actualité écologie

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

victoire pour Gabriel Dufils

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

La Terre vue depuis l’espace

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Les 10 jours verts Transacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : La vérité sur le fracking

Mise en ligne du 06/09/2013 au 11/10/2013

Le Parlement européen devait se prononcer le 11 septembre sur la révision de la directive "Etude de l'impact environnemental" et en particulier sur les propositions du rapporteur Zanoni adoptées en juillet dernier par la Commission "ENVI"* pour introduire dans la directive l'obligation d'étude d'impact environnemental pour les projets d'exploration et d'extraction d'hydrocarbures non conventionnels.

les eurodéputés ont décidé de reporter le vote sur la révision de la directive 2011/92 traitant de l'évaluation des incidences de certains projets publics et privés sur l'environnement. Compte tenu de la préparation d'une législation européenne sur les hydrocarbures non conventionnels, ce vote était particulièrement suivi par l'exécutif européen puisque les parlementaires européens envisagent d'amender la directive 2011/92 pour imposer une étude d'impact environnemental préalablement à la réalisation de travaux d'exploration et d'exploitation d'hydrocarbures non conventionnels.

"Les députés ont souhaité qu'au préalable, un débat en séance plénière ait lieu, en présence de la Commission européenne et de la Présidence du Conseil", indique le Parlement, précisant que le vote sera inscrit à la session d'octobre.
Nous avons donc prolongé la date de fin de cette cyber @ction.

Bilan de la cyberaction :

5058 participants

Les activités d'exploration et d'extraction d'hydrocarbures non conventionnels par fracturation hydraulique devront "obligatoirement" faire l'objet d'une étude d'impact environnemental, a déclaré le Parlement européen mercredi 9 octobre. Le texte doit toutefois être ensuite retenu par les Etats membres.

Les eurodéputés étaient appelés à se prononcer sur la révision d'une loi européenne vieille de vingt ans se rapportant à l'évalutaion des incidences environnementales de certains projets publics et privés. Ce texte concerne des projets très divers, allant de la construction de ponts, de ports et d'autoroutes, en passant par les décharges de déchets, jusqu'aux élevages intensifs de poulets ou de porcs.

Quant au gaz de schiste, les parlementaires ont affirmé qu'une étude d'impact serait obligatoire en cas de fracturation. "La fracturation hydraulique suscite des inquiétudes", a reconnu l'eurodéputé italien Andrea Zanoni, qui sera chargé de négocier avec les représentants des 28 Etats membres la révision de la directive européenne. "C'est une vraie avancée qui vient confirmer que cette technologie risquée doit être interdite", s'est félicitée l'élue verte française Sandrine Bélier, qui a également dénoncé "la pression des lobbies des industries pétrolières et gazières et de quelques Etats membres".

"L'Europe est à la pointe en matière de politiques publiques environnementales dans le monde et elle doit le rester", a approuvé l'eurodéputé socialiste Gilles Pargneaux, membre de la commission de l'environnement. "Pour une fois, l'intérêt général a gagné", s'est réjouie de son côté Corinne Lepage, eurodéputé libérale française.

"UN FARDEAU SUPPLÉMENTAIRE", SELON LE PPE (CENTRE DROIT)

Le Parti populaire européenn (PPE – centre droit) a au contraire dénoncé "une pression supplémentaire sur les entreprises en ces temps économiquement difficiles". "On ne peut pas ajouter un fardeau supplémentaire pour les entreprises qui sont les plus gros fournisseurs d'emplois dans l'UE", a insisté l'élue conservatrice espagnole Cristina Gutiérrez-Cortines. C'est "irresponsable", a-t-elle estimé.

La législation actuellement en vigueur couvre les projets liés au gaz naturel à partir d'un débit journalier estimé à 500 000 mètres cubes par jour. Or les rendements des forages de gaz de schiste étant souvent inférieurs et réalisés par fracturation de la roche, ces exploitations ne sont pas systématiquement soumises à une évaluation des incidences environnementales.

Si le texte approuvé par le Parlement européen est retenu par les Etats membres, l'évaluation sera obligatoire, quelle que soit la quantité extraite d'hydrocarbures non conventionnels (gaz et pétrole de schiste, gaz de houille, etc.), qu'il s'agisse de projets d'exploration ou d'extraction, pour la phase où la technique de fracturation hydraulique est mise en œuvre.

Les parlementaires européens se sont également prononcés en faveur de mesures pour empêcher les conflits d'intérêt entre les maîtres d'ouvrage et les personnes menant les études et pour que le public soit informé et consulté sur le déroulement des projets.

Présentation de la cyberaction :

Ci-joint la lettre que nous avons tricotée (vous l'adaptez si c'est une signature individuelle ou collective) pour l'adresser à partir de lundi et massivement aux parlementaires européens, en particulier ceux du groupe libéral (EPP). Avec quelques-un d'entre eux, la majorité du Parlement pourrait aller dans le bon sens.
Ci-joint également une image préparée par nos amis de FoEE
Faites circuler !
Cordialement,
Vincent Espagne

Pour ne pas envoyer à des milliers d'exemplaires un texte trop long, nous vous proposons d'ne signer une version plus courte.

Alain Uguen
Association Cyber @cteurs


Objet : Session plénière du Parlement du 11 Septembre 2013 - Vote du rapport Zanoni pour la révision de la Directive sur l'évaluation de l'impact environnemental (EIE).

Mr (Mme) (Nom), membre du Parlement Européen,
Le 11 septembre prochain, vous aurez à vous prononcer sur les propositions de modification de la directive « Etude d’impact environnemental » (EIE). J’espère (nous espérons) bien que vous adopterez les propositions de votre collègue-rapporteur de la Commission Environnement, Andrea Zanoni, adoptées le 11 juillet dernier par une grande majorité de vos collègues (49 – 13) de la Commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire (ENVI).

La Commission ENVI a notamment adopté des propositions pour adopter la directive EIE à l’émergence d’un de nouvelles activités industrielles, notamment des projets d’exploration et d’extraction d’hydrocarbures non conventionnels en Europe : gaz et pétrole de schiste, gaz de houille.

Les impacts sur l'environnement, la santé et le climat associés à la fracturation hydraulique - technique utilisée pour explorer et extraire des hydrocarbures non conventionnels - ont été bien documentés avec l’exploitation du gaz de schiste commencée il y a une dizaine d'années aux États-Unis. Les propositions du rapport Zanoni permettent de prendre les mesures nécessaires pour ne pas répéter les erreurs observées aux Etat Unis.

Je vous demande (nous vous demandons) respectueusement de soutenir les amendements 311, 542 et 793, ce dernier ajoutant les activités d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels à la liste de l’Annexe I de la directive.
Ces propositions de modifications suivent les recommandations fortes, adoptées l’année dernière par le Parlement Européen lors du vote des deux rapports sur le gaz de schiste.

Avec le rapport de Mr Sonik (EPP), « Impacts environnementaux des activités d’extraction du gaz de schiste et huile de schiste », le Parlement Européen a appelé à «une introduction des projets nécessitant l’usage de la fracturation hydraulique dans l’Annexe I de la Directive Etude d’Impact Environnemental ».

Dans le rapport d’opinion de Mme Tzavela (EFD), « Industrie, Energie et autres aspects des gaz et huile de schiste », le Parlement Européen a clairement recommandé qu’une « étude d’impact environnemental obligatoire » soit menée au cours de la procédure d’autorisation et d’octroi de licence, qui serait « le meilleur moyen d’assurer une participation effective et opportune des communautés locales ».

Ces modifications sont cruciales, la version actuelle de la directive ne garantissant pas la mise en œuvre obligatoire et systématique d’étude d’impact environnemental avant le début de projets d’exploration et d’extraction d’hydrocarbures non-conventionnels :
Parce que ces projets ne génèrent au mieux qu’une production journalière de 115 000 à 250 000 m3de gaz, ils n’atteindront jamais la limite de production journalière de 500 000m3 de gaz fixée par la directive actuelle et ne peuvent, par conséquent, faire l’objet d’une EIE obligatoire et systématique.

Parce que les forages profonds et la fracturation hydraulique sont des techniques utilisées dès les phases exploratoires, ces dernières doivent également être comprises dans les activités faisant l’objet d’une EIE.

Le développement de l’industrie du gaz de schiste aux Etats Unis et un bilan environnemental plus que médiocre nous apprennent que :
Il est essentiel d’effectuer des études comparatives – en contrôlant spécifiquement en amont la qualité de l’air, de l’eau et des sols – afin de pouvoir établir un lien causal entre les activités industrielles et les cas de contamination de l’eau et/ou pollution de l’air autour des sites de forage.

Le développement d’activités industrielles de cette ampleur ne peut se faire sans le consentement des populations vivant autour des possibles sites de forage.

Si des activités d’extraction d’hydrocarbures non-conventionnels devaient se produire en Europe sans qu’une législation adaptée soit mise en place au préalable, cette industrie répèterait les erreurs que celles commises aux Etats-Unis, avec les mêmes conséquences dramatiques pour le climat, l’environnement et la santé des populations. J’estime (Nous estimons) qu’il est essentiel que ces proposition de modifications reçoivent un solide soutien. Je compte (nous comptons) donc sur vous pour représenter mon point de vue à ce sujet pour le bien de notre circonscription et pour l’Europe toute entière.

Avec mes (nos) sentiments respectueux.
(Signature).




Amendement 31 : 23 bis (nouveau). Les seuils de production prévus pour le pétrole et le gaz naturel à l'annexe I de la directive 2011/92/UE ne tiennent pas compte des spécificités des niveaux de production quotidienne des hydrocarbures non conventionnels, qui sont souvent extrêmement variables et inférieurs. Dès lors, malgré leurs incidences sur l'environnement, les projets concernant ces hydrocarbures ne sont pas soumis à une évaluation obligatoire des incidences. Au titre du principe de précaution, comme l'exige la résolution du 21 novembre 2012 du Parlement européen sur les incidences sur l'environnement des activités d'extraction de gaz de schiste et de schiste bitumineux, il convient d'inclure les hydrocarbures non conventionnels (gaz et schiste bitumineux, gaz de réservoir étanche, méthane de houille), définis en fonction de leurs caractéristiques géologiques, à l'annexe I de la directive 2011/92/UE, indépendamment de la quantité extraite, de sorte que les projets concernant ces hydrocarbures soient systématiquement soumis à une évaluation de leurs incidences sur l'environnement.

Amendement 54 : Article 3. b) les terres, le sol, le sous-sol, l'eau, l'air et le climat;

Amendement 79 : Annexe 1 – 14 bis (nouveau) : Exploration, évaluation, extraction de pétrole et/ou de gaz naturel piégé dans des couches de schiste gazeux ou dans d'autres formations rocheuses sédimentaires dont la perméabilité et la porosité sont égales ou inférieures, indépendamment de la quantité extraite.14 ter (nouveau) : Exploration et extraction de gaz naturel à partir de gisements de houille, indépendamment de la quantité extraite.

La lettre qui a été envoyée :


Le 11 septembre prochain, vous aurez à vous prononcer sur les propositions de modification de la directive « Etude d’impact environnemental » (EIE). J’espère bien que vous adopterez les propositions de votre collègue-rapporteur de la Commission Environnement, Andrea Zanoni, adoptées le 11 juillet dernier par une grande majorité de vos collègues (49 – 13) de la Commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire (ENVI).
Les propositions du rapport Zanoni permettent de prendre les mesures nécessaires pour ne pas répéter les erreurs observées aux Etats Unis. Je vous demande respectueusement de soutenir les amendements 311, 542 et 793, ce dernier ajoutant les activités d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels à la liste de l’Annexe I de la directive.
Ces propositions de modifications suivent les recommandations fortes, adoptées l’année dernière par le Parlement Européen lors du vote des deux rapports sur le gaz de schiste.
Si des activités d’extraction d’hydrocarbures non-conventionnelles devaient se produire en Europe sans qu’une législation adaptée soit mise en place au préalable, cette industrie répèterait les mêmes erreurs que celles commises aux Etats-Unis, avec les mêmes conséquences dramatiques pour le climat, l’environnement et la santé des populations. J’estime qu’il est essentiel que ces propositions de modifications reçoivent un solide soutien. Je compte donc sur vous pour représenter mon point de vue à ce sujet pour le bien de notre
circonscription et pour l’Europe toute entière.
Avec mes sentiments respectueux.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

18 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

@ Isa : c'est gentil, mais excessif. On peut tous se réjouir d'être des milliers de personnes à réagir pour combattre les inconscients qui sabotent notre planète et la Démocratie.
S'il y a une personne à remercier sur ce site, c'est bien Alain Uguen pour l'avoir mis en place.
Et oui, tout le monde doit pouvoir s'exprimer, même les inconscients et le lobby de la mauvaise foi.
Nous formons tous, ici, un lobby puissant : celui de la raison.

Lionel OUTRIGGER
Le 28/09/2013 à 15:16:45

Pour un Global Frackdown!

Journée Internationale pour stopper la fracturation hydraulique

Le 19 octobre 2013
http://www.globalfrackdown.org/  

Alain Uguen
Le 27/09/2013 à 15:46:02

A lire le Nexus d'octobre sur la question.
Très pertinent.

sophie
Le 17/09/2013 à 21:47:30

Merci Lionel de remettre les choses à leur place.
Le dada de certains est de tirer à vue sur les pétitions, en particulier anti gaz de schiste et anti OGM.
Excentricité ou lobbyisme?
Laisser faire au nom de la libre expression ? Oui, à condition que de gens comme vous interviennent. Je ne suis pas pour laisser un boulevard à des commentateurs suspects pilonnant les pétitions à coup d'infos et de tactiques de communication suspectes.

isa
Le 16/09/2013 à 13:15:40

@ Chantal :
Concernant les 2 ou 3 forages non conventionnels qui auraient été faits en France et qui n'auraient entraîné aucun souci, il faut savoir que le gainage en ciment et acier qui est censé protéger les couches superficielles et les nappes phréatiques ne durent pas éternellement, voire même très peu de temps dans de trop nombreux cas.

Truthland concerne certainement les trop rares cas où les gainages n'ont pas encore présenté de fissures.
Et puis pourquoi chercher l'information là où elle a le moins de chances d'être fiable ? Cela ne me rassurerait aucunement de demander à un serveur au restaurant si les huîtres qu'il propose sont exemptes du virus de l'hépatite A !

Le lien que vous nous proposez sur la conférence d'Etienne Klein, que j'admire beaucoup, est plus intéressant.
D'abord, il est directeur de recherche au CEA, Commissariat à l'Energie Atomique ET des énergies renouvelables (appellation changée sous le règne de notre ancien Président). Il ne s'agit pas là d'un libellé fallacieux, la recherche sur les énergies dites renouvelables y sont menées rondement :
http://www.cea.fr/energie/energies-climat-les-defis-de-la-recherche/les-energies-alternatives-au-cea  
Le CEA prévoit un taux de 23% de ces nouvelles énergies à l'horizon 2020 et 70% en 2050 (ou 2100, je ne m'en souviens pas très bien) avec disparition totale des énergies fossiles (ce qui va vous faire plaisir, Chantal, j'en suis sur), le reste étant fourni par le nucléaire.

Et oui, fini la combustion découverte par les hommes préhistoriques, et vive la recherche sur la dynamique des fluides (utile aux éoliennes, mais aussi, malheureusement, à l'armement comme pour les torpilles à cavitation filant à plus de 500 km/h sous l'eau. Le CEA travaille aussi pour la Défense), sur l'électro-magnétisme et le domaine du quantique, etc, pour lesquelles la France avait pris beaucoup de retard. Ce mouvement, vous l'aurez compris, est inéluctable.

Dans son exposé, dont vous nous avez gentiment fourni le lien, Etienne Klein dit avoir été choqué par une couverture du Times annonçant "The end of the war" grâce à l'exploitation du gaz de schiste. Ainsi, il n'y aurait plus de guerres pour convoiter le pétrole, puisqu'on l'a chez nous. Il affirme que ce désir de vouloir brûler tous ces combustibles fossiles en toute connaissance de cause de la problématique est un mépris souverain pour le changement climatique, et je vous conseille à tous d’écouter le passage où il a reconnu s’être énervé tout récemment contre les climatosceptiques.

Pour les terres rares, il considère effectivement que leur rareté (là, il se trompe. Depuis 2011, on a surproduction, et les occidentaux, qui avaient abandonné l’exploitation à la Chine, comme pour les médicaments, ont rouvert des mines qu’ils avaient fermées) est une problématique pour le développement des énergies (dites) renouvelables, mais au même titre que le sont les déchets nucléaires pour les centrales nucléaires. La problématique des énergies fossiles, elle, est toute autre et totalement inadmissible.

Enfin, dans votre premier post, vous faites une erreur d’interprétation de ses propos. Scientifiquement, une énergie ne se créé pas, on la produit en utilisant des ressources terrestres : le vent (qui est produit par l’énergie solaire), les ressources fossiles (produites aussi indirectement par le soleil qui a alimenté les plantes et les algues qui les ont initialement constituées), le soleil …
Une énergie n’est pas renouvelable dans le sens où une fois qu’elle s’est dégradée en chaleur, mouvement ou autre, elle est perdue et ne peut se reconstituer (principe entropique), et n’a, bien évidemment, pas de couleur. Mais les éoliennes et les panneaux solaires fournissent bien une énergie parfaitement exploitable.
Enfin, il faisait simplement remarquer que l’expression transition écologique recouvrait beaucoup d’avis différents, mais que ça constituait un projet, pour le futur, incontournable.

Donc, une fois de plus, je vous conseille vivement de signer cette pétition !

Lionel OUTRIGGER
Le 15/09/2013 à 23:04:42

Chantal,

Je réponds à ce commentaire qui n'a rien à voir avec le sujet où tu l'as placé.

Les processus démocratiques prennent du temps. Le temps de savoir que le CNTE était créé, de décider collectivement au niveau du Bureau d'y être candidat et de lancer la cyber @ction, le Ministère a sorti sa liste en même temps que nous notre cyber @ction. Il devenait donc inutile de la poursuivre.

Cordialement

Alain Uguen
Le 12/09/13 14:54, chantal. a écrit :

> Il y a quand même un sérieux problème, il faut être présent le jour même de la réception des pétitions et pouvoir y répondre dans la journée.

Alain Uguen
Le 13/09/2013 à 09:09:55

@Chantal :
Vous pensez qu'il faut attendre les problèmes pour réfléchir à la façon de faire demi-tour ? Ou bien vous réalisez qu'on ne pourra pas nettoyer les nappes phréatiques à la serpillère et à la petite cuillère, contrairement à une plage après une marée noire ?

Autret
Le 13/09/2013 à 08:59:31

Voyez-vous, j'estime que pour débattre d'un sujet, il faut impérativement avoir tous les avis. Nous en sommes loin puisque tous les avis vont dans le même sens.

Vous connaissez Gasland, mais combien connaissent Truthland ?
http://www.youtube.com/watch?v=QQSHpVnLjkQ  

Bien sûr le film est financé par Energy in Depth, l'opération de relation publique de l'IPAA qui regroupe la grande majorité des producteurs de gaz naturel aux Etats-Unis. Il est produit par un publicitaire professionnel et promu par une campagne de relation publique mise en oeuvre depuis Washington (source : http://blog.littlesis.org/2012/06/13/fracking-industrys-answer-to-gasland-devised-by-astroturf-lobbying-group-and-political-ad-agency/).  
et cela n'est pas caché :
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.truthlandmovie.com/&prev=/search%3Fq%3Dtruthland%2Bvideo%26client%3Dfirefox-a%26hl%3Dfr%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26biw%3D1272%26bih%3D719  

Ils avaient donc les moyens de faire de la publicité, mais ils ne l'ont pas fait !

Il y a eu et il y a encore divers forage en France, tous basés sur le même principe. Avons-nous eu écho de pollution importante, de malades ? Non ! A l'heure des réseaux sociaux cela se saurait.

Chantal
Le 12/09/2013 à 21:42:04

Il y a quand même un sérieux problème, il faut être présent le jour même de la réception des pétitions et pouvoir y répondre dans la journée.

Reçu hier :
cyberaction N° 567 : Candidature de Cyber @cteurs au Conseil National de la Transition Ecologique
lue seulement maintenant, "Pétition terminée" !

Je n'ai même pas le temps de regarder la e-quotidien puisqu'elle tombe tous les jours.

Chantal
Le 12/09/2013 à 14:54:10

Bonjour,

La majorité du Parlement européen a aujourd'hui décidé le report du vote du rapport de mon collègue Andrea Zanoni.

Nous aurons donc l'occasion de débattre à nouveau de la directive EIE. Mais je tiens déjà à vous remercier de votre message et vous dire que je voterai bien évidemment en faveur de l'inclusion des projets d'exploration et d'extraction des gaz de schiste dans la liste des projets soumis à une étude d'impact environnemental obligatoire.

En d'autres termes, je soutiens, notamment, les amendements 31 et 79 auxquels vous faites références dans votre email.

Par ailleurs, j'ai régulièrement l'occasion d'exprimer mon opposition à la fracturation hydraulique et vous trouverez par exemple ici ma réaction lors d'un vote précédent concernant les gaz de schiste.

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+CRE+20121121+ITEM-006+DOC+XML+V0//FR&language=fr&query=INTERV&detail=3-285-875  

Jean-Luc Bennahmias
Le 11/09/2013 à 17:53:04

Je signe puisqu'il semblerait que l'heure est pour l'instant à une forme de compromis.
Ma position réelle est plus radicale; je suis pour l'abolition du code minier et donc pour l'absence de brèches qui permettront à un moment donné ou à un autre aux intérêts miniers (particulièrement retors) de s'y engouffrer et d'imposer leur dictature(ce qu'ils font déjà plus ou moins d'ailleurs). Je mesure parfaitement la complexité et la difficulté de la transition énergétique, ainsi que la révolution économique et sociale qu'implique le concept de décroissance.
Mais continuer à adhérer à la folie furieuse des marchés financiers et boursiers est suicidaire, même s'ils prétendent sans cesse que la science et la technologie sont là pour régler tous les problèmes et enrichir ceux qui parient là-dessus !
Il est d'ailleurs frappant de constater que les discours du ministre du redressement productif (!)découle directement de ceux tenus par le monde de la finance et de la bourse, de préférence américain.

isa
Le 11/09/2013 à 10:32:32

Incroyable ! C'est vraiment en train de devenir un mouvement mondial !!! :-)
Kilucru ???
Ça fait du bien, non ?

Anibé
Le 10/09/2013 à 23:16:24

grand moment d'émotion hier soir à villeneuve de berg pour la venue de Josh Fox, où j'ai pu me rendre avec les brasseurs de cages et auquel a aussi participé Alain de Montélimar.

une grande salle municipale bien pleine, des centaines de personnes du coin et de toute la région et un accueil triomphal de star américaine à son arrivée pour le remercier de son film gasland qui a beaucoup aidé les campagnes citoyennes contre les gaz de schiste à travers le monde, y compris ici.

Josh Fox a remercié les ardéchois(es) pour leur boulot énorme, en expliquant qu'au pire moment qu'ils avaient en 2011 aux Etats-Unis, où ils étaient le plus déprimés et pensaient que tout était perdu, est arrivée la nouvelle de la loi française qui interdisait la fracturation hydraulique, relançant l'inspiration des américains et aussi ailleurs dans le monde.

c'est ça aussi la mondialisation : la mondialisation des luttes, avec un film américain qui aide une campagne française et une première victoire française qui inspire tout le mouvement à travers le monde! ou comment la résistance ardéchoise devient un problème mondial pour les multinationales de l'énergie!-)

il a rappelé son abattement à la réception de la lettre de la compagnie énergétique au tout début à son domicile, et son sentiment d'impuissance totale, qu'il n'en avait pas dormi pendant trois semaines... et à quel point sa première action était très locale, avec ses voisins, avant de se lancer dans le film puis désormais dans une bien plus grande histoire, le mouvement mondial anti-GDS et au-delà!

il a aussi parlé du sujet de Gasland 2, bien résumé par le titre de l'interview dans la Tribune de Montélimar : "Gaz de schiste et démocratie incompatible", avec cette belle image : les multinationales contaminent la démocratie comme l'exploitation des gaz de schiste contamine l'eau potable, mais si cette eau est irrémédiablement contaminée, la démocratie peut revenir!

l'ambiance des grands jours quand il a harangué la foule en lançant 'vous êtes le gouvernement, vous êtes celles et ceux qui font la loi, et d'ici, vous avez déjà changé le monde!"
"nous construisons le futur et sommes en charge d'écrire le prochain chapitre de l'histoire, de la démocratie".

il a ensuite été fait citoyen d'honneur de la ville de villeneuve de berg, avant la projection de "the sky is pink" :
> http://www.youtube.com/watch?v=fq6eloZi3yI  


et du débat avec la salle.

nous sommes repartis tôt dans la soirée MAIS avant de partir, grâce à l'idée géniale de Franz qui m'a rattrapé alors que je venais tout juste de partir, j'ai pu mentionner notre collectif et offrir à Josh en cadeau un de nos tee-shirts "Frack you!" rouges :
> https://myspace.com/hormones-de-decroissance/mixes/streammix-171207/photo/19809205  

ce à quoi il a répondu : "Frack yourself too!".

il va avoir une surprise quand qqun va lui traduire ce qu'il y a aussi de sérigraphié derrière :
> https://myspace.com/hormones-de-decroissance/mixes/streammix-171207/photo/19809895  

car à la base c'est mon tee-shirt que je lui ai offert du coup car je n'en avais pas d'autre, mais ça en fait un cadeau encore plus unique qui intriguera les francophones qui le verront!-)

bref, de l'émotion et de l'énergie à tout rompre, une grosse ambiance, l'impression de faire partie de quelque chose de spécial, de mondial, d'historique... et suffisamment d'énergie bien sûr pour relancer la mobilisation comme jamais dans la région pour les échéances à venir!

à ce sujet a été mentionné la grosse mobilisation devant la préfecture du Gard à Nimes la semaine dernière où 1000 manifestants ont mis une grosse pression sur le préfet et Mouvoil :
> http://languedoc-roussillon.france3.fr/2013/08/30/gaz-de-schiste-manifestation-nimes-contre-l-exploration-du-bassin-d-ales-309637.html  
> http://www.liberation.fr/societe/2013/08/30/manifestation-a-nimes-contre-l-exploitation-du-gaz-de-schiste_928396  

pour finir sur villeneuve, ça valait le déplacement! et les élus dans la salle n'ont pas besoin d'un dessin pour savoir quelle position défendre aux prochaines élections municipales...

Site web: http://www.netoyens.info/  

Alain Uguen
Le 10/09/2013 à 08:21:01

svp, faites des pétitions courtes et simples à faire : il y a à peu près une pétition à signer par jour !

Noel
Le 09/09/2013 à 20:35:32

Ne perdez pas de vue qu'il n'y a pas d'énergies renouvelables ou vertes. Pour les panneaux solaires par exemple, il faut des terres rares. Qui dit terres rares, dit expropriation, pollution. D'ailleurs, commence à se poser la question du recyclage, les panneaux ne durant que 20 à 30 ans.

Autre chose : Qu'est-ce que la transition écologique, et quelle transition voulez-vous ?

- Pour certains, c'est juste sortir du nucléaire ;
- Pour d'autres, c'est juste sortir du carbone.
http://www.youtube.com/watch?v=bRqe7HZ-VLg  

Chantal
Le 09/09/2013 à 20:14:17

Où en sommes nous en ce qui concerne la Réforme du code minier en France ?

Le gouvernement avait présenté en février les grands axes de cette réforme qui vise à moderniser la réglementation minière française, après une phase de concertation pilotée par le haut fonctionnaire Thierry Tuot.

Initialement censée aboutir dès l'an dernier, la réforme du code minier doit être présentée en vue d'une adoption cet automne par le Parlement, mais aucun détail n'a filtré pour le moment au-delà des principes généraux dévoilés en début d'année.


fanfan94
Le 09/09/2013 à 13:50:41

Dans ce genre d' "opération",il faut se hâter lentement:la Pologne semble + favorable à l'exploitation des gaz et huiles de schiste que France et...Algérie!!Attendons 10 ans pour en savoir + et que les techniques concernant pan neaux photovoltaïques,panneaux solaires évoluent...Si,dans le même temps,les Chinois, l'Inde préfèrent se "rabattre" sur les éoliennes et les panneaux solaires,alors il y aura de fortes chances pour que le nucléaire(trop coûteux en recherche et maintenance)et les gisements en gaz et enpétrole soient en partie abandonnés...A l'heure actuelle,l'Allemagne convertit déjà quelques centrales à gaz au charbon et à la lignite...Mais si la Pologne en vient à l'extraction de gaz de schiste,qu'en sera-t-il...?

stoppeur
Le 09/09/2013 à 10:35:30

Il serait quand même un peu fort que pour une industrie de cette ampleur l'on n'exige pas d'étude environnementale , alors que pour un simple Plan Local d'Urbanisme( PLU )d'un village de 900 habitants l'administration en exige un !!
Commentaire d'une élue locale

manou
Le 09/09/2013 à 09:49:36

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !