image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : pour la protection du peuple surui et la préservation de leur terre indigène de forêt amazonienne

Mise en ligne du 03/11/2016 au 11/11/2017

Le peuple Surui fait face à une invasion massive et croissante de leur terre indigène démarquée (TERRA INDIGENA DO SETE SETEMBRO) depuis le début de l'année 2016. Face à l'inaction du nouveau gouvernement brésilien, le chef du peuple Surui Almir Narayamoga Surui lance un appel à l'aide internationale pour arrêter l'exploitation illégale du bois, de l'or et du diamant sur la Terre Indigène Surui.

Bilan de la cyberaction :

5186 participants

Présentation de la cyberaction :

Actuellement, le chef Almir Surui estime à 300 le nombre de camions qui journalièrement transportent le bois volé vers les nombreuses scieries qui bordent la Terre Indigène Surui. Selon les estimations, plus de 600 hectares ont été dévastés depuis le début de l’année. De plus, les techniques d'extraction de l'or polluent gravement les rivières avec des rejets de mercure et cyanure. Les familles Surui sont régulièrement menacées par les hommes armés qui pénètrent illégalement sur la Terre Indigène Surui.
La campagne vise à obtenir du gouvernement brésilien l'application stricte de la loi brésilienne selon laquelle ces invasions sur une terre indigène démarquée sont totalement illégales. Seule une action officielle de l’état brésilien, avec des moyens appropriés peut arrêter l'invasion en cours. Le peuple Surui est totalement désarmé pour empêcher un écocide d’une telle ampleur.


http://www.appel-urgence-foret-surui.com/download/francais/Historique_Terre_Indigene_Surui-14_10_1206-FR.pdf  

En plus de signer la cyber @ction, il vous est possible de contacter directement ses destinataires :
M. Michel Temer, Président de la République fédérative du Brésil
Gouvernement de la République fédérative du Brésil
Ambassade du Brésil
34, cours Albert 1er
75008 Paris
Tél : +33 (0)1 45 61 63 00

Il vous est aussi possible de leur écrire sur les réseaux sociaux :
Facebook: https://www.facebook.com/MichelTemer/  
Twitter: https://twitter.com/micheltemer  

En savoir plus
Ce chef indien qui combat la déforestation de l’Amazonie au prix de sa vie
http://ecologie.blog.lemonde.fr/2015/03/20/ce-chef-indien-qui-combat-la-deforestation-au-prix-de-sa-vie/  

Le peuple Surui – Aquaverde
http://www.aquaverde.org/le-peuple-surui/  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur de Président,
Aux bons soins de l'ambassadeur du Brésil en France

Le peuple Surui est le premier peuple indigène au monde à avoir mis en place et géré lui-même un projet REDD+ pour sauver la forêt amazonienne, poumon de notre planète. Mais les invasions auxquelles il fait face aujourd’hui remettent en cause l’accord du REDD et va à l’encontre de l’esprit de l’accord de la COP21!
Je demande l'application stricte de la loi brésilienne selon laquelle ces invasions sur une terre indigène démarquée sont totalement illégales.

Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

 

44 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Le «Gandhi d’Amazonie» dénonce la déforestation
«C’est la première fois de notre histoire qu’un gouvernement brésilien veut raser 4 millions d’hectares de forêt pour l’extraction minière.» Pour Almir Narayamoga Surui, chef du peuple indigène Surui d’Amazonie brésilienne, le décret signé fin aout par le président brésilien Michel Temer est une nouvelle catastrophe pour les peuples indigènes, l’environnement et le climat.
https://www.tdg.ch/monde/gandhi-amazonie-denonce-deforestation/story/24487607  

Alain UGUEN
Le 14/09/2017 à 07:27:25

Ca ressemble à un suicide assisté de l'humanité: de l'or, des diamants pour nos ordinateurs et notre progrès technologique, du bois ressource durable (est ce si sûr?)...faites ce que je dis, bien sûr qu'il faut soutenir ces peuples spoliés, mais les mots sont insuffisants !

herilier
Le 13/04/2017 à 15:42:15

Je suis solidaire de ce peuple qui voit sa terre disparaître pour le lucre et le profit!
Je souhaite que le gouvernement brésilien prenne enfin la décision de protéger le peuple Surui

LARVARON Henri
Le 12/04/2017 à 15:06:42

Quand l'homme cessera t il d'être un prédateur!

DENIS
Le 12/04/2017 à 13:46:02

la persécution,et spoliation,des indigènes est une honte absolue,ainsi que la destruction incessante des biotopes,et les projets fous sur l'Amazone qui seraient un désartre écologique vertigineux et irréversible !

deanna martin
Le 12/04/2017 à 13:06:10

Quelle est belle LA civilisation !

BESSY
Le 26/03/2017 à 20:51:41

S'il y avait d'avantage de peuples indigènes comme les Surui sur Terre, celle ci vivrait bien mieux harmonieusement et nous ne devrions pas nous mobiliser pour la protéger et rallier la cause de ces Indiens. Saleté que cet homme avide et destructeur que nous sommes, même si nous nous récoltons!

MARC CASTAING
Le 20/02/2017 à 11:56:10

Laissez place à la vraie nature

Claudine Niel
Le 13/02/2017 à 14:58:56

Laissez tranquille ce peuple, la forêt, la faune, la flore et la planète!

un anonyme
Le 01/02/2017 à 14:50:48

J'aurais aimé pouvoir directement ajouter des destinataires en copie de cet envoi (député, amis).
J'aimerais de même pouvoir directement ajouter des destinataires en copie de mes envois du même type (élus, connaissances, etc.) et pouvoir en garder mémoire.
Peut-on m'aider ?

RODOLPHE ANDRE
Le 05/12/2016 à 20:46:18

Le Marseillais Philippe Echaroux, au chevet de la forêt amazonienne
http://madeinmarseille.net/20505-echaroux-photo-amazonie/  

Alain UGUEN
Le 28/11/2016 à 10:03:56

Pétition, partagée sur la page FB :
Site : http://www.descampagnesvivantes.fr/  

Jean-François Rivière
Le 16/11/2016 à 12:02:44

Ethnocide et génocide sont des crimes contre l'Humanité. Priver les Peuples autochtones de leurs terres est un ethnocide. Si le Gvrt du Brésil accepte cela il sera classé dans l'Histoire aux côtés des grands criminels. Alea Jacta est !

Hervé Limeretz
Le 14/11/2016 à 17:54:37

Un ajout : En plus du soutien au peuple surui, j'espère de tout cœur que le rassemblement historique des Gardiens de Mère Nature (constitués de chefs indigènes tel le Cacique Raoni, de militants et de lanceurs d'alerte) pourra avoir lieu en Amazonie. Ce sera comme un grand souffle de vie dans ce monde de Trumpistes. Le salut viendra peut-être des peuples indigènes. Qui sait ?

Frawald
Le 10/11/2016 à 07:23:36

Merci de respecter la vie des peuples de la fôret. Ces hommes et ces femmes sont l'exemple d'une humanité qui peut occuper notre planète sans détraquer ni détruire son environnement. Il faut les respecter et ne pas livrer leurs terres à ces capitalistes qui mènent notre race à sa mort.
Merci.

philippe lyonnet
Le 06/11/2016 à 16:02:10

Monsieur l'Ambassadeur, bom día.
Si votre gouvernement avait du sang indien dans les veines et des représentans des peuples amazoniens, il ne permettrait peut-être plus les invasions brutales de terres quasiment vierges, que les états européens se sont appropriées contre toute justice para la force des armes au temps d'une cruelle colonisation. Des terres soigneusement entretenues et respectées par les Indiens, mais non respectées par les membres d'une violente et polluante société industrielle avide de ressources. Il ne tolèrerait pas ou n'encouragerait pas la destruction des ressources vitales d'un habitat prioritaire qui appartient aux Indiens et non à des marchands.

francis
Le 05/11/2016 à 19:10:59



il faut continuer à se battre et se mobiliser, pour essayer de sauver ce qui peut l'être encore

france arnaud
Le 05/11/2016 à 11:28:38

En prenant des terres libres, c'est à tous que ces corrupteurs font du tort même à ceux qui croient ne pas être concernés !!!!!
Respecter la Nature, c'est protèger l'Homme.

un anonyme
Le 05/11/2016 à 09:05:59

il suffit de devorer & et de vampiriser les ressources des autres co-citoyens de notre planète, a des fins de satisfaire les habitudes de consommation des pays riches.

muntoni
Le 05/11/2016 à 09:01:22

Merci infiniment pour vos actions et votre mobilisation. La Terre-Mère vous le rendra. Toute ma Gratitude et bonnes"heures à vous. Namasté

julibellule
Le 04/11/2016 à 20:45:07

la forêt amazonienne est le poumon de la planète et le détruire annoncera la mort de tous les peuples ainsi que de la faune.
il faut et c'est urgent replanter tout ce qui a déjà été détruit si l'on veut que nos petits enfants puissent respirer et vivre.

Jean-Pierre Reillon
Le 04/11/2016 à 19:34:38

l'homme est un loup pour l'homme.... Quelle tristesse de voir de tels agissement au XXI siècle...

SYLVIE CAYLA
Le 04/11/2016 à 18:45:10

Les américains sont des migrants les amérindiens sont le peuple originel du continent américain ...

Fresnel erick
Le 04/11/2016 à 18:32:56

Sujet : Protection du peuple Surui
Message : Monsieur de Président,
Aux bons soins de l'ambassadeur du Brésil en France

Le peuple Surui est le premier peuple indigène au monde à avoir mis en place et géré lui-même un projet REDD+ pour sauver la forêt amazonienne, poumon de notre planète. Mais les invasions auxquelles il fait face aujourd’hui remettent en cause l’accord du REDD et va à l’encontre de l’esprit de l’accord de la COP21!
Je demande l'application stricte de la loi brésilienne selon laquelle ces invasions sur une terre indigène démarquée sont totalement illégales.
Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Dom
Le 04/11/2016 à 17:18:20

arrêtons de saccager notre belle terre pour du fric, toujours du fric ET toujours plus de fric pour le confort et l'apparat de gens dit civilisés.

Qu'allons nous laisser a nos enfants? un désert des générations de cancéreux avant leur naissance.

fanfan
Le 04/11/2016 à 16:47:52

Il s'agit de sagesse pour des gens civilisés...
c'est une question de volonté pour l'Humanité de demain ...

véronique
Le 04/11/2016 à 16:13:31

les indiens du nord ont été tous quasiment décimés, on ne va pas recommencer pour de vulgaires intérêts économiques à court terme!

François RENARDET
Le 04/11/2016 à 14:18:02

Si on apprenait enfin à se respecter!!!

salonic
Le 04/11/2016 à 14:12:27

Soyons lucides : c'est bien la Cupidité qui motive certains humains à se lancer dans des périls dont ils sortent acclamés lorsqu'ils reviennent chargés de richesses, les vainqueurs ignorants superbement les victimes et les dégâts du chemin.
La Civilisation Occidentale une fois gavée et bien organisée pour raquetter légalement s'est vantée de moraliser le futur. Au présent, nous voyons bien que SEULE la SOLIDARITÉ peut nous éviter les pires vers lesquels ces criminels nous entraînent.

Domdedom
Le 04/11/2016 à 14:08:35

La préservation du peuple SURUI et des terres indigènes doit s'inscrire dans le programme de la COP21 et demain la COP22, pour la sauvegarde de la Planète et la survie des futures générations !

MICHARD Pierre
Le 04/11/2016 à 12:30:28

Sauvons ces peuples dont l'existence est en danger du fait de la voracité de certains grands groupes qui n'en ont jamais assez

un anonyme
Le 04/11/2016 à 12:25:48

Ceci est inacceptable, C'est toute la Vie de cette population et celel des Tribues indigènes locales quyi est mise en jeu, face à la cupidité des multinationales, des corruptions politiques et des actionnaires.
Lorsque toute le foret amazonienne aura été massacrée c'est l'Humanité qui agonisera.

Philippe martin
Le 04/11/2016 à 12:21:05

Décidément l'homme ne changera pas toujours cette même quête de possession et d'enrichissement quitte à laisser dépérir une terre et des être merveilleux. De la réflexion et de la sagesse commence à manquer cruellement sur cette terre!

Elisabeth ROYER
Le 04/11/2016 à 11:55:56

que ne ferait on pas pour le fric. la nature et les hommes on s en fout. "vive le fric"
pauvres humains !!!

pierre foucras
Le 04/11/2016 à 10:25:29

AAAssez, AAAAssez, AAAAAssez! au fur et à mesure que les hommes (certains....) font (soit disant avancer l'humanité), la Terre ne sera plus un jour pas connu, certes, mais probable, qu'un gros cailloux au milieu de l'univers

colibris
Le 04/11/2016 à 10:21:14

Je partage le commentaire d'un anonyme (du 3/11/2016) :
"Pourquoi se priver des biens qui ne sont pas à vous quand personne ne réprime le vol".

Le monde est gouverné par des voleurs qui se disculpent les uns les autres. Le pire c'est que les électeurs leur décernent une "prime à la casserole" !
Quant au Breixit le voilà le vote remis en cause par une entourloupe. À suivre...

un anonyme
Le 04/11/2016 à 09:55:51

Halte aux comportements de voyous impunis.

un anonyme
Le 04/11/2016 à 09:51:29

Comme d'habitude l'intérêt d'un gouvernement n'est pas celui de peuples indigènes qui ne demandent qu'à vivre en paix dans et avec leur environnement. Cette vision à court terme de l'état brésilien laisse présager le pire pour les générations futures.
Il ne faut pas oublier que tout ceci est la conséquence du système libéral mondial instauré par la "communauté internationale".

mic91
Le 04/11/2016 à 09:39:31

Bravo pour cette initiative solidaire et salvatrice pour le peuple Surui mais aussi pour toute l'humanité!
Je vais faire don pour planter un arbre et faire comme le colibri "ma part"... Merci encore jacqueline

Combe Jacqueline
Le 04/11/2016 à 08:48:11

Je suis très touchée par la disparition des forêts qui permet aux derniers peuples libres de la civilisation de vivre dignement. Ces peuples sont une richesse pour l'humanité il faut les respecter et respecter leurs territoires.

caths74
Le 04/11/2016 à 07:59:35

C'est à se demander si le Brésil vit dans une bulle temporelle...On se croirait au 19ème siècle lors de la conquête de l'Ouest par les Américains ! Le même mépris des peuples indigènes et des traités qui les protègent, l'invasion illégale de leur territoire, l'exploitation abusive des ressources naturelles, la violence et la corruption : tout y est. Ne manquent que Buffalo Bill et le Général Custer. Quel triste western. Shame on you Brazil !

Frawald
Le 04/11/2016 à 06:43:47

Nous devons agir VITE, sans attendre Février 2017, sans laisser encore défiler ces quantités invraisemblables de camions et polluer les rivières.

masoudan
Le 03/11/2016 à 22:56:20


Et l'histoire continue. Pourquoi se priver des biens qui ne sont pas à vous , quand personne de réprime le vol

un anonyme
Le 03/11/2016 à 21:48:36

Régulièrement, à l'appel de l'association Survival International, j'écris ou maile aux différents gouvernements concernés -Brésil largement en tête- pour défendre les droits, et, en particulier, le respect des terres ancestrales des peuples indigènes minoritaires. Un traité en ce sens a d'ailleurs été signé entre le gouvernement brésilien et les représentants des peuples indigènes. Ces actions lorsqu'elles sont largement relayées et soutenues parviennent à des résultats positifs. Mais la communauté internationale dans son ensemble ne se soucie guère de ces populations minoritaires qui sont pourtant des êtres humains auxquels s'appliquent les Droits de l'Homme. Ces peuples, leur culture, leur langue, leurs savoir-faire, leurs connaissances,leur mythologie,leur histoire disparaissent sans bruit et l'Humanité en est appauvrie. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Survival International a un siège à Paris et un site en français. Mais compte tenu de leurs petits moyens, il est préférable de s'abonner au site anglophone qui est beaucoup plus réactif et informe en temps réel des actions ou pétitions urgentes.

Mireille
Le 03/11/2016 à 16:55:30

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !