actualité écologie

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

OPÉRATION

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Pour l’annulation du transfert en Italie d’ADAMA, demandeur d'asile souffrant d'un handicap

Mise en ligne du 30/12/2017 au 07/07/2018

Message adressé à Madame La Préfète du Cher, demandant l’annulation du transfert vers l’Italie d’Adama TRAORE, demandeur d'asile francophone, guinéen, agé de 24 ans et souffrant d'un handicap neurologique d'origine génétique pour lequel ne sont possibles que des soins en milieu francophone.

Bilan de la cyberaction :

3678 participants

Présentation de la cyberaction :

Adama TRAORE, demandeur d’asile en procédure Dublin, est sous le coup d’un arrété de transfert vers l’Italie, où il a laissé ses empreintes sous la contrainte.
Arrêté et placé en rétention le 20 décembre, il été libéré par le Juge des Libertés, mais est toujours en situation irrégulière et peut être expulsé à tout moment.
Adama souffre pourtant d’un très sévère bégaiement neurologique d’origine génétique, aux conséquences évaluées à 8-9 sur une échelle de 10. Il ne peut pas formuler de phrases, peine à se faire comprendre et est très vulnérable.
Il est pour la première fois de sa vie pris en charge par une orthophoniste spécialisée et un dossier de reconnaissance de son handicap est en constitution auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).
Le renvoyer dans ces conditions en Italie revient à le condamner à une vie misérable dans un pays aux dispositifs d’accueil notoirement saturés, où il sera dans l’impossibilité totale de communiquer pour se faire comprendre afin d'assurer ses besoins primaires et déposer sa demande d’asile.
Les personnes faisant autorité en matière de rééducation orthophonique excluent formellement toute perspective d'acquérir ne serait-ce que des rudiments d'italien ou d'engager un processus de rééducation dans une langue non maitrisée et non maitrisable..
Fragilisé par son passage au centre de rétention, il est désormais la proie de fréquentes attaques de panique.
Sa situation dramatique mérite un examen attentif et approfondi, et plus particulièrement la spécificité du handicap dont il souffre, dont les perspectives de rémission sont intimement subordonnées à une rééducation en français, et sont vouées à l’échec dans un contexte non francophone.
Nous demandons donc à Madame la Préfète d'examiner avec bienveillance sa situation très particulière et de lui accorder l'accès à la procédure normale de demande d’asile, pour raison humanitaire, comme elle en a le pouvoir, en vertu de la clause de souveraineté prévue par le règlement des accords de Dublin III.

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Préfète,
En vertu du pouvoir qui est le vôtre, je vous demande d'accorder au jeune Adama TRAORE - pour motif humanitaire et en accord avec le principe de souveraineté de la détermination de l'état responsable des demandes d'asile - l'accès au statut de demandeur d'asile en procédure normale, en raison de la spécificité de son handicap, dont le caractère invalidant compromet sa survie et ses démarches de demande d'asile en Italie, et qui ne peut espérer une minoration de ses symptômes que par un processus de rééducation en milieu francophone.

 

26 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Je prends intégralement à mon compte le commentaire rédigé par "Bouda" ci-dessous et je le/la remercie.

Madame la Préfète,
En vertu du pouvoir qui est le vôtre, je vous demande d'accorder au jeune Adama TRAORE - pour motif humanitaire et en accord avec le principe de souveraineté de la détermination de l'état responsable des demandes d'asile - l'accès au statut de demandeur d'asile en procédure normale, en raison de la spécificité de son handicap, dont le caractère invalidant compromet sa survie et ses démarches de demande d'asile en Italie, et qui ne peut espérer une minoration de ses symptômes que par un processus de rééducation en milieu francophone.

Joseph MOUGEL
Le 02/02/2018 à 11:59:33

Un peu d'humanité pour une fois.

Marie Dalençon
Le 09/01/2018 à 19:09:25

je ne saurais que trop vous conseiller la lecture de "Françafrique : le plus long scandale de la république" de François-xavier Verschave.
ET, la France étant le 3ème marchand d'armes au monde, je ne doute pas un instant que ces manoeuvres honteuses, ignobles, continuent. . . en Afrique ou ailleurs.
Bonne lecture, soyez bien assis !

cautain
Le 09/01/2018 à 14:31:28

Madame la Préfète,
En vertu du pouvoir qui est le vôtre, je vous demande d'accorder au jeune Adama TRAORE - pour motif humanitaire et en accord avec le principe de souveraineté de la détermination de l'état responsable des demandes d'asile - l'accès au statut de demandeur d'asile en procédure normale, en raison de la spécificité de son handicap, dont le caractère invalidant compromet sa survie et ses démarches de demande d'asile en Italie, et qui ne peut espérer une minoration de ses symptômes que par un processus de rééducation en milieu francophone.

Mollaret
Le 09/01/2018 à 14:04:12



liberté , égalité , FRATERNITE

jarreau
Le 09/01/2018 à 10:40:42

Madame la Préfète,
En vertu du pouvoir qui est le vôtre, je vous demande d'accorder au jeune Adama TRAORE - pour motif humanitaire et en accord avec le principe de souveraineté de la détermination de l'état responsable des demandes d'asile - l'accès au statut de demandeur d'asile en procédure normale, en raison de la spécificité de son handicap, dont le caractère invalidant compromet sa survie et ses démarches de demande d'asile en Italie, et qui ne peut espérer une minoration de ses symptômes que par un processus de rééducation en milieu francophone.

bouda
Le 07/01/2018 à 20:46:15


Résumé de la situation avec unecContrepèterie :
Emmanuel Macron gère:
Mon manager est cruel!!.

Bruno SEVIN
Le 03/01/2018 à 08:33:51

Le prénom Adama est très courant et le nom Traoré tout aussi répandu particulièrement au Togo - il me semble qu'il y a eu une femme Ministre au Togo... Ce handicap justifie effectivement un traitement particulier.
Maïta Sanchez

Marguerite Sanchez
Le 02/01/2018 à 12:07:28

Madame la Préfète,
Merci de considérer le cas particulier d'Adama Traoré. Il a besoin des soins d'une orthophoniste spécialisée et ne bénéficiera sans doute pas de cette aide médicale en Italie où les dispositifs d'accueil sont saturés.

@Cactus :
Combien de temps encore va-t-on nous rebattre les oreilles avec le colonialisme ?!
La plupart d'entre nous ont eu des ancêtres exploités dans des usines, des fermes ou des mines. Exploités et victimes presqu'autant que les "indigènes" des colonies à la même époque.
Exploités et méprisés pour finir en hachis sur les champs de la mort des deux guerres mondiales. Comme l'a chanté Brel dans "Jaurès".
Personne ne s'est excusé auprès de nous, leurs descendants, pour ce qu'ils ont subi...
Au contraire, les exploiteurs après avoir accaparé les richesses d'ici et d'ailleurs voudraient distribuer la culpabilité : trop facile !
Cactus, ne rentrez pas dans leur jeu, SVP.
Et actuellement :
Croyez-vous vraiment que l'exploitation éhontée des personnes et des ressources, la rapacité et l'inhumanité sont l'apanage des seuls Occidentaux ?
Il me semble qu'on trouve également quelques beaux spécimens d'exploiteurs du côté de la Chine, pour ne citer que cet exemple.
Bonne journée et surtout Bonne Année 2018 !

Frawald
Le 02/01/2018 à 07:16:05

Un tout petit peu d'humanisme ...

Béatrice MORY
Le 01/01/2018 à 16:57:44

Genia, vous avez bien pointé le problème sans le reconnaître : "Depuis plus de 50 ans, ces pays" devraient avoir "leur destin en main, mais ils n'ont pas été capables de construire des démocraties" car la France, le R-U et les E-U ont mis en place "dictatures militaires, corruption des dirigeants avec les multinationales, conflits ethniques et manipulations par endoctrinement religieux." Nous ne sommes pas responsable, certes, du colonialisme passé mais nous sommes bien responsables du néo-colonialisme qui continue de spolier ces pays.
Et c'est quoi, nos "dettes" ? Nos "dettes" aux banques subventionnées par nos impôts !

un anonyme
Le 01/01/2018 à 16:06:12

Et M. Macron qui parle de fraternité dans ses voeux à ses "sujets" (pardon, à ces concitoyens) !!! Quelle blague.

Roland COMTE
Le 01/01/2018 à 11:48:28

Commentaires d'un point de vue général.

Oh, cactus, tu délires !!!Je trouve scandaleux que tu te permettes de culpabiliser tous les Français sur leur participation au réchauffement climatique ou les rendre responsables de la misère des pays Africains. C'est une attaque malhonnête. Nous n'avons pas à subir les conséquences des actions de nos ancêtres. Cette réflexion sur le colonialisme est scandaleuse.
Depuis plus de 50 ans, ces pays ont leur destin en main, mais ils n'ont pas été capables de construire des démocraties et on constate dictatures militaires, corruption des dirigeants avec les multinationales, conflits ethniques et manipulations par endoctrinement religieux. Mais surtout démographie galopante.
Alors arrêtez votre tentative de manipulation afin de nous faire avaler la pilule.
C'est toujours le même refrain : prenons en charge ce ou ces pauvres malheureux.
Il suffirait d'avoir pitié pour résoudre le problème et avoir bonne conscience !
Comme c'est beau les droits de l'homme, le statut de terre d'asile..... dommage que ceux qui ont pondu ça n'aient pas prévu que nous n'aurions plus un jour les moyens d'accueillir toute la misère du monde.
Nous, pays riche ?
Savez-vous que la dette actuelle est de :
2 261 800 000 000 euros et elle continue d'augmenter.
Tous ceux qui veulent aider leur prochain doivent le faire à leur frais au lieu de toujours refiler la charge à l'Etat, c'est-à-dire en finale, à tous les autres.

GENIA
Le 01/01/2018 à 04:05:51

Institutrice à la retraite, j'ai eu pour élève un enfant qui se prénommait Adama et je crois me souvenir que son nom de famille était Traoré. Il ne parlait pas en arrivant dans ma classe, mais il a prononcé ses premiers mots avec moi, avec une voix très grave. Cela se passait dans l'Essonne dans une école publique d'Igny. S'agirait-il de la même personne ?

un anonyme
Le 01/01/2018 à 01:34:04

Bon courage Adama. Je souhaite de tout coeur que cette année tu seras réintégré en France et que tu pourras te faire soigner

un anonyme
Le 31/12/2017 à 21:19:02

J'ai de plus en plus honte de vivre dans un tel pays, soi-disant "patrie des droits de l'homme" où on méconnaît de plus en plus - et quel que soit le gouvernement - nos valeurs d'humanisme.

Roland COMTE
Le 31/12/2017 à 17:06:56

Humain! Sinon rien..!

yves day
Le 31/12/2017 à 15:58:51

Bravo pour votre action mais pour l'aide financière ,
difficile . Petit retraité , je suis engagé dans
d'autres types d'action ..... Bon courage L . Gorvan

un anonyme
Le 31/12/2017 à 14:05:13

Les droits de l'homme ,c'est où c'est quand ??? !!!

un anonyme
Le 31/12/2017 à 13:44:54

Un peu d'humanité dans ce monde de violence et d'injustice...

Sylviane Murat
Le 31/12/2017 à 13:32:44

Aider un Jeune à se construire, agir avec bienveillance et humanité, voilà ce que je souhaite du fond du coeur !

un anonyme
Le 31/12/2017 à 12:59:33



merci pour votre humanité

un anonyme
Le 31/12/2017 à 11:55:51

"En Marche" pour faire mieux que les sinistres Sarkozy et Hollande ?!!!

Goupil
Le 31/12/2017 à 11:39:17

J'ai mal à ma France devant si peu d'empathie, si peu de bienveillance, tant d'indifférence pour le malheur des certains, venant du gouvernement et de la majeure partie des "citoyens"

evy33
Le 31/12/2017 à 11:12:12

Les migrants sont là, qu'on le veuille ou non, c'est ainsi et nous, pays "riches" y avons largement conntribué par nos comportements passés (colonialisme et ce qui ne dit pas son mais est encore une forme de coloN....); c'est nous qui avons pollué le monde, exploité les ressources sans retenue et qui ont engendré le réchauffement climatique à l'oeuvre aujourd'hui!!!!

Ces multitudes contraintes à l'exode arriveront, ils ont l'espoir d'y trouver une vie "acceptable", la fraternité doit nous porter....

cactus
Le 31/12/2017 à 10:54:38

L'application des procédures Dublin aboutit pratiquement toujours à une rupture de la demande d'asile et à une errance des réfugiés à travers l'Europe, quelque soit le pays de destination (y compris pour des retours en France). C'est de la maltraitance que l'on peut facilement stopper en utilisant l'article 17 qui permet d'autoriser la personne à faire sa demande d'asile en France. Respectons le droit d'asile.

Robert Latapy
Le 30/12/2017 à 19:41:38

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !