actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

La Terre vue depuis l’espace

Les 10 jours verts Transacteurs

OPÉRATION

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

victoire pour Gabriel Dufils

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Roms ou pas, nous voulons avoir le droit de vivre ensemble

Mise en ligne du 10/09/2015 au 30/03/2016

Parmi les centaines de milliers d’immigrés qui pourraient se considérer comme d’origine "rom", 20 000 vivent dans des bidonvilles. 20 000 dans toute la France… quelques milliers en Seine-Saint-Denis… Qui peut prétendre qu’il s’agit là d’une question sans solution ?

Bilan de la pétition :

2314 participants

Présentation de la pétition :

Nous appelons à faire obstacle aux expulsions, destruction de projets et traitements discriminatoires des "roms", de la même façon que comme, Français ou étrangers, nous le refusons pour tous les sans-papiers et les immigrés.

Nous disons : stop aux expulsions, agissons toujours AVEC les familles "roms", rassemblons familles, associations, élus, faisons respecter l’égalité de droits –dont de couverture par la sécurité sociale- et de domiciliation, d'accès à tous les services publics, notamment l'eau, l'électricité, les enlèvements d'ordures ménagères, veillons à la scolarisation de TOUS les enfants par les communes et l’Etat, respectons les travailleurs Rroms dans la diversité de leurs activités.

Texte de la pétition :


APPEL
"Roms" ou pas, nous voulons avoir le droit de vivre ensemble
7 septembre 2015
Alors que le Préfet de Seine-Saint-Denis proclame que les populations « Roms 1 » présentes sur le territoire du département se sont considérablement réduites en nombre, les autorités, Etat et nombre de communes, continuent à en faire la chasse, comme partout en Île-de-France.
Que recouvre cette volonté d’écarter ainsi de nos territoires, une des composantes qui y ont trouvé refuge, travailleurs pauvres aspirant à la dignité et au respect ?
Or, pour la plupart d’origine roumaine, citoyens européens, leur venue est le signe, comme tous les réfugiés du monde, que ces personnes rejettent un avenir sans droits et gravement discriminés, voire persécutés, dans leur « pays d’origine » où ils sont considérés comme des sous-citoyens. Ceci après avoir été exterminés par les nazis…
Parmi les centaines de milliers d’immigrés qui pourraient se considérer comme d’origine « rom », 20 000 vivent dans des bidonvilles. 20 000 dans toute la France… quelques milliers en Seine-Saint-Denis… Qui peut prétendre qu’il s’agit là d’une question sans solution ? Elle est d’ailleurs, assortie de financements, prévus au niveau de l’Europe, ou pour contribuer à l’éradication des bidonvilles pour un parcours vers le logement…
Nous avons connu de longues périodes où leur errance et l’urgence de s’installer, même de façon précaire, conduisaient à des implantations éphémères et imprévisibles suivies d’expulsions.
Mais aujourd’hui la situation est différente : des projets ont été construits (Saint-Ouen, La Courneuve, Saint-Denis, Bobigny il y a peu,…) alliant, sur des terrains, une urbanisation raisonnée quoique sommaire, une socialisation avec des accompagnements d’organismes officiels et d’associations, des solidarités familiales et collectives et avec des soutiens, à titre militant, humanitaire… Ce qui a été déjà bâti doit être préservé…. Les nouveaux projets mis en œuvre…
De plus les ressortissants roumains travaillent : depuis le 1er janvier 2014, ils en ont le droit officiellement. Des activités s’initient et se développent mais toujours marquées par la discrimination d’employeurs, d’institutions, de voisinages… Les « roms » sont des travailleurs comme les autres et, à ce titre, doivent être considérés.
Nombre de leurs enfants et jeunes est scolarisé, malgré des conditions de vie très difficiles, souvent inacceptables. Mais l’aspiration à l’éducation, au projet de vie avec une qualification et un métier y est forte.
Malgré ces nouvelles données, une composante de notre population, les personnes considérées comme « roms », est toujours rejetée, victime d’un racisme ordinaire et d’expulsions ou de traitements discriminatoires par les autorités –dont l’Etat- qui ont été condamnées à plusieurs reprises pour cela par les instances internationales. Or l'hystérie anti-« rom » a un usage politique : c'est le seul racisme consensuel. Toute déclaration ou tout acte officiel qui attise ce racisme est proprement irresponsable.
Nous voulons porter l’idée, et nous en avons l’expérience, de la profonde humanité qui doit prévaloir… Nous n'avons pas affaire à "un problème", mais à des hommes, des femmes, des enfants comme tous les êtres humains du monde. Agir pour leurs droits, ici comme dans les pays d’origine, c’est agir pour tous…
Dans notre diversité d’approche sur les questions politiques, économiques, culturelles, nous avons en commun de refuser que les travailleurs pauvres assignés comme « roms » soient les boucs émissaires de nos difficultés.

Nous appelons à partager cette conviction, à faire obstacle aux expulsions, destruction de projets et traitements discriminatoires des « roms », de la même façon que comme, Français ou étrangers, nous le refusons pour tous les sans-papiers et les immigrés.

Nous disons : stop aux expulsions, agissons toujours AVEC les familles « roms », rassemblons familles, associations, élus, faisons respecter l’égalité de droits –dont de couverture par la sécurité sociale- et de domiciliation, d'accès à tous les services publics, notamment l'eau, l'électricité, les enlèvements d'ordures ménagères, veillons à la scolarisation de TOUS les enfants par les communes et l’Etat, respectons les travailleurs « roms » dans la diversité de leurs activités.
1 Dans ce texte, le mot « rom » désigne des travailleurs roumains et Bulgares pauvres et leurs familles, vivant en bidonvilles ou squats, abusivement désignés ainsi.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

25 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Et si le pays des droits de l'homme devenait aussi le pays du droit des rroms !

Klu.
Le 29/10/2015 à 16:17:33

Nous avons les moyens de partager - la tolérance est une qualité que nous avons trop tendance à oublier..

Anita VILLERS
Le 27/10/2015 à 22:05:46

Aidez-nous à suspendre l'expulsion du bidonville de la Petite Ceinture : des familles expulsées de la Courneuve s'y sont installées cet été et il faut reprendre à nouveau les démarches de scolarisation, accès au soins, etc... Dans un temps limité (un mois) https://www.change.org/p/pr%C3%A9fet-de-police-sncf-r%C3%A9seau-mairie-de-paris-suspendez-l-expulsion-de-400-migrants-%C3%A0-paris  

Eva Jimenez
Le 11/10/2015 à 22:03:18

Dans l'agglomération grenobloise nous menons le même combat qu'à la Courneuve suite au démantèlement d'un campement de 300 personnes et suite à des expulsions répétées dont certaines avec l'intervention de populations agressives. Nous demandons des hébergements décents pour tous et la réquisition de tous les bâtiments vacants appartenant à l'état et aux collectivités territoriales. Roms ou pas nous voulons le droit de vivre ensemble dans une société solidaire.

Anne VILLEGIER
Le 21/09/2015 à 00:58:39

Faudra -t-il attendre qu'un enfant "Rom" meure dans la rue pour que les politiques se positionnent enfin et marquent un semblant de volonté pour les reloger?

un anonyme
Le 20/09/2015 à 23:39:16

Agir avec solidarité et enthousiasme, c'est vivre avec les autres et simplement agir avec bon sens et empathie sans croyance ni principe quel qu’il soit. De tout coeur avec vous!

un anonyme
Le 20/09/2015 à 19:00:49

Ce monde va à la catastrophe,s'il ne se reprend pas. Les Roms ne sont pas moins respectables que les diplômés syriens ou autres !!! La France (ses petits barons)empêche ses citoyens d'être ce qu'ils sont en réalité, c'est-à-dire inventifs et généreux, prêts à partager l'essentiel: le vivre ensemble, pas le chacun pour soi. Mais essayez d'inventer pour partager, et vous allez vite comprendre. Comme pour le climat en fin d'année... Les français qui ont le coeur sous la main sont majoritaires mais ils doivent taper sur la table !!!

Martin
Le 20/09/2015 à 11:10:28

Le pays des droits de l'homme a du souci à se faire s'il continue en sous main à faire ce qu'il prétend ne pas faire : discriminer, maltraiter, rejeter. Des autistes aux Roms, en passant par tous les sans grades et les malheureux, tous ont droit à leur lot de rejet et d'injustice par incompétence, bêtise, manque de moyen ou de volonté d'en trouver. Alors, on fait quoi ? On revient à la cour des miracles ? On regarde tranquillement les personnes crever ? ON construit un mur ?... Et la honte, on la met où ?...

Isanat
Le 20/09/2015 à 10:09:02

Les Roms sont en France depuis de nombreuses années, ils sont donc une partie intégrante de la nation Française au même titre que tous les autres immigrés que la France a accueilli sur son territoire, accepter que les Roms s'insèrent dans le tissu social sera toujours une richesse pour notre pays, et ce, à travers leur cultures, leurs chants, leurs cuisines, d'autant que les roms ont une histoire commune avec celle de la France.

David64
Le 19/09/2015 à 21:04:31

il me parait intolérable et totalement inhumain de traiter ces gens de la sorte.

louis pastoret
Le 19/09/2015 à 15:15:40

Nous sommes juste t' es rien, dans l' espace Temps,particules entre le - et + de l' infini, bientôt couchés ensemble sous cette même terre!
Nous partageons, par pur hasard,un destin commun!
Il a pour, nom,le Genre Humain,maison, la Terre, lien de parenté, l' Humanité!
Dans cette évidence existentialiste,quoi d' autre d'important! d' essentiel! juste peut- être,une volonté manifeste de vivre sa vie, à la fois, unique, propre et respectueuse envers autrui!
Soliterre et Solidaire..!
"Ce qui compte, ce n' est pas le bonheur de tout le monde, c' est le bonheur de chacun." "La douleur est une chose que l' on n' a le droit d' infliger qu' à soi- même." Boris VIAN
7, 5 milliards d' Humains toi,moi et eux!
Certes, il y a 100 marionnettistes, et, 7,5 milliards de marionnettes tristes!Toutefois, la donne peut changer..! Il y a toi, moi,et, nous..!

en avant la zizique
Le 19/09/2015 à 15:14:58

Bonjour à toutes et à tous; être Rroms c'est être Européens depuis plus de mille ans, à commencer par l'Inde et la Moldavie. Refuser leur existence parmi nous c'est refuser par ignorance notre histoire.Les Rroms sont nos frère de sang depuis plus de 2 000 ans av. J.C.. Alors.....? Aujourd'hui un enfant Rrom vaudrait-il moins qu'un enfant Syrien ou Irakien? Non! d'autant que le peuple Rrom n'a jamais fait la guerre à qui que ce soit. Par ailleurs, la religion des Rroms ne pose aucun problème aux croyants européens. L'intégration est donc possible et souhaitable.

Daniel BUSSON
Le 19/09/2015 à 15:13:34

Il me parait intolérable et totalement inhumain de traiter ces gens de la sorte.

un anonyme
Le 19/09/2015 à 15:10:55

Je vous soutiens avec mon cœur dans le seigneur jésus (je pris pour vous ).Je comprend le faite que vous vouliez avoir de quoi vous loger , je suis au font de moi avec mon mari , francoarmenienneportugaise et très toucher par votre situation , pas par pitié mais par soucis de votre situation .Nous savons comment il est difficile de vivre aujourd'hui. Nous somme 4 bientôt 5 dans un f2, nous somme jeunes et nous devons nous battre aussi. JE vous souhaite et vous encourage dans votre combats et votre demande Car le seigneur jésus pourvoira comme il la toujours fait .Il le fera pour vous tous . Avec toute mon affection dans le seigneur jésus .

SKY77
Le 19/09/2015 à 15:05:59

VIVRE DIGNEMENT ET TRAVAILLER DE FACON NON PRECAIRE . LE DROIT D ASILE EST INSCRIT DANS NOTRE CONSTITUTION , NON ?

MIMI D.
Le 19/09/2015 à 14:20:28

Nous ne pouvons pas accepter qi'il y ai une catégorie de la population traitée avec mépris ni que certains politiciens nourrissent la peur envers elle. Tout cela sont des menaces pour la démocratie et la paix et nous font craindre le pire: le retour du national fascisme au pouvoir, en France et en Europe. Miguel

miguel
Le 19/09/2015 à 13:52:32

LES GENS SONT PAS DES POUX.

HARRY DOYLE
Le 19/09/2015 à 13:28:42

militant Chrétien je rejoins cet appel

le roy jean yves
Le 18/09/2015 à 18:56:03

Merci à ceux qui peuvent signez et relayer une pétition pour que les enfants des bidonvilles puissent aller à l'école ...https://www.change.org/p/aux-maires-de-france-recteurs-d-acad%C3%A9mie-ministre-de-l-education-nationale-inscrivez-tous-les-enfants-%C3%A0-l-%C3%A9cole?recruiter=206238891&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_facebook_responsive&utm_term=des-lg-share_petition-no_msg  

et une page Facebook d'informationshttps://www.facebook.com/EnfantsBidonvillesArt26DUDH  

Merci de ce que chacun fait ...

pierret59
Le 17/09/2015 à 11:46:47

voici ce qu'écrivait Rousseau:
"Le premier qui ayant enclos un terrain s'avisa de dire "ceci est à moi"et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misères et d'horreur n'eût point épargné au genre humain celui qui,arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables: Gardez-vous d'écouter cet imposteur; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et la terre n'est à personne!"
Ceci s'adresse aussi à tous ceux qui refoulent et brutalisent tous les immigrés en détresse et ferment les frontières! Je suis citoyenne du monde et "mon identité n'est pas nationale"!

Annick Chambon
Le 16/09/2015 à 19:37:21

Refuser l'autre, c'est refuser l'autre en soi!
Ainsi, nous refusons d'élargir notre vision!
La peur se situe à cet endroit!

Henriette Jongebloet
Le 16/09/2015 à 17:52:29

Excellente initiative.
On est tous avec vous
Voir ici:
http://blogs.mediapart.fr/blog/eric111/140915/l-accueil-des-syriens-metz-bravo-cependant  

Eric Graff
Le 15/09/2015 à 13:29:19

habitante de la terre

un anonyme
Le 15/09/2015 à 12:25:39

Exemple de rassemblement discriminant à propos des Rroms

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2015/09/12/une-famille-de-roms-delogee-par-la-mobilisation-des-riverains  

David Derrien
Le 14/09/2015 à 17:48:06

Nous n'allons pas continuer à persécuter une population parce qu'elle appartient à une ethnie dévalorisée depuis des années dans leur pays d'origine, donc mise en situation d'infériorité. Portons sur eux un regard neuf, et essayons de les rencontrer comme nos frères.

un anonyme
Le 14/09/2015 à 14:56:17

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !