actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

22 V'là les acteurs des transitions

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

AG Cyberacteurs

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

Les amis des 150

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

SPAM etc...

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : DÉCHETS RADIOACTIFS Il ne faut pas ouvrir la boite de Pandore !

Mise en ligne du 02/05/2021 au 10/09/2022

Le gouvernement s’apprête à modifier la réglementation. Les déchets radioactifs métalliques produits par le démantèlement des installations nucléaires pourront être “libérés” et recyclés dans les filières conventionnelles si leur niveau de contamination ne dépasse pas les limites autorisées (dites “seuils de libération”).

Bilan de la cyberaction :

3143 participants

Présentation de la cyberaction :

(cf. projets de décret CE, décret simple et arrêté).
(2) http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/IMG/doc/e_projet_de_decret_-_dossier_tfa_-_122020.doc  
(3) http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/IMG/doc/e_projet_de_decret_simple_-_dossier_tfa_-_122020.doc  
(4) http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/IMG/doc/e_projet_d_arrete_-_dossier_tfa_-1220.doc  

Ils ne seront plus soumis à aucun contrôle et se retrouveront, à terme, dans notre environnement quotidien. De l’acier contaminé sera déclaré “non radioactif” par l’Administration alors que sa radioactivité artificielle (normalement égale à 0 Bq/kg) pourra atteindre 100 Bq/kg, 1 000 Bq/kg, et jusqu’à 10 millions de Bq/kg !

L’absence de contamination doit rester la norme

D’après les autorités, la « libération » des métaux contaminés aura un impact sanitaire négligeable et permettra d’économiser les ressources naturelles et les capacités des installations de stockage de déchets radioactifs. 

Nous considérons que la priorité est d’isoler les déchets radioactifs des êtres vivants pendant tout le temps où ils restent nocifs. Si les autorités veulent économiser les capacités de stockage, elles doivent d’abord rendre obligatoire la densification des déchets métalliques afin de réduire les 85% de vide qui les composent ! (1)

Par ailleurs, rien ne garantit que le recyclage des métaux contaminés dans le domaine public permette d’économiser les ressources naturelles. Le bilan réel dépend de paramètres qui ne sont pas maîtrisés. EDF et Orano reconnaissent, de plus, que le recyclage à l’intérieur du secteur nucléaire est possible (fabrication de conteneurs en acier pour les déchets radioactifs) mais ils écartent cette option à cause d’un surcoût. 

Nous demandons que toutes les options de gestion des déchets de très faible activité soient étudiées et que soient retenues les plus favorables à l’environnement et à la santé (même si elles sont plus onéreuses pour les exploitants). La gestion des déchets radioactifs doit rester à la charge de ceux qui les produisent, sans transfert de risques sur les générations actuelles et futures.

Nous ne sommes pas des cobayes ! 

En 50 ans, les limites de dose ont dû être abaissées plusieurs fois parce que les faibles doses de rayonnements ionisants se sont révélées plus nocives qu’attendu. Et ce n’est pas fini : des concepts de base sont remis en question et la liste des maladies radio-induites s’allonge. Dans un tel contexte, prendre la décision de disséminer volontairement, et de façon irréversible, des substances radioactives est irresponsable.

La libération des matériaux contaminés contrevient par ailleurs à l’obligation de limiter, autant que raisonnablement possible, les niveaux d’exposition et le nombre de personnes exposées. Elle est aussi en totale contradiction avec les efforts consentis pour diminuer l’exposition des personnes à la radioactivité naturelle ! 

L’étude réalisée par la CRIIRAD démontre que ne sont garantis ni le respect des limites, ni les niveaux de dose et de risque qu’elles impliquent. Nous demandons l’abandon des projets de dérèglementation, à tout le moins un moratoire laissant le temps de produire les contre-expertises et les études indépendantes qui font aujourd’hui défaut. Vu l’importance des enjeux, toutes les zones d’ombre doivent être levées.

Il faut aussi mettre fin à la séparation entre « gestion des déchets radioactifs » et « création des installations qui les produisent ». Les citoyens ne sont pas seulement là pour écoper quand la baignoire déborde. Ils doivent pouvoir agir sur l’ouverture, ou la fermeture, du robinet.

En savoir plus : Synthèse et fiches complémentaires.
http://www.criirad.org/mobilisation/campagne-2021/2021-03_seuils_synthèse.pdf  
Télécharger l'appel au format PDF.
http://balises.criirad.org/pdf/2021-03-23_seuils_appel_v4.pdf  

(1) Cas des stockages du CIRES (centre industriel de regroupement, d'entreposage et de stockage) qui accueille les déchets radioactifs de très faible activité (TFA) issus notamment du démantèlement des installations nucléaires.

Nous vous proposons d'interpeller la ministre et votre député

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Ministre
Madame, Monsieur,

La priorité est d’isoler les déchets radioactifs des êtres vivants pendant tout le temps où ils restent nocifs. Alors que la liste des maladies radio-induites s’allonge, prendre la décision de disséminer volontairement, et de façon irréversible, des substances radioactives est irresponsable.
Je demande l’abandon des projets de dérèglementation, à tout le moins un moratoire laissant le temps de produire les contre-expertises et les études indépendantes qui font aujourd’hui défaut.
Dans cette attente veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

25 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Et pourquoi pas les intégrer à la construction d'écoles, d'hôpitaux, de maternité ...

Maryse VEYSSIERE
Le 26/02/2022 à 17:22:08

Quand on voit l'ampleur du délire Covid (soit-disant pour nous protéger), comment peut-on laisser se répandre la radio-activité sans inquiétude ?
Nos gouvernants ne nous veulent pas du bien et il va falloir les dégager !

Marco Bénard
Le 24/02/2022 à 12:47:57

voilà des années que nous faisons pression pour maintenir les seuils de libération et éviter la dispersion de radioéléments sans perspective de suivi - il est évident qu'il s'agira de radioactivité artificielle !!

Anita VILLERS
Le 23/02/2022 à 21:39:19

Ou l’on nous oblige à penser couper des têtes ! Ou est la démocratie ?

Veronique Goglin
Le 23/02/2022 à 14:27:07

Nucléaire??: le gouvernement ouvre la voie au recyclage des déchets faiblement radioactifs
https://www.la-croix.com/Economie/Nucleaire-gouvernement-ouvre-voie-recyclage-dechets-faiblement-radioactifs-2022-02-20-1201201272  

Déchets nucléaires : deux décrets prévoient désormais le recyclage des matériaux faiblement radioactifs
https://www.leparisien.fr/societe/dechets-nucleaires-deux-decrets-prevoient-desormais-le-recyclage-des-materiaux-faiblement-radioactifs-15-02-2022-O54AAP2JTJGSHOEIK4BQTQCCXA.php  

Alain UGUEN
Le 23/02/2022 à 07:39:13

STOP A L'HEURE GISCARD ET A SES DÉCHETS NUCLEAIRES...: LUMIÈRE ELECTRIQUE LE MATIN, CHAUFFAGE ELECTRIQUE EN HIVER, CLIMATISATION EN ÉTÉ !!
POUR LE RESPECT DES TEMPS UNIVERSELS COORDONNÉS SANS CHANGEMENTS, AU PLUS TÔT !! A SIGNER :CYBERACTION 1049. ASSO LA MERIDIENNE.

ASSOCIATION LA MERIDIENNE
Le 24/05/2021 à 14:07:53

Cela me fatigue ces gouvernants qui n'écoutent pas le peuple qui les ont élus.
Rien ne change, rien ne changera jamais !!!
Un autre 1789 me dit bien ....

Yamina frecaut-martin
Le 10/05/2021 à 17:20:07

Ce serait criminel d'agir ainsi…

béatrice jung luijken
Le 08/05/2021 à 19:53:14

Une manière détournée de réduire artificiellement le coût du nucléaire cette énergie très sale, très dangereuse qui tue et rend très malade à coup sûr.
C'est folie de l'utiliser, c'est à dire que c'est irresponsable.
Aucune assurance n'assure les risques du nucléaire, civile ou militaire.
C'est donc bien un risque pris par des fous (irresponsables, qui ne risquent rien même en cas de catastrophe) que toute la population prend, qui risque tout même sans catastrophe (incidents, qui se multiplient avec le vieillissement du matériel et la sous-traitance servile).


Sur F.Culture le mois dernier (2021-04) G. Erner : "l'incident de Tchernobyl ..", le pronucléaire invité : "Euh, l'accident, la catastrophe ..." Même le nucléocrate est moins escroc que nos médiacrates qui FONT l'opinion.
Perte de sens du réel ou tromperie, le résultat est la désinformation.

Dans le nucléaire, les nucléocrates sont juge et partie, pas d'indépendance. C'est contraire à tous les principes démocratiques. Crevez ! Selon notre bon plaisir et nos comptes en banque.

jean
Le 08/05/2021 à 13:47:43

De l'eau de mer nucléarisée au Japon... des objets courants nucléarisés chez nous : un avenir radieux !

Rémi GACHENOT
Le 07/05/2021 à 09:21:51

Non mais et puis quoi encore..?
De la hum... ds tous les objets ?
RESPECT du VIVANT à tous les niveaux
NON NOCERE (Ne pas Nuire..)
LIBERTE EGALITE FRATERNITE

Lili
Le 07/05/2021 à 08:35:54

Tchernobyl dernière bataille de l'URSS
https://lcp.fr/programmes/tchernobyl-la-derniere-bataille-de-l-urss-63729  

Alain UGUEN
Le 07/05/2021 à 07:49:59

Stop prédateurs !!

Christian CHAVALARIAS
Le 05/05/2021 à 22:38:15

Sommes nous devenus fous? Effectivement la vraie solution est de ne pas produire de déchets radioactifs ! STOP au nucléaire ! Revenons à la vraie vie !

MARIE-PAULE PERRICHON
Le 05/05/2021 à 22:13:15

"ON" recycle déjà le béton... pour refaire du ciment (la règlementation à ce sujet a changé sous un autre président, Nicolas S)...
Alors, les armatures métalliques du dit béton, "on" en fait quoi ?
Des boites de conserves ? Les états-unis ont eu moins de scrupule puisqu'ils en font des bombes (largement utilisé en Yougoslavie, en Afghanistan, ...)

Chaque dose supplémentaire nous approche du nouvel âge nucléaire.

Youpi, je vais réécouter Bob Marley (Redemption song) (et signer cette pétition !)

Flip
Le 05/05/2021 à 21:26:04

Vous n'en avez pas marre de vos coups tordus ? Nous si !!!

Roland COMTE
Le 05/05/2021 à 20:39:48

Avec 58 réacteurs, plus les installations de fabrication des barres d'uranium, plus et plus.... ça va en faire des montagnes de déchets très, moyennement ou "peu radioactifs" (comme ils disent!!! dont on va être bien embarrassé!
Les sites d'enfouissement prévus dans la Meuse ou la Haute Marne ne font pas l'objet d'un accueil enthousiaste! et pour cause...
Alors pour la part de déchets la moins active, on recycle, tant ce mot est "miraculeux".

Mais diluer la radioactivité ne la supprime pas et on sait bien qu'une personne est différente d'une autre et que même les très faibles doses peuvent avoir de effets délétères.

C'est vrai pour la radioactivité, comme pour les pesticides et toutes ces substances qui accompagnent notre vie actuelle, moderne.

cactus très perplexe
Le 05/05/2021 à 17:54:52

Ceci ressemble à une manipulation et faire augmenter les seuils dits "tolérables" et imposer ce seul comme de la radioactivité dite naturelle.
Les Dr Folamours se multiplient à GV.
NON A CE TOUR DE PASSE PASSE

Claude Fustier
Le 05/05/2021 à 16:48:59

La CRIIRAD explique qu'il n'y a pas de niveau de radioactivité sans danger. A chaque dose supplémentaire correspond un risque supplémentaire.

La France mérite un autre avenir que celui de poubelle nucléaire de l'Europe.

FV
Le 05/05/2021 à 15:35:28

Une fois dilué et réutilisé le suivi des déchets est impossible.,.
Il existe déjà un un regrétable décret qui le permet dans les matériaux de construction PAR DÉROGATION !

M PETTE
Le 05/05/2021 à 15:19:51

Ils font bien ce qu ils veulent lamentable

Jean-Philippe Drouin
Le 05/05/2021 à 13:50:15

Le nucléaire est une source d emploi durable il faudra prévoir 45 à 60 générations de vigiles pour surveiller nos déchets non carbonés ( a provisionner dans nos factures !!)

Louis Berger
Le 05/05/2021 à 13:05:24

Mélanger des métaux radioactifs avec des métaux de base s'appelle "diluer" or la dilution des rejets radioactifs a toujours été interdite, et il faut qu'elle le reste !

Jean Michel SERVANT
Le 05/05/2021 à 12:36:41

Une fois de plus le problème des déchets nucléaire est posé mais les solutions une fois encore consiste à le cacher. La radioactivité ne DISPARAIT PAS quand on la cache donc la disséminer dans d'autres matériaux la rend encore plus dangereuse par la prolifération des lieux ou nous allons la rencontrer sans le savoir.
La vraie solution c'est de ne pas en produire.

michel armagnat
Le 05/05/2021 à 11:16:19

Quand le recyclage a très bon dos. Toujours rester critique... Et be pas s'"embabller" pour ce qui est une bonne idée et de bons sens à la base.

Florence Kerouanton
Le 05/05/2021 à 09:56:34

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !