actualité écologie

La Terre vue depuis l’espace

victoire pour Gabriel Dufils

Les 10 jours verts Transacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

OPÉRATION

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Ni gazon, ni béton, pas de golf à Montcombroux en Allier

Mise en ligne du 10/03/2015 au 22/10/2015

Fin 2014, massacre à la tronçonneuse à Montcombroux-les Mines, commune rurale du département de l'Allier, sur le site d'un projet de golf,porté par des financiers hollandais.
Ce projet se situe aux antipodes du développement durable : gaspillage de terres agricoles et d’espace naturels (300 ha), de la ressource en eau, atteintes à la biodiversité, pollutions… Il est aussi associé à une vaste opération immobilière : construction de trois hameaux de haut standing, hôtel, parking…

Bilan de la cyberaction :

1529 participants

« Difficile de dire si la cyberaction a réussi à tempérer les ardeurs de ce projet . Depuis un an, avec le déboisage de la zone, réalisé sans que toutes les autorisations requises aient été accordées, on peut dire que c’est le statu quo. Cette pétition aura au moins eu le mérite de porter à la connaissance du plus grand nombre ce projet d’un autre âge, d’interpeler les politiques et de renforcer la mobilisation des opposants. Aujourd’hui, le collectif maintien une vigilance active vis à vis de toute évolution juridique de ce dossier (permis d’aménager, plan local d’urbanisme) ».

Présentation de la cyberaction :

Aménagement touristique du golf château de Montcombroux en Auvergne
Démarrage des travaux d’un projet démentiel

Ce projet d’aménagement touristique, porté dans un premier temps par des japonais, ensuite par des hollandais, est ancien.
Il est situé sur le territoire d’une petite commune de 350 habitants, Montcombroux-les-Mines, à l’est du département de l’Allier,en région Auvergne.

En 2007, la SARL Société Montcombroux Golf dépose un dossier de demande d’autorisation au titre de la loi sur l'eau. Ce dossier est complété en 2010, soumis à enquête publique l’année suivante, puis examiné par le CODERST (Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques) de l’Allier le 30 septembre 2011. Il est finalement autorisé par le Préfet de l’Allier le 10 novembre 2011.

Le périmètre du projet s’étend sur plus de 300 hectares dans la vallée du Haut-Roudon. Il est notamment prévu :
- 3 hameaux de 275 villas et 136 appartements (41 000 m2 au total) ;
- un hôtel de 4 500 m2 (96 chambres) avec parking ;
- un parcours de golf de 27 trous (3 boucles de 9 trous) ;
- un réseau d’arrosage du golf ;
- un parking de 200 places ;
- un restaurant, un club-house, des villas, bureaux et appartements, une piscine couverte… (3 600 m2 au total) ;
- un centre équestre (400 m2) ;
- 4 retenues d’eau (environ 110 000 m3 au total).
Coût annoncé : 120 millions d’euros H.T. (fonds privés).

Tout cela pour un « tourisme » éclectique, à une 1 h 00 de route de Moulins et de Vichy, et à 1 h 50 de Clermont-Ferrand !

Sur ce domaine du château de Montcombroux , trois années après l’autorisation, le massacre a commencé à l'automne 2014 avec les premiers travaux, ceux de déboisement. 15 hectares ont été défrichés.
Sur les 300 hectares du périmètre, 75 % sont en zone agricole. 30 hectares sont des terres cultivées.
Eu égard à la présence de plusieurs centaines de différentes espèces végétales et animales, les services de l’Etat ont été interpellés pour connaître la réalité de la procédure devant le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) et des dérogations à l’interdiction de destruction des espèces ou habitats protégés, répertoriés au niveau des directives européennes (« Oiseaux sauvages » et « Habitats »), nécessaires à l’exécution des travaux.
A ce jour, les réponses de la Direction Départementale des Territoires(DDT de l'Allier)et de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL Auvergne)sont toujours attendues.

Non seulement les travaux de déboisement ont débutés mais des villas sont déjà mises en vente par la société alors que le permis d'aménager n'a pas encore été délivré.

Ce projet est soutenu par les élus locaux, par le Conseil général de l’Allier. Ni la SAFER (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural), ni la Chambre d’agriculture de l’Allier ne sont intervenues pour la défense du monde paysan.

En 2011, les autorités administratives et le commissaire-enquêteur avaient minimisé les arguments du mouvement associatif de protection de l'environnement :
--. réduction des espaces naturels et agricoles,
. atteinte à la biodiversité, à l’intérêt écologique du site qui est une tête de bassin de plusieurs cours d’eau,
. gaspillage et pollution de la ressource en eau (herbicides, engrais, pesticides, taupicides, eaux usées ...),
. pollution lumineuse,


Le département de l'Allier a déjà 6 golfs sur son territoire !
L'expérience fâcheuse de celui de Serbannes, prés de Vichy n’a pas servi de leçon. En effet, un projet assez semblable, avait été autorisé en 2004 (un golf, 13 lotissements, 325 villas avec piscine). Une seule villa aura finalement été construite… celle de démonstration… Elle est aujourd’hui quasiment en ruine.

Un collectif, composé de citoyens et militants associatifs, vient de se créer, le 6 janvier 2015.

Auteur : Fédération Allier Nature
 www.alliernature.asso.fr.  

avec le soutien de Reporterre
 www.reporterre.net.  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président du Conseil départemental de l’Allier,
Mesdames , Messieurs les élus,
C’est avec consternation que j’ai appris, fin 2014, le lancement des travaux de déforestation sur le site du projet de golf à Moncombroux- les – Mines.
J’attire votre attention sur le fait que l'Autorité Environnementale avait émis de nombreuses réserves dans le cadre de l’enquête publique de 2011.
60 000 à 80 000 ha de terres agricoles disparaissent en France chaque année au profit de l’urbanisation. Notre département doit-il y contribuer ? Dans le cas présent ce seraient 225 ha de terres agricoles qui disparaîtraient au profit du « béton vert » et d’opérations immobilières. Un comble, 2015 a été promue année internationale des sols par la FAO !

Si ce projet (dont l’investissement est estimé à 120 millions d’€) aboutissait, la dette écologique qu’il laisserait aux générations futures serait sans commune mesure avec sa dette financière !

Il est urgent que votre pouvoir de décision reprenne la main sur le business. Afin de mettre en adéquation un mode de développement au service du bien-être de tous, vos objectifs doivent viser à protéger les ressources naturelles, à enrayer le réchauffement climatique.

Je vous demande, dans l’intérêt général, de mettre tout en œuvre pour contrer ce projet, de n’engager aucun financement public (en particulier sur les infrastructures routières).

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

11 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

En plus, tous ces sales bourgeois gavés qui jouent au golf ont en plus le droit d'arroser en pleine sécheresse quand on l'interdit aux paysans.

S'ils ne peuvent pas jouer sur un green, ils n'ont qu'à le faire sur un yellow, de toute façon aussi dégueulasse et plein de pesticides.

Rodolphe DUMOUCH
Le 10/08/2015 à 12:55:42

non à un nouveau projet inutile !

mariekiki
Le 16/06/2015 à 16:07:26

Je dirais même plus :
Tout est "naturel" dans le golf... en apparence.

Monique Morin
Le 07/05/2015 à 18:53:56

Contrairement aux apparences, tout est "naturel" dans le golf :
- Ça commence "naturellement" par la destruction du milieu existant, arbres, bocage, ruisseaux, etc. sans oublier la faune dont l'habitat naturel aura alors disparu, faune condamnée à déménager dans les prairies, les champs, les villages, les lotissements voisins où elle sera "naturellement" accueillie avec "joie" par les paysans... pardon agriculteurs, les villageois... pardon résidents ;
- Une fois que tout est bien rasé, on aplatit et on modèle le terrain pour réaliser des mouvements "naturels" de terrain ;
- Puis on sème une magnifique pelouse bien verte nickel-chrome, on crée quelques beaux bosquets "naturels" ;
- Ensuite on ENTRETIENT régulièrement (des fois qu'une mauvaise herbe réapparaisse subrepticement... non mais des fois) : tontes quasi quotidiennes, fongicides, herbicides, insecticides, arrosages fréquents pour que l'herbe... pardon la pelouse reste "naturellement" bien verte, etc.
- Et où ruissellent tous ces bons produits absolument sans danger pour l'environnement ?
- Ils ruissellent dans le ruisseau ;
- N'oublions pas tous les équipements indispensables au bon fonctionnement de ce magnifique golf : bistrot... pardon Club House, vestiaires, douches, chiottes... pardon sanitaires, parkings bien goudronnés pour ne pas salir les pneus et les grolles... pardon les chaussures ;
- Etc.

hervé bocquet
Le 07/05/2015 à 18:44:08

Encore et souvent une histoire de Golf ! La Réaction est entrain de gagné sur tous les fronts, sur tout les trous devrais-je dire !

FeelBio
Le 21/04/2015 à 09:43:38

Oui, mais là, vous n'êtes pas gentils : il faut bien qu'ils dépensent leurs golden primes et parachutes dorés, non ? ^^

Lionel OUTRIGGER
Le 16/04/2015 à 21:27:07

Non à ce projet. Un golf existe déjà à moins de 10 km...à Céron..pas tous golfeur ds le coin. Plutôt paysans comme mes aïeux..Et ts ces terrains ds le bassin de Vichy...quel gaspi si ce projet aboutit...

krys974
Le 16/04/2015 à 17:37:29

Pour jouer au golf, un club et une balle suffisent, pas besoin de tout ce cirque.

loeiz
Le 16/04/2015 à 11:59:34

Incroyable ,mais quand arreterons nous de vouloir a toute fin des golfs trop gourmands en eau et la nature les animaux y pense t on ??????? il y en a un pas loin et les golfeurs ne sont pas si nombreux dans la region je suis moi aussi contre ce projet ,nuisible pour l'equilibre de la region

Nana l'auvergnate
Le 15/04/2015 à 21:31:08

Les golfs sont une aberration écologique pour quelques privilégiés.
Des tonnes d'eau douce, des tonnes d'intrans pour supprimer les "mauvaises herbes" , les insectes, la vie, quoi !

un anonyme
Le 15/04/2015 à 17:06:24

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !