actualité écologie

AG Cyberacteurs

Soutien permanent aux paysans de NDDL

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Protégeons nos terres de la spéculation

Mise en ligne du 05/02/2017 au 08/02/2017

Les députés ont approuvé le 18 janvier une proposition de loi PS visant à "lutter contre l'accaparement des terres agricoles" par de grandes sociétés et à préserver le modèle français d'exploitation familiale en renforçant le pouvoir des Safer.

"L'accaparement de ces terres constitue une menace pour les exploitations familiales et l'installation des jeunes agriculteurs, en renchérissant le prix des terres et en limitant le foncier disponible à l'achat", a souligné le rapporteur de ce texte, Dominique Potier (PS).
Les régions frontalières et celles à forte valeur ajoutée, comme les vignobles, sont les zones les plus en tension, "mais la nouveauté est que les régions dites "intermédiaires" comme des zones céréalières du centre ou de Normandie sont aussi rachetées massivement par des sociétés", étrangères ou françaises, selon lui.

Bilan de la cyberaction :

4019 participants

Mardi 7 février 2017, les sénateurs ont adopté, à l'unanimité et avec modifications, la proposition de loi relative à la lutte contre l'accaparement des terres agricoles et au développement du biocontrôle.
http://www.senat.fr/espace_presse/actualites/201701/deux_propositions_de_loi_pour_lutter_contre_laccaparement_des_terres_agricoles.html  

Les sénateurs mettent le holà au pouvoir des Safer
http://www.lafranceagricole.fr/actualites/gestion-et-droit/foncier-les-senateurs-mettent-le-hola-au-pouvoir-des-safer-1,1,407151527.html  

Présentation de la cyberaction :

Ainsi un fonds de gestion chinois basé à Hong Kong a récemment réussi grâce à un montage juridique à acheter 1 700 hectares de terres agricoles dans l'Indre sans que la Safer ne soit mise au courant.
Pour éviter cela, la proposition de loi, qui doit maintenant passer au Sénat, reprend des dispositions de la loi Sapin 2 censurées en décembre par le Conseil constitutionnel. Celui-ci estimait qu'elles ne se situaient pas dans le bon véhicule législatif.
Ces dispositions visent à assurer une meilleure transparence des cessions de parts ou actions de sociétés détenant du foncier agricole

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/01/19/97001-20170119FILWWW00045-vote-de-ma-loi-contre-l-accaparement-des-terres-agricoles.php  
C’est une des toutes dernières lois du quinquennat qui sera votée au Parlement. Elle permettra d’améliorer la transparence dans les transactions foncières et les moyens d’information et d’intervention des SAFER.

Proposition de loi relative à la lutte contre l'accaparement des terres agricoles et au développement du biocontrôle :
procédure accélérée engagée par le Gouvernement le 22 décembre 2016
http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl16-316.html  

Cette proposition de loi sera examinée par les sénateurs en séance mardi 07 février prochain.

Nous vous proposons d'interpeller directement les sénateurs de votre département



Réécouter Accaparement des terres agricoles: une réalité française?
https://www.franceculture.fr/emissions/le-choix-de-la-redaction/accaparement-des-terres-agricoles-une-realite-francaise  


« L'accaparement des terres agricoles appauvrit la biodiversité »
http://www.campagnesetenvironnement.fr/-l-accaparement-des-terres-agricoles-appauvrit-8706.html  

Le Sénat doit voter contre l'accaparement des terres agricoles
http://www.newspress.fr/Communique_FR_300646_2469.aspx  

La lettre qui a été envoyée :


Madame la sénatrice, Monsieur le sénateur,

Nous vous demandons de soutenir et voter la proposition de loi numéro 316 relative à la lutte contre l'accaparement des terres agricoles et au développement du biocontrôle.

Il est urgent de préserver nos terres agricoles des "brèches législatives",qui alimentent la spéculation foncière et alimentaire internationale. Nous comptons sur vous pour agir dans l'intérêt des agriculteurs et de l'autonomie alimentaire de la France.

En vous remerciant dans l'intérêt des agriculteurs et de l'autonomie alimentaire de la France, je vous prie de croire en ma vigilance sur vos votes.

 

46 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Restons vigilants sur les ventes de terres comme des usines

Leducq
Le 11/02/2017 à 10:48:10

Je ne soutiens pas spécialement la SAFER non plus.
Mais il faut se bouger le cul pour que la terre aille aux paysans et pas à de sales opportunistes seulement interessés par le profit.
Quelle bande de casse couilles, ressortons les guillotines , on a pas fini le boulot!!!

Yo
Le 10/02/2017 à 15:15:44

urgence absolue

tournepouce
Le 09/02/2017 à 13:53:09

vers une agriculture bio et payer les produits au juste prix, même si pour cela on ne part pas en vacances 4 fois par an

PARENT
Le 09/02/2017 à 10:50:34

tout à fait en accord avec ce commentaire :
"entièrement d'accord avec les autres commentaires qui font des réserves quant au système de la SAFER. je signe cette pétition contre la main-mise incontrôlable sur les terres sans toutefois donner l'impression que je soutiens la SAFER en contrepartie. la main-mise des multinationales se fait par l'intermédiaire d'exploitants agricoles français eux-mêmes exploités par les grands lobbies. les Français polluent les Français, donc pas de manichéisme !"

Maybon
Le 09/02/2017 à 01:43:00


Il va falloir qu'un jour les citoyens se décident de prendre leur vie en main ! et de ne plus mettre au pouvoir : DES POLITIQUES qui n'ont jamais travailler puisque la politique c'est pas un travail !
Les HOMMES ET FEMMES "POLITIQUES" DOIVENT ETRE AU SERVICE DES CITOYENS PUISQUE CE SONT LES CITOYENS QUI LES ONT ELUS !!! (Mais cela fait quarante que je vois les mêmes). Ces gens qui se disent de gauche, de droite, du centre, des extrêmes où d'ailleurs, qui ne font qu'une politique CELLE DE L'ARGENT ! qui ne connaissent rien d'autre ! comment peuvent ils nous représenter? comment peuvent ils évaluer les besoins des citoyens ? (car cela nes'apprend pas dans les livres) ...Les "politiques" ne représentent qu'eux et leur entourage...
La "politique" en France telle qu'elle est représentée est une fourberie ! et ces "politiques" ne représentent pas la majorité des citoyens....Alors que nous reste t-il à faire
LA POLITIQUE J'Y AI CRU A PRESENT J'Y CROIS PLUS.

03jozi64
Le 08/02/2017 à 12:20:19

là est la seule solution à cette course folle contre la surproduction et que les français consomment des fruits et légumes de saison et produits en France!!!!
ann

ann juan
Le 08/02/2017 à 12:12:52

absolument contre la destruction du modèle agricole le français, le seul à même d'entretenir convenablement notre térritoire.

roblehon
Le 08/02/2017 à 10:46:18

Que nos politiques sortent enfin de cette UE, qui nous pillent, là est la solution à cette course folle contre la surproduction et que les français consomment des fruits et légumes de saison et produits en France!!!!

Marie
Le 08/02/2017 à 10:11:09

Espérons sauver nos terres!

joyeux
Le 08/02/2017 à 08:54:20

Demandons à certains politiques de prendre une beche ou un soc de charrue en main demandons leurs de se lever à 4h du matin pour traire les vaches s'occuper des terres travailler pratiquement 12heures par jour ne serait ce qu'une journée cela leur ferait du sport et soutenons la conféderation paysanne qui s'est toujours battue pour une agriculture paysanne de petits paysans STOP à l'accaparement des terres par des multinationales qui ne pensent qu'au fric.

FRATERNEL
Le 07/02/2017 à 12:04:46

cette loi ne relève que du bon sens bien que je reste interrogative sur la notion d'utilité publique que s’octroie l'Etat pour ses travaux; et les SAFER qui ne sont pas très transparentes.

flo
Le 07/02/2017 à 10:12:22

Comment faudrait-il expliquer à nos élus que le terre n'est pas à vendre mais à aimer. l'amour ne se vend pas à moins de la prostituée

Polak Georges
Le 06/02/2017 à 20:27:33



BIEN SUR QUE JE SUIS OPPOSEE A L'ACCAPAREMENT DES TERRES AGRICOLES ... LA FRANCE C'EST UNE TERRE PAYSANNE!COMBIEN DE NOS AGRICULTEURS SE SONT SUICIDES SANS QUE LES POLITIQUES S'EMEUVENT... LES CITOYENS NE LEUR SERVENT QUE POUR LES VOTES
APRES ON NE LES VOIT PLUS...CELA M'ECOEURE

03jozi64
Le 06/02/2017 à 20:13:40

Rien ne va plus, tout s'accélère et se déglingue !! De quel droit des investisseurs installés à 5000 km de chez nous viennent s'approprier nos terres !! Il est temps que tout cela cesse.

MIRABELLE 80
Le 06/02/2017 à 19:37:38

Le commerce mondiale représente la base de la destruction sociale et humaine. L'argent n'a pas d'odeur, de langue, et ne semble plus avoir d'autre intérêt que la spéculation pour faire de l'argent sur l'argent. Lorsque les gros lobbys auront tout acheté, que restera-t-il pour vivre ?????

Bernard CHEVRIER
Le 06/02/2017 à 19:17:37

Que peuvent ils savoir ces sénateurs qui gagnent entre 8 000 et 15000€ par mois , (presque des parasites de la société), ce que vaut un bout de terrain agricoles pour ceux qui travaillent ce terrain et qui ne gagnent même pas 1000€. Alors j'espère que ce cri ne sera pas qu'un preche dans le désert, mais....

Dauphinoise
Le 06/02/2017 à 18:54:47

SAFER = FNSEA = pognon = clientélisme

Edmond Dobryk
Le 06/02/2017 à 18:18:03

Je signe mais émet de sévères réserves vis à vis de la SAFER comme beaucoup de signataires.
Qui a vendu les 1700 hectares et avec quelle autorisation ?

Marie
Le 06/02/2017 à 18:12:58

Les gros ont virés les petits maintenant les très gros sont lá.les petits meurent. Se suicide. Ou peine à joindre les 2 bouts.

Patrigeon
Le 06/02/2017 à 17:55:09

Enfin des députés honnêtes (?) s'émeuvent de ce que la terre de FRANCE soit l'objet de spéculations honteuses.

Je me demande bien pourquoi mon grand père paternel s'est battu au Chemin de dames en 14-18 si c'est pour voir les chinois et d'autres acheter le sol français (comme ils le font déjà en Afrique). Les africains meurent de faim, regardant les produits de leur terre s'envoler par avion vers les pays qui les privent de nourriture. La France est déjà partiellement vendue grâce à la complicité de nos "représentants" démocratiques.
Faut il que nous ayons un Donald Trump pour éviter que la France soit dépecée ?
Quelle monde effrayant !

GuyD
Le 06/02/2017 à 17:31:46

Plutôt trois fois qu'une, je signe !! La situation est effectivement urgente, et les SAFER parfois bien complaisantes.

Mais les agrandissements démesurés et irrationnels des exploitations agricoles deviennent un frein pour la reprise des exploitations par les jeunes.
Cette situation est très favorisée par la source des revenus des agriculteurs, largement alimentée par les subventions. Les données sont donc faussées et il faudrait urgemment traiter le problème en amont.


Taki23
Le 06/02/2017 à 17:25:50

C'est le travail de la SAFER, mais il y a des manques... Manque de moyens ? Volonté politique ?

Patrick Boussu
Le 06/02/2017 à 14:26:40

entièrement d'accord avec les autres commentaires qui font des réserves quant au système de la SAFER. je signe cette pétition contre la main-mise incontrôlable sur les terres sans toutefois donner l'impression que je soutiens la SAFER en contrepartie. la main-mise des multinationales se fait par l'intermédiaire d'exploitants agricoles français eux-mêmes exploités par les grands lobbies. les Français polluent les Français, donc pas de manichéisme !

ODILE METRA
Le 06/02/2017 à 13:42:19

Les terres agricoles aux mains de financiers, c'est l'agriculture intensive comme conséquence!!! La course à l'agrandissement doit cesser aussi pour les agriculteurs.
Une attention plus grande des SAFER, communes ou Départements est nécessaire, la loi aussi devrait évoluer pour freiner la spéculation.
Les élus aussi sont concernés dans la conception des PLU: il faut redonner la priorité à l'agriculture, aux productions locales de qualité et arrêter de l'extension des villes et villages qui dévorent l'espace, souvent les meilleures terres (lotissements, zones commerciales etc...)


cactus
Le 06/02/2017 à 13:24:40

Bonjour, Je ne signe pas en l'état bien que je sois totalement contre l'accaparement des terres en France (et dans le monde); Mais la Safer est loin d'être vertueuse et il faudrait d'abord assainir cet organisme lamentable.

merouji
Le 06/02/2017 à 12:05:12

Etant paysan ca commence à me faire suer de ne pas pouvoir etre chez moi sur les terres et que l'on me dise ce que j'ai à y faire! sans compter que bientôt il va falloir semer sur les routes tellement les gros industriels, les mairies et les constructeurs veulent planter des immeubles en béton pour que nous ne puissions plus cultiver sans saloperie!!!
Merci

Christophe Crouzet
Le 06/02/2017 à 12:00:48

La terre aux terriens!

jean-pierre vaissaire
Le 06/02/2017 à 10:07:41

La terre ne se vend pas.
Elle est notre héritage à tous.

jean-pierre vaissaire
Le 06/02/2017 à 09:55:48

certes, il faut aider à l'installation des petites fermes, de nos jeunes qui veulent se reconvertir dans le bio, mais, comment ? la Safer est bien souvent corrompue.!!!! Alors, je signe mais il faut aussi creuser la question de la gestion des terres agricoles par les Safer !

un anonyme
Le 06/02/2017 à 09:48:59

Le problème se pose de façon encore plus dramatique dans les pays pauvres. Il faudrait exiger une loi internationale qui rende la terre inaliénable. C'est à dire que la terre de tout pays ne puisse être vendue ou acquise par qui que ce soit y compris les habitants. Elle ne pourrait qu'être louée à durée déterminée par des baux adaptés à l'usage auquel la terre est destinée.

Jean Coillard
Le 06/02/2017 à 09:35:12

Le problème se pose de façon encore plus dramatique dans les pays pauvres. Il faudrait exiger une loi internationale qui rende la terre inaliénable. C'est à dire que la terre de tout pays ne puisse être vendue ou acquise par qui que ce soit y compris les habitants. Elle ne pourrait qu'être louée à durée déterminée par des baux adaptés à l'usage auquel la terre est destinée.

Jean Coillard
Le 06/02/2017 à 09:35:10

Le problème est que le France fait la même chose en Afrique et peut-être ailleurs .

Je crois que c'est 18millions d'hectares déjà . Alors comment signer une pétition qui demande d'interdire ce que le pays pratique ailleurs ?

Je signerais quand la chose sera vue sous tous les angles .Ou alors il faut me dire ce que je n'ai pas compris qui serait bénéfique à tous .


jeanine
Le 06/02/2017 à 06:27:14

bonjour à tous,
je lis dans un commentaire que la SAFER aurait trop de pouvoir, c'est quelque chose que je conçois bien par les temps qui courent, la moralité et l'indépendance n’étant pas des valeurs à la mode.
Il me semble quand même que le problème ici soit plus profond, il touche à notre capacité et à notre indépendance alimentaire. De partout les multinationales,achètent la terre et l'eau, en prévision d'un futur incertain, au quel, elles ont elles-même largement contribué, sinon organisé. Nous devons nous organiser et nous protéger, nous et surtout nos enfants, C'est à eux que nous laissons une terre en piètre état et qui ne vas pas aller en s'arrangeant, vu la "tronche" des responsables que nous élisons partout dans le monde. Je croise les doigts pour la France. Donnons du pouvoir à la SAFER, mais assurons nous qu'elle fait bien son travail, et que ses responsables sont intègres.

Christian Perez-Gil
Le 05/02/2017 à 22:28:21

Bonjour à tous,
je lis que la SAFER aurait trop de pouvoir, ce qui ce conçoit parfaitement par les temps qui courent et la "moralité" ambiante dans le monde et dans notre pays en particulier.
Mais dans ce cas-ci, je pense qu'il faut une vision plus large pour protéger l'indépendance alimentaire. Contre l’accaparement des terres par les multinationales qui est en marche à travers le monde, nous devons nous protéger.

un anonyme
Le 05/02/2017 à 22:10:16

Il serait bon que les citoyens français se mettent dans la tête que la FRANCE n'est pas à VENDRE et ça à tous les niveaux.
Il y a déjà beaucoup de PME qui sont vendues à des étrangers qui se moquent des ouvriers français et qui les licencient !!!!
Où va-t-on ???

Etiennette
Le 05/02/2017 à 21:05:30

Bonjour, bien que je sois contre l'accaparement des terres en France ou en tous autres continents, je ne signerais pas de suite cette pétition.Le moyen de contrôle que vous proposez La SAFER n'est pas aussi vertueuse que supposée. Il faudrait : 1/changer la politique agricole. Une politique qui favoriserait l' installation de petits paysans qui nourriraient sainement la population au lieu de vouloir toujours agrandir les grosses exploitations qui font une agriculture destructive du sol et de la santé de la population 2/ Arrêter de construire sur des bonnes terres bonnes accessibles aux cultures: des lotissements et des zones d'activités consacrées à la vente; alors que les centres ville se vident! Mais il faut faire quelque chose pour protéger nos terres!!!!!! et Résister à cet accaparement .

Marie France
Le 05/02/2017 à 20:09:32

Je désire retirer ma signature, car cette proposition de loi est incomplète en l'état. La transparence n'est pas totale, en toute légalité, d'après ce que j'ai lu.

Anastasia Daniélidès

Anastasia DANIELIDES
Le 05/02/2017 à 19:23:17

Encore un exemple où la démocratie (enfin, les essais de démocratie par le politique) est doublée sans problème par la puissance de l'argent qui, elle, n'a pas besoin de beaucoup d'organisation. La violence de l'argent lui suffit.
Et le bon peuple (moi, vous) continue à croire que nous sommes en démocratie réelle quand les décideurs politiques sont achetés ou investis par la puissance violente de l'argent.
Trouver des moyens de progresser dans la lucidité…
A D

un anonyme
Le 05/02/2017 à 19:10:26

La terre aux agriculteurs

un anonyme
Le 05/02/2017 à 18:03:23

Les banques refusent de soutenir les jeunes agriculteurs qui veulent s installer pour laisser la place aux groupes financiers, il faut aider les jeunes

Georges
Le 05/02/2017 à 17:36:47

Il est grand temps de se préoccuper de ce problème dans notre pays. Mais n'oubliez-pas que l'accaparement des terres par des groupes industriels ou financiers est un problème mondial: cela se pratique à l'échelle de pays entiers en Afrique ou en Amérique du sud, également dans les anciens pays de l'est. Des entreprises ou des individus français y participent sans que personne n'y trouve rien à dire...
Quand aux Safer, on pourrait trouver de nombreux cas où leurs actions méritent interrogation, pour le moins.

Michel Sage
Le 05/02/2017 à 17:23:52

effectivement il y a des actions de favoritisme de la part de certaines SAFER qui ne soutiennent pas toujours l'installation des jeunes agriculteurs mais favorisent parfois de gros propriétaires terriens.
il faut aussi un contrôle des actions des SAFER

Mollet
Le 05/02/2017 à 16:49:51

bonjour Alain, relatif à la pétition sur l'accaparement des terres, le problème n'est pas seulement la spéculation, mais son possible controle, regarde l'article :

http://www.lefigaro.fr/societes/2016/04/13/20005-20160413ARTFIG00138-des-terres-agricoles-rachetees-par-un-mysterieux-groupe-chinois-dans-le-berry.php  

il dit :
Des transactions exemptées de tout contrôle

Si ces transactions foncières posent question, c'est avant tout parce qu'elles manquent cruellement de transparence. En effet, pour acquérir ces terres, le groupe chinois a utilisé une méthode étonnante et pourtant parfaitement légale. «Les investisseurs sont allés voir les exploitants qui tiennent une structure individuelle, leur ont demandé de se mettre en société agricole avant de racheter 98% des parts sociales», détaille Hervé Coupeau. Une opération qui supprime toute obligation de droit de regard. Et pour cause, sur ce marché, si la cession des parts de société agricole n'atteint pas les 100%, les actionnaires ne sont pas obligés de se manifester et la transaction peut dès lors échapper à tout contrôle.

Dans la pratique, les Safer (sociétés pour l'aménagement foncier rural), sont censées être informées de toute cession. Elles sont également prioritaires dans l'acquisition et la revente des terres agricoles. C'est le droit de préemption. Mais dans le cas des terres agricoles de l'Indre, impossible pour elles de peser dans la transaction car le groupe chinois n'a pas acquis la totalité des parts.

c'est ça qu'il faut contrôler, alors comment? que la safer soit prévenue de tout chg de statut, de toute cession de parts?...

Bien avec toi, même si je ne peux donner des sous car je suis plumée par la MSA qui me demande de payer des sommes astronomiques en arriéré...

annette

annette
Le 05/02/2017 à 15:27:58

Pas touche à nos terres !!!

Goupil
Le 05/02/2017 à 13:51:17

Je ne signerai pas cette cyberaction.
En effet, la Safer a déjà beaucoup trop de pouvoir !
Nombre de scandales sont liés à cet organisme qui va jusqu'à s'opposer à la vente par certains
agricultuers de leurs terres à un voisin pour en favoriser un autre pour des raisons spéculatives ou de copinage.
Certains ont passé des années en procès à cause de ça et les ont gagnés.
Ne renforçons pas le poupoir de la Safer !!!

Merci et bravo pour votre action en générale.

marc venturini
Le 05/02/2017 à 10:42:34

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !