image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Libérez Jan Capelle

Jan Capelle (Belgique) et 4 leaders d'ONGs en RCA sont arrêtés et écroués dans une prison de Bangui depuis vendredi dernier.

Bilan de la cyberaction :

970 participants

Jan Capelle et les leaders d'ONG emprisonnés en RCA ont été libérés

Merci à tous pour votre mobilisation.
Merci à Chantal qui a servi d'informatrice.

Nous ignorons si les premières signatures de la cyberaction ont joué pour leur libération car d'autres ONGs comme ONG NIZA du Pays-Bas ont été aussi très actives.
Probablement car AREVA n'aime pas la mauvaise publicité que cela aurait pu faire.

En tout cas le résultat est là : elles sont libérées sans avoir eu le temps de faire exercer une pression internationale sur l'atteinte des écologistes quand ils mettent leur nez sur l'impact de l'uranium . Ce n'est pas la première fois que des emprisonnements ont lieu en Afrique pour de tels sujets.

Votre souris a du pouvoir ;o))

Alain Uguen

Présentation de la cyberaction :

Ils étaient en route pour Bakouma pour y organiser un atelier de formation sur l'exploitation de l'uranium avec les communautés locales et leaders d'opinion.
Je précisé qu'ils ont pris le soin de remplir toutes les formalités administratives afférentes a leur voyage.
Aucune raison n'a été donnée pour justifier cet état de choses, mais il se murmure qu'ils seraient espions ou utilisés par des mains invisibles pour déstabiliser l'État Centrafricain.
A l'heure qu'il est, seule la présidence est a mesure d'intervenir pour mettre fin a cette détention arbitraire.
Mobilisons-nous pour les soutenir et trouver les voies et moyens pour les en faire sortir!

Alain Uguen

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président de la République

Nous vous appelons à faire libérer Jan Capelle (Belgique) et 4 leaders d'ONGs en RCA arrêtés et écroués sans motif dans une prison de Bangui depuis vendredi dernier.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées,

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

2 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Une nouvelle fois,la transparence douteuse d'Areva montre son vrai jour. D'où l'importance de surveiller ce qui se passe, et ce dès l'extraction de l'uranium. Areva n'aime pas la curiosité des écologistes puisque le nucléaire vie dans le mensonge depuis toujours (j'ai visité Saclay et le laboratoire de Fontenay aux roses, en région parisienne et je n'ai oublié ni les affirmations sur l'absence de danger, ni le silence suivi de réponses mal à l'aise aux sujet de la plaque que tous les élèves en visite devaient porter sur la poitrine. Quelle raison d'être de cette plaque puisqu' il n'y avait aucun danger. L'adolescent que j'étais alors n'a pas été dupe de ces mensonges. D'ailleurs, je ne travaille pas dans le nucléaire comme mes études le prévoyaient, malgré des salaires alléchants.
Tchernobile a montré le vrai visage du nucléaire, avec d'une part l'anpleur des mensonges (dont le nuage radioactif qui s'est arrêté à la frontière de la France {quelle délicatesse du nuage} la croissance du nombre des cancers qui a suivi dont ceux de la thyroïde sont-ils liés au hasard? Il serait grand temps que les plus récalcitrants comprennent l'évidence du lien qui existe dans l'enchainement des évènements) puis l'ampleur des dégats et l'impuissance des ingénieurs qui se croyaient tout puissants.D'ailleurs les russes n'ont pas d'études précises sur les conséquences sur la population (nombre de mort, durée des cancers des fossoyeurs de la centrale qui ont donnés leur vie pour essayer de sauver celles des autres.Y aura-t-il des informations plus précises sur Fukushima? Pas sur.
La démocratie a beaucoup de mal à avancer car elle exige de l'éducation pour comprendre la réalité des faits et pouvoir influer sur les décisions des théocrates qui se cachent derrière le pouvoir et l'argent.
Se battre pour les hommes et leur avenir, c'est à dire, se battre pour faire respecter la nature qui est notre berceau et sans laquelle il n'y a pas de survie possible pour nos enfants.

Bernard

Bernard
Le 23/09/2011 à 18:49:13

libérez se défendeur de la nature

Alcindor
Le 23/09/2011 à 17:49:26

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !