actualité écologie

Journal des Bonnes Nouvelles

OPÉRATION

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Les 10 jours verts Transacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

La Terre vue depuis l’espace

victoire pour Gabriel Dufils

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : STOP AU BETONNAGE DES TERRES AGRICOLES, ASSEZ DE GRANDES SURFACES COMMERCIALES !

Au moment où le coût des transports augmente, où la pollution de l’air s’aggrave, et face à l'augmentation de la demande locale de produits alimentaires de qualité pour notre santé, pouvons-nous continuer à hypothéquer notre avenir et celui de nos enfants en laissant des groupes industriels ou financiers stériliser des terres fertiles ?

Bilan de la pétition :

3918 participants

Le maire accepte la prise de parole du collectif Ville-Campagne, lors du conseil municipal du MERCREDI 11 JUILLET qui débattra de ce sujet.

Présentation de la pétition :

Nourrir les habitants de l'agglomération valentinoise est un impératif vital (à elle seule la cuisine municipale produit 4000 repas par jour), on ne peut laisser encore disparaitre des terres agricoles à Valence. (En 10 ans la Drôme a perdu 26 493 ha de terres agricoles soit 12% de la surface agricole utile, et cela continue: la surface d’un département français bétonnée tous les sept ans, 1 hectare par jour dans la Drôme).
Le maire de Valence, président de l'agglomération, ignore gravement cette exigence en soutenant le projet de suppression de terres agricoles en proximité de la ville, préférant favoriser le transfert de l'entreprise Décathlon et la forte réduction du domaine Clause-Tézier de Maninet, plutôt que l'installation d'une filière
agricole ayant vocation à alimenter la population locale :
Produire, transformer, commercialiser ici et maintenant, engendre des créations d'emplois qualifiés et non délocalisables, et NOUS NOURRIT !

Collectif ville campagne : ville.campagne@gmail.com.   ou FRAPNA 38 avenue de Verdun (Valence) :
FRAPNA, AGRIBIODROME, ARTISANS DU MONDE, CONFEDERATION PAYSANNE, EELV, PG26, TERRE AVENIR VILLE, DE MEMOIRE DE TERRE, STOP OGM, CREAMAP

Texte de la pétition :


Tous ensemble nous demandons que plus aucun mètre carré de terre agricole ne soit sacrifié :

je signe la pétition ci-dessous contre la poursuite du bétonnage des terres agricoles valentinoises et en faveur de la création de zones de productions agricoles vivrières et de jardins partagés.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

4 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Combien de friches industrielles ou de surfaces de bureaux inoccupées pourraient être utilisées dans la Drôme pour de tels projets, somme toute relativement modestes, donc facilement logeables ?
En Ile de France, c'est entre 3 et 4 millions de m2 !
Et que dire des Grands Projets Inutiles, comme l'aéroport de Notre Dame des Landes, ou l'Opération (dite) d'Intérêt National Paris-Saclay ?
Toutes les luttes contre la stérilisation des terres fertiles doivent être soutenues. Chez moi, en 3 mois seulement (vive internet!), 1200 volontaires se sont associés en une SCI pour acheter 20 ha et les laisser en exploitation agricole.
http://terresfertiles-idf.org/  

dominno
Le 25/05/2012 à 00:54:49

La situation est préocupante!
Apres le Grenelle on a eu des CDCEA (commissions départementales pour la consommation des espaces agricoles) pour ralentir l'utilisation des terres agricoles mais les dés sont pipés et tout continue comme avant voir pire...

Didier Vetillard
Le 23/05/2012 à 17:52:22

Travaillant dans l'urbanisme, je ne peux me permettre de laisser passer cette erreur. Contrairement à ce qui est perçu et ressenti par les populations, les tours ne sont pas un bon exemple d'urbanisme dense.

A titre d'exemple, considérez plutôt que le 11e arrondissement de Paris (pas typique d'un paysage de tours) est plus de deux fois plus dense que le quartier de Shinjuku à Tokyo (les densités respectives sont de 41 259 hab/km2 et de 17 214 hab/km2). Comparez des photos des deux quartier, la différence est très étonnante visuellement.

L'étalement urbain n'a donc rien à voir avec la construction de tours (qui sont d'ailleurs généralement synonyme de moyenne voire faible densité, les cités notamment), mais avec une utilisation intelligente de l'espace. La typologie hausmannienne (~R+6 en îlots rapprochés) est un bon exemple de tissu urbain performant en terme de densité.

York3k2
Le 23/05/2012 à 11:44:42

Y ka faire des tours !!!

Cappelle
Le 22/05/2012 à 19:06:59

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !