappe.

Avec vos propres mots

Le message est volontairement court pour que vous rajoutiez vos propres arguments.

Merci de cliquer sur "modifier des éléments" et collez votre propre texte
(Sur 1-3 lignes). (Dire que vous aimez bien ou connaissez Gaujac est évidemment un plus)

QUELQUES IDÉES D’ARGUMENTS EN VRAC :
-Disparition de la terre nourricière et du puit de carbone dans le temps même du risque imminent de l’emballement climatique
– Abandon à l’avenir de «lacs-nappe» pollués, en dépit de toujours les mêmes promesses - Risques d’empoisonnement des puits de consommation -
- Certitudes de pollutions fortes de la nappe lors des inondations -
- Risque sérieux de détournement de la Garonne, avec le gigantisme de 200Ha de trous jointifs à h.11m de fond –Ce qui a été expressément interdit à côté (Lagruère) par la Préfecture sur 27Ha, deviendrait acceptable à GAUJAC sur 200Ha ?!? -
- Risques forts pour les personnes et les biens, devenus totalement imprévisibles lors des crues majeures, après l'abaissement de la digue de la D933
– Jusqu’à quand, jusqu’où, les TROUS qui mangent les bords de fleuve ?
- Ce gravier est d’ailleurs le nôtre: où le prendre ensuite? Violations multiples du Code de l’Environnement, de la Loi sur l’eau, du Code Pénal sur les dangers créés

MAIS…TOUT LE MONDE S’EN FOUT !!! Personne ne veut mécontenter HOLCIM-LAFARGE et ses dividendes suisses…

Ouverture d’une enquête publique relative au projet de la SAS LAFARGE GRANULATS FRANCE, de renouvellement et d’extension d’une carrière alluvionnaire située sur les communes de MONTPOUILLAN et GAUJAC
http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/enquete-publique-carriere-lgf-a-montpouillan-et-a5435.html  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Dites Non à l'extension de la carrière Lafarge

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

46 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

J'ai signé la pétition "Gaujac / Lafarge".

Pourtant je ne suis pas d'accord avec l'expression "bêtise des campagnes". Ayant vécu plus de quarante ans en région parisienne, je peux vous assurer que j'y ai rencontré pas mal de bêtise, mais pas plus que celle que je vois autour de moi dans le Loir et Cher où je vis actuellement !

Les luttes écologiques et environnementales demandent de rassembler large, très large, dans les villes comme dans les campagnes. En évitant de stigmatiser celles et ceux qui pourraient s'y joindre.

Bien amicalement.
Claude

ClaudeS
Le 15/01/2019 à 16:59:10

tout simplement écœurée par tous ces élus qui se fichent royalement des lois, et font leur sale cuisine entre "amis". Où l'on voit que les maires ne sont pas non plus ces "petits saints à l'écoute" qu'on nous présente tous ces temps-ci sur les ondes. Quant à cette "démocratie" et ce "la loi, rien que la loi" dit jusqu'à vomir, ce serait risible si ce n'était pas si grave.
La Nature, les animaux, la Terre , beaucoup, beaucoup s'en fichent éperdument, et pour moi, en tous les cas, cela est et restera ma première priorité de vote.

mm82
Le 12/01/2019 à 15:19:26

tout simplement écœurée par tous ces élus qui se fichent royalement des lois, et font leur sale cuisine entre "amis". Où l'on voit que les maires ne sont pas non plus ces "petits saints à l'écoute" qu'on nous présente tous ces temps-ci sur les ondes. Quant à cette "démocratie" et ce "la loi, rien que la loi" dit jusqu'à vomir, ce serait risible si ce n'était pas si grave.
La Nature, les animaux, la Terre , beaucoup, beaucoup s'en fichent éperdument, et pour moi, en tous les cas, cela est et restera ma première priorité de vote.

mm82
Le 12/01/2019 à 15:17:49

arrêtons de massacrer notre terre nourricière, surtout pour de l'argent qui remplit les poches de financiers étrangers

un anonyme
Le 12/01/2019 à 15:08:15

Nous connaissons ce problème dans la Somme. Un propriétaire terrien et maire de surcroit, a décidé d'ouvrir une carrière en plein village. Celui-ci devient une zone industrielle par le passage incessant de camions de fort tonnage. Mais là aussi, malgré deux enquêtes donnant un avis défavorable, avec l'appui ou le silence des "copains", il agit... Son tiroir-caisse passe devant nos fenêtres et seul ce profit compte !!

mirabelle80
Le 12/01/2019 à 10:37:24

1-Confusion dommageable pour l'enquête, la Préfecture le reconnait pleinement : La commune de réception est MONTPOUILLAN, mais par suite d'une coquille de la-dite Mairie l'adresse mail qui arrive réellement est étrangement mairie.montpouillon@wanadoo.fr.   !! Avec ON comme couillONs ! Devant cette confusion castratrice, voire invalidante que la Préfecture déplore, nous vous suggérons de privilégier:
ddt-enquetepublique@lot-et-garonne.gouv.fr.   .

2- Le désir de montrer sur une seule page le plus possible des mille morts qui nous menacent, a conduit à une certaine confusion qui nous est parfois reprochée. Légitimement.
Alors, dit plus simplement :
À coups de dérogations, LAFARGE bafoue la réglementation sur l’eau, sur l’effet de serre, sur la biodiversité et détruit sans retour possible les terres alluviales (les meilleures terres d’Europe) en un projet gigantesque de 200 Hectares qui prétend ravager principalement GAUJAC, quand le risque d’emballement climatique est imminent. GOUVERNER C’EST PRÉVOIR ? VRAIMENT ??
Pour maintenir leurs profits, les carriers mentent systématiquement sur les besoins collectifs réels, alors que depuis 2007 la demande est revue en baisse de 40% (un chiffre de leur propre organisme référent).
Violations multiples du Code de l’Environnement, de la Loi sur l’eau, de la propriété privée, du Code Pénal sur les dangers créés, MAIS…DÉROGATIONS! TOUT LE MONDE politique S’EN FOUT ! Après eux le déluge pour du gravier pas cher... Bien peu osent mécontenter HOLCIM-LAFARGE et ses dividendes suisses…

Si vous souhaitez participer, nous avions donc mis sur cette page surchargée quelques suggestions d’arguments à utiliser à votre convenance, MAIS avec vos propres mots, puisque les copié-collés ne compte pas pour le commissaire enquêteur. De même préciser qu’on connait (ne serait-ce que comme un point sur la carte), ou qu’on aime Gaujac, est un plus évidemment, puisqu’on est censés personnaliser nos contributions pour qu’elles soient prises en compte.

Bien@vous,
VIGILANCE GRAVIERES

VIGILANCE GRAVIERES
Le 11/01/2019 à 18:56:33

Le rôle des politiques est d'interdire que de tels dégâts environnementaux ne soient commis sauf à être soupçonnés de conflits d'intérêt graves.

marie-juliette hamon
Le 11/01/2019 à 17:32:50

argumentaire pas très clair et vindicatif sans réelle utilité ("TOUT LE MONDE S'EN FOUT" ??) ; ça me gêne de signer même si le sujet est motivant

catherine
Le 10/01/2019 à 15:06:53

La Terre n'appartient pas qu'aux grands groupes financiers.
Comme l'a dit un grand Homme, nous l'empruntons à nos enfants.

un anonyme
Le 10/01/2019 à 14:07:44

Je suis contre les gravières à Gaujac !!!!!!

Pierre FRAPPRIE
Le 09/01/2019 à 15:21:26

Je signe cette pétition. stop à Lafarge, mettons fin aux agissements des grands groupes, donc aux riches de chez Macrottes ....

recife
Le 09/01/2019 à 15:18:41

Mettons toutes nos énergies et finances à développer les énergies non polluante

un anonyme
Le 09/01/2019 à 00:59:41

De plus la confiance en LAFARGE a été bien mise à plat.
Quelle honte pour la France.

jacadi
Le 08/01/2019 à 21:58:10

Notre terre nourricière va être dévastée au nom du profit
Je dis NON à ce projet.
On sait de quoi LAFARGE est capable et on sait aussi le mal qu'il a déjà fait par ailleurs.
Pauvre France .....

cecel 45
Le 08/01/2019 à 21:41:24

Je n'ai rien compris à cette pétition ! Le texte n'est vraiment pas clair. Comment signer dans ce cas ?
Cordialement
Régine

Régine
Le 08/01/2019 à 19:12:54

Abandon à l’avenir de «lacs-nappe» pollués, en dépit de toujours les mêmes promesses - Risques d’empoisonnement des puits de consommation -
Pierre MICHARD

MICHARD Pierre
Le 08/01/2019 à 18:45:28

non à l'extension de la carrière Lafarge.

quand allons-nous admettre que des "voyous" comme Lafarge
n'ont pas de raison d'exister puisque leur seule présence est synonyme de désastre, de massacre de la nature. il faut arrêter de donner la main à des irresponsables, des destructeurs de notre belle planète. Réveillez-vous.

simon claude
Le 08/01/2019 à 16:16:34

d accotd avec vous protegeons les gravières construisons autrement / sauvons crs lieux embl"matisues de cette Garonne

un anonyme
Le 08/01/2019 à 15:53:34

Il serait temps que les industriels n'utilisent plus le sable, ne fassent plus du béton mais il y a x autres matériaux possibles pour les constructions de logements et autres bâtiments.

Mélaine
Le 08/01/2019 à 15:45:23

L'activité économique doit être compatible avec la défense de l'environnement.

Andrieux J-F
Le 08/01/2019 à 15:19:41

et dire que vous étiez sponsor de l'écologie en la personne de Mr Hulot !
blanchiment d'image ?
il est grand temps de ne plus oeuvrer que pour la finance.
votre responsabilité face à l'humanité est grande. sachez enfin la mériter.

audrey
Le 08/01/2019 à 15:19:02

Je trouve le "Plus d'info" peu clair et confus, donc peu convaincant. Désolé.

Maurice Bérard
Le 08/01/2019 à 14:59:07

EN substance ce que j'ai mis dans le message au commissaire si vous le l'avez déjà vu
Quel intérêt pour la France ou l'Europe d'enrichir les actionnaires Suisses en premier lieu ? https://fr.wikipedia.org/wiki/LafargeHolcim  

De plus les emplois et les espoirs de transformer l'activité de ce secteur très émetteur de CO2 et au fort impact environnemental s'envolent.https://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/lafarge-holcim-un-groupe-de-moins-en-moins-francais_2774753.html  
Ca ne va pas dans le sens de la COP21 dont la France prétendaient être le champion, mais en même temps ...

dm46
Le 08/01/2019 à 14:32:41

bien trop de contradiction dans ce dossier !!!

un anonyme
Le 08/01/2019 à 13:26:17

Cessons de massacrer notre PasNète..!

DAY
Le 08/01/2019 à 12:35:39

Il est indispensable d'arrêter le bétonnage

un anonyme
Le 08/01/2019 à 12:32:22

dirigeants de Lafarge : vous n'avez pas d'enfants ? Si oui, vous vous en fichez de ce que vous allez leur laisser ? Une terre dévastée par VOTRE VOLONTE !!!

silvy.nicoise
Le 08/01/2019 à 11:54:20

#GBM #GrandsBanditsMéconnus

vetholistic
Le 08/01/2019 à 11:53:04

Non à tous les pesticides vecteur de cancers.....

OUI au recyclage, à la permaculture et à l'agriculture raisonnée : il en va de la vie de nos paysans.

gardiane

un anonyme
Le 08/01/2019 à 10:55:05

Non à ce projet destructeur de terres agricoles fertiles dont nos enfants aurons besoin un jour ou l'autre.

oui au recyclage il est plus que temps de changer de méthode .

Marsupilami
Le 08/01/2019 à 10:41:16

Je souhaite que le rapporteur se rende compte qu'il faut sauver Gaujac et l'environnement, c'est important pour le futur, et ne laissons pas Lafarge détruire le paysage, et les gens qui l'habitent, non à la gravière !

Berthe
Le 08/01/2019 à 10:36:54

Pas d'extension sans programme de dépollution efficace et honête !

un anonyme
Le 08/01/2019 à 10:23:36

Quand on sait ce dont LAFARGE est capable...

un anonyme
Le 08/01/2019 à 09:14:14

Cessons de manger la terre ! On n'a plus faim

Yves de Bressy
Le 08/01/2019 à 02:10:35

Non à l'extension de la carrière Lafarge.
Arrêtons le toujours plus, recyclons les matériaux de construction

Jean-François BILLEY
Le 07/01/2019 à 21:51:41

Tous ensemble refusons tous ces projets nuisibles, inutiles, et couteux,qui sabote notre maison la Terre. Je signe pour m'unir aux courageux de Gaujac.

chouette
Le 07/01/2019 à 20:34:25

Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Dites Non à l'extension de la carrière Lafarge. Il n'est pas pensable que La ville de Gaujac soit prise en étau par la gravière avec le risque de pollution et de destruction écologique qui vont avec.
Veuillez croire en ma vigilance citoyenne sans faille.
Irène Macquet

un anonyme
Le 07/01/2019 à 18:48:46

Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Dites Non à l'extension de la carrière Lafarge
J'habite l'Ariège et je suis titulaire de la CDNPS en commission carrière.
J'ai participé à la révision du SDC09. Je sais à quel point le carriers sont capable de jouer sur les mots, annoncer des chiffres faux pour faire croire à une demande croissante, nier en bloc les conséquences de remblaiement avec des déchets inertes qui ne le sont pas.
Vu l'impossibilité (ou l'absence de volonté) de la part de l'administration préfectorale et régionale pour effectuer des contrôles sérieux les mesures imposées par l'AP ne sont absolument respectés. Les résultats sont une pollution massive de la nappe alluviale de l'Ariège, l'abaissement du niveau de la nappe en aval des gravières, la pollution et/ou l'assèchementdes puits pour l'irrigation ou l'alimentation en eau potable.

Strub
Le 07/01/2019 à 18:41:41

Plutôt que de continuer à creuser pour extraire de la matière première, il serait intelligent de recycler les produits de démolition pour les remettre dans le circuit.
La grave de béton concassé est obtenue par un tri, une réparation, un précriblage, un concassage, une désolidarisation béton/acier avant criblage final pour séparer la grave des cailloux concassés.
Veuillez agréer, Monsieur le Commissaire Enquêteur mes salutations citoyennes attentives à votre décision.

danièle gueguen
Le 07/01/2019 à 18:37:30


Cette entreprise est immonde et devrait disparaître!

Hérisson
Le 07/01/2019 à 17:53:48

Lafarge à largement démontré depuis des années qu'il se comportait comme un voyou allons nous continuez longtemps à laisser faire!

un anonyme
Le 07/01/2019 à 17:20:27

Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Il est urgent de dire non à ce projet qui fragilise tout un village et détruit des terres agricoles à long terme

Andrée JOUVENOT
Le 07/01/2019 à 17:08:37

Entreprise Lafarge, Lafarge? n'est ce pas celle qui, là bas ... Il faut arrêter de creuser des tunnels et des carrières et des gravières, une taupe s'y perdrait, des riverains et des persona grata sentiraient la terre meuble sous leurs pieds, respireraient les pots des poids lourds, boiraient de l'eau contaminée. Ca suffit! comme dirait ...
Respectueusement,
CNV

un anonyme
Le 07/01/2019 à 16:48:41

A ce rythme d'e destruction des terres agricole et des espaces végétalisés, la terre ne tardera pas à se débarrasser de l'humanité

Alain81
Le 07/01/2019 à 16:31:13

Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Dites Non à l'extension de la carrière Lafarge
Pour risques de disparition de la terre nourricière,d’empoisonnement des puits de consommation,pollutions fortes de la nappe lors des inondations, de détournement de la Garonne avec le gigantisme de 200Ha de trous jointifs.
Enfin Violations multiples du Code de l’Environnement, de la Loi sur l’eau, du Code Pénal sur les dangers créés.

dominique leclercq
Le 07/01/2019 à 16:12:15

Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Dites Non à l'extension de la carrière Lafarge.
Plutôt que de continuer à creuser pour extraire de la matière première, il serait intelligent de recycler les produits de démolition pour les remettre dans le circuit.

voir par exemple
https://yprema.fr/index.php?rub=qui_sommes_nous_  
→ Les déconstructions du BTP
La grave de béton concassé est obtenue par un tri, une réparation, un précriblage, un concassage, une désolidarisation béton/acier avant criblage final pour séparer la grave des cailloux concassés.
Veuillez agréer, Monsieur le Commissaire Enquêteur mes salutations citoyennes attentives à votre décision.

Alain UGUEN
Le 07/01/2019 à 11:54:12

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !