actualité écologie

Journal des Bonnes Nouvelles

Les 10 jours verts Transacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

victoire pour Gabriel Dufils

La Terre vue depuis l’espace

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : devant la justice pour avoir refusé de traiter sa vigne

Mise en ligne du 28/04/2015 au 20/05/2015

Un nouveau vigneron bio de Bourgogne est convoqué devant la justice pour avoir refusé de traiter sa vigne avec des insecticides, comme l'impose un arrêté préfectoral pour lutter contre la flavescence dorée, une maladie mortelle pour la plante.

Bilan de la cyberaction :

5422 participants

Abandon des poursuites envers Thibault Liger-Belair, le vigneron qui a refusé de traiter ses vignes
Le tribunal de Villefranche-sur-Saône a estimé mardi 15 décembre qu'il n'y avait pas lieu de poursuivre Thibault Liger-Belair, vigneron bourguignon qui avait refusé de traiter ses vignes contre la flavescence dorée.

***********************

Le viticulteur bio, deuxième du genre, qui a refusé d’appliquer le traitement obligatoire contre la flavescence dorée et qui devait comparaitre hier mardi devant le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône sera finalement jugé en novembre prochain. L’affaire a été renvoyée.

.../...

Un temps de confusion a agité le microcosme militant écolo, la fausse info d’une relaxe du viticulteur ayant circulé un temps bien à tort sur les réseaux sociaux et associatifs hier soir. L’audience aura lieu le 17 novembre prochain, à Villefranche. On saura alors à cette date si les convictions environnementales et la désobéissance de Thibault Liger-Belair aux directives préfectorales lui vaudront ou pas, une condamnation.

http://www.info-chalon.com/articles/bourgogne/2015/05/20/13715--j-assume-parfaitement-de-ne-pas-traiter-mes-vignes-contre-la-flavescence-doree-.html  

Présentation de la cyberaction :

Thibault Liger-Belair est viticulteur à Nuits-Saint-Georges (Côte-d'Or) et à Moulin-à-Vent, appellation à cheval entre le Rhône et la Saône-et-Loire, où la réglementation n'est pas la même. « J'ai eu un contrôle sur Moulin-à-Vent en novembre 2013 et ils ont constaté qu'il n'y avait pas de traitement insecticide » alors qu'un arrêté de la préfecture de Saône-et-Loire l'imposait, raconte à l'Afp le vigneron, confirmant une information du site internet Basta ! « Moi j'ai fait valoir que je ne traitais pas puisque la préfecture du Rhône ne l'exigeait pas et que je suis entre les deux départements », poursuit-il. De plus, ajoute-t-il, le foyer de la flavescence dorée est à Plottes, à 40 kilomètres de chez lui et sur un cépage Chardonnay, alors que lui est en Gamay.

Mais ses arguments n'ont apparemment pas convaincu puisque le vigneron est convoqué le 19 mai devant le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône (Rhône), pour « refus d'effectuer les mesures de protection des végétaux », en l'espèce la « lutte insecticide contre le vecteur de la flacescence dorée », selon sa convocation devant le tribunal que l'Afp a pu consulter.

Apparue en 1949 en Armagnac (sud-ouest), la flavescence dorée est une maladie incurable de la vigne véhiculée par un insecte, la cicadelle. Jaunisse végétale, elle provoque un jaunissement des feuilles et un dépérissement du raisin. Les traitements insecticides sont censés tuer la cicadelle et donc éviter une propagation de la maladie, mais ils posent d'énormes problèmes aux viticulteurs engagés en agriculture biologique. « J'ai des convictions et elles m'appellent à utiliser ces traitements avec parcimonie. La meilleure des luttes est la prospection et je m'interdis tout traitement préventif », illustre Thibault Liger-Belair. « Je suis en train de comprendre les dégâts collatéraux » de l'utilisation de ces pesticides, notamment sur le « capital du sol et de la vigne », ajoute-t-il.

En décembre dernier, Emmanuel Giboulot, un autre vigneron bio bourguignon, avait été relaxé en appel à Dijon pour avoir refusé de traiter sa vigne contre la flavescence dorée. Contactée par l'Afp, la préfecture de Saône-et-Loire n'a pas donné suite dans l'immédiat.

« Insecticide mon amour » : le plaidoyer d’un ouvrier viticole contre les pesticides
http://www.bastamag.net/Insecticide-mon-amour-le-film-d-un-ouvrier-viticole-contre-les-pesticides  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Préfet,

Conformément à la décision de la Cour d'Appel de Dijon qui a, le 4 décembre 2014, relaxé Emmanuel Giboulot pour avoir refusé de traiter ses vignes, je demande l'abandon des poursuites contre Thibault Liger-Belair.

Veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

40 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Je cultive pour ma consommation personnelle le Dattier de Saint Vallier depuis le début des années 60. Ce cépage n'a jamais été traité et( n'a jamais eu la moindre maladie.Il a donc le droit à la qualification "BIO".

Francis BROUCHIER
Le 06/04/2016 à 14:07:36

ne pas utiliser un remède imposé ne signifie pas ne pas traiter, mais traiter autrement. le diktat du secteur chimique qui passe via la justice, c'est gravement liberticide, et hautement toxique pour la vie et l'environnement

Christine Pauporté
Le 18/12/2015 à 11:24:45

Ce commentaire n'a pas vraiment de lien direct avec le problème soulevé. Retraité octogénaire, j'avais reçu il y a plus de 50 ans quelques pieds de vigne de table que mon père avait obtenu d'un copain. Ma femme qui a les doigts verts s'en est occupé depuis et ce cépage n'a jamais reçu aucun traitement en dehors de l'eau du ciel. J'ai essayé d’intéresser des professionnels à ce raisin, sans succès. Il y a 2 ans j'ai pu enfin avoir le nom de ce cépage qui n'est pratiquement plus cultivé en France : le dattier de Saint Vallier. Des particuliers m'ont demandé de leur fournir des boutures et j'ai pu ainsi satisfaire plusieurs dizaines de personnes qui sont très contentes de ce cépage.
Pourquoi ne plus cultiver une variété qui a résisté au phylloxera et qui n'a besoin d'aucun traitement ?

Francis BROUCHIER
Le 16/12/2015 à 16:22:16

Relaxe pour un vigneron bio qui avait refusé d’épandre un insecticide
http://www.bastamag.net/Relaxe-pour-un-vigneron-bio-qui-avait-desobei-a-la-loi-en-refusant-d-epandre-un  

Alain UGUEN
Le 16/12/2015 à 10:57:49

Un second vigneron poursuivi pour avoir refusé de polluer !
http://www.amisdelaterre.org/Un-secondvigneron-poursuivi-pour.html  

David Derrien
Le 16/11/2015 à 07:28:52

Un des problèmes posés par l'utilisation des insecticides réside dans la logique même de cet acte.
1) Il y a une maladie grave qui nuit fortement à la production de vin, donc à la survie économique des producteurs.
2) Cette maladie est véhiculée par un insecte.

3) Logique avec pesticides : Tuons cet insecte jusqu'au dernier des ses représentants ! Peu importe l'impact sur les écosystèmes, l'état des sols et la santé des producteurs (ils ont des dettes à rembourser, merde)

3bis) Logique sans pesticide : Si un insecte est capable de faire autant de ravages, c'est qu'il n'a plus de prédateur naturel. C'est qu'il pullule en toute liberté dans un milieu déséquilibré. Où est la SOURCE du déséquilibre ? Que pouvons-nous faire à l'échelle nationale pour ré-équilibrer les milieux dans les vignes, afin que chacun y trouve son compte (humains, insectes, oiseaux, "espèces nuisibles", sangliers...) ?

L'utilisation des pesticides est une fuite en avant qui ne fait qu'agraver les déséquilibres. Ce n'est en aucun cas une solution viable.

On vous donne un tonneau percé, allez-vous continuer à le remplir en épongeant le goutte à goutte en attendant que le trou soit devenu trop important et le tonneau inutilisable ? Ou bien reboucher le trou une bonne fois pour toutes ?
Un tonneau ça se remplace me direz-vous. Mais on a qu'une seule Terre et il est grand temps de lui donner plus d'amour que de produits chimiques. (ça marche pareil avec les enfants et les bonbons)

Léa
Le 22/05/2015 à 17:50:35

continuons à aider ceux qui défendent notre santé.

mazoyer
Le 22/05/2015 à 17:48:53

Oui, et bien, pour une fois, je mettrai mon bémol,
cette foutue maladie est un fléau, gravissime fléau dévastateur, et en refusant de traiter ses petites vignes bio, il met tout le vignoble environnant en péril, chacun sait que pourtant dans ce coin, on est loin de faire de la picrate commerciale.
si cette maladie infernale devait se développer à défaut de traitement, toutes les vignes seraient détruites, les bio et les non-bio, les siennes, et celles des voisins. et alors dans ce cas, on fait quoi avec une vigne foutue? on regarde si la vigne morte était bio ou pas????

les produits alternatifs vantés par lui ou monsieur Giboulot sont complètement inefficaces.

je connais le travail des vignerons bourguignons, ceux de Nuits, de Beaune, et de toute la côte, on n’adore pas ici les produits industriels, et on aime à fond son boulot, son terroir, sa vigne, et on obtient son putain de bon cru par la passion. Cette action relayée par votre site m’exaspère, parce ce que sous-tendue d’ aucune réflexion , ni d’aucun recul.
De quoi vous discréditer,

Très en colère contre cette communication démago et sans jugeote, et en complet désaccord, une fois n’est pas coutume.
Etre plus royaliste que le roi n’est pas très lucide, parfois.

Corinne
Le 21/05/2015 à 09:26:52

Nous perdons tous les jours un peu plus de nos libertés, si chèrement gagnées ! ceci est inadmissible ! notre pays, comme d'autres, sont en cours de disparition, et nos dirigeants semblent inaptes par leur manque de responsabilités de défendre nos intérêts, et même la nation ! Réveillons-nous avant qu'il ne soit trop tard !

berthine
Le 21/05/2015 à 08:08:14

Agir pour l'environnement vient de revenir sur cette information. Le procès est simplement reporté.

Chantal
Le 20/05/2015 à 13:45:37

Hélas, erratum publié à l'instant par "Agir pour l'environnement"!

Cher-es ami-es,

Faisant suite à une information parue sur un média spécialisé en environnement annonçant la relaxe de Thibault Liger Belair, nous avons cru bon devoir relayer cette information, toute à notre joie de pouvoir annoncer une victoire.

Or, il apparaît que la relaxe n’a pas été prononcée. Le procès a été reporté au mois de novembre.

Nous sommes sincèrement désolés d’avoir créé de la confusion et de la déception chez celles et ceux qui ont cru que la justice pouvait parfois reconnaître l’inanité de procédure judiciaire infondée.

Nous maintiendrons donc la pression afin que le combat légitime de Thibault se conclue, en novembre, par une relaxe.

Stéphen Kerckhove, délégué général d'Agir pour l'Environnement

erickalon
Le 20/05/2015 à 10:30:07

OUAIS!!!!!!!!!!!!!!!

leau louis
Le 20/05/2015 à 10:20:19

c'est quand même incroyable qu'on soit obligé de polluer !

laetitia
Le 04/05/2015 à 11:03:00

Ce pays est dirigé par des satanistes en puissance. Tant que nous ne ressortirons pas les fourches et les bûchers voilà ce qui nous attend : des suicides physiques, mentaux, chimiques et familiaux. France réveille toi pour nos enfants. Il fût un temps où Jésus Christ fût ton roi, ton exemple.

un anonyme
Le 04/05/2015 à 10:24:38

Bien d'accord avec les commentaires précédents ! Il est loin le pays des Droits de l'Homme , et ...le Siècle des Lumières. J'en suis à avoir honte de mon pays !
En un rien de temps, l'espèce humaine va anéantir la planète !

Christine
Le 03/05/2015 à 21:09:40

Malheureux système ,remplie de mauvais sens et de mensonge ,qui fait des gens biens des personnes en souffrance et victimes de mensonge et de tricherie.Il est grand temps que tous cela change !!!!

un anonyme
Le 03/05/2015 à 21:09:09

c'est un exemple de plus de la connerie aveugle et mortifère,pour ne pas perdre un centime ,les viticulteurs sont prêts à s'empoisonner,empoisonner les riverains vivant à proximité des vignes(des analyses ont mis en évidence la présence de pesticides dans leur cheveux)et empoisonner les consommateurs.Même les Américains dénoncent la présence exagérée de pesticides dans les vins Français

coccinelle
Le 03/05/2015 à 17:17:21

J'aimerais qu'ils soient aussi stricts en ce qui concerne les peines encourues pour maltraitance animale

Sylvianne
Le 30/04/2015 à 11:10:40

Mais ils n'ont pas autre chose à faire que d'emmerder les gens et les obliger à s'empoisonner et à empoisonner les autres ?

C'est vraiment scandaleux, la manière dont les droits individuels sont bafoués dans ce pays.

Je suis très en colère.

Françoise
Le 30/04/2015 à 09:33:52

quand arr9teront ils d'attaquer les structures familiales et les domaines biologiques qui participent à la notoriété des vins Français dans le monde entier.
refuser de traiter systématiquement, et n'importe comment nos sols sous sols riviéres ne sont t'ils pas assez pollué.
On change de gouvernement mais on est toujours dans la même politique de répression et de pression.
On paye assez de centre de recherches pour qu'ils trouvent des molécules ou solsutions plus écologiques et il y'aura plus de probléme ni de débat.
Bon courage au vigneron on est de tout coeur avec lui

viret philippe
Le 30/04/2015 à 09:07:40

Préférons les vins Bio. Si les vignerons non Bio veulent s’empoisonner libre à eux, mais qu'ils arrêtent de polluer. (C'est valable pour les agriculteurs en général...)

salva
Le 29/04/2015 à 22:32:39

les vignes entours ma maison, ils passent plusieurs fois par semaine pour traiter et cela 6 mois de l'année, à chaque passage un nuage blanc et opaque nous envahis, j'ai de graves maux de tête récurrents,dans la bouche, la salive qui s'épaissit; je meurs sans rien dire???? Ce sont des assassins et c'est moi qui devrait courber l'échine et dire amen?? Ras le bol de leur vin pourri et de l'air irrespirable, ça ne s’arrêtera donc jamais? Si quand on arrêtera d'acheter cette merde! Ah, oui, donc jamais, c'est bien ce que je disais!

catala
Le 29/04/2015 à 21:02:39

qu'est-ce que c'est que ce pays c'est de pire en pire, yen a marre des pesticides c'est ceux qui traitent qui devraient être inquiétés, c'est les rois du CANCER pauvre France, c'est les gents qui feront bouger les choses, mais ils n'ont pas l'air de comprendre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

goethes50
Le 29/04/2015 à 17:54:40

Je soutiens fermement ce vigneron qui respecte l'environnement qui à tout compris à la vie!

Que son combat continue! ET QU'IL GAGNE !!!!!

Mendes
Le 29/04/2015 à 17:53:34

quand arrêterons ils de nous empoisonner , alors qu'un pharmacien a éliminer des pucerons de ces arbres il y a déjà 40 ans avec des dilutions homéopathiques ?

ughetto
Le 29/04/2015 à 11:28:56

Un viticulteur vient de mourir d'un cancer : accident professionnel. Faudrait savoir ce qu'on veut : traiter, oui, mais avec des produits propres. Et la recherche dans tout ça : qu'est-ce qu'ils fabriquent?

Titiss
Le 29/04/2015 à 11:05:33

Il faut que tous les citoyens s'en melent

Cécel
Le 29/04/2015 à 09:33:36

Qand on sait que si on imposait aux vins les normes de l'eau du robinet ,il n'y aurait pas de bouteilles dans les rayons des magasins .Alors non a tous ces poisons reperdus sur les cultures ..

jacky
Le 29/04/2015 à 09:33:27

Santé publique contre gros sous. C'est ainsi qu'il faut comprendre cette affaire. Une jeune femme assigne l'Etat pour son père mort d'avoir traité ses vignes avec des produits autorisés pour ne pas dire imposés qu'il savait cancérigènes. Et les consommateurs boient leur mort tandis que l'Etat toujours lui encaisse les taxes sur l'alcool. Le tout pour le grand bénéfice de Monsanto et autres empoisonneurs. Ces vignerons sont des héros: il faut les décorer et non les poursuivre en justice.

mireille
Le 29/04/2015 à 09:04:04

A quand une comparution pour refus de traiter la connerie...
A moins que le "connericide" reste à inventer?

Michel M
Le 29/04/2015 à 08:36:00

Pour des votes aussi importants que la culture des OGM sur notre territoire il devrait y avoir des votes ouverts à toute la population. C'est l'avenir de notre planète que quelques uns signent pour nous.

nat
Le 29/04/2015 à 08:20:30

Bonjour
Je suis plutôt à la recherche de solutions pour tous, car je suis convaincue qu'elles existent.
Je ne sais de quelle cicadelle il s'agit mais à Tahiti nous avons eu un énorme problème de cicadelle (espèce de petite cigale il me semble). La lutte fut très écologique (pour une fois !) avec l'introduction d'une micro guêpe qui pond exclusivement ses œufs dans la bestiole en question. Cette action a été menée début des années 2000. Au bout de 2-3 ans la cicadelle avait arrêté de "faire pleuvoir" sous les arbres. Et on n'a jamais vraiment vu la micro guêpe (carrément discrète celle-ci !). Aujourd'hui, j'ai le sentiment que cela s'est régularisé. On n'a plus d'invasion ni d'arbre malade. Je ne pense pas qu'aucune des deux espèces n'a disparu mais les dégâts de l'une ne se font plus sentir. Sue pensez vous d'une solution plutôt de ce type là qui mettrait tout le monde (en tout cas bien plus de monde – sauf les vendeurs de produits chimiques forcément – d'accord ? Écologique et très économique. Maintenant je ne sais si cela fonctionnerait avec cette cicadelle ci, mais c'est une piste non ?

florence
Le 29/04/2015 à 01:48:28

Il faut se mobiliser pour que cette affaire soit annulée par la justice ! comme l'affaire de M É Giboulot ! Le vigneron qui refuse d'utiliser les pesticides est un bon exemple ! Il faut le soutenir !

Thién59
Le 28/04/2015 à 21:48:48

A Bordeaux, une femme a porté plainte parce que son Papa est mort, d'avoir utilisé pendant plusieurs décennies un produit pour traiter ses vignes.........
A mettre en parallèle avec ce procès.....

Paradoxe honteux !
Combien faudra t'il de morts... pour que ces vignerons citoyens soient entendus ?

Liliane Dechancé
Le 28/04/2015 à 21:38:38

Qui ouvre grand le tiroir caisse?....Avec cette obligation; les mêmes qui ont fait accepter 18 OGM par la Commission Européenne en passant outre au vote du Parlement!!!!

Myosotis
Le 28/04/2015 à 18:01:34

Bonjour,

Monsieur le préfet a du personnel à disposition pour stopper à la limite du département la flavescence dorée,cela me rappelle pas loin de la les douaniers du nuage d'un certain Tchernobyl.

Cordialement
MP

marc.p
Le 28/04/2015 à 17:53:20

Bonjour,

Normal! un préfet au service de l'état!?
Cordialement.JJR

JJR24
Le 28/04/2015 à 16:55:29

C'est vraiment le monde à l'envers, justice inexistante et irresponsabilité des détenteurs du pouvoir français.

Isabelle
Le 28/04/2015 à 16:42:54

LUI il mérite la légion d'honneur et du mérite agricole.

Joël
Le 28/04/2015 à 16:31:26

Pourquoi faut-il faire du "pinard"?

Duboc Jean Paul
Le 28/04/2015 à 16:05:17

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !