image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Libérez les activistes de Greenpeace

Mise en ligne du 20/09/2013 au 20/12/2013

Le 18 septembre au matin, deux activistes de Greenpeace International ont été arrêtés alors qu'ils protestaient contre les projets de forages en Arctique sur une plateforme de Gazprom, la Prirazlomnaya, en mer de Pechora. Ils ont été détenus sur un bateau des autorités russes pendant une nuit, sans que les charges retenues ne soient clairement énoncées, et sans représentant légal.

Bilan de la cyberaction :

6515 participants

Nous venons de l’apprendre : le décret d’amnistie qui doit être voté mercredi après-midi par la Douma inclut les 30 de l’Arctique !

La situation est quelque peu exceptionnelle puisque ne peuvent, en théorie, être amnistiés que les individus qui ont déjà été condamnés, ce qui n’est pas le cas des 30 de l’Arctique. Ils sont accusés de hooliganisme, mais n’ont pas été condamnés par un tribunal russe. Le décret d’amnistie a donc nécessité un amendement incluant les personnes accusées, mais non condamnées, comme c’est le cas pour les 30 de l’Arctique.

Dès que le décret d’amnistie aura été voté, la procédure judiciaire à leur encontre sera définitivement terminée et les charges de hooliganisme qui pèsent sur eux seront abandonnées. Ils pourront quitter le pays et rejoindre leurs proches dès qu’ils auront obtenus le visa de sortie.

Nous ne pouvons masquer un certain soulagement, mais nous sommes loin de la célébration. Les 30 de l’Arctique n’auraient jamais dû être confrontés à cette situation, accusés de hooliganisme et détenus en prison pour un crime qu’ils n’ont pas commis.

Présentation de la cyberaction :

Le jour suivant, 19 septembre, la garde russe a, de manière totalement illégale, abordé le navire de Greenpeace, l'Arctic Sunrise, alors qu'il se trouvait en dehors des eaux territoriales russes et a arrêté 30 membres d'équipage, sous la menace d'armes à feu. Demandons la libération immédiate des activistes et membres d'équipage, le retrait des forces russes du bateau, et un arrêt des forages en Arctique.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur l'Ambassadeur,

Je demande la libération immédiate des activistes de Greenpeace et membres d'équipage.

Dans cette attente, Je vous prie de croire, Monsieur l’Ambassadeur, en l’assurance de ma respectueuse considération.

 

19 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Bonjour

Le groupe local GreenPeace 66 organise une manifestation à Perpignan, comme beaucoup d'autres villes en France et dans monde le même jour la même heure.
nous espèrons que nous serons nombreux mais pour cela nous avons besoin de vous
Ce qui se passe nous parait suffisamment important et grave pour faire circuler l'info et se rassembler le plus largement possible.
SVP faites passer le message le plus possible...

cordialement
SOLANGE SIMON
ANNE ARENAS





RASSEMBLEMENT SAMEDI 05 OCTOBRE QUAI VAUBAN à PERPIGNAN

à 15H





Vous savez peut être déjà que 30 activistes Greenpeace sont retenus en Russie, suite à l’arraisonnement de l’Artic Sunrise par un commando héliporté des garde-côtes russes. Arrêtés le 21 septembre pendant une action visant une plate-forme pétrolière située en Arctique, ils sont actuellement en détention le temps de l’enquête pour acte de piraterie.

La justice russe a prononcé ce mercredi 2 octobre les premières inculpations pour piraterie à l’ encontre des 30 militants de GP : nous avons appris dans la journée que 5 militants avaient été inculpés de piraterie en bande organisée , un crime passible de 15 ans de prison.

GP estime qu’ il s’agit de la menace la plus sérieuse contre l’activité pacifique de l’ association depuis l’épisode du Rainbow Warrior coulé en 1985 par les services secrets français lors d’ une campagne contre les essais nucléaires en Polynésie.

« Trois décennies plus tard les militants de l’Arctic Sunrise se sont élevés contre l’ industrie pétrolière et risquent maintenant une lourde peine dans une prison russe. »

Nous lançons un appel à l’opinion publique pour réclamer leur libération . Selon les juristes du droit international les accusations de piraterie à l’encontre de Greenpeace sont infondées et illégales.

VENEZ LES SOUTENIR !

NOUS DEMANDONS LEUR LIBÉRATION

contacts: Solange: 0610734342 Anne: 0637250108

groupe local GreenPeace 66
Le 04/10/2013 à 14:33:53

Alors j'ai signé contre les arrestations illégales (j'avais déjā signé sur le site de Greenpeace), mais il est urgent de signer aussi pour demander la suppression du droit de véto des 5 puissances qui l'exercent ā l'ONU, contre le principe de démocratie, au mépris des droits des 188 autres :
https://secure.avaaz.org/po/petition/FOR_AN_EFFECTIVE_WORLD_RULE_BY_THE_UN_PARA_UM_EFETIVO_GOVERNO_MUNDIAL_DA_ONU/?thzTibb  

climatosceptique
Le 30/09/2013 à 18:33:10

La crainte d'un réchauffement climatique est un délire créé par M.Thatcher pour développer le nucléaire. Voir le film 'La grande arnaque du réchauffement climatique' sur youtube.

climatosceptique
Le 29/09/2013 à 17:36:00

30 militants de Greenpeace détenus en Russie, dont un citoyen français

Hier, au tribunal de Mourmansk en Russie, 6 juges ont auditionné les 30 membres d’équipage et militants de l’Arctic Sunrise jusque tard dans la soirée. Aucune charge n’a formellement été retenue contre eux, mais les 30 sont maintenus en détention préventive en attendant les conclusions de l’enquête pour piraterie. 22 sont placés en détention pour une durée de 2 mois et 8 passeront à nouveau devant le juge dans 3 jours.

Nous rejetons fermement les accusations de piraterie et demandons la libération immédiate de nos membres d’équipage. Se battre pour le climat n’est pas un crime !

Alain Uguen
Le 28/09/2013 à 12:21:17

Mise à jour du 26 septembre : Les militants de Greenpeace détenus a Mourmansk ont été auditionnés un par un par un tribunal russe.
A l’heure où nous écrivons ces lignes, 15 de nos membres ont été placés en détention pour une durée de 2 mois en attendant les conclusions de l’enquête pour piraterie, et 8 des militants seront entendus dans 3 jours.
Le tribunal de Mourmansk a mollement justifié ces détentions : possible poursuite des activités criminelles, possible destruction de preuves et possible fuite du pays. Beaucoup de suppositions. Peu de certitudes. Ceci semble justifier 2 mois de prison pour les autorités judiciaires russes.

Il y a parmi les personnes retenues un ressortissant français, Francesco Pinasu. Francesco est un homme de 38 ans engagé pour Greenpeace et dans la protection de l’environnement depuis très longtemps. Foncièrement pacifiste et non-violent, il a milité en tant que bénévole pour le groupe local de Greenpeace à Paris. C’est cet été qu’il a embarqué sur l’Arctic Sunrise pour la campagne pour la protection de l’Arctique, pour tenter d’empêcher des compagnies comme Gazprom ou Shell de forer dans cet environnement si fragile.


Appel à mobilisation : vendredi 27 septembre 2013 – 15h, à l’ambassade de Russie à Paris.
40-50, boulevard Lannes – 75116 Paris. Rejoignez-nous ! Soutenez les militants de Greenpeace détenus en Russie et réclamez leur libération immédiate.

Alain Uguen
Le 27/09/2013 à 09:22:48

Dans la nuit du 24 au 25 septembre, les militants de l’Arctic Sunrise ont été placé en détention préventive dans différents centres de rétention du comité d’investigation russe.

Cinq d’entre eux ont été soumis à un interrogatoire en présence d’un représentant légal, mais nous ne connaissons toujours pas les charges qui sont retenues contre eux et le reste de l’équipage.

Vladimir Poutine s’est exprimé sur la situation lors du Forum International sur l’Arctique en affirmant que « les activistes de Greenpeace n’étaient pas des pirates mais ont enfreint le droit international », en plus d’avoir mis l’environnement en danger (!)
Kumi Naidoo, directeur général de Greenpeace International, accueille favorablement la déclaration de Poutine concernant les accusations de piraterie mais reste ferme quant à la nature de l’action des militants de Greenpeace. Leur dessein était et a toujours été de manifester de manière pacifique contre les forages en Arctique de Gazprom.

Rappelons que la plateforme Prirazlomnaya de Gazprom est la première à effectuer des forages en Arctique dans un but commercial, profitant ainsi de la fonte des glaces pour alimenter des activités économiques contribuant elles-mêmes au réchauffement climatique et à la fonte des glaces.

La réaction démesurée des autorités russes ne doit pas faire perdre de vue la nature profonde de nos actions : protection de l’environnement et pacifisme.

un anonyme
Le 26/09/2013 à 10:01:13

Plus d'infos : taper "RTS Info l'équipage du navire de Greenpeace mis en détention en Russie" ou  www.rts.ch/info/monde/5241003-l-equipage-du-navire-de-greenpeace-mis-en-detention-en-russie.html.  

En théorie, l'équipage risque 15 ans de prison pour acte de piraterie.

isa
Le 25/09/2013 à 18:00:59

Cette intervention par pétition est trop courte
Elle met le doigt sur une réalité qui va aller en empirant: certaines personnes(dirigeants de Gazprom--> cherchez qui exactement en tant que tyran de tout un peuple)s'arrogent le droit d'arréter sans avocat, ni juge, or des plus élémentaires régles de droit international et de respect des personnes, d'autres personnes qui les génenet dans des leurs combines crapuleuses destinées à faire des profits sur la vie de milliards d'autres gens... Et je ferai remarquer que nos dirigeants français et nos médias françaises restent largement "muettes" devant ce scandale honteux comme par hasard. On préfère nous enfumer avec des pseudos bagarres de partis plutôt que de nous parler des vrais dangers que nous encourons... C'est pourquoi j'aurais aimé une pétition plus détaillée en termes des droits de l'homme car il s'agit bien de cela : une atteinte aux droits de l'homme encore une fois par une multinationale aux ordres d'une sorte de "dictateur" très malin qui doit bien rigoler de constater combien il enfume les dirigeants dits d'un monde démocratique...

AUTHIE
Le 25/09/2013 à 15:07:54

Polémiquons dans nos fauteuils pendant que des militants courageux se font peut-être torturer !
Greenpeace existe depuis longtemps et ils ont toujours été crédibles et honnêtes dans leurs actions.
C'est Mitterrand en son temps qui a donné l'ordre aux services secrets français de plastiquer le bateau de Greenpeace de l'époque, le Rainbow Warrior. Ce n'est pas Greenpeace qui s'est rendu coupable d'acte terroriste, c'est le gouvernement français.
C'est à nouveau le même problème avec le gouvernement russe : un état anti-démocratique à la solde des lobbies qui utilise la force pour faire taire les gêneurs, en l'occurrence les militants de Greenpeace.
Greenpeace a déjà fait beaucoup pour l'environnement, les animaux et gens,en prenant toujours beaucoup de risques.
La preuve qu'il ne faut pas baisser les bras face à des puissances qui peuvent sembler écrasantes.
Par notre signature, aidons ces militants qui se mettent en danger pour défendre notre qualité de vie et préparer un avenir digne de ce nom !

isa
Le 25/09/2013 à 09:47:23

bonjour
c'est sur c'est mieux de manifester contre le gaz de schiste en france , pres de chez nous , mais quand c'est en arctique, les gens en on rien a cirer, pour l'arctique avec l'aide de nos chers chercheurs, vous savez a qui l'on doit l'elevage intensif , les animaux traite aux antibio,apres cela c'est uniquement la faute des eleveurs
des chercheurs qui cherchent on en trouvent,mais des chercheurs qui trouvent on en cherche, je sais elle est connu

sergio69
Le 25/09/2013 à 09:34:15

J'avoue que j'ai du mal à comprendre vos réticences. Je suis même très choquée Il y a urgence. De tous les cotés. Du coté de l'action en arctique et du coté de la libération de ces militants qu'il faut obtenir. Allez sur le site de Greenpeace pour avoir des infos si vous ne savez pas encore de quoi on parle.
La situation est très malheureusement bien assez claire.

mob
Le 24/09/2013 à 22:11:05

Les scandales de ce type ne font que commencer.

En effet, à partir du moment ou des pays comme les USA et (Israel), s'autorisent à violer des lois internationales , à répétition et bloquent ensuite tous les votes, par la mise en oeuvre de leur droit de veto, i n'y a plus rien à faire.

A parti du moment ou les USA s'autorisent des exécutions préventives par drône, sans que jamais les victimes + les victimes collatérales aient été ni entendues, ni condamnées par la justice;
A partir du moment ou ISRAEL s'autorise l'assassinat de scientifiques ou de politiques en IRAN avec la couverture des USA à L'ONU, qui peut accuser les Russes d'abuser du pouvoir qu'ils détiennent, puisque l'occident y compris le gouvernement français couvre les crimes américains et israéliens.

La bêtise est la chose du monde la mieux partagée. que pouvez-vous faire contre la bêtise et le mépris des puissants ? je vais signer la pétition sans aucune illusion.

Gerlac
Le 24/09/2013 à 21:06:27

Je suis toute à fait d'accord avec Jonquille; il faudrait une argumentation approfondie et la séparation de deux sujets.

Sigrun
Le 24/09/2013 à 18:26:25

Comme c'est une cyber @ction chacun peut écrire le message qu'il ou elle souhaite ;o))
Cette cyber @ction a été décidée et mise en ligne vendredi dernier quand nous avons appris la nouvelle alors que je lançais une autre cyber @ction : J'ai fait avec ce que j'avais comme infos
J'ai rajouté depuis des infos prises sur le site de Greenpeace ce matin que j'ai mises dans ces commentaires.

Ces militants ayant été arraisonnés alors qu'ils manifestaient pacifiquement contre les forages en Articque, les deux problèmes sont donc liés. Il nous a d'autant moins semblé incohérent de les lier aussi dans le message que nous avons par ailleurs une pétition
Arctique réserve naturelle consacrée à la paix et à la science
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/arctique-reserve-naturelle-consacree-paix-science-489.html  
Mais encore une fois chacun écrit ce qu'il veut : notre proposition de message n'est qu'une proposition.
Alain Uguen

Alain Uguen
Le 24/09/2013 à 14:57:10

d'accord avec Geo-Geo et Jonquille, cette cyber-action ne me semble pas valide en l'état.

laurence
Le 24/09/2013 à 14:46:46

"La Convention des Nations unies sur le droit de la mer autorise les bateaux étrangers à naviguer sans entrave dans les ZEE d’un autre État. La Convention des Nations unies sur le droit de la mer liste deux raisons d’abordage d’un navire : 1) suspicion de violation de la législation sur la pêche. 2) des preuves substantielles de pollution à l’environnement marin."
Ces 2 raisons ne sont pas valables, car Greenpeace ne pollue pas ( ce sont les autres qui polluent! )et ils ne pêchent pas non plus donc les russes n'avaient aucune raison valable de les arrêter.
Les gouvernements russes et français ne supportent pas les écologistes et tout ce qui a trait à la défense de l'environnement.
Il n'y a jamais eu autant de CRS et gardes mobiles qu'à NDDL où Ayrault veut construire "son" aéroport quitte à détruire 2000 ha de zones humides et agricoles. c'est scandaleux, les politiques se moquent de détruire la planète, ce sont les futures générations qui vont trinquer le plus.
Là, Poutine peut bien s'entendre avec Hollande !

melba
Le 24/09/2013 à 14:15:08

A tout le moins faudrait-il séparer les deux problèmes :

- protestation contre l'abordage illégal du bateau,

- protestation contre les forages dans l'Arctique.

Ces sont deux questions de nature complètement différente.

Geo-geo
Le 24/09/2013 à 14:13:52

Sans nouvelle de l’équipage depuis l’abordage de l’Arctic Sunrise par les autorités russes, nous apprenons ce matin que le navire a été remorqué jusqu’au port de Mourmansk, en Russie, où il est arrivé à 10h, heure locale.


D’après l’AFP, les membres de l’équipage pourrait être poursuivis pour piraterie en groupe organisé, et ce, indépendamment de leur nationalité.
Les avocats de Greenpeace International demande un contact immédiat avec les membres de l’équipage de l’Arctic Sunrise.

Le 19 septembre, des gardes russes, armés, ont pris d’assaut l’Arctic Sunrise, le brise-glace de Greenpeace International, qui se trouve en mer de Pechora.

Ils ont procédé à l’arrestation des 25 membres d’équipage et activistes qui se trouvaient à son bord à la suite d’une manifestation pacifique menée contre les activités de forage d’une plateforme pétrolière de Gazprom en Arctique.

Mise à jour 20 septembre : Pour libérer nos activistes, pour dénoncer la répression et pour dire haut et fort notre opposition aux forages en Arctique, nous avons besoin de vous. Envoyez un message à l’ambassade de Russie en France !

Au moment de l’abordage, l’Arctic Sunrise se trouvait à une distance de trois milles nautiques de la plateforme Prirazlomnay. Les coordonnées au moment de l’abordage (69-19-53N : 57-16-53E) confirment que le bateau se trouvait au sein de la Zone économique exclusive (ZEE) russe.
La Convention des Nations unies sur le droit de la mer autorise les bateaux étrangers à naviguer sans entrave dans les ZEE d’un autre État. La Convention des Nations unies sur le droit de la mer liste deux raisons d’abordage d’un navire : 1) suspicion de violation de la législation sur la pêche. 2) des preuves substantielles de pollution à l’environnement marin.

<b>Cet abordage des gardes-côtes russes est donc illégal .</b>

Les gardes-côtes ont abordé le bateau de Greenpeace à partir d’un hélicoptère et au moyen de cordes. Ils ont ensuite encerclé les militants, les rassemblant sur l’héliport. D’autres militants enfermés dans la salle de radio ont indiqué avoir vu leurs collègues se faire arrêtés et être maintenus à genoux avec des armes à feu pointés sur eux.

L’ensemble de l’équipage a été arrêté, et nous sommes extrêmement inquiets.
Hier déjà, des militants de Greenpeace ont été arrêtés lors d’une action de protestation sur la plateforme du géant pétrolier russe Gazprom. Voir notre billet : La Russie défend Gazprom au péril de l’Arctique. Deux d’entre eux, Sini et Marco, sont toujours détenus sans inculpation à bord d’un navire des gardes-côtes.

Cet abordage illégal d’un bateau de contestation pacifique montre que le gouvernement russe est prêt à prendre des mesures extrêmes pour dissimuler au public les activité dangereuses auxquelles se livre Gazprom en Arctique. Greenpeace est une organisation pacifique. Ce niveau d’agression n’est en rien proportionné avec la nature de nos actes.

le site de greenpeace
Le 24/09/2013 à 11:53:07

Je suis gênée pour signer cette pétition, trop pauvre en information sur ce qui s'est vraiment passé. Je préfère signer après information claire du contexte de l'action et non par réaction "automatique". Surtout quand on se trouve dans des eaux polaires aux frontières sous tension.
Et la lettre faite à l'Ambassadeur ne s'appuie sur aucune argumentation ... Pour moi elle est à refaire !

jonquille
Le 24/09/2013 à 11:38:37

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !