actualité écologie

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Ne laissez pas vos appareils en veille

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Les 10 jours verts Transacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

victoire pour Gabriel Dufils

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

OPÉRATION

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

La Terre vue depuis l’espace

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Contre le piégeage d'un demi-million d'alouettes des champs

Mise en ligne du 27/07/2018 au 15/08/2018

Nicolas Hulot, qui avait appelé à une mobilisation générale pour mettre fin à l’effondrement des oiseaux des champs, pourrait autoriser dès cet automne le piégeage de 370.000 alouettes (soit 3,5 fois plus que les 106.000 piégées la saison précédente !), qui s’ajouteraient aux 180.000 tuées au fusil chaque année. Soit ½ million d’alouettes tuées en une seule saison en France !

Bilan de la cyberaction :

3084 participants

28/09/18
Oiseaux : le ministère de l'Ecologie légitime les chasses traditionnelles
Les chasses traditionnelles aux alouettes, merles, grives, vanneaux et pluviers dorés vont pouvoir se poursuivre dans plusieurs départements français. Le ministère de la Transition écologique a en effet publié onze arrêtés au Journal officiel qui fixent des quotas pour chaque espèce et réglementent ces chasses pour la saison 2018-2019.
Compte tenu des près de 24.000 avis, pour la plupart défavorables, recueillis lors de la consultation publique organisée courant août, le ministère indique avoir fixé les quotas au niveau des prélèvements réalisés pendant la saison précédente alors qu'il comptait initialement les augmenter. "Cela permet d'entériner la tendance à la réduction progressive des prélèvements de ces espèces constatée depuis plusieurs années", explique-t-il dans un communiqué. Et de donner l'exemple de l'alouette pour laquelle le plafond de prélèvement est passé de 370.000 en 2015 à 106.500 en 2018.

"Il faudrait savoir quel est le vrai discours : est-ce celui de la sauvegarde de la biodiversité ou celui de la gibecière bien remplie ? D'un côté, on nous invite à préserver le vivant et de l'autre et contre l'avis des Français, on continue à tuer toujours plus d'espèces et plus longtemps ! En France, on tue 64 espèces différentes d'oiseaux contre une moyenne de 24 espèces en Europe", s'insurge Allain Bougrain Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO).

L'ONG, qui annonce attaquer plusieurs des textes devant le Conseil d'Etat, rappelle les récentes études du CNRS et du Muséum national d'histoire naturelle montrant qu'un tiers des oiseaux des champs ont disparu en quinze ans. "La réflexion sur l'évolution concernant ces chasses traditionnelles va se poursuivre, dans le cadre des négociations en cours sur la chasse et la protection de la biodiversité, pour une meilleure prise en compte de la souffrance animale", assure de son côté le ministère. Le 27 août dernier, Emmanuel Macron validait, lors d'une réunion qui allait emporter la décision de Nicolas Hulot de quitter le gouvernement, une réforme de la chasse prévoyant une gestion adaptative des espèces.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/Oiseaux-ministere-Ecologie-legitime-chasses-traditionnelles-32083.php4  

15/08/18 La consultation est terminée

Présentation de la cyberaction :

Dans son communiqué la LPO précise:
https://www.lpo.fr/communiques-de-presse/nicolas-hulot-va-t-il-autoriser-le-piegeage-et-le-tir-d-un-demi-million-d-alouettes-des-champs-dp2  

Le Conseil national de la chasse et de la faune sauvage -composé en grande majorité de chasseurs- vient le 24 juillet 2018 de donner un avis favorable aux projets d’arrêtés de Nicolas Hulot qui les autoriseraient à tuer jusqu’à 370.000 alouettes supplémentaires par piégeage. On se souvient pourtant de l’intervention sincère et émouvante du Ministre de la transition écologique et solidaire devant l’Assemblée nationale le 21 mars dernier.

Cette déclaration solennelle sur le thème de « j’ai besoin de votre indignation » commençait par : « 30% d’oiseaux en moins en quelques années ». Elle faisait référence aux études du CNRS et du MNHN qui venaient de confirmer un effondrement de 1/3 des effectifs des oiseaux inféodés aux milieux agricoles en 15 ans. Parmi les espèces les plus impactées, les chercheurs soulignaient notamment la situation catastrophique de l’alouette des champs.

Déjà en 2014, l’ONCFS alertait : « En Europe, les tendances fournies par le Pan-European Common Bird Monitoring Scheme (EBCC) témoignent d’un déclin continuel des populations nicheuses d’alouettes des champs depuis les années 80 (-55% sur la période 1980-2014). Un déclin d’une magnitude similaire est également observé en France depuis le milieu des années 1990 (-1 à 2% par an ; Roux et al. 2015).

Puisque Nicolas Hulot a besoin de « notre indignation », il peut compter sur celle de la LPO dès lors qu’il autoriserait, en plus du fusil, le piégeage avec des pantes et matoles (piège qui sert aussi à capturer d’autres espèces comme les pinsons) de 370.000 alouettes à savoir : 210.000 alouettes dans le département des Landes, 120.000 dans celui de la Gironde, 25.000 pour les Pyrénées Atlantiques et 15.000 pour le Lot et Garonne, ce qui fera ½ million d’alouettes des champs tuées en une seule saison en comptant les 180.000 abattues au fusil (chiffres ONCFS).

Le piégeage est autorisé à titre dérogatoire, à condition notamment de fournir chaque année le nombre d’oiseaux capturés. Pour la saison 2017-2018, les chasseurs disent avoir piégé 106.285 alouettes dans les 4 départements autorisés en plus des tirs. Comment l’Etat pourrait-il pour la saison 2018-2019 fixer un quota plus de 3 fois supérieur aux prélèvements de l’année précédente s’agissant d’une espèce en fort déclin ?

Certes l’agriculture intensive reste l’une des premières causes du déclin des alouettes des champs. Mais les prélèvements cynégétiques ne peuvent plus être négligés pour les espèces les plus fragiles. Alors que le Ministère de la transition vient de lancer un plan d’action en faveur de la biodiversité, le piégeage et le tir de 500.000 alouettes des champs discréditerait toutes les initiatives envisagées.

Nous invitons les plus courageux à déposer sur le site.
http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=1850  

Après avoir consulté l'argumentaire de la LPO
Sous prétexte de « traditions », le Ministère de la transition écologique et solidaire veut, comme les années précédentes, autoriser diverses pratiques cruelles de piégeage de centaines de milliers d’oiseaux. En plus d’être cruels, certains de ces pièges sont non-sélectifs :
https://www.lpo.fr/actualites/mobilisons-nous-contre-le-piegeage-cruel-de-centaines-de-milliers-d-oiseaux-en-france  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,
Alors que le Ministère de la transition vient de lancer un plan d’action en faveur de la biodiversité, le piégeage et le tir de 500.000 alouettes des champs discréditerait toutes les initiatives envisagées.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

56 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Savoir respecter ce qui nous entoure devrait être le maître mot du ministère de la transition écologique! Sinon, il y a usurpation, votre ministère devrait s'appeler "le ministère de la guerre des d'animaux sauvages". N'oublions pas que nous sommes des locataires de cette merveilleuse planète. Notre devoir est de protéger la terre, la faune, la flore, l'air, l'eau et ne pas faire des razzias en éradiquant des espèces en voie de disparition.
Pourquoi les chasseurs ont leur mot à dire depuis des décennies et nous qui essayons de protéger notre environnement nous ne sommes jamais consulter ! Ou est la démocratie ?
De plus, ces oiseaux sont victimes de la pollution et de l'agriculture intensive autorisée par le ministère de l'agriculture et de l'alimentation.

Mimosa88
Le 15/07/2019 à 20:25:38

le piégeage et le tir de 500.000 alouettes des champs discréditerait toutes les initiatives envisagées.


Que deviendrait alors la biodiversité???

Nane
Le 01/10/2018 à 16:30:52

la honte ! la pantomine ! cet élu "écolo" n'en porte que le nom et sera hyper décevant
nomination pantomine inaccceptable ,ce gouvernement est un fl'au absolu sur presque tout !!

deanna martin
Le 01/10/2018 à 16:16:30

Le but de ces massacres d'oiseaux est pour quoi exactement, Juste tuer pour tuer ou pour en faire des patés?

cineame
Le 01/10/2018 à 13:50:39

J'en suis à me demander quelle est l'utilité de Monsieur Hulot. Le découragement ne doit pas nous envahir face à ce manque d'efficacité, mmais c'est dur ...

Johanne ALEXANDRE
Le 08/08/2018 à 10:37:02

@ Laurent
Voici quelques éléments de réponse :

- Qu'en pensent les scientifiques :
https://lejournal.cnrs.fr/articles/ou-sont-passes-les-oiseaux-des-champs  

- Données officielles.gouv : (consulter les graphiques sur évolution des espèces spécialistes et évolution par milieux)
http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/indicateurs-indices/f/1964/1115/evolution-labondance-oiseaux-communs.html  

- Résumé évolution espèce au niveau national :
En France, les données STOC (Suivi Temporel des Oiseaux Communs) montrent que la tendance à la baisse des populations nicheuses se poursuit atteignant 30% sur 1989-2013 et 18% sur 2001-2013 soit une diminution continue de 1,2% par an. (Extrait de l'Atlas des oiseaux de France métropolitaine Vol 2 édition 2015 - Delachaux et Niestlé)

Sinon, que dire d'autre pour convaincre de l'évidence... J'ai bien envie de répondre comme Dersou Ouzala (film de Kurosawa) :
- Qu'est-ce que le soleil ? Eh bien lève les yeux et regarde !

- Combien y a-t-il d'alouettes ? Va dans les champs et tends l'oreille : tu n'entendras rien.








Frawald
Le 08/08/2018 à 08:18:30

Une alouette c'est si petit qu'il n'y a presque rien à manger, donc aucune utilité pour la cuisine et la chasse...
Si les chasseurs veulent faire une bouffe et un pot et prendre une cuite entre eux, ils peuvent très bien le faire sans le prétexte d'attraper des oiseaux...
Les populations de petits oiseaux diminuent à la vitesse grand V, il faut donc les protéger;
Par contre on voit de plus en plus de pigeons des villes et de corbeaux et de cormorans et de goelans en certains endroits qui prennent la place des petits passereaux il faudrait penser à faire un peu quelque chose pour limiter leur prolifération.

Yves Mollet
Le 06/08/2018 à 21:46:21

Dans un débat, il est toujours nécessaire de peser le pour et le contre d'un sujet particulier. J'aimerais connaître les arguments des personnes qui sont favorable au piégeage des alouettes. Ces pratiques ont elles une justification ? Quelle est l'historique chiffrée de cette pratique ? Quelle est le positionnement des biologistes, des spécialistes.... J'aimerais connaître "les deux sons de cloche" de cette affaire.

SAUNIER Laurent
Le 06/08/2018 à 17:22:20

Il faut vraiment être stupide et corrompu pour permettre cette chasse du fait qu.elle est traditionnelle . La tradition comporte des actes déplorables .

un anonyme
Le 05/08/2018 à 14:03:36

Il déraille N. HULOT !!! Danser avec le Diable ne lui réussit pas !!

VERTADIER
Le 04/08/2018 à 19:14:11

Massacre inutile pour la survie de notre espèce.
Intéressant pour l'armurerie: rapport poudre-plomb/chair élevé!

jean-louis BANNERY
Le 04/08/2018 à 18:47:50

Stop au massacre et à la destruction de tous les animaux !

Sybelle8363
Le 04/08/2018 à 17:19:16

Stop à ce genre de massacres : laissons les oiseaux vivre.
Pourquoi ne pas faire des captures de nos politiciens avec de la glu ?

val06
Le 03/08/2018 à 00:12:40

Toutes les espèces d’oiseaux migrateurs doivent être intégralement protégées. La chasse de ces oiseaux est un saccage de la nature inadmissible. Si Nicolas Hulot veut donner un minimum de crédibilité à son action ministérielle et notamment à son Plan biodiversité,il ne peut que supprimer les chasses dites traditionnelles.

Patrick JANIN
Le 01/08/2018 à 18:38:50

Haro au Hulot qui n'a pas de parole...

un anonyme
Le 01/08/2018 à 18:34:04

Beau texte pertinent de F.Praud. Mais demain tous ces gens qui devront être juges seront loin et nos enfants trépanés par la télé se battront pour survivre.
"Aux Armes Citoyens"

Christian Perez-Gil
Le 01/08/2018 à 18:01:08

Posté sur le site de la consultation publique :

[Début 2018, le MNHN et le CNRS annonçait un déclin de 30% (estimation moyenne) des oiseaux des milieux agricoles en France. Mais il est vrai que dans notre beau pays, la parole sérieuse des scientifiques est systématiquement couverte par les revendications tonitruantes des tartarins...
Si le piégeage et les chasses dites "traditionnelles" ne sont pas les causes principales du déclin alarmant des espèces aviaires, on peut considérer qu'ils y contribuent activement.
Nous ne sommes plus dans la douce France de grand-papa où les Grives litornes et les Etourneaux sansonnets obscurcissaient de leur nombre le ciel d'automne, où les Alouettes égayaient nos petits matins de leur chant, où les papillons et les abeilles étaient presque aussi foisonnants que les fleurs.
Aujourd'hui, les oiseaux disparaissent, les papillons ne trouvent plus rien à butiner et les abeilles crèvent !
Aujourd'hui, nous sommes au bord de la catastrophe écologique. Aujourd'hui, il est devenu totalement irresponsable, voire criminel, de s'accrocher à des traditions rurales et cynégétiques néfastes.
Demain, nos descendants nous jugeront, et vous serez en bonne place sur le banc des accusés, Monsieur Nicolas Hulot, Ministre de la Tradition Cynégétique !]

Francine Praud

Frawald
Le 01/08/2018 à 15:11:45

La chasse ancienne pratique barbare ne respectant même pas la propriété d'autrui... J'ai du gibier sur mes terres, il n'a aucune peur des humains ne détruit rien, par contre j'ai peur des chasseurs même pour moi...

JOSETTE GRIVET
Le 01/08/2018 à 14:31:57

Ces oiseaux sont déjà pratiquement disparus, c'est de la haine pure, une folie meurtrière dirigée contre la vie elle-même! Ce pays est gravement malade...

philippe
Le 01/08/2018 à 14:31:46

Au niveau national, entre 2009 et 2012, la population nicheuse d'Alouettes des champs a été estimée entre 1,3 et 2 millions de couples. (in Atlas des oiseaux de France métropolitaine - Nidification et présence hivernale, édition 2015)
Données chiffrées à mettre en parallèle avec les 500.000 individus "prélevés" (oh le vilain mot !) chaque année, même si dans ce nombre sont inclus des migrateurs européens.
A mon petit niveau de bénévole au ras des chaumes et des pâquerettes :
- Dans les Vosges saônoises (maille n° E096N676), sur l'un des rares sites d'observation régulière d'Alouettes des champs, voici ce que j'ai constaté :
- 2011-12 : 4 Alouettes des champs en nidif. probable (hors passages migratoires)
- 2013-14 : 2
- 2015-16 : 2
- 2017-18 : 0...
Oui, le piégeage n'est pas la cause principale de la disparition des alouettes, mais il y contribue !
Enfin, si certains semblent apprécier le pâté d'alouettes ; pour ma part, j'ai juste envie de faire un pâté de Hulot.

Frawald
Le 01/08/2018 à 14:24:50

Une totale cohérence de cet homme.

Soizic01
Le 01/08/2018 à 14:16:03

HONTEUX !!!!!

un anonyme
Le 01/08/2018 à 13:44:01

ras le bol de la destruction des oiseaux et abeilles et de tous ces petits ou grands animaux qui font notre bonheur au quotidien.

un anonyme
Le 01/08/2018 à 13:42:10

Il est lamentable de la part de Monsieur Hulot prétendu ministre de l'écologie, d'autoriser de telles abominations.

Michèle Haudebourg
Le 01/08/2018 à 11:01:52

Je croyais que l'alouette était une espèce
protégée !

un anonyme
Le 01/08/2018 à 09:23:28

Lamentable, Nicolas Hulot est juste un panneau publicitaire donnant bonne conscience (s'il en a une) à notre actuel président; N.H est incapable de prendre ls bonnes décisions de s'opposer à des sottises, bref, un inutile de plus

Marie-Pascale LEGELEUX née PAQUET
Le 01/08/2018 à 08:30:33

Incroyable...dans ma région déjà , où vont-ils pouvoir trouver des alouettes ?. Elles ont presque disparues . C'est de la folie...Nous avons déjà , dans l'indifférence deux printemps silencieux . Celui de cette année pire que celui de l'année dernière . Les 30% de disparition sont 80% à ma vue et oreilles .Un déni gigantesque .

Jeanine
Le 01/08/2018 à 05:53:36

Dans ma région de grandes cultures, il y a longtemps qu'on n'entend plus les alouettes.
Moi qui aimais les chercher dans le ciel, quand retentissait leur chant d'ascension, je suis sur ma faim.
Je ne pense pas que leur disparition résulte du piégeage.

Périscope
Le 01/08/2018 à 00:13:06

c'est insupportable d'aléatoire dans des problèmes qui ne le souffrent pas et Va t'il bientôt falloir tuer tout ce qui mange ? j'espère que non, sinon au bout des jumelles on nous comptera au nombre des alouettes.

Christine Cardoso
Le 31/07/2018 à 23:54:44

Vous êtes sûrs que il est bien ministre de l écologie Nicolas Hulot ? Ça m étonne !
Les oiseaux des champs disparaissent, les espèces sont de plus en plus en danger, et on autorise le piégeage, pratique cruelle et indigne !
Je pourrais faire une liste sans fin de tout ce qui est autorisé contre les animaux, au nom des traditions ... Quelle honte ! J ai honte d appartenir à l espèce humaine, un cochon, une vache un renard, un insecte et tus les animaux de la planète, enfin ce qu il en reste, sont plus respectables que l Homme !
Bougez vous M. Hulot svp ! Au nom de la vie et de l écologie..

un anonyme
Le 31/07/2018 à 22:07:07

y'a trop d'alouette il faut bien en tuer c'est n'importe quoi c'est sans intérêt et c'est vraiment minable de détruire les alouettes qui n'ont pas besoin de la chasse pour que leur effectif fonde, le fauchage des prairies en mai fait aussi beaucoup de dégâts
en plus c'est pas gros il faut un sacré appétit pour satisfaire quelques débris humains aux fusils

Bruno
Le 31/07/2018 à 20:41:52

Ce qui semble paradoxal c'est que les quotas de captures avaient été défini en fonction des populations évaluées il y a des années. Or année après année nous constatons un effondrement des populations hivernantes d'alouettes, donc une baisse de alouettes susceptibles de se reproduire.
Pourtant les quotas restent inchangés : 210 000 dans les Landes.
La SEPANSO et la LPO demandent une préréquation captures/populations, donc une réduction du nombre du nombre des captures?

Georges Cingal
Le 31/07/2018 à 20:24:57

Il est surtout difficile de comprendre comment Nicolas Hulot à pu se laisser duper et accepter de rejoindre ses potiches de prédécesseur(e)s à un ministère où, depuis toujours, il n'est rien possible de faire d'intelligent et de constructif. Le profit et la finance passe toujours avant la Nature, le Progrès et l'Avenir. Plus aujourd'hui que jamais !
Encore plus difficile de comprendre pourquoi Nicolas Hulot, contraint à s'écraser devant ce panier de crabes rétrograde, accepte encore d'être la caution écologiste d'un gouvernement qui s'en fout au plus haut point et n'ait pas encore pris la décision de démissionner.

Patrick AUDOUX
Le 31/07/2018 à 19:59:22

Horreur! Cette espèce est en voie de disparition en France.

Janet Doolaege
Le 31/07/2018 à 19:52:42

Ex amuseur de la télé, ce "ministre" est un imposteur lâche et hypocrite, sans consistance . Qu'attend-il pour démissionner ?

Nino-Anne DUPIEUX
Le 31/07/2018 à 17:39:27

les céréaliers ,les alouettes et autres piafs les emmerdent , les canons pétards toute la nuit résonnent ,et les chasseurs protecteurs de la nature comme ils se dénomment, pourquoi ils tuent bêtement tout ces oiseaux le plaisir simplement !!!! tuer, tuer bientôt il n'y aura plus rien

jean
Le 31/07/2018 à 17:14:16

Hulot se montre tel qu'il est.

Un opportuniste sans foi ni loi. pour lui l'écologie n'est qu'un moyen de se remplir les poches.
Il ne peut pas abandonner ses valeurs il n'en a jamais eut.
La seule chose qui m'étonne c'est qu'il y a encore des gens pour croire à la sincérité de ce bonimenteur.

Marsupilami
Le 31/07/2018 à 15:47:29

Les chasses dites « traditionnelles », dérogatoires aux directives européennes n'ont plus lieu d'exister, si ce n'est pour le simple plaisir égoïste d'invétérés passéistes. Ces pratiques sont quasi incontrôlables, destructrices, sans distinction, d'un large spectre d'espèces souvent en voie de disparition (en tant que photographe-ornithologue amateur, je le constate chaque année un peu plus, même beaucoup plus cette année 2018), et la plupart du temps d'une grande cruauté. Et ce sont les mêmes égoïstes qui vont ensuite demander des subventions pour éradiquer chimiquement des insectes ou larves que ces oiseaux ne prélèveront plus.
A quand des quotas autorisés supérieurs au nombre d'alouettes des champs présentes sur notre sol ? Cette espèce est déjà en fort déclin, comme celles dont les individus peuvent être les victimes collatérales de ces piégeages aveugles.
Une 3e directive concerne les grives et merles piégés par la technique des "gluaux", encore moins sélective que celle du piégeage, et les oiseaux non ciblés, soi-disant relâchés (?!), sont à peu près sûrs de mourir. Imaginez-vous les soirs de printemps sans le chant du merle, ou un balade en forêt sans l'appel de la grive musicienne ? moi pas !
Au moins, quand ils ne seront plus là, on n'entendra plus les coups de fusil. A moins que les hommes s'entretuent pour partager le peu de ressources dont ils n'auront pas provoqué la disparition.

Bertrand Julien-Laferrière
Le 31/07/2018 à 15:41:45

a quel point ces "chasseurs" sont des pervers?

bernd
Le 31/07/2018 à 15:34:17

Tout piège mis hors d'état et rapporté à la mairie devrait donner droit à une prime.

un anonyme
Le 31/07/2018 à 15:32:55

Hulot n'est qu'un pantin aux ordres de Macron qui veut restaurer la chasse de nuit,les chasses présidentielles, qui a autorisé les silencieux sur les armes de chasse afin de tuer les promeneurs sans bruit. Le passage de NH au gouvernement est une preuve flagrante.de son inutilité.

Mireille
Le 31/07/2018 à 15:28:25

D'année en année de moins en moins d'oiseaux : et on s'étonnera de la prolifération d'espèces décimant les cultures ou les animaux, qu'ils soient domestiques ou sauvages......
Comment peut-on nous avoir enseigné pendant des décades le respect de la Nature, et maintenant faire tout le contraire . Des bons à rien.

Je rassure certains : il y a belle lurette que la France n'est plus une démocratie. G.G.

un anonyme
Le 31/07/2018 à 15:07:41

Lamentable Hulot

un anonyme
Le 31/07/2018 à 14:44:32




rien à comprendre.....
nous n'avons pas la même logique....
dans certains dictionnaires la cohérence n'existe pas!!

mondo
Le 31/07/2018 à 14:35:23

le plus scandaleux des ministres HULOT, il s'occupe d'environnement ????? la honte nationale .

Alouette
Le 31/07/2018 à 14:18:52

bravo Mr Hulot vous êtes un excellent défenseur de la nature!!!!!

un anonyme
Le 31/07/2018 à 13:57:40

Plus rien à attendre de Nicolas Hulot

Dominique RANNOU
Le 31/07/2018 à 13:49:54

J'ai essayé de laisser un message directement sur le site de consultation du ministère.
Son titre (obligatoire) était: Non au piégeage des alouettes.
Le site me répond : Impossible d'enregistrer votre message "pour des raisons techniques"!
Je change le titre en simple "piégeage des alouettes" et ça passe sans problème...
Édifiant non ?
Je parie que le site ne tiendra aucun compte des avis négatifs mais seulement pour des raisons techniques...

Nazca37
Le 31/07/2018 à 12:42:06

Et après ça on viendra nous faire des campagnes contre les chats !!! 8o(

Ani Boquillon
Le 31/07/2018 à 12:17:42

Non, mais on croit rêver! Hulot, qui aurait pu être un oiseau avec un T et un E nous pousse à bout. Eh les alouettes, plumez lui la tête, le cou, le dos et le croupion dans lequel je planterai une plume de paon dont l'oeil fixera son p'tit trou de ministre minuscule.

un anonyme
Le 31/07/2018 à 12:03:09

Il est notable de nos jours qu'il y a de moins en moins d'oiseaux des champs - ainsi que d'insectes, chauves-souris, etc. Il est vraiment invraisemblable et c'est une très mauvaise action que de vouloir piéger des oiseaux !

Bernadette MORA
Le 31/07/2018 à 11:34:37

Il est scientifiquement prouvé que les populations d'oiseaux des campagnes françaises se sont effondrées (pesticides, chasse, disparition des haies, etc.) mais L’État continue à autoriser le piégeage de certaines espèces, pratique barbare et d'un autre âge. M. Hulot, quel crédit aurez-vous lorsqu'un jour ou l'autre vous redeviendrez président de votre Fondation ou autre association de défense de la nature, si vous ne faites rien pour enrayer ce phénomène?

mpm
Le 31/07/2018 à 10:45:46

désolée je n'avais pas vu la pétition; qu'attend le gouvernement pour protéger les oiseaux et autres animaux en danger

un anonyme
Le 30/07/2018 à 19:04:12

La destruction des animaux pour son seul plaisir me révulse. La chasse a été un besoin vital de l' homme, il y a bien longtemps. Nicolas et Emmanuel passez à autre chose. Le "nouveau monde" ce n'est pas cela. Soyez un peu cohérents et cessez de penser à votre réélection (je pense à Emmanuel là) . Car vous pourriez avoir de grosses déconvenues. Ces décisions ne sont pas "modernes". Vous vous comportez comme de vieux briscards en culotte de peau. Pas de votre niveau.

Marie
Le 29/07/2018 à 19:52:59

Jusqu' où ira Hulot dans l' abandon de " ses valeurs"

Patricia
Le 29/07/2018 à 19:42:28

Respectons la vie des oiseaux, ce sont de précieux auxiliaires pour nos cultures.

un anonyme
Le 28/07/2018 à 19:34:22

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !