actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

La Terre vue depuis l’espace

victoire pour Gabriel Dufils

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Les 10 jours verts Transacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

OPÉRATION

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Pour la fin du chalutage profond

Mise en ligne du 10/07/2015 au 05/04/2016

Le Luxembourg, qui assure la présidence de l’UE jusqu’au 31 décembre 2015, a pris un virage courageux et inattendu en inscrivant le règlement pêche profonde parmi les priorités de son agenda et en proposant aux Etats membres de l’Union européenne d’interdire une fois pour toutes le chalutage profond au-delà de 800m de profondeur !

Bilan de la cyberaction :

3746 participants

Après des années de lutte, les associations de protection de la mer ont obtenu de l’Europe, le 30 juin 2016, l’interdiction de la pêche au-delà de 800 mètres de profondeur. Il reste à universaliser cette mesure indispensable pour la santé des fonds marins.
https://reporterre.net/La-peche-en-eaux-profondes-est-enfin-interdite-par-l-Europe
 

Présentation de la cyberaction :

Selon BLOOM, «malgré les coups tordus des lobbies de la pêche industrielle depuis plus de trois ans pour faire disparaître cette mesure-phare du règlement pêche profonde, la volonté européenne d’éliminer la méthode de pêche la plus destructrice de l’environnement et de la biodiversité marine est toujours là.
L’attitude de la France va être déterminante pour l’issue des négociations au Conseil des ministres :
La France peut en effet tuer le règlement en créant un blocage par un jeu d’alliances avec des nations traditionnellement néfastes pour la pêche comme l’Espagne.
Ou…
La France peut décider de s’allier aux pays favorables à des lois environnementales fortes tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne et les pays nordiques.
À quelques mois des négociations sur le climat qui se tiendront à Paris lors de la COP21, encourageons la France – qui prône l’excellence environnementale – à s’appliquer les principes qu’elle défend auprès de la communauté internationale. »
http://www.bloomassociation.org/comme-quoi-en-politique-tout-peut-arriver/  

Nous vous proposons d'interpeller les cabinets de Ségolène ROYAL et Alain VIDALIES

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Ministre,
Monsieur le Ministre

L’IUCN vient de classer deux des trois espèces profondes ciblées par les flottes de pêche françaises comme menacées d’extinction. N’attendez pas que le milieu marin profond soit transformé en désert pour le protéger !

Je vous demande de soutenir publiquement et avec détermination la proposition de la présidence luxembourgeoise d’interdire le chalutage profond au-delà de 800 mètres.

En espérant que vous respecterez la volonté de près de 900 000 citoyens signataires de la pétition de BLOOM demandant d’en finir avec cette méthode de pêche absurde, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués,

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

53 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

La mise en place de la bienveillance passe par le respect de nos bio environnements ! Nous devons trouver le courage de les défendre!
Amitié

Christine
Le 07/10/2016 à 09:21:34

NON AU CHALUTAGE PROFOND AU-DELA DE 800 METRES.IL Y VA DE LA SURVIE DU MONDE.

SIMON
Le 26/07/2016 à 09:18:37


Prendre les bonnes décisions relève du bon sens
et c'est ce que l'on attend d'un homme politique d'agir dans l’intérêt de tous et non pas de quelques uns uns qui détiennent déjà tout et qui veulent toujours d'avantage
Qu'il est vital d'agir raisonnablement, durablement
Sans vouloir paraitre anti ceci ou anti cela, mais dans ce genre de bataille c'est à l'état de défendre de manière forte cette interdiction de pêche en eau profonde et être en accord avec ses engagements pris lors de la COP 21, afin d'agir pour les générations futures.

Ciccione
Le 06/07/2016 à 18:51:27

Agissez pour que cette décision soit appliquée le plus efficacement possible.

M-françoise

un anonyme
Le 05/07/2016 à 22:49:44

OK!! C'est super mais qui va vraiment surveiller l'application de cette décision???????????

pierre mestries
Le 05/07/2016 à 06:43:15

QUAND LES OCÉANS CE SERONT TU,LE PARADIS SUR TERRE AURA DISPARU ET UN AUTRE UNIVERS SURGIRA POUR NOS GÉNÉRATIONS FUTUR.LE PARADIS EST SUR CETTE BELLE GAÏA,L'OUBLIER POUR LE PROFIT AU DÉTRIMENT DE L’HUMANITÉ ET DE SA BIODIVERSITÉ.CONDUIRA A LA DISPARITION DE TOUTE LES VALEURS DE L’EXISTENCE. "LE PARADIS N'EST PAS LOIN,NE PASSER PAS A COTÉ!! " DIT UN SAGE AU PIED DE SON OCÉAN PACIFIQUE.LE POUVOIR DE VOTRE CHOIX,SERA LE RÉSULTAT DE DEMAIN." L'ÊTRE HUMAIN AVANT LE PROFIT "

Nautile
Le 05/07/2016 à 03:43:48

Ne plus chaluter en profondeur. 800 mètres c'est déjà profond. Comment préserver la végétation quand le filet racle tout ?
Il faut conserver notre mer et nos océans

Deslandres Monique
Le 04/07/2016 à 22:47:54

il faudra bien finir par admettre que sur Terre, rien ne nous appartient
nous avons des ressources à disposition, mais pas à l'infini.
Actuellement, nous consommons ce qui devrait être pour les générations à venir!!! ça ne peut continuer ainsi....

un anonyme
Le 04/07/2016 à 22:22:08

quels seront les moyens pour vérifier les profondeurs effectives des filets ?????

véronique abrard
Le 04/07/2016 à 22:02:19

Jusqu'ou irez-vous ??
Foutez leur la paix

Dalila Ouai
Le 04/07/2016 à 21:57:37

Pensons à notre descendance!

Olaf
Le 04/07/2016 à 21:07:17

Enfin, une bonne nouvelle, il le faut, car nous abusons de tout, et cela va bientôt nous exploser à la figure, bonne résolution, il faut qu'elle soit suivie d'effets, et ça, c'est pas évident ! alors soyons précautionneux de nos ressources ... alors que nous sommes de plus en plus nombreux !

gègène la tornade
Le 10/11/2015 à 10:09:12

Laissons vivre les fonds marins!

surface
Le 10/11/2015 à 09:33:17

ENFIN UNE MESURE QUI AILLE VERS LA PRESERVATION DES RESSOURCES HALIEUTIQUES

dulong
Le 09/11/2015 à 22:16:06

Il serait grand temps avant qu'il n'y ait plus de poisson dans la mer

Deslandres Monique.
Le 09/11/2015 à 21:39:46

enfin!!!

lefevre
Le 09/11/2015 à 19:52:48

Oui c'est tres bien à condition,que la loi soit strictement appliquée et que les controles soient efficaces.

michel ganseman
Le 09/11/2015 à 18:52:49

Oui, stoppons le chalutage en eaux profondes, qui vide littéralement nos océans et prend au piège des espèces protégées ( dauphins, etc...) Bientôt les mers du monde ne seront plus qu'un vaste désert ! Soutenons l'initiative courageuse du Luxembourg !

SCREF Marie-Claude
Le 09/11/2015 à 18:36:17

merci chantal pour cet éclairage. A qui profite cette décision? aux poissons ? pensez vous, ils s'en foutent du poisson, il y a un loup. Et la pêche en eau profonde représente epsilon à côté de la pêche industrielle côtière et hauturière. Ca ne va pas changer grand chose, il y aura toujours autant de techniques de pêche de plus en plus dévastatrices, dont personne ne parle tellement on se focalise sur les jolis poissons de 800 m de profondeur. OK, et le reste ?

maryel
Le 09/11/2015 à 18:18:45


EXCELLENTE DECISION, POUR UNE FOIS!

Liliane
Le 09/11/2015 à 17:54:43

stop au massacre

bernacci
Le 09/11/2015 à 15:43:29

Pêche profonde : vers une interdiction du chalutage au-delà de 800 m ?

Le Conseil de l'Union européenne a adopté vendredi 6 novembre sa position sur le règlement encadrant la pêche profonde en Europe. Désormais s'engage la négociation finale entre la Présidence du Conseil des ministres de la pêche, le Parlement européen et la Commission européenne.

Le projet de suppression de l'interdiction du chalutage au-delà de 800 mètre n'a pas remporté l'adhésion lors sa présentation en 2012. La France notamment par l'intermédiaire de Michel Barnier alors commissaire européen au Marché intérieur s'était opposée à sa suppression progressive en juillet 2012. Trois ans après, la position a évolué : Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie a défendu l'interdiction du chalut de fond en dessous de 800 mètres de profondeur. La France soutient également la pêche d'espèces d'eaux profondes dans toute zone où la présence d'écosystèmes vulnérables est attestée ou probable, le cantonnement de la pêche des espèces profondes (grenadier, sabre noir, etc.) aux zones déjà pêchées pour éviter l'extension de cette pêche et l'obligation pour tout navire rencontrant des écosystèmes marins vulnérables (coraux profonds, éponges, etc.) au-delà de 400 mètres de profondeur de s'éloigner de ces écosystèmes et d'en signaler la présence en vue de la fermeture de cette zone à la pêche avec des engins de fond.

"Nous nous réjouissons de pouvoir désormais compter sur le soutien de la France pour mener au mieux les négociations du Trilogue, a réagi Claire Nouvian, fondatrice de l'association Bloom. Nous appelons notamment l'eurodéputée socialiste Isabelle Thomas, rapporteur du règlement au Parlement, à défendre l'interdiction du chalutage profond au cours du Trilogue".

http://www.actu-environnement.com/ae/news/peche-profonde-vers-une-interdiction-du-chalutage-profond-25619.php4  

Alain UGUEN
Le 09/11/2015 à 10:50:52

Inadmissible au vue des connaissances actuelles.

elluin
Le 21/10/2015 à 04:33:48

OUI stoppons le chalutage en eaux profondes

Mais notre démographie humaine galopante a pour traduction cette boulimie sans limite qui nous conduit à aller toujours plus loin.
Il est temps de moins manger de poissons et ausssi de nous limiter avec un planning mondial et raisonné.La COP 21 doit aussi mettre cette cause dans ses mesures de lutte pour un avenir plus serein pour tous et toutes les espèces sur terre et sous mer .

mousseline
Le 19/10/2015 à 19:49:39

stop a la peche par chalutage profond

lamy
Le 19/10/2015 à 18:15:27

Je ne suis pas opposé à une exploitation raisonnée des fonds marins, mais je trouve inepte de prendre le risque d'aller labourer des fonds qui ne sont pas connus. Ils ne sont pas répertoriés, cartographiés, comme peuvent l'être les sols en milieu terrestre. Et l'on ne sait que très peu de choses en ce qui concerne leur rôle dans l'écosystème marin, leur potentiel de reconstitution ou d'évolution, la vitesse des phénomènes qui les affectent, etc.
La pêche pélagique (en pleine eau) pose également des problèmes du même ordre s'agissant de la dynamique des populations marines, mais pas en termes de destruction de l'habitat. Mais celle-ci devrait rester néanmoins très contingentée tant que nos connaissances resteront aussi embryonnaires sur la vie des océans. Surtout en sachant que le dérèglement climatique risque fort d'entraîner des perturbations de plus en plus fortes qui vont impacter l'écosystème.
Il faut, en ce domaine comme dans bien d'autres, sortir du principe RTPR : "raclons tout pendant qu'il en reste".

christian garnier
Le 19/10/2015 à 16:46:29

Sage décision, qui aurait dû être prise il y a longtemps !

Joël
Le 19/10/2015 à 14:40:39

Protégeons les ressources halieutiques contre les rapaces!

Lingot
Le 19/10/2015 à 11:55:30

Les pêcheurs ont fini de manger leur pain blanc et ont attaqué le noir : parait-il qu'il est meilleur pour la santé !
En tout cas, fini de se repaitre de poissons car bientôt il n'y en aura plus.

Bravo pour cette cyberaction.

fanfan
Le 19/10/2015 à 10:48:35

Oui pour une fois que l U E prend une bonne décision !

Germier
Le 19/10/2015 à 09:57:50

Mon mari et moi avons lu attentivement le lien posté par Alain. Nous estimons aussi que les vendeurs de peur sont à l'oeuvre dans beaucoup de domaines, ainsi que le culte de l'émotion.

"L'émotion est devenue un objet de marketing ritualisé (Halloween) ou ancré dans le paranormal, un thème majeur de la publicité et du cinéma.

Selon l'auteur, nous sommes dans l'ère de l'Homo sentiens ; l'individu est de plus en plus agité mais de moins en moins sensible. Le retour à l'émotion apparaît comme le moyen de se révéler, d'être soi-même dans un désir d'authenticité, mais également comme une façon de remplir le vide causé par l'effondrement des idéologies."
http://www.scienceshumaines.com/le-culte-de-l-emotion_fr_1839.html  

Il suffit de se rappeler le nombre de pages dans les journaux qui se sont emparés de la mort du lion Cécil, alors qu'il n'y avait pas un mot sur les morts d'enfants par bombes, maladies, manque d'eau.....

Toutes les personnes qui postent des commentaires, connaissaient-elles l'état du fond des mers avant la pêche en eaux profondes ? Ont-elles pris un bateau, se sont-elles équipées pour plonger et aller analyser le fond des mers ? Ont-elles fait des études de biologies ? Je ne pense pas, et moi non plus je n'ai pas fait toutes ces choses. D'ailleurs, je ne sais même pas nager.
Par contre, j'ai le temps de faire des recherches, d'aller et d'écouter des conférences, et j'ai surtout fait des recherches sur la biologie, notamment du comportement (Henri Laborit).

En biologie, il est prouvé que les poissons pondent +plus+ d'oeufs lorsqu'il y a peu de poissons et qu'ils en pondent moins lorsque leur lieu de vie est très peuplé.
https://www.youtube.com/watch?v=lXizLK39Lu0&feature=em-uploademail  

Peut-être faudrait-il prendre en compte plus de paramètres, plutôt que d'accuser et de relayer :
- Il y a beaucoup plus de pétroliers qui forent en mer,
- il y a beaucoup plus de dégazage en mer qu'avant,
- Il y a des prélèvement de sable,
- Il y a de plus en plus de gros bateaux porte-conteneurs et il leur arrive de couler,
- Il y a de plus en plus de bateaux de croisières et de plus en plus de gens qui ont un bateau,
- il y a l'installation des câbles internet au fond des mers,
- il y a de plus en plus de sonars "Actuellement, il existe un doute sur l'innocuité des sonars à l'égard de ces animaux. Ils sont notamment accusés de les amener à perdre leur chemin, voire de les empêcher de se nourrir ou de se reproduire. Un article récent sur le site de la BBC (voir plus bas) rapporte une étude du journal Nature sur les effets induits sur des baleines par des sonars militaires, qui provoqueraient des malaises de décompression (suivis d'un échouage)"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sonar  

Après s'être dispersé sur la terre, l'être humain s'est dispersé sur et dans les mers (et les airs).
Mais, est-ce les citoyens lambda qui se sont emparés des mers ? Non ! Et, peut-être bien que les plus riches aimeraient que les mers leur appartiennent aussi, comme ils ont su le faire sur terre. Beaucoup de richesses se trouvent au fond des mers.

La vie reprend toujours le dessus, il suffit de voir les lieux volcaniques où poussent de magnifiques forêts ou Tchernobyl où il n'y a jamais eu autant d'animaux.... en parfaite santé.

Il n'y a jamais eu autant de chômeurs aussi, chômeurs qui sont remplacés par des robots (pas besoin de payer de charges avec ça). Chômeurs à la vie détruite, chômeurs qui se suicident.

Chantal
Le 16/10/2015 à 21:09:43

Le chalutage profond n'est-ni plus,ni moins-qu'un saccage de tout ce qui entretient la vie en mer: là où les poissons naissent et vivent,cohabitent. Ceux qui pratiquent cette pêche(sans risque d'être "contrarié dans leurs pratiques)ne sont pas dignes de vivre... Qui va interdire les grands "armateurs" de faire ce qu'ils veulent,y compris de pêcher dans les eaux les plus froides du globe,à la limite des zones où flottent les icebergs...?

stoppeur
Le 16/10/2015 à 18:57:21

fonds marin détruits;recherche de nodules métaliques PILLAGE DES RESSOURCES COMMUNES

Chaudieu
Le 16/10/2015 à 16:33:52

Une honte

Hennebert Lafouge
Le 16/10/2015 à 16:11:40

Le chalutage profond n'a plus le bénéfice du doute
http://theconversation.com/le-chalutage-profond-na-plus-le-benefice-du-doute-49011  

Alain UGUEN
Le 15/10/2015 à 17:31:27

Intermarché prétend ne plus pêcher en eaux profondes. Or, il y a du sabre et de la lingue bleue, protégés, sur leurs étals. Il y a des poissons qui "dorment" au fond mais remontent aux environs de 400 m pour se nourrir. Il suffit de les pêcher là et le tour est joué. Enfin, c'est que j'ai appris d'un plongeur. Odette.

Odette BRACH
Le 27/07/2015 à 16:57:30

Avant de signer quoique ce soit, on se renseigne. Fabrice Nicolino avait déjà donné des renseignements sur PEW. Mais ici, je vois que ça ne sert à rien !
________
À propos de la campagne

Bienvenue à la souveraineté de Campagne américaine (ACS). TASC rassemble un groupe large, diversifiée et distinguée de partisans - y compris les fonctionnaires de la sécurité nationale et des experts, dirigeants d'entreprises et d'ONG - pour exhorter le Sénat à ratifier le droit de la mer maintenant traité.

Ici vous trouverez des documents et des témoignages à l'appui qui démontrent le soutien écrasant pour la ratification immédiate du droit de la mer traité. Comme vous le verrez, la nécessité d'une action est plus grande qu'elle ne l'a jamais été dans le but de protéger et étendre la souveraineté de l'Amérique et de la sécurité nationale et économique. Nous vous invitons à devenir un partisan, pour être un ardent défenseur et nous vous accueillir en tant que membre de la Campagne. L'avenir et la prospérité de l'Amérique en dépend.

Les États-Unis ont respecté les termes du traité depuis l'administration Reagan, mais ne peut pas sécuriser ses revendications légitimes jusqu'à ce que le Sénat américain ratifie le traité. Ratification serait considérablement étendre la souveraineté américaine au large des côtes des États-Unis, de protéger les intérêts économiques vitaux des États-Unis et d'assurer la liberté de mouvement pour les forces armées américaines.

Ratification est aujourd'hui plus nécessaire que jamais pour nous protéger des intérêts économiques et de sécurité, y compris, par exemple, des revendications légitimes de l'Amérique aux vastes régions de l'Arctique, ce qui, en l'absence de ratification des États-Unis, peut être porté atteinte que par d'autres nations; US accès commercial à travers le monde à des câbles de communications sous-marines qui gardent Amérique connectée à travers le monde; Droits américains de passage, la navigation et la sécurité le long des routes de transit maritimes critiques, y compris à travers la mer de Chine méridionale et le détroit d'Ormuz; et l'accès aux minéraux économiquement importants, y compris les minéraux de terres rares utilisées dans les produits de technologie de pointe.

TASC membres sont engagés à travailler avec toutes les parties prenantes à l'égard des mesures immédiates Sénat d'étendre la souveraineté américaine et de protéger la sécurité nationale et les intérêts économiques vitaux en ratifiant le droit de la mer traité.
http://web.archive.org/web/20140102133251/http://ratifythetreatynow.org/about-campaign  

Pourquoi Ratifier maintenant?

La nécessité d'une loi de la ratification du traité de la mer a augmenté de plus urgent avec le temps et les intérêts économiques et de sécurité actuelles font de nous la ratification impératif immédiat. Ratification permettrait de protéger ou garantir:

Les revendications légitimes de l'Amérique à de vastes régions de l'Arctique, ce qui, en l'absence de ratification des États-Unis, peut être porté atteinte que par d'autres nations. La Russie a déjà présenté une demande de près de la moitié de l'Arctique, et le Canada a l'intention de mettre en avant une grande revendication, dont certaines parties pourraient empiéter sur la zone économique exclusive de l'Amérique reconnue en vertu du traité.
Capacité absolue de mettre et de maintenir les câbles de communications sous-marines qui gardent Amérique connectée à travers le monde.
Droits américains de passage, la navigation et la sécurité le long des routes de transit maritimes critiques, y compris à travers la mer de Chine méridionale et le détroit d'Ormuz.
L'accès aux minéraux économiquement importants, y compris les minéraux de terres rares largement utilisés dans les équipements médicaux, la technologie moderne tels que les téléphones intelligents, les téléviseurs à écran plat, les véhicules électriques et les systèmes de défense américains.
http://www.ratifythetreatynow.org/  
Tiens, American Petroleum Institute, intéressant.

Aujourd'hui, le Pew Environment Group a félicité le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband pour désigner les îles Chagos, un groupe de 55 îles au milieu de l'océan Indien, comme la plus grande réserve marine du monde. Les îles et leurs eaux environnantes couvrent 210 000 miles carrés (544.000 kilomètres carrés), une zone de plus de Californie et plus de 60 fois la taille du parc national de Yellowstone.

Comme une réserve marine totalement protégée, la riche diversité de la vie marine trouvé dans le Chagos va maintenant être protégés contre les activités extractives, telles que la pêche industrielle.
http://www.pewtrusts.org/en/about/news-room/press-releases/2010/04/01/united-kingdom-designates-worlds-largest-marine-reserve  
On voit combien la pêche les dérange.... Mais expulser tout un peuple 'Les Chagos" ça ne se fait pas facilement :
http://7lameslamer.net/Chagos-la-Grande-Bretagne-mise-en.html  

https://docs.google.com/file/d/0BxjGrIi-a8FZX0FnV04xYTdGSTA/edit  

Pourquoi les fondations américaines: Ont-elles INVESTI PLUSIEURS CENTAINES de millions de US $ sur la conservation marine
http://ccsti.org/uploads/fichiers/actualites/rapport.pdf  

___________
BLOOM Association : "Bonjour, Pour répondre à vos interrogations, BLOOM n'a pas reçu de financements de PEW en 2013....
La fondation Pew, historiquement une famille venant de l'exploitlation pétrolière, n'a jamais déclaré ou montré vouloir promouvoir les intérêts des lobbies pétroliers."
---
Je ne mets pas le lien, car c'est une réponse qui m'a été faite personnellement. Pas de financements en 2013 ? Quand est-il les années précédentes ? PEW a simplement trouvé une autre façon de gérer sa fortune !
Exactement comme le fait le WWF, dont j'ai encore eu des nouvelles hier par Survival qui veut déloger des habitants en Inde pour faire un parc.
Il faut dire que les USA sont très soucieux de la faune, de la flore, et des habitants. C'est pourquoi ils arrosent le tout de gaz orange !

Chantal
Le 25/07/2015 à 14:52:15

Plus on fait attention à la pêche et plus il y aura de poissons et de pêcheurs !

Mireille CABILLE
Le 24/07/2015 à 23:19:16

Pour endiguer la pêche industrielle,il faut interdire la mise en boîtes(en conserves)du produit des pêches... ainsi que leur vente...

stoppeur
Le 23/07/2015 à 10:00:46

Jusque là, l'attitude de la France a été lamentable, elle a freiné plutôt que d'aller dans le bon sens...les autorités vont-elles se ressaisir ?

isabelle obscur
Le 23/07/2015 à 08:45:01

C'est une avancée, bien mais jusqu'à 800 m c'est permis! C'est beaucoup de fond marin détruit ne faudrait-il pas remonter la limite de pêche à une profondeur plus raisonnable
Dominique

Dominique Devaux
Le 22/07/2015 à 21:29:30


Pêche : business bleu

Alternatives Economiques n° 319 - décembre 2012

Le collectif Pêche et développement a jeté un pavé dans la mare aux idées reçues sur la gestion durable de la pêche. Son rapport "Blue Charity Business" [1] montre que les nombreuses ONG mobilisées contre la surpêche (WWF, Greenpeace, New Economic Foundation…), et qui contribuent par leur lobbying à Bruxelles à orienter la réforme en cours de la politique européenne, sont largement financées par une poignée de grosses fondations, principalement américaines. Or, celles-ci, met en garde le rapport, notamment vis-à-vis de leurs bénéficiaires, tendent à présenter la pêche dans son ensemble comme un pillage organisé des mers, ce qui est parfaitement faux. Elles prônent aussi une gestion privative des quotas de pêche. Des influences qui pourraient se traduire par une chute drastique de l'emploi dans le secteur, à laquelle l'opinion aura été préparée par des messages présentant une vision caricaturale des problèmes environnementaux liés à cette activité.

Alternatives Economiques n° 319 - décembre 2012
http://www.alternatives-economiques.fr/page.php?controller=article&action=htmlimpression&id_article=61294&id_parution=1175  

Accaparement des mers en Afrique :
http://www.crisla.org/IMG/pdf/la_derniere_frontiere_.pdf  
http://www.crisla.org/spip.php?article250  

La pêche artisanale visée
http://www.sudouest.fr/2012/11/30/l-etude-qui-secoue-la-peche-artisanale-894308-4710.php  

Alain le Sann alerte
http://www.ouest-var.net/actualite/sanary-autour-de-la-peche-de-la-plus-grande-bouillabaisse-du-monde-aux-pecheurs-6614.html  

Quand les pêches artisanales font de la résistance
https://www.youtube.com/watch?v=4q0_zN6B8Fw#t=78  

Vers une privatisation des océans ?
https://www.youtube.com/watch?v=MoxzcNyvSQk  

Les acteurs financiers pourront allègrement spéculer sur la disparition d’espèces vivantes :
https://www.youtube.com/watch?v=OUMHl91DArI  

Je crois d'ailleurs que vous pouvez commencer à acheter des titres "verts". Profitez-en !!

Chantal
Le 22/07/2015 à 19:46:36

Les paradis fiscaux flottants ne sont pas dénoncés..... même s'ils polluent plus que le diésel (mais il est préférable de lutter contre le diesel, et les plus pauvres qui ne peuvent changer de voiture....)
"Aujourd’hui, 53 000 navires de commerce se croisent sur les routes de la mondialisation, transportant 8 milliards de marchandises chaque année...."
http://www.politis.fr/Paradis-fiscaux-flottants,31906.html  
Non, ces gros navires ne détruisent rien, ne salissent pas, ne polluent pas, et ils nous apportent tous les jours de quoi permettre à nos armoires de dégueuler de vêtements bon marché, d'acheter multitudes de choses faites par des esclaves, et qui rejoindront la longue série d'objets qui ne servent à rien...

Ainsi, vous verrez aussi disparaitre les petits pêcheurs
http://www.ouest-france.fr/peche-le-rapport-qui-denonce-le-business-caritatif-et-ecolo-162397#sthash.vrtgYsen.dpuf  

Ce qui n'est plus sur terre, se trouve au fond des mers et océans : matériaux rares, pétrole, etc...il serait dommage de ne pas profiter de tous ces bienfaits (sic), et il est donc préférable d'enfermer les poissons dans de grandes aires protégées. En espérant que vous pourrez vous offrir une croisière (Costa pourquoi pas) afin d'aller faire admirer les poissons à vos petites têtes blondes.
Parrainées par PEW de préférence :
http://www.biodiversite.nc/Le-President-Obama-a-decide-une-extension-des-zones-AMP-dans-le-Pacifique_a366.html  

http://www.peche-dev.org/IMG/pdf/ocean_business_v_d_fr_doc.pdf  

Et, lorsque les poissons auront trop proliféré dans les aires, une grande chasse genre safari sera organisé afin que les plus riches puissent se satisfaire.
Tout comme le fait le WWF, dans les aires protégées en Afrique !

Chantal
Le 22/07/2015 à 19:21:29

concernée car bretonne d'adoption !la pêche s'est très important à reguler

christine berge
Le 22/07/2015 à 19:20:29

Heureux d’apprendre que nous n'irons pas droit dans le mur..pardon, des fond sous marin

Michel BOURLES
Le 22/07/2015 à 18:27:58

Entièrement d'accord avec cette proposition !

Edgard SOULA
Le 22/07/2015 à 17:14:48

j'appuie fermement votre action


Le 22/07/2015 à 16:11:29

BLOOM Association est financé par des fondations américaines, et pas des moindres puisque ces fondations reçoivent des donations de compagnies gazières et pétrolières ! Claire Nouvain est particulièrement bien vue par The Pew Charitable Trusts ! Chose dont qu'il lui sera difficile de nier : http://www.pewtrusts.org/en/projects/marine-fellows/fellows-directory/2012/claire-nouvian  
Je ne signe pas cette pétition et vous laisse lire l'article complet de Que Choisir :
http://www.ufc-quechoisir-tours.org/actuproduitsmer.html  

C'est bien gentil de dénoncer les pétroliers et les gaziers dans certains cas, mais il faut aller au bout des choses, et ne pas le faire QUE dans certains cas.

Chantal
Le 22/07/2015 à 14:13:16

Si nous voulons ne pas crever de faim un jour, il faudrait peut-être s'en occuper RAPIDEMENT !


Le 22/07/2015 à 13:55:22

D'un côté on nous dit que les océans sont en dangers et par là même tous les habitants de la terre, qu'il faut prendre des mesures dans ce sens et de l'autre on autorise la destruction encore plus importante de tout un écosystème sans même l'avoir jamais étudié, et cela uniquement pour favoriser les lobbyes de la pêche.
Quand allons nous nous révolter contre cette minorité qui nous pourrit la vie.

Eliane duhec
Le 22/07/2015 à 12:38:39

J'espère que la motivation du Luxembourg est purement écologique et non pas seulement pour mettre à l'abri des dragues les cagnottes de paradis fiscaux !

Michel ISAMBERT
Le 22/07/2015 à 12:34:06

Assez d'abîmer la planète, il n'y en a pas de rechange, les mers, les forêts, les campagnes, tout tout est pollué, les abeilles disparaissent, les papillons aussi, et bientôt, les poissons. Que nous restera-t-il ? Des billets de banques à manger. Bon appétit.


Le 22/07/2015 à 12:33:55

Le chalutage profond peut atteindre les 1500 m de profondeur, se limiter à 800 mètres est une première approche positive...

Bernard Pothier
Le 20/07/2015 à 19:23:40

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !