actualité écologie

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les 10 jours verts Transacteurs

Rando Plogoff dimanche 25 aout

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

victoire pour Gabriel Dufils

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Ne laissez pas vos appareils en veille

La Terre vue depuis l’espace

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

OPÉRATION

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Solidarité mondiale avec le peuple philippin

Mise en ligne du 12/11/2013 au 03/03/2014

La 19e convention des Nations unies sur les changements climatiques a démarre hier le lundi 11 novembre à Varsovie, en Pologne. Plus de 190 pays seront représentés pendant deux semaines pour évoquer les enjeux climatiques à venir pour la planète. Une nouvelle fois, la réduction des gaz à effet de serre sera le principal sujet de discussions et de débats.

Bilan de la cyberaction :

4211 participants

Présentation de la cyberaction :

Avec le correspondant du RAC-F à Varsovie, Damien Simonart
Le stade national de Varsovie accueillera pas moins de 12 000 participants au cours des deux prochaines semaines. Pour éviter tout débordement liés aux manifestants altermondialistes, la Pologne a rétablit les contrôles à ses frontières dans l'espace Schengen avec l'Allemagne, la République tchèque, la Slovaquie et la Lituanie.
La convention de Varsovie doit être une étape importante dans la préparation de l'accord mondial sur la réduction des gaz à effets de serre qui doit être signé dans deux ans à Paris. Pour y parvenir, les 190 pays participants devront établir les critères de cet accord : qui doit participer à l'effort de réduction, à quel degré et quelle aide financière les pays industrialisés doivent-ils apporter aux pays du Sud ?
Un rapport intergouvernemental sur l'évolution du climat, paru en septembre, affirme qu'il est probable à plus de 95 % que l'Homme soit responsable du réchauffement climatique au cours des 30 dernières années. De quoi sérieusement mettre le doute sur la volonté des Nations unies de contenir le réchauffement climatique de la Terre à 2°C d'ici la fin du siècle.

« Si ce n’est pas nous, alors qui ? Si ce n’est pas maintenant, alors quand ? Si ce n’est pas ici, alors où ? ». Ces mots du négociateur philippin Naderev Saño avait ému tous ceux qui avaient assisté à son discours, il y a un an, lorsque le Typhon Bopha (Pablo) a frappé le sud-est des Philippines et tué plus de 1000 personnes.
Qui pouvait imaginer que seulement un an après ce discours, le pays serait confronté au typhon le plus puissant de l’histoire : le super typhon Haiyan (Yolanda), qui aurait couté la vie d’au moins 10 000 personnes et déplacé des centaines de milliers de personnes dans la région ? Ces pertes humaines et dégâts matériels ont eu lieu alors même que tout a été mis en œuvre pour en limiter les impacts. Cela atteste d’une chose : nous sommes dans un monde où plus rien n’est normal.
Eco souhaite faire part de sa solidarité avec le peuple philippin, et partage la douleur de ceux qui souffrent suite à cette catastrophe. Si les photos d’Haiyan étaient si belles vu de l’espace, le cyclone s’est avéré terrible à la surface de la Terre, particulièrement pour ceux qui ont perdu un membre de leur famille.
Cette tempête monstrueuse a atteint un score exceptionnel de 8.1 sur l’échelle de Dvorak qui compte 8 échelons, provoquant la sur- prise parmi les météorologistes du monde entier. On a déjà pu constater que la tempé- rature de la mer (en surface) avant la tempête était exceptionnellement élevée. De simples variations de cette température peuvent donc avoir de terribles conséquences. Alors que ces températures continuent d’augmenter à cause de la hausse de nos émissions de gaz à effet de serre, on a du mal à imaginer ce qui se passera si on n’agit pas pour le climat aujourd’hui.
La première partie du rapport du GIEC, approuvée par les gouvernements qui se retrouvent aujourd’hui à Varsovie, a conclu que dans un monde plus chaud, les phénomènes extrêmes dans les latitudes moyennes et les régions tropicales deviendront probablement plus intenses et plus fréquentes. Nous créons donc un climat où les tempêtes comme Haiyan pourraient devenir normales dans le futur. Si des vents à 300 km/h ne sont pas suffisants pour lancer un cri d’alarme, alors notre monde est sourd. Dans les jours à venir, nous verrons la réalité à laquelle font face les régions les plus vulnérables ; nous verrons aussi l’héroïsme et la détermination de ceux qui souhaite reconstruire un monde plus sûr et plus fort.
Dans un article du Sun-Star, un site d’information philippin, l’alliance des activistes du climat « Aksyon Klima Pilipinas » a déclaré : « La Conférence de Varsovie devra aboutir a des vrais avancées pour doter le fonds pour le climat et pour réduire nos gaz à effet de serre ».
Voilà donc la question qui se pose aux parties réunies à Varsovie : allons-nous les entendre et faire tout ce que nous pouvons pour les aider ?

Voir la totalité du bulletin Eco réalisé par le Réseau Action Climat
http://www.rac-f.org/IMG/pdf/ECO1-COP19.pdf  

Avant et après...Photos
http://www.theguardian.com/world/gallery/2013/nov/11/typhoon-haiyan-before-and-after  

Fossile du jour (12/11/13)
http://www.rac-f.org/IMG/pdf/ECO2-COP19.pdf  

Nous étions nombreux à penser que la position du gouvernement australien à la COP19 ne pouvait pas s’empirer : il a démantelé son Ministère sur le changement climatique, il a aussi débarqué son Ministre du climat et il a annoncé son intention de supprimer sa taxe carbone pendant le déroulement de la COP.
Mais nous avions tort !
Hier, les médias australiens ont révélé qu’à Varsovie, l’Australie ne soutiendra pas de nouveaux engagements financiers pour le climat, au-delà des engagements pris par le pays au titre des financements précoces. Cela propulse donc l’Australie au rang de vainqueur du premier Fossile du jour ! Tout cela a lieu malgré les terribles conséquences du typhon aux Philippines, un voisin « pacifique » de l’Australie, qui a besoin de financements internationaux pour faire face aux conséquences présentes et à venir des changements climatiques. Cela montre bien à quel point l’Australie est loin de saisir tout l’enjeu des financements climatiques.


Pour marquer notre solidarité avec le peuple Philippin nous vous proposons de cibler le secrétariat de La CCNUCC ( Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques ) et la Délégation permanente de l'Australie auprès de l'UNESCO

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur

Je tiens à manifester ma solidarité avec le peuple philippin victime du typhon Haiyan

Les Parties devront repartir de cette COP 19 avec la commande précise pour construire leurs engagements post-2020 dès 2014. Ils doivent aussi étudier les réductions d’émissions encore manquantes d’ici à 2020.
Varsovie doit impérativement déboucher sur des annonces financières jusqu’en 2015 et une trajectoire claire sur comment atteindre 100 milliards de dollars en 2020 – si on veut répondre aux besoins des pays en développement et pour recréer la confiance dans un accord sur le climat.
Veuillez croire, Madame, Monsieur, en ma vigilance sur vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

8 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

pour le bordel climatique cherchez plutôt du côté des chemtrails ou encore de la technologie haarp

marie
Le 16/12/2013 à 13:47:35

Climat: les grandes ONG quittent la conférence de Varsovie
Les grandes ONG environnementales, comme Greenpeace et le Fonds mondial pour la nature (WWF), ont annoncé jeudi qu'elles quittaient la conférence climat de Varsovie, la veille de sa clôture officielle, car elle "ne débouche sur rien".

Alain Uguen
Le 21/11/2013 à 15:03:50

Il existe des solutions simples méprisées : Nous pouvons en Europe? aux USA, Japon, Chine et au Canada réduire de 45% notre consommation d'énergie fossile, et donc notre production de CO2, qui sert à nous chauffer ou climatiser, avec la chaleur solaire de l'été stockée pour l'utiliser à nous chauffer en hiver, comme fonctionnel depuis 2007 à Drake Landing Solar Community  www.dlsc.ca.   lire :  www.dlsc.ca/DLSC_Brochure_f.pdf.   On peut ainsi chauffer des vieilles maisons, sans les reconstruire, avec un peu d'imagination et de recherche pour diminuer le prix de cette solution, à l'usage, gratuite perpétuellement, sans aucune pollution de CO2,sans nucléaire, sans particules et fumées. Cette vraie solution simple , de réduction forte du CO2 pour se chauffer est totalement méprisée et négligée, en particulier en France au profit du nucléaire. Nous Français avons une lourde responsabilité avec nos choix énergétiques absurdes, dans le réchauffement climatique qui est en train de devenir inéluctable, comme le réchauffement passé entre moins 18000 ans et moins 6000 ans avec une remontée des mers de 120m, totalement inéluctable. Il reste une remontée des mers inéluctable, impossible à stopper, de 70m dans le futur, si nous continuons à multiplier le CO2, en fondant tout le Groenland et l'antarctique !! Le climat de la terre est devenu instable sur les 3 derniers millions d'années, même sans changement fort du CO2, oscillant entre chaud et glaciations, et donc notre multiplication du CO2 va faire exploser le réchauffement en fondant toutes les calottes glacières, de façon inéluctable, même en supprimant le CO2 actuel !!

etechaudhiver
Le 18/11/2013 à 14:59:44

D'accord avec les commentaires d'Isa. Dommage que le texte de la cyberaction évoque une "trajectoire claire" pour les objectifs financiers et pas pour les objectifs de réduction d"'émissions".

annidch
Le 18/11/2013 à 12:48:10

Naderev Sano a entamé le 12/11/2013 une grève de la faim.
Il réclame une aide financière pour son pays ainsi que pour tous les pays du Sud qui en auraient besoin pour faire face aux dérèglements climatiques.
Mais par-dessus tout, et cela me semble le plus important, il dénonce le manque d'initiatives CONCRETES et évoque le fait que la gestion du fond Climat n'est pas ce qu'elle devrait être.
Je trouve que cette pétition n'est pas adaptée, et même contre-productive.
Elle devrait soutenir les déclarations de N.Sano qui font le tour du problème et non pas insister avant tout sur les contributions financières, ce qui entretient un système inefficace qui tourne en rond.
Avant même de mettre la main la poche, il est impératif que les états appliquent une politique écologique réelle et efficace.
Ce qu'ils ne semblent pas prêts à faire.
C'est ce qu'à compris N.Sano, à son grand désespoir.

Isa
Le 16/11/2013 à 10:57:32

Si j'ai bien compris, il y a la création d'un "fond climat" d'un côté, et la poursuite des politiques polluantes dévastatrices de l'autre. Le "fond climat" servirait-il à donner bonne conscience à tous ces pays hypocrites et irresponsables, qui en fin de compte n'obéissent qu'à la loi du plus fort ? Le "fond climat", alimenté par l'argent public (encore...), pendant que les gouvernements ouvrent grand la porte à des intérêts privés et pollueurs... Le "fond climat", concept noble mais dévoyé, comme d'habitude, qui sera géré en toute transparence, n'en doutons pas...

isa
Le 14/11/2013 à 15:14:25

Bonjour, je souhaiterais que mon modeste don soit utilisé pour les Phiippines.

Merci!

JC
Le 12/11/2013 à 18:02:32

un apport intéressant de Naomi Klein sur le sujet du changement climatique :


http://www.legrandsoir.info/comment-la-science-nous-appelle-tous-a-la-revolte-new-statesman.html  
Révolte , oui , par les actions individuelles et collectives que chacun peut mettre en place !

anne jordan
Le 12/11/2013 à 17:38:07

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !