actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

OPÉRATION

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Sauvons la maison Derrien (Locquirec 29)

Mise en ligne du 07/03/2018 au 14/06/2018

La maison Derrien témoin unique de l'architecture originale de son époque, classée à l'inventaire du patrimoine maritime a fait l'objet d'une donation au Conservatoire du Littorral. Le Préfet a accordé un permis de démolir et menace l'association d'une contravention pour avoir demandé la suspension de cette décision.

Bilan de la cyberaction :

2818 participants

28/06/18
Locquirec - Locquirec. La maison dite « Derrien » détruite
https://www.letelegramme.fr/finistere/locquirec/locquirec-la-maison-dite-derrien-detruite-28-06-2018-12010599.php  

Présentation de la cyberaction :

Monsieur le préfet,
vous avez accordé un permis de démolir une maison de villégiature à Locquirec qui a fait l'objet d'une donation au Conservatoire du Littorral. Comment ne pas déplorer la destruction de cette maison centenaire, témoin unique de l'architecture originale de son époque, classée à l'inventaire du patrimoine maritime, chargée d'une riche histoire parce qu'elle a été la demeure de Marcelle Derrien, la plus grande actrice du cinéma de l'immédiat après-guerre, quasi-invisible du littoral dont elle située à plus de 100 m ? Pire, comment ne pas s'indigner de la menace d'une contravention de grande voirie pouvant se monter à 3000 euros que vous avez adressée à l'association Sauvegarde du Trégor pour avoir seulement demandé au Tribunal Administratif la suspension de la décision de démolir cette maison !

C'est pourquoi, nous vous demandons de sursoir à cette décision de démolition et de demander au Conservatoire du Littoral de préserver ce témoin de l'histoire régionale et locale. Nous proposons que cet Etablisement Public s'engage avec le concours des collectivités locales, départementales, régionales dans un projet de résidence d'artistes s'inscrivant dans l'histoire de cette maison. Ce projet répondrait tout de suite aux attentes des nombreux musiciens du festival Son ar Mein à la recherche d'un lieu d'hébergement, de répétition et de création. Plutôt que de détruire cette maison remarquable avec toute son histoire, le Conservatoire du Littoral construirait un nouvel avenir culturel dans cet endroit, tout en préservant un patrimoine architectural et n'affectant en rien le caractère naturel du rivage proche.

l'association Sauvegarde du Trégor

Ne nous résignons pas à cette décision arbitraire. C'est pourquoi, je vous invite vendredi 23 mars à la salle Bilzic de la mairie de Locquirec à 20h30 pour une soirée spéciale Marcelle Derrien. Nous écrirons ensemble le livre d'or de cette artiste exceptionnelle que la presse de l'époque comparait à La Joconde. Que toutes celles et ceux qui l'ont connue y relatent leurs souvenirs. Et à celles et ceux qui ne la connaissaient pas, nous leur ferons découvrir les meilleurs moments de sa vie d'artiste. Nous expliquerons aussi l'intérêt architectural de cette demeure et son histoire. C'est avec ce livre d'or, lourd de nos témoignages, et les milliers de signatures contre sa démolition que nous nous rendrons au siège du Conservatoire du Littoral pour le dissuader de commettre cette irrémédiable casse qui ne fera que ternir son image. Nous lui proposerons de transformer cette belle maison en résidence d'artistes.
Enfin, retenez déjà la date du samedi à 11 h pour une action surprise.
Demain, dans 10 ans, 20 ans, plus, que diront de nous les Locquirécoises et les Locquirécois de nous être soumis à une autorité qui aura fait la preuve avec le temps de toute son illégitimité ? Résistons !
Amitiés.
Yves Marie

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le prefet,

Je vous demande de sursoir à votre décision de démolition de la villa Derrien et de proposer au Conservatoire du Littoral de préserver ce témoin de l'histoire régionale et locale pour en faire une résidence d'artistes .

Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

 

24 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Mouais, je suis plutôt fier de la protection de notre littoral par le Conservatoire... Moins il y a de maisons, plus c'est sympa !
Je ne signerai pas cette fois-ci.

Olivier Nédelec
Le 26/03/2018 à 16:26:39

Un préfet a t'il tous les droits ?
Ce permis de démolir est un non-sens. Pourquoi veut-il démolir cette maison?

Yvette Louchart Cattelet
Le 20/03/2018 à 18:47:29

le patrimoine architectural ancien est notre richesse. Conservons le et protégeons le....

Colette NoëlNief
Le 20/03/2018 à 15:22:44

Cher(e)s ami(e)s,
comme vous le savez déjà la maison de Marcelle Derrien est l'objet de l'acharnement de la Préfecture du Finistère et du Conservatoire du Littoral qui veulent sa démolition le plus rapidement. Rien ne justifie la casse de ce témoin irremplaçable de l'histoire de Locquirec. La plus grande artiste de cinéma de l'immédiat d'après-guerre y a passé toutes ses vacances. Curieuse manière de fêter les 100 ans de cette belle demeure caractéristique d'une architecture de villégiature de cette époque.
Ne nous résignons pas à cette décision arbitraire. C'est pourquoi, je vous invite vendredi 23 mars à la salle Bilzic de la mairie de Locquirec à 20h30 pour une soirée spéciale Marcelle Derrien. Nous écrirons ensemble le livre d'or de cette artiste exceptionnelle que la presse de l'époque comparait à La Joconde. Que toutes celles et ceux qui l'ont connue y relatent leurs souvenirs. Et à celles et ceux qui ne la connaissaient pas, nous leur ferons découvrir les meilleurs moments de sa vie d'artiste. Nous expliquerons aussi l'intérêt architectural de cette demeure et son histoire. C'est avec ce livre d'or, lourd de nos témoignages, et les milliers de signatures contre sa démolition que nous nous rendrons au siège du Conservatoire du Littoral pour le dissuader de commettre cette irrémédiable casse qui ne fera que ternir son image. Nous lui proposerons de transformer cette belle maison en résidence d'artistes.
Enfin, retenez déjà la date du samedi à 11 h pour une action surprise.
Demain, dans 10 ans, 20 ans, plus, que diront de nous les Locquirécoises et les Locquirécois de nous être soumis à une autorité qui aura fait la preuve avec le temps de toute son illégitimité ? Résistons !
Amitiés.

Yves Marie Le Lay
Le 19/03/2018 à 09:23:09

Il y a des DERRIEN parmi mes ancêtres alors ça s'impose

OLLIVIER
Le 14/03/2018 à 19:29:39

inadmissible de détruire une construction à l'inventaire et même sans, lorsqu'on en voit la photo. Je suis de plus en plus convaincu que ceux qui gèrent ce pays, à tous niveaux, sont des crétins incompétents et n'ont pas la moindre compétence technique.
"Donnez le Sahara à gérer à des technocrates (énarques) et en 3 ans il n'y a plus de sable"

un anonyme
Le 13/03/2018 à 10:52:47

Bonjour,

Pourquoi le préfet demande-t-il la démolition de cette villa?

Merci pour votre réponse.

fricadelle
Le 12/03/2018 à 15:20:15

Qui est l'auteur du permis de démolir ?
Quelle justification alors qu'il s'agit d'un don au conservatoire du littoral ?
amisdelaterre-val-ysieux@orange.fr.  

Le préfet fait de l'abus de pouvoir et des menaces, les 2 sont répréhensibles en justice.

Le mieux est de faire un recours en annulation du permis de démolir devant le tribunal administratif dans un délai de 2 mois dès le début de l'affichage sur le terrain, mais ne pas attendre. Si besoin d'aide mail ci-dessus, attention aux pièges d'irrecevabilité (juriste)

Amis de la Terre du Val d'Ysieux - environnement
Le 11/03/2018 à 16:29:40

On se souviendra de l'action destructrice du prétendu "conservatoire" du Littoral...

Rozan
Le 11/03/2018 à 15:08:44

Quelle est belle, cette maison!

nathalie privat
Le 10/03/2018 à 08:17:48

Pourquoi démolir un site que l'on a antérieurement protégé? C'est renier sa parole, c(est se renier soi-même, se discréditer. Quelque soit la personne ou l'organisme décideur. De plus, elle est bien jolie cette maison. En Espagne Gaudi à fait des maison un peu fantaisistes qui ont leur charme. La diversité harmonieuse est une richesse.

masselin
Le 09/03/2018 à 20:36:52

N'y aurait-il pas abus de pouvoir...en la matière
...?Le Directeur du Conservatoire du Littoral n'est -il pas seul compétent pour décider de ce qui se passe sur la "bande" qu'il gère ...?En l'
occurence,en secteur de parc national,c'est le Directeur qui est intégralement investi de tous
les pouvoirs concernant la réglementation en ma
tière de voirie,d'urbanisme;notamment celui de laisser passer-par ex-ou pas les véhicules du Tour de France,d'autoriser les mobils-homes de
mandant à stationner sur le parcours...

Michel RANDOLET
Le 09/03/2018 à 18:47:36

Il semblerait que nous ayons perdu le sens de l'État, le sens républicain !
Si nous voulons que nos enfants puissent avoir des repères pour construire leur futur, il semble logique de leur laisser des traces d'un patrimoine de notre passé.
Si nous voulons que nos enfants puissent préparer leur avenir, nous devons les aider dans la mesure où cela est possible.
Cette maison, dans la nature est propice à aider des artistes, pourquoi ne pas leur donner cette chance ?
Loin de tout, ces artistes pourront soit faire de la musique, soit entreprendre des activités devenues impossible en ville pour le respect du calme dont ont besoin les citadins.
M. Le Préfet, réfléchissez avant d'agir, réfléchissez avant de détruire un patrimoine qui peut encore être utile à notre avenir.
Nous manquons cruellement de lieux pour la création, pour l'expression, pour la transmission. Êtes-vous un simple comptable avec une courte vue ou êtes-vous un représentant de l'État qui doit répondre aux besoins de ses concitoyens ?

Michel D.
Le 09/03/2018 à 18:37:25

Détruire l'architecture du passé, c'est effacer son histoire.

yann cambon
Le 09/03/2018 à 17:24:57

Elle est gracieuse cette maison, elle gêne qui?
J'espère que les problèmes vont se résoudre rapidement, et que cette jolie villa va rester en place, et qu'on prendra soin d'elle, elle le mérite, bon courage donc et merci aux élus de tout faire pour la garder!

un anonyme
Le 09/03/2018 à 16:12:49

La procédure sur la forme est scandaleuse ! Sur le fond, on se demande ce que font les ABF et autres protections du littoral et des arts. Cette maison une fois retapé pourrait être une maison du littoral et des arts et de la culture, gérée par une association qui en assumerait alors après la gestion.

Patrice DESCLAUD
Le 09/03/2018 à 14:44:49

c'est quoi ce merdier? maintenant le préfet a le droit de coller une amende si l'on va au tribunal administratif? je pense qu'il y a là un réel abus de pouvoir et que ça mérite d'aller au T.A.

roric
Le 09/03/2018 à 14:32:51

mais la maison, construite illégalement, par Bolloré sur l'ile du Loch
aucun risque pour lui ...

jdefelice
Le 09/03/2018 à 12:14:54

Ceci démontre encore l'absence d'"âme" de l'Administration !!! Ou bien cache quelque intérêt...particulier?

Gérard Dilasseur
Le 09/03/2018 à 10:43:01

cette mesure est contre productive à double titre
-démolition d'une maison protégée
-cela n'encourage pas à faire des dons au conservatoire du littoral s'il ne conserve pas ce qu'on lui donne

un anonyme
Le 09/03/2018 à 09:43:03

Je suis très inquiet qu'un représentant de l'état puisse utiliser son pouvoir pour tenter de punir un groupe de citoyens qui utilise les voies légales pour défendre une cause.

ABEL MONIN
Le 09/03/2018 à 08:58:41

L' administration est pesante sur la memoire

BIGHANDBEAR
Le 09/03/2018 à 08:00:25

Combien et de qui pour la signature ?

sbirros
Le 08/03/2018 à 19:48:09

Que cache ou recouvre ce permis de démolir que rien ne justifie, ce serait plutôt le contraire? Bien souvent, ces démolitions sont suivies de vente de terrain à des gros promoteurs qui bétonnent à-tout-va. Mais dans l'ignorance de la raison réelle de cette décision aberrante,je ne peux affirmer et à peine supposer.

Mireille
Le 08/03/2018 à 16:59:28

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !