actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

victoire pour Gabriel Dufils

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Rando Plogoff dimanche 25 aout

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

Les 10 jours verts Transacteurs

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

OPÉRATION

La Terre vue depuis l’espace

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : STOP aux pratiques d'achat abusives des supermarchés !

Mise en ligne du 21/02/2012 au 17/08/2012

PARCE QUE LES BANANES ET LES ANANAS NE SIGNERONT PAS DE PETITION A NOTRE PLACE…

En signant cette pétition, vous exigez une révision de la législation de la concurrence en Europe pour limiter les conséquences dévastatrices de l’inégalité de pouvoir dans les filières bananes et ananas, entre les supermarchés et leurs fournisseurs.

Bilan de la pétition :

4452 participants

Abus de pouvoir des supermarchés : L’Union Européenne doit désormais prendre ses responsabilités !

4. 7. 2012:

C’est en présence d’Iris Munguia, syndicaliste latino-américaine, de Renwick Rose représentant de petits producteurs des Caraïbes, des membres des 4 organisations à l’initiative de la campagne Le Juste Fruit ! (Peuples Solidaires/ActionAid, Bananalink, Nazemi, Banafair) et des bénévoles que nous avons remis le 20 juin devant la Commission Européenne (CE) les 14 404 signatures recueillies depuis le lancement de la pétition STOP aux pratiques d’achat abusives des supermarchés : dignité au travail dans les plantations !

Ce sont les revendications de près de 60 000 travailleuses et travailleurs des plantations de banane et d’ananas qui ont été mises à l’honneur devant la CE. Un caddie géant renversé, représentant la grande distribution, emprisonnait une banane et un ananas en colère et sous l’emprise du pouvoir des supermarchés. Autour de ces fruits : des citoyen-ne-s, des représentant-e-s de la société civile venus soutenir le combat des travailleuses et des travailleurs pour défendre leurs droits et mettre fin aux violations des droits humains au travail persistantes dans les plantations.

«Si je suis ici aujourd’hui, c’est pour faire entendre la voix des travailleuses et des travailleurs syndiqué-e-s et non syndiqué-e-s et faire valoir leurs droits. La grande distribution est prête à tout pour faire baisser les prix et néglige ainsi la santé et les salaires de celles et ceux qui travaillent dans les plantations. Cela n’est plus acceptable ! La Commission Européenne doit prendre conscience des conditions de production des bananes et des ananas et agir pour empêcher les supermarchés d’abuser de leur pouvoir ! », Iris Munguia, Coordinatrice de la COLSIBA (Coordination latino-américaine des travailleuses et travailleurs de la banane et autres produits agro-industriels).

Les 14 404 signatures recueillies témoignent du réel intérêt porté par les citoyennes et les citoyens quant aux conditions de productions dans les filières banane et ananas. Les consommateurs-rices s’inquiètent des conséquences dramatiques (salaires bas, discriminations faites aux femmes, utilisation massive de pesticides entrainant des conséquences sur la santé de la main d’œuvre agricole et des populations, etc.) dues à la pression exercée par les supermarchés sur ses fournisseurs notamment pour baisser les prix.

La Commission Européenne a le pouvoir de réguler les pratiques d’achat abusives des supermarchés, c’est pourquoi nous souhaitons que le Code de conduite qui est en cours d’élaboration par la CE soit correctement appliqué et soumis au contrôle indépendant d’un médiateur. Nous demandons que ce code s’applique aux fournisseurs non-européens, mais aussi aux fournisseurs indirects de façon à leur permettre à eux aussi d’avoir un recours contre les pratiques abusives de la grande distribution.

Nous exhortons également la CE à engager une révision complète du droit de la concurrence pour mettre fin aux abus de pouvoir des supermarchés, qui nuisent aux travailleuses et travailleurs des pays producteurs. Il est temps pour l’Union européenne d’agir !

La remise des pétitions a été une vraie réussite puisque nous avons été officiellement reçus par M. Philippe Chauve de la direction générale de la concurrence qui a su montrer un réel intérêt pour nos revendications. L’après-midi de l’action, une réunion des partenaires de la campagne avec 15 eurodéputés ou leurs assistant-e-s, ainsi que la Direction générale de la concurrence et la Direction générale entrerpises et industrie s’est tenue et a permis d’engager une discussion de fond sur les enjeux du pouvoir de la grande distribution pour le commerce de la banane et de l’ananas.

Présentation de la pétition :

DIGNITE AU TRAVAIL DANS LES PLANTATIONS !
Les supermarchés sont les acteurs les plus puissants des filières de la banane et de l’ananas. Ils engrangent d’énormes profits sur ces produits en abusant de leur pouvoir pour s’approvisionner à des prix souvent insoutenables pour leurs fournisseurs.

Conséquences pour les travailleurs-ses en Amérique latine et en Afrique :

violation des droits humains, notamment des droits des femmes, et conditions de travail indignes.
salaires insuffisants pour couvrir les besoins vitaux des familles.
atteintes à la santé des populations et dégradation de l’environnement dues à l’utilisation massive de produits agrochimiques.
Malgré les engagements de certaines enseignes de la distribution en matière sociale et environnementale dans leurs chaînes d’approvisionnement, les travailleurs-ses constatent peu de changement sur le terrain.

La pression exercée par la société civile a déjà permis de pousser la Commission européenne à enquêter sur les impacts négatifs des politiques d’achat de la grande distribution, y compris pour les fournisseurs non-européens.

Aujourd’hui, elle développe un Code de conduite qui pourrait encourager les supermarchés européens à améliorer leurs pratiques d’achat. Mais un code de conduite ne peut pas suffire : son application effective et son suivi doivent être garantis par un organe indépendant qui puisse notamment recevoir des plaintes anonymes.

Une révision de la législation sur la concurrence qui, aujourd’hui, ne protège pas les fournisseurs non-européens contre les abus de pouvoir des entreprises acheteuses, est également nécessaire.

Pour en savoir plus
http://www.lejustefruit.org/  

Texte de la pétition :


Nous reconnaissons que la Commission européenne cherche à améliorer les pratiques d’achat des distributeurs européens, mais nous demandons instamment qu’elle s’assure que le Code de conduite actuellement en voie d’adoption :

soit correctement appliqué et soumis à un contrôle indépendant grâce à la mise en place d’un « ombudsman » (médiateur) ou d’un autre mécanisme adéquat s’applique aux fournisseurs non-européens et indirects de façon à leur permettre de saisir le mécanisme de contrôle en place contre les pratiques abusives de la grande distribution.

Nous exhortons également la Commission européenne à engager une révision complète du droit de la concurrence pour mettre fin aux abus de pouvoir des supermarchés, qui nuisent aux travailleuses et travailleurs des pays producteurs.

Pour des filières d’approvisionnement plus justes pour les travailleurs-ses, les petit-e-s exploitant-e-s et leurs communautés, l’Union européenne doit s’attaquer au pouvoir des supermarchés et réguler leurs pratiques d’achat.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

15 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

L'island aussi est producteur de bananes grace à la géothermie, c'est moins loin que les antilles (désolé)

bio
Le 17/07/2012 à 10:01:44

J'habite en Guadeloupe et comme tous les guadeloupéens, je consomme français.
De toute façon nous n'avons pas le choix, les bateaux arrivent de métropole avec leurs cargaisons de consommables que nous ne pouvons pas produire sur place.
Ces bateaux repartiraient VIDES, si il n'y avait pas la banane ou d'autres produits locaux (melon, ananas, rhum sucre...). Alors ne vous sentez pas coupable si vous mangez un fruit tropical de temps à autre.
J'approuve que l'on préfère manger local et de saison, c'est le bon sens même, mais on ne pourra pas passer à côté du commerce et des échanges internationaux. Ils sont incontournables.
Pour éviter les dérives il suffirait de mettre une taxe écologique et sociale qui corresponde au niveau de vie du pays importateur.
Ici , l'agriculture se meurt et vit de subventions parce que l'on est passé en concurrence directe avec la banane dollar. En concurrence avec des pays qui ont de la main d'œuvre pas chère et dont le prix du terrain est dérisoire comparativement.

Franck ESNOUF
Le 19/06/2012 à 19:58:29

"Et s'il n'y a pas de bananes qui poussent en France : on n'en mange pas !"
Et bien si, puisqu'il en pousse aux Antilles françaises, il faut juste les payer au juste prix, et ça je l'accepte car j'aime les bananes, et on trouve des "bio", mais problème, elles proviennent de la République dominicaine, aux politiques de changer la donne ; il paraît que le changement c'est maintenant... y a plus qu'à !

jacotte29
Le 18/06/2012 à 19:46:14

Contente d'avoir lu ces commentaires, depuis des années je dis et je répète que le consommateur est censé être le roi du monde, et pourtant c'est le roi des arnaqué, c'est parce qu'il est naïf, et qu'il se renseigne mal, même qu'il s'en fout très souvent.
Le consommateur à le porte monnaie, il achète ce qu'il veut avec son argent, alors il n'a qu'a boycotter ce qui ne lui convient pas, et ça marche pour tous les produits que l'on consomme.
Les étiquettes ne sont pas encore parfaites mais on y trouve pas mal de renseignements, et si on a un doute réfléchissons deux fois à l'usage que nous comptons faire, ça peut peut-être attendre une prochaine fois, ou être remplacé par autre chose.

lolo07
Le 20/04/2012 à 21:38:41

grandes surfaces partout, bonne nourriture nulle part ?
Cultivons nos jardins, avec des graines fertiles !
Cultivons par là-même notre autonomie vis-à-vis des empoisonneurs et spéculateurs...plus nombreux que les citoyens "éveillés" pour l'instant.
Soyons le changement que nous souhaitons.

père vert
Le 28/03/2012 à 10:28:26

De même pour les ananas; mais ils sont difficiles à trouver!
Je crois qu'ils vont pour beaucoup à la conserve.

un anonyme
Le 14/03/2012 à 17:38:27

Il y a des bananes qui poussent à la Martinique et à la Guadeloupe, ,qui sont des départements français.
Ne laissons pas tomber les produits français.
De plus, elles sont excellentes!

un anonyme
Le 14/03/2012 à 17:35:08

C'est un fait qu'il est plus sûr, quant au résultat, de ne pas pratiquer ce type d'achat et de façon générale de boycotter les grandes surfaces. D'autre part il est à peu près certain que les grands cultivateurs d'Afrique ou d'Amérique exploitent leurs employées(és), et que ceux ci auraient tout intérêt à s'organiser en petites coopératives bio si possible, propres en tout cas, et à trouver des réseaux corrects et respectueux de tous utilisant des bateaux plutôt que des avions. Il va falloir s'organiser entre nous en évitant les 'autoroutes' de la distribution.

Andrée
Le 07/03/2012 à 22:00:33

Bananes et Ananas
en effet en consommer chez nous, et pire hors saison (bon ces saisons sont difficilement compréhensibles et très variées selon la terre productrice variant en milliers de kilomètre)
c'est du luxe pas cher en quelque sorte !
Rien n'empêche de dénoncer l'abus derrière ce luxe tout en rappelant que ces produits n'ont pas qu'un coût monétaire, on paye aussi un prix sur les terres exploitées et le transport voire réfrigération à gogo...

Fais
Le 29/02/2012 à 14:26:36

Plutôt que de signer cette pétition, ça me parait plus utile de s'abstenir d'acheter des bananes et des ananas en supermarché !

vjourde
Le 24/02/2012 à 22:40:30

Tout en respectant autant que faire ce peut le principe de consommer local et suivant les saisons et pour permettre l'échange salutaire entre les peuples...

un anonyme
Le 24/02/2012 à 11:58:57

Bien sûr, d'accord avec les 3 commentaires précédents néanmoins ok pour la pétition en attendant que ce système meurt de sa plus belle mort et les initiateurs de chaos mondial avec. Par contre, ne serait-il pas possible que ces petits producteurs se regroupent en coopérative et créent eux-mêmes leur réseau de vente via le web par exemple à d'autres coopératives en Europe ou ailleurs ? à charge ensuite aux groupements de consommateurs de se rendre directement dans ces coops pour l'achat de ces produits. Ainsi, adieu à ce système politico-financier pourri et corrompu grâce à l'économie parallèle créée par et pour les peuples ! pour toute consommation ultérieure

un anonyme
Le 24/02/2012 à 11:24:16

Vous avez raison tous les deux. Il faut manger ce qui pousse là où l'on vit et à la saison où on le récolte.

makicata
Le 23/02/2012 à 21:15:35

Je suis d'accord, en plus on pourrait cultiver sur place d'autres choses qui seraient plus utilises aux habitants....

BenOui
Le 23/02/2012 à 19:25:58

moi je dirais qu'il faut acheter local.
S'il n'y a pas de bananes qui poussent en France beh on en mange pas !!!

behalors
Le 23/02/2012 à 18:31:48

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !