actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

La Terre vue depuis l’espace

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Loi Alim: le compte n'y est pas !

Mise en ligne du 13/09/2018 au 19/09/2018

Les députés reprennent leur travail sur la loi Alimentation après un premier texte décevant adopté avant l'été. Pour Nicolas Hulot qui avait boycotté la conclusion des Etats Généraux de l'Alimentation comme pour nous « le compte n'y est pas »

Bilan de la cyberaction :

2583 participants

16/09/18
Après une nuit de débats houleux, les députés ont finalement adopté le 15 septembre le projet de loi Alimentation en deuxième lecture. Les parlementaires se sont notamment prononcés contre l'inscription de l'interdiction du glyphosate, pour l'expérimentation d'un menu végétarien dans les cantines ou la suppression des couverts en plastique. Le texte doit désormais retourner au Sénat le 25 septembre.
https://www.usinenouvelle.com/article/les-principales-evolutions-de-la-loi-alimentation.N741829    

Présentation de la cyberaction :

A l'heure du réexamen qui fait suite à la démission du Ministre de la Transition, nous vous proposons d'interpeller vos députés pour obtenir la concrétisation de l'engagement de l'interdiction du glyphosate, de tous les néonicotinoides et de tous les pesticides avec un fonds d'indemnisation pour les victimes de maladies liées à ces produits, l'interdiction d'épandage près des habitations, la séparation des fonctions de conseil et de vente, l'interdiction des poules en cage et du bétail sur béton.

Marche stop glyphosate et tous les pesticides, à Paris
https://reporterre.net/Marche-stop-glyphosate-et-tous-pesticides  

Loi alimentation : y aura-t-il un sursaut environnemental à l’Assemblée ?
http://civicrm.fne.asso.fr/civicrm/mailing/view?reset=1&id=8493    

François de Rugy maintient l'engagement de sortir du glyphosate "dans les 3 ans"
https://www.youtube.com/watch?v=YN1DWBiy7kA  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,

Pour moi comme pour Nicolas Hulot le compte n'y est pas dans la loi Alim.
Je vous demande donc de voter les amendements qui proposent l'interdiction du glyphosate et de tous les pesticides avec un fonds d'indemnisation pour les victimes de maladies liées à ces produits, l'interdiction d'épandage près des habitations, la séparation des fonctions de conseil et de vente, l'interdiction des poules en cage et du bétail sur béton.
Attentif à vos votes, je vous prie d'agréer mes salutations citoyennes

 

16 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

S'il vous plait cessez d'écouter les lobbies.....surtout ceux qui n'ont que l'intérêt financier en vue et non pas la santé de la population.

Gaud gene
Le 19/09/2018 à 22:49:28

Cela fait 40 ans que chaque année, en octobre, la Société d'endocrinologie pédiatrique apporte la preuve du danger des perturbateurs endocriniens sur l'appareil génital dès la vie intra utérine et l'enfance.Dans mon hameau, dans un rayon de 300m autour de chez moi,il y a plusieurs cas de cancer du système lymphatique. Les familles sont très fières que leur parent malade ait accès aux soins les plus pointus...QUE FAIRE?

marie-juliette hamon
Le 18/09/2018 à 14:56:40

Après une nuit de débats houleux, les députés ont finalement adopté le 15 septembre le projet de loi Alimentation en deuxième lecture. Les parlementaires se sont notamment prononcés contre l'inscription de l'interdiction du glyphosate, pour l'expérimentation d'un menu végétarien dans les cantines ou la suppression des couverts en plastique. Le texte doit désormais retourner au Sénat le 25 septembre.
https://www.usinenouvelle.com/article/les-principales-evolutions-de-la-loi-alimentation.N741829  

Alain UGUEN
Le 17/09/2018 à 10:23:52

Pourquoi ne développe-t-on pasle naturel, au lieur de prétendre construire un monde artificiel, autour de poisons, à terme criminel et sans lendemain?

un témoin
Le 15/09/2018 à 11:24:34

Glyphosate. L’interdiction dans la loi à nouveau rejetée
Au terme d’un long débat en nouvelle lecture du projet de loi Agriculture et alimentation, les députés ont rejeté, au petit matin, ce samedi, l’ensemble des amendements visant à graver dans le texte l’engagement présidentiel d’interdire la substance « au plus tard dans trois ans ».
© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/france/glyphosate-l-assemblee-refuse-encore-d-inscrire-son-interdiction-dans-la-loi-15-09-2018-12079147.php#R66XimV5kLX7B2eR.99  

Alain UGUEN
Le 15/09/2018 à 09:35:01

Madame, Monsieur,

Pour moi comme pour Nicolas Hulot le compte n'y est pas dans la loi Alim.

Je vous demande donc de voter les amendements qui proposent l'interdiction du glyphosate et de tous les pesticides avec un fonds d'indemnisation pour les victimes de maladies liées à ces produits, ainsi que ceux visant à séparer le conseil agricole et la vente d'intrants. Il est primordial que les agriculteurs retrouvent leur indépendance et leur autonomie face à la grande distribution, face à l'industrie agro-chimique et agro-alimentaire, face à la FNSEA et ses dérivés,qui ne sont que le prolongement, auprès des agriculteurs, des industries agricoles et qui ne servent que les intérêts de ces dernières (cf M. BEULIN, PDG du groupe AVRIL). Les agriculteurs ne les intéressent pas, voire même les gênent comme le prouvent la diminution de 30% du nombre d'exploitation tous les 10 ans depuis les années 60. La seule chose qui les intéressent ce sont des produits agricoles bruts à bas coût pour préserver leurs marges et les intérêts de leurs actionnaires. Moins il y aura d'agriculteurs et plus facile çà sera à gérer pour eux.

Attentif à vos votes, je vous prie d'agréer mes salutations citoyennes

ERIC ROBIN
Le 14/09/2018 à 21:03:35

quand Est-ce que les paysans comprendront qu'ils se tirent 1 balle dans le pied en continuant à utiliser le glyphosate

Béatrice
Le 14/09/2018 à 18:59:51

A coup sûr, le compte n'y est pas!!!! Rien sur la signalétique des produits en fonction de leurs qualités nutritionnelles, peu de choses sur l'agriculture le bio, les conditions d'élevage des animaux etc.....).
Avec Macron, il ne faut pas perturber la marche des affaires....

cactus
Le 14/09/2018 à 18:27:24

Bravo Hulot pour cette démission qui relance le débat de la pollution et de la protection de la planète. On n'en a qu'une
et il est à craindre que les dégâts ne nous entraînent tous dans une grand "trou noir".

HM

Hélène MAURY
Le 14/09/2018 à 16:49:41

Il ne faudrait pas oublier dans la loi ALIM les nanoparticules que nous absorbons par l'eau de boisson, les poissons de rivières et de mer, la viande et les laits (les animaux mangeant des fourrages et herbes polluées), l'air que nous respirons tout cela du fait des déchets de plastiques innombrables déversés à ciel ouvert ou retraités et dans ce cas nous sommes pollués, tout est pollué par les dioxines rejetées par les incinérateurs malgré les filtres. Et aussi les contaminations nucléaires. Tout cela est en train de modifier nos organismes, produits des maladies inguérissables, entraîne l'infertilité des hommes et des femmes et des malformations monstrueuses chez les nouveaux nés. Ce n'est pas d'aujourd'hui et il est grand temps de se battre contre le fléau du plastique et des déchets. A voir d'URGENCE, pour ceux qui ne l'ont pas encore vu, le film "TRASH" produit et enquêté par Jérémie Irons.

Lucky THIPHAINE
Le 14/09/2018 à 16:46:39

Des coquelicots dans les champs et plus des pesticides.

https://nousvoulonsdescoquelicots.org/  

Merci à celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore cet appel citoyen de le signer et de le transmettre. Seules de telles initiatives pourront faire évoluer les choses. Le changement ne peut que venir de nous, du bas.

Jean-Michel MOCAER
Le 14/09/2018 à 15:37:52

Il est grand temps que ces reculades cessent. Etudes, témoignages et... procès à l'échelle mondiale prouvent à quel point la situation est grave. Viticulteurs et agriculteurs sont les premières victimes.Ce n'est pas quant on est à l'article de la mort qu'il faut réfléchir mais avant. Quant aux riverains, aberrant qu'ils continuent à subir. Comme pour le tabagisme passif, plus d'intoxication passive !

Liliane DEVILLERS
Le 14/09/2018 à 15:30:54

Sujet : Loi Alim: le compte n'y est pas
Message : Madame, Monsieur,

Pour moi comme pour Nicolas Hulot le compte n'y est pas dans la loi Alim^t
Je vous demande donc de voter dans l'intérêt de tous les amendements qui proposent l'interdiction du glyphosate et de tous les pesticides avec un fonds d'indemnisation pour les victimes de maladies liées à ces produits, l'interdiction d'épandage près des habitations, la séparation des fonctions de conseil et de vente,
Attentif à vos votes, je vous prie d'agréer mes salutations citoyennes

chalot
Le 14/09/2018 à 14:29:55

les lois,c'est de la poudre aux yeux,les parlementaires des marionnettes et les organismes de "protection"(sic) de la fumisterie.
j'y crois plus

un anonyme
Le 14/09/2018 à 13:20:58

Je n'ai rien perçu de force de loi dans cette comédie 'loi alim', et je regrette que le soutien que vous sollicitez n'identifie pas clairement l'injustice de la question des prix agricoles,cela revient à n'instituer uniquement des restrictions qui seules ne régaleront rien, dressera les uns contre les autres avec drames humains à la clé,suicides,faillites,et intoxications des consommateurs, dégradations environnementale. Les agriculteurs doivent revenir des paysans en charge d'une part importante de la préservation des campagnes. La fnsea doit être auditée sur son rôle et la compatibilité de défense des agriculteurs et de partenariat économique intermédiaire avec état fournisseurs, banques!

degorce roger
Le 14/09/2018 à 11:10:57

Projet de loi Alimentation : où en est-on ?
https://www.dossierfamilial.com/consommation/alimentation/projet-de-loi-alimentation-ou-en-est-86705  

Alain UGUEN
Le 14/09/2018 à 08:42:40

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !