actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Les 10 jours verts Transacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

La Terre vue depuis l’espace

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

victoire pour Gabriel Dufils

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

OPÉRATION

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Protégeons André Ollivro

Mise en ligne du 19/12/2012 au 25/09/2014

Cher(e)s ami(e)s,

Ce mercredi 19 décembre, un groupe d'exploitants manifestera contre André Ollivro que nous avons contribué à faire élire homme de l'année 2009 pour son action contre les algues vertes. Prétextant la non conformité de l'installation d'un cabanon à La Grandville à Hillion dont il est propriétaire depuis quarante ans, ces partisans de l'agriculture intensive hors sols veulent rendre justice eux-mêmes.

Bilan de la cyberaction :

5619 participants

Présentation de la cyberaction :

Alors que les Plans Algues Vertes vont coûter à la collectivité de 50 000 à 100 000 euros par exploitation, dont une grande partie finira dans les caisses des Chambres d'Agriculture, ils estiment encore être les victimes de l'administration qui leur imposerait des normes insupportables pour moins polluer ! Et, comme par hasard, ils s'en prennent à un militant écologique irréprochable dans sa vie de citoyen et de militant d'une cause publique : la fin de la pollution toxique des marées vertes. Par cette action, ils envoient un message clair à toutes celles et ceux qui s'opposent à leur volonté de polluer sans vergogne au profit d'interêts qui, le plus souvent les dépassent, mais savent si bien les manipuler.

Cela suffit ! La Bretagne n'est pas une République porchère ! Demandons à tous les élus de condamner fermement de telles mesures d'intimidation, et à la force publique de protéger André Ollivro et ses biens. C'est déjà assez que la plupart d'entre eux cèdent devant les injonctions d'un lobby agro-industriel en dilapidant l'argent public, c'est de trop qu'ils tolèrent que des groupes factieux s'en prennent à des personnes.

C'est pourquoi, nous vous demandons de manifester votre soutien à André Ollivro par tous les moyens démocratiques que vous jugez utiles. Nous n'appelons pas à une contre manifestation sur place, qui serait une réponse mal adaptée à une provocation grossière. Par contre, saisissez vos élus, demandez leur de condamner cette manifestation. Ce sera aussi un test pour évaluer le niveau de leur engagement démocratique.

Yves-Marie Le Lay, président de Sauvegarde du Trégor.
Alain Uguen Association Cyber@cteurs

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Préfet,

Alerté par la gendarmerie et Madame la Maire d'Hillion elle-même, André Ollivro vient de savoir que de graves menaces pèsent sur ses biens à La Grandville à Hillion. Un groupe d'exploitants agricoles organisent ce mercredi 19 décembre une manifestation contre lui sous prétexte qu'il aurait construit illégalement un bâtiment en ces lieux. Or, la légalité de cette construction ne fait pas de doute, puisque Monsieur Ollivro a obtenu un permis de construire voilà quarante ans. Mais même si cette légalité était contestée, ce n'est pas à une bande constituée d'individus aux motivations pour le moins les plus troubles de se faire justice elle-même. En République française, seuls les tribunaux rendent justice.

C'est pourquoi, nous ne pouvons que considérer cette action comme une intimidation à l'égard d'un militant écologiste irréprochable et à travers lui à toutes celles et ceux qui comme lui se battent de manière complètement désintéressée afin que la Bretagne redevienne une terre d'eaux vives et vivantes, propres et saines, que plus jamais son littoral ne soit souillé par toutes formes de pollutions et en particulier celle des marées vertes.

Nous jugeons donc qu'il de votre ressort, en tant que représentant de la République française, de protéger les biens de Monsieur Ollivro et sa personne contre toute violence particulière dont il serait l'objet. Nous vous demandons de mandater la force publique dès ce mercredi à cet effet.


Soyez assuré, Monsieur le Préfet de nos convictions républicaines.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

7 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Lettre de soutien d'André Pochon à André ollivro

La FDSEA et André Ollivro

En faisant d’André Ollivro leur cible privilegiée la FDSEA est injuste.si André Ollivro dénonce les effets pervers de l’élevage industriel des porcs sur lisiers qui non seulement est la cause de la détérioration de notre environnement mais envoie les éleveurs dans le mur économique, il ne cesse de dire son accord pour la production porcine sur litière, quitte à n’être pas compris par certains de ses amis environnementalistes. Il n’est pas contre l’élevage en Bretagne, source de développement économique, mais contre un modèle propulsé par l’agro-alimentaire qui en tire profit depuis 40 ans. Par exemple, il a été l’un des rares défenseurs de l’environnement à appuyer la méthanisation des déjections animales proposée par les professions agricoles dans les plans d’action contre les algues vertes et finalement son avis a prévalu auprès des environnementalistes. De même il était aux côtés de Louis Roucoule pour lutter contre le projet de centrale au gaz à Ploufragan et reçu au cabinet Borloo avec le député Marc Lefur.

Plutôt que de s’attaquer à une personne, comme si elle était responsable des difficultés rencontré par les éleveurs le Syndicat Agricole ne ferait-il pas mieux de s’interroger sur le modèle de développement que continuent de propulser certains groupements de producteurs. Par exemple: la mise aux normes bien-être animale ne devrait-elle pas privilégier les bâtiments sur paille ou sur sciure, beaucoup moins coûteux avec un bien-être animal maximal, une conquête des marchés facilitée, des conditions de travail de l’éleveur améliorées et avec en prime une hausse du rendement des récoltes dû à l’augmentation de l’humus du sol sans parler que de tels élevages ont l’assentiment des voisins qui ne sont plus gênés par les odeurs nauséabondes, et des défenseurs de la qualité de l’eau puisque le compostage de la litière abat 50% de l’azote des déjections, excluant un traitement horriblement coûteux. Voilà la vraie question qui conditionne, à mon avis, l’avenir de la production porcine bretonne : produire mieux, avec un prix qui revient moindre et des prix revalorisés dû a une viande de qualité. Voilà le débat qui devrait occupé les syndicats agricoles. On est loin de l’attaque MINABLE contre André Ollivro dont le souci est la préservation de notre terroir avec le maximum d’éleveurs gagnant bien leur vie.

Andre.Pochon : membre du comité Régional de suivi "algues vertes"

André Pochon
Le 07/01/2013 à 09:24:24

Coordination Verte et Bleue
AE2D Brest ASPF Fouesnant BDZE Douarnenez Sauvegarde du Penthièvre Sauvegarde du Trégor Lannion Sous le Vent les Pieds sur Terre Trébrivan

La Coordination Verte et bleue condamne fermement la manifestation dirigée contre notre ami André Ollivro par la FNSEA et les JA. Elle remercie toutes celles et tous ceux qui y ont vu comme elle une grave atteinte aux droits et aux valeurs fondamentales de la démocratie. Qu'un groupe d'individus s'organise en tribunal populaire pour intimider l'un des nôtres n'est pas seulement odieux. C'est surtout la preuve par les actes que ces deux syndicats sont prêts à user de méthodes qui ont toujours conduit en histoire aux pires régimes totalitaires. La Coordination Verte et Bleue attend que tous les élus se ressaisissent et condamnent avec la même fermeté les organisateurs et les participants à cette manifestation. Il en va de la santé de la démocratie.


Coordination Verte et Bleue
Le 23/12/2012 à 07:52:13

Je pensais avoir posté un commentaire. Or, je ne le vois pas. Donc, je me répète hélas! Je me bats moi-même à Béganne, contre l'extension d'une porcherie industrielle. Béganne est une commune de Bretagne sud, à 15 km de la Roche-Bernard, en surplomb des méandres majestueux de La Vilaine, en début d'estuaire, au-dessus de marais classés "Natura 2000" qui donnen t un foin sucré succulent. Béganne est ZES, zone d'excédent structurel (en matière de nitrates, avec des pentes à 10%, voire 15% (donc normalement interdiction d'épandage du lisier). Malgré tout cela, le commissaire-enquêteur a donné un avis favorable, sans réserves. J'ai écrit et envoyé tout le dossier à François Hollande (qu'en tant que journaliste, j'ai rencontré, en août 2007, lors de sa viste à Correns, en Provence verte, "premier village bio de France". Son chef de cabinet m'a répondu que le Président avait été "particulièrement attentif" et il m'assurait que "le développement d'un nouveau modèle agricole, plus respectueux de l'environnement, sera encouragé". Il me disait transmettre le dossier à la minstre de l'Ecologie. La chef de cabinet de celle-ci m'a répondu que "la ministre a pris connaissance de (ma) correspondance" et qu'elle l'a chargée de saisir le préfet du Morbihan. Dans un courrier en date du 10 décembre 2012, ce dernier m'indique qu'il a "demandé aux services de la direction départementale de la protection des populations de bien vouloir procéder à l'étude de (ma) requête" et qu'il me tiendra informée. J'attends donc la réponse ultime du préfet. De toute façon, si celle-ci est négative (de mon point de vue), je n'en resterai pas là. Lors de l'enquête publique, en juin dernier, il n'y a eu aucune mobilisation, à part Jean Cudennec, militant actif d'Eau et rivières de Bretagne qui a réalisé un travail remarquable (mais son association n'a pas semblé être très active à ses côtés... dommage). Il n'y a pas eu non plus de mobilisation (et surtout pas des agriculteurs bios, ce qui est un scandale!) lors de l'enquête publique qui vient de s'achever à Muzillac (en décembre) pour l'extension d'une porcherie industrielle, en plein estuaire! C'est honteux! L'offensive des agriculteurs intensifs est désormais en Bretagne sud. Il faut réagir d'urgence!

jocelyne normand
Le 22/12/2012 à 19:18:44

C'est vrai que la phrase évoquée plus bas m'a choqué un peu. Je l'ai atténuée un peu en la mettant sous cette forme :
"ce n'est pas à un groupe d'individus aux motivations pour le moins douteuses de se faire justice lui-même".

Hervé
Le 20/12/2012 à 22:30:00

Bonjour à tous,
malgré toute la sympathie que m'inspire ce monsieur et son action, je conteste la formulation de cette partie de votre pétition: "ce n'est pas à une bande constituée d'individus aux motivations pour le moins les plus troubles de se faire justice elle-même".
Je ne crois pas que ce langage, qui manque manifestement de distance, puisse être efficace auprès d'instances étatiques mais bien plutôt contre-productif.

Isabelle Guiard
Le 20/12/2012 à 11:14:32

Malheureusement, l'appât du gain immédiat est le moteur principal de ces exploitants agricoles bretons! Ils exploitent ce qu'ils peuvent, la terre, en la rendant stérile, tous les animaux qu'ils approchent, en les tuant (sauf leurs chats et leurs chiens, et ce n'est pas sur), la faune, en la dégradant, la transformant, la faisant mourir, leurs voisins qui ne pensent pas comme eux... Que pensent-ils faire? Détruire les biens qui ne leur appartiennent pas? Peut-être même attenter à l'intégrité de la personne d'un défenseur de ce qui est juste?! On a vu par le passé les exploitants bretons manifester à Paris, en jetant des animaux de la ferme, bien vivants, sur la route, d'un camion en marche! Ou encore, déverser des dizaines de milliers de litres de lait sur les routes! Honte et pas de pardon pour vous exploitants - exploiteurs insatiables bretons!!! Il est temps que l’État de droit vous musèle enfin!!!

vanina27
Le 20/12/2012 à 08:32:44

Algues vertes. Une conférence vendredi au Mans

André Ollivro et Yves-Marie Le Lay, respectivement présidents de Sauvegarde du Penthièvre et Sauvegarde du Trégor, tiendront une conférence sur les marées vertes auMans, vendredi, à 17h, à la salle Barbara. À cette occasion, ils présenteront leur livre, «Les marées vertes tuent aussi». Cette conférence est le début d'un tour de France inauguré par LeMans, lieu de résidence de Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, «celui qui peut le plus agir sur les causes de cette pollution». Le ministre a d'ailleurs été invité à cette intervention par les deux conférenciers.

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/algues-vertes-une-conference-vendredi-aumans-18-12-2012-1946654.php  

Alain Uguen
Le 19/12/2012 à 08:51:14

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !