actualité écologie

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Journal des Bonnes Nouvelles

22 V'là les acteurs des transitions

météo

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

AG Cyberacteurs

SPAM etc...

Ne laissez pas vos appareils en veille

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les amis des 150

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Consultation publique sur les prélèvements de Galliformes de Montagne (05)

Mise en ligne du 23/05/2022 au 11/06/2022

Mauvaise nouvelle pour le tétras-lyre (Lyrurus tetrix) et le lagopède alpin (Lagopus muta). Ces deux espèces menacées de galliformes de montagne pourront être chassées dans les Hautes-Alpes, durant la saison 2022-2023, a confirmé le 12 mai la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS).

Bilan de la cyberaction :

2278 participants

Consultation terminée

Présentation de la cyberaction :

Cette commission, qui concourt à l’élaboration et au suivi de la politique du gouvernement dans le domaine cynégétique, avait toutefois reçu plusieurs mises en garde de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et de France Nature Environnement (FNE).
Car ces deux espèces patrimoniales des Alpes sont respectivement classées « vulnérable » et « en danger » sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conversation de la nature (UICN) des oiseaux menacés de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Déjà, en 2017, 2019, 2020 et 2021, le tribunal administratif de Marseille avait suspendu ou annulé leur chasse à la demande des deux associations. Les juges avaient alors estimé que la chasse de ces deux gallinacés sauvages était un facteur aggravant de leur déclin. Avec, à l’appui, des études scientifiques confirmant la lente disparition de ces espèces tant en termes de répartition géographique que de population.
Ces précédentes décisions de justice n’auront donc pas freiné les services de l’État, qui signent de nouveau l’autorisation de prélèvements. Selon le Code de l’environnement, les préfets disposent pourtant du pouvoir d’interdire localement la chasse de ces espèces, à des fins de protection et reconstitution des populations. Jusqu’au 4 juin prochain, une deuxième consultation du public est organisée sur le site internet de la préfecture des Hautes-Alpes. Lors de la première consultation, 1348 d'entre vous ont participé à la cyberaction
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=3775  
86,6 % des avis retenus étaient défavorables à la chasse du tétras-lyre et du lagopède alpin. Le préfet n’en a donc tenu aucun compte.

Alors que l'État vient d'être sévèrement condamné pour avoir autorisé la chasse au lagopède alpin et au grand tétras
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/commentaires.php?id=648  


2 solutions 
Consultation en ligne sur le site de la Préfecture 
http://enqueteur.hautes-alpes.equipement-agriculture.gouv.fr/index.php/345531?lang=fr  

ou la cyberaction ci-dessous dont vous pouvez modifier le texte comme à chaque fois.

La lettre qui a été envoyée :


Madame,
Tétras-Lyres et lagopèdes deux espèces patrimoniales des Alpes sont classées respectivement ‘’vulnérable ‘’ et ‘’en danger’’ sur la liste rouge de l’Union internationale de conservation de la nature (UICN) et votre arrêté donne le soin aux chasseurs de fixer les quotas de chasse, c'est intolérable.
Je vous demande à nouveau de donner un avis défavorable pour le plan de gestion cynégétique des galliformes de montagne et d'interdire localement la chasse de ces espèces afin de favoriser leur protection et la reconstitution des populations (article R424-1 du code de l’environnement)

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

27 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Et ça continue encore et encore....c'est quoi cette minorité
de chasseur à revers de toute conscience écologique, au dessous de la raison, en deçà de tout respect.

c'est le même raisonnement qui fait que la France "Pays des droits de l'Homme", fabrique et vend des armes de destruction et d'asservissement des peuples....Et pourtant toujours à porter l'exemplarité.

FLORENCE CASTAIGNEDE
Le 06/06/2022 à 09:42:46

L'argent public, celui de nos impôts, pourrait être plus utilement employé qu'à payer des amendes bien prévisibles. A moins que ce be soit fait exprès? mais alors, c'est qu'il y a tout un système pour augmenter les "contributions" au détriment des populations et des services publics. Où va cet argent? à quoi est-il employé?

geronimo
Le 04/06/2022 à 12:03:52

Les préfets ne sont pas sans cervelle ils obéissent aux ordres du gouvernement quel que soit ce qu'ils en pensent en privé.
Un seul moyen de lutte voter contre ce gvt de l'anti écologie dans touts les domaines.

Marc Solari
Le 04/06/2022 à 08:17:41

Et ça continue, la préfète des Haute-Alpes sans cervelle, autorise la chasse et surtout le quota de ces deux espèces aux chasseurs. A croire que notre président Macron a bien fait son travail pour se faire bien voir auprès des chasseurs alors qu'il parle de protéger notre environnement (contre le réchauffement) Et bien il pourrait commencer par la protéger la nature, ce serait un bon début.
Attention les chasseurs vont bientôt intervenir dans les écoles pour sauver la nature (ils se disent des protecteurs) Un conseil, allez voter aux législatives.
merci

Stéphoto
Le 03/06/2022 à 12:42:35

Il y en a mare des chasseurs et des Préfets sous leur influence !
Il serait temps de faire le ménage dans cette profession chaque jour on signe des pétitions pour aller à l'encontre de leurs décisions d'irresponsables !!!!

Lionel Bécus
Le 03/06/2022 à 11:59:07

Chasse aux galliformes de montagne, suppression des friches et des jachères, coupes rases, grumes traitées à l'insecticide "Forester" en pleine forêt : en matière de biodiversité, elle commence fort la mauvaise sequel* "Macronix reloaded".
Avec en sus, le non-respect de la démocratie qui transpire dans la plupart des consultations publiques. 86,6% d'avis défavorables à ces chasses, mais bah, on signe quand même l'arrêté les autorisant...
Alors, "Renaissance" ? Renaître, Où donc ? Dans un pays sans animaux ? sans nature ? Un pays qui oublie de plus en plus les valeurs démocratiques ? Moi j'appelle ça une mort, pas une renaissance. Anne Vertadier a raison de nous appeler à voter aux législatives. Oui, allons voter contre cette Camarde en costard cravate.

* Pour les non-cinéphiles : une sequel est la suite d'un film (ex : Aliens, le retour, etc...)

Frawald
Le 27/05/2022 à 09:30:59

insensé ! toute la biodiversité est en péril et le gouvernement donne des permis de chasser des oiseaux en danger ! un cauchemar quotidien de constater l'irrationalité, la stupidité, l'entêtement de nos dirigeants, tout ça pour satisfaire une poignée de chasseurs, leur famille et amis ........mettre la nature en danger pour le plaisir de quelque uns = lamentable

maripachats
Le 26/05/2022 à 08:33:40

Pester, c'est bien ! Aller voter aux législatives pour contrer Macron et sa bande de tueurs, c'est plus efficace !!

Anne VERTADIER
Le 24/05/2022 à 16:48:56

Il y en a mare des ces préfets sans cervelle
Cette fonction devrait être ouverte à des élus et non pas à des personnes sorties de grandes écoles, sans formation, sans expérience de la vie, et surtout, sans culture générale; on en a la preuve chaque jour en signant des pétitions allant à l'encontre de leurs décisions sous influences (la plupart du temps de chasseurs)

Lionel Bécus
Le 24/05/2022 à 14:00:03

Je ne vois pas d'autre solution que d'installer LE contre-pouvoir à l'Assemblée pour arrêter ces inadmissibles massacres

Violaire
Le 24/05/2022 à 09:48:10

Voilà à quoi sert l'argent public! A payer des amendes! il n'y en a pas assez pour les hôpitaux, pour les écoles, pour les services publics, mais il y en a pour contrevenir à toutes les promesses de souci écologique et surtout pour s'assurer un certain nombre de voix. Il y a de quoi s'inquiéter sur la manière dont sera conduite la "transition écologique", n'est-ce pas?

geronimo
Le 24/05/2022 à 08:19:58

Et ça ne va pas s'améliorer !

Rémy GILLET-CHAULET
Le 24/05/2022 à 07:47:12

Sans commentaire !!!

Jean-Michel Sampay
Le 23/05/2022 à 21:28:17

L'Etat n'admet aucune Loi, il est le pire criminel.
Un Citoyen ferait le millième des crimes de l'Etat, ils remettraient le peine de mort.
Etat = ennemi du Citoyen, de la Santé, de l'Environnement, ...

Stéphane Bian
Le 23/05/2022 à 20:53:42

Haltes aux incivilités : l’état a déjà été condamné. Ne laissons pas l’état récidiver.

Bibi
Le 23/05/2022 à 20:00:42

allez donc chasser en ukraine si vous êtes en manque de tir.
lamentable!!

geronimo
Le 23/05/2022 à 19:08:40

Je ne peux croire...

Pierre NOGIEC
Le 23/05/2022 à 18:47:50

GALLIFORMES DE MONTAGNE

à la préfecture des Hautes Alpes
Madame,

Cela fait quatre années qu'un tribunal administratif a eu la brillante idée
d'épargner les deux espèces de gallinacées: tétras et lagopèdes
et de sauver des vies de chasseurs, de ramasseurs de champignons et de joggeuses.
Il est de notoriété publique que ces oiseaux sont en danger d'extinction, alors pourquoi vouloir précipiter leur mort? En quoi

sont-ils nuisibles? Sont-ils meilleurs sous la dent qu'un poulet d'élevage? En quoi excitent-ils tant les chasseurs de belles

volailles sauvages?
Toutes les créatures vont mourir, mais ne soyez pas pressée, Madame, d'autoriser les coulures de sang dans votre

département montagneux.
Nous sommes nombreux à avoir la nausée quand on évoque le plan "tirez dans le tas", aussi puissiez-vous respecter nos

sentiments. Nous sommes révulsés par ces chasses répétitives mais admiratifs des scientifiques qui préconisent de reconstituer

les populations de tétras et lagopèdes. Nous sommes enthousiasmés par les tribunaux administratifs qui font cesser les tirs.
Respectueusement,
Aïchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
Le 23/05/2022 à 17:19:13

La déconstruction de la France passe aussi, inexorablement, par les grands massacres qui affaiblissent encore un peu plus une biodiversité en déclin ( sixième extinction de masse au niveau Planétaire, la première du fait de l' humain) .
Quand arriverons-nous à faire entendre la voix de la Nature à des gens déconnectés des réalités et branchés virtuellement via les lobbies ?

sophie l
Le 23/05/2022 à 16:55:35

Pourquoi ne pas demander aux alcooliques de fixer l'alcoolémie légale au volant ?
Aux toxicomanes de fixer les listes de produits stupéfiants ?
Aux politiciens de fixer les règles de financement des partis politiques ?
Aux lobbyistes les réglementations et les normes sociales et environnementales ?
... ah pardon, sur ces 2 derniers points, ça, c'est fait.

Flip
Le 23/05/2022 à 16:11:01

Bonjour,

Je trouve que le message manque de véhémence. La préfète se moque ouvertement du monde en ignorant la décision du TA, les directives européennes, les listes de l'UICN, etc.

A un moment, il faut cesser de brosser les carpettes des chasseurs dans le sens du poil ...

Léonard Mégevand
Le 23/05/2022 à 15:50:49

Les chasseurs démontrent une fois de plus que la biodiversité est le cadet de leurs soucis seul compte le fait de pouvoir tuer à sa guise quel que soit le statut de l'espèce considérée.

Et comme le clientélisme des politiques est roi,le le sort de quelques oiseaux de montagne importe peu du moment qu'on caresse l’électeur dans le sens du poil.

C'est aussi la preuve que le soit disant virage écologique de la Macronie c'est du vent ...

Marc Solari
Le 23/05/2022 à 15:40:22

En sus de l'insanité de cette décision destructrice d'une biodiversité menacée, prise pour complaire à une infime minorité et obtenir ses voix, force est de constater qu'il est récurrent que l'Etat ne respecta pas les décisions de justice voire les lois et traités. Dans ces conditions, l'Etat est-il légitime d'imposer ce respect aux citoyens, y compris par la manière forte sinon violente? Nous savons, nous pouvons constater sans relâche que la France reste un Etat de monarchie absolue, le rôle du Parlement-croupion étant de valider les décisions du monarque pour leur donner un semblant de légitimité. Mais, sous la teinture, "le léopard ne perd jamais ses taches".

Mireille
Le 23/05/2022 à 14:35:30

Nous avons ce que nous méritons en acceptant la présence d'une équipe de prédateurs de la planète auc commandes de notre pays.

ILS dévastent, c'est permis.
Nous les nommons, nous les laissons agir..

Gros pb d'institutions, certes,
alors il faut en changer..
Mais cesser de se plaindre !!!

agir CONTRE un Système et non pas SES EFFETS.

paul
Le 23/05/2022 à 14:12:19

Il est inadmissible que des sociétés de chasse qui prétendent protéger la biodiversité demandent des quotas de chasse pour des espèces en déclin

Yves Mollet
Le 23/05/2022 à 10:43:54

Il est où le bouton 'STOP' ?
Tous les jours nous sommes obligés d'attaquer de telles décisions pour garder l'espoir de conserver un minimum de biodiversité, contre des individus ou des "clubs" qui ne pensent qu'à leur "tableau" de chasse ou à rentabiliser leur permis et leur arme.
Quand l'État abordera-t-il cette question sous l'angle de l'utilité pour l'intérêt général ou de la futilité ?

Yves de Bressy
Le 23/05/2022 à 09:38:32

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !