actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

AG Cyberacteurs

La Terre vue depuis l’espace

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

victoire pour Gabriel Dufils

Les 10 jours verts Transacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

OPÉRATION

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : GAZ DE SCHISTE : APPEL A MOBILISATION

Mise en ligne du 29/01/2016 au 17/03/2016

Nous, collectifs contre l'exploration et l'exploitation des pétrole et gaz de schiste et de couche, mobilisés depuis octobre 2010 pour demander l'interdiction totale dans le monde de cette activité extractive, appelons à une large mobilisation de la population et des élus le dimanche 28 février 2016 à Barjac (Gard).

Nous appelons à cette mobilisation citoyenne pour répondre au délibéré du tribunal administratif de Cergy Pontoise rendu le 28 janvier 2016 annulant l'abrogation du permis de Montélimar détenu par l'entreprise Total.

Bilan de la cyberaction :

3669 participants

Présentation de la cyberaction :

Ce permis vise, sans contestation possible, le gaz de schiste - et nécessitera, comme l'a écrit Total dans plusieurs documents de son dossier de demande, de nombreux puits de fracturation - or il n'existe aucune autre technique que la fracturation hydraulique pour l'explorer et l'exploiter.

L’abrogation a été prononcée au regard de la loi Jacob interdisant l'utilisation de la fracturation hydraulique, mais la société Total a modifié ses déclarations techniques après la parution de la loi, en précisant dans son rapport qu'elle n'utiliserait pas la fracturation hydraulique, seule technique actuellement apte (y compris selon Total) à explorer et exploiter les hydrocarbures de roche-mère.
La technique de fracturation hydraulique a des impacts désastreux : impacts environnementaux (pollution de l'air et des nappes phréatiques, séismes, pollutions sonores et visuelles), sanitaires (maladies de peau, maladies respiratoires et diverses formes de cancer pour les travailleurs et les personnes vivant à proximité des puits) ou sociaux s’agissant de l'économie et l'emploi sur les territoires. Impacts largement documentés dans la littérature scientifique.

L'exploration et l'exploitation des pétrole et gaz de schiste et de couche a des effets très nocifs pour le climat en raison des nombreuses fuites de méthane générées à chaque étape de l'exploration et de l'exploitation.
Le méthane est un gaz à effet de serre très important.

Le mardi 12 janvier 2016, la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie Ségolène Royal déclarait à l'Assemblée Nationale " Puisqu'il faut réduire la part des énergies fossiles, pourquoi continuer à donner des autorisations de recherches d'hydrocarbures conventionnels? Et c'est précisément la prise de position qui est la mienne, à savoir ne plus délivrer d'autorisation de recherches d'hydrocarbures conventionnels, puisqu'il faut inciter les groupes industriels qui s'engagent dans ce type d'activité à réorienter leurs investissements vers la production d'énergies renouvelables ou vers la production de l'efficacité énergétique".

Par ailleurs, les projets d'accords TAFTA et CETA, et plus généralement les politiques de libéralisation des échanges et de l’investissement, visent le commerce international, notamment transatlantique, des énergies fossiles. Ces règles, notamment par l'interrmédiaire des dispostifs d'arbitrage investisseur-État, constituent des entraves manifestes à la possibilité d’une véritable transition énergétique permettant la relocalisation.
Forts des constats, nous, collectifs contre les pétrole et gaz de schiste et de couche, exigeons :




* Données du Ministère de décembre 2015
27 février 2011 Villeneuve-de-Berg - 28 février 2016 Barjac
NON AUX PÉTROLE ET GAZ DE SCHISTE ET DE COUCHE
NI ICI NI AILLEURS, NI AUJOURD'HUI NI DEMAIN

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Ministre,

En accord avec votre demande de "ne plus délivrer d'autorisation de recherches d'hydrocarbures" et en soutien à tous les collectifs mobilisé, je demande
- que le permis de Montélimar soit définitivement abrogé.
- que pour la trentaine de permis arrivés à échéance comme les 133 permis* en cours d'instruction sur le territoire français les demandes soient définitivement rejetées.
- que le gouvernement, sur proposition du Parlement, prépare une loi interdisant toute exploration exploitation d'hydrocarbures non conventionnels, ainsi qu'il s'y était engagé pendant la campagne électorale de 2012.
- que les accords de libre-échange TAFTA et CETA ne soient pas signés par nos gouvernants.
Dans cette attente, veuillez agréer, Madame la Ministre, l'expression de ma vigilance attentive à vos décisions.

* Données du Ministère de décembre 2015

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

47 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Que va t on laisser a nos enfants.
Soyons responsables

eliane
Le 20/03/2016 à 09:01:14

PAS DE FRACTURE HYDRAULIQUE AUX PRODUITS CHIMIQUES, ON SATURE AVEC LES PRODUITS CHIMIQUES. LES FRANCAIS DISENT NON PAR TOUS LES MOYENS DONT ONT DISPOSE

Ginou
Le 02/03/2016 à 17:24:11

Gaz de schiste: APPEL DE BARJAC
Mobilisation et nouvelle loi en préparation contre les gaz de schiste
https://stoptafta.wordpress.com/2016  

Alain UGUEN
Le 01/03/2016 à 09:48:18

Maintenant nous avons suffisamment de recul, nous pouvons nous appuyer sur ce que vivent et surtout subissent les habitants de l'Oklahoma, aux États-Unis, trois secousses par jour dues à la fracturation hydraulique.
Voyez plutôt le reportage de France 2 du J.T de 20 h du mardi 9 février 2016.
Des doutes se font entendre dans le pays de l'Oncle Sam sur l'exploitation de ces ressources.
lien ci-dessous

http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/gaz-de-schiste/etats-unis-des-tremblements-de-terre-a-cause-de-l-exploitation-du-gaz-de-schiste-et-du-petrole_1307427.html  

Préservons notre belle planète,respectons l'environnement pour les générations futures.
Jean-Michel SIMART

Jim
Le 13/02/2016 à 08:34:58

Pour le profit les industriels sont prêt à tout, au détriment de notre vie. Donc de la vie de la planète. A croire que nous ne vivons pas sur la mème planète. Le profit est supérieur à la VIE

ALAIN PIERRE RAOUL VIGUIER
Le 12/02/2016 à 10:43:04

On commence à voir se concrétiser aux USA les problèmes étudiés et annoncés par les scientifiques.
Voulons- nous aussi ( et comme hélas dans bien d'autres domaines)jouer les apprentis sorciers ?

un anonyme
Le 11/02/2016 à 19:21:35

Barjac: la réunion du collectif gardéchois antigaz de schiste fait le plein
http://www.midilibre.fr/2016/02/09/a-barjac-la-reunion-d-information-du-collectif-gardechois-fait-le-plein,1283629.php  

cyberacteurs
Le 11/02/2016 à 08:10:34

Dans la foulée de la COP 21,les USA se dégagent
des engagements pris et ratifiés,notamment à propos du développement des énergies renouvelables,au "dé
triment" de la "filière charbon",qui procure 43 %
de l'énergie électrique du pays...

STOPPEUR
Le 10/02/2016 à 18:07:49

.... suite et les bornes au nucléaire de Bolloré, c'est encore de la poudre aux yeux.
Voiture électrique bien sûr, mais je n'en veux pas si c'est au nucléaire.
Et Ségolène Royal pousse dans cette direction SURTOUT PAS ! !

renebert
Le 09/02/2016 à 19:08:13

Je viens de lire tous les commentaires auxquels j'adhère.
Notre monde est fou et le nucléaire nous détruira.
Je ne sais plus sur quel ton il faut le crier, c'est triste à en pleurer.
Je suis écoeuré depuis longtemps, mais que faire, sinon agir concrètement POUR LES ENR.

renebert
Le 09/02/2016 à 19:04:31

L' Homme appartient au vivant et non l'inverse.
Quelle est belle notre planète Terre, cette nature sublime et puissante, ce spectacle permanent et merveilleux de la Vie, si délicate - fragile - fabuleuse - si précieuse, et fort heureusement tenace et persévérante.
Notre planète a mis 4,5 milliard d’années pour trouver cet équilibre que nous connaissons aujourd’hui. Elle occupe une place privilégiée dans notre système solaire, qui occupe lui aussi une place privilégiée dans notre galaxie…
Si la Terre est une planète exceptionnelle par sa situation spatiale et sa constitution, par la chance d'y trouver l'eau sous ses trois formes physiques, que dire de l’apparition de la VIE qui est un véritable MIRACLE, pour un résultat prodigieux qui soulève notre admiration et qui devrait nous inviter à l'humilité et au respect.
Quelle formidable chance, nous avons d'en faire partie, encore faut-il en être conscient !...
A l'occasion de la COP21, les publications du GIEC ont démontré la réalité du réchauffement climatique et son lien avec le relargage anthropique d’énormes quantités de carbone issues de l'exploitation des ressources fossiles.
Ce réchauffement a déjà pour conséquences :
– la fonte des glaces continentales, le recul des glaciers, des pergélisols,
– la libération, la prolifération, la migration de souches pathogènes, par des vecteurs tels que les moustiques, première cause de mortalité planétaire des hommes...
- La montée en violence, en fréquence des phénomènes météorologiques qui se délocalisent, où l’eau, le vent et le feu atteignent et dévastent la flore et la faune jusque dans des régions jusqu'alors épargnées... Les récoltes sont compromises, et nous exposent aux tensions économiques, géopolitiques et culturelles face aux flux migratoires intenses, et aux conditions de survie rendues précaires...

Ce réchauffement entraine :
- la fonte du permafrost et la libération de méthane 25 fois plus incident que le CO2 sur l’effet de serre, et, il faut le rappeler, destructeur de la couche d'ozone, qui filtre les UV les plus nocifs,
– l’élévation du niveau des Océans,
- la diminution du phytoplancton qui conduit à l'altération du puits de carbone océanique, et provoquera l'emballement du réchauffement par effet de serre, jusqu'au basculement climatique...
- la fonte de la banquise et la perte d'espèce boréales,

Ce réchauffement conduira au désamorçage du siphon de Humboldt, à la modification des courants océaniques, avec le risque à terme, de stratification climatique de la planète.

Ces changements brutaux et contrastés seront dévastateurs pour la Vie sur Terre. Nul n'ignore le lien de cause à effet et le scénario. Certes il y a d'autres causes qui peuvent contribuer au basculement climatique, mais nous avons le devoir d'agir sur celles qui dépendent de nous.

L'exploitation des ressources en carbone fossile est réclamée par quelques hommes cupides acharnés conservateurs, ou orgueilleux, qui ne paieront pas les dégâts climatiques, puisque ceux ci seront déclarés catastrophes naturelles, et compensés par des budgets nationaux.
Ces hommes s'appuient sur la consommation de masse, pour édifier un mur d'égocentrisme, vers lequel ils précipitent la Vie sur la planète.
Pour éviter ce bouleversement climatique, nous devons :
- diminuer de manière drastique notre consommation énergétique actuelle,
- interdire toute nouvelle exploitation de Carbone fossile.
La prospection en ressources carbone fossile est donc à proscrire, tout argument technico-socio-économique en faveur de cette ressource, n'étant ni plus moins qu'une inutile diversion sur ce principe fondamental de préservation du climat, de l'environnement et de la Vie... et serait, tout au moins, la démonstration de la fourberie de ses promoteurs.

Tant que nous en avons encore la possibilité, nous devons réparer les dégâts environnementaux et nous tourner vers des ressources renouvelables, pérennes, respectueuses de l'environnement, du vivant et créatrices d'emplois.
Pour éviter que notre Terre prenne des allures de Titanic, nous avons le devoir de toujours soumettre notre modèle socio-technico-économique au respect de l'environnement pour la préservation de la VIE et de la PAIX, il en va de notre CONSCIENCE UNIVERSELLE.

Dan ARDUYNNA
Le 09/02/2016 à 17:40:12

NO GAZARAN - Collectif Ardèche Stop Gaz de Schiste



 www.stopaugazdeschiste07.org/article361.html.  



13 juin 2014 - Le film NO GAZARAN, s'inscrit dans la tradition des films d'ancrage. On sait, même si le débat est récent, que la problématique du gaz de ...

un anonyme
Le 09/02/2016 à 00:12:09

Pour la préservation du climat, de l'environnement :
* que soit enfin votée une loi attendue depuis 5 ans, qui interdise toute exploration et exploitation de gaz et pétrole de roche mère et autres hydrocarbures non conventionnels.
* que le gouvernement rejette les 133 demandes de permis actuellement à l’étude.
* que le gouvernement refuse la trentaine de demandes de renouvellement.
* que le gouvernement abroge les permis en cours.
* que le gouvernement s'oppose aux accords TAFTA, qui soumettent l'environnement aux lobbies économiques, et privent les citoyens de leur pouvoir démocratique.

Daniel LAMBEAUX
Le 08/02/2016 à 09:24:05

Un projet d'exploitation du gaz de couche à quelques centaines de mètres du dépôt de munitions de Vimy (qui nous a déjà valu une évacuation il y a quelques années): pure folie!!! Quand les terrains commenceront à bouger, il sera trop tard pour éviter le pire! c'est pour cela qu'il faut abandonner dès maintenant ce projet définitivement. Qu'attendent nos élus pour empêcher ces industriels d'effectuer ces forages qui mettraient en danger les populations des communes environnantes? NON à l'exploitation du gaz de couche et à toutes les dégradations de notre environnement! Serge PHILIPPOFF

PHILIPPOFF
Le 07/02/2016 à 22:30:19

Quand on connait les polluions dues aux anciennnes mines (cf: celles de la mine de Saint Felix de Pallière, Gard)et les risques pour les populations qui habitent dans leur environnement, il est temps de stopper toutes ces recherches que l'on sait dés aujourd'hui gravement destructrices de notre pays.

Georgette DRAUSSIN
Le 06/02/2016 à 15:09:32

Il semblerait que je ne sois pas le seul à vouloir que nos représentants nous protègent nous et nos enfants, de la noblesse cynique des multinationales, qui prétendent régir nos richesses et pour qui, l'être humain n'est qu'une valeur comptable dans un bilan. La France a toujours été et doit rester, le poil à gratter du capitalisme néolibéral, l'exemple et l'espoir des populations des pays émergents ou submergés.
Économiquement, nous sommes un nain mais intellectuellement, un géant, nos responsables feraient bien de cultiver cela pour conserver le respect que mérite notre culture. Protéger et améliorer notre système social, et éducatif, notre environnement, doivent être leurs objectifs plutôt que brader le peu qu'on à. Merde alors! Tcho

Christian Perez-Gil
Le 06/02/2016 à 11:27:43

J'ai peut-être déjà signé.
peu importe par ce message je resigne parce que pas résigné.

Louis LEAU
Le 05/02/2016 à 22:24:02

Le délabrement du parc nucléaire français(ou bel
ge ne pourrait-il pas "justifier" l'exploration de gisements de gaz ou de pétrole de schiste... a
vec la "complicité silencieuse" d'une grande majo rité de l'opinion publique...?En Allemagne,la dé
croissance programmée du parc nucléaire a conduit le pays à se doter de gigantesques parcs éoliens dans tout le pays...Il n'en reste pas moins que les ressources en lignite de l'ex-RDA "garantis sent la production de 43% de toute l'énergie élec
trique consommée en Allemagne;et ce n'est pas
prêt de diminuer...!!Les exploitants de gaz +
de pétrole de schiste aux USA sont donc tentés
de venir "exercer leurs talents" en France,ce qui
permettrait d'attendre des jours meilleurs au len
demain du démantèlement du parc nucléaire civil.
Il y a donc du souci à se faire...

STOPPEUR
Le 05/02/2016 à 16:19:50

A ceux qui n'ont pas encore compris : NON aux gaz de schiste, non aux dégats qu'ils apportent.

Marie-Madeleine LAURENT
Le 05/02/2016 à 09:50:55

snif snif vous sentez pas comme une odeur de gaz?

claude wanecque
Le 04/02/2016 à 23:12:52

Téléchargez cette carte PDF https://frama.link/ihs_mediterranean   déjà largement diffusée depuis 2012, ce sont les concessions déjà prises par des groupes États-Uniens pour l'exploitation des gazs de schiste dans le bassin méditerranéen, sa taille sur un écran ne facilite pas sa compréhension surtout par rapport aux arguments géopolitiques et géostratégiques qui n'apparaissent pas d'emblée ! elle peut être imprimmée sur traceur au format 940x450mm pour être exposée. Voir aussi en anglais : How Hillary Clinton's State Department sold fracking to the world https://frama.link/hillary-clintons-sold-fracking-to-the-world  

P. LOEB
Le 04/02/2016 à 16:14:07

Quand un gouvernement prendra ses responsabilités?
ils doivent avoir des peaux de saucisson sur les yeux pour ne pas voir le désastre au USA et au CANADA pour ne parler que des 2. Il manque plus que le traité (tafta) transatlantique qui se prépare en douce soit signé entre USA et l'Europe.DANGER
On nous prend pour des guignols. merci les gouvernants ripoux.

gaston
Le 03/02/2016 à 21:44:23

que l'etat et la ministre de l'écologie prennent leurs responsabilités et interdisent définitivement l'exploitation de ces gaz et favorisent enfin le développement et la recherche des energies renouvelables. ne nous tuons pas a petit feu, allons vers l'avenir et une planete plus propre

snake
Le 03/02/2016 à 18:28:36

La pétition "officielle" des collectifs organisateurs du rassemblement : http://petition.nogazaran.fr/  

Sand Enjésandemy
Le 02/02/2016 à 22:53:58

STOP A TOUTES DEGRADATIONS DE L'ENVIRONNEMENT.

Lucille
Le 02/02/2016 à 19:37:41

C'est à TOTAL (qui se rebaptise FINA) qu'il faut dire non puisque son directeur avait dit, lors d'un interview, que si la population était contre, ils ne feraient rien.

Jacqueline BONNEFOY-CLAUDET
Le 02/02/2016 à 11:54:37

Pour l'heure,l'extraction des gaz et du pétrole de
schiste aux USA,c'est plutôt la faillite,non?Le
coût de l'extraction était rentable quand le brent
était à 133 dollars le barril...Ce qui n'est plus
le cas aujourd'hui...Alors,certains groupes pétro
liers cherchent à se replacer ailleurs et à se dé
velopper en Europe,par exemple...

un anonyme
Le 02/02/2016 à 10:48:53

Au moment où les amerloques laissent béton parce qu'ils voient les dégâts, les frenchies vont s'y mettre.
Non, pas de ça chez nous!

Didier RION
Le 02/02/2016 à 10:22:00

Cette technologie est très polluante et met en danger les générations prochaines, qui sont déjà exposés aux neurotoxiques et perturbateurs endocriniens disséminés dans les eaux et les sols.

La priorité actuelle est la baisse de la consommation d'énergie, et à la dépollution (réelle et non par camouflage) des sites pollués en France.

Nelly Bordeau
Le 02/02/2016 à 07:58:31

La pétition "officielle" des collectifs organisateurs du rassmblement : http://petition.nogazaran.fr/  

xtophe
Le 01/02/2016 à 22:41:23

Il est vraiment très malhonnête de détourner une action des collectifs à son propre profit.
ça dilue le message et nuit à la cohérence du mouvement mais peut être est cela la finalité?
Pour qui travailles tu petit homme?

debarj
Le 01/02/2016 à 22:10:38

Pour se faire élire les candidats.... ils promettent, ils promettent et re-promettent et s'engagent à respecter ceci ou cela. Oui mais.... ensuite une fois élus c'est pas le même refrain, ils n'en font rien et n'en ont rien à faire.

René MO
Le 01/02/2016 à 22:06:55

quand ces messieurs auront les poches pleines ,qu'on aura plus rien a bouffer ou a boire ,on pourra crever heureux!!!???

dudu
Le 01/02/2016 à 21:36:47

No Gazaran !Ni ici Ni ailleurs, ni aujourd'hui ni demain !
C'est compris ? Nous défendrons nos territoires.

Non à l'aeroport de Notre Dame des Landes.
Non aux OGM
NON aux fermes usines.

Gluondehighs
Le 01/02/2016 à 21:02:52

Je suis tout à fait contre la recherche du gaz de schiste.
Cela risquerait de provoquer des catastrophes au niveau de la flore et de la faune.
L'être humain ne doit pas être sacrifié sur l'autel du profit.
donc luttons ensemble pour faire barrage.

TITINE
Le 01/02/2016 à 20:11:38

Non à la destruction du paysage et des sols, non aux explorations d'hydrocarbures.

Fr Pontiggia
Le 01/02/2016 à 19:47:42

La fracturation hydraulique a été interdite en France. Aucune autre technique "propre" pour l'extraction de GDS n'a été démontrée.
Pourquoi Total serait-il autorisé à faire ce qui est interdit ! Et que beaucoup de nos concitoyens ne veulent pas ...
Par ailleurs la rentabilité de telles extractions n'est plus de mise. Les pétroliers américains eux-mêmes se désengagent.
Va-t-on un jour s'intéresser et développer des technologies propres sur le long terme ? Le solaire thermique par exemple ...

gergil
Le 01/02/2016 à 19:37:04

ET PENDANT CE TEMPS LA SEGOLENE AMUSE SON PUBLIC? ENFIN POUR CEUX QUI CROIENT EN SES ANGTEIQUES PAROLES.ELLE CULTIVE AVEC BTIO LE MOI JE.



GARDETTE
Le 01/02/2016 à 19:19:46

On a la preuve par total que les pétroliers n'abandonnerons jamais leurs sous! Même si le solaire va couvrir bientôt la demande d'énergie.

Joël Guillou
Le 01/02/2016 à 18:58:16


IL EST INADMISSIBLE D'AUTORISER L'EXTRACTION DU GAZ DE

SCHISTE, NOTRE SOL EST ASSEZ POLLUE, EN PLUS L'EAU EST UN BIEN

COMMUN ET TANT DE GENS EN MANQUE.

03jozi64
Le 01/02/2016 à 18:45:44

on peut faire confiance aux techniques des ingénieurs:
le gaz de schistes plus dangereux que le nucléaire, radioactivité dans les rejets d'eau de fracturation.
http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/environnement-securite-energie-thematique_191/revelations-inquietantes-aux-etats-unis-sur-les-gaz-de-schiste-article_59258/  
Le robinet qui s'enflamme, y a du gaz dans l'eau, lechangement c'est...:-).
http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/environnement-securite-energie-thematique_191/gaz-de-schiste-quand-l-eau-du-robinet-prend-feu-article_62221/  

prune333
Le 01/02/2016 à 16:36:44


Il faut sans cesse se battre pour obtenir ne serait-ce que le droit de vivre en sécurité !! De quel droit des financiers mettent nos vies en danger et ceux des générations à venir !!

MIRABELLE 80
Le 01/02/2016 à 16:36:04

Vous devez aussi demander que le mode de transport le moins gourmand en énergie (le transport par câble) soit utilisé en priorité, comme il l'est en Suisse: ce pays dispose de 309 installations de transport public par câble, et en programme deux de plus en ce moment (Genève et Fribourg)
Bien cordialement
Pierre Jaussaud

un anonyme
Le 01/02/2016 à 11:05:53

Gaz de schiste : Ségolène Royal fait appel d'une décision favorable à Total
http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/021660748850-gaz-de-schiste-un-tribunal-autorise-la-prospection-segolene-royal-fait-appel-1196418.php#xtor=CS1-25  

cyberacteurs
Le 01/02/2016 à 07:52:06

la lutte continue .

aomby
Le 31/01/2016 à 08:43:23

Bonjour, il est très important que l'abandon soit vraiment définitif, At vitam æternam!. Le prix du pétrole étant très faible, le gaz de schiste n'est pas rentable temporairement. Une suspension rendrait trop facile la tâche des pétroliers.

Van Outryven
Le 30/01/2016 à 12:09:25

Assez des promesses non tenues!

Philippe LEBOURG
Le 29/01/2016 à 22:02:20

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !