actualité écologie

OPÉRATION

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Soutien permanent aux paysans de NDDL

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Annulation de la battue du siècle

Mise en ligne du 17/02/2017 au 22/02/2017

Les chasseurs eux-mêmes n’en reviennent pas : par arrêté préfectoral du 7 février dernier, le préfet de la Moselle a programmé une battue concertée le 25 février prochain qui regroupera quelque 700 fusils.

Bilan de la cyberaction :

3325 participants

La battue du siècle entre Sierck et Bouzonville le 25 février n’aura pas lieu
http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-saint-avold-creutzwald/2017/02/17/la-battue-du-siecle-prevue-entre-sierck-et-bouzonville-le-25-fevrier  

Présentation de la cyberaction :

http://natureiciailleurs.over-blog.com/2017/02/la-battue-du-siecle-prevue-entre-sierck-et-bouzonville-le-25-fevrier.html  

C’est un carré de 10 km sur 10 aux confins du Pays de Sierck et du Bouzonvillois où il ne fera pas forcément bon se promener le 25 février prochain ! Un arrêté préfectoral daté du 7 février prochain prévoit en effet qu’une battue concertée s’y déroule ce jour-là qui, selon les termes du texte, réunira 526 chasseurs postés et 174 traqueurs, c’est-à-dire un potentiel de 700 fusils sur un périmètre passant par Chémery-les-Deux, Menskirsch, Saint-François-Lacroix, Waldweistroff, Neunkirschen-lès-Bouzonville, Guersling, Bouzonville et Freistroff… « Cela représente environ 10 km sur 10… Avec des parcelles réservataires, c’est-à-dire incluses au sein d’autres chasses. À ma connaissance, c’est du jamais vu du moins pas dans de telles proportions » s’inquiète Jean-Christophe Hamelin, patron des chasseurs thionvillois, visés par l’arrêté.
 
« On traite le problème avec des méthodes du XIXe siècle. »
 
Objectif d’une telle puissance de feu déployée ? Réguler les populations – abondantes – de sangliers afin de protéger les cultures et donc "traiter" le massif limitrophe aux cultures de ce secteur… Pour Patrick Luxembourger, le maire de Terville, passionné de chasse, c’est un fait : « On veut prendre en compte un problème qui doit l’être mais de manière disproportionnée et avec des méthodes du XIXe siècle… Que cherchent-ils ? Éradiquer l’espèce ? »
À cette dernière question, pas de réponse formelle bien entendu puisque l’arrêté ne quantifie par l’objectif de tir de la journée du 25 février prochain.
 
Danger
 
Si Jean-Christophe Hamelin ne disconvient pas de la réalité des dégâts occasionnés aux cultures par les suidés, notamment au printemps et à l’automne, il relativise toutefois : « Les relevés effectués montrent que l’année écoulée n’a pas été pire que les autres : les surfaces touchées sur le secteur atteignent un peu moins de 44 ha, soit un total qui est certes supérieur à 2015 mais tout à fait comparable à 2013 par exemple. On comprend donc mal pourquoi de telles mesures… »
 
Une "mobilisation" jugée dangereuse par l’homme de l’art : « Autant de fusils sur un territoire aussi étroit un même jour, c’est prendre un risque indéniable autant pour les chasseurs eux-mêmes que pour les promeneurs, les affouagistes qui sont nombreux à cette période, etc. Et quid de la signalisation routière ? »
 
Autant de questions qui demeurent pour l’heure sans réponse. Une réunion de travail a bien été prévue demain mais « j’ai préféré demandé aux gars de la boycotter, l’incompréhension est telle, j’ai peur que les gars s’énervent… », souligne encore Jean-Christophe Hamelin.
 
Une tension notamment nourrie par le fait que ni la commission d’indemnisation – « qui jusqu’ici sur le secteur a toujours joué son rôle » –, ni la commission "Sanglier" qui constitue un espace de concertation naturel préalable à ce type de battue, « n’ont été consultées » affirme encore le nemrod qui siège au sein des deux instances.
 
De fait, son appel au boycott va encore un peu plus loin : Jean-Christophe Hamelin invite l’ensemble des chasseurs concernés à ne pas participer à ladite battue pour « raisons de sécurité. Fin de la discussion. » Fermez le ban.

Le nourrissage et l’agrainage sont ... l’une des principales causes de l’augmentation des populations de sangliers. En effet, chaque année, les chasseurs mettent à disposition des sangliers plusieurs milliers de tonnes de maïs, pommes, parfois melons. Toujours selon l’enquête menée par l’ANCGG en 2009 auprès des chasseurs, ces derniers ont classé le nourrissage/agrainage, réalisé par eux-mêmes, comme étant la première cause des fortes densités de sangliers.
http://france-sans-chasse.org/la-faune/le-sanglier  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Préfet
Votre arrêté préfectoral daté du 7 février prochain prévoit 700 fusils pour un secteur de 10km sur 10.
Pour Patrick Luxembourger, le maire de Terville, « On veut prendre en compte un problème qui doit l’être mais de manière disproportionnée et avec des méthodes du XIXe siècle…Autant de fusils sur un territoire aussi étroit un même jour, c’est prendre un risque indéniable autant pour les chasseurs eux-mêmes que pour les promeneurs.
Je demande donc l'annulation de cette battue et l'interdiction de toute forme de nourrissage/agrainage.
Dans cette attente, recevez mes sincères salutations.

 

77 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Faut qu'ça saigne... bien fort!
Si encore vous aviez faim...

Voris Bian
Le 27/02/2017 à 21:45:14

Je suis choqué de la méconnaissance du sujet, par les chasseurs eux-mêmes, alors qu'ils sont à l'origine du problème. En effet, c'est par croisement avec le vrai sanglier (300 à 400 kilos) et une race de cochons (50 à 80 kilos) qu'ils ont obtenu cette race invasive appelée, chez les écologistes et chasseurs sans tabous, le COCHONGLIER. Entre 80 et 120 kilos, ceux-ci ce sont avérés moins dangereux à chasser et plus facilement transportables dans les bois. Mais au lieu de faire 2 ou trois petits comme les vrais sangliers, ils font des portées jusqu'à 12 !
Dans un premier temps, dans les années 80, le discours officiel minimisant le problème était encore : "C'est pour compenser la disparition du sanglier qui n'arrive plus à atteindre la France à cause des autoroutes européennes !". En effet, le traditionnel sanglier est un grand marcheur, aime nicher en été dans les Balkans et adore l'hiver en France. On en trouvait de la même famille, de la Pologne à l'Espagne. LE VRAI SANGLIER EST EN VOIE DE DISPARITION !!!
A l'inverse total, le cochonglier est plus casanier, même s'il parcourt des kilomètres la nuit pour atteindre certaines cultures. Il est très intelligent et pas vraiment sauvage, puisque j'ai connu quelqu'un qui en avait apprivoisé un. C'est un voleur très expérimenté. Dans un village de Provence, en 2000, la moitié du stade avait été arrosé, pour économiser l'eau en plein été. Le lendemain, cette moitié de stade était labouré pour ces gros vers blancs, friandise porcine. Un gardien fut rémunéré pour garder le stade réparé, puis arrosé sur son autre moitié comme prévu. Il n'a rien vu, rien entendu, il a du s'endormir, mais les cochongliers ont labouré pareil. Les détonateurs à gaz des années 90, pour les effrayer, les font maintenant rigoler. En Provence, jusqu'à 90% des quotas de chasse les concernent depuis 20 ans. Autre tabou visible, le "nourrissage/égrainage" tant dénoncé est en fait un tribut donné par les agriculteurs aux cochongliers colonialistes, pour que ces derniers ne ravagent pas leurs champs. C'est une barrière utopique et visiblement peu efficace. Ces conchogliers sont de véritables marsouins et font fi des contrats et traités qu'on pourrait vouloir leur faire signer. Les déserts agricoles font qu'ils sont maintenant attiré par les jolis petits jardins des banlieue urbaines. C'est une invasion réelle et sous-médiatisée, car ils sont omnivores comme nous, qui sommes bien plus tendres sous la dent. Alors, régulons le premier ravageur de biodiversité de France, mangeons du cochonglier !!!
Ce préfet est donc courageux mais inconséquent, c'est l'armée, des professionnels de l'embuscade qu'il faudrait envoyer, pour réussir à chopper sans dégâts ces rusés barbouzes !!!

Alain CORNUT
Le 23/02/2017 à 21:15:18

ANNULATION DE LA BATTUE!!!

KAM RT
Le 22/02/2017 à 22:53:37

La battue du siècle est annulée : le Préfet avait oublié de prévoir un apéro !!!
:-)
Face à ce genre d'inepties, il faut bien rire un peu pour ne pas pleurer beaucoup...
Francine

Frawald
Le 22/02/2017 à 13:21:57

Absurde et ridicule!!!!

Gérard PERGET
Le 22/02/2017 à 11:04:28

il faut juste remettre les choses à l'endroit : l'augmentation des populations des sangliers est la conséquence du lobby de la chasse. Il prend dans certaines régions des proportions dramatiques pour les cultures, les semis en forêt, et pour les accidents de la route. Je ne peux pas juger de la nécessité de 700 fusils, mais de la nécessité de faire diminuer la population, ça certainement.

CHEVALIER
Le 21/02/2017 à 21:42:23

Combien de morts après une telle battue ? je pense bien sûr aux humains.

Fredo81
Le 21/02/2017 à 19:17:24

Je découvre les horreurs de la chasse.... On nourrit les sangliers pour qu'ils se reproduisent et pour mieux les tuer ensuite ? C'est cela qu'il faut interdire. Ces chasseurs sont des êtres malfaisants. Leur plaisir c'est tuer. Qu'ils ne viennent pas raconter que c'est pour réguler le nombre de sangliers alors qu'ils les nourrissent pour ça. Quelle horreur ! Vous l'avez compris, je suis anti-chasse. Quand j'étais jeune, j'ai participé à une battue aux sangliers comme rabatteur non armé. J'ai eu la peur de ma vie ! Ils chassaient une laie et ses petits. J'ai fait du bruit pour qu'ils ne l'attrapent pas ! Mais ils ne voulaient pas rentrer bredouilles, ils ont tué un lièvre ! Quel mauvais état d'esprit ! Cela m'a définitivement guérie de la chasse !
J'ai des amis qui ont plusieurs hectares de terrain dont un bois car ils elevent des chevaux. Et les chasseurs rentrent chez eux ! Ils n'ont aucun respect de la propriété privée ! Ils ne voient que leur proie....
Il faut interdire cette battue ! 700 fusils, mais c'est dément ! Il y a trop de risques, surtout pour les promeneurs, car les chasseurs, ma foi, ils l'auront bien cherché s'il y a un accident ! Je ne sais pas avec quoi on tue un sanglier mais c'est sûrement du gros calibre.

SYLVIE DELAITRE-JARCZYK
Le 21/02/2017 à 18:49:29

700 fusils !
combien de 4x4 ?

etranger
Le 21/02/2017 à 08:09:51

De la part d'un paysan, fils, petit fils, arrière petit fils de chasseurs braconnier, tristement réputé je dis à tout les
chasseurs ( je ne voix chez vous n'y humanité, n'y verticalité ) Chong

un anonyme
Le 21/02/2017 à 01:07:23


Que les associations de chasse qui s'opposent à cette pratique du XIXe siècle, déposent un référé au tribunal administratif dans le plus bref délai!
J'espère que les associations de protection de l'environnement et de la cause animal l'ont déjà fait.

jean-pierre delorme
Le 21/02/2017 à 00:03:26

Nourrir des animaux sauvages et dire ensuite qu'ils sont trop nombreux !!!
Sans blague!
Si c'est ça la régulation dont se targuent les chasseurs...

Petites anecdotes :
-Par deux fois, au cours de ma vie, le pare-brise de mon véhicule a fait l'objet d'une balle perdue; une fois à proximité d'un bois, une autre fois sur une autoroute traversant un site campagnard (petits bois, bosquets...).
Et il ne s'agissait certainement pas d'un tel déploiement de tireurs.
-J'ai déjà vu des chasseurs poursuivre un animal jusqu'à proximité des habitations, jusqu'à ce que l'animal se réfugie dans un jardin.
-Promenant mon chien, j'ai pu entendre, en période de chasse,gémir des animaux enfermés chez des chasseurs (certainement blessés), mais ceci est une autre histoire.

Quoiqu'il en soit, et sans généraliser, ces comportements interrogent...


Cette battue grand format, et cette surpopulation de sangliers, révèlent une gestion de la chasse très peu efficace et peu crédible!

Je dirais en conclusion, que d'un point de vue sanglier et autres frères animaux, que ce sont les hommes qui sont trop nombreux, et occupent trop de terrain...De plus, mauvais prédateurs...


Bravo aux commentaires de Pierre Chevillot et d'Erispoe (très bien vu) et aux autres ...

Agnès

AGNES ANCELOT
Le 20/02/2017 à 23:31:06

Préfet et chasseurs sont devenus complètement fous !

Jacques Boulay
Le 20/02/2017 à 21:10:15

Bonjour,
La chasse est-elle devenue un jeu de massacre de masse?

Annie Cornet
Le 20/02/2017 à 20:59:53

les chasseurs ont batarder le vrai sanglier avec du porc dans le début des années 1970 pas assez de gibier il leur donne un max a bouffer du mais désormais soyez vigilant!!!chasse en courre nous régulons le gibier.

un anonyme
Le 20/02/2017 à 19:23:14

ce pr"fet doit être sous l'influence de florian philipot, qui veut se faire élire à forbach! le préfet chasse le sanglier comme le front national veut chasser les migrants!

georges glise
Le 20/02/2017 à 19:22:52

Une telle concentration de fusils régulerait peut-être aussi la population des chasseurs ?

g56
Le 20/02/2017 à 18:51:32

J'ai acheté un terrain dans l'Ouest des Yvelines, ces abrutis tirent dans tous les coins toute la journée... Quelle plaie!!!

Thierry Darras
Le 20/02/2017 à 17:46:16

Une battue géante avec 700 fusils ! S'agit-il d'in exercice militaire ? Veut-on constituer une milice ? Qui est donc ce préfet ? Qui veut-il imoressionner ?

sylvère labis
Le 20/02/2017 à 17:36:04

Est-ce que vous allez FOUTRE LA PAIX aux animaux
maintenant ?
"Leurs esprits trouvent leur plaisir dans leurs abominations ". (Esaïe 66 , 3 )

chantelauze
Le 20/02/2017 à 16:22:17

soutien à Jean-Christophe Hamelin, un chasseur de bon sens..

Tine
Le 20/02/2017 à 15:52:48

On agraine, alors que l'hiver fut clément. Alors, on va tuer des laies pleines; pour réguler?.. cette dénonciation de battue, prise par un préfet de son fauteuil, dans son château, cadre mal avec l'esprit d'une chasse régulation. Bravo à ce Maire-chasseur, un vrai, celui-là.

René HAMEL
Le 20/02/2017 à 15:39:37

De l'espèce des hommes ou de celle des sangliers la plus sauvage n'est peut être pas celle qu'on croit !

Roland GOUJARD Roland
Le 20/02/2017 à 15:17:10

"Il y a deux choses qui m'ont toujours surprise: l'intelligence des animaux et la bestialité des hommes." Flora Tristan

un anonyme
Le 20/02/2017 à 14:56:50

L'humanité bravo !

Claudine Niel
Le 20/02/2017 à 14:48:08

Si j'ose la comparaison, ça va être le Sedan ou le Verdun des sangliers dans ce coin de Lorraine!!!

Je ne suis pas chasseur, mais je rencontre lors de randonnées des chasseurs de sangliers (dans le midi). quand on est attentif à leurs propos, ils affichent dans les "dianes" qui les fédèrent, des tableaux de chasses de 200 à 300 sangliers et la pression liée à leur présence ne faiblit pas vraiment au niveau des cultures.

Dans le cas présent, les risques de balles perdues est flagrant, le vide créé par des tris massifs sera vite comblé, le territoire vide se repeuplera....

colibris
Le 20/02/2017 à 14:23:17

On va où là ???? cette décision démontre parfaitement le monde de dingues dans lequel on vit : d'un çoté les chasseurs qui nourissent les sangliers en hiver pour conserver des populations confortables afin de faire des cartons au détriment des cultures et de l'environnemnet, de l'autre le représentant de l'état qui déclenche un plan d'éradication en dépit de toutes règles de sécurité à l'égard des populations ! pourquoi ne pas faire intervenir l'armée avec chars , mitrailleuses et lances - rockets ???

Pierre CHEVILLOT
Le 20/02/2017 à 14:13:35

On pourrait aussi raser les forêts tant qu'on y est !!

Patrick Klein
Le 20/02/2017 à 14:03:57

Qui a le droit de décider de la vie de la mort d'un être vivant ?
C'est honteux, scandaleux, dégueulasse...

SANDRINE CARRAND
Le 20/02/2017 à 13:56:03

Globalement, Je suis anti-chasse donc j'ai hésité à signer, cependant ce projet semble disproportionné et de plus en fin de saison de chasse. Il risque donc de nuire à d'autres espèces sauvages autres que les cochons.Les sangliers qui prolifèrent sont là grâce aux bons soins des chasseurs qui ne maîtrisent plus rien.

Lapasionaria
Le 20/02/2017 à 13:54:05

Les chasseurs sont responsables de cette prolifération. Le croisement de sangliers avec des cochons d'élevages visant à des portées plus fréquents et plus nombreuses ont entrainé des surpopulations de "sanglicochons" sur tout le territoire ! A eux de subir les conséquences de leurs actes et d'indemniser les agriculteurs !

erispoe
Le 20/02/2017 à 13:46:57




la fête au fusil
qui l'a dit?

Mondo
Le 20/02/2017 à 13:21:38

Je crois qu'il y a réellement un problème d'augmentation de la population des sangliers. À Nantes -St Herblain nous avons eu récemment plusieurs battues de sangliers du même genre mais carrément en ville, le long de la rivière Chezine car les sangliers vont même jusqu'aux clôtures du parc de Proce.
Les sangliers sont dans ce secteur une centaine,peu ont été tués car ces gros malins s'approchent alors des habitations.
Je ne sais pas ce qu'il faudrait faire, je ne suis pas pour la chasse. Il y a un problème. L'homme a voulu tout dominer. Il va devoir réapprendre à vivre dans et avec la nature. On ne peut pas risquer des accidents de personnes adultes ou enfants ici en ville avec des sangliers en balade !
Que faire ? Je n'ai pas la solution. À réfléchir !

un anonyme
Le 20/02/2017 à 13:12:22

envoyez donc tout ces gros durs à Mossoul face à daesh si il veulent se défouler:!!.

geronimo
Le 20/02/2017 à 12:15:55

Y en a marre de ces exterminations à grande échelle.

Ecoeurant.

Patrice
Le 20/02/2017 à 12:11:14

UBUESQUE !
Totalement "hors sol" "nos" décideurs de tout poil (politiques, et autres) !

mm82
Le 20/02/2017 à 11:58:40

Indignons nous!!!

Michou
Le 20/02/2017 à 11:53:17

les sangliers font de gros dégâts dans les cultures mais aussi dans les jardins et investissent même les villages ; ils peuvent être dangereux ; toutefois cette battue est un non sens complet, c'est totalement stupide ; c'est envoyer un char d'assaut sur des voleurs.

hamon
Le 20/02/2017 à 11:52:08

Allez dans le trou de Bure!

jojo55
Le 20/02/2017 à 11:48:27

On peut être Préfet ,et ne rien connaitre des sujets que l'on doit traite

cuaz
Le 20/02/2017 à 11:14:22

L'homme qui se croit supérieur. Honte à lui.

Fernande Chain
Le 20/02/2017 à 11:05:38

un cadeau du préfet a la FNSEA ?

gaby
Le 20/02/2017 à 10:59:55

J'ai lu les commentaires. Les appels au meurtre mutuel des chasseurs est violent, même s'il est légitime de penser que la chasse a fait son temps. Je ne pense pas que la violence puisse résoudre quoi que ce soit en la matière. De nombreux commentaires ont été faits par des personnes qui n'ont manifestement jamais participé à des chasses, et n'ont semble-t-il aucune expérience de cette activité ni de son déroulement. On trouve aussi dans les commentaires des notions contestables, comme par exemple le fait que les équilibres dits "naturels" suffiraient à réguler une espèce invasive. Or il n'y a plus de milieux naturels. Tous les milieux sont anthropiques. La prolifération du sanglier vient en grande partie de la déprise agricole (il y a d'autres facteurs, mais celui-là est essentiel), notamment dans les déserts ruraux qui se multiplient. Il faut remédier à la déprise agricole et reconstruire une agriculture française détruite par les cultures industrielles intensives. Pour les autres espèces invasives (la renouée du Japon par exemple), ce n'est pas en laissant jouer les "équilibres naturels" qu'on en viendra à bout. Si on ne fait rien, elle en viendra à coloniser toutes les bordures d'autoroute, et, de là, les espaces périurbains, ce qu'elle fait déjà. Même raisonnement pour l'écureuil gris qui est en passe de supplanter les écureuils roux endémiques. Je me permets d'inviter les auteurs de commentaires à moins de violence et à plus de connaissances naturalistes (participez par exemple aux activités de science participative du MNHN ou des Conservatoires d'Espaces Naturels). Réfléchissez à l'ensemble des facteurs en jeu. Evitez les invectives et oeuvrez à la reconstruction d'une agriculture française bio et de proximité. Merci!

Jean Pierre
Le 20/02/2017 à 10:55:44

La caste politique se croie à l'époque Royaliste
et organise des battues, sans foi ni loi, mais c'est vrai qu'on est passé du régime royaliste au régime républicain soit disant démocratique en gardant tout les privilèges de l'époque royaliste
D'un coté les politiciens avec tous leurs privilèges et de l'autre les citoyens solvables à merci, sans jamais avoir son mot à dire!.....
VIVE LE PROCHAINE REVOLUTION QUI SE PREPARE A GRAND PAS

Alain Begon
Le 20/02/2017 à 10:46:35

les élus députés et surtout sénateurs doivent préparer une grosse bouffe gratuite comme d habitude , alors le préfet obéit !!!!!

un anonyme
Le 20/02/2017 à 10:31:50

Tout à fait d'accord avec Michel Collin sur les abus qu'il décrit.
Mais il faut penser avant tout aux nuisances de cette méga-battue : à celles évoquées dans mon précédent commentaire, j'ajouterai le dérangement et le stress pour les autres espèces animales. Ce n'est pas pour rien que la chasse se termine normalement et légalement le 31 janvier !
N'en déplaise à certains chasseurs et à Madame Royal...
Concernant la faune aviaire : les pics ont déjà débuté leur période de reproduction (sur l'une des communes citées, l'espèce Pic cendré est présente.) et les migrateurs sont de retour après un périple éprouvant.
Concernant les mammifères : des observations de Castor d'Eurasie ont été faites sur le secteur concerné. Combien de victimes collatérales y aura-t-il ce jour-là parmi la faune sauvage ?
Même si personnellement je n'aime pas la chasse (en bonne Bisounourse qui se respecte je préfère la prédation naturelle)je signe, car vraiment, non une telle mesure n'est pas raisonnable !

Frawald
Le 20/02/2017 à 10:26:12

De qui se moque-t-on ?
Autant de fusils dans un espace aussi petit, que va-t-il se passer si on tire sur tout ce qui bouge ?
Si les promeneurs s'arment à leur tour ?

un anonyme
Le 20/02/2017 à 10:17:35

Merci d' annuler de toute urgence cette ignoble et barbare battue et un immense MERCI DU FOND DU COEUR DE LAISSER VIVRE ET DE LAISSER VIVRE AUSSI EN PAIX CES PAUVRES SANGLIERS ET AUTRES ANIMAUX !!!

brandeau
Le 20/02/2017 à 10:17:19

Si cette battue à lieu j'espère qu'ils s'entretueront , avec tout ce monde !!!

les ambulances et l'hôpital de campagne et sont prévus il ne manque pas un bouton de guêtre !! l'armée à Bourbaki va entrer en action !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

ALAIN MAURICE DROUVILLE
Le 20/02/2017 à 09:44:28

Des méthodes du XVIIIème siècle encore en vigueur aujourd'hui et soutenues par un édile, pourtant lettré? Triste France.
Monsieur, vous soutenez donc ce loisir stupide qui consiste à tuer des animaux sauvages?
Si les chasseurs défendent "si bien" la faune sauvage, pourquoi n'agissent-ils que fusil à la main et à l'automne? S'intéressent-ils vraiment à la protection de l'environnement? Pure foutaise...
Rappelons que les chasseurs sont un électorat puissant, mais ne représentent qu'un dixième de la population des promeneurs ! Merci de tenir compte AUSSI de leur avis.

Anne-Chantal Teste Pauwels Anne-Chantal
Le 20/02/2017 à 09:28:12

Nourrir les sangliers à longueur d'année comme le font les chasseurs est la cause principale de la surabondance de cette pauvre bête qui sert de chair à canon.
Quand cessera cette pratique ? Pas demain la veille tant est puissant le lobby de la chasse.

Bernard ALLIEZ
Le 20/02/2017 à 09:22:09

Le prédateur Naturel du sanglier, encore absent pour le moment, a la solution !
Et si on le nourrissait moins ce sanglier ? (C'est vrai il y a de l'argent dans cette affaire...).

Marette
Le 20/02/2017 à 07:00:48

consternant! révoltant désespérant!!!

christiane murat
Le 19/02/2017 à 20:01:31

Non, c'est un canular, un gag, un sketch de Groland ???
Monsieur le Préfet vous avez vraiment pris un tel arrêté ?!
Vous rendez-vous compte de la dangerosité d'une battue de cette ampleur ?
Pour les hominidés (avec ou sans fusil), ce sera un grand danger, pour les suidés, un vrai carnage. Et d'un point de vue moral, ce "haut fait d'arme" fera passer les chasseurs de l'impopularité à l'infamie.
Infamie qui ne manquera pas de retomber également sur votre personne et votre fonction.
Revenez vite sur votre décision, merci !
Commencez d'abord par interdire l'agrainage, ce sera plus efficace et moins risqué.

Frawald
Le 19/02/2017 à 19:27:51

N'y a-t-il pas suffisament de vies en péril?
Aprenons à vivre ensemble.

un anonyme
Le 19/02/2017 à 17:46:27

Pour une fois qu\'une battue sera efficace ça dérange les chasseurs qui entretiennent la nuisance due à la prolifération des suidés (agrainage illégal, semblant de battue en tirant en l\'air car on entretient son fonds de commerce)‌. Bien vu la battue avec équarissage du massacre ensuite.
Je ne signerai jamais pareil pétition initiée par des chasseurs du 18 ème siècle. Je connais bien le problème et les chasseurs sont eux-mêmes des nuisibles.

collin michel
Le 19/02/2017 à 14:31:17

L'homme n'a toujours pas compris que les équilibres écologiques ne peuvent se faire que sans son intervention.
D'où la nécessité de "protéger" les prédateurs ( loups, lynx ) qui eux savent réguler les grands équilibres.
L'homme, lui aussi grand prédateur, faisant exactement le contraire.
Vraiment incompréhensible ...

un anonyme
Le 19/02/2017 à 10:37:25

Une armée contre des innocents , c'est bien la tendance du moment !!! on assassine , on massacre et on ne dit rien aux sadiques !!!
Si cette battue à lieu j'espère qu'ils s'entretueront , avec tout ce monde !!!

DONZEL
Le 19/02/2017 à 09:35:02

Des gens armés dans la nature en même temps que les promeneurs est une abération politique et sociale.
Le plaisir de tuer des animaux sauvages reste éminemment suspect. La chasse doit être mieux encadrée en France et cesser d'être un enjeux politique.

un anonyme
Le 19/02/2017 à 09:16:28

PAS MAL, MAIS PEUT MIEUX FAIRE......3000 CHASSEURS-TUEURS DIVISES EN DEUX CAMPS.... ET ON JOUE A L'UN CONTRE L'AUTRE..... Celui qui en réchappe a le droit d'organiser un deuxième tour de jeux ( avec de nouveaux joueurs...bien sur !)

JEAN LAPORTE
Le 18/02/2017 à 23:51:55

Est-ce un concours d'abêtissement généralisé?
Ou l'abêtissement généralisé est-il en cours de s'éliminer lui-même ?????
Auquel cas il ne resterait que les sangliers pour être à peu près vivants, leur intelligence et leur instinct n'étant plus à prouver, comme nombre de bêtes alors (est-ce à déplorer) les humains ont choisi de renier et d'éradiquer cet "héritage".

passionné du rateau
Le 18/02/2017 à 23:09:18

Ça me fait tout drôle de me trouver sur la même ligne que les chasseurs sur ce coup-là (les pauvres: si on flingue d'un seul coup tout leur "gibier", les prochaines années cynégétiques seront bien maigres!) La solution à ce problème de surpopulation de sangliers serait d'interdire et de verbaliser l'agrainage et les lâchages d'animaux d'élevage, mais cela ne plaira pas d'avantage à nos valeureux tartarins.

Michel WEISSENBACHER
Le 18/02/2017 à 21:53:03

Monstrueux et stupide! j'espère que bon nombre de chasseurs se prendront des coups et que quelques uns se tireront dessus entre eux!!!

marie-joëlle PAGE
Le 18/02/2017 à 19:11:05

HONTEUX

Josyane Rousseau
Le 18/02/2017 à 18:33:30

on progresse en France

beatrice coudry
Le 18/02/2017 à 18:13:57

Il paraît que nous sommes toujours en "Etat d'urgence"...
Et là l'autorité publique se propose de mobiliser l'équivalent d'un régiment d'infanterie avec des armes de gros calibre.
Il est certaines choses qui m'échappent ces derniers temps, à vrai dire !

Yves de Bressy
Le 18/02/2017 à 16:34:35

J'ai hésité à signer cette pétition car ma première réaction a été : s'il se tirent dessus ce sera un bon débarras !
Mais j'ai des amis chasseurs, de vrais écolos, des gens censés et qui ne chassent pas n'importent quoi et qui ont la volonté d'avoir un rôle régulateur. Mais qu'a fait le préfet pour laisser pulluler ainsi les sangliers ?
Il est nécessaire d'éliminer les valets de l'Etat irresponsables.

ALAIN MITTELBERGER
Le 18/02/2017 à 16:22:59

Comment peut on prendre des décisions aussi stupide?
il faudra interdire aux locaux de sortir ,c est le couvre feu pour chasser le cochon!
peut être devrait on soumettre les décisions des préfets a
un controle ? il y avait déja le massacre programmé des bouquetins du Bargy et maintenant les sangliers de l est.
et ensuite?

LUC POURRIER
Le 18/02/2017 à 16:19:52

c'est de la folie

un anonyme
Le 18/02/2017 à 15:27:50

Après les poisons répandus dans la nature pour éliminer les prédateurs de faisans non indigènes, le massacre des oiseaux par les pesticides et la disparition des habitats, la destruction volontaire de milieux riches en biodiversité, comment mettre en avant la nature et favoriser un tourisme vert dans un département où ni les associations ni les avis des scientifiques ne sont écoutées par la préfecture la pire du Grand Est !

salicorne57
Le 18/02/2017 à 15:24:44

Accidents de chasse parfois mortels, tirs sur des espèces protégées et en voie d'extinction alors que les centres de secours de la faune sauvage sont de moins en moins ou plus du tout soutenues, appauvrissement dramatique de la biodiversité....rien n'y fait. Les chasseurs continuent à être caressés dans le sens du poil, comme électeurs potentiels. Pourtant ils sont moins nombreux, en France, que les défenseurs des animaux et de l'environnement et même moins nombreux que les végétariens; Alors quelle "guêpe" pousse les préfets, les élus, les ministres à autoriser, pis à encourager de telles boucheries? 700 fusils, ce sont a minima une vingtaine de blessés potentiels. Il est urgent que les fédérations de chasse prennent en charge TOUS les frais qui peuvent en découler ainsi que TOUS les frais pour soigner les espèces protégées blessées par leurs adhérents. Elles pourront récupérer sur les frais d'adhésions et de permis.

Mireille
Le 18/02/2017 à 15:04:13

Peut être que le préfet veut justement que les chasseurs se flinguent entre eux?

daniele samson
Le 18/02/2017 à 15:02:30

La médaille d'or de l'imbécibilité ! Mais avec nos ministres actuels de l'écologie et de l'agriculture faut-il s'en étonner ?!

Goupil
Le 18/02/2017 à 14:35:59

S'il y a des morts, parmi les 700, on ne les pleurera pas.

calypso
Le 18/02/2017 à 14:34:21

Il est proprement insensé qu'une telle proposition puisse être émise ! En l'occurrence on ne pourra pas parler de chasse mais plutôt de carnage. J'espère que les associations de protection animale vont réagir comme il se doit.

un anonyme
Le 18/02/2017 à 08:51:59

Gros risque pour les riverains et les chasseurs eux même... Sans parler des animaux... Tuerie imbécile !!!

Bernard Pothier
Le 17/02/2017 à 15:32:33

si vraiment la petition n'abouti pas on va compter les morts ou aux moins les blessés tout le monde aux abris !!!!!!

ALAIN MAURICE DROUVILLE
Le 17/02/2017 à 12:16:24

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !