actualité écologie

OPÉRATION

AG Cyberacteurs

Soutien permanent aux paysans de NDDL

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Interdiction d’exploration et d’exploitation des pétroles, huiles et gaz de schiste et de couche

Mise en ligne du 08/02/2017 au 22/07/2017

la loi d’adaptation du Code minier au droit de l’environnement a été votée le 25 janvier dernier. Cette loi, dans son article L111-5, interdit : « l'exploration et l'exploitation, par quelque technique que ce soit, des hydrocarbures non conventionnels ».

Bilan de la cyberaction :

5346 participants

23/06/17
Le gouvernement va interdire tout nouveau permis d’exploration d’hydrocarbure
Le ministre de la Transition écologique a annoncé ce vendredi matin que le gouvernement va présenter d’ici l’automne une loi visant à empêcher tout nouveau permis d’exploration d’hydrocarbures en France. Sont notamment visés les hydrocarbures non conventionnels comme le pétrole ou le gaz de schiste.
http://www.lavoixdunord.fr/182242/article/2017-06-23/le-gouvernement-va-interdire-tout-nouveau-permis-d-exploration-d-hydrocarbure  

Présentation de la cyberaction :

Le Gouvernement ayant intégré le vote de la loi d’adaptation du Code minier au droit de l’environnement dans une procédure accélérée, il convient à présent que le Sénat donne au plus vite sa position afin d'éviter tout blocage avant la fin de la mandature. La session parlementaire s'achève fin février.

Les délais pour une navette parlementaire sont donc très courts et le texte pourrait tout simplement tomber aux oubliettes avant les échéances électorales.

Nous vous invitons donc à transmettre ce message à la Conférence des Présidents

La lettre qui a été envoyée :


Madame la sénatrice, Monsieur le Sénateur

Je vous prie de bien vouloir mettre à l’ordre du jour la loi d’adaptation du Code minier au droit de l’environnement qui a été votée le 25 janvier dernier, en réintégrant l'interdiction d'exploration et d'exploitation du gaz de couche, les huiles lourdes et les tight gas et oil en tant qu'hydrocarbures non-conventionnels *, pour qu’elle soit adoptée avant la fin de la session parlementaire.

Sincères salutations


* la définition des hydrocarbures non-conventionnels, fruit des pressions des industriels, ne repose sur aucun argument scientifique et laisse la porte ouverte à de nombreux PERH d’hydrocarbures non-conventionnels. La définition proposée par Sabine Buis et Fabrice Verdier ainsi que celle proposée par l’Institut Français de Pétroles et des Energies Nouvelles sont des définitions qui fermeraient définitivement la porte aux PERH d’hydrocarbures non-conventionnels.

 

37 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

quand la terre aura été pressée comme un citron pour en extraire la derniére goutte, on fera quoi?

Agnès
Le 02/03/2017 à 15:19:49

Ah ! Les commentaires s'enflamment, et sortent du sujet. Il est ici question du pétrole de schiste (ainsi que du gaz et de l'huile), pas du réchauffement climatique, sujet intéressant toutefois.
Je constate que nos (très) chers dirigeants ont du mal à assimiler ce que les administrés désirent.

Sébastien Couffon
Le 18/02/2017 à 16:35:53

Pour 2017 ,il me semble important et urgent de prendre en compte les faits suivants : C'est banal...Mais...

L'homme-l'être humain- ne crée ni énergie ni matière.  Il utilise directement ou le plus souvent transforme.Il ne fait pas quelque chose avec rien.
La société -(thermo)-industrielle moderne a été et est développée -à crédit- avec ce que l'on sort du sous-sol : ENERGIE (charbon à l'origine et surtout pétrole, +gaz )  et METAUX .
On mise actuellement -transition énergétique- sur les renouvelables (surtout éoliennes et panneaux ) ... énergie beaucoup moins concentrée que celle du pétrole.
Rapport Energie récupérée sur Energie investie beaucoup plus faible. D'ailleurs ce rapport est de plus en plus faible même pour le pétrole "conventionnel" . Un baril investi procurait 100 barils . A présent s'est 20 !
On aura toujours l'énergie solaire ( 1 milliard d'années).....Mais pas les METAUX ...Certains manqueront dans quelques décennies (Etain , Cuivre, Nickel, Tungstène...)  A cause du déclin de la richesse des gisements, de leur nombre ET de l'énergie disponible (pétrole encore le plus efficace...) pour aller les chercher. Et ne pas oublier que le réchauffement impose une réduction forte de la consommation d'énergie.
Logiquement, nous avons eu DEVELOPPEMENT -avec de plus en plus d'énergie et de métaux à notre disposition- , nous aurons DECLIN  -ou EFFONDREMENT - de la société industrielle moderne. Avec quelles conséquences sociales et politiques ? Donc il faut ANTICIPER.
Ou comment se passer -ou presque- des métaux ? Comment les remplacer ? Par quoi ? Par la pierre?

La "science" économique ignore les bases biologiques et physiques de l'activité économique...et elle nous intoxique ! Elle ignore la dégradation de la matière...Elle ne décrit pas la réalité de l'activité économique moderne.

ON NE PEUT PAS CONTINUER A IGNORER CELA ET FAIRE "COMME SI" ....

Roger LUCE
Le 18/02/2017 à 10:52:12

Signée sans aucune illusion...ça sent le classement vertical !

Alain Olivo
Le 17/02/2017 à 20:44:24

STOP au carbone fossile. Pour comprendre que l'urgence climatique est réelle et dépasse de très loin les luttes partisanes, qu'elle met en péril la Vie sur Terre :
https://docuclimat.com/  

Dan ARDUYNNA
Le 16/02/2017 à 18:55:44

L'élément REVELATEUR de l'urgence, et DETERMINANT des choix à venir, est le RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE.
Au pôle Nord, la disparition de la banquise arctique dé-stratifie le courant froid thermohalin de la cataracte de Danemark, avec pour conséquences à venir, des contrastes thermiques accentués entre l'Atlantique Nord et la zone intertropicale.
Il y aura de plus en plus de cyclones de catégorie 5, comme Matthew, de phénomènes météorologiques marqués, sécheresses, pluies diluviennes, inondations...
Au pôle Sud, la fonte et la dislocation de la barrière glacée antarctique libère l'inlandsis continental qui va provoquer une élévation brutale du niveau des océans.
Lors de la course à la voile autour du monde, les marins n'ont jamais vu autant de glaçons au large de l'Antarctique.
Ces réchauffements altèrent les puits de carbone. Le concentration des GES va donc augmenter et l'effet de serre s'accentuer. Le phénomène ayant de l'inertie, nous entrons inéluctablement dans l'anthropocène. L'homme sera la cause d'un dérèglement climatique qui va durer 5 à 800 mile ans, avec des extinctions massives, dont très probablement la notre espèce. Ce n'est plus une fiction. Nous devons nous y préparer, et stopper cette consommation effrénée d'énergie fossile et nucléaire pour sa dangerosité qui ne sera plus maitrisable lorsque nous serons dans des situations cataclysmiques.
Le moindre euro doit absolument aller aux énergies renouvelables, en tenant compte que la biomasse va subir les assauts climatiques en plus de la convoitise des spéculateurs, ou la folie meurtrière de quelques inconscients frustrés.
Merci de précipiter la mise à l'ordre du jour de ce texte, pour ne pas rompre la dynamique parlementaire sur ce sujet qui dépasse de très loin les intérêts partisans.

Daniel LAMBEAUX
Le 16/02/2017 à 18:48:04





Mobilisons-nous pour protéger notre environnement!

un anonyme
Le 14/02/2017 à 07:29:03

toujours combattre !

jacqueline HEMERET
Le 12/02/2017 à 17:33:54

L'eau potable commence à manquer et les nappes phréatiques baissent dangereusement. Encore quelques années de sécheresse et l'eau deviendra plus précieuse que le gaz de schiste à moins de boire du pétrole, directement au robinet comme au Canada.

un anonyme
Le 11/02/2017 à 19:45:22

OUI...JE SIGNE...QUE FAIRE DEVANT TANT D’IMBÉCILITÉ ??
POURQUOI SE FONT ILS CE MALIN PLAISIR DE NOUS POURRIR LA VIE A TOUS LES ÊTRES VIVANTS...N'Y A T IL POINT ASSEZ DE MALADES SUR LA PLANÈTE ? L'ARGENT LES REND FOUS !!!

helenageorgia
Le 10/02/2017 à 23:47:10

je participe parce qu'il faut le faire!

L.L

landry lemerle
Le 10/02/2017 à 18:35:58

Aucune pseudo raison economique ne vaut et je parle bien de valeur de sacrifier la base de la vie et il ne s' agit pas de l' euro ou du dollar , mais tout simplement de l'eau
potable , moi, vous sommes faits de 70 pourcent d' EAU !

Une pollution infinitesimale de l' ordre du milliardieme en
saloperies suffit à rendre cetee eau cancerigene.

Bogus PRIMUS
Le 10/02/2017 à 16:49:06

Quelque soit les éventuelles nouvelles techniques de fracturations, il ne sera jamais possible d'exploiter une énergie fossile sans une grande dépense d'eau et sans pollution de celle-ci. Or cette ressource vitale est, malgré les apparences, rare. Mais notre pays est, pour l'instant, riche de cette ressource. Préservons la, préservons la vie des générations futures et des autres espèces !

Jean Baptiste BAJON
Le 10/02/2017 à 16:24:06

Si l’arbre avait su ce que la hache lui réservait, il ne lui aurait jamais fourni le manche ! (proverbe Africain)

jean-pierre delorme
Le 10/02/2017 à 10:43:51

Gaz de sheet !!!

Yann MIOLON
Le 10/02/2017 à 09:01:13

Cher Aldo, Il n'y a pas besoin d'être un génie en physique pour savoir que quand on fracture un sous sol avec divers produits sous pression on provoque des dégâts irrémédiables. De plus nous gagnerions en France a investir dans la recherche d'énergies renouvelables et plus propres que les vieilles énergies fossiles qui ont fait leur temps (et leurs preuves).

Stephane Proux
Le 10/02/2017 à 08:55:59

Quand nos élus vont-ils comprendre que la transition énergétique est une chance pour tous, que nous sommes deja très en retard, et que les lobbys des pollueurs nous mènent droit a des catastrophes ?

Eric M.
Le 10/02/2017 à 08:41:35

S'interdire de savoir est une aberration.
Je ne dis pas qu'il n'y a pas actuellement pollution, mais les techniques évoluent tous les jours, et lorsqu'elles seront au point, on aura pris un retard considérable.

aldo09
Le 10/02/2017 à 07:49:47

Nous détruisons la branche sur laquelle nous sommes assis, qu'allons nous laisser à nos descendants

un anonyme
Le 09/02/2017 à 20:18:51

ne lâchons rien stop OGM,nucléaire,chemtrails,pétrole, lobbies pharmaceutique ... j’arrête là , bref il y a du boulot :(

fiona
Le 09/02/2017 à 19:50:37

Le risque pour la qualité de l'eau est trop grand.
Les acteurs industriels ont des vues à court terme. Leurs dirigeants ne voient pas qu'ils ont aussi des enfants qui doivent, pour leur survie, avoir accès à une eau potable et propre. Ils doivent être stoppés car leur inconscience est inquiétante.

Merci pour votre travail.

Eric

Eric Cohen-Solal
Le 09/02/2017 à 19:37:10

« Quand le dernier arbre sera coupé, la dernière rivière asséchée, le denier poisson péché, l’homme se rendra compte que l’argent ne se mange pas. »

Kri
Le 09/02/2017 à 19:35:36

Il serait vraiment urgent de se faire vacciner contre la maladie de la "croissance" qui nous a contaminée, tous plus ou moins! Certains paraissent incurables et détiennent le pouvoir sans vouloir en lâcher une miette! Si nous continuons à les suivre comme des moutons, l'issue risque d'être une potion très amère à avaler!!!!!

Il nous faut changer de paradigme comme disent les gens savants, en premier consommer en considérant les achats vraiment utiles et ceux qui sont superflus. A chacun de nous de faire preuve "d'intelligence" ( la bonne) celle qui nous promet un avenir serein????.....

cactus
Le 09/02/2017 à 17:55:13

On n'a pas besoin d'une pollution d'un nouveau type dans notre beau pays de France...
Non à ce type d'exploration et non aux gaz de schiste.

Thierry VINSON
Le 09/02/2017 à 15:22:58

la seulle solution honnête de ne pas exploiter le gaz de schiste
est de NE PAS VOTER POUR UN PRO SCHISTE!

Mais le probleme est qu'ils (ne parlons pas d'elles qui semblent ne pas etre concernées) sont tous pour!

vijowi03
Le 09/02/2017 à 15:22:43

l'extraction de gaz de schiste est comme une pyramide de Ponzi, on ne le répète pas assez.
D'autre part, la société basée sur l'extraction et la consommation d'hydrocarbure n'est toujours pas remise en cause malgré l'urgence de changer de modèle de fonctionnement eu égard au réchauffement climatique.
Quand cela sera t-il clair dans l'esprit des politiques sous l'influence des lobbys extracteurs ?

pascal lefebvre
Le 09/02/2017 à 14:51:14

Et signalez les situations de Lobby

un anonyme
Le 09/02/2017 à 13:28:46

Il faudrait se décider à mettre le paquet sur la recherche dans ce domaine et dans tous ceux qui concernent la préservation de notre habitat et du futur habitat de nos enfants...

https://www.youtube.com/watch?v=F5pZwD8zd0Y  

Christian Perez-Gil
Le 09/02/2017 à 12:31:26

On ne veux pas de territoires pollués comme sont certains aux usa après l'exploitation du pétrole par fracturation hydraulique .Par exemple :du gaz qui arrive dans la conduite d'eau 'potable'....

Jacky Perrier
Le 09/02/2017 à 12:10:13

Il existe depuis des années l'alternative du scénario negawatt qui bascule nos énergies dévastatrices à des énergies quasi propres...
negawatt.org

La raison face aux dévastations planétaires.

negawatt
Le 09/02/2017 à 11:36:24

Je signe car il est grand temps que les autorités se préoccupent de la VIE des êtres vivants sur cette planète au bénéfice d'une poignée d'êtres avides d'argent au détriment de la Vie (y compris cette de leur descendance) des générations futures !!!
Personnellement je suis favorable à la décroissance et au partage pour retrouver une Vie respectueuse des êtres vivants et c'est pour cela que je souhaite vivement que le Sénat confirme le vote de l'Assemblé Nationale.
Merci pour vos initiatives

Avramito
Le 09/02/2017 à 11:05:36

Attention il n'y a pas que le gaz de schiste avec cette loi : il faut y élargir l'interdiction à l'uranium et autres minerais radioactifs voir aux métaux précieux. Ca servirai à quoi de ne pas avoir à côté de chez soi les gaz de schiste pour avoir de la radioactivité mortelle ?

juanito
Le 09/02/2017 à 09:49:23

cette exploitation ressemble à un viol de la terre, effraction et éventration!

François RENARDET
Le 09/02/2017 à 09:29:13

Ma famille est originaire d'Outriaz et vous savez que la source de la Moulaz, sur la commune, est polluée à jamais par des forages de ce type…

un anonyme
Le 09/02/2017 à 09:01:10

il est grand temps de passer à autre chose,déjà que nous avons un retard considérable dans le développement des énergies propres et renouvelables. pensons à l'avenir et faisons fi du passé.

jean gaumond
Le 09/02/2017 à 08:32:53

Pas un sous pour le pétrole. on veut des énergies "renouvelable" et non polluantes; Pensez à toute l'énergie que l'on peut tirer de la mer !

Georges-Henri Clopeau
Le 08/02/2017 à 20:56:44

Pas le sénat non d'un gueux. Une bonne majorité est actionnaire de X, Y Z et se frotte leur gros bidon en rotant et polluant au méthane sulfureux.

Edmond Dobryk
Le 08/02/2017 à 14:24:16

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !