image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Contribuez à la réussite de la Trame Verte et Bleue !

Le Ministère de l’Ecologie vient de lancer la consultation sur le projet de décret et de document cadre précisant le dispositif national pour la mise en œuvre de la trame verte et bleue (TVB).

Bilan de la cyberaction :

3429 participants

Présentation de la cyberaction :

Aujourd’hui, les politiques en faveur de la biodiversité se doivent d’être transversales. Pour avoir des résultats réels et concrets, il y a une vraie nécessité que ces politiques concernent tous les secteurs d’activités. La TVB a été créée pour préserver les milieux nécessaires aux cycles de vie des espèces sauvages et aux habitats naturels et a été conçue comme un outil conjuguant conservation de la biodiversité et aménagement du territoire.

Ce projet, proposé par FNE, a malheureusement subi des arbitrages successifs qui conduisent toujours à diminuer son ambition alors qu'il devait être l’engagement phare, en faveur de la biodiversité, du Grenelle de l'environnement de 2007. Votre participation est donc indispensable pour aboutir à un résultat à la hauteur des enjeux liés à la biodiversité en France. Car la TVB demande que des décisions fortes et exemplaires soient prises.

Les documents soumis à cette consultation vont constituer les orientations nationales de la TVB pour les prochaines années. Il est donc nécessaire de répondre à cette consultation pour demander que le dispositif national de la TVB soit amélioré. FNE, la LPO, la Ligue ROC et FNPF ont déjà répondu et vous invitent tous à faire de même.

Il faut agir vite. La consultation s'achève le vendredi 9 décembre !
Merci pour votre participation !

Lire les informations concernant cette consultation
http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=25101  


Alain Uguen
Association Cyber @cteurs

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,

Par la présente, je souhaite présenter mon avis sur le projet de décret relatif à la trame verte et bleue et portant adoption des orientations nationales pour la préservation et la remise en bon état des continuités écologiques dans le cadre du processus actuel de consultation publique

Remarques générales sur les documents soumis à consultation : Il est nécessaire de rappeler globalement que l’objectif premier est la non-destruction des éléments de TVB car les objectifs sont "noyés" derrière le principe de "fonctionnalité" dont la définition mériterait d'être enrichie.
Les problématiques "remise en bon état", "sols" et "littoral" doivent être mieux abordées.
Je demande que les enjeux liés aux habitats naturels soient mieux intégrés aux objectifs de la TVB et aux différentes parties des orientations nationales et des SRCE.
Par ailleurs je m'associe aux propositions d'amendements présentés par France Nature Environnement.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

3 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Notre planète est entrain de pourrir à cause des charognards que sont les multinationales qui pompent l'énergie de la planète .Il faut prendre des décisions politiques pour que nos descendants puissent vivre dans une biosphère adaptée à nos capacités humaines .Ce que certains politiques , sinon tous, font ,cela s'appelle des infanticides .Crimes passibles de la peine de mort dans certains pays .France ! montre l'exemple du respect de la vie !Des citoyens le font ,nous attendons les politiciens .

Jessie
Le 11/12/2011 à 14:54:56

Je soutien la biodiversite a fond mais il y a une espece que je verrai bien disparaitre avec delectation: le Banquo-financier! Ou devrai-je plutot dire le financier banco?!?!?Quant a l'homo-politicus s'il se reproduit toujours dans les memes spheres (E.N.A), la degenerescance et par voie de consequence son extinction le guette.

Steph
Le 09/12/2011 à 04:47:49

SANS LES FAUTES ! Pardon, car j'avais posté le brouillon !

En2.En.Deb.Dgaln@developpemlent-durable.gouv.fr.  



En2.En.Deb.Dgaln@developpemlent-durable.gouv.fr.  

developpement durable greenwasching politique trame-verte-et-bleue


patricia.blanc@developpement-durable.gouv.fr.  

Contribution pour l’élaboration du décret portant sur l’action écologique du gouvernement – « Trame verte et bleue »

S'il vous plait, messieurs et mesdames les politiciens, abandonnez le greenwasching, car ce n'est pas un Grenelle qui vous jugera, mais un Nüremberg de l'environnement !

L'intérêt général place les politiciens devant deux difficultés majeures ayant un retentissement direct sur leurs réélections respectives.
- La mise en oeuvre effective des contraintes imposées par l'urgence et le risque globaux.
- La prise en compte du réel intérêt général en dépit de tous les clientélismes, ce qui constitue l'abandon d'un élément moteur de la vie politique actuelle de nos malheureuses républiques ! Le retour ou l’arrivée de la réelle démocratie ?

Fini l'usage des bonnes vieilles recettes du pouvoir pour s'arranger entre gens autorisés !


Contraindre les « acteurs économiques » du « libéralisme ».

Difficile, puisqu'ils détiennent tout l'appareil qui construit ou détruit les carrières !

Cependant ils sont les responsables directs de l'emballement climatique observé et aussi de l'empoisonnement de l'air et des eaux au niveau planétaire, local et urbain. Et que l’opportunité des mains d’œuvres misérables les porte à des sommets de profits financiers.

C'est pourquoi il est nécessaire que les mesures émanent d'une réelle concertation populaire, donc réellement ouverte à tous ceux se sentant concernés.

Les contraintes sont :

Produire mieux :

- Autos : Produire des autos non polluantes : fini le moteur à pétrole et même le moteur à combustion interne. On aimerait entendre parler de ce vieux moteur Stirling qui consommerait deux ou trois fois moins !Des véhicules prétendus écologiques sont actuellement des escroqueries car leurs systèmes sophistiqués sont des rafistolages d'une technologie datant de cent ans ! De plus les gains de rendement obtenus le sont davantage au service de la puissance et du poids de voiture de plus en plus luxueuses, lourdes nerveuses et rapides.

- Transports de personnes : produire et organiser des réseaux de transport reliant deux points isolés d'un territoire en un temps limité et sans recours à l'automobile privée... Pour cela le service public est indispensable. Il faut alors faire machine arrière et rétablir de petites lignes de train ou tramways ruraux.

- Industrie : produire local, c'est abandonner les importations ruineuses en énergie fossile, c'est aussi limiter l'activité de cet "atelier du Monde" où des ruraux déracinés meurent de pollution et d'épuisement au travail. C'est donc rétablir ce protectionnisme honni par les grands maîtres du dogme capitaliste "libéral". Relocaliser et protéger les productions pour rétablir des conditions contrôlées et développant l'économie de notre continent.

- Limiter la consommation, la société d'abondance n'est pas une société de gaspillage : les objets doivent être conçus pour servir longtemps et être écologiquement évolutifs. Les firmes doivent en assurer la maintenance et le perfectionnement et abandonner un prétendu recyclage qui fait finir à la poubelle et au « recyclage » des objets de deux ans !!! Sur une machine garantie à vie, les industriels doivent être en mesure de remplacer des pièces d'usure ou d'obsolescence.

- Produire des services de réglage et de maintenance efficaces pour assurer la garantie à vie des objets.

- Repenser la construction des logements, revaloriser l'habitat collectif, plus économe que le mitage pavillonnaire. Relocaliser les gens près de leur emploi. Et pour cela recréer les conditions d'un emploi stable pour tous.

Contraindre les particuliers.

- C'est très ingrat : il faut mobiliser plutôt que contraindre. Le mépris du peuple doit se placer derrière la défiance à l'égard des firmes car ce sont les firmes qui menacent l'environnement des peuples ! Contraindre nécessite un esprit de justice et d'équité que nos gouvernements ont perdu depuis qu'ils servent les firmes et leurs dogmes.

- Pour convaincre les particuliers de changer de mode de vie, il faut leur donner des modèles : créer des villes ou des quartiers écologiques régis par des lois écologiques et équipés avec des biens écologiques. Mais surtout il faut faire appel à des médias indépendants et n'appartenant pas auxdites firmes. Car comment prendre au sérieux les pages d'auto flagellation des revues qui intercalent dans leurs alarmants articles, des pubs pour des 4X4 de luxe ou des destinations de rêve pour l'industrie du tourisme de masse.

- Contraindre en respectant les gens, c'est offrir. Un particulier qui se voit offrir un trottoir élargi et une piste cyclable sur chaussée sera plus apte à s'acheter un vélo ou à aller à pied. Si le transport en commun est peu cher ou gratuit, cet homme sera conquis et donc contraint à laisser sa voiture. Contraint, car de surcroît, le tarif du parc auto urbain sera adapté aux stationnements longs. Ceci avec des tarifs dégressifs qui pénalisent les incursions en auto courtes et au shopping en voiture. Bien sûr, c'est délicat pour le commerce. Mais nos poumons ne sont pas un commerce ! La vie de vos descendants non plus ! Et puis un service de livraisons pour les shoppers, ça permet de se sentir mieux, les mains libres. On voit ça en Europe du Nord. Mettre fin à ces déprimants et schizophréniques zones commerciales extra urbaines !

- La contrainte actuelle est dans la négation de l'individu. Par exemple cette interdiction des voitures anciennes dans les villes est une atteinte discriminatoire honteuse et injuste. De même que cette prime à la casse qui favorise des industriels qui devraient plutôt être sanctionnés pour leur incompétence, leur malhonnêteté et le danger qu'ils causent à l'environnement.Si on observe la volonté de chacun, on s'aperçoit qu'il s'agit d'une question de comportements. En effet, une "voiture verte" (!) peut polluer bien plus que ma vieille Volvo de 1980. Ma Volvo ne consomme que 800 litres de carburant par an, alors que la « voiture verte » de mon voisin 6000 litres. La mienne ne fait du bruit et n'use les routes que 20 jours par ans alors que la sienne roule 300 jours si ce n'est plus. A mon sens, ces 800 litres sont de trop, car le pétrole est le sang de la Terre, mais que dire de ces 6000 litres ?... Et que dire des biocarburants ? Un crime contre l’humanité ? A voir…

- C'est pourquoi il faut revenir à un système politique contraignant l’économie pour le service des humains, dirigiste, car le libéralisme n'est que la délégation des appareils de contrainte à des firmes qui les utilisent pour forcer les populations à consommer leur propre poison et à se jeter comme les moutons de Panurge dans une mort certaine !

Alors, on donne l’alerte ou on se prépare à un un Nüremberg de l'environnement ?


Philippe
Le 08/12/2011 à 17:30:59

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !