actualité écologie

Journal des Bonnes Nouvelles

OPÉRATION

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Electricité 100% renouvelable ?

Soutien permanent aux paysans de NDDL

27 mai : Les cobayes lancent l'alerte

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Il n\'est plus permis d\'exploiter les fossiles

Mise en ligne du 07/11/2015 au 16/12/2015

A partir du 30 novembre, Paris accueillera la prochaine conférence sur le climat, la COP21. Est-il utile de rappeler que l'exploration, l'extraction, l'exploitation et la consommation des hydrocarbures sont à la source du réchauffement climatique ?
Alors que les scientifiques préconisent de laisser dans le sous-sol 80 % des réserves des énergies fossiles actuelles pour éviter la hausse des températures, le gouvernement français, dans le même temps, délivre de nouveaux permis d'exploration pétrolière avec, in fine, l'exploitation commerciale de nouvelles ressources.
Avec cette décision le gouvernement prend le risque de brouiller les véritables enjeux climatiques et de décrédibiliser définitivement le discours de la France auprès des autres nations lors de la COP21.

Bilan de la cyberaction :

3147 participants

Présentation de la cyberaction :

Les ministres de l’Écologie et de l’Économie ont accordé fin septembre trois nouveaux permis de recherches d’hydrocarbures liquides ou gazeux. Ils se situent en Seine-et-Marne, dans le Bas-Rhin et dans la Marne. Les deux ministres ont également prolongé deux autres autorisations jusqu’à fin 2018, en Moselle et sur l’île de Juan de Nova, en « terres australes et antarctiques françaises », entre Madagascar et le Mozambique. Ils marquent une nette inflexion du gouvernement en la matière, lui qui s’était jusqu’ici gardé d’accorder de trop nombreux permis.

L’entreprise pétrolière canadienne Vermilion Energy se voit attribuer le permis de Champfolie. Elle étend ainsi sa concession près de Chaunoy, un des plus importants gisements de pétrole exploité dans la région Ile-de-France. À terme, l’entreprise mise sur un assouplissement de la législation interdisant l’utilisation de la fracturation hydraulique : « On espère pouvoir démontrer que cette technique est respectueuse des règles de l’administration française et de l’environnement », affirmait Vermilion. De son côté, l’entreprise European Gas Limited, basée en Lorraine, pourra y poursuivre ses projets autour du gaz de couche – coal-bed methane en anglais, aussi appelé gaz de houille car présent dans les profondeurs des anciennes mines de charbon – grâce au permis « Bleue Lorraine ». L’exploitation de ce gaz en Australie nécessite la fracturation hydraulique, générant d’importantes pollutions.

Le gouvernement français a également prolongé un permis de recherche d’hydrocarbures « en eaux profondes » au large de l’Ile Juan de Nova, au cœur du Canal de Mozambique. L’île tropicale est entourée d’une grande barrière de corail. Supposée riche en hydrocarbures, et située sur « l’autoroute du pétrole », cette région est l’objet de la convoitise des entreprises pétrolières, alors que les conséquences de l’exploitation d’hydrocarbures pourraient être dramatiques pour l’environnement.

Les climatologues invitent pourtant les chefs d’État à geler l’exploration de nouveaux gisements pétroliers, gaziers et charbonniers. A la tribune de l’ONU, François Hollande vient d’interpeller l’ensemble des chefs d’État et de gouvernement de la planète : « L’humanité est-elle capable de prendre la décision de préserver la vie sur la planète ? », rappelant que, sans résultat à la prochaine conférence sur le climat à Paris, « ce serait trop tard pour le monde ».
Source : Bastamag


Le gouvernement prépare la COP21 avec de nouveaux permis d'exploration pétrolière
http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-combes/300915/le-gouvernement-prepare-la-cop21-avec-de-nouveaux-permis-dexploration-petroliere  

Le gouvernement prépare la relance des mines et de l’exploitation d’hydrocarbures
http://www.reporterre.net/Le-gouvernement-prepare-la-relance-des-mines-et-de-l-exploitation-d  

Ségolène Royal réaffirme qu’il n’y aura pas d’exploration ni d’exploitation d’hydrocarbures de schistes dans l’Essonne
http://evasas.eelv.fr/qegazdeschistes/  

La lettre qui a été envoyée :


Madame la ministre,
à l'approche de la conférence sur le climat organisée en France, votre ministère a délivré de nouveaux permis d'exploration d'hydrocarbures. Permettez moi de vous faire remarquer que cette décision vient en contradiction avec la volonté de réduire l'impact de la consommation des énergies fossiles sur la hausse des températures. Vous prenez le risque de brouiller les véritables enjeux climatiques et de donner un mauvais signal aux nations et aux industriels qui prennent des mesures à minima pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.
Je vous suggère d'annuler ces autorisations afin d'encourager vos homologues étrangers à faire de même.
Veuillez agréer, Madame la ministre,l'expression de mes salutations cordiales.

 

21 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

En plein cop21 le gouvernement se permet d'accorder des permis de gaz de schistes et assimilés ? ils se foutent vraiment totalement de notre gueule la haut..........

Nathalie WAIBEL
Le 15/12/2015 à 19:14:25

Réduire les gaz à effet de serre c'est fondamental pour l'humanité.

Claude et Chantal Charbonnier
Le 21/11/2015 à 11:13:57

Il n'y a plus a ergoter, toutes les exploitations de matières carbonées pour un usage courant comme les carburants et le chauffage doivent être arrêtées et les produits éventuellement extraits réservés à une utilisation de première nécessité comme les plastiques chirurgicaux. Pour les autres utilisations on remplace par le bois le carton les batteries électriques et surtout on cherche vraiment...

Jean Claude GUILLEMET
Le 20/11/2015 à 17:51:35

Je crois qu'il est grand temps de penser aux énergies du futur car que feront nos petits-enfants dans 40 ans et plus. Il faut investir dans la recherche d'autres formes d'énergies. Les ressources actuelles ne sont pas inépuisables.

gérard FAIVET
Le 17/11/2015 à 18:36:55

Il est grand temps de prendre conscience que notre planète Terre ne peut être réduite à une orange pouvant être pressée indéfiniment.
Non seulement nous arrivons aux dernières gouttes, mais ce que nous extrayons provoque des cataclysmes; tournons nous résolument vers les énergies renouvelables, il en va de la survie de notre planète.

Pierre LETZ
Le 17/11/2015 à 15:17:50

Je partage tout à fait le commentaire de "bourrico". Dommage qu'il se nomme ainsi :o)

Oui, tu as raison, Bourrico, gérons nous même nos affaires, ça ne peut pas être pire que par les politiques, et ça nous coûtera nettement moins cher !

Jean CALVO
Le 16/11/2015 à 16:55:12

je demande en tant que citoyen du monde la révocation de tous les élus aux mandats représentatifs qui ne représentent en fait qu'une poignée de puissants avides d'argent et de pouvoir

bourrico
Le 16/11/2015 à 15:01:48

LES GOUVERNANTS NE SAVENT QUE FAIRE PUISER DANS CETTE PAUVRE MALHEUREUSE TERRE ... ,POUR " FAIRE DE L ' ARGENT CE QUI PERMET A CETTE MEUTE DE NANTIS DE VIVRE DANS L'OPULENCE PENDANT QUE LES POPULATIONS VIVENT DANS LA MISERE .. N'OUBLIONS JAMAIS CET ADAGE 'QUAND LES HUMAIS N'AURONT PLUS RIEN A MANGER ..ILS NE MANGERONT PAS DES BILLETS , NI DES PIECES DE METAL .
MP
PIERRE MAURIT

PIERRE MAURIT
Le 15/11/2015 à 08:31:44

Contradiction de l'etat avec ses foulles minieres en Bretagne,gaz de shiste...!!

gweltaz lagatu
Le 15/11/2015 à 07:01:51

c'est bien le moins qui puisse etrre fait

jeanine DUHAYON
Le 15/11/2015 à 01:00:35

Il y a bien d'autres solutions. la plus rapide étant déjà, de ne plus utiliser de véhicules consommant ces énergies....

Ivan coubeau
Le 14/11/2015 à 15:34:25

Un peu de cohérence ferait le plus grand bien à ce gouvernement, et pas seulement dans le domaine de l'écologie.

Christian Perez-Gil
Le 14/11/2015 à 11:11:29

Il serait suicidaire de continuer ainsi !

Ottavio Ianni
Le 14/11/2015 à 11:10:41

Economisons l'énergie et reprenons la marche, le vélo, développons les énergies renouvelables, génératrices d'emplois, et exigeons la gratuité des transports en commun, et interdisons la circulation des 4X4 en ville...

Jean CALVO
Le 13/11/2015 à 20:52:12

Je suis très pessimiste quant à l'éventuel succès de la conférence sur le climat. D'autant que d'ores et déjà les États Unis veulent un accord non contraignant.
Autant dire que c'est très mal parti.

Dimitri SIMON
Le 13/11/2015 à 19:11:25

mais pourquoi toujours proposer des salutations cordiales ou autres choses du même acabit.

j'ai remplacé cordiales par critiques.

christian fruhauf
Le 13/11/2015 à 19:05:15

Parallèlement à un engagement déterminé et progressif dans la voie écologique, il est indispensable que l'Etat mette en œuvre des instances de communication permanentes avec les habitants, afin qu'une majorité d'entre nous devienne partie prenante de cette orientation.

un anonyme
Le 13/11/2015 à 14:38:43

Je suggère aux ministres de l’Écologie et de l’Économie de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires afin d'atteindre le plus rapidement possible et avant 2050, l'objectif de mix électrique 100% renouvelable, démontré réalisable par le rapport scientifique de l'ADEME du 22 octobre 2015 consultable ici : http://www.ademe.fr/mix-electrique-100-renouvelable-analyses-optimisations   )

Gilbert BELGRANO
Le 13/11/2015 à 13:57:45

La schizophrénie de nos politiques donne le vertige. Car non seulement ils autorisent la destruction de notre environnement, mais en plus ils font passer le "tout et son contraire" comme étant chose normale et digne d'en faire un colloque ! D'ailleurs la question des énergies fossiles a été d'emblée évacuée des discussions de la COP21… c'est tout dire.

Jean-Louis Lemoigne
Le 13/11/2015 à 11:13:34

"Faîtes ce que je dis, ne faîtes pas ce que je fais", encore une fois.
Quand le pays organisateur de la COP21 donne l'exemple, quelle crédibilité a-t'il auprès des autres pays ?
Les lobbies , les industriels,les banques... continuent leurs manoeuvres, sans se soucier des habitants et de la planète en général.
L'appât du fric rend fou et monstrueusement égoïste.

masoudan
Le 13/11/2015 à 11:09:18

Ne serait-il pas temps de mettre - enfin - un peu de cohérence entre les propos et les décisions ?

HELIANE ROBERT-ROMPILLON
Le 13/11/2015 à 10:26:19

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !