actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

Soutien permanent aux paysans de NDDL

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Enterrons le projet Eur-Opacity... sous les avis négatifs !

Mise en ligne du 15/02/2018 au 21/02/2018

L'ENQUÊTE PUBLIQUE préalable à la déclaration d’utilité publique de la ZAC Triangle de Gonesse SE TERMINE MERCREDI 21 FÉVRIER 2018
Chaque avis compte, donnez le vôtre !
À J-6, n’attendez pas qu’il soit trop tard !

Bilan de la cyberaction :

3583 participants

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 11 mai 2018

<strong>Le gouvernement décide de soutenir le projet climaticide Europacity,
alors que l’opposition au projet s’amplifie !
</strong>
Le Collectif pour le Triangle de Gonesse, indigné par le soutien apporté par le gouvernement au mégacentre commercial et de loisirs Europacity, organise une conférence de presse le mardi 15 mai à 15 heures en présence de la documentariste Marie-Monique Robin, qui aux côtés de 150 autres personnalités a pris publiquement position contre le projet porté par le groupe Auchan et le conglomérat chinois Wanda.

« En choisissant le 4 mai dernier de faire appel - en catimini - de l’annulation par le tribunal administratif de la ZAC du Triangle de Gonesse, le gouvernement français a décidé d’apporter son soutien à un projet pourtant unanimement reconnu comme destructeur du climat », déclare Bernard Loup, président du Collectif pour le Triangle de Gonesse.

Le projet Europacity prévoit la construction sur 80 hectares d’un centre commercial de plus de 500 boutiques, ainsi que d’une piste de ski artificielle et d’un centre aquatique climatisé, le tout desservi par une gare du Grand Paris Express, financée sur deniers publics.

« Ce projet, qui détruirait des terres d’excellente qualité, constitue une aberration économique et écologique », affirme la documentariste Marie-Monique Robin. « Il va complètement à contre-courant de l’histoire ».

La décision du gouvernement, par la voix du ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard, de faire appel de l’annulation de la ZAC du Triangle de Gonesse, intervient alors qu’une série d’avis défavorables au projet Europacity en soulignent le caractère néfaste pour l’environnement et peu crédible en terme d’emplois (cf. la liste page suivante).

Le projet Europacity rencontre par ailleurs une opposition de plus en plus vive des principales communes limitrophes de Gonesse et du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis. Le 12 avril dernier, ce sont quelque 600 commerçants de Gonesse et des environs qui se sont constitués en Collectif « Europasdutout ! ».

« Quiconque se penche sérieusement sur le projet Europacity en constate l’absurdité et le caractère anachronique », déclare Bernard Loup. « Alors que le président de la République multiplie les discours sur l’exemplarité climatique de la France, ses actes sont en contradiction flagrante avec ses discours ».

Le dimanche 27 mai, les associations opposées à Europacity organisent à Gonesse « La fête des terres », afin de défendre le projet alternatif CARMA (pour Coopération pour une ambition rurale et métropolitaine d’avenir), qui propose le maintien des terres agricoles et le lancement d’un vaste programme d’investissement qui permette de créer des emplois dans les secteurs d’avenir que sont l’éco-construction, la rénovation thermique et la mobilité durable.

Conférence de presse : mardi 15 mai à 15h, 31, rue de la Grange aux Belles, Paris 10e
Les avis défavorables à Europacity et à la ZAC du Triangle de Gonesse

Le 24 mars 2017, la Commission départementale de la préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers du Val d’Oise (CDPENAF), présidée par le préfet du Val d'Oise, a voté contre la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) de Gonesse destinée à autoriser l'urbanisation des terres agricoles convoitées par le mégacentre commercial et de loisirs EuropaCity.
Le 6 juillet 2017 lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du nouveau Plan national de lutte contre le changement climatique, à la question : « L’urbanisation des 300 hectares du Triangle de Gonesse, au nord de Paris, avec notamment le projet de centre de shopping et de loisirs EuropaCity est-il compatible avec l’objectif de neutralité carbone ?», le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a répondu : « La réponse peut être très courte. La réponse est non. Cette gourmandise que nous avons à consommer des terres agricoles et à artificialiser les sols en général est incompatible avec nos objectifs ».
Le 31 juillet 2017, le commissaire-enquêteur chargé d’examiner la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) de Gonesse, a affirmé dans son rapport que le projet était « à rebours de la volonté d’exemplarité internationale de la France en matière de lutte contre le changement climatique. Il a émis un avis défavorable à la révision du PLU.
Le 6 mars 2018, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé l’arrêté préfectoral de création de la ZAC du Triangle de Gonesse.
Le 12 avril, le président de la toute nouvelle agence francilienne de la biodiversité, Bruno Millienne (MoDem), a affirmé au micro de France Bleu Paris que l'agence régionale de la biodiversité s’apprêtait à dire « non » au projet Europacity. « L’agence aura son mot à dire, on va dire « non », on va émettre un avis défavorable », a-t-il déclaré.
Le même jour, 12 avril, 600 commerçants de Gonesse et des environs, parrainés par les foncières qui gèrent les grands centres commerciaux du voisinage (Aéroville et O'Parinor) se constituent en Collectif des commerçants et des salariés en colère « Europasdutout ».
à cette date, l’étude que vient de publier la CCI Paris Ile-de-France sur le paysage commercial du Grand Paris est édifiante. Elle démontre la très grande fragilité du commerce dans le département de la Seine-Saint-Denis. Mais surtout, elle accrédite la dangerosité d’Europacity qui prévoie de doubler la superficie commerciale du territoire avec la création de 500 nouvelles boutiques sur 230 000 m2.

Collectif Pour le Triangle de Gonesse.

Contacts :
Bernard Loup, président - cptg@nonaeuropacity.com.   pour le CPTG

* * * * * * * * *
Europacity : la justice annule la création de la zone d’aménagement devant accueillir le mégaprojet
http://www.lemonde.fr/planete/article/2018/03/06/europacity-la-justice-annule-la-creation-de-la-zone-d-amenagement-devant-accueillir-le-megaprojet_5266500_3244.html#mWJmdIy5usrbjMea.99  

* * * * * *
L'enquête est close à 17 h 30 ce mercredi 21 février 2018

Présentation de la cyberaction :

Cette enquête publique a été demandée par Grand Paris Aménagement (GPA), l’aménageur de la ZAC Triangle de Gonesse.
Elle fait suite à l’enquête publique sur la révision du PLU dont le sujet principal était l’urbanisation du Triangle de Gonesse.
Le commissaire enquêteur a émis un avis défavorable.
Le conseil municipal est passé majoritairement outre cet avis et a voté pour l’urbanisation.
Sans attendre la décision du tribunal sur les recours, ni celle du gouvernement sur le calendrier de la ligne 17 nord du Grand Paris Express, l’aménageur demande dans la précipitation, que le projet soit déclaré d’utilité publique pour pouvoir exproprier les terrains.
1. Si vous le pouvez, rédigez un avis personnel, en évitant tout copier/coller et inscrivez le dans le registre dématérialisé de la consultation du public en cliquant ICI. Si vous voulez que tous les visiteurs du site sachent qui vous êtes et à quel titre vous intervenez, mentionnez votre identité, vos titres ou fonctions dans le corps de votre message à l'intérieur du cadre marqué "Observation".
https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/DEPOSER-F.awp?P1=EP17445  

2. Si vous ne connaissez pas assez bien le dossier EuropaCity ou si vous n'avez pas le temps de préparer un avis personnel argumenté, manifestez au moins votre opposition au projet EuropaCity en utilisant une procédure simplifiée en cliquant ICI.
https://onfaitcommeonadit.typeform.com/to/DbP9pA  

3. En participant à la cyberaction interpellez directement le commissaire enquêteur.

Nous avons besoin que le plus grand nombre d’avis de personnes mais aussi d’organisations soient mis sur le site de l’enquête publique.
Pour plus d'explications, allez sur la page d'accueil de notre site
https://nonaeuropacity.com  

Une date à retenir : DIMANCHE 27 MAI 2018 GRAND RASSEMBLEMENT FESTIF SUR LES TERRES AGRICOLES DU TRIANGLE DE GONESSE
Nous comptons sur la présence de tous

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Ce projet est incompatible avec les engagements de la France pris lors de la COP21 comme avec la préservation des terres agricoles.
Je vous invite donc à émettre le même avis négatif que celui de la révision du PLU tant pour l'environnement que pour l'emploi local.
Comptant sur votre bon sens, je vous prie d'agréer mes sincères salutations.

 

95 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Vive la nature

collignon
Le 11/07/2018 à 12:50:54

Assez de projets de bétonisation de terres agricoles qui vont à l'encontre des engagements de la Com 21 dont tous étions si fiers et qui est petit à petit reniée par ce gouvernement! Nous n'avons pas besoin d'hyper centres commerciaux dans la région, il y a déjà assez de centres qui commencent à avoir des difficultés, donc STOP!

Véronique
Le 09/07/2018 à 12:52:44

Incroyable toute cette énergie dépensée pour ces projets qui vont à contre-sens des enjeux aux quels nous devons faire face !

Roquet
Le 07/07/2018 à 12:59:12

Oui mais il ne fait rien pour l'empêcher !

Roland COMTE
Le 06/07/2018 à 18:29:03

des gens sans foi ni loi qui veulent betonner la terre qui les nourrit,aveuglés par le profit
assez!

gardenat
Le 06/07/2018 à 16:21:05

Au nom du profit , vous semez la mort sur cette pauvre planète qui n'en peut plus de vos avidités et de votre voracité

marianne auricoste
Le 06/07/2018 à 15:37:49

non,c'est NON !

Annette Mouffron
Le 06/07/2018 à 15:10:06

Monsieur Hulot
DES ACTES!

samson
Le 06/07/2018 à 13:34:22

Et si on revenait à la démocratie , et si on le faisait ce referendum sur l' Europe dont macron a dit qu'il connaissait le verdict venant du peuple ??? A part détruire tout ce qui vit , que font les lobbies qui mènent le monde , et l'Europe et le président (faible avec les forts et fort avec les faibles )...et les peuples à coup de menaces économiques ?

padupe
Le 06/07/2018 à 12:50:49

Hulot tacle le mégacomplexe Europacity
https://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/hulot-tacle-le-megacomplexe-europacity_2023242.html  

un anonyme
Le 06/07/2018 à 08:36:59

Je désapprouve totalement ce projet qui va dans le sens d'étouffer, d'embouteiller la région parisienne et aussi de marchandiser son espace au mépris de la nature qui l'entoure encore...

Voilà qui est en totale contradiction avec les options à long terme d'alléger le poids de la pollution dans notre pays.

Pélissier H
Le 15/05/2018 à 20:13:13

ASSEZ des HYPER et de l'urbanisation à tout crin ! Respectons la terre et les emplois locaux, ne détruisons pas la France !

Bee
Le 15/05/2018 à 10:47:04

Y a t-il " un pilote " au ministère de l'écologie ?

alain honvault
Le 14/05/2018 à 20:35:50

Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Ce projet est incompatible avec les engagements de la France pris lors de la COP21 comme avec la préservation des terres agricoles.
Je vous invite donc à émettre le même avis négatif que celui de la révision du PLU tant pour l'environnement que pour l'emploi local.
Comptant sur votre bon sens, je vous prie d'agréer mes sincères salutations.

martin
Le 14/05/2018 à 19:58:59

il faut arrêter le gaspillage de la consommation des sols pour des projets sans utilité"publique". Et encore du béton, encore des déplacements et pendant ce temps l'air devient poison et le thermomètre s'affole.

jp roro
Le 14/05/2018 à 17:54:46

500 Boutiques et une piste de ski artificielle !!! On marche sur la tête dans ce pays !!! On en rirait si ce n'était pas si triste et surtout si grave (terres agricoles) ! Il semble se confirmer que la co***rie humaine n'a pas de limite... :-(

Anne
Le 14/05/2018 à 16:46:56


Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Ce projet est incompatible avec les engagements de la France pris lors de la COP21 comme avec la préservation des terres agricoles.
Je vous invite donc à émettre le même avis négatif que celui de la révision du PLU tant pour l'environnement que pour l'emploi local.
Comptant sur votre bon sens (qui paraît-il, est la chose du monde la mieux partagée), je vous prie d'agréer mes sincères salutations.
M.C.

Marie CLAUX
Le 14/05/2018 à 14:10:39

D'accord avec la majorité des commentaires.Nous devons lutter contre nos élus qui représentent l'Etat ! L'Etat est devenu dangereux pour ses propres citoyens!

Pom pom pom
Le 14/05/2018 à 10:34:51

BRAVO à vous et à nous signataires !
La lutte organisée donne tjrs ses fruits.......
F.sco Paparatti

francesco
Le 07/03/2018 à 23:08:22

Il y a du soucis à se faire quand on voit le peu de signature qu'a recueilli cette pétition, alors que ce sujet concerne la plus grosse concentration humaine du pays. Il faut croire que la société de consommation a encore de beaux jours devant elle.

pierre40120
Le 07/03/2018 à 18:00:11

Beaucoup trop de béton et de bitume sur des terres connues pour leur excellente qualité. Que consommeront nos descendants demain ? Sans doute les produits alimentaires à bas coût, par ailleurs fortement toxiques, obtenus sur des espaces non surveillés.

C26108
Le 07/03/2018 à 17:24:10

Europacity : la justice annule la création de la zone d’aménagement devant accueillir le mégaprojet
http://www.lemonde.fr/planete/article/2018/03/06/europacity-la-justice-annule-la-creation-de-la-zone-d-amenagement-devant-accueillir-le-megaprojet_5266500_3244.html#mWJmdIy5usrbjMea.99  

Alain UGUEN
Le 07/03/2018 à 07:57:49

Encore un projet inutile sauf pour les requins de la finance et de la promotion immobilière aidés en cela par des décideurs peu scrupuleux de l'intérêt du citoyen. La solution raisonnable de conserver une agriculture locale est de faire valoir ses droits. Le projet du Grand Paris n'est rien d'autre qu'un projet démentiel mis sur pied par ceux là même qui y ont un intérêt financier. On parle depuis de nombreuses années du mitage de la région parisienne (notamment aux élections pour endormir l'électeur gogo) et dans le même temps on initie des projet de plus en plus lourds d'urbanisation. La folie nous gagne et que mangerons-nous quand il ne restera que des aires bétonnées et que les requins seront assis sur des matelas de billets. Ah ça ils auront fait du fric mais pour quel devenir?

Michel
Le 05/03/2018 à 12:44:54

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
du 26 février 2018

FAIRE LE MEGACENTRE EUROPACITY
EN CONTREPARTIE DE L’ABANDON
DE NOTRE-DAME-DES-LANDES ?

La lutte contre ce projet destructeur s’amplifie
Le Gouvernement vient de rendre ses arbitrages sur la réalisation du Grand Paris Express. La ligne 17 Nord, certes retardée, est néanmoins maintenue dans son tracé initial afin de permettre la seule desserte du méga-centre commercial et de loisirs EuropaCity et des milliers de mètres carrés de bureaux prévus sur le Triangle de Gonesse. Ce tracé n’offre aucun avantage aux habitants de Gonesse et du Grand Roissy, coûte cher au contribuable et se justifie seulement par les pressions des intérêts privés et de la spéculation foncière et immobilière.
Oubliés la lutte contre le réchauffement climatique, la préservation des terres agricoles, l’arrêt des centres commerciaux de périphérie, la santé alimentaire, la création d’emplois d’avenir ! On en revient aux pratiques de l’aménagement des temps anciens. Qu’en dit Nicolas Hulot, qui avait condamné le projet EuropaCity ?
Forts du soutien des intellectuels, artistes, syndicalistes agricoles, commerçants, urbanistes, élus politiques de tous horizons qui ont réclamé le 1er décembre dans Libération l’arrêt du projet et ont souligné l’intérêt du projet alternatif de « remaraîchage » du Triangle de Gonesse porté par le collectif CARMA (Coopération pour une ambition Agricole, Rurale et Métropolitaine d’Avenir),
forts des objections précises et argumentées émises contre le projet EuropaCity tant dans les rapports de l’Autorité environnementale que lors des enquêtes publiques sur la révision du Plan Local d’Urbanisme de Gonesse et sur la déclaration d’utilité publique de la Zone d’Aménagement Concertée du Triangle de Gonesse,
forts des nombreux appuis à notre lutte qui se sont exprimés lors de manifestations récentes, et notamment ceux des Comités « Terres de Gonesse »,
Nous lançons un appel solennel pour :
• Faire de la journée du 27 mai sur le site du Triangle de Gonesse un grand événementpopulaire de convergence de toutes les luttes contre l’artificialisation des sols et les grands projets inutiles, en Ile-de-France et au-delà.
• Continuer le dialogue avec la population et les élus responsables afin de mettre en évidence les dangers économiques, sociaux et financiers des projets actuels d’urbanisation du Triangle de Gonesse, et pour débattre du projet alternatif CARMA.
• Organiser des Etats Généraux du Grand Roissy pour stopper les concurrences inutiles entre communes, remettre à plat les projets en cours, et doter enfin ce territoire d’exception d’une vraie vision d’avenir et d’une organisation démocratique.
Nous ne pouvons laisser le gouvernement et quelques groupes financiers agiter sans scrupule fausses promesses et animations enjolivées. Le projet EuropaCity n’est pas seulement dangereux pour l’environnement : il l’est aussi pour la jeunesse d’Ile de France, pour qui ce nouveau temple de la marchandise ne fournira pas les emplois annoncés et éloignera encore plus l’horizon de la nécessaire transition écologique, qui elle est riche en emplois d’avenir.
Nous ne faiblirons pas, nous ne céderons pas face aux tentatives de passage en force !

Collectif Pour le Triangle de Gonesse.
Contacts :
Bernard Loup, président - cptg@nonaeuropacity.com.   pour le CPTG

Collectif Pour le Triangle de Gonesse
Le 02/03/2018 à 14:42:28

ça se dit moderne parce que ça accélère plus fort pour foncer dans les murs ! Quand est-ce qu'on va les mettre hors d'état de nuire ???

mcoudroy
Le 27/02/2018 à 11:37:31

Arrêtez ce genre de projets!!

Nono666
Le 25/02/2018 à 13:58:00

Montrez de la cohérence entre les engagements pris, les souhaits émis et votre décision, pour une fois, redonnerait confiance dans les politiciens... Peut-on y croire encore, ou l'intérêt seul compte-t-il?

Catherine Royer
Le 25/02/2018 à 10:57:20

Assez des projets pharaoniques inutiles et nuisibles.

JFH
Le 22/02/2018 à 20:41:16

Arrêtons de bétonnerpour un projet qu'on veut nous faire croire utile et qui ne l'est pas.



Hubert CLAVIER
le 22/02/2018 à16h58

Clavier
Le 22/02/2018 à 16:59:27

juste completement impropre au lieu et aux temps qui doivent faire route "toutes voiles dehors", le terme n est pas innocent, vers la transition eneregtique.
Que vive le projet alternatif dit : CARMA

gevaudif
Le 22/02/2018 à 13:52:54

stop au béton !

Annie MILLOT
Le 22/02/2018 à 10:50:08

d'accord avec les termes de la lettre .je propose de transformer la zone en ZAP soit en zone agricole protègèe .que ce soit un exemple d'application des engagements de la cqp 21

HENNO philippe
Le 22/02/2018 à 05:13:45

J'ai du mal à penser qu'on puisse encore ne serait-ce qu'envisager ce genre de projet

Gilles Quiniou
Le 21/02/2018 à 23:36:12

stop aux délires de la consommation. Mettons un parc à la place

laurent chavanet
Le 21/02/2018 à 23:05:37

Le vote de ce conseil municipal est une honte et relève d'une pratique féodale du pouvoir.
La démocratie , c'est la recherche du consensus jusqu'à son obtention.

marie-juliette hamon
Le 21/02/2018 à 21:36:02

no comment..

Jean Vialle
Le 21/02/2018 à 20:44:15

Je m'oppose à ce projet privé qui va engloutir des terres agricole des plus fertiles, peser sur les contribuables, défigurer le paysage et qui, surtout, est complètement inutile car il y a déjà trop de centres commerciaux dans le secteur. De plus ce projet ne servira en rien à réduire le chômage endémique de cette région. Basta le béton !

Lucky THIPHAINE
Le 21/02/2018 à 19:22:32

Monsieur le commissaire enquêteur
Il y a tellement de surfaces commerciales mal ou peu exploitées. Pourquoi détruire à nouveau du terrain agricole "frais" au lieu de réhabiliter une ressource déjà affectée aux activités commerciales.
Je vous prie d'émettre un avis négatif à ce projet.
Sincères salutations
Dominique Dehouck

DOMINIQUE DEHOUCK
Le 21/02/2018 à 18:45:10

Assez d'imperméabilisation des sols arables !
À un moment où on veut favoriser l'alimentation en circuit court, cette surface agricole serait idéale pour alimenter Paris.

Robert POITTEVIN
Le 21/02/2018 à 17:58:18


Ce projet n'a d'autre but que générer de l'argent au bénéfices d'actionnaires devenus indifférents à la notion de vie et de respect de la Terre.

Les déménageurs hors de nos vies, halte à l'urbanisation et à la stérilisation des terres vivantes.

Laurent FORGET
Le 21/02/2018 à 16:51:41

Préservons les terres agricoles dont nous auront besoin dans un proche avenir.

un anonyme
Le 21/02/2018 à 16:20:49

Merci

Jean-François
Le 21/02/2018 à 15:33:00

Arrêtons les dégâts causés à l'environnement et aux terres cultivables. Stop au béton et au goudron si on veut éviter les inondations. Nourrir Paris et sa banlieue est une priorité absolue. De plus, la France ne sera pas crédible lors de la COP 21,22,23...

CHANTAL RINGOTTE
Le 21/02/2018 à 13:50:00

Notre priorité doit aller au développement des circuits courts d'alimentation, à la relocalisation des activités maraîchères et fruitières en IdF... et à la conversion des exploitations existantes en agriculture biologique. Bétonner des terres fertiles est un non-sens économique, écologique et humain, tout simplement.

Christian VAN HOUCKE
Le 21/02/2018 à 12:16:46

Ce projet est contraire aux engagements de la COP 21 et aux engagements de la LTECV.
C'est un grand projet inutile et imposé comme l'incinérateur d'Ivry-Paris 13.

Pagès
Le 21/02/2018 à 12:11:25

conservons les terres cultivables. Surtout près de Paris
pour installer de jeunes agriculteurs qui veulent faire de l'agriculture bio.

un anonyme
Le 20/02/2018 à 19:11:08

Un autre projet est possible ailleurs:
Il faut penser à l'avenir et garder les terres arables(exploitées pour l'agriculture sans pesticides). Pour le projet triangle de Gonesse, par exemple construire sur les terres déjà exploitées par le béton comme les routes, les auto routes , les parkings des supermarchés. il y a trop de terres déja bétonnées et sous exploitées,trop de terres polluées et souillées, construisons dessus. Cela permettra d'obtenir des zones urbaines plus sécurisées!

baleinebleue
Le 19/02/2018 à 18:44:37

Il est urgent de donner un coup d'arrêt à ce type de projet : destructeur de terres agricoles alors qu'il existe des friches industrielles et maintenant commerciales. Réhabilitons ces espaces! commercial avant tout: A t on besoin de 500 boutiques ? nombre de visiteurs attendus/an : 31 millions ! vers une saturation totale des axes routiers . Une gare du GPE en plein champs implantée dans le Triangle de Gonesse , dédiée à Europacity . Une ferme urbaine de 7ha , des espaces verts etc... le greenwashing bats son plein .il recrée la nature de manière artificielle! Des emplois promis...dans des secteurs d'activités déjà en tension . Des emplois durables ? A l'ère de la précarisation massive de l'emploi. Un centre d'affaires : 128ha de bureaux , de la demande ? A l'ère du développement du télétravail , du regroupement d'entités , recherche de surfaces plus petites.Il est temps de repenser l'aménagement du territoire : le projet CARMA est la vraie alternative

CECILE
Le 19/02/2018 à 13:10:02

La cohérence des directives du GIEC serait de ne plus faire ce genre de projet qui bétonne nos terres agricoles. Par contre il faut aider des projets comme celui de CARMA, qui pourrait remplacer celui d'Europacity. Rendez l'espoir à l'humanité !

Gilles MONSILLON
Le 19/02/2018 à 12:16:33

Il faut refuser la logique de grignotage sans fin des terres agricoles

JEM
Le 17/02/2018 à 17:37:38

@Frawald : j'ai failli faire la même (sur opacity) :)

PhL38Fr
Le 17/02/2018 à 14:08:12

Ras-le béton! sans odeur, sans couleur, la mort même dans ceux qui courent! Ils ont l'air vivant mais ils sont morts aumilieu de ces environnements de béton, glacials. Une tombe à ciel ouvert enfouissant des milliers de presque cadavres. Décidèment, j'ai le moral au plus bas!
Nanaïne

nadine ruelland
Le 17/02/2018 à 12:51:53

Dans EURopacity, i y a opacity mais aussi le fric puisqu'il y a EUR, abréviation de l'Euro.

Bibi
Le 16/02/2018 à 22:03:03

Plus ces méga "zones d'intérêt économique" auront "pignon sur rue",plus les centre-villes seront vi des de boutiques,de commerces à taille humaine
(pour les "vieux",les personnes à mobilité rédui te,les mamans avec enfants en bas âge...).Il faut
favoriser l'installation et la multiplication de
marchés alimentaires en faveur des petits produc teurs + de "camelots" en tous genres...notamment
dans les "vieilles villes"(médiévales),où la pré
sence des marchés favorise toutes sortes d'échan
ges entre personnes du lieu et des alentours...

stoppeur
Le 16/02/2018 à 17:21:43

La priorité des priorités en matière d' "améngement
du territoire" doit être le repeuplement des campa
gnes et non l'extension "ad limitem" des zones urb aines...Ce qui pourrait redonner un sens au trans
port de voyageurs par rail,dans des zones où le
transport par route est si difficile et compliqué
à assurer et à viabiliser;où les temps de transport sont doubles,triples de ceux du train + infiniment
moins sûrs...!!

stoppeur
Le 16/02/2018 à 17:05:05

un grand projet pour faire consommer inutilement, diminuer un peu plus l'espace cultivable et pour remplir les poches des promoteurs.
Laissez nous vivre normalement

Eveline
Le 16/02/2018 à 15:32:51

La France n'a plus sa souveraineté alimentaire depuis de nombreuses années.
SVP : soyez raisonnables

Roger Wyart
Le 16/02/2018 à 13:16:49

S'il vous plait, NON au projet Europacity, OUI PROJET CARMA : projet d'ESPOIR

Patricia Gaudry
Le 16/02/2018 à 11:43:00

Cessons d'enterrer notre pauvre France si belle sous le béton pour des intérêts privés !

livoisans38gr
Le 16/02/2018 à 11:40:15



tout est dit
non au béton, à l'argent, à la bêtise et au non-sens de la consommation inutile
oui à une nature nourricière et à tous ses artisans
de la terre ; il nous reste encore des lieux à protéger, des ouvriers terriens à soutenir
nous en avons tous un besoin vital

mondo
Le 16/02/2018 à 11:33:31

SVP protégez les terres agricoles

un anonyme
Le 16/02/2018 à 10:54:03

stop au béton ! nous voulons le respect de la nature et de la vie ! nous voulons des espaces naturels et agricoles !

Michèle Goossens
Le 16/02/2018 à 10:40:10

Triangle des Gonesses, ou des Bermudes?

un anonyme
Le 16/02/2018 à 10:36:02

EuropaCity et ke Triangle de Gonesse sont une chance pour nous. Ces terres ne servent a rien pour nous et nous devrions rester pauvres pour nourrir du bobos qui lui a un travail. Merci de votre condescendance les pseudos gens contre ce projet. Monsieur le Commissaire ce gens mentent et son égoïstes.

Franck
Le 16/02/2018 à 10:24:22

Je rappelle que dans le 1er commentaire posté je signale que la LOI du 13.08.2004 OBLIGE le MAIRE à inscrire à l'ordre du jour du Conseil municipal toute demande de "consultation" des électeurs sur un sujet de la compétence de la commune faites par 20% des inscrits.
SI cette zone est de la compétence de la municipalité pourquoi les habitants n'utilisent-ils pas la LOI ?
Il est facile de faire un test sur 100 inscrits tirés au sort et informés contradictoirement?

YVAN BACHAUD
Le 16/02/2018 à 10:08:19

Quel malheur ! le monde agricole (FNSEA autant que petits producteurs/éleveurs) déplore la rareté des terres exploitables au profit du bétonnage, les phénomènes d'inondations catastrophes sont amplifiés par les hectares bitumés, la santé morale et physique des populations est en jeu, etc. L'argent et la politique avec leur cortège d'alibis n'ont pas fini de nous empoisonner la vie !

Fourmi

un anonyme
Le 16/02/2018 à 10:04:02

Après ces catastrophes d'inondations récentes et le climat qui accélère les effets du dérèglement, on sait pertinemment maintenant qu'il faut arrêter de bétonner, d'artificialiser la terre n'importe comment, sans besoin réel ( sauf pour les constructeurs et profiteurs de tous ordres qui veulent se remplir les poches, comme d'habitude ).
Ceux-là mériteraient un bon coup de pied quelque part !!!

Melba
Le 16/02/2018 à 09:40:45

suis en rural la grande distribution a trop de liberte et de toute maniere ce sont les consommateurs qui verront les produits de plus en plus chers halte aux gros pieges melange loisirs et consommations

sankara
Le 16/02/2018 à 09:30:29

Depuis de trop nombreuses années l'extension de ces zones laides et bétonnées sont encore autorisées.
Stop!

Edith
Le 16/02/2018 à 08:37:41

2370
Bonjour

Je suis très en colère pour ce projet de méga-cité de consommation . Des terres agricoles que des fortunés emprisonnent dans du béton , pendant que nous volons légalement des hectares en Afrique pour compenser .
Ce n'est bon , ni pour le pays , ni pour le climat .

C'est une gabégie des matières premières dont les sols font aussi partie .
Nous avons déjà toutes les cathédrales de consommation possible et imaginable .

La concurrence est facteur de surconsommation , pollution , dépenses financières , d'inégalité toujours plus grandes .

Des emplois créés ici , sont détruits ailleurs dans le même mouvement .

Toutes ces dépenses faramineuses devraient être utilisées pour le bien commun , qui rend libre et intelligent , tout le contraire de ce projet mortifère .
Salutations respectueuses .
J.Fradin
Déposée le 16/02/2018

Jeanine
Le 16/02/2018 à 08:27:03

c'est une stupidité de plus, nous ne savons pas ce que l'avenir de la terre nous réserve : il est donc important, voire capital de conserver les terres agricole; le bétonnage et le bitumage sont les deux catastrophes de la "modernité" des 20ème et 21ème siècle

maripachats
Le 16/02/2018 à 08:26:39

On construit ces centres géants qui n'ont aucune âme alors que les centres villes se meurent et que de nombreuses jolies boutiques tombent en ruine.

Rachel
Le 16/02/2018 à 05:58:40

N'y a-t-il pas assez de zones bétonnées dans cette région ? n'y a-t-il pas assez de grands centres commerciaux qui tuent les commerces de proximités ? comment peut-on encore vouloir massacrer une zone agricole ? c'est d'une inconscience et d'une imbécillité monumentales ; j'ose espérer que ce "petit coin de campagne" sortira vainqueur ; combien sont-ils derrière ce projet assassin à se "remplir les poches" !!!!!

un anonyme
Le 16/02/2018 à 00:43:41

De plus en plus de citoyens adhèrent aux amaps parcequ'ils veulent être maître de leur alimentation et renouer des liens avec le monde paysan.Les amaps sont à la recherche de maraîchers de proximité. Laissez au triangle de gonesse sa vocation première , celle de nourrir les habitants du territoire.

TANIA SOUBEN
Le 16/02/2018 à 00:25:33

PAS QUESTION DE SACRIFIER LES TERRES AGRICOLES POINT BARRE!

LAMERIDIENNE
Le 16/02/2018 à 00:06:17

Je fais un rêve : qu'on arrête de bétonner à tout va, ce n'est pas le béton qui nourrira nos enfants , qu'on laisse quelques haies pour les oiseaux, les papillons, la VIE, autre que celle de la consommation et les loisirs futiles qui, étonnamment, ne rendent pas les gens heureux, mais de plus en plus impatients, agressifs... Betty

itty
Le 15/02/2018 à 22:46:23

Ce projet de centre commercial et de loisirs démesuré Europa City du groupe Auchan et d'un golf sur respectivement 300 et 90 hectares constitue une menace très sérieuse sur l’avenir des 700 hectares de champs très fertiles du Triangle de Gonesse.
Le projet Europa City occuperait à lui seul un terrain de 80 hectares et comprendrait une piste de ski indoor.
Quand on sait les menaces terribles que fait peser sur nous le réchauffement climatique comment peut on avoir encore de tel projets complètement inutiles et néfastes? Pour de très hypothétiques et éphémères emplois. !!!
On marche sur la tête et c'est criminel. Gardons ces terres pour les cultiver. Chacun d'entre nous devrait apprendre à cultiver ses légumes et ses fruits pour préparer sa survie.

un anonyme
Le 15/02/2018 à 21:15:39

Halte à la bétonisation des terres .. Laissons respirer la France,le béton ne se mange pas.. Halte à la consommation, aux loisirs à outrance, qui curieusement ne font pas le bonheur des gens... toujours plus insatisfaits, impatients, agressifs, moi, moi, moi,

un anonyme
Le 15/02/2018 à 20:40:05

Partout où des mesures courageuses sont prises par des commissions indépendantes et décisionnelles,le phénomène d'artificialisation des meilleures terres est stoppé, Sans empêchement aucun du développement économique et social:Tout au contraire, la demande galopante du bio, qui multiplie les acteurs, est une réponse en termes d'emplois pérennes.

ASSOCIATION VIGILANCE GRAVIERES
Le 15/02/2018 à 20:34:16

Stop aux centres commerciaux qui bouffent la terre agricole, qui enrichi les gros trusts.
DE plus, il me semble que le modèle HYPERMARCHE est à bout de souffle...

stephane29
Le 15/02/2018 à 20:32:39

Un bon macdo au béton ça vous requinque un robot

padupe
Le 15/02/2018 à 20:19:03

La politique ne préserve pas l'avenir. Ses projets doivent faire du vent et sont myopes.

Madeleine
Le 15/02/2018 à 19:18:44

Dans Europacity, il y a "opacity". Je suis très méfiante quand des projets de prétendue utilité publique sont financés intégralement par un groupe privé allié à un groupe chinois (au nom de poisson... revoir le film hilarant de Charles Crichton). Enfin, bétonner des terres agricoles pour des choses futiles comme les loisirs et le shopping, c'est aberrant à notre époque. Il y a pléthore de ces zones commerciales et parcs d'attraction en France Moche. Basta !

Frawald
Le 15/02/2018 à 19:16:40

les meilleures terres disparaissent sous le béton, c'est une véritable gangrène des temps présents!.... Tout l'argent de ces investissements devenus superflus devraient être "transformés en impôts....

cactus
Le 15/02/2018 à 19:05:59

Indignons nous et cessons ce carnage sinon l'humanité va disparaître bien vite!

Joël Brisson
Le 15/02/2018 à 18:57:28

Non à ces centres commerciaux gigantesques que nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus fréquenter.

Christian JOLY
Le 15/02/2018 à 18:40:54

Ce projet va à l'encontre de la préservation des terres fertiles. Je souhaite que ce projet soit abandonné.

Chrysta60
Le 15/02/2018 à 18:37:51

....Ridicule de bétonner une zone qui l'est déjà bien suffisamment !

Simplement pour le profit de quelques promoteurs et autres bétonneurs, alors qu'il est prioritaire de continuer à protéger les zones agricoles... En voie de disparition en Région Parisienne

L'appétit consumériste local peut se satisfaire des zones commerciales existantes !

Alain Karelber
Le 15/02/2018 à 18:37:11


Je pense que cette énormité imbécile, permettrait le blanchiment d'argent. C'est un point de vue personnel mais j'en suis convaincue... car ce n'est pas le premier endroit qui permet ce genre de passe-passe...

MIRABELLE 80
Le 15/02/2018 à 18:20:00

Messieurs les agitateurs du béton , quand Est-ce que vous allez penser que les terres à cultures profiterons plus longtemps aux Français , à la France pour les nourrir , que ces idéales bétonnées qui sont déjà ou seront éphémères à plus ou mois longues échéances.On en a la preuve vivante ,mais votre appât du gain est plus fort que tout.
Un jour vous aurez le retour du bâton ...
Cecel45

cecel45
Le 15/02/2018 à 18:16:45

encore une zone commerciale gigantesque avec des jeux et pleins d'autre conneries, rappelez vous Cergy Pontoise ? assez de tout ces bétonnages à touristes

jean
Le 15/02/2018 à 17:49:55

assez de grandes surfaces + équipements inutiles et coûteux en espace agricole défigurent nos espaces de vie et combien de commerces de proximité disparaissent à cause d'eux! je n'arrive pas à piger que des gens sensés puissent se ruer dans ces temples de la surconsommation...

jeanne 72
Le 15/02/2018 à 17:25:11

Oui à l'environnement non à la démesure commerciale

CHRISTINE NEDELEC
Le 15/02/2018 à 16:36:37

Sacrifier des terres agricoles est déjà une folie mais on peut être obligé de l'admettre pour des projets sociaux (logements, hôpitaux, écoles...) mais pour des structures inutiles ou dépassées....!!! Quand il n'y aura plus assez de terres pour cultiver, fera-t-on uniquement du hors-sol? A quel prix? Et l'eau? et bien d'autres problèmes ... Tout cela pour des loisirs...

un anonyme
Le 15/02/2018 à 16:34:30

la LOI du 13.08.2004 PERMET à 20% des inscrits d'une commune de demander un consultation sur tout sujet municipal!
pourquoi ne pas faire un test de soutien sur 100 INSCRITS TIRES AU SORT?
Ce n'est pas un gros boulot!
voir  www.clic-ric.org.  

YVAN BACHAUD
Le 15/02/2018 à 16:02:26

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !