actualité écologie

La Terre vue depuis l’espace

Journal des Bonnes Nouvelles

OPÉRATION

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

Les 10 jours verts Transacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : NIGER : Libérez Ali Abdoulaye défenseur des droits humains

Mise en ligne du 26/05/2014 au 09/06/2014

Le 2 mai 2014, le défenseur des droits humains M. Ali Abdoulaye a été arrêté et détenu par des membres de la Direction Générale de la Sécurité de l’État (DGSE) du Niger en rapport avec son travail sur le sort des enfants de la région d'Oualam, où les populations sont aujourd'hui menacées par la famine.

Bilan de la cyberaction :

2952 participants

Présentation de la cyberaction :

Ali Abdoulaye est coordinateur de l'organisation V.I.E. (Volontaires pour l'Intégration Educative) Kande Ni Bayra, une organisation qui a pour mission la réduction de la pauvreté à travers un processus d’éducation intégrée. Parmi ses projets, V.I.E. mène des activités en faveur des enfants issus des milieux défavorisés, et organise des « Clubs d'écoute » pour développer le leadership des femmes rurales et des jeunes.
L'arrestation d'Ali Abdoulaye a suivi son intervention dans les médias, au cours de laquelle il aurait vigoureusement dénoncé la famine dans la région d'Oualam. Il aurait, par la même occasion, présenté aux médias le cas d'enfants qui vont jusqu'à manger de l'argile, faute de nourriture. La police aurait déclaré par la suite à la radio qu'il y aurait des conséquences pour toute personne faisant des reportages au sujet de la famine.

Peu après son intervention, des éléments de la DGSE ont procédé à la perquisition de la maison d'Ali Abdoulaye, avant d'arrêter celui-ci. La DGSE aurait déclaré que la perquisition était liée à ses propos tenus à la radio. Des documents ainsi que du matériel informatique ont été saisis. Le défenseur des droits humains a ensuite été acheminé vers les locaux de la DGSE à Niamey, où il est détenu depuis lors sans droit de visite de son avocat ou de ses amis. Son épouse a pu le visiter et lui amener de la nourriture. Il n'est pas clair si une quelconque inculpation sera prononcée à l'encontre d'Ali Abdoulaye.

Front Line Defenders estime qu'Ali Abdoulaye est détenu arbitrairement en lien avec ses activités légitimes de défense des droits humains, et s'inquiète pour son intégrité physique et psychologique en détention.

Mr Mahamadou ISSOUFOU President Office of the President Palais Présidentiel BP 550 Niamey

Voir
http://www.frontlinedefenders.org/fr/node/25883  

La lettre qui a été envoyée :


Excellence,

Le 2 mai 2014, le défenseur des droits humains M. Ali Abdoulaye a été arrêté et détenu par des membres de la Direction Générale de la Sécurité de l’État (DGSE) en rapport avec son travail sur le sort des enfants de la région d'Oualam, où les populations sont aujourd'hui menacées par la famine.

Je demande instamment aux autorités du Niger
* d'Assurer la libération immédiate et sans condition d'Ali Abdoulaye car son arrestation et sa détention sont en lien direct avec son travail légitime et pacifique en matière de défense des droits humains;
* de Veiller à ce que tous les défenseurs des droits humains au Niger, exerçant leurs activités légitimes de défense des droits humains, soient en mesure d'opérer sans restrictions ni représailles, y compris le harcèlement judiciaire.
Cordialement

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

6 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Bonne nouvelle : Ali Abdoulaye a été remis en liberté ce samedi 7 juin 2014. L'information a été diffusée sur la chaine Bonferey http://www.bonferey.com/jt_affichage.php?id_jt=180   (la sequence est à 4'08).

Par contre l'ONG VIE Kandé Ni Bayra semble rester interdite ...

Jeff
Le 08/06/2014 à 22:38:36


Bonsoir,
Tout d'abord, merci pour votre réactivité en mettant en ligne la lettre protestant contre l'arrestation arbitraire de Mr Ali Abdoulaye, responsable de l'ONG VIE Kande Ni Bayra.
Vous avez, à présent, toutes les informations concernant cette affaire qui n'est pas une "manipulation" comme le prétend la personne se nommant "Anassara".
Je reste à disposition pour tout renseignement complémentaire et vous transmettrai les informations futures que nous pourrons collecter au sujet de la situation d'Ali.
En vous remerciant, cordiales salutations
Patrick

------- Message original --------

Bonjour Philippe,

il est en effet très difficile de trouver des informations sur le web, la presse locale n'étant pas forcément référencée.
Le site web de l'ONG VIE Kandé Ni Bayra
http://www.viebayra.org  
ne fournit aucune information sur la détention de son président puisque ses bureaux ont été perquisitionnés et le matériel saisi.

L'émission télévisée à l'origine du problème n'est pas disponible, la chaine incriminée n'étant pas sur le web. Par contre il y a deux extraits de la chaine privée Bonferey qui en parlent :http://www.bonferey.com  

Dans le JT d'une télévision privée en date du 3 mai j'ai trouvé une séquence à 4'45 où Ali Abdoulaye s'exprime sur cet incident
http://www.bonferey.com/jt_affichage.php?id_jt=144  
Un débat télévisé parlant du sujet, c'est à la 68ème minute
http://www.bonferey.com/presse_plus_affichage.php?id_presse_plus=23  
dans ce débat on voit que le sujet fait la une de certains journaux, mais les articles en question ne sont pas disponibles sur internet

J'ai également trouvé une déclaration du Bureau National de Coordination du Collectif des Organisations de Défense des Droits de l’Homme et de la Démocratie qui parle de la détention de Ali Abdoulaye :
http://www.tamtaminfo.com/declaration-du-bnccoddhd/  

La sureté extérieure s’appelle en réalité "Direction de la documentation et de la sécurité extérieure (DGDSE)" (voir liste des directions sur la page de la présidence)
http://www.presidence.ne/index.php/presidence  
Il faut savoir que cet évènement se situe dans un contexte politique très tendu qui a entrainé depuis un mois de nombreuses arrestations d'opposants,
http://actuniger.com/societe/8341-arrestation-d-une-quarantaine-d-opposants-preparant-un-putsch-militaire.html  
ou de personnalités civiles
http://actuniger.com/societe/8310-le-juriste-boubacar-hassane-ecroue-pour-avoir-commente-une-decision-de-justice.html  
fermeture du journal "Le Courrier" et menaces envers plusieurs organes de presse.
http://actuniger.com/politique/8307-commentaire-des-decisions-de-la-cour-constitutionnelle-le-csc-met-en-garde-les-medias.html  
Voir la dernière déclaration du président de l'assemblée.
http://actuniger.com/politique/8367-entretien-exclusif-avec-le-president-de-l-assemblee-nationale-la-degradation-du-climat-politique-et-social-est-le-fait-exclusif-du-president-issoufou.html  

J'espère que cela aidera à la compréhension du sujet

Amicalement
Jean-François

Alain Uguen
Le 31/05/2014 à 12:54:14

C'est quoi cette manipulation?
Il n'y a pas de DGSE au Niger...
Donnez nous d'autres informations sur cette affaire: Un site autre que celui des irlandais, une information journalistique sur cette arrestation, un argumentaire d'accusation ou de defense, la position de l'ong VIE, les references de son intervention litigieuse dans les medias (quel media ?)
tout cela est difficilement trouvables sur le net...
Je vous remercie
Annassara

Annassara Dan Yelou
Le 30/05/2014 à 13:53:57

Pour ceux qui lisent l'argumentaire un peu trop vite, il s'agit de la DGSE du Niger...L'association qui porte la pétition est née à Dublin et mène des actions très ciblées, elle est reconnue internationalement.

Antoine
Le 29/05/2014 à 22:11:54

La DGSE devrait avoir autre chose à faire pour notre sécurité.
C'est quoi ça ?

MEYNIER Michel
Le 27/05/2014 à 16:54:04


Pour la libération DE ali ABDOULAYE

jEAN Vérité

Jean Vérité
Le 26/05/2014 à 18:17:32

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !