actualité écologie

OPÉRATION

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

La Terre vue depuis l’espace

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

victoire pour Gabriel Dufils

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Contre l'installation relais téléphonie mobile de Bouygues télécom.

Mise en ligne du 04/11/2015 au 01/06/2016

En mai 2014 le maire du 11ème arrondissement de Paris, nous informait de l'intention de Bouygues télécom d'installer un relais de téléphonie mobile sur le toit d'un immeuble situé au 104 de l'avenue de la république Paris 11. L'association de parents d'élèves FCPE a lancé une pétition dès le mois de juin 2014

Bilan de la pétition :

2753 participants

Présentation de la pétition :

Une école primaire est située au numéro 100 de l'avenue, les antennes sont prévues au dessus de la cour de recréation . Une deuxième école primaire est au 98 de l'avenue de la république et une école maternelle au 54 rue Servan fait cour commune avec celle du 98. L'immeuble du 104 est à Paris Habitat, de plus un immeuble de logements sociaux de la ville de Paris avec une crèche est prévu en dessous de ces futures antennes. Nous n'avons pas eu de nouvelles de la mairie du 11ème . Les directeurs d'établissements ont eu une réunion à ce sujet, où il leur a été dit que la mairie de Paris était particulièrement vigilante par rapport au danger potentiel des ondes sur le cerveaux de nos enfants, et que comme c'était au dessus de leur tête cela ne risquait rien, les ondes se propageant de manière disciplinée un peu comme le nuage de Tchernobyl qui avait eu la délicatesse d'éviter les frontières de la France.

Pendant ces vacances de la Toussaint, (là où il y a un peu moins d'enfants dans les écoles ) nous avons pu voir des ouvriers commencer cette installation dont nous étions sans nouvelle.

Texte de la pétition :


Le bienfait des ondes sur nos santés n'étant pas avéré, nous souhaitons que le principe de précaution soit appliqué. Pour nos enfants.

Les soussignés demandent que cette installation commencée discrètement pendant les vacances scolaires au 104 de l'avenue de la république Paris 11 soit stoppée

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

23 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Papa d'une fille intolerante aux CEM 5wifi, telephonie mobile, DECT...), aujourd'hui la plupart du temps recluse dans sa chambre transformee en cage de Faraday, je ne peux que confirmer cette necessité....
Cela est apparue lorsqu'elle avait 9 ans...
Je suis avec vous...

STEPHANE VALLEE
Le 22/12/2015 à 07:41:52

AVIS À TOUTES ET À TOUS : surveillez votre syndic d'immeuble si vous êtes propriétaire, le mien a glissé en catimini dans l'ordre du jour le vote pour l'installation d'une antenne relais sur le toit. Pour voter ce type d'installations en copropriété, une loi a été édictée cet été en leur faveur : ce n'est plus l'unanimité des voix qui est requise, comme c'était le cas auparavant, mais désormais la majorité à l'article 25, soit la majorité de tous les copropriétaires, présents, représentés ou absents. Et si l'antenne obtient plus du tiers des millièmes, on vote à nouveau lors de la même assemblée cette fois-ci à la majorité article 24, soit la majorité des seuls copropriétaires présents et représentés. Ça s'appelle du forcing ! Sachez que la présence d'un commercial peut (et doit !) être refusée par un vote de l'assemblée maj. article 24, il suffit qu'un copropriétaire s'y oppose et demande le vote. Les syndicats sont manifestement intéressés, soyez vigilants surtout si de gros travaux s'annoncent dans l'immeuble, car c'est le moment où comme par enchantement ils sortent ce lapin de leur chapeau.
Heureusement un travail d'information des copropriétaires, réalisé dans l'urgence, a fait capoter le projet : 8230 millièmes contre ! OUF !...
Pour finir : pensez à envoyer un recommandé A.R. à ERDF pour vous opposer au compteur LINKY (modèle de lettre de refus sur le site de PRIARTEM). Aucune obligation légale pour nous imposer ce compteur "intelligemment" polluant, ERDF se basant simplement sur le principe de "Qui ne dit mot consent". Il est temps de dire tout simplement non.
Bien à vous tous !

Éliane
Le 17/12/2015 à 23:03:19

Contre l'installation des antennes relais Bouygues télécom au 104 avenue de la république Paris 11.

Agnès Falgoux
Le 09/12/2015 à 13:32:42

Le territoire français est déjà largement couverts d'antennes trop puissantes et placées à des endroits impactant la santé...

Pourquoi continuer dans la même voie?

Peut être convient-il de changer les mauvaises habitudes, tant pour les opérateurs que les consommateurs qui surabusent de la téléphonie mobile...

Clara
Le 08/12/2015 à 14:09:19

Contre l'installation des antennes relais Bouygues télécom au 104 avenue de la république Paris 11.
Nous remercions tout d'abord les nombreux signataires de la pétition.
Ce n'est qu'un début.
Nous menons des actions en coordination avec l'association nationale Robin des toits. Nous avons créé des collectifs, récolté des signatures, les parents d'élèves de l'école maternelle ont aussi lancé une pétition. Nous avons le soutien d'une élue EELV de la mairie du 11ème, ainsi que madame Cécile Duflot députée du 11ème et les présidents du groupe EELV de Paris, ces derniers ont tous fait des courriers à la mairie de Paris, pour demander que le principe de précaution soit appliqué . De plus nous avons vu que les documents fournis par Bouygues (plans) ne sont pas conformes à la réalité, et une personne electro sensible habite dans cet immeuble, ce qui commence à faire beaucoup .
Nous nous sommes réunis le 17 novembre dernier contre l'installation de ces antennes, ce fut une journée d'action, et bonne nouvelle, les antennes ne sont toujours pas installées à ce jour. Le chantier devait se terminer le 27 novembre. Ainsi nous sommes sur la bonne voie, mais restons vigilants. Rien n'est encore arrêté.
Après nombre de courriers (restés sans réponse) à la mairie de Paris et à la mairie du 11ème pour l'annulation de cette implantation, le maire du 11ème est d'accord pour nous rencontrer.
Suite à un courrier à la présidence, le préfet de l'île de France est intervenu auprès de la mairie.
Nous attendons des retours . Nous vous tiendrons au courant.
Continuons le combat, merci.

Lara G
Le 07/12/2015 à 13:52:31

Ce dossier relève à l'évidence d'une manipulation maladroite et d'un mépris des procédures de concertation assez détestable lorsqu'il s'agit d'un organisme de logement social. Tout montre le manque de discernement dans le choix de la localisation de cette antenne relais, installée au-dessus de la tête de pauvres gens dont certains souffraient déjà auparavant de l'hypersensibilité aux ondes. Navrant!

Mavoix
Le 16/11/2015 à 15:58:37

Pitié pour la santé de nos enfants et halte au développement sauvage des technologies sans fil et des relais qui en sont la (sombre) contrepartie.

Agnes
Le 12/11/2015 à 22:33:48

Je suis actuellement à aider une association a se mettre en place ,contre l'implantation de nouveaux pylones , quelle que soit la marque-- dans la sarthe et la mayenne, , Car au niveau des animaux d'élvages et des gens vivant prés de certaines installations des désordres de santé sont visibles et constatés , malgrés les affirmations des élus et autres qui y touvent leurs compte-------

un anonyme
Le 09/11/2015 à 18:46:47

Je soutiens cette pétition à 100%, pour notre santé et celle de nos enfants.

anonyme
Le 09/11/2015 à 12:32:05

Disparu!

un anonyme
Le 07/11/2015 à 18:37:45

Avez-vous lu le livre d'Etienne Cendrier: "Si le portable devenait un scandale sanitaire." Pour l'interdiction de l'amiante il a fallu un siècle, donc attendons la fin du siècle pour que le scandale s'affiche dans les médias grâce aux nombreux cancers et autres ennuis de santé, la surdité par exemple.
Karin

un anonyme
Le 07/11/2015 à 18:31:02

Nous avons le même cas mais sur le clocher de notre paroisse silence radio de la mairie et du diocèse les écoles sont encore plus proches nous luttons depuis un an avec l association robin des toits c'est vraiment incroyable même sans autorisation l operateur Bouygues continue nous nous sommes mobiliser les travaux ont ete arrêtes nous demandons une rėunion publique prėvue par la loi et accord des riverains bon couraga de tout coeur avec vous

un anonyme
Le 07/11/2015 à 14:06:21

Je soutiens cette pétition plutôt deux fois qu'une.
Je suis devenue ElectroHyperSensible,je sais à quel point les ondes ont un effet néfaste sur la santé. J'aimerais tant que nos décideurs fassent passer la santé avant le profit.Ils savent bien évidemment, que ce qu'ils font mène notre civilisation à sa perte.

L'addiction au portable est un véritable fléau, le portable sauve énormément moins de vie qu'il n'en détruit.
Alors quand j'entends trop de gens me dire : "j'ai toujours mon portable allumé ça me rassure" ça me fait frissonner.
Ont-ils conscience, qu'à leur tour, ils seront bientôt très malades Alzheimer, cancers qu'on trouve à toutes les portes.En effet,les ondes perturbent nos cellules et finissent par les détruire. A ce moment là, ces même personnes auront peur de la mort et cette fois leur portable ne leur sera d'aucun secours.

ANNE BOURY
Le 07/11/2015 à 10:45:27

Et que dire des antennes relais sur les chateaux d'eau. Je n'ai aps d'infos mais quel est l'impact sur la qualité de l'eau sachant que l'eau mémorise et transmet tout ce qui peut la modifier au niveau subatomique ???

Valérie PETEY
Le 07/11/2015 à 09:50:22

On n'en perd pas que le sommeil mais aussi la mémoire, la concentration etc. Où vivre quand on est sensible à ces ondes?

Gisele LUBARDA
Le 06/11/2015 à 21:26:44

Nous vivons la même chose à Montpellier, quartier les Aubes, où l'association de riverains et parents d'élèves, le collectif Les Enfants des Aubes, affilié à Robin des Toits, s'oppose depuis presque 1 an à la mise en service d'antennes relais de Bouygues sur le clocher de l'église. Une école est située à moins de 50m, école privée dépendant du diocèse qui a donné son autorisation pour l'installation d'antennes sur le clocher! Bouygues a procédé de la même manière : installation des antennes pendant les vacances. Ils sont revenus ces vacances de la toussaint mais heureusement une délégation de riverains a fait arrêter l'installation... Ils reviendront sans doute. Et côté mairie de Montpellier, ils ne bougent pas, nous demandons une réunion publique depuis plusieurs mois, il semblerait que Bouygues n'ait pas toutes les autorisations... Les pratiques sont douteuses.
Solidairement

Nolwenn
Le 06/11/2015 à 21:06:04

Arrêtons de mettre notre vie en danger!

Jean-Paul DESCHARMES
Le 06/11/2015 à 20:39:53

un scandale le niveau des ondes électromagnétiques en France est trop élevé contrairement aux directive européennes de 0.6v/m et la sante des enfants est primordiale de meme que celle des adultes. Un sanitaire se prepare scandale

bernard bonnot
Le 06/11/2015 à 18:52:44

Le danger des ondes est connu mais on nie le phénomène pour des raisons économiques et financières au profit pour quelque uns.

LUC POURRIER
Le 06/11/2015 à 18:28:53

Il n'y a pas que les enfants qui sont électrosensibles, une affection qui a enfin été reconnu par un jugement. Alors pourquoi faut-il toujours se battre pour que les maires fassent enlever les antennes ou pour empêcher leur pose? Au moment où on commémore les 70 ans de ce qu'il faudrait bientôt nommer "feue la sécurité sociale", y a-t-il un volonté de la part des décideurs politiques de favoriser les maladies et les morts prématurées? En toux cas, ça y ressemble.

mireille
Le 06/11/2015 à 18:15:16

La même situation a eu lieu au 60-62 rue de la Santé, 75014. Même installation en force et à un moment de vacance, mêmes écoles et creches, plus l'hôpital de St Anne, à proximité. Je dors comme je peux contre le mur mitoyen de l'immeuble en question, un foyer pour jeunes. Nous nous sommes adressés à l'association Robin des toits et à une autre, nous sommes allés à la mairie. Résultat zéro. La seule différence est que le réseau est celui de Free. Si vous voulez on pourrait tenter de former un groupe de plusieurs immeubles, en nombre, affectés par cette plaie.
C

tion

Mary Picone
Le 06/11/2015 à 17:26:50

militant d'europe ecologie les verts du 11° , je soutiens cette action.

un anonyme
Le 05/11/2015 à 23:47:19

Depuis bien des années, Paris Habitat truffe ses cités de relais de Bouyghes télécom… Toujours "discrètement", en effet.
Et bien entendu, aucune réduction de charges, comme normalement ça devrait être le cas…
Dans les immeubles "garnis" de ces "commodités" (comme on dit en anglo-saxon), on perd très rapidement le sommeil. J'en ai goûté les joies pendant plus de 10 ans. Bon courage aux nouveaux élus du rêve parisien !!!
:-)

Anibé
Le 04/11/2015 à 19:06:38

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !